Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par SNSmok
#1308016
Hmm... Je pense que tu devrais juste la laisser tranquille, tu es encore jeune et tu as fait des conneries assez énormes certes mais ce n'est pas "la fin du monde".

Cette fille a besoin de se reconstruire et il se peut que tes erreurs influes sur sa vie, comme si ça se trouve, ça ne changera rien.

Pour te dire, ça m'est déjà arrivé d'être trompé, pour autant je n'ai jamais pensé que les personnes avec qui j'étais à l'instant T était comme cet ex.
On ne sait jamais comment les gens vont réagir à ça.

En revanche, la prochaine fois tu éviteras de sortir avec quelqu'un si tu as encore des contacts avec ton ex et qu'en plus, tu avoues à la dite personne que tu l'aimes encore.

Concentres-toi sur toi, essayes de changer ça, savoir pourquoi tu as fait ça, pourquoi cette fille méritait autant de mépris de ta part. Tu as sûrement des problèmes à résoudre à ce niveau et tu pourrais probablement te faire aider par un professionnel.

Bon courage
par Antares
#1308021
AgatheYzac a écrit :
10 nov. 2019, 11:20
Hello Antares,
J'ai un peu de mal à être désolée pour toi vu que tu me fais penser a la personne qui m'a fait venir ici (et qui m'a donc fait bcp de mal). J'ai 23 ans, mon ex 25 et j'ai bien l'impression que sans déclic les mecs ne mûrissent jamais !

Mais je veux pas te descendre non plus et c'est deja un peu mignon que tu te sois inscrit ici et que tu cherches à t'améliorer. Le seul conseil que je puisse te donner c'est : essaie de bien réfléchir à pourquoi, quand t'es bien avec une fille, tu as besoin d'aller parler à une autre, ou des autres.
T'as 20 ans, t'es pas pressé. Si tu sens que tu as besoin de plaire, reste célibataire. Parle à toutes les filles que tu veux, chope qui tu veux. Je pense que pour les "gamins" comme toi (sorry) c'est la meilleure chose a faire pour pas nous sortir dans 5/10 ans "je pense que j'ai pas assez vécu gnagnagna" (sorry encore). Sors, voyage, amuse toi.

Sinon si tu veux un vrai conseil pour la retrouver, je te conseille de pas trop aller voir ailleurs, et de travailler sur toi. Essaie de faire une introspection, de mûrir. Et oui surtout de faire un bon SR (cf post de Geckette). Je sais pas moi, fais du sprt, crée quelque chose, aide des gens. Un truc qui t'apprendra des choses sur toi même et sur les autres.

Et puis bon, t'es jeune et immature, c'est pas la fin du monde. T'as sûrement fait bcp de mal à cette fille qui aura du mal à faire confiance aux hommes par la suite (ppal problème), en plus d'avoir altéré sa confiance en elle. C'est pas tout de dire "je te ferai plus de mal", encore faut il en être capable.

Voilà, dsl si mon message est un peu agressif, je suis moi même encore très blessée de mon histoire précédente (qui me rappelle un peu la tienne).

Je crois en toi :)

Agathe
Salut Agathe, merci pour ton message. Il semble agressif mais je t'en veux pas du tout ahah, je demande pas à être plaint déjà, étant donné que je mérite quand même ce qu'il m'arrive, je me suis brulé, je ne voudrais pas me chercher trop d'excuses quant à ça. La seule chose que je peux dire là dessus, c'est que oui j'ai eu besoin de plaire, oui j'aimais encore mon ex, oui j'ai gérer notre relation absolument n'importe comment, mais le pire dans tout ça, c'est que j'ai été toxique pour elle alors que j'étais bourré de belles intentions à son égard.

C'est donc ça le plus dur. Qu'elle me voit maintenant comme une putain de grosse merde toxique (épargne moi le terme, mais en gros, y'a pas d'autre mot) alors que j'ai jamais eu la moindre volonté de lui faire du mal.

Mais on est d'accord, je dois me concentrer sur moi, faire un gros SR, comprendre mes erreurs et progresser. Tu sais, pendant notre relation, avant d'être vraiment amoureux au moment où elle en a eu marre, ça peut te paraître bizarre mais je ne voulais pas la quitter et tout faire pour la rendre heureuse parce que j'admirais sa façon de m'aimer, de me regarder, c'était comme pour la remercier d'être comme ça envers moi...c'est toxique mais sincère...

Pleins de fois j'ai voulu pleurer et la prendre dans mes bras en lui demandant pardon de ne pas réussir à l'aimer comme elle m'aimait, lui demander pardon d'aimer mon ex qui m'a fait tant de mal alors qu'elle, c'était le petit rayon de soleil de ma vie. Mais je ne l'ai pas fait par peur de la perdre, peur de la briser aussi.

