Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1296278
Bonjour Bill,
Merci pour ton message à toi aussi. J'avoue qu'à moi aussi il m'a touché.
Je passe aussi par les montagnes russes et je suis dans une phase très down alors qu'hier c'était vraiment bien.
Je me sens très seul au quotidien et j'ai besoin de soutien .. que je n'ai pas trop.
Oui j'attends de tes nouvelles !!
Bonne journée
Bill ont aimé ça
#1296307
Bonjour à tous,

Aujourd'hui ça va un peu mieux.

J'ai toujours tendance à vouloir fouiner sur Facebook. À vouloir lui écrire ou l'appeler. Mais je me tiens au SR. C'est une petite victoire et la sensation de reprendre le contrôle.

Janysse, j'ai commencé à suivre les vidéos d'hypnose que tu m'as recommandées. Ça m'apaise énormément. Merci encore !

Un ami très calé en matière de relations interpersonnelles m'a aussi initié à la Communication Non Violente. Ça me permet de comprendre BEAUCOUP de choses (je fais tourner les vidéos pour les personnes intéressées).

Ce matin, j'ai écrit une lettre à Karine. Je ne sais pas si elle la lira un jour mais ça me fait du bien. Cette pause me permet de me rendre compte de certains de mes comportements et d'aller au plus profond de moi-même pour guérir d'un vide intérieur. Un vide intérieur dont je n’avais pas conscience et dont je lui ai fait supporter le poids dans notre relation. Personne d'autre que moi ne doit le supporter. Encore moins Karine qui souffre elle-même d'une profonde blessure.

Dans cette lettre, je lui demande pardon. Je la remercie d'avoir été celle qui m'aura permis, via ce break, de mettre le doigt sur ma blessure (je lui en serai reconnaissant pour toujours). Je me sens plus apaisé. Je me sens plus libre. Je me sens plus léger. Je me sens plus heureux. Je conclus en lui disant que si on se fait confiance, on peut s'en sortir ensemble.

Je sais pas si elle la lira un jour. Mais j'ai tendance à me projeter un peu trop tout de suite... j'ai des idées romantiques (chose que je n'ai jamais vraiment été avec elle alors qu'elle était en demande)... comme lui lire cette lettre les yeux dans les yeux dans un endroit isolé où on aime bien aller...

Après tout, c'est peut-être pour ça que je me sens mieux aujourd'hui. L'espoir.
#1296311
Salut Bill,

Contente que les vidéos t'aident un peu. Il ne faut pas en faire tous les jours, pour éviter de saturer le mental (car ton inconscient travaille et continue de travailler même quand tu fais autre chose !). Si tu en as les moyens et/ou la possibilité (et/ou que tu peux bénéficier d'un remboursement par ta mutuelle), tu peux t'orienter vers un hypnothérapeute, dont les textes et les suggestions seront spécifiquement adaptées à ta situation.

Concernant le vide dont tu parles, bienvenue chez les dépendants affectifs. Comprends-tu un peu mieux pourquoi tu jouais le rôle du Sauveur avec Karine ? Je t'encourage à lire des choses à ce sujet, pour comprendre encore mieux ce qui se passe.

Pour ta lettre : tu la gardes pour toi le temps de te reconstruire, et le temps qu'elle se reconstruise. Je ne veux pas être dure, mais le coup de la lecture les yeux dans les yeux, c'est aujourd'hui absolument hors de propos. Tu dis que vous pouvez vous en sortir "ensemble", je t'invite donc à te renseigner sur la co-dépendance. Je crois Bill, que tu ne peux t'en sortir que sans elle, et elle sans toi. Remercie-toi d'avoir réussi à prendre conscience de ta ou tes blessures. Remercie-toi d'être celui qui te prend en main aujourd'hui. C'est toi, et non pas elle, qui fait ça. La situation t'en donne l'opportunité, mais c'est toi et toi seul qui agit.

Courage
#1296321
Coucou Janysse,

Tu as le don pour toujours me remettre dans le droit chemin. C'est précieux pour moi, merci.
Janysse a écrit :
06 janv. 2019, 14:08
Concernant le vide dont tu parles, bienvenue chez les dépendants affectifs. Comprends-tu un peu mieux pourquoi tu jouais le rôle du Sauveur avec Karine ? Je t'encourage à lire des choses à ce sujet, pour comprendre encore mieux ce qui se passe.
Je ne comprends pas encore pourquoi j'ai tantôt joué le rôle du sauveur, de la victime ou du persécuteur. En revanche, je comprends petit à petit la toxicité de ce jeu dramatique. Et la Communication Non Violente m'aide à trouver des solutions pour me permettre de désamorcer les éventuels futurs conflits tout en ayant de bien meilleures relations :-Blue
Pour ta lettre : tu la gardes pour toi le temps de te reconstruire, et le temps qu'elle se reconstruise. Je ne veux pas être dure, mais le coup de la lecture les yeux dans les yeux, c'est aujourd'hui absolument hors de propos. Tu dis que vous pouvez vous en sortir "ensemble", je t'invite donc à te renseigner sur la co-dépendance. Je crois Bill, que tu ne peux t'en sortir que sans elle, et elle sans toi. Remercie-toi d'avoir réussi à prendre conscience de ta ou tes blessures. Remercie-toi d'être celui qui te prend en main aujourd'hui. C'est toi, et non pas elle, qui fait ça. La situation t'en donne l'opportunité, mais c'est toi et toi seul qui agit.
Je vais potasser sur la co-dépendance (dont je n'avais encore jamais entendu parler).

