Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Jolicoeur5555
#1327907
Bonjour à tous,
J'ai parcouru le site en long en large et en travers et voilà qu'aujourd'hui je ressens un besoin fort de vous faire part de mon histoire pour trouver le soutien nécessaire à ma reconstruction.
Voici mon histoire :

Il y a 4 mois environ, j'ai rencontré un homme d'une trentaine d'année sur un site de rencontre avec lequel nous avons très vite échangé par téléphone (tous les jours et pendant des heures)... il s'est très vite emballé (cas classique)... Nous étions très proche et ce fut une connexion assez intense rapidement. (Il a parlé de moi à ses pots, famille...).
J'étais mise sur un piédestal. Nous nous sommes vus à plusieurs reprises et à chaque fois que nous nous voyons les moments sont forts mais s'en suit une multitude de questions qui lui traversent la tête... ce qui ne l'a pas empêché de revenir plusieurs fois avec une envie folle d'être avec moi de ne pas me perdre... et moi de l'avoir laissé faire :( .
Pour la faire courte ce fut 3 mois de montagnes russes sentimentales (déclaration de flamme, rupture, déclaration de flamme, rupture)... Je suis en SR depuis 8 jours à présent et je me mords les doigts pour ne pas le relancer... Mais pour tout vous avouer j'ai fais quelques interdits (pleurs, pétage de plomb et j'en passe)... Mon esprit et mon coeur ne pouvaient plus encaisser... Aujourd'hui je souhaite simplement me reconstruire et redevenir la femme que j'étais ! (Pétillante, souriante, forte). Je ne vous cache pas que je souhaite secrètement retrouver cette personne, car je suis persuadée que si les choses ce seraient passées plus posément (bien qu'avec des scies ont couperaient du bois ^^), nous n'en serions pas là aujourd'hui... J'ai besoin de votre aide pour me sortir la tête de l'eau. Il me manque terriblement...
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

par Timéo
#1327929
Courage.
Modifié en dernier par Timéo le 15 sept. 2021, 08:10, modifié 2 fois.
miu ont aimé ça
#1327941
Kylian a écrit : 18 juil. 2021, 00:03 Bonsoir Jolicoeur,

Personnellement, je ne sais pas trop quoi te dire, car c’est effectivement un cas assez classique : site de rencontre, emballement, revirement tout aussi rapide, espoir de retrouver la personne en question, etc. Étant donné que tu as déjà « parcouru le site en long, en large et en travers », l’on ne va sans doute que te répéter ce que tu as déjà eu l’occasion de lire ici ou là.

Je ne vais pas te botter le derrière (à dire vrai, cela ne fonctionne pas sur tout le monde ; il faut donc savoir s’adapter), car je ne fonctionne pas trop comme cela (cela produit d’ailleurs l’effet inverse chez moi) ou qu’en dernier ressort ; mais je vais essayer de développer un petit peu ma pensée.

À mes yeux, ces « 3 mois de montagnes russes sentimentales (déclaration de flamme, rupture, déclaration de flamme, rupture) » constituent un très mauvais début de relation, et tout cela n’augurait rien de bon pour la suite. La fin était prévisible.

Oui, avec des « si », l’on referait le monde… ♪ Si j’avais eu le pouvoir de Hiro Nakamura… ♪ Malheureusement, l’on ne peut pas changer le passé. Si les circonstances, individus, personnalités, etc., avaient été différents, il est évident que la relation se serait déroulée différemment. Si les choses s’étaient déroulées plus posément, il est certain que la relation n’aurait pas été la même. Si vous ne vous étiez pas inscrits sur ce site de rencontre, vous ne vous seriez peut-être même jamais rencontrés (= le rêve de beaucoup de gens, a posteriori) … Mais les faits sont là. Il faut donc faire avec. « Les choses se seraient peut-être déroulées plus posément » avec quelqu’un d’autre, mais probablement pas avec lui. Lui, il est ce qu’il est. Toi, tu n’as de maîtrise que sur toi. Ce faisant, consciente de tes erreurs passées, tu te comporteras peut-être différemment à l’avenir… Toutefois, pour qu’une relation fonctionne, soit « posée », il faut que les deux parties agissent dans le même sens. L’on ne peut pas faire fonctionner une relation tout seul. Par conséquent, lorsqu’une relation ne fonctionne visiblement pas, rien ne sert de s’obstiner.

