Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1329593
Bonjour à tous,

Je suis nouveau sur le forum JRME. N'ayant jamais connu de rupture (à 27 ans), je n'avais encore eu l'opportunité de découvrir l'existence de ce site. Aujourd'hui, la donne a changée, et cela fait plusieurs jours que je parcours de nombreux articles, qui m'aident déjà à surmonter ce que je vis actuellement. Cependant, j'ai du mal à y voir très clair dans ma situation actuelle, d'où mon inscription sur le forum et l'envie de vous raconter mon histoire.

L'histoire commence il y a bientôt 10 ans. J'avais alors 18 ans, et n'avait encore jamais eu de réelle relation amoureuse. A l'époque, j'avais peu confiance en moi, et ne savait pas trop comment m'y prendre pour séduire la fille qui me plaisait. J'ai alors découvert un site (ArtDeSeduire), grâce auquel j'ai pu me construire en tant qu'homme et obtenir ma première relation amoureuse.

Cette relation a donc débutée. J'avais donc 18 ans, et elle en avait 16. Non seulement c'était ma première relation, mais j'étais également sa première relation. Tout a été assez vite entre nous deux, premiers dodo ensemble, premières relations intimes, présentation aux parents, etc.

Pendant 9 ans, nous avons vécu une relation peu commune, mais qui nous satisfaisait tous les deux (sinon ça n'aurait pas tenu 9 ans). On habitait chacun chez nos parents, on se voyait 2-3 fois la semaine, et elle venait dormir chez mes parents 1 fois la semaine.

Est ensuite (après 9 ans donc) venu le projet de se mettre en ménage ensemble. Nous avions tous les deux une situation professionnelle stable, et le moment était donc venu de quitter le foyer de nos parents pour construire notre propre foyer. Nous avons loué un appartement en mars dernier. L’emménagement s'est bien passé, même si cela avait forcément bousculé nos habitudes et notre équilibre. Nous savions tous les deux que c'était une question de temps, et qu'un nouvel équilibre allait finir par émerger.

Cependant, cela ne s'est pas réellement passé ainsi. De mon côté, j'avais du mal à me faire à cette nouvelle vie. J'avais besoin de prendre l'air, et notamment de sortir de temps en temps avec mes amis. De son côté, je pensais que tout allait bien, et qu'elle acceptait ce besoin que j'avais. D'ailleurs, elle m'accompagnait de temps en temps dans mes sorties.

Le soucis, c'est que pendant 6 mois, j'ai fais passer mes désirs et mon bien être avant les siens. Je ne me suis pas préoccupé de comment se passait les choses de son côté. Elle m'a pourtant fait des signes d'un certain mal être ces 2 derniers mois, mais sur lesquels j'ai complètement fermé les yeux. Du coup, je sortais avec mes amis de plus en plus, elle m'accompagnait régulièrement mais d'avantages pour me faire plaisir (elle se faisait royalement chié). Et c'était à peu prêt tout ce qu'on faisait ensemble.

Il y a 4 bonnes semaines, la situation a alors pris un virage... J'ai commencé à la sentir distante, froide. Ses horaires de travail se sont allongés (elle travaille dans un restaurant, et accepté de faire d'avantages d'heures). Préoccupé par la situation, j'ai alors tenté de me rapprocher d'elle, mais elle rejetait mes avances. Pendant 2 semaines, la situation était tendue lorsque nous nous retrouvions ensemble dans l'appartement. On ne se parlait quasi plus, nous n'allions plus dormir à la même heure,...

Cette situation commençait tout doucement à me ronger. J'ai alors décidé de prendre les devant, et d'avoir une sérieuse conversation avec elle. Cette conversation a rapidement pris une tournure que je n'attendais pas, et qui m'a fait l'effet d'une grosse gifle.

=> Elle se rend compte que le fait qu'on soit en froid ne lui fait rien. Elle le vit plutôt bien.
=> Elle ne sait plus où elle en est, et quels sont ses sentiments envers moi.
=> Elle n'est pas sûr d'être encore amoureuse.
=> Elle a besoin de prendre de la distance et de s'éloigner de moi "une bonne semaine".

Suite à ce dernier point, j'ai alors accepté qu'il était effectivement mieux que nous prenions de la distance. Elle a pris quelques affaires et est repartie chez son père. C'était difficile à accepter et à vivre pour moi, mais c'était son souhait, donc je l'acceptais.