Ceci dit, tu as raison. « Ensemble » implique quelque part que je décide pour elle de ce qu'elle doit faire (ouh les vieux réflex :F). Quant à la prise de conscience de mes blessures, c'est ce que je voulais dire mais je l'ai mal formulé. Si elle n'avait pas décrété ce break, je n'aurais sûrement pas entamé une introspection aujourd'hui. Donc je la remercie de m'avoir donné l'opportunité de réfléchir sur moi-même et je me remercie de le faire (et de trouver des réponses).

Je sais aussi qu'aujourd'hui je vais mieux. Demain ? Je n'en sais rien. Il n'est pas question de lui lire la lettre aujourd'hui.

Mais je me pose la question : étant donné que nous ne sommes pas vraiment séparés, étant donné qu'elle est plutôt à l'ancienne (l'homme doit faire le premier pas... ce qu'elle trouve sexy et attirant), ne devrais-je pas reprendre contact relativement prochainement (sans laisser passer des semaines) ?

Merci Janysse.

Comme je le dis à Karine dans la lettre, tu es parfaite dans ton rôle de Janysse, il ne faut JAMAIS que tu en doutes :bisou:
#1296323
Cher Bill,

Merci pour tes mots :)

Pour répondre rapidement à la question que tu poses : non. Ta vie tourne encore trop autour d'elle (tu lui as écrit une lettre.....), tu es trop fragile, et tu n'as pas encore la réponse à des questions très importantes (d'où vient ta dépendance affective ? Quelles blessures sont à réparer ?). Ne t'en fais pas pour le côté "l'homme doit faire le premier pas", on sait très bien toi et moi que c'est un prétexte pour que je, tu, ou n'importe qui d'autre, te donne(s) la permission de la recontacter. Evidemment tu fais ce que tu veux, mais pour moi c'est une connerie de faire ça "relativement prochainement". Parce que :
1/ Tu n'es pas reconstruit (il y a deux jours tu disais à quel point ça allait mal, niveau stabilité émotionnelle, il y a du progrès) ;
2/ Elle non plus ! Et elle a demandé à être seule... Et si vous n'êtes pas officiellement séparés dans les mots, dans les faits vous l'êtes ; c'est à elle de revenir vers toi ;
3/ de nouveau je ne parle que de moi, mais je me sens proche de Karine et sa souffrance ; et si mon ex revenait aujourd'hui ou demain ou dans deux semaines en mode "Ok fin de pause, en fait je veux être avec toi, reprenons notre histoire", ben j'y réfléchirais à deux fois, et surtout je demanderais MOI un temps supplémentaire, parce que l'ampleur des dégâts que j'ai découverts dépassent ce que je pensais, et je me sens tellement mal tout le temps que j'ai besoin de prendre ce temps pour moi, me reconstruire et aller mieux. J'ose penser que Karine, aujourd'hui, n'est pas en état pour entreprendre quoi que ce soit avec toi...

Courage Bill :)
Bill ont aimé ça
#1296324
Janysse a écrit :
06 janv. 2019, 18:49
Pour répondre rapidement à la question que tu poses : non. Ta vie tourne encore trop autour d'elle (tu lui as écrit une lettre.....), tu es trop fragile, et tu n'as pas encore la réponse à des questions très importantes (d'où vient ta dépendance affective ? Quelles blessures sont à réparer ?). Ne t'en fais pas pour le côté "l'homme doit faire le premier pas", on sait très bien toi et moi que c'est un prétexte pour que je, tu, ou n'importe qui d'autre, te donne(s) la permission de la recontacter. Evidemment tu fais ce que tu veux, mais pour moi c'est une connerie de faire ça "relativement prochainement".
Tu as probablement raison. Je suis fragile car dans le doute (ensemble vs. plus ensemble).

C'est vrai que ça « m'arrange » bien ce prétexte mais en même temps, elle me l'a toujours dit et prouvé durant la relation.

