Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1326278
Salut Janysse,

Chacun gère un peu à sa façon, sans trop savoir quelle méthode est la meilleure.
Crier, oui, on a déjà crier sur nos enfants (pas souvent hin, mais fatigue + stress + ... + ... + ... , l'enfant fait une bêtise et hop..
Je sais que leur mère, depuis plusieurs mois, elle ne crie plus dessus, elle punit. Moi je punis pas, mais il m'arrive d'élevé la voix dessus.
Lui, si, il crie dessus.. et çà perso, j'aime pas du tout mais je peux rien faire / dire. Si mon fils insiste encore sur le point, oui, je dirai quelques mots, sinon bah "tant pis" ... Je sais pas quelle est la bonne attitude à avoir et que faire.

Personnellement, je ne juge personne sur la façon d'élever leur enfant, ce sont leurs enfants à près tout.
Ma sœur, par exemple, elle crie beaucoup, tous les jours... moi çà me choque mais voilà, ce sont pas mes enfants.

Tu me diras ta façon quand tu auras ton (tes) enfant(s) :) :)
C'est pas toujours facile mais quel bonheur.
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

#1326303
Speud a écrit : 17 avr. 2021, 22:28 Lui, si, il crie dessus.. et çà perso, j'aime pas du tout mais je peux rien faire / dire. Si mon fils insiste encore sur le point, oui, je dirai quelques mots, sinon bah "tant pis" ... Je sais pas quelle est la bonne attitude à avoir et que faire.
En fait la seule chose qui te donne le droit d'agir dans les rapports entre tes enfants et leur beau père c'est la maltraitance.
Donc penses-tu que ton fils est maltraité?
Je te rappelle la définition de maltraitance des enfants : « toutes les formes de mauvais traitements physiques et/ou affectifs, de sévices sexuels, de négligence ou de traitement négligent, ou d'exploitation commerciale ou autre, entraînant un préjudice réel ou potentiel pour la santé de l'enfant, sa survie, son développement ou sa dignité. »

Si la réponse est non, alors effectivement tu n’as pas à interférer dans la façon dont fonctionne le couple de ton ex femme avec tes enfants.
Si la réponse est oui, alors il est de ton devoir d’intervenir. Mais je te préviens tout de suite, tu mets les pieds dans un buisson d'épines. Car tu es le père, et ta femme t'as quitté, et il est fort probable qu’un juge pense que si tu te plaint que le next de ton ex maltraite ton enfant c'est pour te venger (je te le dis pour avoir eu 2 pères de mon entourage qui ont été confrontés à cela malheureusement, il y avait réelle maltraitance, et ils ont mis des années à avoir gain de cause, créant des dommages psychologiques sur leurs enfants...)

Speud a écrit : 17 avr. 2021, 22:28 Personnellement, je ne juge personne sur la façon d'élever leur enfant, ce sont leurs enfants à près tout. Ma sœur, par exemple, elle crie beaucoup, tous les jours... moi çà me choque mais voilà, ce sont pas mes enfants.
Bin en fait le monde devrait se préoccuper un peu plus de la façon dont sont élevés les enfants (les siens d'abord évidemment), mais aussi ceux des autres.

Non un parent n’a pas le droit de faire « comme il veut », pour élever ses enfants au prétexte que ce sont SES enfants. Parce que alors, on laisse chacun avoir son propre curseur de ce qui est normal ou pas. Un des gamins dont je m’occupe, sa mère trouve qu’enfermer son fils dans les toilettes pendant 3h était une punition normale, un autre son père pense qu’une claque « n’a jamais tué personne » (sauf que la claque en question l’a rendu sourd d’une oreille), et un autre parent que dire à son gamin « Qu’il est une tapette » parce qu'il est doux et rêveur, c’est juste lui forger le caractère. Bref si on ne doit se mêler de rien, on accepte les comportements déviants ou limite comme acceptables, et on accepte donc que chacun ai son propre système de valeur, alors après faut pas venir dire qu’on ne comprends pas comment c’est possible que rien n’ai été fait pour sauver Typhaine, Marina, Tony, ou Yanis.

Le problème est donc la limite, quelle limite on tolère ?
Je ne tolère aucune violence physique (fessée même petite, claque même petite, tirer l’oreille même pas fort, les cheveux même pas beaucoup), bref tout ce que personne ne tolèrerait que l’on fasse à une faible et sans défense comme l'est également une personne agée. Je ne tolère pas non plus les propos humiliant ou les insultes envers les enfants (qu’ils soient dit en criant, ou sans crier), bref ce qui est considéré comme de la violence quand ces actes sont commis envers des adultes. Par contre ce n’est pas le cri qui me bloque, c’est le fond du propos.
Je suis intervenue plusieurs fois (dans des magasins, dans la rue, chez des amis), quand j’ai vu des actes que je trouvais intolérables (selon mon opinion) envers les enfants. Je me suis fait bien évidemment envoyée bouler copieusement (mais franchement je m’en fiche), des amitiés se sont coupées (mêle toi de ce qui te regarde) et un papa à même failli me frapper quand je suis intervenue (il trainait son fils de 2 ans par le bras, en lui demandant de « fermer sa gueule »). Mais c’est insupportable pour moi, je ne peux regarder ça sans agir.

