Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

#1315133
Je t'écris en MP si çà te dérange pas.. (par rapport à ton histoire), çà m'aidera peut-être à avoir un autre point de vue :/
popopopopopopopopo ! Oh que je le vois venir mais comme un pavé dans la gueule d'un flic...

Tiens, une histoire dans laquelle ils restent en bons termes, dans laquelle il y a du respect et du soutien... voyons si je ne pourrais pas m'en inspirer pour restaurer un truc... hein le côté
mais de l'autre coté "tu lui manques, à lui"
Et le MP, histoire que ça n'apparaisse pas sur le forum, comme ça ni vu ni connu, personne ne pourra venir critiquer ou émettre des jugements...

Ben bon échanges de MP avec Selma du coup ;)
#1315137
Bonjour Speud,

J'ai vecu une separation qui ressemble (suivant les conversations depuis le début, sans oser participer) a la tienne et à celle de Cyril. D'abords, je pense que tu es très sincére dans tout ce que tu écris et parfois tes reactions, sachant le tsunami emotionionel par ou l'on passe dans cette situation m'ont paru comprehensible, meme si après analyse on voit vite que tu étais dans l'erreur.
Moi aussi je pense que tu as fait beaucoup de progrés et j'avais loupé que tu est passé par une depression avant la rupture. En analisant la situation, même si je n'avais pas identifié ca comme ca, c'est possible que moi aussi je sois passé par une phase de depression, ou plutot d'ennui/moins bien dans ma vie. La colére peut venir que au lieu de te sentir soutenu par la personne aimée, tu sois au contraire abandonné, et après tout le vecu c'est dure a digérer.

La dificulté semble résider en grande partie à ce que je crois comprendre dans la difficulté à dissocier, le fait de ne pas pouvoir pardonner (ce qui est naturel) à ton ex-compagne, le fait de tirer comme un kleenex une relation ou tu as mis le meilleur de toi qui se traduit par la naissance de tes deux enfants en la traitant comme une amourette d'adolescente, et la rancoeur/haine que cette situation a pu engendrer en grande partie du à la blessure à ton ego.

Le chemin est long, mais il faut essayer d'en sortir comme une meilleure personne, pour toi pas pour elle,

Bon courage!
etpourtant ont aimé ça
#1315140
Lili9 a écrit : 17 avr. 2020, 14:21 Speud, j'ai relu ton premier post et j'ai l'impression, qu'au delà du traumatisme de la rupture et de la "gestion" de tout cela depuis 6 mois, il y a des "failles" qui datent de bien avant la rupture.

Tu disais avoir été en dépression il y a plus d'un an, comment as-tu géré cela?
As-tu pu travailler la dessus?
Tu parlais alors d'aller voir un psy.
Hello,

5 mois, pas 6 ... j'ai encore 1 mois :p

J'ai fait une dépression, notamment à cause du boulot (et j'ai "résolu" çà en diminuant mon temps de travail par 2 avec le congé parental); J'ai aussi perdu une collègue (la meilleure que j'ai rencontré ^^), çà se passait pas hyper bien à ce moment là, là bas...
Mais depuis la rupture, je vois les choses différemment. J'ai "compris" certaines choses.
Je m'accrochais à ce travail par manque de confiance de trouver autre chose (et surtout d'équivalent financièrement), et par obligation familiale (à faire vivre ma famille, payer la maison) ect..
Maintenant, je me dis que tant pis, mon bonheur importe + que le matériel, la maison "on" je peux la vendre, je peux gagner moins, "on" je ferai avec.

Il y avait aussi le fait qu'elle avait "la tête ailleurs", qu'elle n'allait pas "super bien" et çà, maintenant, je le comprend mieux. Il était apparu dans notre vie, surtout dans la sienne.