Quelque part, poser la question ici m'aide à ne pas trop faire de conneries :D
2/ Elle non plus ! Et elle a demandé à être seule... Et si vous n'êtes pas officiellement séparés dans les mots, dans les faits vous l'êtes ; c'est à elle de revenir vers toi ;
Pourquoi je ne crois pas qu'elle le fera ? Et pourquoi, en parallèle, je crois que notre histoire est loin d'être terminée ?
3/ de nouveau je ne parle que de moi, mais je me sens proche de Karine et sa souffrance ; et si mon ex revenait aujourd'hui ou demain ou dans deux semaines en mode "Ok fin de pause, en fait je veux être avec toi, reprenons notre histoire", ben j'y réfléchirais à deux fois, et surtout je demanderais MOI un temps supplémentaire, parce que l'ampleur des dégâts que j'ai découverts dépassent ce que je pensais, et je me sens tellement mal tout le temps que j'ai besoin de prendre ce temps pour moi, me reconstruire et aller mieux. J'ose penser que Karine, aujourd'hui, n'est pas en état pour entreprendre quoi que ce soit avec toi...
Je comprends ce que tu dis. Pour autant, j'ai partagé les grandes lignes de la lettre ici. Certes, elle peut travailler sur elle si elle le décide, mais aujourd'hui j'ai conscience que mon comportement a pu être la source de certaines de ses « crises » (c'est ce que je lui dis dans la lettre). Donc je ne dis pas exactement « fin de pause ». Je dis que de mon côte j'avance pour être une meilleure personne (avec moi-même notamment). Et je lui demande si elle est prête à faire la paix avec moi.

Je ne suis bien entendu pas contre le fait de reprendre des activités ensemble petit à petit. Sans pression. Juste être bien tous les deux. Car après tout, elle souhaitait qu'on soit des « amis très proches » pour le moment car elle ne supportait plus de nous voir comme un couple qui se déchire.
Courage Bill :)
Merci. C'est un long chemin de croix. Je ne veux vraiment pas la perdre... :roll:
#1304855
Sept mois plus tard, on prend les mêmes et on recommence...

Suite à mes derniers messages (janvier), j'ai fini par prendre mon courage à deux mains. Je n'ai pas écouté Janysse. Je l'ai relancée. Je lui ai lu la lettre. Et tout un tas d'autres attentions. Et la relation a redémarré de plus belle. Conscient de sa « maladie », je me sentais fort. Je me sentais capable d'être imperméable à ses attaques, ses critiques et ses jugements.

Petit à petit, la toxicité passée est revenue s'installer. Pour exactement les mêmes raisons. J'avais changé en bien (je le sais, elle en avait conscience et le disait autour d'elle). Elle, pas du tout. Pas la peine que j'entre dans les détails. Je pourrais décrire les mêmes expériences que celles dont je vous ai déjà parlées.

Finalement, je me suis aperçu que je n'étais pas aussi fort que je l'espérais. Et mon mal-être a repris le dessus. Petit à petit là aussi. Jusqu'à ce que je replonge dans un état dépressif profond. Comme cet hiver.

Elle a alors encore choisi la fuite en prenant l'initiative d'un break. À durée déterminée cette fois (1 semaine). Mais au bout de ladite semaine, elle est restée très évasive. Cette fois, ça sent la rupture. Même si ses propos ne sont absolument pas clairs et définitifs.

Depuis, ça doit faire 2-3 semaines, je ne prends plus l'initiative de la contacter. Il lui arrive de m'écrire, quoique très rarement. Parfois pour exprimer de la nostalgie : « Tellement dommage que nos caractères ne s'accordent pas, on avait tout tout tout pour être bien. » Parfois pour exprimer de la colère : « Avec moi, on faisait jamais rien. Maintenant que je ne suis plus là, tu vis, tu t'éclates, c'est super. Je suis en colère ! » Euh, je ne sais pas d'où elle sort ça, car à part aller à la salle de sport, je ne fais rien de ma vie à part déprimer dans mon lit. Et puis, dernièrement, elle refusait systématiquement tout ce que je lui proposais de faire à deux.

Je n'ai plus l'intention de revenir vers elle. Trois fois. Trois fois qu'elle me fait le coup. Est-ce que je suis ce genre de type excité à l'idée de faire sa vie avec quelqu'un(e) qui le laisse sur le bord de la route dès les premières intempéries sans chercher à traverser la tempête ensemble ? Est-ce que je veux être ce mec qui passe son temps à essayer de convaincre une nana de faire sa vie avec lui alors qu'elle ne fait aucun effort pour essayer de me convaincre d'en faire de même ? Un peu de dignité bordel !

Quand je relis les messages de Janysse, il y a tout ce que j'avais besoin d'entendre et de faire. Ça m'a juste pris 7 mois (et me retrouver en position de largué) pour m'en convaincre et passer à l'action.

