Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Kocrane
#1334521
Hello à tous !

Je parcours ce forum depuis quelques semaines, après être passé par pas mal d'état depuis un an où notre histoire s'est terminée, enfin, en ce début de mois.

Elle 34 ans moi 33, 2 enfants, pas marié ni pacsé.

Elle m'a quitté une première fois l'année dernière en septembre, je ne m'y attendais pas du tout, je la sentais pas bien cependant, elle s'était enfermée sur son portable (un jeu).
On a retenté au bout de 2/3 mois pour se quitter à nouveau en février 2022 environ. (j'étais devenu possessif et jaloux à cause de son temps passé sur son téléphone 10-15H/jour, et donc invivable, jalousie justifiée par des flirts/conversation sexe qu'elle a eu durant notre relation)

Je ne vais pas revenir sur les 13 dernières années, des hauts et des bas comme tout le monde. C'était une relation souvent fusionelle, on était très proche (trop ? surement.)

Ces trois dernières années, après un déménagement, j'ai beaucoup progressé professionnellement, elle n'a jamais rien entrepris de son coté malgré le fait que je la poussais pour qu'elle fasse quelque chose, elle se cantonnait à son rôle de maman/femme au foyer.
Sexuellement, c'était excellent, on a beaucoup appris et innové ces dernières années.

Sans me jeter de fleurs j'étais le moteur de ce couple sur la partie administrative, financière, projets, vacances etc...ce qui m'a valu des critiques quand je négligeais le quotidien : les tâches ménagères ou mon implication sur l'organisation de la vie scolaire des enfants.

Nous avons vécu pendant un an sous le même toit, où nous avons tour à tour joué au jeu du "je viens - tu t'en vas", pour finir cet été par des vacances en famille à mon initiative pour essayer, une dernière fois, de recoller les morceaux, on a retrouvé de la complicité, des gestes tendres mais rien de plus.

Elle avait son appartement depuis quelques mois (mai) mais pas les moyens de déménager, je lui ai dit de rester le temps d'économiser. (tout en me bernant moi-même que ce n'était pas encore trop tard)
Ce qu'elle n'a pas fait, j'ai donc pris la décision devant son attitude envers moi (froide, très distante et de nouveau sur le téléphone, au retour des vacances) de payer ce qu'il lui manquait début septembre et de l'aider à déménager ( son permis de conduire qu'elle rechignait à passer depuis des années, voitures, meubles, électro etc...)

Parce que oui, j'ai oublié l'essentiel, la raison officielle de son départ : "elle voulait prouver qu'elle était capable de s'en sortir toute seule, elle avait envie de vivre autre chose, son passé (lourd en effet), sa dépression"

Ca restait vague pour moi, j'ai commis quelques interdits, je voulais réellement savoir le pourquoi du comment, je n'ai jamais supplié/menacé ou ce genre de chose, je l'ai étouffé avec mes questions et de mauvaises remarques c'est certain.

J'ai essayé une dernière fois le lendemain de son déménagement d'avoir des explications, je n'ai rien apris de nouveau. J'ai donc décidé d'appliquer un SR strict à la fin de cette conversation et je me cantonnais uniquement sur le sujet des enfants ou de quelques bricoles qu'elle avait oublié de récupérer.

Au bout de 6 jours de SR elle m'annonce dans un même message à propos de notre cadet "Et je tiens à te dire que j'ai quelqu'un." J'ai bêtement continuer d'appliquer mon SR et je ne lui ai répondu que quand elle m'a demandé quelque chose en rapport avec les enfants, chose que je continue de faire aujourd'hui, je n'ai pas rebondit là dessus et je ne le ferais pas, quel intêret de me le dire si ce n'est pour me faire souffrir ?

Bien entendu ça fait mal à l'égo mais ça me donne enfin une conclusion : elle a quelqu'un depuis un moment, quand ? depuis l'année dernière ? quelques mois ? aucune idée et ça ne changera rien.

Je me rend compte en me relisant que c'est très froid, mais je l'aime profondemment, je la voyais comme la femme de ma vie et tout le truc, "tu es l'homme parfait que toutes les femmes rêveraient d'avoir" (je cite un mail du mois de juin).

Force est de constater qu'il faut, comme bien souvent, s'attacher aux actes et non aux paroles.