Et encore le fait que je "m'oubliais" (un peu) pensant au bien de la famille (à être présent non stop en arrêtant le basket notamment, on ne sortant plus afin qu'elle puisse faire des trucs pendant que moi je gardais les enfants car aucune possibilité de les faire garder), qu'on faisait de moins en moins de choses ensembles (rien que elle et moi) (notamment "à cause" des enfants et la problématique de les faire garder); Que je n'arrivais pas à me défaire des enfants (du mal à les placer à gauche/droite par culpabilité de pas être avec eux).
Que j'étais beaucoup occupé dans la maison à construire, bricoler (parce que j'adore çà) afin qu'elle et les enfants aient tous ce dont ils ont besoin/rêve.

Et j'ai oublié mon propre bonheur de tout çà, car je ne l'ai jamais mis en priorité, par choix et envie. Pour elle, pour eux. Maintenant, je sais que c'est "mal", que çà se ressent négativement sur tous le monde. Qu'il faut parfois être égoïste et penser à soi d'abord afin de faire ressentir du positif autour de soi.

Et la plupart des trucs, je l'ai compris 1 mois après la dépression (et aussi beaucoup après la rupture*) et çà allait de nouveau pour moi.
Il n'y avait que ce "truc" avec elle qui m'empêchait totalement d'être heureux. C'était devenu différent, distant, ... et cela uniquement à cause d'un pote que je lui ai présenté un jour "bêtement" ...

J'ai été heureux, j'étais heureux, j'avais ma vie de rêve et çà je l'ai oublié pendant 1 mois, 1 mois où je n'ai pas été bien, pas bien du tout. Mais a part çà, je l'étais pleinement (oui parfois des coups de moins bien, c'est normal, c'est la vie, tout ne peux être rose à 100% tous le temps).

*J'ai lu beaucoup de chose au sujet des couples, psychologie, ... J'ai parler à certains couples de ma situation, de leur situation, .... et oui, il y a des trucs que j'aurai finalement fait différemment si j'avais su, que j'aurai agit "beaucoup mieux"... même si il n'y a pas de manuel parfait du couple.
J'étais heureux, mais je pense que j'aurai pu l'être encore davantage (grâce à tout çà).
Lili9 a écrit : 17 avr. 2020, 14:21 Je crois aussi beaucoup à l'importance du temps, qui apaise certaines de nos souffrances qui constituent des points de blocages pour avancer.
Après ma rupture avec mon ex, j'ai été tellement mal pendant les 6 premiers mois que j'ai eu l'impression de ne faire que subir cette immense tristesse, de faire du sur-place mais j'étais incapable de faire mieux, plus, c'était comme ça et incompressible.
Au bout de 8/9 mois, j'ai commencé à sortir la tête de l'eau et après, ça a été en progressant (avec quelques rechutes passagères), un an ouf ça allait mieux et puis un an et demie après je ne vois plus du tout les choses de la même façon et je progresse encore (oui il y avait beaucoup de boulot :lol: et il y en a encore ).
Je sais pas si je dois croire au temps (tout en continuant à travailler bien sur).. je le verrai bien.
J'ai l'impression d'aller "de mieux en mieux" par moment... après "à peine" 5 mois... (3 mois si je prend en compte le déménagement... 1 mois et demi si je compte la découverte de son next)...

Oui çà mouline / ressasse encore, je ne le nie pas, un peu moins qu'avant j'ai l'impression.
Je m'éclate avec les enfants par exemple maintenant (que j'avais du mal les premiers jours/semaines) ! On rigole / joue sans cesse, c'est vraiment top. J'ai envie de dire que je ne suis "plus du tout" triste quand je suis avec eux, j'ai la tête avec eux et je suis content.
Quand je suis seul, c'est un peu plus délicat, surtout avec le confinement. Ca laisse beaucoup de temps à penser / réfléchir... à moins s'occuper...
#1315143
Elieza a écrit : 17 avr. 2020, 14:29 Elle n'est pas partie "a cause de toi", elle est partie "pour elle". Tu saisis la nuance?
Non je ne saisis pas vraiment la nuance. Je crois que c'est tout de même (un peu) lié.

