Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1328050
Bibo bobo a écrit : 24 juil. 2021, 20:59 Hello Sophana,
Je viens de lire ton fil et j'ai le même problème de ne pas parvenir à décrocher.
Ça fait 15 mois que je suis avec ma psy et grâce à elle j'ai enfin compris que ce lien que je tentais de garder coûte que coûte malgré la toxicité venait du lien que j'entretenais avec ma mère.
Les membres du groupe sont de bons conseils mais chacun a son propre vécu aussi je conçois tout-à-fait que tu te sentes dans l'incapacité de couper tout lien avec ton homme.
Donc une thérapie est indispensable et plutôt que la psychothérapie qui ne fonctionne pas forcément et est un cheminement très long,je te conseille plutôt l'hypnose.
Pour moi ça fonctionne mais surtout n'écoute pas les intervenants qui veulent te faire couper le lien trop tôt et va à ton rythme
alors en tant qu'intervenante qui a conseillé Sophana de couper le lien ... je tiens à dire que justement entretenir le lien et aller à son rythme c'est se tuer à petit feu. ça fait longtemps qu'elle galère avec cette histoire. si c'était tout frais alors là ok, on pourrait penser que peut être qu'elle ira mieux même sans couper les ponts mais force est de constater qu'il suffit que son ex la recontacte pour qu'elle se sente terriblement mal et qu'elle replonge... d'où la nécessité de couper les liens qui sont source de souffrance pour elle.
Janysse, Sophana ont aimé ça
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

#1328105
Bonsoir mes chers,

Je vous ai tous lus attentivement... Merci infiniment pour vos interventions.. Mais je crois que je suis toujours pas en état de vous répondre et d'accepter vos conseils. Je vais essayer de le faire tant bien que mal...

Avec mon précédent ex, je l'ai bloqué quand j'ai estimé qu'il me faisait bien trop souffrir et que je n'avais plus d'espoir en un nous... J'avais compris qu'il se foutait ouvertement de moi.. Avec lui, c'est différent, je n'arrive pas à le bloquer car j'espère toujours et je le crois sincère dans ce qu'il m'a dit. il ne sait pas vivre seul et j'ai pas l'impression qu'il l'aime. Le bloquer ça veut dire que je ne garde plus d'espoir de le revoir et cet espoir est la seule chose qui me fait du bien. Je suis juste bien quand je pense à lui à quel point je l'aime.

J'ai conscience qu'en me quittant il m'a fermé la porte... mais le bloquer ça voudrait dire que je verrouille cette porte fermée.. lui a voulu partir mais moi jamais et j'ai pas trouvé de solution pour le désaimer.

Autant dans ma précédente histoire je suis d'accord que je me suis sous estimée autant là non. Je ne le supplie pas pour le revoir, je quémande pas son attention, mais je suis juste sincère dans mes sentiments. Je l'aime et je vais pas faire comme si c'était pas le cas. mais ça fait mal de lire que je m'aime pas car je pense me respecter dans mes agissements. Avant j'aurais fait comme si ça me touchait pas mais mnt j'assume.

Je pense me préserver car comme je disais je vais pas contre ce que je ressens en me faisant plus de mal, en me respectant pas.

Ce ne sont pas ses erreurs ou ce qu'il m'a fait qui me bousille mais plutôt son absence.. le fait que je ne sois pas à la hauteur ça ça me déchire le coeur oui. il a raison de ne pas m'aimer... honnêtement il mérite infiniment mieux. et je préfère qu'il soit heureux avec elle que malheureux avec moi. je ne veux surtout pas le forcer à m'aimer il mérite tellement mieux.

J'ai pas l'impression de bafouer ma dignité... je le supplie pas je profite juste de l'occasion. mais c'est dur de retomber dans l'oubli oui. Et oui je suis d'accord que si je le bloque il peut trouver des moyens de me contacter malgré tout.. mais je veux toujours pas le faire. vraiment désolée de radoter toujours les mêmes conneries... ma tête en a conscience mais mon coeur veut autre chose et pour l'instant c'est le coeur qui l'emporte sur la raison. ça me fait souffrir mais moins que si je le sortais de ma vie. pourtant comme j'avais lu sur un autre fil ... il veut pas de moi mais il ne me laisse pas partir ça fait mal.. et t'as parfaitement raison clover, je suis pas dans le bon état d'esprit et j'arrive pas à me raisonner vraiment je sais que je me fais du mal de. le voir heureux avec sa meuf... comme je disais au-dessus je veux plus que tout qu'il le soit mais j'ai juste pas envie de le voir... pourtant je le bloque pas sinon je pourrais plus savoir qu'il est heureux et ça me ferait mal. et en même temps je me dis que s'il était pleinement heureux il ne perdrait pas son temps avec moi et ça me rend triste... j'ai aucune logique je me rends compte quand je te l'écris mais c'est tellement confus dans ma tête.