Deux jours après son départ, j'ai décidé de lui envoyer un message. Nous n'avions pas eu de contact entre temps. Je lui ai demandé pour la voir dans la journée, car j'avais des choses à lui dire. En effet, pendant 2 jours seul avec moi même, j'avais pris conscience que je n'avais pas eu un comportement normal ces derniers mois. Je l'avais délaissée au profit de sorties avec des amis, que je lui avais fait subir trop fréquemment (3-4 fois par semaine), sans que nous ayons des activités à nous deux sur le côté. Je n'étais pas assez attentionné envers elle, la mettait quasi jamais en valeur,... Exemple marquant : elle a fêté ses 25 ans mi-septembre. Je n'ai rien fait de particulier pour cet événement. Rien, nada,... Et le pire, c'est que cela me semblait normal. Elle accepté de me voir (je pense surtout pour venir rechercher quelques affaires supplémentaires), et je lui ai donc fait mes excuses. La conversation n'a été que dans un sens. De son côté, elle m'a redit les mêmes choses : elle ne sait pas où elle en est et a besoin de souffler. Mes excuses n'ont, je pense, pas eu d'effets.

Elle est ensuite retournée chez son père, et n'avons pas eu de contacts pendant 5 jours. Après ces 5 jours, j'ai décidé de lui téléphoner (une erreur je pense). L'objectif n'était pas de la supplier de quoi que ce soit. Je partais d'une attention positive, et je lui ai proposé de faire une activité ensemble le lendemain. Proposition qu'elle n'a pas refusée mais qu'elle n'a pas acceptée non plus. "Je ne sais pas, je verrais bien demain, je te tiendrais au courant". L'autre partie de la conversation a tournée autour de la situation dans laquelle nous étions. Et surtout dans la situation dans laquelle ELLE était : elle se sent mieux depuis qu'elle est retournée chez son père (et qu'elle ne me voit plus), tout le monde lui dit qu'elle a l'air mieux. De mon côté, j'ai essayé de lui faire comprendre que la rupture n'était pas forcément la seule solution. Qu'il y avait une autre solution qui consistait à repartir sur de nouvelles bases et a laissé derrière nous le passé. Que je m'étais rendu compte de mes propres erreurs, et que je me sentais capable de les prendre en compte si on repartait sur de nouvelles bases... A cela, elle a simplement répondu : "je ne sais pas, on verra bien". Elle s'est néanmoins mise à pleurer en me disant "Je me sentais mieux et voila que tu reviens" (BAM la gifle). Durant toute cette conversation, je me suis efforcé à garder un ton déterminé, à ne pas montrer ma faiblesse du moment.

Le lendemain était le jour où je lui avais proposé de faire une activité ensemble. J'avais décidé de ne pas la relancer à ce sujet, et que si on devait faire quelque chose ça devait venir d'elle, vu qu'elle m'avait dit qu'elle me tiendrait au courant. Comme vous devez vous en douter, elle ne m'a pas recontacté. Moi non plus.

Et depuis... c'est le silence radio. Cet appel téléphonique s'est déroulé mardi matin. Cela fait donc 3 jours désormais. 3 jours où je me sens très mal. Je m'efforce de ne pas commettre d'erreurs, en la recontactant. Mais cela n'empêche que je me fais du mal moi même en consultant ses heures de connexion sur Messenger, en regardant ses nouvelles "amitiés" sur les réseaux sociaux (tiens elle s'est abonné en retour à un mec sur instagram, chose qu'elle ne faisait jamais avant), elle a caché de son profil public Facebook le fait que nous étions en couple, etc. Je me torture l'esprit, et me fais des films. :(

Autre point de ma situation actuelle, c'est que je me retrouve donc désormais seul dans l'appartement que nous avions loué ensemble. Avec encore la plupart de ses affaires présentes, qu'elle n'est pas encore venu rechercher. Est-ce que ses affaires sont encore là car elle ne sait pas encore la suite des événements ? Ou est-ce que ses affaires sont encore là car elle n'a pas encore osé me dire qu'elle souhaitait mettre un terme définitif à la relation ? Elle seul le sait.

Voila. Ecrire tout cela m'a fait du bien. Néanmoins, si j'écris ici, c'est aussi parce que je suis perdu dans cette situation et que je ne sais pas trop comment je dois réagir désormais, sachant que mon but est de pouvoir poursuivre une nouvelle aventure avec elle.

=> Silence Radio, cela me semble évident au vu de notre dernière conversation il y a 3 jours. Mais combien de temps ?
=> Dois-je agir en considérant que nous avons rompu, bien que cela n'ait pas été acté ? Ou bien agir pour raviver la flamme ?
=> Quid si dans quelques jours elle m'annonce la rupture et vient rechercher ses affaires ? Que dois-je faire à ce moment là ? Comment dois-je me comporter et agir par la suite ?
=> Quid si au contraire la situation actuelle perdure et qu'après 2-3 semaines de SR il n'y ait pas encore de nouveau et qu'elle n'ait pas repris ses affaires ?