Tu sais, s’il revenait aujourd’hui, je ne crois pas que votre relation fonctionnerait mieux. D’une part, parce qu’il est visiblement habitué à partir, revenir, partir, revenir, etc. D’autre part, parce que les problèmes qui ont produit ce résultat ne sont pas résolus (pour cela, il faut de la volonté, des efforts… et du temps).

Pour ce qui est de tes « erreurs », tu sembles assez lucide : tu t’es également emballée, tu l’as laissé partir/revenir/partir/revenir/etc. Il t’a mise sur un piédestal à un moment donné : cela t’a sûrement fait du bien et cela explique peut-être en partie le fait que tu te sois accrochée à lui.

L’envie de se reconstruire et de retrouver le sourire, c’est déjà une très bonne chose. Et tu peux te donner un petit coup de pouce : te tenir éloignée de lui… Mais vu que tu espères secrètement le retrouver, je ne sais pas si tu as vraiment envie de te le donner, ce petit coup de pouce… Je pense que c’est la seule solution, en tout cas. Car si tu reprends contact avec lui, tu ne parviendras pas à te reconstruire. Idem si tu effectues un SR mais que tu passes secrètement ton temps à l’attendre… Te tenir éloignée de lui et effectuer un SR productif (pour toi, ton bien-être), donc.

Ce n’est que le début, alors il est normal qu’il te manque, que tu ne te sentes pas très bien, que tu serres les dents et que tu te mordes les doigts « pour ne pas le relancer ». Prends le temps du chagrin ; à chaque jour suffit sa peine. Et essaye de faire des petites choses rien que pour toi. Un petit plaisir quotidien, cela peut être : prendre un bon bain moussant (si tu as un pommeau de douche à LED et/ou des bougies, tu peux même éteindre la lumière, c’est sympa), visionner un film ou une série qui te plaît, lire un livre que tu souhaites lire depuis longtemps, apprendre une langue étrangère que tu affectionnes particulièrement, t’offrir une tartelette aux fraises, écouter des chansons qui te donnent le sourire ou qui te font rire, t’offrir un massage en institut, passer du temps avec ta famille, aller faire les boutiques avec tes amis, profiter du soleil, découvrir un bon restaurant ou te cuisiner ton plat favori, faire la grasse matinée, te lover dans ton pyjama préféré, dessiner (je ne sais pas dessiner, mais cela m’est arrivé une fois ou deux ; une nuit où je m’ennuyais et cogitais trop, je me suis mise à gribouiller sur un coup de tête), colorier (sur le Net, tu peux trouver des coloriages gratuits à imprimer ; cela permet de se concentrer sur autre chose), peindre, etc. Même si le plaisir n’est que de courte durée, c’est toujours ça de pris. Petit à petit, tes émotions se stabiliseront.

Je vais te retrouver mes « œuvres d’art » ^^ :

ImageMagnifique gribouillis.

Image
Image
Image
ImageUn coloriage (non terminé) du Net.


Courage, Jolicoeur.
Bonjour Kylian,
Votre retour me fait très chaud au coeur !
Je me raccroche à chacun de vos mots car je me sens très mal aujourd'hui. Pourquoi ? Car cet homme avec qui nous avions une très belle complicité et des conversations profondes à n'en plus finir a auto-saboté lui même la relation. Pour ma part je n'en attendais rien (au début), je voulais simplement profiter de cette belle rencontre qui se voulait amicale dans un premier temps.

