Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1310699
Bonjour,

Relation de 9 ans (avec 2 enfants et une belle maison). Elle m'a quitté il y a maintenant un peu plus d'un mois (nous partageons toujours la maison pour encore 2 semaines et puis elle ira vivre ailleurs).

Je pense être dépendant affectif. Cependant cela ne me semble pas aussi extrême que l'article.

Pour ma part, je ne l'ai jamais empêcher de rien (sortir, voir ses amis, familles, ...) mais mon attitude faisait que je n'étais pas forcément enthousiaste (alors qu'au fond ça ne me dérangeait pas du tout : tant que ça la rendait heureuse, ça me rendait heureux aussi), alors elle n'y allait pas (pour ne pas me vexer). Elle en a fini par oublier sa vie sociale (et moi aussi car je ne voulais être qu'avec elle et seule elle m'importe et en soit, ça ne me dérange pas).

Je n'étais pas jaloux, j'avais une totale confiance en elle, je vivais le parfait amour (elle m'avait dit au bout de 3 ans que j'étais l'homme de sa vie ect... puis nous avons eu un enfant.. puis un 2e.. puis une maison). J'ai et j'avais confiance en elle. J'était sur que nous allions vivre toute notre vie ensemble et je n'avais aucun doute là dessus.

J'ai cette incapacité à faire mes propres choix (car rien n'a d'importance, qu'on fasse A ou B cela revient toujours au même pour moi, tant qu'elle est contente). Avec le recul, je me rend compte qu'elle faisait tous mes choix car j'en était incapable moi-même et ne me rendais absolument pas compte (en + de faire ses choix, + des enfants, + de la maison), et je peux comprendre cet étouffement. Je l'ai réalisé trop tard.
Par exemple, nous nous disputons jamais (cela a dû arriver 4 ou 5 fois en 9 ans...) car nous nous (surtout elle) écrasons pour pas créer de conflit inutile ou pas ne faire de mal / vexer l'autre. Personnellement je ne regrette aucun choix mais elle si apparemment (avec le recul).
Pour moi, qu'on regarde le film A ou B, cela n'avait aucune importance, rien n'en a.

J’ai besoin de reconnaissance (que je ne cherchais que d’elle..) surement du à un manque, un vide en moi.

"Tu es toute ma vie" "je ne serai jamais vivre sans toi" sont des phrases que j'ai dite et que je pense sincèrement.

Nous avons commencé notre histoire en allant vivre à 100km de chez nous (pour que je finisse mes études), nous étions donc isolés de toute tentative et étions fermé dans notre bulle. Elle est tombé enceinte de notre premier enfant.. nous avons réfléchi sur notre vie et nous avons décidé de retourner auprès de nos familles / amis car cela était important pour nous deux.
Nous sommes devenu maman et papa et avons joué ce rôle beaucoup trop bien (en nous oubliant nous, et en n'oublions notre couple). J'ai ressenti un manque de sa part pendant les 2 premières années de notre enfant... ce qui me semble normal tout de même. Puis nous nous sommes (un peu) retrouvé.. et hop la petite soeur était en route (et de nouveau la même "galère" avec ce manque d'énergie, épuisement, aucun temps pour nous).. on se disait que tout irait mieux quand elle aura 2 ans et demi (3 ans .... comme pour le premier). Juste avant l'arrivé du 2e, nous avons fait le projet de construire notre maison (quelques travaux ce qui n'a pas aidé (temps, énergie, humeur, ...).

Nous avons toujours eu cette même vision de la vie (bébé, famille, maison, ...). Et elle (je) focalisé sur le fait que notre famille était parfaite et que c'était comme çà la vie.

Il y a 6 mois je suis entré en dépression (à cause du boulot (et la perte de ma meilleure collègue + j'avais remarqué depuis un temps qu'elle ne faisait plus d'effort pour satisfaire mes envies/besoins (= ce manque affectif)). Elle aussi n'allait pas bien et pendant 3 semaines nous n'avons pratiquement plus parlé. Puis elle a fini par m'écrire une lettre pour m'avouer que ses sentiments n'étaient plus là et qu'elle avait un blocage envers moi (sans trop savoir pourquoi), n'arrivant plus à me toucher, ect... ).