C'était une bombe à retardement tout ça. Et le jour où je suis réellement tombé amoureux de cette fille, je crois qu'elle en arrivait à un stade où elle avait tellement donné dans le vide, qu'elle en a eu marre, et je ne peux pas lui en vouloir.

Alors voilà, depuis je la ferme et je fais profil bas, pas de contact, je m'efface de sa vie. Et si un jour, j'ai l'opportunité de recréer le contact avec cette petite femme, je gâcherai pas ma chance une seconde fois. En bref c'est mon "plan".

La seule inquiétude est qu'elle a un copain, je ne sais pas du tout qui il est, mais vu comme elle se donne dans une relation, en tout cas avec moi, si elle fait pareil avec lui, elle risque de ne même plus connaître mon prénom et ça très rapidement. Du coup je voudrais pas me faire de faux espoirs non plus, si ce mec est meilleur que moi, je ne vois pas comment il ne la traiterai pas à sa juste valeur

Voilà, et aussi,je te souhaite pleins de bonnes choses et courage vis à vis de ta relation passée qui y ressemble :)
par Allys
#1308029
Bonjour Antares,

Je vais essayer d’aborder ton post sous un angle autre que celui de la culpabilisation, histoire de te permettre de réfléchir, plutôt que de répéter en boucle « mea culpa ».
oui j'ai eu besoin de plaire, oui j'aimais encore mon ex, oui j'ai gérer notre relation absolument n'importe comment, mais le pire dans tout ça, c'est que j'ai été toxique pour elle alors que j'étais bourré de belles intentions à son égard. C'est donc ça le plus dur. Qu'elle me voit maintenant comme une putain de grosse merde toxique
La question est donc pourquoi ?
Pourquoi ce besoin maladif d’être aimé ? A quoi est due cette nécessité égoïste d’être le centre de l’attention de plusieurs femmes ? Et pourquoi il t’es insupportable qu’elle te voit très négativement? (parce que sans enfoncer le clou ta façon d’agir est toxique, c’est la réalité)

Et tant que tu n’auras pas compris tout ça, travaillé sur toi, et compris comment tu fonctionnes, que ce soit avec elle ou une autre, ça se reproduira, a plus ou moins long terme.
j'ai jamais eu la moindre volonté de lui faire du mal
Non, effectivement, tu voulais juste te faire du bien. Le problème c’est que lorsque l’on s’enivre pendant une soirée, pour rigoler, se lâcher et s’amuser et que l’on décide de prendre le volant et que l’on tue quelqu’un sur la route, on a pas non plus eu la moindre volonté de lui faire du mal. Pourtant on l’a fait, a lui/elle, à sa famille, à ses amis. On peut regretter, s’excuser, demander la peine de prison maximum, aider financièrement la famille de la victime, ça ne changera rien aux conséquence. Il/elle sera quand même mort/e. Chacun de nos actes a des conséquences Antares, que nous les ayons voulues ou pas. Le fait de n’avoir pas souhaité ces conséquences, ne les annule pas. Le fait que ce soit volontaire ou pas baisse juste notre degré de culpabilité, mais ne change rien aux faits. Et dans ton cas, oui tu lui a fait du mal, pour elle que ce soit volontaire ou pas ne change rien, tu devras donc accepter de te voir comme le responsable, mais tu devras aussi apprendre à te pardonner pour ça, car on ne peut pas vivre dans la culpabilité éternellement.
Tu sais, pendant notre relation, avant d'être vraiment amoureux au moment où elle en a eu marre, ça peut te paraître bizarre mais je ne voulais pas la quitter et tout faire pour la rendre heureuse parce que j'admirais sa façon de m'aimer, de me regarder, c'était comme pour la remercier d'être comme ça envers moi
Je ne le crois pas.
Tu sais quand on est dans ce besoin maladif d’être aimé, on agis assez exclusivement (mais pas consciemment hein) pour préserver son propre bien être. Je pense donc que c’est uniquement pour garder ce qu’elle te renvoyais de positif, que tu ne voulais pas la quitter. Que tu t’es assuré un filet de sécurité d’amour pendant toute ta période de reconquête de ton ex. Et puis un second filet de sécurité (l’autre fille). Pour moi c’est la peur de te retrouver seul et sans personne pour t’aimer qui a guidé l’ensemble de tes actions, et non son bonheur.
Et le jour où je suis réellement tombé amoureux de cette fille, je crois qu'elle en arrivait à un stade où elle avait tellement donné dans le vide, qu'elle en a eu marre, et je ne peux pas lui en vouloir.
Et moi je crois que c’est l’inverse. Je crois que c’est justement parce qu’elle en eu marre, que tu t’es mis a ressentir quelque chose, mais je ne sais pas si c'était de l'amour réellement. Je crois (mais on ne le saura jamais), que si elle t’avais envoyé baladé rapidement en voyant que tu étais attaché à ton ex, tu aurais ressentis cette soudaine affection plus tôt.
Comme un enfant qui laisse son gros camion rouge qui ne l’intéresse plus depuis longtemps dans un coin de sa chambre, mais dit que c’est son camion préféré, et veut absolument tout a coup jouer avec quand quelqu’un cherche à le mettre à la poubelle.
De mon expérience, le besoin de plaire et d’être aimé, traduit très souvent une immaturité au niveau affectif (qui n’a rien à voir avec la maturité intellectuelle). Ce n’est évidemment que mon avis.