Puis il était si pressé de tomber amoureux qu'il s'est mis lui même emballé, lui même mis la pression, puis a mis des barrières sur des barrières etc... et moi désormais attachée à lui je me suis perdue dans ses contradictions. Aujourd'hui je souffre oui. Je souffre car pour moi à cause de son comportement, le résultat est qu'il a pourri cette si belle connexion que nous avions. Je ne suis pas du tout dépendante affective car je ne cherche pas le couple. Je tenais simplement à lui (beaucoup), "j'aimais" cette personne pour ce qu'elle avait dans le coeur, pour son incroyable sensibilité, je lui ai donné toute ma bienveillance pour qu'il prenne confiance en lui. Comme il me le disait nous étions un rayon de soleil (lui pour moi et moi pour lui). Il me disait également que chacune de nos conversations lui apportait beaucoup à sa vie. A sa façon de voir les choses, de penser, réfléchir sur lui, sur sa vie... Je m'en suis rendue folle à cause de ses multiples chaud, froid... ses contradictions permanentes en sommes... oui je me suis perdue avec. Et je suis frustrée car il y avait là le cocktail parfait à mes yeux pour prendre du bon temps et profiter des plaisirs de la vie sans que de multiples questionnements parasites tout cela...
Voilà pourquoi, oui, je souhaiterais pouvoir le retrouver lorsque j'irai mieux et que la poussière sera retombée, qu'il n'y aura ni douleur, ni rancune, ni émotions trop fortes en sommes, car cet homme je tiens à lui malgré tout.

Je peux comprendre que l'on puisse être amoureux de cette sensation d'amour au début, que l'on soit tellement à fond avec des projections folles, que ça puisse retomber rapidement lorsque la réalité est présente et qu'on voit l'autre tel qu'il est (moi en l'occurence). Mais alors pourquoi ne pas avoir arrêté immédiatement après ça ? Pourquoi avoir voulu retenter le coup à plusieurs reprises, en me disant que j'étais une rencontre exceptionnelle, qu'il voulait faire un bout de chemin avec moi et j'en passe ? (en le sachant).

Merci pour votre retour qui j'en suis sûre sera tout aussi bienveillant que le message précédent :) . Pour l'heure j'ai prévu un massage la semaine prochaine :) et je pars retrouver la plage pour me dorer un peu la pilule et siroter un cocktail. Je mérite bien ça <3
par Timéo
#1327950
:bisou:
Modifié en dernier par Timéo le 15 sept. 2021, 08:11, modifié 2 fois.
#1327958
Kylian a écrit : 18 juil. 2021, 23:04 Bonsoir Jolicoeur,

[« Je peux comprendre que l'on puisse être amoureux de cette sensation d'amour au début, que l'on soit tellement à fond avec des projections folles, que ça puisse retomber rapidement lorsque la réalité est présente et qu'on voit l'autre tel qu'il est (moi en l'occurence). Mais alors pourquoi ne pas avoir arrêté immédiatement après ça ? Pourquoi avoir voulu retenter le coup à plusieurs reprises, en me disant que j'étais une rencontre exceptionnelle, qu'il voulait faire un bout de chemin avec moi et j'en passe ? (en le sachant). »]

Malheureusement, je ne connais pas les raisons de son comportement. L’on pourrait émettre diverses hypothèses (plus ou moins réjouissantes, plus ou moins faciles à entendre et digérer : cela va du « j’étais sincère à l’instant T, mais je me suis emballé / je suis perdu / ce n’est plus le cas à l’heure actuelle » à « je ne le pensais pas vraiment / je me suis moqué de toi / ce n’était que du vent / je suis retourné vers toi faute de mieux ou parce que je n’ai trouvé personne d’autre », en passant par « je voulais me convaincre, mais cela n’a pas fonctionné », etc.), mais bon… Au final, je pense que les faits (= comment la relation s’est déroulée) sont plus importants que le pourquoi (de son comportement). (Beaucoup de personnes ont eu droit à de beaux mots, voire de beaux actes, au début...) Quelles que soient les raisons, son comportement montre qu’il n’est pas stable, ni fiable donc. C’est ce que tu souhaites, être avec un homme qui n’est ni stable, ni fiable ? :/
Bonsoir Kylian,
Bien sûr que non je ne souhaite pas être en relation amoureuse avec une personne qui n'est pas fiable, ni stable, mais surtout dont les sentiments aient été aussi confus. À ce jour il est évident que je suis consciente de ses non sentiments amoureux à mon égard et que je ne souhaite absolument pas entretenir quoique ce soit qui puisse être forcé...