À force de me documenter au sujet des MPN, de la dépendance affective, etc. j'ai déjà identifié des possibles failles en moi. J'ai démarré une psychothérapie qui devrait m'aider à m'en sortir.

Je traverse des moments d'intense détresse aussi. Mais j'ai remarqué une chose. J’ai fait du Karine Bashing auprès de ma psy. J'ai fait du Karine Bashing auprès de ma mère. Dans les deux cas, je me suis senti mieux. Plus fort aussi. C’est la nostalgie, se rappeler des moments qu’on a partagés et qu’on ne partage plus qui fait que je plonge (ça et le fait qu'elle ne m'écrive pas autant que je voudrais, que je ne sais pas ce qu'elle fait de sa vie etc.) ! Alors j'essaie de ne plus y penser et de retenir la leçon : profiter de l’instant présent, quel qu'il soit et avec qui que ce soit, car c’est peut-être une « dernière fois ».

Bien sûr que je l'aime. Bien sûr que je partage son avis qu'on avait (presque) « tout tout tout ». Mais j'ai conscience que ce n'était pas notre heure pour être heureux tous les deux ensemble. C'est un moment difficile à passer. Alors je me visualise en Rambo blessé en pleine jungle : ça fait mal mais pas d'autre choix que de serrer les dents jusqu'à retrouver la civilisation et guérir.

Quand je redeviens lucide, je fais de la visualisation aussi. Je me vois dans une relation où chacun est libre d'être soi. Une relation d'amour. Saine. Heureuse. Bienveillante. Peut-être que ça sera avec elle. Peut-être que ça sera avec une autre.

Merci d'être là, de me lire et me soutenir !
Modifié en dernier par Bill le 17 août 2019, 11:02, modifié 3 fois.
#1304858
Courage ! J'ai lu ton histoire depuis le début, je me suis faite larguée le mois dernier (jour pour jour) parce que j'étais devenue dépendante de lui. Mais sans préavis, nous ne nous étions jamais accordé de break avant ça, et ça faisait 7 ans... Depuis, je passe aussi par toutes les phases, je me suis remise en cause bien évidemment, me sentant coupable de tout, avant de me rendre compte qu'un couple, ça se construit à deux, et donc ça se déconstruit aussi à deux aussi. Même si pour le coup, c'est lui qui m'a asséné le coup de grâce.
Il estimait que notre relation était nocive, il a dit "stop". Pourtant, comme toi, on avait "tout tout" pour être heureux. J'ai pris conscience qu'il ne suffit pas d'aimer pour continuer. Je l'ai aimé, il disait m'aimer et pourtant, voilà le résultat.

Même s'il me maintient qu'il n'a personne d'autre en tête, je me rends compte aujourd'hui qu'il est constamment connecté sur Whatsapp, jusqu'à 4 h du matin parfois. Je me sens trahie... Mais il faut aller de l'avant. J'étais prête à consulter un psy, faire une thérapie de couple : pour lui, la solution c'est la rupture car ça fait trop longtemps que ça durait (un an que c'est compliqué de son côté visiblement).
Je vais aller voir un psy pour moi quand même parce que j'étais effectivement à cran, toujours dans les reproches quoi qu'il faisait. Il a trouvé du réconfort sans doute auprès d'une autre depuis, et ce qui fait mal, c'est que ce soit aussi rapide de son côté (on s'est seulement revus le 6 août pour parler, alors qu'il m'avait annoncé sa décision le 16 juillet).


Tout ça pour dire que si Karine n'est pas prête à se remettre en cause, et si ça te fait souffrir, effectivement, mieux vaut tourner la page. Mon ex n'a pas voulu me donner une seconde chance car il devait déjà être investi mentalement dans une prochaine histoire... C'est tout ce que je te souhaite mais avant, prends du temps pour toi. Je pense que c'est très bien d'entamer une thérapie. J'ai mon premier rendez-vous mercredi prochain, j'en ai pour de nombreuses séances je pense :)
#1304898
Hello Nowheretorun ! Je vais aller lire ton histoire. Il y a juste un truc qui me fait tiquer : je trouve que tu interprètes beaucoup (et tu me rappelles Karine).
Nowheretorun a écrit :
16 août 2019, 13:31
Même s'il me maintient qu'il n'a personne d'autre en tête, je me rends compte aujourd'hui qu'il est constamment connecté sur Whatsapp, jusqu'à 4 h du matin parfois. Je me sens trahie...
J'ai moi-même complètement changé ma manière d'utiliser les réseaux depuis qu'elle a pris ses distances. Quelqu'un d'autre en vue ? Absolument pas ! Par exemple, je n'utilisais WhatsApp principalement qu'avec elle. Depuis, j'ai renoué avec des amis que j'ai mis sur la touche pendant la relation. Certains habitent dans des fuseaux horaires différents, je leur parle donc à des horaires décalés. Il y a aussi ces petites insomnies, ces moments où je me réveille en sursaut à 00:00, 01:00, 02:00 etc. bref toutes les heures jusqu'au petit matin. Et que fais-je dans ces moments là ? Je me connecte pour voir si j'ai des messages.