Bref, je n'arrive pas à établir un plan d'action vu que la situation actuelle n'est pas claire. Et j'ai donc besoin de votre aide.

Merci d'avances à ceux qui ont tout lu et prendrons la peine de me répondre :D
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

#1329613
Salut ,
Je pense que tu devrait essayer de penser à toi au lieu de penser à elle . Je m'explique , elle ta fait part qu'elle ne savait plus où elle en était , tu a respecter sont choix , preuve de ta maturité . Ducoup elle se concentre sur elle même , elle et sûrement entrain de te reconstruire , je pense que tout ce temps où elle te demander de l'intention c'est parce qu'elle en n'avait besoin , le problème c'est même si tu l'a fait inconsciemment , tu la en quelque sorte délaisser ( je te parle honnêtement en me basant sur ce que tu nous raconte ) .
Sauf qu'on bout d'un certain temps , elle a dû commencer à s'abituer à ton absence ( si on peut apeller sa comme ça ) et c'est là qu'elle a du ceux dire que finalement,absent pour absent qu'elle devait se concentrer sur elle et peut être tourné la page .
Laisse lui du temp , prend en aussi pour toi , même si c'est difficile, évite de regarder c'est réseaux et respecte sont SR .
Esque tout et fini entre vous sa je ne peut pas répondre à ta place , mes sois en sûre que en te concentrant sur toi , elle reviendra , attention par forcément pour recommencer mes sa reste une possibilité. Mes au moin vous pourais peut être avoir une discussion plus profonde .
Courage a toi
#1329625
Merci pour vos réponses. Il y a eu du nouveau depuis ma publication.

Vendredi soir, je lui ai téléphoné pour clarifier la situation. Dans un premier temps, elle m'a annoncée que c'était terminé. Chose que j'ai acceptée. Mais la conversation a tout de suite pris une autre tournure. Elle m'a reproché de n'avoir rien fait depuis 10 jours pour essayer de la garder. Elle m'a notamment reproché le fait de ne pas lui dire qu'elle me manquait (totalement contradictoire, on est d'accord ?)... Elle a pleuré. On a alors un peu discuté, et la conversation est devenue positive (elle a même rigolé) et je lui ai proposé de se voir bientôt et de passer un peu de temps ensemble, pas en se considérant toujours en couples, mais de se voir tout simplement. Elle semblait réceptive, et nous étions d'accord pour que je lui téléphone dimanche soir pour qu'on organise une rencontre.

Dimanche (hier), je lui ai donc téléphonée. Et nouveau retournement de situation. Elle ne sait pas si c'est une bonne idée de se voir, car elle n'est pas convaincue que ça puisse encore fonctionner. De son côté, elle ne ressent toujours aucun manque, mais elle ne prend toujours aucune décision ("Je ne sais pas", "On verra bien"). Je décide alors d'arrêter de tourner en rond, et je lui dis que j'accepte la situation mais que je considère désormais notre relation comme bel et bien terminée.

A partir de là, elle a de nouveau pleurer, car elle ne veut pas que je disparaisse de sa vie, elle reparle des promesses qu'on s'était faite durant nos 10 années de couple, etc... Elle me dit même que si je lui disais qu'on restait amis cela lui conviendrait. Et qu'elle ne veut pas m'empêcher de faire de nouvelles rencontres à partir de maintenant. De mon côté, je lui ai dis que dans un premier temps je préférais ne plus avoir de contacts avec elle, afin de pouvoir faire mon deuil de la relation. Et qu'on verra de quoi l'avenir sera ensuite fait.

Nous devons normalement nous voir mercredi pour qu'elle vienne rechercher ses affaires à l'appartement. Je vais travailler mentalement d'ici là afin de pouvoir gérer au mieux ce moment. Je pense qu'il faut que cela se passe bien, c'est dans notre intérêt à tous les deux. Une fois fait, je devrais m'efforcer à ne plus avoir aucun contact avec elle, et me recentrer sur moi même. Même si on devra sans doute se reparler pour régler certaines affaires (le bail de l'appart, les abonnements communs, etc..).