Je regrette simplement que cette rencontre assez intense (une VRAI rencontre comme nous nous le disions et qui a chamboulé des parts de nos vies respectives) appartienne aujourd'hui au passé (pour l'instant ?). J'ai comme l'impression que lui comme moi, nous nous sommes trompés de relation. Car je n'étais pas amoureuse de lui, mais j'éprouvais un profond sentiment d'attachement, d'attirance coeur à coeur... Nous avons comme auto-saboté cette rencontre qui plus est en la laissant s'emballer. J'avais l'impression peu à peu de m'y perdre et de ne plus être vraiment moi-même dû aux multiples fuites de sa part.
En clair à ce jour... sensation permanente de regrets, d'inachevé, mais surtout de regret.

D'après vous que dois-je faire pour tout au moins que ce sentiment de regret s'envole ? Et que je puisse m'en libérer peut-être ? (M'en libérer c'est tout ce que je souhaite).
Et pour vous quelle est votre histoire Kylian ? :)

Encore merci pour votre retour.
par Timéo
#1327959
Courage.
Modifié en dernier par Timéo le 15 sept. 2021, 08:11, modifié 2 fois.
#1327964
Kylian a écrit : 19 juil. 2021, 23:55 Bonsoir Jolicoeur,


[« D'après vous que dois-je faire pour tout au moins que ce sentiment de regret s'envole ? Et que je puisse m'en libérer peut-être ? (M'en libérer c'est tout ce que je souhaite). »]

Arf, c’est délicat… D’autant plus que certains regrets sont tenaces… Te dire, peut-être, que vous avez vécu ce que vous pouviez (pas plus, pas moins) vivre ensemble au moment M… Que les regrets ne servent à rien, car l’on ne peut pas changer le passé. Que tout cela te servira pour plus tard…


[« Et pour vous quelle est votre histoire Kylian ? »]