Je veux ses miettes parce qu'on a vraiment une connexion forte... vous allez peut-être me prendre pour une psychopathe en plus d'être si pathétique mais je vous promets que je ressens parfois ce que lui ressent... des choses idiotes genre ici il faisait froid pire mauvais temps... et je me réveille au milieu de la nuit comme si je meurs de chaud... et quelques jours après je vois sur les réseaux qu'il est en vacances ... Et cette connexion Sandstorm je l'ai jamais ressentie pour personne je pourrai donner plein d'autres exemples. et quand il me dit ce qu'il m'a dit j'ai l'impression que c'est sincère et cette contradiction m'empêche de tracer ma route sans lui.. je suis sûre que je ressentirai plus jamais qqch d'aussi fort et je pourrai pas me contenter de moins ou faire semblant d'aimer à nouveau alors que c'est pas le cas.

Si une amie me racontait mon histoire je dirai oui qu'elle devrait se préserver... simplement je sais pas quelle solution est la meilleure pour se protéger.
Hônnetement non je vaux pas mieux que des miettes et c'est pas parce que j'ai pas confiance en moi cest juste que c'est la réalité. Je suis toujours trop épuisée avec ma maladie il y a plein de choses que je peux pas faire comme tout le monde .. en ce sens je pourrais jamais apporter à quelqu'un tout ce que j'ai envie de lui apporter je dois me contenter de donner que des miettes donc oui je mérite que des miettes c'est déjà énorme.

c'est peut-être flippant mais pour une fois je sais ce que c'est d'aimer inconditionnellement.

J'ai vraiment hâte de commencer ma thérapie fin aout mais ça me parait si loin... je sais pas comment tenir.

j'arrive pas à couper ce lien.. j'ai essayé les vidéos YouTube tout ça c'est comme si mes pensées m'empêchaient de me concentrer pour pas que j'y arrive j'ai fait les dessins, juste mentalement aussi et rien à faire... je vous jure que j'aimerai ne plus souffrir mais j'arrive pas à couper.. et je replonge un million de fois plus bas quand il me contacte ça c'est évident. c'est vraiment ma source de bien-être et mon poison à la fois.

Quand vous me dites que je suis une serpillière, pas de dignité vous croyez qu'il se fout de moi ? c'est vraiment une question.

Merci en tout cas du temps que vous m'avez offert je sais que je devrais vous écouter mais là vraiment ça va pas. je tourne en boucle ce qu'il m'a dit pour essayer de savoir si c'est la vérité... pourquoi il est avec elle... pourquoi sauter sur l'occasion pour m'écrire... bref je suis désolée de pas réussir à vous entende j'ai envie de me gifler tellement c'est insupportable d'être conne à ce point.

Je continuerai de vous lire jusqu'à ce que je comprenne ce que vous me dites et pas juste lire stupidement.


Merci à vous... de tout mon coeur.


Bonne soirée

S.
#1328106
Bonsoir Sophana,
En effet, ton dernier message souligne une nouvelle fois à quel point tu es prisonnière de tes contradictions, consciente de ce que le moindre contact avec ton ex te fait souffrir, mais incapable de poser un acte qui montrerait que tu ne veux plus de ces contacts toxiques - et d’ailleurs tu les souhaites encore même s’ils te font du mal, bien que tu désires aussi faire cesser la souffrance (sinon tu n’écrirais pas ici, de toute façon).

Alors il y a eu une petite controverse sur ton fil autour des proposition de Bibo bobo. Je pense pour ma part, comme la plupart des intervenants, que tu devrais couper court avec ton ex ; mais manifestement, il y a quelque chose qui résiste profondément chez toi à cette idée, et qui se dérobe à la raison (car ce sont des arguments très raisonnables qui t’ont été présentés, tandis que dans ta situation actuelle, au contraire, tu es empêtrée dans des contradictions douloureuses). Je le dis évidemment sans vouloir t’offenser.