Je lui ai conseillé d'aller voir un psy (j'aurai aussi du y aller mais ne pensait pas que le problème venait de moi...) qui lui a probablement monté la tête (à tort ou pas) sur tous les négatifs de la relation, sur moi (et peut-être ma dépendance, lui disant que notre histoire n'était pas de l'amour, çà je n'en sais rien, elle ne m'en a pas parlé).. Quand je lui demandais (et même à la fin) comment ça se passait chez le psy (si çà l'aidait ou pas), c'était toujours "non çà m'aide pas" et au final cela ne lui a pas fait du bien (peut-être parce qu'elle s'est rendu compte que c'était du vent notre relation...). Elle a donc arrêter.

Nous avons discuté et essayé de changer pendant 3 mois (ce qui n'a fait qu’empirer car ma dépendance affective prenait de plus en plus de place), nous avons essayé tout seul (sans conseils de couple, sans thérapie de couple, sans vraiment savoir ce qu'il fallait changer ou qu'étaient les vrais problèmes). Pour elle c'est dans ma nature et je ne peux pas changer ce que je suis.

Mais j'en souffre et j'en ai toujours souffert. Elle a comblé le vide dès le 1er jour de la relation jusque vers la fin. Et maintenant je me rend compte de mon problème, je lis beaucoup d'articles, ... et je compte aller voir un psy prochainement pour m'aider.

Elle a évolué et pas moi durant la relation (je me reposais toujours sur elle).
Ce qu'elle veut maintenant c'est quelqu'un qui prend les choses en main, qui arrive à se décider, à vivre sa vie. Elle a toujours voulu contrôler (ce qui me dérangeait pas), mais elle en a eu marre. Elle veut quelqu'un de plus autonome.

J'ai fini par ne vivre qu'à travers elle et ce depuis très longtemps (j'ai zappé tous mes amis pour aller avec les siens, j'ai fini par arrêter le basket (la seule passion de ma vie) pcq je sentais que quelque chose n'allait pas entre nous et je voulais être + présent pour changer les choses ... ce qui n'a fait que l'étouffé encore plus)).

Nous sommes maintenant séparé et depuis qu’elle me l’a annoncé, elle est soulagée et heureuse de sa décision (son deuil, le fait de perdre ses enfants 1 semaine sur 2, ... est déjà fait, elle l’a fait pendant que nous étions encore ensemble, sans rien me dire et je n’ai rien vu). J’ai été là pour elle, toujours tout donné pour qu’elle soit heureuse.. même avec 30kg de plus je la trouvais toujours la plus belle.

Tout notre entourage est tombé sur le cul quand on leur a annoncé car “nous respirons le bonheur, nous avions la famille parfaite”.. Et si elle quitte tout c’est qu’elle devait être vraiment malheureuse...

Pourriez-vous me donner des conseils ? Comment se sortir de la dépendance ? Avons-nous vraiment vécu une histoire d'amour ? Peut-on changer çà ? Est-ce vraiment mal ?

Pensez-vous qu’elle peut changer d’avis ? (après un travail sur moi.. si j’y arrive, pour les enfants, ..). Peut-elle réalisé que je n’étais pas si mal que çà en fin de compte ? Que les autres ne sont peut-être pas mieux...
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

#1310701
Bonjour,
Je ne m'attarderais pas sur le début de ton récit, juste pour te dire que tu dois aller d'urgence voir un professionnelle pour grandir. Je n'ose même pas imaginer ce qu'elle a pu ressentir toutes ces années ou finalement tu ne intéressais à rien...pour finalement lui reprocher de ne plus satisfaire tes envies/besoin....mais qui y'a t'il a satisfaire puisque tout t'es égal?
Qu'elle est sa place, à elle? Et ses envies/besoins, à elle???