Où j'en suis aujourd'hui ?
Une pointe de colère, un début de dégôut, de l'amertume, le coeur qui se serre par vague au fil de la journée, je laisse venir ces émotions et je les intérroge sans parvenir à bien les sonder pour le moment.

Je SAIS intellectuellement que jamais je ne pourrais revenir avec elle, le fait qu'elle ai quelqu'un, que je ne suis plus le seul à avoir partagé son intimité est pour moi un critère absolu de non retour. Mais le coeur à ses raisons que la raison n'a pas et il faut vivre avec ce sentiment "d'amour", que j'ai toujours, et de déception de l'autre.

Je ne suis pas à terre pour autant, je dors bien, j'ai repris le sport que j'avais arrêté suite à cette séparation, je passe des moments de qualité avec mes enfants et j'essaye de me projetter seul, pas évident au bout de 13 ans et avec elle dans mon esprit comme un bruit de fond quasi continu. Plus tu veux pas y penser plus tu y penses !

Merci à ceux qui m'auront lu jusque là, selon pas mal de récit le temps fait son oeuvre je n'en doute pas mais c'est pas évident en attendant.
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

Avatar du membre
par Numéro 7
#1334526
" J'ai bêtement continuer d'appliquer mon SR et je ne lui ai répondu que quand elle m'a demandé quelque chose en rapport avec les enfants, chose que je continue de faire aujourd'hui, je n'ai pas rebondit là dessus et je ne le ferais pas, quel intêret de me le dire si ce n'est pour me faire souffrir ? "

Ce n'est pas bête d'appliquer un Silence Radio - surtout lorsqu'on apprend une telle nouvelle... tu as la bonne attitude en continuant ton Silence Radio et en ne communiquant que pour les enfants sans chercher à savoir parce qu'effectivement, à part de la souffrance, tu ne vas rien retirer de tout ça...

" Bien entendu ça fait mal à l'égo mais ça me donne enfin une conclusion : elle a quelqu'un depuis un moment, quand ? depuis l'année dernière ? quelques mois ? aucune idée et ça ne changera rien.

Je me rend compte en me relisant que c'est très froid, mais je l'aime profondemment, je la voyais comme la femme de ma vie et tout le truc, "tu es l'homme parfait que toutes les femmes rêveraient d'avoir" (je cite un mail du mois de juin).

Force est de constater qu'il faut, comme bien souvent, s'attacher aux actes et non aux paroles. "

Je dirais plutôt très lucide vu ce que je lis...

Non ce n'est pas évident en attendant... mais c'est pourtant bien par là qu'il faut en passer pour aller mieux plus tard...
in vino veritas, Mia76 ont aimé ça
par Kocrane
#1334532
Merci pour ta réponse numéro7 !

Les premiers "soucis" de garde sont arrivés la semaine dernière : j'ai un salon prévu depuis un moment le weekend prochain, elle devait initialement les garder "mon" dimanche soir, elle m'envoie un message pour me demander de l'aide pour un formulaire administratif, message que j'ignore, puis elle profite d'un coup de téléphone de notre ainé pour revenir sur ce fomulaire.

Ce à quoi je répond "non, tu as décidé de partir il faut assumer ce n'est plus mon rôle", et la litanie commence "je t'ai proposé de les garder le dimanche où tu ne peux pas les récupérer tu peux bien m'aider en retour" tout en pleurant avec les enfants en arrière plan. (ce fût d'ailleurs notre dernier appel téléphonique)

Pris en otage, avec les pleurs, j'ai donc cédé et lui ai expliqué la marche à suivre, mais je me suis oraganisé pour que ma mère les récupère à ma place dimanche.

C'est triste d'en arriver là, mais si je demande un service qui doit être payé ça n'ira pas.

Le tout en m'ayant fait passer le message via les enfants qu'elle n'était pas disponible
ce vendredi soir pour un "rdv".

J'ai vraiment du mal à me dire qu'il y a quelques mois cette personne là pouvait me dire "je t'aime, tu es le centre de mon univers" pour finir par partir avec un autre en weekend.

Pendant les vacances nous avions abordés le sujet du "next" et elle m'avait assurée droit dans les yeux "il n'y a rien".

J'ai vraiment du mal avec cette duplicité, comme quoi même après 13 ans on ne connait pas les gens.
par Kocrane
#1334542
Bonjour Lili,

En effet, c'est à n'y rien comprendre mais c'est comme ça, il faut l'accepter, tout simplement, sans se torturer avec des questions, c'est loin d'être évident.

