Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Loic42000
#1336530
  • Bonjour à toutes et tous,

    Comme expliqué ds la rubrique « Présentez-vous », je franchis le pas de venir vous parler de ma dernière histoire (aussi courte qu'intense) afin d'avoir vos avis éclairés. En effet, malgré de nombreux articles lus ici même et avoir visionné bon nombre de vidéos, j'avoue être perdu, dans une impasse et ne plus savoir quoi faire ni comment le faire.

    Pour expliquer un peu déjà, quelques éléments de ma personnalité pour vous aider à comprendre. Célibataire depuis avril 2020, bien inséré socialement et professionnellement, quelques difficultés autour des problématiques affectives et attachement traités avec une thérapeute depuis 2 ans (en lien avec enfance, adolescence principalement) comprendre donc, au bout de 2 ans et demi de célibat, envie d'aimer et d'être aimé avec une capacité à s'emballer rapidement (oui l'idée ce n'est pas de dire que je fais tout bien et mon ex l'inverse). Pour autant, très au clair sur mes capacités et envie d'être en couple, en avril 2020 je sortais d'une relation de 10 ans, mon suivi m'a permis introspection, travail sur moi-même (même si tout n'est pas encore parfait, la preuve).

    Le contexte :
    Je rencontre A. agée de 31 ans sur une appli de rencontre le 26 octobre 2022. Entre le like et le match,soit 24H, je pars en vacances à l'autre bout de la France. Les premiers échanges ont donc lieu le 26/10 sur Tinder puis au bout d'une heure ou deux, sur whatsapp jusqu'à un appel le soir même qui durera 3H. Des rires, de longs échanges passionnés et passionnants, de nombreux points communs, bref une vraie fluidité et très vite, une forte intensité et une réelle envie de se rencontrer. Les échanges abordent toutes sortes de sujets, des plus légers, humoristique, coquins, à philosophie de vie, envies, valeurs, principes etc...nous sommes alors raccord sur tout.
    A. vit en camion et se situe alors à 800KM de ma destination de vacances . Je l'informe de mon retour le 1/11, elle sera alors à 60KM de moi et lui propose de venir passer quelques jours à compter du 3/11 jusqu'au 7/11 ce qu'elle accepte. En attendant les journées sont ponctuées de sms, de vocaux sur whatsapp, de longues conversations téléphonique (à chaque fois pdt au moins 2 ou 3H).
    Cette intensité par téléphone sera la même (à quelques exceptions près lorsque je travaille ou que A. a des choses de prévues ds sa journée) chaque fois que nous ne serons pas ensemble physiquement.
    Sur ce temps de relation, nous nous verrons 4 long we (à chaque fois sur 4 ou 5 jours). A. me quittera le lundi 19 décembre par sms en partant de mon domicile pendant ue j'étais au travail.