Pour ma part je ne pense pas être parfaite avec mes enfants (jen ai deux et qui ont un handicap), mais une chose est sûre je n’ai jamais utilisé de violence ni physique, ni psychologique pour obtenir leur coopération (ni claque, ni féssée, ni punition). Par contre je n’ai pas eu peur de demander de l’aide, et de reconnaitre que je ne savais pas faire certaines chose et que j'avais besoin d'être accompagnée (j’ai subit beaucoup de violence, et donc je ne sais pas ce qu’est une relation parent/enfant normale, je savais juste que ce que j’avais vécu était anormal). Mes enfants ont grandi avec un cadre, des limites, mais tout cela a été posé sans violence quelle soit physique (claque, coup, féssée), ou psychologique (punition, marchandage, privation). Par contre il m’arrive d’élever la voix, et aussi de me mettre en colère (mais je suis un être humain), ils ont également le doit de se mettre en colère évidemment. Ma vie c’est pas la mélodie du bonheur et tout n'est pas calme, feutré et doux.

Alors si je ne juge pas les parents en général (chacun fait ce qu’il peut, comme il peut, je ne fais pas exception), je juge ceux qui sont dans l’erreur (qui utilisent la violence comme méthode éducative)et refuse de l’entendre, de se remettre en question, de chercher d’autres méthodes, de demander de l’aide au prétexte que "eux n'en sont pas mort". C’est peut être pas gentil, mais c’est comme ça.
Speud ont aimé ça
#1326310
Oufff Allys.
J'ai plus ou moins la même vision là dessus, mais personnellement je n'ose pas agir / dire quand j'en voit (n'étant pas moi-même parfait).

"ou psychologique (punition, marchandage, privation)"

Sérieux ? Jamais ? Chaud quand même.
Je ne les punit jamais, j'essaie d'éviter le plus possible pour le marchandage / privation mais il m'arrive parfois d'y avoir recours, parfois inconsciemment, parfois consciemment. De temps en temps quoi.. c'est pas quelque chose qui revient régulièrement.

Dans une autre forme, je ne leur demande jamais par exemple "soit sage / soit gentil" quand ils vont ailleurs, mais un "soit toi même".

Pour la violence, je n'oserai même pas tirer sur son oreille, même pas fort... aïe aïe.


Et exprimer leurs émotions... c'est certain. Ils peuvent crier, pleurer, se mettre en colère, taper (dans le punching ball)... je leur dit que j'aime bien quand ils font parfois çà, qu'ils ont droits de le faire, que papa fait çà aussi, c'est normal. Que je vais pas les punir parce que il veut / doit faire une petite crise... non. Exprime toi, fait sortir tout çà, puis après on se calme et on redémarre.


Je pense que dans l'ensemble, je me sors plutôt bien de ce coté là :)
#1327059
Ba bouh, tit coup dur..
Samedi, dernier entraînement de foot pour le fiston (tellement fier suetour depuis qu'on peut assister au bord du terrain, et mettre une ambiance de coupe du monde pour des enfants de 6ans... 🥳🥳🤩)..
"Parents vs enfants".. Une idée de génie, j'adore. Tellement emballé par l'idée de jouer contre mon fils (aucune maman ne s est dévoué pour jouer), et lui jouer en vrai contre papa (bien qu'on joue souvent au basket).
Et le couac, pouf, il est chez sa mère.. :cry:

Elle l'a conduit 1x (en la suppliant car "gros" match.. , ça avait marché 🙄) .. En 5 mois.. Principalement pcq c'est loin (1 heure !).. Ce qui est compréhensible.. Moi même râlait de faire 15min pour aller m'entraîner.. 🤷‍♂️
Je me suis porté volontaire pour m'en occuper mais elle n'a pas voulu.

Après 4 demandes de maman/coach me demandant si il est moyen que je m'arrange avec la maman..
Je voulais pas..
J'étais tjr dans l'optique qu'en écoutant son fils y aurait même pas de question à se poser..
Je veux pas/plus supplier pour avoir mes enfants quelques heures.. Et me taper des refus.. 3x.. (3 grosses / seules fois où j'ai craquer en 18 mois.. Enterrement de mon papa (48h pour les avoir alors qu'ils étaient à 3h de route) / mon anniversaire / Halloween.
Bah bon voilà.. 4e x... :?