L’histoire qui m’a fait atterrir (un peu par hasard) ici n’est plus sur le forum et je ne suis pas sûre qu’elle t’aidera, mais je peux t’en faire part si tu le souhaites. J’avais rencontré l’homme en question lorsque j’étais adolescente (je devais être en 3ème ou en seconde, quelque chose comme cela), lors de l’anniversaire d’une de mes meilleures amies d’enfance. Il avait 5 ans de plus que moi. Il habitait en région parisienne, moi plus (étant donné que j’avais déménagé). Il s’était retrouvé à cet anniversaire car ses parents avaient une maison secondaire dans la région et qu’il était ami avec des amis de ma meilleure amie. Cette nuit-là, plusieurs personnes avaient souhaité passer à la vitesse supérieure (si tu vois ce que je veux dire) avec un peu n’importe qui. Sauf lui (qui était plus âgé et un peu au-dessus de tout cela) et moi. Nous avions donc passé une bonne partie de la nuit à discuter. (Il m’avait aidée à me débarrasser d’un garçon qui n’avait cessé de me faire des déclarations et qui s’était endormi, saoul, la tête sur mes genoux.) Nous avions les mêmes délires et des points en commun, une complicité (amicale, au début) certaine. Avant son départ, nous nous étions revus à quelques reprises (un tennis, etc.), toujours avec les autres amis. Puis il avait évidemment dû rentrer en région parisienne.
C’est à partir de ce moment-là que nous avons noué (via l’antique MSN, notamment) et entretenu une relation à distance de plus de 10 ans… Une relation qui ne s’est jamais concrétisée sur le plan physique. Nous nous étions revus en chair et en os à quelques reprises (peu), mais pas au « bon moment ». Au départ, ce n’était qu’amical. Puis au fil des années, cela a naturellement évolué… D’abord de son côté… Il a développé des sentiments amoureux à mon égard, sans me le dire clairement et pas au même moment que moi, selon ses dires postérieurs (vers la fin, il m’a dit qu’il était tombé amoureux de moi, qu’il avait eu du mal à tourner la page, etc.). À ce moment-là, la situation devait sans doute me ou nous convenir telle qu’elle était, même si nous n’en avions pas vraiment conscience, car j’avais le nez dans mes études, l’on se parlait quasi quotidiennement, mais rien ne se concrétisait… Nous nous étions revus rien que tous les deux (sortie plage, verre, puis nuit à discuter dans sa voiture) durant la période où il éprouvait des sentiments amoureux pour moi, mais je me souviens que j’étais bloquée, réservée (je ne savais plus où me mettre), et que je n’avais pas cette envie irrépressible de l’embrasser. (Voyant que je n’étais pas très ouverte, et sans doute parce qu’il était également un peu gêné, il n’avait pas tenté…) Je ne sais pas si c’était parce que j’étais trop timide ou parce que je le voyais davantage comme un frère… Ce que je sais, avec le recul, c’est que je n’éprouvais pas le désir que j’ai pu éprouver postérieurement pour quelqu’un d’autre… Peut-être parce que j’étais plus jeune, aussi…
C’est devenu ambigu des deux côtés au cours des dernières années. L’on avait fini par se comporter comme un couple, mais sans le côté physique. L’on n’a pas bien géré, cela a tourné en eau de boudin. Je lui ai reproché certaines choses, puis j’ai fini par mettre un terme à tout cela... sur un coup de tête (pas bien). Regrets, je l'ai recontacté le lendemain, disputes, SR (je ne connaissais pas ce terme à l’époque) de plusieurs mois, reprise de contact de sa part, ambiguïtés/malentendus/quiproquos/disputes, SR, reprise de contact, disputes, SR, etc. ; puis je lui ai définitivement dit « adieu » en 2015, je crois.
Quelque chose comme cela.
Nous ne nous sommes plus recontactés depuis lors. J’ai fait le deuil de cette relation depuis quelques années déjà. Je ne l’oublierai bien évidemment jamais : c’était avant tout mon meilleur ami, on a grandi ensemble. C’est l’homme avec qui j’ai eu le plus de complicité ; nous étions vraiment nous-mêmes ensemble. Aucun homme ne me connaît aussi bien que lui. Mais je suis en paix avec tout cela. Je crois que je l’aimais davantage comme un frère que comme un amoureux. C’est un homme bien, je lui souhaite le meilleur (il est peut-être devenu papa, d’ailleurs *sourire*).
Mes deuils (de quelque nature qu’ils soient) sont longs (lorsqu’une personne a beaucoup compté pour moi) … (Sans doute aussi parce que je tombe rarement amoureuse... Lorsque c’est le cas, une fois que c’est fini, j’ai du mal, je ne sais pas trop « désaimer ».) « L’avantage », si je puis le dire ainsi, c’est que je le sais et que je l’accepte. Je ne cherche pas spécialement à les rendre plus courts, je les vis (« en conscience ») jusqu’au bout… et puis c’est tout. Et a posteriori, je me suis rendu compte de la chose suivante : j’ai beaucoup plus souffert durant et à la suite d’une relation bien plus courte que celle que je viens de te conter… Probablement parce qu’elle était également bien plus toxique (absence de considération, etc.) …

En somme : ♪ Il n’y a rien à faire, à part être présent ; panser les plaies, changer les pansements… Le seul remède, c’est le temps. ♪


