Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Une autre forme de Happy end...
par Cosmos
#1318767
Bonjour,

Je voulais remercier les membres du forum pour leur intervention souvent très pertinentes. Je donne ce témoignage car je sens que je sors du trou et ça fait du bien. Si ca peut en rassurer certains.

J'ai eu une relation pendant 5 ans avec une fille. Tout se passait plutôt bien en apparence mais j'ai compris avec la rupture qu'on avait surfé sur beaucoup de non dits et tout a explosé avant , le mariage. La rupture fut très brutale (pour moi), a vrai dire je n'ai pas compris ce qui m'arrivait. Il y avait certains signes avant coureurs mais je me disais qu'on pourrait les transformer et que c'était normal dans la vie d'un couple de faire face à des difficultés mutuelles.

Elle m'a quitté au téléphone sans trop m'expliquer les raisons réelles en janvier dernier. On s'est vu quelques jours après pour en parler, et on a décidé de faire un break d'un mois pour qu'elle puisse "se sentir libre et explorer d'autres aventures...". J'étais un peu une lavasse à ce moment, j'acceptais tout d'elle alors que ca allait contre mes instincts. Donc j'ai accepté cette situation qui m'a fait souffrir pendant un mois. On s'est revus après ce mois, on a passé un weekend ensemble, elle m'a avoué "avoir couché avec quelqu'un et elle ne savait si elle avait des sentiments pour lui". Second coup de massue. J'ai ravalé tout et j'ai été compréhensif alors que ça allait encore contre certains de mes principes.

On a alors décidé de rompre. Elle m'a quitté en me disant "j'ai confiance en nous, on va le surmonter, je sais que je fais une grave erreur, je t'aime, je veux faire ma vie avec toi mais pas maintenant". Beaucoup de contradictions. Ensuite quelques sms pendant le confinement pour se donner des nouvelles, sms très cordiaux. Elle me dit qu'elle va super bien. Moi je suis au fond du trou. Tous les matins je me fais un petit JRME pour lire les histoires similaires et me rassurer sur ce que je traverse. J'ai toujours l'espoir ultime que ca va passer.

Donc 5 mois à rêver, écrire qu'on se retrouvera, que lorsqu'elle me reverra, elle retombera amoureuse en croisant la profondeur de mon regard ( :F ). Je me traine pendant tous ces mois un scénario avec elle dans ma tête. Je vis une relation imaginaire avec une personne imaginaire et je parle d'elle à toutes les sauces à ma famille, mes amis pendant ces 5 mois. J'ai l'impression que je vais déprimer comme ça toute ma vie, j'ai des idées noires etc..

Bref, c'est pas la grande forme dans le ciboulot.

On se revoit mi juin car j'avais besoin de poser certaines choses et d'avoir des explications sur certains points. J'imaginais toujours que ça allait revenir comme avant. Mais quand je la vois sortir du métro je comprends dans son regard que c'est mort. Pour sabrer la chose, je lui dis de but en blanc que je veux revenir avec elle. J'avais besoin d'entendre qu'elle ne m'aimait plus. Elle me dit sans transition que c'est fini de chez fini. Elle m'explique que je manquais d'émotions, que je ne les exprimais pas assez, que finalement c'est de ma faute. Qu'elle voulait m'aider pendant toutes ces années mais que là elle a abdiqué.

M'aider pour quoi ? Perso je ne sens pas avoir besoin d'aide, je suis bien dans ma vie... et certes je peux être un peu théseux sur mes émotions mais je ne suis pas non plus une carpe dénuée de toute possibilité d'expression...

Elle me sert la main en partant, car elle a besoin de garder ses distances. Après cet évènement je comprends que c'est mort et que je dois absolument sortir de mon imaginaire d'avec elle. Que cette fausse image que j'ai crée doit partir car je sens que je peux alimenter ce délire pendant encore plusieurs mois... Donc j'ai décidé de tout supprimer, de ne plus répondre à ses messages, de ne plus supplier.