Donc de ce point de vue, et pour rejoindre Bibo bobo cette fois, je me demande si l’hypnose ne pourrait pas t’être utile quand même, précisément pour dissoudre cette résistance et renouer avec le souci de toi-même, de ton propre bonheur. Je ne peux pas parler d’expérience, je n’ai pas (encore) pratiqué avec un(e) hypnothérapeute ; mais je touche actuellement aux limites d’une thérapie classique (bien que mon psy soit très bien et que j’aie grande confiance en lui), et je me demande s’il n’y a pas des mécanismes sur lesquels il faut agir à un niveau pré-conscient. On peut se livrer à l’introspection et devenir très averti des problèmes qui se posent à nous, des schémas répétitifs, etc, et ne pas réussir pour autant à s’en dégager (parce qu’ils sont trop enkystés, parce que bénéfices secondaires, que sais-je). Tu sembles assez au clair, paradoxalement, sur la confusion qui règne en toi, et je me demande si l’hypnose ne serait pas indiquée pour rompre ce lien toxique qui t’embrouille le cerveau (c’est presque la définition d’un lien toxique que la confusion mentale qu’il suscite).

Je serais curieuse d’avoir la réaction des JRMistes qui auraient expérimenté l’hypnose pour ce genre de problème (ou plus généralement pour une problématique d’attachement amoureux difficile à abandonner) ; j’avance un peu ma proposition sur la pointe des pieds parce que je ne sais pas trop ce qu’elle vaut, mais c’est une piste!
miu, Sophana ont aimé ça
#1328109
Sophana,
L’insomnie aidant, j’ai relu quelques pages de ton fil… vraiment, il y a chez toi une capacité à te faire du mal et - un(e) intervenant(e) l’a dit - à te complaire dans ta souffrance qui est assez spectaculaire. Pour moi, c’est encore plus du masochisme qu’une posture victimaire, tu travailles activement (ne serait-ce que dans tes façons de penser, d’analyser ce qui t’arrive) à ta propre douleur.

2 exemples.

- en septembre 2020, tu te plains que ton ex ait choisi une autre avec qui il est heureux, alors que toi tu ne serais pas assez bien, pas suffisante. Mais quand en janvier 2021 il t’envoie des messages sexualisés, pas un moment tu ne dis « ah en fait, son couple n’est pas si heureux qu’il en a l’air. Ce n’est donc pas moi qui n’étais pas suffisante » (ce qui serait une manière de consolider ton estime de toi-même), « et lui a un gros problème avec la fidélité ». Non, tu t’appesantis sur ta souffrance et tu ne te sens pas respectée. Et c’est vrai qu’il ne te respecte pas alors, pas plus qu’il ne respecte sa copine. Mais des gens comme ça, quand on s’aime soi-même et qu’on cherche à se protéger, on les fuit.

- des mois après, tu dis encore qu’il est heureux dans son couple (alors que tu sais pertinemment qu’il fricote volontiers avec d’autres femmes, toi par exemple, mais peut-être d’autres aussi), et tu le répètes PARCE QUE c’est cette idée (fausse) qui est le plus susceptible de te faire du mal. D’ailleurs tu te crucifies à suivre ses/leurs activités sur les RS. Et tu écris un truc aussi fou que « j’aime mieux des miettes qu’une relation qui me conviendrait » = « j’aime mieux me maintenir dans la posture de la mal-aimée malheureuse que d’essayer d’être heureuse”.

Tu dis que tu ne veux que lui, que tu souffrirais plus de renoncer à ton amour pour lui que le contraire, que tu respectes et assumes tes sentiments. Mais en effet, de deux choses l’une : soit tu veux être heureuse à plus ou moins long terme, et tu acceptes dans un premier temps de morfler, de cesser la drogue, de renoncer à tes sentiments, d’attendre qu’ils s’atténuent en cessant de les alimenter ; soit tu ne veux PAS être heureuse, et tu préserves ces sentiments qui t’enchaînent pathologiquement à cette personne, qu’il ne faudrait pas me pousser beaucoup pour appeler un connard. Mais le fond du problème, c’est sans doute que tu n’es pas capable de prendre soin de toi-même, justement (voir le début de ton fil), voire que tu cherches plus ou moins consciemment à te faire souffrir - soit dit sans te blâmer encore une fois. Mais est-ce que tu seras capable d’entreprendre réellement un travail qui te permettrait d’aller mieux, est-ce que tu te lasseras assez d’être mal pour le faire, je me le demande en fait 🤔 (j’ai vu pour ta thérapie fin août, mais il faut avoir le désir d’aller mieux pour qu’une thérapie, quelle qu’elle soit, produise des effets).
miu, Sophana, sandstorm ont aimé ça
#1328111
Bonjour,

@Louise75 : je viendrai vous raconter comment mes rendez-vous se passeront. La seule chose que j'ai faite c'est être allée voir une kinésiologue. C'est pas comme l'hypnose mais le corps réagit en fonction de blessures. Et très clairement quand elle a essayé de me faire couper le lien j'étais coupée en deux ma tête voulait mais mes jambes bougeaient dans tous les sens j'étais affolée et on n 'a pas réussi à faire plus pourtant ça faisait depuis novembre qu'on essayait et elle m'a conseillée d'aller voir celle que je verrai le mois prochain. Mais merci si jamais j'essayerai de me tourner vers cette thérapie.