Courage, Jolicoeur.
Bonjour,
Merci à toi pour m'avoir raconté ton histoire... comme quoi le temps fait tout... mais même si on le sait c'est très dur lorsque nous sommes confrontés au manque, au désespoir.
Je suis à deux doigts de craquer mon silence radio... je rêve de lui chaque nuit, je me réveille en pensant à lui, je passe ma journée à penser à lui, bref tout me fait penser à lui... mon boulot ne me passionne pas alors forcément... je ressasse toute la journée...
Je veux résister pour m'en sortir et pour pouvoir lui envoyer un message fin de l'été mais avant tout je dois prendre soin de moi... :(
Comment ne pas craquer ! :/ Jolicoeur perdu...
Rayondesoleil ont aimé ça
par Timéo
#1327970
Courage.
Modifié en dernier par Timéo le 15 sept. 2021, 08:10, modifié 2 fois.
par Timéo
#1327982
:bisou:
Modifié en dernier par Timéo le 15 sept. 2021, 08:11, modifié 2 fois.
#1327991
Kylian a écrit : 21 juil. 2021, 23:37 Tu tiens le coup, Jolicoeur ?
Bonjour Kylian,
C'est très difficile, spirituellement parlant il me manque énormément... il y avait une telle connexion que je ne peux pas me résigner à ce jour. J'ai envie de me battre pour ne rien regretter... J'ai envie de retrouver cet homme (non pas amoureusement) mais sous une autre forme d'histoire... Je n'ai jamais ressenti une telle connexion aussi profonde avec une personne... et tout mon être ressent le manque de lui. Voici deux semaines que je parviens à tenir la distance, mais je vais finir par craquer c'est évident...
par Kakahuet
#1327995
Bonjour

Qu'est ce que tu appelles, au final, une "connexion" ????
Parce que bon, j'en vois pas trop de ma fenêtre, mais on ne doit pas avoir la même définition (si c'est le "il ma présenté à ses potes et sa famille", ça compte pour du beurre ^^) surtout en parlant d'une relation de 4 mois , non ?
Bref, tu as les clés du camion, à toi de voir où tu veux te garer... mais il faut éviter les dramas , hein c'est un peu has been ...
Sev77 ont aimé ça
#1327998
Kakahuet a écrit : 22 juil. 2021, 12:48 Bonjour

Qu'est ce que tu appelles, au final, une "connexion" ????
Parce que bon, j'en vois pas trop de ma fenêtre, mais on ne doit pas avoir la même définition (si c'est le "il ma présenté à ses potes et sa famille", ça compte pour du beurre ^^) surtout en parlant d'une relation de 4 mois , non ?
Bref, tu as les clés du camion, à toi de voir où tu veux te garer... mais il faut éviter les dramas , hein c'est un peu has been ...
Putain mais merci quoi ! Ca fait du bien les messages de remise en place ! Qu'est-ce qu'on peut être sentimentalo dramatique dans de telles situations ! Grrr je me déteste à être ainsi actuellement !!!!
#1328060
Kylian a écrit : 21 juil. 2021, 23:37 Tu tiens le coup, Jolicoeur ?
Bonjour Kylian,
Aujourd'hui je ressens le besoin d'écrire, de comprendre ce qui se joue en moi...
Pour ainsi dire à ce jour cet homme a bloqué mon numéro tout simplement car telle une cocotte minute j'ai explosé ! Comment peut-on faire fi des personnes qui ont compté un temps pour nous ? En fait j'avance... mais j'ai toujours dans ma tête cette rengaine qui tourne en fond... j'entends et je le revois avec ses projections, ses attentions, ses belles paroles (Dalida si tu m'entends ^^). Comment ai-je pu m'accrocher autant à cette personne ? À ce lien ? J'ai comme l'impression d'avoir respiré un temps avec lui à plein poumons, d'avoir eu le sentiment d'être pleine de vie avec cette rencontre, (sans parler de relation amoureuse)... Covid, restrictions, angoisses, boulot déplaisant etc... et cette rencontre qui m'apporte baume au coeur et vice-versa selon ses dires ... et voilà le résultat aujourd'hui... Je ne sais pas si je parviendrai à m'ouvrir à nouveau à l'amour, c'est bien trop dur et compliqué... et ça laisse des traces de grandir et évoluer dans la souffrance...
#1328061
Et puis le fait aussi d'avoir donné de moi... de ma bienveillance naturelle, de mon temps. D'y avoir cru... D'avoir eu autant de conversations qui l'ont amené à réfléchir sur lui etc... il disait que j'étais une "vrai" rencontre, de celle qui font bouger beaucoup de chose dans la vie de quelqu'un ! Tu parles !!!!! Pour au final qu'on me jette à la poubelle comme une merde ! Je suis en colère en fait !!!! Se faire vampiriser son énergie pour ce résultat là ! Il a détruit un début d'histoire qui aurait pu être merveilleuse sous le signe de l'amitié. Mais non ! Quel beau gâchis.
par Allys
#1328072
Pourquoi être en colere d'avoir "donné", tu attendais un retour sur investissement?
Le don n'attend aucun remerciement, aucune contrepartie, sinon ce n'est pas un don...
Alors soit tu veux un retour quand tu donne et en ce cas, il serait bon de prevenir celui a qui tu donnes, et ne pas donner sans reflechir, soit tu n'attend rien et donc tout va bien.
Je te dis cela pour te faire reflechir sur ce sentiment d'avoir donne à perte.
#1328073
Allys a écrit : 27 juil. 2021, 18:07 Pourquoi être en colere d'avoir "donné", tu attendais un retour sur investissement?
Le don n'attend aucun remerciement, aucune contrepartie, sinon ce n'est pas un don...
Alors soit tu veux un retour quand tu donne et en ce cas, il serait bon de prevenir celui a qui tu donnes, et ne pas donner sans reflechir, soit tu n'attend rien et donc tout va bien.
Je te dis cela pour te faire reflechir sur ce sentiment d'avoir donne à perte.
Bonjour Allys,
Non il ne s'agissait pas vraiment de ça... je suis désolée ma colère a pris le dessus et je n'ai pas employé les mots justes au moment d'écrire. Evidemment que non je ne donne pas dans l'attente d'une contrepartie. C'est seulement cette sensation que du jour au lendemain les gens te laissent tomber après avoir pris le bon. Ensuite c'est toi qui te trouve seule à ramasser ton petit coeur par terre et à retrouver tes esprits.