Bref, j'espère que tout ça se fera assez rapidement afin que je puisse réellement couper les ponts durant une bonne période. Après ce silence radio, viendra alors le moment de me poser la question : est-ce que je tente de la récupérer ou non. Je n'en connais pas encore la réponse.
#1329627
Lolo,

Tu sais il est normal, qu'après une longue relation la rupture se fasse avec hésitation, surtout quand on est jeune et que l'on s'est construit avec cette béquille de la relation a deux...
Mais ça ne veut rien dire en termes de sentiments...
Ce n'est pas parce que ton ex hésite, ou semble changer d'avis, qu'elle t'aime encore, c'est juste qu'elle voudrait le beurre (toi), et l'argent du beurre (vivre d'autres histoires), et le cul de tous les crémiers dont elle aura envie, sans que tu lui en veuille...
Donc oui coupe les ponts au plus vite!
#1329713
Petit update.

Mercredi, comme prévu, elle est venue à l'appartement reprendre ses affaires. J'ai essayé de la jouer cool, je l'ai aidée à faire ses valises et à les charger. De son côté, elle a pleuré plusieurs fois. Elle me dit être totalement perdue, être mal dans sa peau, et avoir besoin de temps pour elle. Je lui ai dis que je comprenais, et que j'acceptais. Au moment de partir, on s'est naturellement pris dans les bras, et elle a de nouveau craqué. Mais je l'ai laissée partir.

Pendant qu'on faisait ses valises, elle s'est rendu compte que j'étais malade (grosse bronchite depuis 1 semaine). Elle m'a demandé ce que j'avais, et donc je lui ai dis que je devais me rendre chez le médecin vendredi (aujourd'hui). Ce détail va déclencher la situation qui suit.

Ce matin, elle m'a envoyé un message où elle me demande de quand même la tenir au courant de ma visite chez le médecin. Dans la foulée elle m'a renvoyé un autre message où elle s'excuse. "Je suis tellement désolée de ce qui nous arrive". Je lui ai répétée que j'acceptais la situation, qu'elle devait prendre du temps pour elle, et moi du temps pour moi. Elle a répondu "Cela me fait tellement peur d'imaginer mon avenir sans toi, mais à l'heure actuelle je ne sais même pas dire si je suis encore amoureuse, je ne sais plus où je vais". Là encore, j'ai essayé de rester le plus neutre possible : "C'est pour cela que tu dois prendre du temps pour toi et te recentrer sur toi même, sans penser à nous, même si c'est difficile".

A cela, elle surenchérit "Et si entre temps tu t'aperçois que la vie sans moi est mieux ? Que tu te rends compte de choses également ?".

Difficile de répondre à cela, mais là encore j'ai préféré resté le plus neutre possible. "Tu ne dois pas te poser ces questions là, pense à toi c'est le plus important pour le moment".

Son dernier message est celui qui me perturbe le plus => "Je ne comprends pas comment tu arrives à être compréhensible".

J'ai hésité à répondre, mais je l'ai finalement fait : "Je n'ai pas le choix, j'ai essayé de te convaincre de revenir mais ça n'a servi à rien. Donc j'ai décidé d'accepter. Cela ne veut pas dire que je m'en fou, mais aimer une personne c'est aussi accepter ses choix."

Plus de réponse en retour, je m'efforce de ne plus rien lui envoyer. Mais j'ai un mauvais sentiment à l'issue de cette conversation : est-ce que jouer la carte du détachement ne va pas au contraire l'éloigner d'avantages alors que j'ai eu l'impression qu'elle m'ouvrait une porte en m'envoyant un message et en se livrant à moi ? Depuis qu'elle est partie, elle ne s'était encore jamais vraiment livrée à moi sur la situation, je devais à chaque fois lui tirer les vers du nez pour réussir à avoir son ressenti. Est-ce que je n'aurais donc pas du essayer de la rassurer ?

Que faire maintenant ? Je compte lui envoyer un message après ma visite chez le médecin, vu qu'elle me l'a demandé. Mais après ? Continuer un SR en continuant de jouer la carte du détachement si elle me recontacte ?
#1329717
Hello !

Moi je dirais.... respire un peu quand même avant de penser à quoi que ce soit , non ?

"Ce matin, elle m'a envoyé un message (suivi de quelques autres) ..."
"Plus de réponse en retour, je m'efforce de ne plus rien lui envoyer."

Euh ... depuis ce matin c'est la cascade de messages...donc comment veux tu vraiment vous laisser souffler elle et toi ??
Et pan, tu veux envoyer ENCORE un autre message...

Quitte à faire(mal) les choses, vaz'y fonce, va la voir et dis lui les choses, et agit en fonction de sa réponse parce que là, si tu continues comme ça, tu vas y passer des mois et des mois....

Mais bon, c'est toi qui voit

Bon courage !
#1329719
Disons que c'est elle qui a initié cette cascade de messages, je n'ai fais que lui répondre de manière détachée et neutre. Je ne peux pas non plus (je pense) la laisser dans le vide, si ?