Edit : j'avais pas vu ta deuxième intervention... Oui je me fais souffrir et oui j'ai conscience de choisir toujours le raisonnement qui me sous estime et qui le préserve lui. Pourtant j'ai l'impression de m'aimer... c'est juste que je suis hyper lucide sur mes faiblesses. Pour tes deux exemples, t'as parfaitement raison et comme je veux que son bonheur peut-être je veux me persuader qu'il l'est ça me ferait trop mal de savoir qu'il ne l'est pas. je sais pas comment sortir de cette posture vraiment pas. Comment je peux arrêter ce tourbillon infernal ? J'ai essayé pendant quelques jours puis une semaine entière à ne pas aller sur ses réseaux mais vraiment c'était impossible j'étais vraiment au bout de ma vie... plus que ce que je ne suis maintenant. Mais je vais réfléchir à ton message car il me parle bcp merci infiniment.

@Sandstorm : Voici ce qu'il m'a dit pêle-mêle :
- Qu'il regrette de m'avoir fait du mal
- Qu'il voudrait tellement me donner plus que ce qu'il a fait
- Que je lui manque de plus en plus
- Qu'il aurait donné n'importe quoi pour me revoir, qu'il s'en voulait d'avoir gâché cette occasion
- Qu'il adore tout ce que je dis, qu'il perdrait pas une seconde de son temps si c'était pas le cas.
-Qu'il a envie de moi,...
Je sais que s'il avait été sincère c'était pas que des mots et qu'il aurait trouvé le temps pour qu'on se voit... il l'a pas fait... mais en même temps je le ressentais sincère... sur la fin de la relation il me mettait plus de coeur, il ne relançait pas la conversation comme ce week-end là, il me disait pas des choses choux du style je me réjouis de dormir pour te voir dans mes rêves,... Je ressens les choses comme si lui aussi est déchiré en deux et que quand il me dit ça il est sincère même si les actes parlent pas pour lui. Comme quand je dis que je veux couper les ponts mais que je n'arrive pas. mais ça va faire déjà 4 semaines et si je lui manquais tant que ça il aurait pris le temps de savoir comment je vais au lieu de repartir en vacances avec sa copine..

J'en sais rien plus j'écris plus je m'embrouille plus je me fais du mal au coeur.. j'ai écouté une vidéo avant qui m'a embrouillé que peut-être il est avec elle pcq c'est plus simple, pas aussi fort mais plus dans la norme et que je pourrai jamais lui donner la normalité qu'il aime tant. ça me fend le coeur.

Passez une belle journée et merci pour tout

:bisou:

S.
#1328114
Attention Sophana, je réagis juste sur deux points, je ne voulais pas dire que ton ex n’était pas heureux ; je voulais dire que son couple ne correspondait pas à l’image idéalisée que tu t’en donnais, d’un côté ; et que lui, d’un autre côté, jouait assez vilainement sur deux tableaux. Qu’il soit heureux ou pas dans cette situation de double trahison, on s’en fiche un peu, non? Mais toi tu en souffres. Lui, il sa copine dans son lit et toi pour la caresse narcissique supplémentaire, ou le roman (tu me manques, je rêve de toi, mais je pars en vacances avec une autre… :roll: ), ou éventuellement un petit coup de *** si l’occasion se présente ; ptêt bien qu’il est heureux comme ça, il y a des gens dont la conscience morale est faible et qui ne souffrent pas de blesser autrui. Et là, clairement, il te fait du mal.