Si quelqu'un est bien, "parfait" (je suis d'accord avec la subjectivité de ce mot), correspond à ses attentes, rien à reprocher,... on ne part pas...
Ou alors c'est que tu veux te retrouver seule (sans compagnon, éventuellement sans enfants (ou plus à temps plein)) mais et pas te retrouver en couple directement après.

Et là dans ce cas, elle est partie "pour elle" (oui peut-être...) mais aussi (et que çà soit un peu ou beaucoup, peu importe) "pour lui".
#1315144
Speud a écrit : 17 avr. 2020, 15:28
Elieza a écrit : 17 avr. 2020, 14:29 Elle n'est pas partie "a cause de toi", elle est partie "pour elle". Tu saisis la nuance?


Si quelqu'un est bien, "parfait" (je suis d'accord avec la subjectivité de ce mot), correspond à ses attentes, rien à reprocher,... on ne part pas...
Mais si...parce que l'amour, le désamour, ça ne se commande pas...il y a des dizaines de mecs "parfaits" pour autant je ne suis pas amoureuse d'eux, et mon ex mari était un "mec parfait"...je n'ai rien, objectivement, à lui reprocher. Ca ne m'a pas empêchée de partir, et j'ai très vite refait ma vie.
#1315146
Je comprends que tu cherches à te persuader qu'elle est partie parce qu'elle avait des choses à te reprocher. Mais ce n'est qu'une possibilité, et comme dit elieza, c'est pas parce que l'on est parfait que ça garantit quoi que ce soit.

Réfléchis à pourquoi tu cherches à te persuader de ça ? N'est ce pas au fond de toi pour te dire "donc, elle avait ça, ça et ça à me reprocher. Je vais travailler sur ces points, gommer mes défauts, et là, du coup, vu qu'elle n'aura plus rien à me reprocher, je vais pouvoir retourner au charbon". Si c'est bien ça mon coco tu te fous le doigt dans l'oeil jusqu'à l'omoplate... Et c'est ça qui est triste en te lisant et qui fait réagir parfois vivement... Parce que tu auras beau faire tout ce que tu veux, même te mettre une plume dans le fignedé si c'est son truc et qu'elle aime ça, si elle a décidé de se barrer et de vivre autre chose avec quelqu'un d'autre, tu ne pourras rien y faire.

Alors j'entends une petite voix qui vient dire "oui mais si il y a une chance pour que ça marche, je la prends, qui ne tente rien n'a rien etc..."... Et tu te reprends des années à ramer, à espérer, à souffrir au moindre espoir, à la moindre parole que ton esprit va se faire un plaisir d'interpréter dans le sens qui t'arrange, et au final à ne pas avancer...

Question de choix de vie après tout...
#1315149
'lut !
Moi je voudrais juste souligner une chose, quand tu dis :
"il y a des trucs que j'aurai finalement fait différemment si j'avais su, que j'aurai agit "beaucoup mieux"... même si il n'y a pas de manuel parfait du couple."
Je ne suis pas d'accord avec ça :) ..si tu n'as pas fait ces choses c'est qu'à l'instant "T" cela ne te semblait pas nécessaire.
Il est très (trop) facile après coup de dire "ah oui si j'avais su...."
Et quand bien même tu les aurais faites, il n'est pas certain que l'issue aurait été différente ...
Speud ont aimé ça
#1315150
etpourtant a écrit : 17 avr. 2020, 14:30
Je t'écris en MP si çà te dérange pas.. (par rapport à ton histoire), çà m'aidera peut-être à avoir un autre point de vue :/
popopopopopopopopo ! Oh que je le vois venir mais comme un pavé dans la gueule d'un flic...

Tiens, une histoire dans laquelle ils restent en bons termes, dans laquelle il y a du respect et du soutien... voyons si je ne pourrais pas m'en inspirer pour restaurer un truc... hein le côté
mais de l'autre coté "tu lui manques, à lui"
Et le MP, histoire que ça n'apparaisse pas sur le forum, comme ça ni vu ni connu, personne ne pourra venir critiquer ou émettre des jugements...