Il y a quelques semaines elle a contacté mes amis les plus intimes pour leur dire "ce n'est pas parce que je ne suis plus avec Cosmos qu'on doit perdre contact, j'espère qu'on se reverra". J'ai trouvé ça un peu sadique de sa part car d'une part elle ne fréquentait jamais ces amis en dehors de moi, et d'autre part elle sait que je souffrais. Je n'ai pas réagi à cela.

Depuis cet épisode, je reprends goût à ce que la vie me présente, j'ai l'impression que la maxime de Giraudoux, "un être vous manque et tout est repeuplé" prend sens. Il me reste encore du chemin pour reprendre une relation mais je sens que la force émotionnelle liée à l'image de mon ex s'estompe et il y a étrangement une acceptation de tout cela. Je ne le vois plus comme un échec.

Le forum m'a bien aidé à comprendre l'intérêt du SR même si je pense qu'il peut aussi être salvateur de revoir la personne pour mettre à plat tout ce qu'on a sur le coeur. C'est perso ce qui m'a aidé à casser le scénario imaginaire de reprise.

Bonne continuation
Modifié en dernier par Cosmos le 24 juil. 2020, 11:57, modifié 1 fois.
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

#1318768
Bonjour

Et merci pour ton message qui va faire bien plaisir aux personnes concernées...

De plus, c'est agréable de lire quelque chose de bien écrit sans des "lol" ou "mdr" et sans fautes évidentes non plus, ça soulage un poids conséquents de nos épaules ^^

Tu as franchi le cap, et j'espère que la route sera bien plus joyeuse pour toi dorénavant.

Bon courage à toi !
#1318824
Hello

Quel chemin parcouru en 6 mois.. Comme quoi, le temps fait bien les choses..

Je suis d'accord avec toi, parfois, le fait d'entendre certains mots, même si on sait déjà,ca permet d'avoir un déclic
#1319383
Bonjour,

Je vous recontacte car j'ai eu des prises de conscience un peu étrange et j'aimerais en parler avec des personnes qui pourraient m'éclairer...

Il y a une semaine j'ai eu une relation avec une femme de 10 ans plus âgée que moi (38 ans), une personne vraiment bien mais nous n'avons pas les mêmes projets de vie puisque je suis encore dans mes études et elle voudrait un enfant.
J'ai passé une nuit chez elle il y a quelques jours, et je suis parti au petit matin sans rien dire, je ne l'ai rappelé que quelques jours plus tard. Elle me l'a reproché et m'a dit que ça ne se faisait pas, mais j'ai fait cela car je n'avais pas envie sur le moment de l'appeler. Je sais que c'est égocentrique et pas attentionné mais je n'arrivais pas à me forcer sur le moment. Je ne voulais pas être hypocrite.

On parle, et elle me dit au téléphone, que lorsque j'étais chez elle la dernière soirée, elle se sentait comme "une merde" face à moi. Et qu'elle pense que je "n'aime pas les autres" parce que j'ai trop d'orgueil et que j'ai peur. Comme si je la rabaissais inconsciemment. Et en fait ça m'a fait un sacré choc car mon ex m'avait aussi dit que par moment je pouvais être comme cela, très froid, analytique, et l'autre se sent alors complètement rabaissée, et se sent comme une merde. Ca me fait vraiment souffrir car je prends conscience que j'ai peut être finalement complètement foiré ma relation précédente à cause de cela.. Donc là je ne vous fais pas de dessin mais je retourne dans des regrets. Et c'est dur, j'ai l'impression d'être un monstre.
C'est peut être exagéré mais si deux femmes me disent cela c'est que ça doit être vrai ?
En analysant un peu je me suis dit que ça peut venir du fait que je voudrais inconsciemment admirer quelqu'un et que lorsque je sens qu'il n'est finalement pas à la hauteur je suis déçu.
Mais au fond, je ne veux pas être comme ça. Donc j'oscille et parfois ce démon revient.