Après j'ai "la chance" d'avoir passé le choc initial depuis l'année dernière, et si je suis parfaitement honnête avec moi-même, je m'y attendais, à ce next. Je lu lui avait d'ailleurs dit mais je n'ai jamais eu de réponse honnête.

Ce qui me fait plus mal qu'autre chose c'est qu'elle ai attendu que je lui équipe son logement complet et qu'elle me demande un rab financier pour le mois pour enfin me l'avouer.
Ca me servira de laçon, pigeon une fois jamais plus.

Ce weekend a été compliqué, le fait de savoir finalement qu'elle passait à la casserole c'était dur (même si je suis perduadé que ça s'est passé avant mais savoir est différent), mais ce matin étrangement ça va plutôt bien, aucune idée de pourquoi :lol:
par Selmasultane
#1334546
Salut Kocrane,

Dans ton message d'origine , je te trouvais plutôt plus calme et plus réfléchi que tous ceux que j'ai vus débarquer ici dans une situation pareille à la tienne depuis qqs années ( c'est à dire , le gars qui est quitté pour un autre après plus d'une décennie de mariage, par sa femme qui est au foyer avec les enfants , aka " le chef de famille vexé " ).

Mais à tes dernière déclarations , je me dis qu'il,y a également du boulot de ton côté finalement. Je pense que même si tu t'en plains , tu trouvais ton compte à cette dépendance de ta femme . Et je t'invite à être réaliste sur le fait que si tu l'as aidée financièrement à déménager, c'est que tu espérais un retour sur investissement . L'insistance avec laquelle tu évoques le fait qu'elle " passe à la casserole " ( la classe ) est très révélatrice.
Je crois qu'il va falloir que tu t'y fasses, ton ex conjointe n'est pas ta chose .

Et que tu investigues la part de blessure d'ego dans ton désarroi actuel ( dans toute rupture il y blessure d'ego, dans ce cas de figure elle me paraît toujours prépondérante ). Ce qui est le plus difficile dans une crise perso c'est de s'observer soi même. ( avec ses propres petits défauts pas reluisants)

Par ailleurs je vous deconseille absolument les petits arrangements de garde, qui vont conduire à une amertume encore plus grande . Quand le dialogue n'est pas possible, il faut s'en tenir strictement à ce qui est convenu. Ça évitera, aussi, de se faire passer de messages via les enfants ( est il nécessaire de préciser qu'il faut éviter ? ) . Mais ça implique aussi qu'elle n'est pas ( plus ) dispo pour pallier à tes absences pro , et qu'elle n'a pas à te rendre de compte sur l'emploi de ses week end. Quant à toi abstiens toi de voler à ton secours ( mais fais bien la différence entre ce qu'elle doit régler personnellement et ce qui nécessite ton concours, le SR pour se venger, ça ne marche pas qu'à il y aune vie commune à liquider, de démarches, des enfants )

Bon courage à toi
Elieza, in vino veritas ont aimé ça
par Kocrane
#1334547
Salut Selmasultane,

Je suis conscient que c'est mon ego qui est blessé, je ne la considerait pas comme ma chose cependant juste ma femme et je ne suis pas partageur c'est tout. Mes sentiments étant ce qu'ils sont la pillule a du mal à passer c'est vrai.

Comme je le disais je l'ai toujours poussé à sortir de cette dépendance vis a vis de moi, je pense que ça l'arrangeait tout simplement et vu que je suis à l'aise dans ce domaine je le faisais sans me poser de questions.
La seule chose qui me pesait réellement c'était le permis de conduire, passer 13 ans a assumer TOUT les déplacements de tout le monde c'est usant surtout qu'on habite un endroit où la voiture est indispensable.

Pour le côté financier en toute honnêteté je l'ai fait pour les enfants pas pour la récupérer, j'étais bien au fait qu'on en était à un point de non retour, je l'aurais fait qu'elle m'aurait dit qu'elle avait un next avant ou pas, je ne pouvais décemment pas laisser les enfants sans même un frigo et une table a manger, je trouve juste le timing "bof".