Ben bon échanges de MP avec Selma du coup ;)
Ah non, dit !! :roll:
Je n'ai pas peur de me faire critiquer ou émettre des jugements. Pas du tout.
Je l'ai deja bien prouvé ici... :/

Ca me dérange pas du tout de mettre ici les questions que je lui ai posé ... je sais pas si c'est indiscret pour Selmasultane d'en parler sur le forum de son histoire. C'est uniquement pour çà.
J'aime autant avoir l'avis (que çà soit négatif / positif) de 10 personnes plutôt que d'une seule.

Tu sais, être en bon terme avec elle, je (on) pourrait le faire...
Elle ne demande que çà elle. Elle m'a toujours dit qu'elle serait toujours là pour moi (au fond, c'est réciproque même si j'peux prétendre le contraire par moment), qu'elle a toujours du respect, qu'elle m'apprécie énormément, que je suis quelqu'un de bien, que jamais elle dirait du mal de moi ... qu'on pourrait devenir super amis.

Restaurer quelque chose (amitié), c'est facile avec elle. Elle fait "le miroir" : J'écris "méchamment", elle va répondre/écrire "méchamment", je suis "gentil", elle va être "gentille". Je donne pas de nouvelles, elle donne pas de nouvelles. J'envoie 5 photos, elle va envoyer 5 photos (et pas 6).
Suite à nos échanges d'email "incendiaires", je lui ai dit que c'était toujours à moi, en premier, à faire en sorte d'apaiser les choses (toujours sur un ton "méchant"), bah elle a répondu "méchamment" et n'a pas essayer d'apaiser quoi que ce soit. Il a fallu que j'écrive un dernier mail "gentil" pour qu'elle réponde "gentilement" et que les tensions s'apaisent.

C'est moi qui ne veut pas de çà, je veux pas devenir son "ami", je veux pas qu'elle reste dans ma vie (ok pour les enfants, et/mais le strict du strict minimum).

Là, je veux (aimerai) essayer de comprendre le ressenti de l'autre coté (de celui qui quitte).

Des sentiments pour elle, j'en ai toujours. Mais vouloir me "remettre" avec, j'en suis moins convaincu... et j'ai l'impression/le ressenti de n'en avoir plus/pas envie.
Comme l'avais dit Cyril, il y a des choses qui se sont passés que j'ai du mal (et je sais pas si çà disparaitra un jour) à "pardonner/accepter", que je ne pourrai (peut-être) pas vivre avec... (comme le fait qu'elle recommence, que çà se reproduise, le next, les mensonges, ...)...
#1315151
Elieza a écrit : 17 avr. 2020, 15:34
Speud a écrit : 17 avr. 2020, 15:28
Elieza a écrit : 17 avr. 2020, 14:29 Elle n'est pas partie "a cause de toi", elle est partie "pour elle". Tu saisis la nuance?