Est-ce qu'il y a un nom à cela ? Est-ce que certains connaissent ce genre de chose ? Est-ce qu'on peut changer ? Je n'ai pas envie de foirer toutes mes relations à cause de cela...
#1319384
La première chose que je vais te dire est que tu n'es pas responsable du rapport qu'entretien une personne avec elle-même... Lorsque je lis que cette femme de 38 ans te dit ne pas apprécier quelques attitudes que tu as et te faire le reproche de ce qu'elle éprouve lorsqu'elle est avec toi, alors que vous le savez tous deux, n'avez pas les mêmes envie et par déduction ne pouvez pas avoir une relation qui a de l'avenir, je ne saisis pas la raison pour laquelle elle " perd " son temps et son énergie avec toi, qui sois disant n'aime pas les autres... Elle peut te rayer de sa vie en te ghostant. C'est très facile. Elle veut des enfants et a 38 ans elle devrait chercher un compagnon qui en souhaite...
Tu devrais te demander si tes choix correspondent bien à qui tu es. Exemple, si tu es un homme direct, distant, et que tu choisis des femmes qui ont énormément d'attention et de douceur, ça ne va pas le faire... mais sache que les femmes choisissent également leurs potentiels compagnons...

Oui, c'est exagéré... deux femmes ce n'est pas toutes les personnes du monde. Mais cela peut-être une façon de te questionner sur toi, sur ce qui te convient en terme de relation, de personnes, de projets de vie...

Pour elles aussi, finalement, tu n'étais pas à la hauteur de ce qu'elles attendaient, de ce qu'elles voulaient...

Sois pragmatique. Travaille sur ce que tu peux travailler, et accepte ce que tu es.
Cosmos ont aimé ça
#1319386
Bonjour

je pense comme Numéro 7 qu'il faut prendre les remarques de ces deux femmes à la pincette.

Ce qui serait intéressant pour toi si tu veux travailler sur toi même c'est de t'interroger pourquoi ces remarques ont fait autant d'écho en toi, et en te lisant ont produit un sentiment de culpabilité en toi. Peut être que ça aborde des questions, sujets qui sont pas réglés en toi sans vouloir dire pour autant que ce que cette femme te dit est la vérité à 100%. je sais pas si c'est clair ce que je dis.. Par exemple peut être que tu deviens "froid" ou distant parfois, si l'autre perçoit cette froideur comme un rabaissement c'est son problème à lui, mais peut être que cette froideur, prise de distance est un moyen de te protéger de quelque chose, et la question c'est de quoi. Pour dire ça autrement chacun de nous à sa façon à lui de se protéger. En travaillant sur toi sur ta façon d'être (par exemple être distant) et l'accepter (tout en demandant pourquoi tu agis ou réagis ainsi) tu verras aussi et tu prendras mieux conscience de tes besoins et de tes attentes par rapport à une potentielle compagne comme le note numéro 7 par exemple si tu es distant une compagne qui a besoin d'attention et de douceur ne te conviendra pas tu auras l'impression qu'elle est trop en demande et elle percevra ton comportement comme de l'indifférence (alors que tu n'es pas indifférent c'est juste ta façon d'être).
#1319387
Merci pour ces réponses pleines de bon sens.
Je suis en plein déménagement ça doit remuer pas mal de choses et je me mets à trop réfléchir sur les raisons, causes de ma précédente rupture. Comme quoi, les choses reviennent par moment.
Je pense qu'on m'a beaucoup reproché pendant ma précédente relation d'être trop dans mon boulot et de ne pas assez porter d'attention, et même si je faisais ce qu'il fallait ça n'allait jamais donc j'ai dû développer une forme de culpabilité à la suite de cela.

Effectivement, je vais faire ce travail d'accepter ce que je suis... et le reste suivra.
#1319392
Salut Cosmos,

Déjà le deuil d'une relation de 5 ans dont a subi la fin met plus de 6 mois, il est normal que la cicatrice tire un peu les jours de pluie ( j'ai eu une période où la moindre contrariété, du conflit avec un collègue à l'article oublié dans un plein de courses au drive :roll: , me refaisait plonger dans la tristesse de la rupture ).