Pour ce qui est de moi, bien sûr que je ne suis pas exempt de fautes loin de là, un excès de confiance en moi qui me vaut d'être têtu très souvent, m'éparpiller sur des projets pro (moment où elle me canalisait et je la remercie pour ça), jaloux quand j'ai découvert que flirter online était un passe-temps pour elle etc.
Mais je sais ce qu'elle m'a apporté et elle m'a fait grandir (beaucoup) en tant qu'homme je ne crache pas dans la soupe.

Ce qu'on avait était beau, les dernières années je trouvais qu'on était de plus en plus synchrone, je l'aimais sincèrement bien plus de jour en jour malgré les crises que nous avons traversés. Mais l'amour ne suffit pas, leçon que je viens d'apprendre. Elle me l'a encore dit pendant les vacances "je t'aime et je t'aimerais toujours, tu le sais" moyen de se déculpabiliser ? Moins me blesser ? Alors qu'elle savait que je ne souhaitais pas son départ.

Je suis d'accord sur les arrangements de calendrier, ce salon était prévu avant son déménagement (que j'ai précipité, on s'imaginait encore cohabiter à ce moment là),
Par contre hors de question de l'aider administrativement pour SES papiers, qui n'ont rien à voir avec les enfants ou la séparation, elle ne peut pas me dire qu'elle part pour apprendre à s'assumer et venir me voir à la première difficulté, désolé mais non.
Et passer des messages via les enfants, évidemment, non je ne le fais pas.

Édit : je ne pratique pas le SR par vengeance, je répond dès que possible quand ça concerne les enfants, mais j'en suis à un stade où je ne peux pas avoir de ses nouvelles ni la voir pour le moment, j'ai besoin de temps pour fouiller en moi même ce qui ne va pas, bref commencer à me construire différemment.

Edit 2 : je n'ai pas du tout demandé son programme du weekend, notre fils voulait passer lui déposer un truc et elle lui a dit qu'elle ne pouvait pas qu'elle avait rdv ce soir, il me l'a donc dit innocemment, elle aurait pu simplement lui dire qu'elle récupèrerais les affaires un autre jour sans plus de précision.
par Kocrane
#1334551
Pour répondre à Lili,

Je ne cherche pas du tout à ce qu'elle se rende compte de quoi que se soit, par rapport à moi en tout cas, et je n'espère pas non plus que la roue tourne. Ce que j'estime moi "pas correct" est surement de son point de vue "tout à fait bien", chacun son prisme.

Tu me décris comme quelqu'un de bien, mais d'un autre point de vue je suis surement un con*rd, j'ai juste fait pour elle ce qui me semblait juste, à moi, certain me disent que j'ai trop fait, elle se dit surement que je n'en ai pas assez fait, vas savoir où est le juste milieu.

Je suis simplement focalisé sur moi et nos enfants, je ne lui souhaite pas de mal, mais je n'irais pas l'aider non plus, j'aimerais arriver à être complètement neutre par rapport à elle, sans ressentiment, sans affection non plus, j'y suis loin évidemment mais c'est ce à quoi j'aspire.
par Selmasultane
#1334553
Kocrane a écrit : 19 sept. 2022, 08:57 Je suis conscient que c'est mon ego qui est blessé, je ne la considerait pas comme ma chose cependant juste ma femme et je ne suis pas partageur c'est tout.
il n'y a pas à partager puisque vous êtes séparés (et encore une fois ce champ lexical de possession qui sous tend ton discours me gêne)
Kocrane a écrit : 19 sept. 2022, 08:57 Mes sentiments étant ce qu'ils sont la pillule a du mal à passer c'est vrai.
Et c'est bien normal ( on a tous atterri ici parce qu'on avait du mal à avaler la pilule hein ;) ) Mais avec le temps, ce qui est intéressant, c'est d'analyser plus précisément ce qui a du mal à passer ( au début on brame tous "c’est dur parce que je l'aiiiiiiimmme" et après on arrive mieux à voir qu'il y a toute une palettes de peurs derrière tout ça, peur de la solitude, blessure d'ego, etc..etc.. c'ets vraiment ce qui fait avancer )
Kocrane a écrit : 19 sept. 2022, 08:57 Comme je le disais je l'ai toujours poussé à sortir de cette dépendance vis a vis de moi, je pense que ça l'arrangeait tout simplement et vu que je suis à l'aise dans ce domaine je le faisais sans me poser de questions.
ça l'arrangeait, ça t'arrangeait , c'était votre équilibre
Kocrane a écrit : 19 sept. 2022, 08:57 La seule chose qui me pesait réellement c'était le permis de conduire, passer 13 ans a assumer TOUT les déplacements de tout le monde c'est usant surtout qu'on habite un endroit où la voiture est indispensable.
Bonne nouvelle, c'est fini . Vous avez mis en place une garde alternée ou tu n'as tes enfants qu'un week end sur deux, d'ailleurs ?