    La relation :
    Au tout début de nos échanges, A. m'explique qu'elle n'a personne dans sa vie actuellement. Lorsqu'elle me matche, elle m'explique qu'elle avait rencontré : « un gars que j'aime bien, mais je crois qu'il aime encore son ex copine, on devait se revoir et cela fait 4 jours que je n'ai pas de news donc ce doit êtremort pour lui et c'est mort pour moi, je passe à autre chose ». Je pars sur le principe de lui faire confiance et apprécie son honnêteté. De mon côté je n'avais pas eu d'aventure depuis juillet 2022.
    Comme dit précédemment les échanges « virtuels » sont passionnés et passionnant. A. parle toutefois peu d'elle mais me fait comprendre via différents petits signaux, attitudes, anecdotes un lourd passé tant personnel qu'amoureux. Les temps « physiques », du moins les 3 premiers we sont très sympa : alchimie au niveau discussions, sexuel, affectif, culturel, bref une vraie alchimie et complémentarité, surtout pas vraiment de doutes ou autres même si des connexions whatsapp m'interrogent parfois au regard des heures en pleine nuit. Je n'y prête pas attention, je fais une seule fois une remarque, elle m'explique qu'elle se connecte à internet cela la connecte automatiquement à whatsapp (ce qui est faux en tout cas sur son téléphone). Je décide de ne pas relever.
    Sur chaque week-end passés ensembles, je remarque que A ; peut avoir des mouvements d'humeurs assez imprévisible et avec un franc parler parfois vulgaire pour ne pas dire violent(ex : le 3eme matin passé ensemble, elle pourra me ire au réveil : « commence pas à me prendre la tête et à me casser les cou..avec une question de bon matin ». Je lui demandais juste pourquoi elle avait terminé la nuit ds canapé). A. mettra régulièrement en avant son caractère, personnalité franche pour venir justifier réflexions ou mouvements d'humeurs. Ces derniers arriveront même ( à de rares reprises pdt que nous faisons l'amour ) de plus en plus régulièrement. Lors de discussions de fond, je me rends compte que je suis généralement plutôt d'accord avec elle, même après un désaccord car je me rends compte que chaque conflit peut prendre des proportions assez flippantes entre les mots ou carrément me quitter sur un coup de tête. Je me rends compte que de plus en plus souvent, hors des moments où elle se montre attachante, je suis sur la défensive et m'autorise moins d'humour ou autre, la laisse guider les choses et décider, en gros j'achète la paix sociale. Paradoxalement, les moments où A. et moi ne sommes pas ensemble sont toujours aussi intense. Si elle se dit pas forcément prête à tomber amoureuse ou dit avoir besoin de temps, je la rassure sur cela en lui expliquant qu'il n'y a ni obligation ni ultimatum et que nous verrons bien où tout cela nous mène, même si de mon côté je verbalise mon attachement, ce qu'elle dit apprécier. Dans son genre, je reçois régulièrement des « tu me manques », « je pense à toi »...
    Tant bien que mal nous arrivons toutefois à avoir cet équilibre entre les moments à distance gérés via nos sms, vocaux et téléphone et les we passés ensemble.

    Dégradation et rupture :
    Juste avant les fêtes, il est convenu que A. vienne le jeudi 15/12, au regard de la vague de froid, qu'elle se dit un peu malade le soir du 11/12 (c'est moi qui lui rappellerais le lendemain qu'elle etait malade, elle ne s'en souvenait pas, à croire qu'il y avait autre raison pour ne pas se tel,c'était la première fois), on décide qu'elle vienne dès le 13/12.
    Premier soucis, le 13/12 à 17H soit 2h avant son arrivée, un collègue qui a Tinder m'interpelle en me montrant un profil...Celui de A. J'apprends a cet instant qu'elle est toujours sur cette appli malgré m'avoir dit avoir désinstallé cette dernière. Je vous laisse imaginer le sentiment, je décide de prendre sur moi et, le soir, simplement de dire « naïvement » à A. où elle en est de la suppression de son compte Tinder, que moi j'ai supprimé le miens depuis plus d'un mois et qu'au regard de notre relation ce serait plus sain que nos comptes soient supprimés (spoil elle le fera pas). A. est seule en journée chez moi le mercredi,jeudi,vendredi puisque je travaille, elle ne trouvera pas le temps de virer Tinder (après la rupture j'aurais le droit à : « je ne sais pas faire, je ne 'my connais pas aussi bien que toi », pour quelqu'un d'hyper connecté à tous les réseaux sociaux...).
    A. est malade les jours suivant son arrivée et est très souvent exécrable avec oi tout en s'en excusant et en quête de réconfort affectif de ma part, ce que je fais spontanément et sincèrement.
    48H avant la rupture, A. s’interroge sur ce qu'elle peut avoir comme maladie, me cte grippe,angine, gastro, covid et...MST. Je la rassure, lui explique que je suis clean (analyse à l'appui), lui explique aussi le principe des MST (non ça ne s'attrape pas sur une serviette à la piscine). Le samedi et le dimanche seront à la fois faits de tensions eu égard au fait qu'elle est malade et fait pleins de reproches,,subir sa mauvaise humeur comme de câlins, déclarations, projections...
    Le dimanche soir, 18/12, je m'oppose à elle à la suite de réfléxions qui étaient de trop.. ; Résultat, elle se renferme sur elle, ne veut pas parler et décrète chambre à part. C'est la derniere fois que je la verrais, elle s'enferme ds ma chambre, je dors sur le canapé (oui même là j'ai su rester respctueux vu qu'elle était malade). Le lendemain j'aurais droit à un pavé comme sms m'expliquant qu'elle se sent libre, plus légère et un poids en moins depuis qu'elle sait qu'elle me quitte.
    Motifs invoqués : elle n'est pas amoureuse (soudain c,'est devenu un pb contrairement à nos discussions encore 24H avant), je suis égoiste car je ne vois pas son mal être ou ce qui l'agace chez moi (peut-être vrai, après deux ans et demi de célibat c,est effectivement possible), ainsi que des défauts plus sur la forme (bordélique etc qui peuvent largement être réajusté).
    A. me quitte donc le 19/12 ,sera de retour sur Tinder le 20/12 et 21/12 (oui j'avoue j'ai recréer compte pour vérifié). Lorsque je lui fait remarquer, au delà de renvoyer tous les pbs sur moi, j'ai aussi le droit à « me fait pas chier j'ai pas installé cette appli de mer.., suis pas en ligne, c'est un bug, on a du pirater mon compte » malgré les preuves. Paradoxalement, je fais le choix de la croire alors qu'au fond de moi je sais q'elle ment.