Elle ne veut pas "perdre 3h de son week-end".. ..(prévu à la mer..)


Peut-être qu'il n'aura plus jamais cette occasion de faire un match "parents vs enfants", moi même ne n'ayant jamais fait. Mon fils était tellement emballé. Et punaise moi aussi, chaud. Y a une petite fête après, un truc hyper sympa.

Et la le refus.. En pleine gueule.


On parlait de dignité sur d'autres sujets..
Supplier pour avoir son fils quelques heures pour au final rien.. Je me sens mal après, honteux un peu.. Un peu minable.. A (devoir) demander, avoir la permission de..
Juste parce que ça tombe pas ta semaine avec eux..

Aaahhh bouh :evil: :evil:

Je ne vais pas répondre.
Chacun ses choix.. Mais putain qu'est ce que ça rend triste !


Grosse pensée à toi Cyril pour l'anniversaire du fiston.
#1327062
Hello Speud,

ça fait mal ce genre de situation c'est clair et je comprends bien ta déception.

Mais d'un autre coté, je sais aussi que lorsque j'ai mes enfants, j'aime pas qu'on m'impose des activités, même 2 ou 3h. J'ai mes propre centres d'intérêts que je partage avec les enfants, ils kiffent aussi bien sur.
Pour le moment, tant que les enfants ne réclament pas eux -même une activité qu'ils font chez la maman, bah je me plis pas en 4 pour satisfaire la maman, parceque c'est bien ça souvent, l'enfant est au second plan. Le karaté pour le grand 2 soirs par semaine+we, non merci, la gym pour le petit à 16h, pas possible... c'est pas qu'ils ne font rien avec moi, au contraire, on fait des trucs différents. De la rando, du lagon, du vélo...
Je me dis que ça fait parti des contraintes de vie à accepter maintenant. ;)
#1327063
Oui chacun ses trucs OK..
Perso les activités, surtout le sport, pour moi, passe en 1er. Le fiston adore.
J'ai rien dit par rapport au foot (car "2e"sport) mais la c'est exceptionnel d'où le fait de ma demande (et que les autres du foot m'ont demandé car ils aimeraient beaucoup qu'on soit là)...
Un match qu'il n'aura plus jamais et je sais qu'il préfère ça à n'importe quoi d'autre. (la mer.. On a été y a a peine 1 mois... 😒).
"perdre" (ce mot mal choisi.. Ça reste un "rêve" pour notre fils) 3h... Être à la mer à 14h ou à 11h c'est un peu pareil.. En fessant hyper plaisir à notre fiston en même temps.
Enfin bon..

Elle a fait 4 sorties en 18mois avec les enfants.. Comme par hasard, ce week-end y a un truc.. Ok. D'après notre fils, il lui demande chaque semaine pour aller à ses sports.. Non non non.
Les enfants ne font absolument aucunes activités de son côté. Le basket 1j / sem le mercredi, 1x sur 3 chez elle..
Ha si la piscine parfois le samedi.. Pour revenir malade les lundis chez moi..

À part taper les 4 enfants à l'étage pour qu'ils "jouent" ou se "disputent" ensemble.. Ils font pas grand grand chose. (chacun ses choix, je juge pas).

Avant j'aurai péter un plomb, aujourd'hui je ne dis rien, j accumule, je retiens.. En silence.
Ma déception elle la connaît, elle sait très bien le mal à notre fils (enfin j'espère..) et à moi (bien que je ne fasse pu parti de l équation).


Et je sais que moi je ne lui donnerai rien.. Pour les enfants peut-être, pour elle non.
Ici cest aussi pour moi, pcq je participe au match pcq c'est moi qui gère le foot..
Elle s est exclu de tout ça alors elle senfou.


Je sais aussi que ça arrive, qu'elle n'ose pas me demander (et donc je n'ai pas à dire non).

C'est ce genre de situation qui fait remonter la haine, le dégoût et tout ce qui va avec.

Je suis plutôt calme par rapport à ça, triste oui à fond. C'est bien pourri.


Et dire qu'elle a prévu des fêtes pour les matchs de la Belgique.. Alors qu'elle en a rien à secouer du foot (même de son fils) ... Qu'elle ne va même pas le voir et qu'elle ne s'y intéresse pas du tout.. Ca me dépasse..

Je crains de récupérer le fiston lundi, tout triste et me rappeler à quel point il aurait aimer y aller (il n ose pas aller contre maman.. Les 2 derniers fois, elle s est éloignée..). Pfff.
  • 1
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22