Kocrane a écrit : 19 sept. 2022, 08:57 Pour le côté financier en toute honnêteté .... je l'aurais fait qu'elle m'aurait dit qu'elle avait un next avant ou pas,
ça , on ne peut pas savoir en vérité
Kocrane a écrit : 19 sept. 2022, 08:57 je trouve juste le timing "bof".
moui, je m'autorise à penser qu'aucun timing n'aurait été bon pour prendre bien la nouvelle de son next (et encore une fois c’est normal, je suis très bien placée pour savoir que ça fait mal au luc ...en revanche , essayer de montrer un peu de lucidité envers soi même ce n’est jamais inintéressant)
Kocrane a écrit : 19 sept. 2022, 08:57 Mais l'amour ne suffit pas, leçon que je viens d'apprendre.
l'amour à sens unique ne suffit effectivement pas, vu qu'on ne peut pas forcer quelqu'un à rester en relation amoureuse
Kocrane a écrit : 19 sept. 2022, 08:57 Elle me l'a encore dit pendant les vacances "je t'aime et je t'aimerais toujours, tu le sais" moyen de se déculpabiliser ? Moins me blesser ? Alors qu'elle savait que je ne souhaitais pas son départ.
Comme tous les largueurs (comme tout le monde en fait ) , elle agi/parlé pour des raisons qui lui sont propres et que tu pourrais passer des heures à essayer de comprendre , de façon tout à fait stérile.
Kocrane a écrit : 19 sept. 2022, 08:57 Par contre hors de question de l'aider administrativement pour SES papiers, qui n'ont rien à voir avec les enfants ou la séparation, elle ne peut pas me dire qu'elle part pour apprendre à s'assumer et venir me voir à la première difficulté, désolé mais non.
on est d'accord

Kocrane a écrit : 19 sept. 2022, 08:57 Édit : je ne pratique pas le SR par vengeance, je répond dès que possible quand ça concerne les enfants, mais j'en suis à un stade où je ne peux pas avoir de ses nouvelles ni la voir pour le moment, j'ai besoin de temps pour fouiller en moi même ce qui ne va pas, bref commencer à me construire différemment.
alors effectivement, il faut faire la part des choses entre "es tu d'accord pour telle vaccination ou l’inscription au foot"?" (qui nécessite que tu interrompes tes fouilles en toi même pour répondre rapidement ) , et " coucou comment ça va ?" ( que tu peux ignorer effectivement) .
je réitère ma question : quel mode de garde avez vous choisi ?
Kocrane a écrit : 19 sept. 2022, 08:57 Edit 2 : je n'ai pas du tout demandé son programme du weekend, notre fils voulait passer lui déposer un truc et elle lui a dit qu'elle ne pouvait pas qu'elle avait rdv ce soir
alors c’est à toi, et à vous de dire à vos enfants que le temps de papa et le temps de maman sont strictement délimités . Oui ça peut paraitre très rigide, mais contrairement à ce qu'on croit, ce n’est pas du tout au bénéfice de l'enfant de faire déborder les temps de l'un sur les temps de l'autre . Il faut marquer la séparation de façon nette , tous les pédo psys s'accordent là dessus . Là c'était à toi de dire à ton fils "je vais voir si maman est disponible pour que tu déposes tel truc" ( et même idéalement de lui dire que ça pouvait attendre, en quoi était ce urgent qu'il dépose un truc chez sa mère sur ton temps de garde ? ). Parce qu'au final , ton fils a dû se faire le messager d'une nouvelle dont il est à coup sûr conscient qu'elle te blesse ( et ce quel que soit son âge, il ne faut jamais sous estimer ce que comprennent les enfants qui sont de vraies éponges émotionnelles ) , bref c'est bien trop lourd pour lui.
Kocrane a écrit : 19 sept. 2022, 08:57 elle aurait pu simplement lui dire qu'elle récupèrerais les affaires un autre jour sans plus de précision.
oui elle aurait pu, mais elle ne l'a pas fait, et c'est son droit.