    Les interdits que j'ai bravé/les clashs :
    J'ai tenu entre le 21/12 (suite à dispute à cause de Tinder) jusqu'au 24/12 sans lui écrire, puis un sms le 24/12 pour Noël.
    SMS et lettre pour déclaration ainsi que lui expliquer que tout était encore possible entre nous entre le 26/12 et 28/12 qui occasionnera tensions, colère de sa part car je pointe les incohérences entres les raisons de la rupture qu'elle invoque et son discours à peine 24h avant la rupture, les soupçons sur Tinder ainsi que sur un homme quelle devait voir le 8/11 (surlendemain de otre premier we).
    Clash suite à rupture du silence radio le 3/01/23 de son fait. Elle m'avait demandé le 28/12 de ne plus lui écrire pour que je fasse deuil de la relation, finalement elle m'enverra SMS 5 jours pour me dire qu'elle pensait à moi, me souhaitaitbonne année et surtout de trouver une femme qui me rende heureuse et me convienne (elle s'excusera le 14/01/23 disant que c'était sa pensée mais peut-être maladroit).Ds la continuité du clash, elle m'annonce le 4/01 au soir, après s'être assurée par sms que je lui manquais et que j'étais trs attaché a elle, qu'elle discutais en même temps qu'avec moi, avec d'autres personnes sur Tinder, qu'elle venait de réinstaller applications (le 14/01 elle me dira qu'elle a fait ça à cause de moi). Elle en profite pour me bloquer sur whatsapp.
    Clash le 14/01  j'ai fais des analyses et j'ai une MST . Je n'en avais pas avant de la rencontrer (preuves à l’appui avec résultats). A. s'emporte, très en colère, parle uniquement delle et de son image, ne reconnaît rien et va jusqu'à dire que c'est une invention de ma part (j'ai du envoyer résultats d'avant relation et ceux suite à notre rupture pour lui prouver que non). Longs échanges par téléphone, colère, froideur de sa part,infantilisante, nie Tinder pdt notre relation et va jusqu'à dire que là encore j'invente, a le culot de dire que j'aurais du lui demander de montrer son tel (elle risquait rien en désinstallant appli en arrivant chez moi) tout en sachant que si je l'avais fait elle aurait « pété un cable », nie une histoire potentielle avec un homme le 8/11 malgré de gros doutes. M'annonce quelle me débloque uniquement par sms mais pas whatsapp.

    Dernier contact:
    Ayant beaucoup culpabilisé et ayant lu articles sur ce site sur blocage téléphone par ex mais aussi SMS conseillés pour s'excuser sur comportement/interdits, j'ai envoyé SMS le 18/01. Elle a répondu ds les 10MIN pour dire qu'elle était très touchée par ma démarche et mes excuses qu'elle savait sincère. Elle s'est excusé de m'avoir recontacté le 3/01 contrairement à sa demande de silence, de certains moments de tensions et m'a dit de prendre soin de moi. J'ai tout gaché n lui répondant et surtout en lui demandant si elle comptait me rebloquer , m'a répondu fcash qu'elle continuait de me bloquer sur whatsapp mais pas ailleurs, que si je respectais ses limites il n'y aurait pas de blocage et que je ne devais pas gâcher le pas qu'elle venait de faire. Je lui ai répondu que je le voyais et que j'appréciais ce pas et cet apaisement et lui ai souhaité bonne soirée.