je gâcherai pas ma chance une seconde fois. En bref c'est mon "plan".
Pour ça il va te falloir sacrément travailler sur toi, et ça se compte en années, et pas en semaines…
Mais on est d'accord, je dois me concentrer sur moi, faire un gros SR, comprendre mes erreurs et progresser
Oui on est d’accord.

Courage à toi.
Janysse ont aimé ça
par Antares
#1308038
SNSmok a écrit :
11 nov. 2019, 00:40
Hmm... Je pense que tu devrais juste la laisser tranquille, tu es encore jeune et tu as fait des conneries assez énormes certes mais ce n'est pas "la fin du monde".

Cette fille a besoin de se reconstruire et il se peut que tes erreurs influes sur sa vie, comme si ça se trouve, ça ne changera rien.

Pour te dire, ça m'est déjà arrivé d'être trompé, pour autant je n'ai jamais pensé que les personnes avec qui j'étais à l'instant T était comme cet ex.
On ne sait jamais comment les gens vont réagir à ça.

En revanche, la prochaine fois tu éviteras de sortir avec quelqu'un si tu as encore des contacts avec ton ex et qu'en plus, tu avoues à la dite personne que tu l'aimes encore.

Concentres-toi sur toi, essayes de changer ça, savoir pourquoi tu as fait ça, pourquoi cette fille méritait autant de mépris de ta part. Tu as sûrement des problèmes à résoudre à ce niveau et tu pourrais probablement te faire aider par un professionnel.

Bon courage
Tout sauf du mépris, pas une seule seconde je l'ai méprisée, encore maintenant malgré de la diffamation en guise de vengeance, une plainte, je ne la déteste pas. J'ai conscience de l'avoir fait souffrir, alors je ne lui en veux même pas.

Je ne l'ai jamais méprisée bien au contraire, je me donnais corps et âme pour la rendre heureuse tout le temps, certes de la mauvaise façon, dû à un manque de sentiment amoureux, mais j'étais admiratif de cette fille, de sa façon de m'aimer. Jamais je n'oublierai ses yeux qui se posent sur moi comme si j'étais la plus belle personne de ce monde, ça me rendait si heureux et en même temps ça me déchirait le coeur de savoir que j'aimais une personne qui m'accordait bien moins d'importance en même temps.

Donc non pas de mépris, j'aurais tout fait pour cette fille, car elle mérite tout l'or du monde. Mais je l'ai brisée, complétement malgré moi, ça rend pas les choses excusables j'admets, tout ça parce que ne réussissait pas à l'aimer comme elle l'aurait mérité dès le début, mais je ne partais pas car j'avais besoin d'elle aussi, la preuve j'ai l'impression d'être perdu depuis qu'elle n'est plus là.

Donc voilà, là si je la laisse tranquille, c'est bien une façon de lui dire "tu ne veux plus entendre parler de moi, je comprends, et comme moi tout ce que je veux c'est que tu sois heureuse, alors même si ça fait mal, je ne te recontacterai plus"
C'est la chose qu'elle m'a demandé alors je le fais
par Elieza
#1308040
Antares a écrit :
11 nov. 2019, 14:03

de sa façon de m'aimer. Jamais je n'oublierai ses yeux qui se posent sur moi comme si j'étais la plus belle personne de ce monde, ça me rendait si heureux et en même temps ça me déchirait le coeur de savoir que j'aimais une personne qui m'accordait bien moins d'importance en même temps.

Et bien, moi je vois surtout une jolie et immense blessure d'égo.
Tu n'aimes pas cette fille, tu aimes le fait d'être aimé, que ce soit elle ou une autre je pense que ca n'a aucune importance.
Et ca c'est une forme de mépris.