Si quelqu'un est bien, "parfait" (je suis d'accord avec la subjectivité de ce mot), correspond à ses attentes, rien à reprocher,... on ne part pas...
Mais si...parce que l'amour, le désamour, ça ne se commande pas...il y a des dizaines de mecs "parfaits" pour autant je ne suis pas amoureuse d'eux, et mon ex mari était un "mec parfait"...je n'ai rien, objectivement, à lui reprocher. Ca ne m'a pas empêchée de partir, et j'ai très vite refait ma vie.
C'est le "désamour" que je comprend pas, que je ne sais pas comment çà peut être possible.
Peut-être parce que çà ne met jamais arrivé (je ne parle pas d'histoires de quelques semaines/mois). Peut-être que çà m'arrivera un jour et que je pourrai te répondre "je comprend enfin" mais là j'ai du mal avec çà :/
#1315153
Kakahuet a écrit : 17 avr. 2020, 15:47 'lut !
Moi je voudrais juste souligner une chose, quand tu dis :
"il y a des trucs que j'aurai finalement fait différemment si j'avais su, que j'aurai agit "beaucoup mieux"... même si il n'y a pas de manuel parfait du couple."
Je ne suis pas d'accord avec ça :) ..si tu n'as pas fait ces choses c'est qu'à l'instant "T" cela ne te semblait pas nécessaire.
Il est très (trop) facile après coup de dire "ah oui si j'avais su...."
Et quand bien même tu les aurais faites, il n'est pas certain que l'issue aurait été différente ...
Oui, on m'a dit çà. :(
On peut toujours faire mieux, çà ne garanti rien.
Et avec les "si" on refait le monde.
#1315154
Si quelqu'un est bien, "parfait" (je suis d'accord avec la subjectivité de ce mot), correspond à ses attentes, rien à reprocher,... on ne part pas...
Ou alors c'est que tu veux te retrouver seule (sans compagnon, éventuellement sans enfants (ou plus à temps plein)) mais et pas te retrouver en couple directement après.
Ouf,...Et l'Amour dans tout ça?
#1315155
Là, je veux (aimerai) essayer de comprendre le ressenti de l'autre coté (de celui qui quitte).
Pour quoi faire ? en quoi ça peut t'aider, si ce n'est à bâtir un engrenage infernal d' espoirs fumeux lorsque tu entendras que c'est pas facile de quitter, qu'il reste souvent des sentiments, qu'il y a parfois des doutes, des envies de retour, des essais de retours, parfois des retours...

C'est ça que tu veux entendre ? Pour bien te persuader qu'il y a peut-être un angle d'attaque à viser sachant que parfois ceux qui quittent ont des regrets ? Pour te persuader d'attendre bien sagement que sa relation tampon se finisse en eau de boudin, pour lui montrer tes changements ?

Vas-y crache, gars, qu'est ce que tu cherches dans toutes ces questions ? Et, dans les yeux, me dis pas que c'est juste parce que ça t'intéresse hein !
#1315160
Re-Speud,

C'est tout con mais je crois qu'il ne te manque que quelques pas pour mettre une bonne fois pour toute cette relation derrière toi et ouvrir une nouvelle page, où ton ex sera simplement la mère de tes enfants.
Puisque tu idéalises la vie de couple, l'engagement à vie, et toute les notions qui vont avec, bah je t'invite à aller voir ailleurs, tenter l’expérience de relations éphémères (ou pas d’ailleurs).
Il est possible qu'une fois que tu auras toi aussi franchit cette étape "physiquement", ta relation avec l'ex changera aussi. Dans le sens où selon les valeurs que tu prônes, tu ne pourras plus te projeter avec elle.

Alors je me doute bien que ce n'est pas forcément "politiquement correct" sur un forum comme celui-ci, et qu'on est loin du travail sur soi et tout les schémas mentaux et autre état psychique... mais bon, ça a marché pour moi. Et ça peut se faire sans goujaterie bien sur.

ça ne sera pas tout rose et ça ne te mettra pas non plus à l'abris de prise de tête mais au moins, la notion du couple parfait engagé à vie sera derrière toi...

Bah après avec le confinement, ça te laisse le temps de trouver un autre plan hein...! :lol:
Je vais me cacher... :oops:
#1315161
etpourtant a écrit : 17 avr. 2020, 15:57
Là, je veux (aimerai) essayer de comprendre le ressenti de l'autre coté (de celui qui quitte).
Pour quoi faire ? en quoi ça peut t'aider, si ce n'est à bâtir un engrenage infernal d' espoirs fumeux lorsque tu entendras que c'est pas facile de quitter, qu'il reste souvent des sentiments, qu'il y a parfois des doutes, des envies de retour, des essais de retours, parfois des retours...

C'est ça que tu veux entendre ? Pour bien te persuader qu'il y a peut-être un angle d'attaque à viser sachant que parfois ceux qui quittent ont des regrets ? Pour te persuader d'attendre bien sagement que sa relation tampon se finisse en eau de boudin, pour lui montrer tes changements ?