Bref. Tu as le droit de te sentir trahie. Tu as le droit de penser qu'il est investi dans une autre relation. Mais tu as aussi le droit de le croire quand il te dit n'avoir personne en tête. C'est aussi ça respecter l'autre et avoir une relation saine. Au bout de 7 ans, ne connais-tu pas suffisamment la personne qui partage ta vie pour être autant sur la défensive ? Ou bien l'explication se trouve ailleurs ? J'ai ma petite conviction...

Rien contre toi, mais ça me met un peu en colère car c'est précisément ce genre de drames que Karine me fai(sai)t subir. Par exemple, la fidélité est un principe non négociable pour moi dans une relation. Elle le sait et le partage. Pourtant, là où il n'y avait absolument rien à me reprocher (pour tout te dire, je n'avais quasi plus aucun contact avec aucune fille de mon entourage et encore moins de vues), elle s'emportait et me disait d'aller voir mes « putes » etc. Et plus elle dramatisait, plus j'essayais de la rassurer. Et comme le disait Janysse, c'est insatiable. Quand elle se calmait, elle reconnaissait (parfois, mais très rarement) qu'elle allait trop loin, que jamais personne n'avait été aussi attentionné avec elle, pas même sa propre famille avec qui elle a pourtant une relation fusionnelle. Et moi dans tout ça ? Je me suis épuisé. Comme une vieille batterie de téléphone portable qui ne tient plus la charge.

Quand on est en colère contre l'autre. Quand on lui reproche des choses. Et quand tout ceci est récurrent. Même si on ne le comprend pas du premier coup, les raisons de tels comportements se trouvent avant tout en soi. En espérant que la thérapie t'aide à le comprendre et à reprendre confiance en toi !
Modifié en dernier par Bill le 18 août 2019, 11:31, modifié 2 fois.
#1304899
Après le message de colère de la semaine dernière basé sur des interprétations de sa part (tu fais la fête maintenant que je suis partie alors qu'on aurait pu le faire quand j'étais encore là). Après le message de nostalgie (on avait tout tout tout pour être bien, dommage que nos caractères ne soient pas compatibles). Voilà le message que je qualifierais de semeur de confusion.

Elle m'envoie une vidéo à propos du succès dans un couple via l'empathie. Juste comme ça. Sans message. Sans smiley pour l'accompagner.

Est-ce une énième accusation ? Est-ce au contraire un semblant de remise en question ? Est-ce de l'espoir (c'est tout ce qu'il nous manque, essayons) ? Est-ce de la nostalgie (si seulement on avait été comme ça...) ?

Je suis confus. J'ai pensé répondre avec un smiley (pouce en l'air ou qui se questionne). J'ai pensé lui écrire que je ne comprenais pas pourquoi elle m'envoyait ça (tout en restant courtois et sans pour autant lui demander des explications, de manière à ne pas être en attente d'une réponse). J'ai pensé lui écrire de revenir vers moi quand elle aura envie d'avoir une discussion calme et constructive ou qu'elle aura envie de partager des bons délires avec moi dans la vraie vie, et de respecter ça.

Au final. Je n'ai rien fait. Je ne sais pas quoi faire. Qu'en pensez-vous ?
#1304903
Bonjour Bill,

Je trouve dommage qu'après tout ce temps tu en sois toujours au même point.
Bill a écrit :Quand je redeviens lucide, je fais de la visualisation aussi. Je me vois dans une relation où chacun est libre d'être soi. Une relation d'amour. Saine. Heureuse. Bienveillante. Peut-être que ça sera avec elle. Peut-être que ça sera avec une autre.
Je ne vois pas en quoi il est lucide de visualiser un avenir de couple serein avec Karine. Je pense que si tu veux vraiment aller mieux et t'en sortir, tu dois absolument faire une croix sur elle. Non, vous n'aviez pas "tout tout tout" pour être heureux, il faut arrêter le délire. Visiblement vous entretenez allègrement vos névroses respectives depuis le début, c'est juste hyper toxique.

Il n'y a pas à espérer qu'elle changera, que peut-être ça sera avec elle... Je ne suis pas voyante, mais à mon humble avis ça n'arrivera pas. Tu ne peux pas la changer. Ca n'est pas une question d'être fort ou pas fort, vous n'êtes juste pas faits pour fonctionner ensemble. Il faut l'accepter, pour ton propre bien.