Je rejoins les autres, ravale ton égo, et laisse la tranquille.
Et à l'avenir, essaie d'être plus respectueux des sentiments des gens (ne pas t'engager dans une relation si tu n'es pas prêt, ne pas balancer des choses que tu sais blessantes, ne pas jouer double jeu...entres autres).
par Antares
#1308041
Allys a écrit :
11 nov. 2019, 12:22
Bonjour Antares,

Je vais essayer d’aborder ton post sous un angle autre que celui de la culpabilisation, histoire de te permettre de réfléchir, plutôt que de répéter en boucle « mea culpa ».
oui j'ai eu besoin de plaire, oui j'aimais encore mon ex, oui j'ai gérer notre relation absolument n'importe comment, mais le pire dans tout ça, c'est que j'ai été toxique pour elle alors que j'étais bourré de belles intentions à son égard. C'est donc ça le plus dur. Qu'elle me voit maintenant comme une putain de grosse merde toxique
La question est donc pourquoi ?
Pourquoi ce besoin maladif d’être aimé ? A quoi est due cette nécessité égoïste d’être le centre de l’attention de plusieurs femmes ? Et pourquoi il t’es insupportable qu’elle te voit très négativement? (parce que sans enfoncer le clou ta façon d’agir est toxique, c’est la réalité)

Et tant que tu n’auras pas compris tout ça, travaillé sur toi, et compris comment tu fonctionnes, que ce soit avec elle ou une autre, ça se reproduira, a plus ou moins long terme.
j'ai jamais eu la moindre volonté de lui faire du mal
Non, effectivement, tu voulais juste te faire du bien. Le problème c’est que lorsque l’on s’enivre pendant une soirée, pour rigoler, se lâcher et s’amuser et que l’on décide de prendre le volant et que l’on tue quelqu’un sur la route, on a pas non plus eu la moindre volonté de lui faire du mal. Pourtant on l’a fait, a lui/elle, à sa famille, à ses amis. On peut regretter, s’excuser, demander la peine de prison maximum, aider financièrement la famille de la victime, ça ne changera rien aux conséquence. Il/elle sera quand même mort/e. Chacun de nos actes a des conséquences Antares, que nous les ayons voulues ou pas. Le fait de n’avoir pas souhaité ces conséquences, ne les annule pas. Le fait que ce soit volontaire ou pas baisse juste notre degré de culpabilité, mais ne change rien aux faits. Et dans ton cas, oui tu lui a fait du mal, pour elle que ce soit volontaire ou pas ne change rien, tu devras donc accepter de te voir comme le responsable, mais tu devras aussi apprendre à te pardonner pour ça, car on ne peut pas vivre dans la culpabilité éternellement.
Tu sais, pendant notre relation, avant d'être vraiment amoureux au moment où elle en a eu marre, ça peut te paraître bizarre mais je ne voulais pas la quitter et tout faire pour la rendre heureuse parce que j'admirais sa façon de m'aimer, de me regarder, c'était comme pour la remercier d'être comme ça envers moi
Je ne le crois pas.
Tu sais quand on est dans ce besoin maladif d’être aimé, on agis assez exclusivement (mais pas consciemment hein) pour préserver son propre bien être. Je pense donc que c’est uniquement pour garder ce qu’elle te renvoyais de positif, que tu ne voulais pas la quitter. Que tu t’es assuré un filet de sécurité d’amour pendant toute ta période de reconquête de ton ex. Et puis un second filet de sécurité (l’autre fille). Pour moi c’est la peur de te retrouver seul et sans personne pour t’aimer qui a guidé l’ensemble de tes actions, et non son bonheur.
Et le jour où je suis réellement tombé amoureux de cette fille, je crois qu'elle en arrivait à un stade où elle avait tellement donné dans le vide, qu'elle en a eu marre, et je ne peux pas lui en vouloir.
Et moi je crois que c’est l’inverse. Je crois que c’est justement parce qu’elle en eu marre, que tu t’es mis a ressentir quelque chose, mais je ne sais pas si c'était de l'amour réellement. Je crois (mais on ne le saura jamais), que si elle t’avais envoyé baladé rapidement en voyant que tu étais attaché à ton ex, tu aurais ressentis cette soudaine affection plus tôt.
Comme un enfant qui laisse son gros camion rouge qui ne l’intéresse plus depuis longtemps dans un coin de sa chambre, mais dit que c’est son camion préféré, et veut absolument tout a coup jouer avec quand quelqu’un cherche à le mettre à la poubelle.
De mon expérience, le besoin de plaire et d’être aimé, traduit très souvent une immaturité au niveau affectif (qui n’a rien à voir avec la maturité intellectuelle). Ce n’est évidemment que mon avis.

je gâcherai pas ma chance une seconde fois. En bref c'est mon "plan".
Pour ça il va te falloir sacrément travailler sur toi, et ça se compte en années, et pas en semaines…
Mais on est d'accord, je dois me concentrer sur moi, faire un gros SR, comprendre mes erreurs et progresser
Oui on est d’accord.