Évitez tout simplement de vous mettre dans ce type de situation à l'avenir (et ça implique également un réajustement de ton côté , de faire appel à ta mère pour tes pbs de garde notamment, parce que dans l'hypothèse où tu ne les as que le week end , si le vendredi il faut qu’elle soit dispo pour des dépôts d'affaire et le dimanche il faut qu’elle soit dispo pour pallier tes obligations pro, ben ça ne fait plus beaucoup du week end dont elle peut disposer librement sans te rendre de compte en fait)
Ton attitude à toi, c'est la seule chose sur laquelle tu peux influer ;)
Elieza ont aimé ça
par Kocrane
#1334556
Selmasultane a écrit : il n'y a pas à partager puisque vous êtes séparés (et encore une fois ce champ lexical de possession qui sous tend ton discours me gêne)
J'aurais du m'exprimer au passé, de manière génral j'attend de ma compagne une exclusivité, quand je suis en couple je partage pas.
Aujourd'hui je n'attends rien, elle fait ce qu'elle veut, ça me blesse certes mais c'est la suite logique des choses.

Selmasultane a écrit : Et c'est bien normal ( on a tous atterri ici parce qu'on avait du mal à avaler la pilule hein ;) ) Mais avec le temps, ce qui est intéressant, c'est d'analyser plus précisément ce qui a du mal à passer ( au début on brame tous "c’est dur parce que je l'aiiiiiiimmme" et après on arrive mieux à voir qu'il y a toute une palettes de peurs derrière tout ça, peur de la solitude, blessure d'ego, etc..etc.. c'ets vraiment ce qui fait avancer )
A voir où mes réflexions me mènent je ne sais pas du tout pour le moment, je sais juste que ce n'est pas qu'une question "d'amour".
Les promessses faîtes ? je pense pas
Les idées mariage il y a un peu plus d'un an ? peut-être
Mon égo de mâle ? Surement
Mon besoin de contrôler ma vie/notre (ancienne) vie/nos projets qu'elle à "détruit" et qui me font remettre en question énormément de chose ? surement aussi
Il y a certainement d'autres choses qui viendront avec le temps !

Selmasultane a écrit : Bonne nouvelle, c'est fini . Vous avez mis en place une garde alternée ou tu n'as tes enfants qu'un week end sur deux, d'ailleurs ?
Fini oui, mais aujourd'hui elle à son permis depuis 3 mois et c'est un autre qui en profite :lol:
Nous sommes en garde alterné 50/50
Selmasultane a écrit :
ça , on ne peut pas savoir en vérité
Je n'aurais pas eu le choix, elle aurait accueillit comment les enfants dans un logement vide ?

Selmasultane a écrit : moui, je m'autorise à penser qu'aucun timing n'aurait été bon pour prendre bien la nouvelle de son next (et encore une fois c’est normal, je suis très bien placée pour savoir que ça fait mal au luc ...en revanche , essayer de montrer un peu de lucidité envers soi même ce n’est jamais inintéressant)
Faire preuve de lucidité dans quel sens ?
Que j'ai idéalisé cette relation en la voyant comme LA femme avec qui je finirais mes jours ? Oui
Mais qu'en même temps je m'attendais à ce qu'elle aille, peut-être, voir ailleurs (elle s'est découverte "non exclusive" il y a 3/4 ans) ? Aussi
Qu'au final, c'était voué à l'échec parce que je ne pouvais pas continuer à vivre avec cette épée de Damoclès au dessus de la tête et que je me suis voilé la face ? Je pense
Que cette peur de la trahison (de mes principes) m'a poussé à être étouffant et donc la faire partir ? Surement, elle seule le saît.

Ou simplement qu'on a évolué de manière différente au bout de ces années et qu'on s'est perdu un moment, j'en sais rien.