La seule chose que tu peux faire c'est agir sur toi. Je ne me souviens plus, tu suis une thérapie ? Parce que là ça s'impose.

Et si tu veux commencer à bouger, pour de bon et pour de vrai, tu ne lui réponds pas, voire tu la bloques. Pour jouer, il faut être deux...

Bon courage
Elieza ont aimé ça
#1304916
J'interprète énormément oui mais justement, pour le connaître un peu, il me mentait parfois à propos de choses insignifiantes (et c'est prouvé, pas d'interprétations dans ça) alors j'imagine que pour ne pas se voiler la face, il peut aussi me mentir sur des choses plus importantes.
Si il s'était connecté à 4h du matin, oui, cela aurait pu être un réveil nocturne. Or, j'étais moi-même connectée toute la nuit cette soirée là (pour le surveiller, c'est mal je sais) et il se connectait toutes les 2 à 3 minutes jusqu'à cette heure tardive... Ce qui laisse évidemment penser qu'il parlait bien à quelqu'un tout du long. Je le connais aussi assez pour savoir qu'il n'a pas d'amis, qu'il ne prendrait pas contact avec eux juste maintenant (comme tu dis, j'ai vécu 7 ans avec lui et je sais comment il fonctionne).
Je l'ai vraiment cru quand il m'a dit qu'il n'avait personne en tête. Mais alors, en une semaine il a eu quelqu'un maintenant en tête ?
Il faut savoir qu'avant que je parte chez mes parents, début juillet, en pleine soirée, il a reçu un message de cette collègue qui disait "soirée oklm", après 21h un samedi, ça m'a interpellée. Je le lui ai demandé, il a dit que ce devait être une erreur. Quand on s'est vus début août pour parler en face à face, j'ai demandé si il parlait encore avec elle et sa communication non verbale était étrange : il a dit non mais a croisé les bras, s'est replié sur lui même. Alors oui, j'interprète bien évidemment mais l'intuition féminine existe : la preuve, le dernier soir, sur le canapé, sorti de nul part, je lui ai dit que j'avais l'impression que c'était la dernière fois qu'on se retrouvait comme ça. Bingo.


Ta petite conviction est que... ?

Quant à la jalousie, je n'ai jamais eu de réactions excessives, je lui faisais pleinement confiance sur la fidélité, il m'avait dit plusieurs fois que s'il voulait aller voir ailleurs, il me quitterait avant. Bien évidemment, ses paroles me sont revenues quand il m'a quittée et je le lui ai demandé si ça avait un rapport, il a affirmé que non.
Je le connais aussi assez bien pour savoir qu'il peut être un peu lâche (la preuve, après 7 ans, il a attendu que je sois chez mes parents pour me quitter alors qu'il me dit que quand je suis partie, il savait qu'il allait y réfléchir), qu'il ne veut pas forcément passer pour un salaud car ça ruinerait son image (il se préoccupait de savoir ce que pensait ma famille de lui après la rupture), etc.

Ceci dit, je suis bien d'accord avec toi, le fait d'avoir été souvent en colère contre lui ces derniers temps et d'avoir fait des reproches, ce n'est pas que de sa faute. J'étais à cran pour tout alors qu'il faisait parfois de son mieux. J'assume mes torts (trop sur son dos, jamais satisfaite) et je sais que j'ai un travail à faire sur moi en ce sens. J'en ai pris conscience entre l'annonce de la rupture et le jour où l'on s'est revus et il ne veut pas nous laisser une autre chance de repartir. Il me dit qu'il a réussi à me désaimer et se détacher de moi en deux semaines (juste après sa décision). De quoi me laisser tout de même perplexe. Sachant que oui, j'ai exagéré, oui c'était devenu invivable mais il pouvait me faire pleinement confiance, je suis entière. Mais alors pourquoi tout foutre à la poubelle et dire qu'il n'y avait plus de couple alors qu'on sortait, qu'on était encore très câlins, on n'était loin d'être colocataires.
Bref je pollue ton topic.


Pour ce qui est de ton histoire, je rejoins Janysse. La relation est déjà bien entamée par vos "séparations". Pourquoi t'accroches-tu à l'espoir qu'elle change ? Pour changer, il faut déjà le vouloir et visiblement, elle n'en a pas envie. Tu as fait l'effort de t'améliorer et ça ne marche quand même pas. Combien de temps encore vas-tu passer à essayer de construire une relation saine alors que les bases sont bancales ?
#1304929
Janysse a écrit :La seule chose que tu peux faire c'est agir sur toi. Je ne me souviens plus, tu suis une thérapie ? Parce que là ça s'impose.
Je me permets de citer Bill :
Bill a écrit :À force de me documenter au sujet des MPN, de la dépendance affective, etc. j'ai déjà identifié des possibles failles en moi. J'ai démarré une psychothérapie qui devrait m'aider à m'en sortir.
Pour rebondir sur ceci :
Janysse a écrit :Et si tu veux commencer à bouger, pour de bon et pour de vrai, tu ne lui réponds pas, voire tu la bloques. Pour jouer, il faut être deux...
Je n'ai pas eu le sentiment que Karine jouait...
Qu'est-ce qui te fait penser qu'elle le fait?