    Conclusion :
    Je ne sais plus où j'en suis entre volonté de la reconquérir tout en voyant que certaines choses ne sont pas normales à mon sens (les doutes, Tinder etc..) ni adaptées mais j'essaye de prendre en compte son histoire. Je ne sais pas si elle a quelqu'un, je sais juste qu'elle est sur Tinder vu qu'elle me l'a dit le 4/01.

    Désolé j'ai fais long, j'ai essayé d'être concis et descriptif. A vous lire;-)
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

par Loic42000
#1336532
Elieza a écrit : 19 janv. 2023, 19:30 Je vais la faire courte: FUIS. C’est une casse c***** irrespectueuse et menteuse.
Ben sur Tinder, elle a réussi à me faire douter de moi alors que j'ai les preuves tant de mon collègue le soir où elle est venue chez moi, et mes preuves après la rupture.
Après effectivement, j'ai doute sur fidélité le 8/11 mais je dois reconnaître que lors de notre clash au téléphone le 14/01/23 elle a su argumenter et tout démonter mes doutes, preuves, incohérences que je pointais. Elle a fait ça avec aplomb, colère contenue et confiance en elle, à tel point que je culpabilisais d'avoir pu douter, émettre des doutes, parler de ses doubles discours et, là où elle était forte c'est qu'en échange elle concédait et lâchait sur 2/3 trucs mais basiques du genre mouvements d'humeurs pas cool à vivre pour moi. Au bout d'1H30 je ne savais plus qui j'étais ni où j'en étais.
Malgré ça apaisement hier par sms, même si elle garde le controle avec blocage sur whatsapp et menace de blocage total.

Pour autant, je tiens toujours à elle malgré tout ça, et (surement déformation pro), je tente aussi de prendre en compte son histoire et ce que cela génère en elle....
par Elieza
#1336533
Ouais enfin t’es pas le psy ou le sauveur de ta conjointe, et tromperie avérée ou pas elle te parle mal après quelques semaines, on est ou dans 5 ans quoi? Elle te tape et c’est ok parce qu’elle a eu une enfance difficile ?
Sérieusement, l’amouuuur c’est mignon mais savoir quitter une relation pourri c’est la base du self respect.
Georges I. Abdamiaou ont aimé ça
par Loic42000
#1336534
Elieza a écrit : 19 janv. 2023, 20:02 Ouais enfin t’es pas le psy ou le sauveur de ta conjointe, et tromperie avérée ou pas elle te parle mal après quelques semaines, on est ou dans 5 ans quoi? Elle te tape et c’est ok parce qu’elle a eu une enfance difficile ?
Sérieusement, l’amouuuur c’est mignon mais savoir quitter une relation pourri c’est la base du self respect.
Ce n’est pas une question d’être psy ou sauveur. Elle a su créer attachement et dépendance à elle (qu’elle m’a ensuite reproché dès la rupture) ce qui en soit, avec une personne comme moi n’est pas bien difficile, suis même une cible idéale avec des cotes dépendants affectifs.
Le truc c’est que même ds la relation j’alertais mon entourage sur des trucs qui ne m’allaient pas en ayant, je dirais, une part de lucidité et ds la part affective, tellement ds la crainte de la perdre que j’acceptais certaines choses . Le truc c’est qu’elle a de vrais bons côtés sincères , c’est ça qui ne m’aide pas.
Certains disent qu’elle garde le contrôle sur moi y compris quand elle parle de blocage de numéro de tél en plus de whatsapp au moindre écart.
Le pire c’est qu’avec les sentiments qu’elle a créer en moi j’ai plus envie de me battre pour la retrouver (je sais pas si elle est encore célibataire je sais juste qu’elle traîne sur Tinder) que de la fuir…
par Loic42000
#1336539
Elieza a écrit : 19 janv. 2023, 21:34 OKAY!
Bon courage!
Je n’ai rien décidé, si je poste ici c’est justement pour avoir différent avis dont le vôtre que je prends en compte et qui me conforte ds une certaine toxicité de cette personne. Il aurait été trop long d’écrire tout ce qui s’est passé en seulement 2 mois de relation et un mois de rupture.
Là où je vous rejoins aussi c’est ce qui se passerait ds 5 ans. Mais à titre personnel je ne pense pas que cette personne puisse réellement aimer quelqu’un, elle est auto centrée sur elle même. Toutefois, ds ses moments sincères elle sait générer attachement et dépendance à elle. J’en suis sûr.
#1336543
c'est une manipulatrice, à son insu ou pas on s'en cogne, si t'aimes bien accourir quand elle te siffle cool pour toi,
si t'as un semblant d'amour propre je sais même pas pourquoi tu nous poses la question je l'aurais mise dehors au premier "tu me casses les couilles" gratuit.
Et qu'elle puisse aimer ou pas on s'en tape aussi, elle le sait probablement pas elle même, c'est toi qui es là et qui a mal
Les gens qui parlent de "personnalité franche pour venir justifier réflexions ou mouvements d'humeurs" sont juste de gros cons egocentriques et rustres.
Respectes toi bon sang....
Elieza, Powercath ont aimé ça
par Nilabolly
#1336547
Salut,