Courage à toi.
Wow wow wow, je suis assez boulversé par ton message en réalité. On en vient un peu sur un message de psy qui fait la psychanalyse de son patient mais j'accepte.

Presque à chaque fois où j'ai lu tes réponses à mes passages, je me suis rendu compte que tu m'avais percer à jour. J'ai une maturité affective complétement déplorable alors que j'ai le sentiment d'avoir une maturité intellectuelle assez conséquente, et le pire dans tout ça, c'est que peut-être que je m'en sers pour faire gober aux gens ce qu'il faut pour qu'ils continuent de m'aimer ? Mais eux semble moins vifs que toi, pour la plupart.

Du coup j'ai une question assez importante pour moi : pense-tu que je suis un manipulateur en somme ? J'ai déjà entendu ça de moi pas mal de fois, je pense souvent que c'est totalement infondé, et que c'est souvent utilisé à tord et à travers, mais j'ai l'impression que ton message m'a fait comprendre que ce que je ressens est souvent l'inverse de ce que je fais croire aux gens...

Pourquoi ce besoin d'être aimé, et de tout faire pour continuer à être aimé ? Je sais pas, plusieurs causes je dirais, déjà familiale, très peu d'amour de mes parents, famille disloquée, ça crée des blessures difficiles à combler.
Ensuite, peut-être aussi mon sentiment d'être assez différent des autres depuis petit, l'impression d'avoir 40 ans et 2 ans à la fois, et ça depuis longtemps, de comprendre très rapidement les autres et de parfois en jouer, d'aimer débattre, et pleins d'autres exemples, j'ai un énorme besoin de me stimuler intellectuellement de cette façon, pourquoi je ne sais pas mais c'est le cas
Et à l'inverse, d'être un enfant, d'être impulsif quand je me sens attaqué car je suis très sensible alors j'attaque pour ne plus avoir mal, d'être souvent irresponsable, en bref, de ne pas savoir vivre en société parce que j'ai l'impression d'être à la ramasse émotivement.

Parfois je me dis que je devrais faire un bilan psychologique, parce que j'ai l'impression d'être souvent à part (et c'est pas forcément une qualité, pas quelque chose qui permet de me faire mousser) et donc que j'ai besoin de me connaître et savoir le "pourquoi du comment"

Pour les "filets de sécurité" pour faire rapide, oui tout à fait, c'est ça la vérité, c'était ma manière de garder quelqu'un sous la main...j'ai honte mais voilà.
Et pour mon ex, il s'est avéré et ça je l'assure sincèrement, que j'ai réellement voulu qu'elle soit heureuse, qu'une fois l'avoir perdu, oui j'ai compris à quel point elle était rare par rapport à mon ex, et que j'avais fais n'importe quoi avec elle.

Mais là, au vu de mon "immaturité affective" ça me paraît compliqué de la rendre heureuse malgré ma volonté de le faire. Alors oui, je vais la laisser tranquille pour le moment, pendant sans doute longtemps, je vais me construire avec des fondations plus solides, et si elle ne m'est toujours pas sorti de la tête après tout ça, je verrai comment je peux agir de la bonne façon

Désolé pour le lonngggg message mais j'ai pas réussi à faire plus court, je parle beaucoup...
par Antares
#1308042
Allys a écrit :
11 nov. 2019, 12:22
Bonjour Antares,

Je vais essayer d’aborder ton post sous un angle autre que celui de la culpabilisation, histoire de te permettre de réfléchir, plutôt que de répéter en boucle « mea culpa ».
oui j'ai eu besoin de plaire, oui j'aimais encore mon ex, oui j'ai gérer notre relation absolument n'importe comment, mais le pire dans tout ça, c'est que j'ai été toxique pour elle alors que j'étais bourré de belles intentions à son égard. C'est donc ça le plus dur. Qu'elle me voit maintenant comme une putain de grosse merde toxique
La question est donc pourquoi ?
Pourquoi ce besoin maladif d’être aimé ? A quoi est due cette nécessité égoïste d’être le centre de l’attention de plusieurs femmes ? Et pourquoi il t’es insupportable qu’elle te voit très négativement? (parce que sans enfoncer le clou ta façon d’agir est toxique, c’est la réalité)