Lorsque je me sens plus calme (comme maintenant), j'ai à nouveau la lucidité de me dire que des personnes, sont seulement de passage dans nos vies pour un temps plus ou moins long. Ces rencontres nous apprennent aussi toutes quelque chose sur nous. Plus les jours passent et mieux je me sens. J'ai la sensation de renaitre avec un regain d'énergie x1000 !
par Timéo
#1328076
:bisou:
Modifié en dernier par Timéo le 15 sept. 2021, 08:11, modifié 3 fois.
par Timéo
#1328077
Courage.
Modifié en dernier par Timéo le 15 sept. 2021, 08:11, modifié 2 fois.
#1328082
Kylian a écrit : 27 juil. 2021, 23:22
Jolicoeur5555 a écrit : 27 juil. 2021, 12:58 Bonjour Kylian,
Aujourd'hui je ressens le besoin d'écrire, de comprendre ce qui se joue en moi...
Pour ainsi dire à ce jour cet homme a bloqué mon numéro tout simplement car telle une cocotte minute j'ai explosé ! Comment peut-on faire fi des personnes qui ont compté un temps pour nous ? En fait j'avance... mais j'ai toujours dans ma tête cette rengaine qui tourne en fond... j'entends et je le revois avec ses projections, ses attentions, ses belles paroles (Dalida si tu m'entends ^^). Comment ai-je pu m'accrocher autant à cette personne ? À ce lien ? J'ai comme l'impression d'avoir respiré un temps avec lui à plein poumons, d'avoir eu le sentiment d'être pleine de vie avec cette rencontre, (sans parler de relation amoureuse)... Covid, restrictions, angoisses, boulot déplaisant etc... et cette rencontre qui m'apporte baume au coeur et vice-versa selon ses dires ... et voilà le résultat aujourd'hui... Je ne sais pas si je parviendrai à m'ouvrir à nouveau à l'amour, c'est bien trop dur et compliqué... et ça laisse des traces de grandir et évoluer dans la souffrance...

Bonsoir Jolicoeur,


[« cet homme a bloqué mon numéro tout simplement car telle une cocotte minute j'ai explosé ! »]

Tu as brisé ton silence radio et tu t’es fâchée contre lui, c’est cela ? Étant donné que tu avais déjà fait quelques « interdits » (pleurs, colères, etc.), ce n’est visiblement pas passé cette fois… Cela l’a peut-être irrité, ou bien il ne souhaite tout simplement plus avoir affaire à toi.