Je suis du même avis qu'Elieza et IVV : fuis.

En 2 mois, il s'est passé tout ça ? Non c'est trop.
Puis tu te rends compte à quel point c'est fatiguant de devoir tout analyser, interpréter (ses connexions Whatsapp, son retour sur Tinder etc.), et en plus de devoir gérer ses changements d'humeur, sa façon de te parler comme si t'étais un moins que rien.., merde quoi, NON. Juste de lire tout ça, perso ça m'a fatiguée.
C'est pas sain, barre-toi de là.
par Loic42000
#1336549
IVV et Nilabolly,
Je vous remercie déjà de vos réponses. Je ne la fliquais pas sûr whatsapp mais il y avait un petit rituel, chaque matin en partant au taf je laissais petit sms et forcément je voyais sa dernière heure de connexion, c’est tout ;-).

Après je n’ai pas fuis car j’avais peur d’être quitté, on en revient à ma problématique affective (que je traite par ailleurs avec une thérapeute) et que malgré tout A. sait aussi être sincère, faire vivre de bons moments (affectifs, sensuels, sorties ) même si là encore elle reste assez imprévisible.
Ce qui m’a amené ici pour vous en parler c’est aussi parce que je me rends compte qu’elle a su créer attachement et dépendance et que je n’arrive pas à être convaincu de son côté manipulatrice. Peut-être parce que je n’arrive pas à penser qu’elle fait cela consciemment ou autres, ou encore que je reste convaincu que ses bons côtés viennent contrebalancer les mauvais moments. Surtout qu’elle a cette capacité à reconnaître de tous petits pbs (en revanche Tinder ou le doute sur une infidélité surtout pas). Avec le recul en vous répondant je me rends compte qu’elle ne se terre jamais en question et que la reconnaissance de ses mouvements d’humeurs c’est aussi venir créer de la dépendance…
Pour autant elle ne cherche pas à me recontacter tout en me disant que je peux le faire si je le désire (uniquement pour prendre des news selon ses termes). C’est en ça aussi que je suis totalement perdu entre fuir ou reconquérir. Elle me souhaite le meilleur tout en étant touchée par mes excuses…
Bref j’en arrive à penser que c’est moi qui tourne pas rond entre elle et moi.
#1336550
J'ai la désagréable impression que tu distords la réalité pour entretenir un espoir de reconquête, comme tu as entretenu une relation toxique pour ne pas être seul. Tu lui trouves mille excuses et mille raisons pour être ce qu'elle est, mais pourquoi faire ?
Surtout qu’elle a cette capacité à reconnaître de tous petits pbs
Oh mais c'est super alors ! /ironie
je me rends compte qu’elle ne se terre jamais en question et que la reconnaissance de ses mouvements d’humeurs c’est aussi venir créer de la dépendance…
c'est incompréhensible ou alors je suis trop stupide.
Pour autant elle ne cherche pas à me recontacter tout en me disant que je peux le faire si je le désire (uniquement pour prendre des news selon ses termes). C’est en ça aussi que je suis totalement perdu entre fuir ou reconquérir. Elle me souhaite le meilleur tout en étant touchée par mes excuses…
Elle aurait tort de se priver d'avoir un bon toutou qui nourri fort bien son égo....
Elieza ont aimé ça
par Loic42000
#1336551
in vino veritas a écrit : 20 janv. 2023, 11:45 J'ai la désagréable impression que tu distords la réalité pour entretenir un espoir de reconquête, comme tu as entretenu une relation toxique pour ne pas être seul. Tu lui trouves mille excuses et mille raisons pour être ce qu'elle est, mais pourquoi faire ?
Surtout qu’elle a cette capacité à reconnaître de tous petits pbs
Oh mais c'est super alors ! /ironie
je me rends compte qu’elle ne se terre jamais en question et que la reconnaissance de ses mouvements d’humeurs c’est aussi venir créer de la dépendance…
c'est incompréhensible ou alors je suis trop stupide.
Pour autant elle ne cherche pas à me recontacter tout en me disant que je peux le faire si je le désire (uniquement pour prendre des news selon ses termes). C’est en ça aussi que je suis totalement perdu entre fuir ou reconquérir. Elle me souhaite le meilleur tout en étant touchée par mes excuses…
Elle aurait tort de se priver d'avoir un bon toutou qui nourri fort bien son égo....
Exact, j’ai fait erreur en tapant sur mon smartphone concernant le passage où tu n’as pas compris, je voulais dire qu’elle ne se remet jamais en question. Désolé.