Et tant que tu n’auras pas compris tout ça, travaillé sur toi, et compris comment tu fonctionnes, que ce soit avec elle ou une autre, ça se reproduira, a plus ou moins long terme.
j'ai jamais eu la moindre volonté de lui faire du mal
Non, effectivement, tu voulais juste te faire du bien. Le problème c’est que lorsque l’on s’enivre pendant une soirée, pour rigoler, se lâcher et s’amuser et que l’on décide de prendre le volant et que l’on tue quelqu’un sur la route, on a pas non plus eu la moindre volonté de lui faire du mal. Pourtant on l’a fait, a lui/elle, à sa famille, à ses amis. On peut regretter, s’excuser, demander la peine de prison maximum, aider financièrement la famille de la victime, ça ne changera rien aux conséquence. Il/elle sera quand même mort/e. Chacun de nos actes a des conséquences Antares, que nous les ayons voulues ou pas. Le fait de n’avoir pas souhaité ces conséquences, ne les annule pas. Le fait que ce soit volontaire ou pas baisse juste notre degré de culpabilité, mais ne change rien aux faits. Et dans ton cas, oui tu lui a fait du mal, pour elle que ce soit volontaire ou pas ne change rien, tu devras donc accepter de te voir comme le responsable, mais tu devras aussi apprendre à te pardonner pour ça, car on ne peut pas vivre dans la culpabilité éternellement.
Tu sais, pendant notre relation, avant d'être vraiment amoureux au moment où elle en a eu marre, ça peut te paraître bizarre mais je ne voulais pas la quitter et tout faire pour la rendre heureuse parce que j'admirais sa façon de m'aimer, de me regarder, c'était comme pour la remercier d'être comme ça envers moi
Je ne le crois pas.
Tu sais quand on est dans ce besoin maladif d’être aimé, on agis assez exclusivement (mais pas consciemment hein) pour préserver son propre bien être. Je pense donc que c’est uniquement pour garder ce qu’elle te renvoyais de positif, que tu ne voulais pas la quitter. Que tu t’es assuré un filet de sécurité d’amour pendant toute ta période de reconquête de ton ex. Et puis un second filet de sécurité (l’autre fille). Pour moi c’est la peur de te retrouver seul et sans personne pour t’aimer qui a guidé l’ensemble de tes actions, et non son bonheur.
Et le jour où je suis réellement tombé amoureux de cette fille, je crois qu'elle en arrivait à un stade où elle avait tellement donné dans le vide, qu'elle en a eu marre, et je ne peux pas lui en vouloir.
Et moi je crois que c’est l’inverse. Je crois que c’est justement parce qu’elle en eu marre, que tu t’es mis a ressentir quelque chose, mais je ne sais pas si c'était de l'amour réellement. Je crois (mais on ne le saura jamais), que si elle t’avais envoyé baladé rapidement en voyant que tu étais attaché à ton ex, tu aurais ressentis cette soudaine affection plus tôt.
Comme un enfant qui laisse son gros camion rouge qui ne l’intéresse plus depuis longtemps dans un coin de sa chambre, mais dit que c’est son camion préféré, et veut absolument tout a coup jouer avec quand quelqu’un cherche à le mettre à la poubelle.
De mon expérience, le besoin de plaire et d’être aimé, traduit très souvent une immaturité au niveau affectif (qui n’a rien à voir avec la maturité intellectuelle). Ce n’est évidemment que mon avis.

je gâcherai pas ma chance une seconde fois. En bref c'est mon "plan".
Pour ça il va te falloir sacrément travailler sur toi, et ça se compte en années, et pas en semaines…
Mais on est d'accord, je dois me concentrer sur moi, faire un gros SR, comprendre mes erreurs et progresser
Oui on est d’accord.

Courage à toi.
Wow wow wow, je suis assez boulversé par ton message en réalité. On en vient un peu sur un message de psy qui fait la psychanalyse de son patient mais j'accepte.

Presque à chaque fois où j'ai lu tes réponses à mes passages, je me suis rendu compte que tu m'avais percer à jour. J'ai une maturité affective complétement déplorable alors que j'ai le sentiment d'avoir une maturité intellectuelle assez conséquente, et le pire dans tout ça, c'est que peut-être que je m'en sers pour faire gober aux gens ce qu'il faut pour qu'ils continuent de m'aimer ? Mais eux semble moins vifs que toi, pour la plupart.

Du coup j'ai une question assez importante pour moi : pense-tu que je suis un manipulateur en somme ? J'ai déjà entendu ça de moi pas mal de fois, je pense souvent que c'est totalement infondé, et que c'est souvent utilisé à tord et à travers, mais j'ai l'impression que ton message m'a fait comprendre que ce que je ressens est souvent l'inverse de ce que je fais croire aux gens...