Tu sais, si votre « connexion » avait réellement été très profonde, votre relation ne se serait probablement pas déroulée ainsi (« 3 mois de montagnes russes sentimentales : déclaration de flamme, rupture, déclaration de flamme, rupture, etc. »). Tout comme la connexion illusoire ou "unilatérale" que j’ai cru avoir un temps avec un homme qui ne me respectait pas (et qui ne m’aimait donc pas, cela va de soi) viewtopic.php?f=3&t=68438&p=1323770&hilit=saez#p1323770. Une connexion ou relation vraiment profonde est généralement plus solide, saine, pérenne, etc.


[« Comment ai-je pu m'accrocher autant à cette personne ? À ce lien ? »]

Tu as toi-même formulé un début de réponse : « Covid, restrictions, angoisses, boulot déplaisant, etc. » De plus, il t’a mise sur un piédestal à un moment donné : cela t’a sûrement fait du bien et cela explique peut-être également en partie le fait que tu te sois accrochée à lui.


[« Je ne sais pas si je parviendrai à m'ouvrir à nouveau à l'amour, c'est bien trop dur et compliqué... et ça laisse des traces de grandir et évoluer dans la souffrance... »]

Amour ou amitié ? Car tu évoques tantôt l’amour, tantôt l’amitié… Cela a l’air un peu confus dans ton esprit. Mais ce n’est pas bien grave : oui, une histoire (de quelque nature qu’elle fût) peut laisser des traces… Reste que tu t’en remettras. Et puis ♪ l'amour est partout où tu regardes : dans les moindres recoins de l'espace, dans le moindre rêve où tu t'attardes… ♪ (Je philosophe, ce soir...)
Bonjour Kilian,
Que dire... j'ai lu toutes tes précieuses réponses ainsi que le lien sur ton histoire... Dire que tu es (à mes yeux en tout cas), l'ange de ce site, serait un euphémisme. Tu as eu un passé sentimental lourd également et tes mots sont incroyablement justes, empreints de douceurs pour nos coeurs brisés. Je suis impatiente de lire chacune de tes interventions car elles sont d'une profondeur telle qu'elles percutent, bouleversent, mais aussi apaisent, calment. C'est si agréable.

Oui j'ai éclaté et j'ai brisé mon silence radio, je devais faire ma "bêtise". Puisqu'à ce jour au moins je peux avancer tranquillement sans prendre le risque de re-craquer (je n'en ai d'ailleurs même plus envie). Ce n'est visiblement pas passé, mais pour l'heure c'est quand même lui qui a fait partir ma raison en live si je puis dire... Donc le blocage reste à mes yeux une réaction puérile et non digne d'un homme. Il sait très bien que sa façon d'agir n'a pas été normale et qu'il ma fait du mal avec ses contradictions... C'est bien la première fois que je rencontre une telle situation mine de rien... Je me suis promise il y a quelques années de ne plus jamais chercher à comprendre une personne si elle venait à me faire du mal... comme quoi, me voilà là aujourd'hui...

Et oui, à cette connexion j'y ai cru, je pense que si nous avions fait différemment, si nous ne nous étions pas embarqués dans une histoire où personne n'a su gérer ses sentiments/émotions de la meilleure des façons nous n'en serions pas là (je sais avec des si...). Car de mon côté je distingue l'histoire chaotique dans laquelle je me suis laissée embarquer et de l'autre côté nos échanges profonds, notre complicité, nos rires, nos partages. C'est là où j'ai de la difficulté à couper le lien dans ma tête. À laisser partir ce passé là, cette image là... me retrouver aujourd'hui face à un mur, un inconnu comme si tout ça n'avait pas existé, oui ça me donne un goût d'amertume, mélangé à de la tristesse... C'est un peu comme si un ami proche m'avait trahi, en tout cas ceci est mon ressenti...