Vas-y crache, gars, qu'est ce que tu cherches dans toutes ces questions ? Et, dans les yeux, me dis pas que c'est juste parce que ça t'intéresse hein !
Honnêtement, et droit dans les yeux : je ne sais pas pourquoi ... vraiment.

Pour éventuellement m'aider (d'une quelconque manière). Peut-être que oui çà m'aidera pas, peut-être que çà empirera, mais peut-être que çà aidera (même qu'un peu). PEUT-ÊTRE, je ne sais pas.

Peut-être aussi pour me "réconforter" (c'est cruel mais c'est pas voulu) que ce n'est pas si "facile" pour elle, qu'elle en souffre aussi (d'une autre manière, de la même manière (?));

Peut-être que oui, je dit bien peut-être, inconsciemment, "pour un retour", je ne peux nier cette "possibilité", même si je me force / dit / convainc / prétend ne plus/pas le vouloir.
Des angles d'attaques, j'en ai (bon ou pas bon), mais je n'essaye pas (plus en tout cas depuis son next). Je ne veux pas (pour le moment en tous cas, je ne sais prédire l'avenir).

Ou peut-être le fait de vouloir toujours des réponses aux questions.

Je n'ai pas peur d'exprimer ce que je ressent, de me faire juger, de me faire bien ou mal voir par les gens ici. Ca m'aidera pas à "cacher" "dissimuler" des éléments (importants, présents).
Et c'est pour cette raison que j'évoque le "retour" (que j'aurai pu ne pas émettre "pour me faire bien voir"). Je veux pas, c'est "fort" dans ma tête, mais je sais qu'elle aurait facile à me "récupérer" si elle en avait envie, je peux pas lutter contre çà (elle), du moins par là à l'instant T;
#1315162
Cyril au soleil a écrit : 17 avr. 2020, 16:24 Puisque tu idéalises la vie de couple, l'engagement à vie, et toute les notions qui vont avec, bah je t'invite à aller voir ailleurs, tenter l’expérience de relations éphémères (ou pas d’ailleurs).
Il est possible qu'une fois que tu auras toi aussi franchit cette étape "physiquement", ta relation avec l'ex changera aussi. Dans le sens où selon les valeurs que tu prônes, tu ne pourras plus te projeter avec elle.
Depuis que j'ai eu la confirmation de son ex, je ne suis plus/pas contre l'idée d'avoir une autre relation, notamment parce qu'elle ne sait pas gênée de le faire, parce que je dois avancer aussi, passer à autre chose (et ne pas attendre). Parce que le couple éternel n'existe pas/plus, elle me l'a prouver.

En soit, même avant son next, j'en avais envie mais pour de mauvaise raison (la rendre "jalouse", la faire "réagir"); Mais je n'aurai jamais su, je n'étais pas capable (psychologiquement, physiquement, moralement, ...).

Ici maintenant, si çà devait se faire, c'est uniquement pour passer à autre chose, la mettre derrière moi et avancer. Je sais pas si j'en serai capable (d'aimer à nouveau, de faire confiance, ...) mais je ne me refuserai pas d'au moins essayer.

On m'a répété beaucoup "tout arrive pour une raison", et si c'était pour que je rencontre quelqu'un d'autre, quelqu'un de mieux (même si çà parait difficile à trouver / croire).
#1315165
c'est uniquement pour passer à autre chose, la mettre derrière moi et avancer.

je suis nul pour cité des passages de message... bref...

Tu as saisi l'essentiel je pense. Même si une relation ne dure pas, ça permet de voir que quelque chose d'autre est possible, sans faire de plan sur la comète, ça allume une lumière au bout du tunnel... et forcément, ton état d'esprit s'en ressentira. Et ça s’enchaîne comme une cascade de pignons bien huilés... relation avec l'ex plus cool, switch plus facile, formalisation de la séparation sans "trop" de galère...
#1315196
Hello Speud ,

Je pense que tu as mal compris mon intervention d'hier ( ou plutôt que tu as mal interprété , tellement tu vois tout dans le prisme déformé de ton espoir, ce qui en dit beaucoup) .
Je ne jette pas la pierre ( Speud), j'ai cherché désespérément pendant qqs mois des histoires de retrouvailles sur internet et le forum, et essayé de voir des parallèles pleins d'espoirs dans chaque récit.