Sinon, lucide sur tes faiblesses… ben oui, on a tous, TOUS, des montagnes de défauts, de faiblesses, d’imperfections. Une endométriose, un eczéma envahissant, des antécédents de cancer, une maladie auto-immune, 4 gosses, 50 ans, des rides, des cheveux trop fins, des bourrelets, un sale caractère, un petit salaire… heureusement que tout le monde ne se dit pas pour autant qu’il doit se résigner aux miettes en amour. Non ?
miu, clover, sandstorm et 2 autres ont aimé ça
#1328124
@Sandstorm : Voici ce qu'il m'a dit pêle-mêle :
- Qu'il regrette de m'avoir fait du mal
- Qu'il voudrait tellement me donner plus que ce qu'il a fait
- Que je lui manque de plus en plus
- Qu'il aurait donné n'importe quoi pour me revoir, qu'il s'en voulait d'avoir gâché cette occasion
- Qu'il adore tout ce que je dis, qu'il perdrait pas une seconde de son temps si c'était pas le cas.
-Qu'il a envie de moi,...
tu es bien consciente que tout ça c'est du barratin.

et tu es bien consciente aussi que la seule chose à faire pour te sortir de ce trou c'est de couper les ponts avec lui.
Janysse, louise75, Sev77 ont aimé ça
#1328198
Bonjour chers forumeurs,

Merci du fond du coeur pour vos interventions !!

@Louise75 :
En fait non c'est ça le pire je m'en fiche pas... Je veux plus que tout au monde qu'il soit heureux. Et justement ça fait un mal de chien de les voir en vacances. Je sais pas pourquoi je m'inflige cette torture. Qu'est-ce que je dois être conne pour ne pas réussir à raisonner mon coeur... Je m'en veux de le croire quand il m'a dit qu'il joue pas avec moi que c'est sincère son bla-bla.. Pourquoi j'arrive pas à me dire sincèrement que c'est du bla-bla... Dans ma précédente histoire j'en ai mis du temps mais j'y suis arrivée je me voilais clairement la face... Mais là dans cette histoire c'est différent... Ses mots tournent en boucle dans ma tête et j'arrive pas à me dire qu'il me ment j'arrive pas à accepter je veux pas et je lui trouve encore des qualités, des raisons ou des justifications pour ce double jeu tout en ayant le coeur brisé en deux. Je crois que j'ai trop besoin de l'aimer... C'est plus important ça que la souffrance que je récolte.

En toute honnêteté j'ai beaucoup trop de défauts incorrigibles, handicapants et incompatibles avec la vie de couple. Faut être réaliste à un moment donné... avoir mal lors des rapports, des douleurs intempestives n'importe quand, une fatigue permanente, des diarrhées après les repas qui font que s'il y a pas un toilette où je mange (style picnic) ça me met en panique, infertilité,.. Tout ça plus mes imperfections ça fait beaucoup trop pour qu'on m'aime. C'est vraiment pas difficile de trouver mieux et je veux pas lui pourrir la vie.

@Sandstorm :
Oui tu as raison je sais tout ça. Chui déchirée en deux. Couper les ponts c'est comme perdre la meilleure partie de moi. Pourquoi je l'ai rencontré ptn...

Prenez soin de vous

Belle soirée

S.
#1328199
Sophana tu es dans le déni
dire que tu l'aime plus que tout et que tu va perdre une partie de toi même c'est parce qu'il y a quelque chose que tu refuse d'accepter. quoi? à toi de réflechir pour te sortir de ce carcan
#1328428
Coucou Sophana,

Juste un point sur l'endométriose, je n'ai pas eu le temps de repasser t'écrire ici. J'ai une copine qui souffre d'endométriose terrible, comme toi sûrement, elle a été opérée, s'est baladée avec une poche pendant des mois, ne peut même plus faire de sport alors que c'était une grande coureuse, parce que ça lui déclenche des douleurs insupportables, douleurs pendant les rapports aussi, etc etc. Eh bah elle est en couple et heureuse. Et elle n'est pas spécialement plus méritante que toi ou d'autres. Ça n'a rien à voir. J'ai une autre connaissance qui a été amputée de ses deux bras et ses deux jambes à 20 ans. Tu imagines le truc, l'horreur, la violence de la transformation du corps et de l'âme après pareille épreuve ? Ça ne l'a pas empêchée de tenter de vivre sa vie au mieux, de chercher le meilleur pour elle, et d'être aussi heureuse en couple. Donc ton endométriose, tes problèmes de santé, ne sont pas un obstacle à ton bonheur en couple, et seule. C'est autre chose. Pour reprendre une des expressions favorites de ma psy, et qui est parlante et utile une fois qu'on l'a bien comprise et intégrée, tout ça, c'est l'arbre qui cache la forêt. Tu focalises là-dessus en essayant de nous convaincre de la médiocrité de ton existence (comme l'a si justement dit Kylian), mais c'est l'arbre qui cache ta forêt de problèmes plus profonds à régler avec toi-même (et peut-être ta famille et tes proches). Et ce mec, cette obsession que tu nourris, est aussi un arbre qui cache la forêt, et un arbre en plus que tu prends dans la figure régulièrement...
Allys, Emastellaire ont aimé ça
  • 1
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14