Et pourquoi conseilles-tu à Bill de l'ignorer ou de la bloquer?
(Dans quel but? Celui d'aller mieux?)

Pour répondre aux questions posées par Bill :
Bill a écrit :Est-ce une énième accusation ? Est-ce au contraire un semblant de remise en question ? Est-ce de l'espoir (c'est tout ce qu'il nous manque, essayons) ? Est-ce de la nostalgie (si seulement on avait été comme ça...) ?
Si tu ne peux pas répondre à cette question alors que tu as partagé sa vie, comment pourrions-nous le faire? Il me semble néanmoins peu probable qu'il s'agisse d'une énième accusation. Une chose est sûre : elle a pensé à votre relation. Dans le cas contraire, elle ne t'aurait rien envoyé.
Bill a écrit :Je suis confus. J'ai pensé répondre avec un smiley (pouce en l'air ou qui se questionne).

J'ai pensé lui écrire que je ne comprenais pas pourquoi elle m'envoyait ça (tout en restant courtois et sans pour autant lui demander des explications, de manière à ne pas être en attente d'une réponse). J'ai pensé lui écrire de revenir vers moi quand elle aura envie d'avoir une discussion calme et constructive ou qu'elle aura envie de partager des bons délires avec moi dans la vraie vie, et de respecter ça.

Au final. Je n'ai rien fait. Je ne sais pas quoi faire. Qu'en pensez-vous ?
Qu'as-tu fait pour finir?
As-tu laissé son message sans réponse?
#1304933
Fuchs a écrit :Je me permets de citer Bill :
Bill a écrit :
À force de me documenter au sujet des MPN, de la dépendance affective, etc. j'ai déjà identifié des possibles failles en moi. J'ai démarré une psychothérapie qui devrait m'aider à m'en sortir.
Au temps pour moi effectivement !
Fuchs a écrit :Pour rebondir sur ceci :
Janysse a écrit :
Et si tu veux commencer à bouger, pour de bon et pour de vrai, tu ne lui réponds pas, voire tu la bloques. Pour jouer, il faut être deux...
Je n'ai pas eu le sentiment que Karine jouait...
Qu'est-ce qui te fait penser qu'elle le fait?

Et pourquoi conseilles-tu à Bill de l'ignorer ou de la bloquer?
(Dans quel but? Celui d'aller mieux?)
Il ne faut pas prendre l'idée de "jeu" au sens littéral ...

Il est assez clair que le cercle vicieux est entretenu des côtés. Bill nous dit qu'il ne veut pas revenir vers elle, que cette fois c'est la fois de trop, et je veux bien le croire, mais dans ce cas pourquoi tergiverser 30 ans sur un énième message ambigu de la dame ? Ça n'est pas bien net dans sa tête. J'entends que ce soit difficile, mais il y a urgence à accepter que Karine n'est PAS la bonne et à comprendre pourquoi il revient quand même sans cesse vers elle. Et pour pouvoir comprendre il faut retrouver un peu de lucidité et de détachement, et ça passe notamment par ne pas entretenir de petits messages semi-suggestifs.

L'ignorer parce que ça ne sert à rien de prolonger le truc, la bloquer s'il n'est pas capable de ne pas replonger dedans tout simplement. Avant d'aller mieux il faut déjà se protéger.
#1304943
Janysse a écrit :
18 août 2019, 12:03
Bonjour Bill,