Pourquoi ce besoin d'être aimé, et de tout faire pour continuer à être aimé ? Je sais pas, plusieurs causes je dirais, déjà familiale, très peu d'amour de mes parents, famille disloquée, ça crée des blessures difficiles à combler.
Ensuite, peut-être aussi mon sentiment d'être assez différent des autres depuis petit, l'impression d'avoir 40 ans et 2 ans à la fois, et ça depuis longtemps, de comprendre très rapidement les autres et de parfois en jouer, d'aimer débattre, et pleins d'autres exemples, j'ai un énorme besoin de me stimuler intellectuellement de cette façon, pourquoi je ne sais pas mais c'est le cas
Et à l'inverse, d'être un enfant, d'être impulsif quand je me sens attaqué car je suis très sensible alors j'attaque pour ne plus avoir mal, d'être souvent irresponsable, en bref, de ne pas savoir vivre en société parce que j'ai l'impression d'être à la ramasse émotivement.

Parfois je me dis que je devrais faire un bilan psychologique, parce que j'ai l'impression d'être souvent à part (et c'est pas forcément une qualité, pas quelque chose qui permet de me faire mousser) et donc que j'ai besoin de me connaître et savoir le "pourquoi du comment"

Pour les "filets de sécurité" pour faire rapide, oui tout à fait, c'est ça la vérité, c'était ma manière de garder quelqu'un sous la main...j'ai honte mais voilà.
Et pour mon ex, il s'est avéré et ça je l'assure sincèrement, que j'ai réellement voulu qu'elle soit heureuse, qu'une fois l'avoir perdu, oui j'ai compris à quel point elle était rare par rapport à mon ex, et que j'avais fais n'importe quoi avec elle.

Mais là, au vu de mon "immaturité affective" ça me paraît compliqué de la rendre heureuse malgré ma volonté de le faire. Alors oui, je vais la laisser tranquille pour le moment, pendant sans doute longtemps, je vais me construire avec des fondations plus solides, et si elle ne m'est toujours pas sorti de la tête après tout ça, je verrai comment je peux agir de la bonne façon

Désolé pour le lonngggg message mais j'ai pas réussi à faire plus court, je parle beaucoup...
par Antares
#1308044
Elieza a écrit :
11 nov. 2019, 14:08
Antares a écrit :
11 nov. 2019, 14:03

de sa façon de m'aimer. Jamais je n'oublierai ses yeux qui se posent sur moi comme si j'étais la plus belle personne de ce monde, ça me rendait si heureux et en même temps ça me déchirait le coeur de savoir que j'aimais une personne qui m'accordait bien moins d'importance en même temps.

Et bien, moi je vois surtout une jolie et immense blessure d'égo.
Tu n'aimes pas cette fille, tu aimes le fait d'être aimé, que ce soit elle ou une autre je pense que ca n'a aucune importance.
Et ca c'est une forme de mépris.

Je rejoins les autres, ravale ton égo, et laisse la tranquille.
Et à l'avenir, essaie d'être plus respectueux des sentiments des gens (ne pas t'engager dans une relation si tu n'es pas prêt, ne pas balancer des choses que tu sais blessantes, ne pas jouer double jeu...entres autres).
Ce n'est plus une blessure d'égo. Je l'aime. Ca peut paraître difficile à croire mais je l'aime.

Je ne voudrais plus jamais la perdre, prendre soin d'elle chaque seconde, j'ai été amoureux d'elle avant qu'elle me quitte, mais il était trop tard, j'avais déjà tout gaché.

Alors honnêtement, ça me déchire le cœur chaque jour de la voir partir, s'éloigner toujours un peu plus en devenant des inconnus, mais j'ai abdiqué pour le moment. Parce qu'elle ne veut plus de moi, et qu'elle a raison, alors j'ai envie de la laisser être heureuse loin de moi même si j'en souffre longtemps

Je vais avoir beaucoup de mal à l'oublier, et ça j'en suis sûr, j'ai mis du temps à aimer vraiment cette fille mais maintenant si elle était à mes cotès, plus jamais je négligerai ce qu'elle ressent, je m'en veux énormément.
par SNSmok
#1308053
Ce n'est plus une blessure d'égo. Je l'aime. Ca peut paraître difficile à croire mais je l'aime.
Non, tu ne l'aimes pas et tu as beau tenter de nous convaincre, tout ton discours nous prouve le contraire.
Tu aimes qu'elle t'aime, ce qui est totalement différent.