Ou tout ça à la fois ou rien de tout ça !
Selmasultane a écrit : Comme tous les largueurs (comme tout le monde en fait ) , elle agi/parlé pour des raisons qui lui sont propres et que tu pourrais passer des heures à essayer de comprendre , de façon tout à fait stérile.
Pour moi c'est de la duplicité, après je me bouffe pas le cerveau dessus non plus.
Selmasultane a écrit : alors effectivement, il faut faire la part des choses entre "es tu d'accord pour telle vaccination ou l’inscription au foot"?" (qui nécessite que tu interrompes tes fouilles en toi même pour répondre rapidement ) , et " coucou comment ça va ?" ( que tu peux ignorer effectivement) .
je réitère ma question : quel mode de garde avez vous choisi ?
C'est exactement ce que je fais, elle a d'ailleurs arrêté les "Bonjour désolé de te déranger" et ce genre de chose depuis que je réponds de manière simple, précise, très concise et uniquement au sujet des enfants.
Selmasultane a écrit : alors c’est à toi, et à vous de dire à vos enfants que le temps de papa et le temps de maman sont strictement délimités . Oui ça peut paraitre très rigide, mais contrairement à ce qu'on croit, ce n’est pas du tout au bénéfice de l'enfant de faire déborder les temps de l'un sur les temps de l'autre . Il faut marquer la séparation de façon nette , tous les pédo psys s'accordent là dessus . Là c'était à toi de dire à ton fils "je vais voir si maman est disponible pour que tu déposes tel truc" ( et même idéalement de lui dire que ça pouvait attendre, en quoi était ce urgent qu'il dépose un truc chez sa mère sur ton temps de garde ? ). Parce qu'au final , ton fils a dû se faire le messager d'une nouvelle dont il est à coup sûr conscient qu'elle te blesse ( et ce quel que soit son âge, il ne faut jamais sous estimer ce que comprennent les enfants qui sont de vraies éponges émotionnelles ) , bref c'est bien trop lourd pour lui.
Tu as raison, là je devais l'emmener à son sport et il a oublié l'équipement chez elle, on est donc passé le récupérer et il voulait le redéposer quand il avait terminé, morale : avoir tout en double.
C'est nouveau, on apprend, faut prendre un nouveau rythme et vu qu'elle ne s'était pas gênée de passer chez moi sans prévenir pour qu'ils récupèrent des affaires la semaine dernière j'ai fait de même mais en prévenant.
Selmasultane a écrit : oui elle aurait pu, mais elle ne l'a pas fait, et c'est son droit.

Évitez tout simplement de vous mettre dans ce type de situation à l'avenir (et ça implique également un réajustement de ton côté , de faire appel à ta mère pour tes pbs de garde notamment, parce que dans l'hypothèse où tu ne les as que le week end , si le vendredi il faut qu’elle soit dispo pour des dépôts d'affaire et le dimanche il faut qu’elle soit dispo pour pallier tes obligations pro, ben ça ne fait plus beaucoup du week end dont elle peut disposer librement sans te rendre de compte en fait)
Ton attitude à toi, c'est la seule chose sur laquelle tu peux influer ;)
J'ai la chance de pouvoir m'organiser relativement facilement niveau pro, cette situation ne se reproduira plus, soit ma mère peut m'arranger soit j'annulerais le pro pour pallier à mes obligations de garde, pas plus compliqué.
Comme répondu plus haut, c'est 50/50 elle a autant de temps libre que moi.

Je lui ai d'ailleurs dit que ma mère les récupère ce fameux soir de salon, sa réponse : "Tu es sûr ? Ils veulent y aller ou rester avec moi ? ça ne me dérange pas de les garder au contraire", réponse "Certain, vu avec eux ils sont ok."

En tout cas merci pour tes remarques franches, mais pertinentes c'est très utile d'avoir un regard extérieur et ça permet de prendre plus de recul encore.

Edit : exemple : elle me demande de l'outillage en même temps qu'un truc pour les enfants, je suis c*n et j'ignore la demande et je réponds qu'au sujet des enfants ? Ou je prête ?
Avatar du membre
par Numéro 7
#1334557
Concernant tout ce qui est vie des enfants - bien être, activités, écoles, vacances, santé - il y aura des réglages et des ajustements qui se feront tout seul au fil du temps... concernant la question précise à propos de cet outillage, et à propos de tout autres sujets ne concernant pas les enfants, je te conseille de systématiquement répondre " Je souhaite échanger avec toi à propos des enfants et uniquement à propos des enfants " T'en tenir uniquement à cette réponse pourra t'éviter de te poser ce genre de question et peut-être, qui sait, un jour plus fatigué ou énervé qu'un autre, de lui renvoyer dans les dents des trucs pas sympas ou un peu secs...
par Elieza
#1334558
Kocrane a écrit : 19 sept. 2022, 14:39

Je n'aurais pas eu le choix, elle aurait accueillit comment les enfants dans un logement vide ?