Pour le reste...oui, va voir un psy, et surtout, pour une fois, pense a ELLE, si elle est bien actuellement, alors réjouis toi pour elle, qui fait SES choix pour la 1ere fois depuis longtemps.
#1310704
Elieza a écrit :Bonjour,
Je ne m'attarderais pas sur le début de ton récit, juste pour te dire que tu dois aller d'urgence voir un professionnelle pour grandir. Je n'ose même pas imaginer ce qu'elle a pu ressentir toutes ces années ou finalement tu ne intéressais à rien...pour finalement lui reprocher de ne plus satisfaire tes envies/besoin....mais qui y'a t'il a satisfaire puisque tout t'es égal?
Qu'elle est sa place, à elle? Et ses envies/besoins, à elle???

Pour le reste...oui, va voir un psy, et surtout, pour une fois, pense a ELLE, si elle est bien actuellement, alors réjouis toi pour elle, qui fait SES choix pour la 1ere fois depuis longtemps.
J'avais une passion (depuis l'âge de 5ans), le basket, c'est ce qui me rendait confiant avec plein d'assurance (pcq je me sentais fort là dedans), et c'est ce qui lui a plût chez moi. Je n'ai toujours fait que çà de ma vie (entrainement, entrainement, match, ..).

C'est surtout depuis la naissance de notre premier enfant (au bout de 4 ans de relation), que j'ai perdu goût au basket (et maintenant, je reconnais peut-être aussi à la vie en général), tout ce qui m'intéressait était d'être avec lui (pour l'élever, jouer, ...) et avec elle (pour la soutenir, ...). Je voulais être le meilleur papa du monde et je me suis focalisé sur çà.

Je suis conscient maintenant (avec le recul) que je lui reprochais (sans jamais lui dire et à tord) de pas satisfaire mes envies/besoins (câlins, pas assez d'attention, ...). Car j'ai un manque en moi de me sentir toujours seul (et ce depuis tout petit), ce qui je réalise maintenant.

Il y a 6 mois, ma dépression venait de là aussi, le boulot/plus aucune passion/plus de vie sociale/routine/son manque de sentiments... tout cela ne m'allait pas.
On en a discuter et elle, ses envies, c'était la même chose, elle voulait retrouver une vie sociale, vivre à 200km/h (mais difficile car nous avions les enfants, la maison, ... que des excuses à la con).

Elle veut quelqu'un qui prend les choses en main, qui prend des initiatives (mais elle a un caractère dominant à vouloir tjr tout contrôler, moi çà m'allait très bien mais je commençais à en avoir marre aussi).

On a toujours eu cette même vision du couple, famille... et on a réalisé tout çà (nos enfants sont magnifiques, notre maison aussi)... et maintenant que tout était en place et que les enfants grandissent, çà allait nous permettre de prendre du temps pour nous deux (et individuellement).. mais elle n'en a plus la force.


[/quote]Pour le reste...oui, va voir un psy, et surtout, pour une fois, pense a ELLE, si elle est bien actuellement, alors réjouis toi pour elle, qui fait SES choix pour la 1ere fois depuis longtemps.[/quote]

Elle a toujours tout décidé (et c'est bien un problème) parce que je la laissait décider, et jamais elle m'a dit que çà la dérangeait.. tous mes choix étaient porté pour elle. Et je comprend à quel point çà doit être lourd à porté cette responsabilité (de pas faire le choix juste). Je pensais bien agir.. jamais au grand jamais j'ai voulu la faire souffrir.
#1310706
Elieza a écrit : 07 janv. 2020, 17:05 Je n'ose même pas imaginer ce qu'elle a pu ressentir toutes ces années ou finalement tu ne intéressais à rien...
Je m'intéressais à elle au début, puis à notre enfant, puis à notre maison, puis à notre second enfant.
Je m'intéressais aussi au chose "banal" de la vie, des projets de la maison, ect... mais rien de bien extraordinaire.

Maintenant que je suis seul, j'ai plein de projet, je veux faire de la musculation, arrêter de fumer, apprendre à manger sainement, prendre soin de mon corps... essayer plein de sports comme la boxe, natation, escalade, tir à l'arc.. je me renseigne aussi pour aller au dressage avec le chien (qu'elle avait essayer, sans trop de succès).