Mon objectif, et je lui dis d'ailleurs dans mes réponses à ses messages, c'est qu'on puisse réellement souffler chacun de notre côté. Qu'elle prenne du temps pour elle, et moi pour moi. C'est pour moi le seul et unique chemin à prendre. Mais comment réagir quand elle m'envoi des messages ? L'ignorer ?

Je pense qu'elle a mal vécu le fait d'être revenu prendre ses affaires hier, et de voir que je me détachais de la situation. D'où les messages de ce matin, car elle a sans doute mal dormi.

Ma question, c'est donc : comment réagir face à cela ? Continuer la carte du détachement et me recentrer uniquement sur moi même ?
#1329720
Ce n'est pas tant une question de détachement qu'une question de dire clairement les choses et pour les deux de respecter la parole de l'autre...
Facile à dire, moins facile à faire....

Tu veux qu'elle (et toi) puisse souffler (pour de vrai, hein !) et bien tu lui dis franco : "Ecoute Germaine, on a tous les deux besoin de se retrouver un petit peu seul afin de respirer et de réfléchir, donc ce serait bien de ne plus initier de message pendant cette période"
Je ne vois pas ce qui pourrait être plus clair que cela, non?

Mais, bien sur toi tu as peur du côté plus de contact = oubli et remplacement à +/- long terme.
C'est humain mais pas vivable...

Ceci dit, si elle a plus de QI qu'une cucurbitacée (c'est la période) elle comprendra sûrement...

Bref des fois il faut savoir sortir les cojones pour avancer, même si ça fait mal
#1329733
Au final, vous aviez tous raison.

Je me suis obstiné dans le fait de devoir mettre des choses en œuvre pour la reconquérir. Mais J’apprends ce soir qu’elle a déjà rencontré quelqu’un d’autre et qu’elle passe la soirée avec lui. Du mal à accepter qu’on puisse faire après 10 ans de relation. Ce n’est personnellement pas dans les valeurs que l’on m’a inculqué. Mais je ne suis personne pour juger. C’est sa vie, grand bien lui fasse.

Par contre, j’apprécie mal son cinéma du matin par sms que j’ai décris tout à l’heure ici. Me dire qu’elle a peur d’imaginer sa vie sans moi, et se poser des questions sur ce que je pourrais vouloir en se laissant du temps. Pour au final finir la journée dans les bras d’un autre. Encore une fois, pas dans mes valeurs, et je me sens presque insulté.

Insulté car cela touche aussi beaucoup ma mère. Qui l’a toujours considéré comme sa fille (et inversement) et avec qui elle avait eu une discussion récemment où elle rassurait ma mère notamment sur cet aspect d’une nouvelle rencontre, et qu’elle souhaitait la revoir prochainement.

La, je ressens énormément de colère par rapport à ça. Voir sa mère en pleure à cause d’elle, ça me rend fou. La colère finira par se transformer en tristesse, mélancolie, nostalgie, remords et regrets... On verra comment je gère à ces moments la, mais je redoute déjà les effets sur mon corps affaiblis depuis 3 semaines (j’ai choppé une bactérie, sans doute suite à un état général de fatigue et de stress. J’espère que ça ne va pas m’achever d’avantages...

Bref, de mon côté j’applique ce que j’aurais du faire depuis plusieurs semaines plutôt que de me prendre la tête à monter un plan foireux de reconquête... Je romps tous les liens avec elle. Encore deux trois contacts forcés pour les meubles communs, son abonnement mobile, et les assurances de l’appart à son nom.

Bien vite que cela soit passé, que je puisse définitivement passer à autre chose. Car oui, cette valeur est bien trop importante à mes yeux. J’ai aussi eu l’occasion de fricoter avec une fille récemment, je ne l’ai pas fait par respect. Et donc ici il est hors de question d’envisager une quelconque reconquête à l’avenir.

Focus sur ma santé mentale. J’ai pris le coup de grâce ce soir, et le chemin de la guérison sera long. Je dors cette nuit (ce qu’il en reste) sous somnifère histoire de ne pas cogiter toute la suite (ce foutu cerveau prend trop l’habitude de ne plus vouloir s’éteindre). Bien entouré des miens, puisque je retrouve le cocon familiale que j’avais quitté il y a 7 mois, au moins jusque mardi.

Merci à vous pour vos retours. Je clôt ce sujet le concernant, car je dois considéré cela comme de l’histoire ancienne, et avancer.
Modifié en dernier par Lolo94 le 30 oct. 2021, 02:35, modifié 1 fois.