Comme beaucoup de mamans solo, qui ont pris la décision de quitter leur conjoint (et donc de perdre les avantages liés au fait d'être en couple, financiers, notamment): elle aurait demandé a quelqu'un d'autre (sa famille par exemple), y'a plein de magasins de seconde main où tu trouves de meubles pour pas un balle, bref, des solutions, il y en avait...
in vino veritas ont aimé ça
par Kocrane
#1334561
Numéro 7 a écrit : 19 sept. 2022, 16:44 Concernant tout ce qui est vie des enfants - bien être, activités, écoles, vacances, santé - il y aura des réglages et des ajustements qui se feront tout seul au fil du temps... concernant la question précise à propos de cet outillage, et à propos de tout autres sujets ne concernant pas les enfants, je te conseille de systématiquement répondre " Je souhaite échanger avec toi à propos des enfants et uniquement à propos des enfants " T'en tenir uniquement à cette réponse pourra t'éviter de te poser ce genre de question et peut-être, qui sait, un jour plus fatigué ou énervé qu'un autre, de lui renvoyer dans les dents des trucs pas sympas ou un peu secs...
C'est un bon moyen, même si ça me fait mal au coeur de ne pas aider quelqu'un quand je peux.

Surement un mal pour un bien.

J'espère juste pas le payer plus tard pour x ou y raisons.
par Kocrane
#1334562
Elieza a écrit : 19 sept. 2022, 16:53
Comme beaucoup de mamans solo, qui ont pris la décision de quitter leur conjoint (et donc de perdre les avantages liés au fait d'être en couple, financiers, notamment): elle aurait demandé a quelqu'un d'autre (sa famille par exemple), y'a plein de magasins de seconde main où tu trouves de meubles pour pas un balle, bref, des solutions, il y en avait...
Elle avait même pas assez pour prendre à manger pour le mois alors des meubles même au rabais...sa famille pareil elle n'aurait pas pu compter dessus, mais oui ça lui aurait été instructif.

Mais bon c'est fait, au moins les enfants ont un minimum de confort chez elle.

On ne m'y reprendra plus cependant.
Modifié en dernier par Kocrane le 19 sept. 2022, 19:03, modifié 1 fois.
Avatar du membre
par Numéro 7
#1334563
Si tu veux l'aider tu l'aides ! du coup je comprends pas trop l'intérêt de ta question... tu es libre de faire ce que tu veux... Tu lui prêtes ce que tu veux si tu veux et lui fait sa paperasse aussi dans ce cas... si toi ça te va... j'ai pas cru à te lire... mais bon...
par Kocrane
#1334565
Non je n'ai pas envie de l'aider vu ce qu'il s'est passé, j'ai juste hésité en me disant que c'est mon égo qui parlait, donc que je serais un idiot pour un prêt d'outils.

Ça va juste à l'encontre de qui je suis au fond, mais si je commence sur un outil ça n'en finira plus.

Elle s'est excusée pour sa demande et m'a indiqué qu'elle ne parlera plus que des enfants du coup.
par Elieza
#1334567
Kocrane a écrit : 19 sept. 2022, 19:01
Elieza a écrit : 19 sept. 2022, 16:53
Comme beaucoup de mamans solo, qui ont pris la décision de quitter leur conjoint (et donc de perdre les avantages liés au fait d'être en couple, financiers, notamment): elle aurait demandé a quelqu'un d'autre (sa famille par exemple), y'a plein de magasins de seconde main où tu trouves de meubles pour pas un balle, bref, des solutions, il y en avait...
Elle avait même pas assez pour prendre à manger pour le mois alors des meubles même au rabais...sa famille pareil elle n'aurait pas pu compter dessus, mais oui ça lui aurait été instructif.

Mais bon c'est fait, au moins les enfants ont un minimum de confort chez elle.

On ne m'y reprendra plus cependant.
Je parlais de sa famille mais ça aurait pu être ses amis, voire son nouveau copain..bref, elle veut être « célibataire et autonome », ben elle assume…
in vino veritas ont aimé ça
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 9