Je trouve dommage qu'après tout ce temps tu en sois toujours au même point.
Quand même content de te retrouver ici (tu avances ?). Je suis dans la team « je comprends vite mais faut m'expliquer longtemps »...
Janysse a écrit :
18 août 2019, 12:03
Je ne vois pas en quoi il est lucide de visualiser un avenir de couple serein avec Karine. Je pense que si tu veux vraiment aller mieux et t'en sortir, tu dois absolument faire une croix sur elle. Non, vous n'aviez pas "tout tout tout" pour être heureux, il faut arrêter le délire. Visiblement vous entretenez allègrement vos névroses respectives depuis le début, c'est juste hyper toxique.
Je suis d'accord avec toi. Je me suis peut-être mal exprimé mais je n'envisage plus du tout un avenir avec (cette) Karine. Quant au « tout tout tout pour être bien », il est d'elle, pas de moi. Car je sais très bien que si on avait tout tout tout, je ne serais pas en train d'écrire ici. Selon moi, elle faisait référence à tout ce qu'on a en commun : du style de vie atypique, en passant par le boulot, le sport, la façon de manger et de consommer, la façon de voir la vie en général jusqu'à l'éducation éventuelle d'enfants etc. Il manquait juste le passage où quand il y a des warnings dans une relation on cherche à les résoudre, pas à abandonner/fuir.
Janysse a écrit :
18 août 2019, 12:03
Il n'y a pas à espérer qu'elle changera, que peut-être ça sera avec elle... Je ne suis pas voyante, mais à mon humble avis ça n'arrivera pas.
Ce qui est confirmé par la psy (et tout ce que je lis au sujet des MPN). Je n'arrive pas encore à le comprendre et donc à l'accepter. Merci en tout cas pour ce (énième) coup de pied dans le fondement !
#1304944
Nowheretorun a écrit :
18 août 2019, 18:26
Pourquoi t'accroches-tu à l'espoir qu'elle change ?
Parce qu'on est devenu des amants, des meilleurs amis très attachés l'un à l'autre, qu'on se connaît par coeur et que mon cerveau n'accepte encore pas qu'il pourrait en être autrement ? Parce que quand un voyant s'allume sur mon tableau de bord j'amène la voiture chez le garagiste et ne la laisse pas sur le bord de la route et que je m'attends à ce qu'elle réagisse de la même manière ?
#1304945
Fuchs a écrit :
18 août 2019, 22:53
Bill a écrit :Est-ce une énième accusation ? Est-ce au contraire un semblant de remise en question ? Est-ce de l'espoir (c'est tout ce qu'il nous manque, essayons) ? Est-ce de la nostalgie (si seulement on avait été comme ça...) ?
Si tu ne peux pas répondre à cette question alors que tu as partagé sa vie, comment pourrions-nous le faire? Il me semble néanmoins peu probable qu'il s'agisse d'une énième accusation. Une chose est sûre : elle a pensé à votre relation. Dans le cas contraire, elle ne t'aurait rien envoyé.
Oui, c'est la seule chose certaine. Et c'est ce qui m'a redonné quelques points d'égo dans un jour où je n'allais pas bien.
Fuchs a écrit :
18 août 2019, 22:53
Bill a écrit :Je suis confus. J'ai pensé répondre avec un smiley (pouce en l'air ou qui se questionne).

J'ai pensé lui écrire que je ne comprenais pas pourquoi elle m'envoyait ça (tout en restant courtois et sans pour autant lui demander des explications, de manière à ne pas être en attente d'une réponse). J'ai pensé lui écrire de revenir vers moi quand elle aura envie d'avoir une discussion calme et constructive ou qu'elle aura envie de partager des bons délires avec moi dans la vraie vie, et de respecter ça.

Au final. Je n'ai rien fait. Je ne sais pas quoi faire. Qu'en pensez-vous ?
Qu'as-tu fait pour finir?
As-tu laissé son message sans réponse?
Effectivement. Pas par vengeance ou quoi que ce soit contre elle. Mais vraiment parce que je ne sais pas quoi faire à part penser à moi et obtenir chaque jour une petite victoire vers ma reconstruction.
#1304946
Janysse a écrit :
19 août 2019, 09:33
Il est assez clair que le cercle vicieux est entretenu des côtés. Bill nous dit qu'il ne veut pas revenir vers elle, que cette fois c'est la fois de trop, et je veux bien le croire, mais dans ce cas pourquoi tergiverser 30 ans sur un énième message ambigu de la dame ? Ça n'est pas bien net dans sa tête. J'entends que ce soit difficile, mais il y a urgence à accepter que Karine n'est PAS la bonne et à comprendre pourquoi il revient quand même sans cesse vers elle. Et pour pouvoir comprendre il faut retrouver un peu de lucidité et de détachement, et ça passe notamment par ne pas entretenir de petits messages semi-suggestifs.

L'ignorer parce que ça ne sert à rien de prolonger le truc, la bloquer s'il n'est pas capable de ne pas replonger dedans tout simplement. Avant d'aller mieux il faut déjà se protéger.
CQFD
Re: Présentation

Et tu es un marabout qui contactes les membres en […]

pas assez de sentiment ??

Désolé. J'essaye juste de m'auto c[…]

https://storage.gra1.cloud.ovh.net/v1/AUTH_10e1a9[…]

Derien, courage à toi et reviens nous racon[…]

Mon histoire.

Edit: Selmasultane, j’espère que je […]

Elle s'appelle Emilie... perdue

Bonjour Emilie Dommage que tu as supprimé[…]

Bonjour à tous, Ayant rencontré un[…]

Ma play list anti-deprime

Trop beau de Lomepal c'est plutôt la garanti[…]