J'ai quitté le père de ma fille " pour" quelqu'un d'autre , et parce que ça n'allait plus bien sûr.

Ce qui m'a fait atterrir ici, c'est la rupture avec ce next. Celui qui m'a fait pleurer, celui avec lequel j'ai fait tous ces interdits,dont j'ai interprété le moindre mot , rêvé qu'il revienne , serré dans mes bras avant de le "silence radioer" pendant des mois , pour lequel j'ai été au fond du trou , dont l'annonce de sa nouvelle rencontre m'a fait l'effet d'un coup'de poignard, c'est ce next .
Pendant tout ça, mon ex mari ne m'a pas manqué dans le sens que tu espères, ni pendant les 18 mois ou j'ai été avec mon next , ni quand j'étais au fond du trou, ni maintenant que je vais bien .Je n'ai pas ressenti de jalousie ou de regret quand il était avec qqn ( et pourtant c'était
quandj'etais au plus bas ) . Je suis juste contente qu'on soit en bon terme, c'est le père de ma fille, j'ai de la tendresse pour lui , parfois mêlée d'agacement .On reste assez proches malgré tout, on d'entraide. Et je mesure aussi sans doute que j'ai été aussi mal car j'ai du faire un double deuil, le deuil de mon mariage ayant été assez occulté par ma nouvelle relation à l'époque.
Voilà, il n'y a donc aucun espoir à rechercher dans mon histoire . Je n'ai jamais eu l'envie de retenter qque chose avec mon ex mari . Je ne suis pas partie " sur un coup de tête " à l'époque , malgré les apparences, j'ai compris bien à posteriori que je n'en pouvais plus deepuis bien longtemps et que je me suis accrochée à cette nouvelle histoire pour me sauver .

Et honnêtement je pense que monbex mari ne m'aime plus non plus. Il est juste , comme toi , tellement accroché à ce souvenir de famille parfaite ( qui était loin d'être parfaite pourtant , on s'engueulait tout le temps, j'étais hyper désagréable avec lui ) . Il préfère rester accroché à ses souvenirs, et comme toi à ces principes à la con " une famille ça doit être comme ci ou comme ça " et du coup il n'avance pas . Il se flagelle comme toi " j'aurais dû faire ci ou ça " , et ça ne sert à rien.

( et sinon non non avant ce n'était pas mieux , il n'y a pas une " mode" de la séparation. Mais avant les femmes n'avaient souvent pas de revenu, ça laisse peu de choix du coup et ça ne se faisait pas de divorcer . Le malheur ne se voyait pas , tout paraissait en ordre, merveilleux :roll: )

Bon courage
#1315203
Merci Selmasultane, je comprend mieux.
Ça duré combien de temps ta relation avec ton premier next ?
J ose pas posé la question qui me vient en tête, je vais m abstenir.

Ca allait mal à cause des disputes.. ce n'était pas le cas chez nous, jamais de disputes, rarement des tensions (elles venaient + des extérieurs que d'elle ou moi) (c'est pas forcément mieux au final, enfin le résultat est le meme)

Et mon but premier n'était pas de faire un parralele ou de trouver de l espoir.
Je sais que chaque personne, chaque couple et chaque histoire est différente.

@Elieza, oui tu as raison.. Je l'ai quand même aimé profondément (et y a des raisons à ça, malgré ça)
Et le truc que j'en conclus, c'est que c'était en vrai notre première "grosse" difficultés, la première crise du couple.. Et elle est partie.. C'est qu'on était pas si fort / soudé au final..
  • 1
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20