Dans ta manière de t'exprimer on sent le fond manipulateur avec la pointe d'égo qui prends le dessus, c'est n'est pas un reproche, on est comme on est mais du coup ne t'attends pas à autre chose que de l'agressivité de la plupart des intervenants (malheureusement) parce que ton discours "gratte", y'a quelque chose qui titille les gens en plus d'avoir trompé ta nana et lui avoir manqué de respect à plusieurs égards.
par Antares
#1308060
SNSmok a écrit :
11 nov. 2019, 16:21
Ce n'est plus une blessure d'égo. Je l'aime. Ca peut paraître difficile à croire mais je l'aime.
Non, tu ne l'aimes pas et tu as beau tenter de nous convaincre, tout ton discours nous prouve le contraire.
Tu aimes qu'elle t'aime, ce qui est totalement différent.

Dans ta manière de t'exprimer on sent le fond manipulateur avec la pointe d'égo qui prends le dessus, c'est n'est pas un reproche, on est comme on est mais du coup ne t'attends pas à autre chose que de l'agressivité de la plupart des intervenants (malheureusement) parce que ton discours "gratte", y'a quelque chose qui titille les gens en plus d'avoir trompé ta nana et lui avoir manqué de respect à plusieurs égards.
Je ne le prends pas mal, j'essaie de m'améliorer. Même si la plupart des interventions pique un peu, c'est pas grave, j'essaie d'en retirer des enseignements

Donc apparemment oui, je suis bel et bien un manipulateur ?

Je ne sais pas, récemment je ressens de l'amour. Elle ne m'aime plus, pourtant moi je continue de l'aimer. Elle a même été voir les flics à mon sujet avec une plainte la plupart remplie de calomnies, classé sans suite, pourtant je continue de l'aimer, je la comprends et je comprends pourquoi sa rancune en est venue à ce niveau, et je ne lui en veux pas non plus.

Avant j'aimais le fait qu'elle m'aime, aujourd'hui elle ne m'aime plus, et je voudrais qu'on s'aime à deux.
Mais voilà, là maintenant je l'aime, je suis seul à l'aimer, donc je la laisse partir parce que je sais qu'elle est mieux sans moi et même si c'est dur tout les jours, je m'accrocherai à ce devoir de la laisser être heureuse sans moi
par SNSmok
#1308063
Il semblerait que tu le sois, oui.
Maintenant rassures-toi, je suis comme toi et pendant de longues années j'ai aimé qu'on m'aime, j'avais des filets de sécurité et.. J'ait fait les même conneries que toi. J'ai été suivi par un psy il y a peu, on a découvert plein de choses et j'ai surtout appris à m'accepter comme j'étais, les bons comme les mauvais côtés et surtout à maîtriser ce côte manipulateur qui peut vite faire des ravages sur des personnes qui n'ont pas foncièrement beaucoup de caractère.

Quant aux interventions, quand tu arrives ici c'est toujours perturbant parce que tu t'attends toujours à ce qu'on abonde dans ton sens, qu'on te rassure mais je peux te dire que la franchise te remets sur les bons rails, que tu prends conscience des choses et que même si ce n'est pas agréable sur le coup, tu finis par remercier ces même personnes parce qu'elles t'ont fait évoluer ^^
par Jondoe
#1308148
What goes around... Always comes back around.

En fait tu as passé ton temps à nier cette femme, ses sentiments, sa patience et à lui manquer de respect, à la tromper sur ta sincérité et tu te désoles qu'elle ait fait ce qu'il y avait de mieux à faire pour elle : te quitter.

Laisse la tranquille et que ça te serve de leçon pour plus tard.
Les gens ne sont pas des pions qu'on déplace sur un le grand échiquier de son égo.

Ce qui te dérange c'est qu'elle ne soit plus tienne, je parie 10 caranougats que si elle te reprend, tu recommenceras à être ambigu avec d'autres.

Règle ce besoin de courrir 25 lièvres à la fois, essaie de comprendre pourquoi tu fais ça.
Et la tu auras fait quelque chose de bien.

Bon courage !
Mon histoire.

C'est bien ce que je lis :) Et pour arrête[…]

Problème d'entente sexuelle

Bonjour, je suis désolé de ce qui t'[…]

Mon ex est revenu mais...

Bonjour Carrie Merci de m'avoir répondu. E[…]

Bonjour Mattazerty, Alors je suis désol&ea[…]

Bonjour, Depuis notre séparation il m&rsqu[…]

Ma play list anti-deprime

Nonne ou putain La Dame en feu (Un bout seule[…]

JRME 2018 - le nouveau forum

... Coucou Math', Es-tu toujours pré[…]

Mon histoire

Notre histoire de couple est fini... Mais nous avo[…]