Pour le reste je ne peux pas te contredire mais je fais aussi avec les mouvements ds lesquels elle me met..
#1336552
je fais aussi avec les mouvements ds lesquels elle me met..
C'est bien ça le problème !
Reprends le volant de ta vie et laisse la sur le bord de la route.
Rien de moins désirable qu'un homme qui fait la serpillére....
Exact, j’ai fait erreur en tapant sur mon smartphone concernant le passage où tu n’as pas compris, je voulais dire qu’elle ne se remet jamais en question. Désolé.
Le remet j'avais capté c'est plus la suite que j'ai du mal à comprendre, sur la création d'attachement
par Loic42000
#1336553
in vino veritas a écrit : 20 janv. 2023, 13:34
je fais aussi avec les mouvements ds lesquels elle me met..
C'est bien ça le problème !
Reprends le volant de ta vie et laisse la sur le bord de la route.
Rien de moins désirable qu'un homme qui fait la serpillére....
Exact, j’ai fait erreur en tapant sur mon smartphone concernant le passage où tu n’as pas compris, je voulais dire qu’elle ne se remet jamais en question. Désolé.
Le remet j'avais capté c'est plus la suite que j'ai du mal à comprendre, sur la création d'attachement
La création d’attachement c’est plutôt pour dire qu’elle a de bons côtés et qu’elle me sait fragile sentimentalement, que je vais me satisfaire de ses bons côtés et, au final, m’attacher à elle. C’est au final ce qu’il s’est passé puisque j’ai des sentiments, du manque . C’est une femme qui donne le change pour se faire aimer/apprécier , qui se montre bienveillante et à l’écoute à différents moments (même depuis la rupture) et qui, dès que tu émets doutes ou choses qui viennent toucher son égo ou son image, te renverse et te fais douter, culpabiliser.
par Loic42000
#1336556
Elieza a écrit : 20 janv. 2023, 14:17 Ca s'appelle une manipulatrice, en langue francaise.
J’entends et comprends ce que vous dite mais quand on est à l’intérieur de ce type de relation (et même après), que l’on a des sentiments, il n’est pas si simple, encore aujourd’hui, de voir et d’admettre que c’est une manipulatrice. A tel point que des fois j’en viens à douter ou peur de ne pas être suffisamment objectif ds ce que j’ai écris pour bien décrire ce que j’ai vécu jusqu’à ces derniers jours.
par Janysse
#1336558
Bonjour,

Le fait de douter de ce qu'on a vécu et de finir par penser qu'on est la personne qui exagère, c'est exactement ce qui se passe dans une relation avec une personne manipulatrice.

À lire : https://www.editions-delcourt.fr/bd/ser ... nipulateur Comment j'ai survécu à un manipulateur de Sophie Lambda. Tu y retrouveras la dynamique de ta relation, entre horreurs balancées et moment où elle te cajolait pour faire passer la pilule.
sandstorm ont aimé ça
par sandstorm
#1336559
Βonjour
"Je me rends compte que de plus en plus souvent, hors des moments où elle se montre attachante, je suis sur la défensive et m'autorise moins d'humour ou autre, la laisse guider les choses et décider, en gros j'achète la paix sociale. "

ici on voit tout le problè:me de la relation: tu ne peux pas être toi même, tu t'adaptes à elle pour "acheter la paix".