Donc bon, remets ça en perspective dans ton déménagement etc...

Ensuite dans ce que les ex disent , il fait en laisser ( beaucoup ) et en prendre (un peu.) . Avant toute chose l'ex met fin à la relation parce que ce qui lui a convenu avant ne lui convient plus. . Et ça on n'y peut rien. Ton ex, tu lui as convenu pendant 5 ans ( pas mal pour un monstre ;) )
Et ça conviendra un jour à quelqu'un d'autre( en revanche tu peux t'interroger sur ce besoin d'admirer que tu as dans une relation amoureuse, et sur cette déception que tu dis ressentir quand cette admiration fait défaut ) . Je crois que la eule réflexion utile post rupture est celle que l'on mène sur ses propres besoins ( indépendamment de la rupture, et pas forcément dans l'optique de s'" ameliorer" mais pour mieux se connaître ;) ),
#1319393
Selmasultane a écrit : 20 août 2020, 18:19 ( en revanche tu peux t'interroger sur ce besoin d'admirer que tu as dans une relation amoureuse, et sur cette déception que tu dis ressentir quand cette admiration fait défaut )
vraiment bien vu Selma
le besoin d'idéalisation du partenaire..
#1320874
News
On s'est revu pour se rendre les affaires. C'était une rencontre apaisée sans demande de ma part, on a parlé de nos vies respectives et de la relation passée. J'ai vraiment senti que cette relation était terminée. Et puis elle m'a annoncé qu'elle était avec le type qu'elle a rencontre pendant notre pause, et qu'ils allaient peut être emmenagé dans une autre ville. Ca m'a un peu chamboulé vu qu'elle ne voulait pas emménager avec moi, et qu'elle me disait au moment de la rupture qu'elle avait besoin de solitude. Finalement les mots sont là pour rationaliser, les faits sont souvent différents.

Et j'ai compris aussi pourquoi elle avait coupé tous les contacts, ça lui permettait de vivre vraiment sa nouvelle relation sans mon ombre.
J'étais à la fois heureux et nostalgique en la revoyant d'autant que notre complicité d'antant est revenue, car me voyant détaché, elle a abaissé ses barrières. Elle m'a dit qu'on avait tout fait à l'envers, que c'était dommage, mais que c'était la vie. Et d'une certaine façon c'est vrai, mais ça m'a donné envie plusieurs fois de l'appeler pour lui dire qu'on devrait se remettre ensemble, que c'est dommage de pas réessayer car on a toujours cette complicité. Mais même si ces pensées viennent je les laisse passer tranquillement.

De mon côté, j'ai rencontré plusieurs personnes, dont une femme de 10 ans plus âgée que moi, et c'est vraiment génial car j'apprends à aimer avec cette personne et à lâcher un peu l'égocentrisme. Je pense que finalement cette rupture et ce qui s'en est suivi a été aussi un électrochoc pour des remises en question sur mon rapport à l'autre, et va me permettre de vivre des relations probablement plus épanouies.

Donc en conclusion, je constate après 9 mois que nous pouvons nous voir de façon apaisée, mais que ces rencontres continuent de réactiver des pensées de regrets ou de volonté de me remettre avec elle. Ces pensées ne produisent toutefois plus d'états émotionnels dépressifs. J'ai aussi pris conscience que cette relation malgré toute la beauté qu'il y avait, n'était pas si épanouissante pour moi même, que depuis ma rupture j'ai beaucoup changé en terme d'ouverture aux autres, aux amis, à mes passions. Je pense que je m'étais beaucoup isolé malgré moi. Et puis il y a aussi un immense bonheur à cette sensation de liberté et de possibilités multiples en étant célibataire. Donc tout n'est pas blanc mais 9 mois après cette relation de 5 ans, un mariage manqué de peu, je crois avoir atteint un rapport équilibré et moins sentimental avec la rupture.