je comprends que tu as passé de bons moments avec elle, qu'elle a sans doute ses qualités aussi peut être, mais une relation de ce type ne te fera pas de bien à long terme. donc même si tu n'a pas décidé de la fin, il faut comprendre que c'est une aubaine pour toi, elle a l'air très autoritaire, menteuse, et manipulatrice. Le fait que tu ressens de la culpabilité, et que tu t'excuses devrait te mettre la puce à l'oreille...
par Loic42000
#1336560
Janysse a écrit : 20 janv. 2023, 14:54 Bonjour,

Le fait de douter de ce qu'on a vécu et de finir par penser qu'on est la personne qui exagère, c'est exactement ce qui se passe dans une relation avec une personne manipulatrice.

À lire : https://www.editions-delcourt.fr/bd/ser ... nipulateur Comment j'ai survécu à un manipulateur de Sophie Lambda. Tu y retrouveras la dynamique de ta relation, entre horreurs balancées et moment où elle te cajolait pour faire passer la pilule.
Merci!
Les horreurs n’ont jamais été des insultes, plutôt un langage vulgaire qu’elle mettait sur le compte de sa franchise, caractère et personnalité et surtout des réflexions lors de ses mouvements d’humeurs.

J’ai surtout découvert sa colère des lors que je me suis autorisé à faire part de ce qui m’allait pas. Surtout 24h avant la rupture et après la rupture .
Là j’ai eu droit à colère froide, aplomb, discours infantilisant , remise en question de ce que je suis, reproches autour du fait que je lui ai verbalise les sentiments que j’avais pour elle comme me reprocher d’avoir eu des sentiments pour elle. Mais toujours des mots sympas aussi qui me faisait dire (encore aujourd’hui) que finalement c’est ce que je suis qui génère ses mouvements à elle. Résultat je me retrouve avec culpabilité, tristesse, manque, pensées pour elle.
Après je ne suis pas psy pour dire qu’elle est manipulatrice ou pervers (même si ds ses actes,mots et incohérences il y a eu des choses inadaptées ou malsaine).
par Loic42000
#1336561
sandstorm a écrit : 20 janv. 2023, 15:01 Βonjour
"Je me rends compte que de plus en plus souvent, hors des moments où elle se montre attachante, je suis sur la défensive et m'autorise moins d'humour ou autre, la laisse guider les choses et décider, en gros j'achète la paix sociale. "

ici on voit tout le problè:me de la relation: tu ne peux pas être toi même, tu t'adaptes à elle pour "acheter la paix".

je comprends que tu as passé de bons moments avec elle, qu'elle a sans doute ses qualités aussi peut être, mais une relation de ce type ne te fera pas de bien à long terme. donc même si tu n'a pas décidé de la fin, il faut comprendre que c'est une aubaine pour toi, elle a l'air très autoritaire, menteuse, et manipulatrice. Le fait que tu ressens de la culpabilité, et que tu t'excuses devrait te mettre la puce à l'oreille...
Merci pour ce message très juste.
Étant ds le social, je me suis très souvent demandé si ses propres mouvements, attitudes étaient liées à de la manipulation ou, au regard de son histoire, à de l’abandonnique, troubles de l’attachement. Pour autant on peut être ds l’abandonnisme ou trouble de l’attachement sans être ds de perpétuelles incohérences, mensonges (genre vis à vis de Tinder), ou avoir sans cesse besoin de renverser l’autre dès lors qu’il s’autorise à être lui même.
Le soucis, comme vous dites très justement c’est qu’elle a des qualités et que je ne me sens pas armé pour me dire « elle n’est pas saine , ne tente pas de la reconquérir « . C’est comme si ses qualités et bons moments vécus ensemble venaient obstruer le reste et l’empêcher de rester distant… alors que de son côté elle ne me contacte plus depuis notre dernier échange il y a 4 jours (moi non plus d’ailleurs) et qu’elle a sûrement d’autres personnes en vue (du fait de sa présence sur Tinder).

Mais je ne suis même pas sûr qu’elle se rende compte qu’elle manipule, elle concède juste avoir mauvais caractère et franc parler qu’elle met ça sur le compte de l’honnêteté.

En tt cas comme dit ma thérapeute, c’est elle qui distribue les rôles …