Je me rend compte que j'était devenu inintéressant et j'en ai à la limite honte.
Elle, elle a eu 2-3 projets dans lequel je l'ai soutenu, j'étais là pour elle, pour l'aider, pour essayer de trouver une solution que çà fonctionne ect...
#1310720
Je le fais pour moi d'abord, et si çà peut l'aider à voir (que je suis fort, que je peux changer), c'est du bonus.
J'en ai besoin de ces changements car je me sens pas bien depuis toujours (physique, dépendance, aucune confiance/estime de moi-même ...) et que si j'y arrive, çà me servira, que çà soit pour elle ou pour quelqu'un d'autre.

C'est elle qui me donnait la force d'avancer/vivre depuis le 1er jour de notre premier baiser.
Mais je me rend compte maintenant que çà peut / pouvait pas durer... je dois être heureux moi et pour çà j'ai besoin de me trouver des passions et des trucs qui me font être heureux.

A vivre 9 ans pour elle (à penser à ses désirs, à vouloir qu'elle soit bien, à toujours tout faire pour elle ...) , je me rend compte que je me aussi oublié. J'ai oublié de vivre pour moi, je n'ai fait aucun choix (façon de parler quand même). J'ai besoin de reprendre ma vie en main.

L'espoir me fait vivre et je sais qu'il ne faut pas mais personne ne connait l'avenir et qui sait ce qui peut se passer.

Je veux devenir quelqu'un de fort, confiant et qui n'aura peur de rien, n'y de personne. C'est ambitieux, mais j'en ai besoin pour être heureux.
#1310721
"passivité" c'est exactement le mot qu'elle a cherché pendant des mois pour enfin savoir me dire un reproche...

car en juillet, quand on cherchait ce qui n'allait pas, on pensait que çà venait d'elle (ce qui était le cas car plus de sentiment... qu'elle dit...) et qu'elle n'avait rien à me reprocher (je fais les courses, ménage, repassage, travaux dans la maison, un super méga papa génial).

Mais çà, les vrais reproches (incapacité à faire mes propres choix, manque de reconnaissance, passivité); elle me les a dit 3 jours avant de rompre (alors que quand elle me l'a dit, j'était heureux et enthousiaste à l'idée de pouvoir changer pour correspondre à l'homme qu'elle désire).. et même si c'est pas pour elle, çà a toujours été un problème pour moi. (ce n'est pas à elle à faire mon bonheur !!!)
#1310722
Elieza a écrit : 07 janv. 2020, 17:39 Quand je dis ne t’intéresser a rien, je voulais plutôt parler de ta passivité...encore heureux que tu te sois intéressé a tes enfants ;)
Les enfants, c'est toute ma vie. C'est une mère géniale et je suis un père génial. On n'a pas peur de le dire, on a frolé la perfection, au détriment de notre couple. On s'en rendait même pas compte... On a oublié de vivre, on ne vivait que pour eux, on n'avait plus d'équilibre (et c'est ce qui nous a dérangeait il y a 5 mois... ).

Ils ont toujours été difficile (les nuits, personnes ne savaient les garder sans qu'ils pleurent... ), après beaucoup de couple y arrivent et nos enfants ne sont surement pas plus difficile que d'autres (quoi que ^^).
On les aime et c'est peut-être par eux que tout repassera si un jour on doit se retrouver... mais le fait de les avoir à 50% du temps, çà me déchire le coeur et c'est la raison pour laquelle je n'arrive même plus à regarder mon ex en face (depuis quelques semaines)... elle me dit qu'avec le temps çà viendra.. mais j'en doute.
#1310724
Comme le basket par exemple, dès la naissance de notre premier enfant, j'ai commencé à me sentir coupable de ne pas être présent à leurs cotés, coupable de prendre du plaisir pour moi au lieu d'être avec eux / elle. J'avais cette sensation de devoir être présent 24H/24 7J/7 pour aider/soutenir.
Ce qui n'a fait que l'étouffer encore plus...

J'ai toujours cette sensation et çà me déchire de pas être avec eux, j'ai l'impression de les abandonnés (alors que ce n'est pas mon choix, moi je veux arranger les choses, aller faire une thérapie de couple qu'elle n'a même pas voulu, parler, essayer, ... ). C'est dur de se dire qu'on va loupé la moitié de leur vie (jusqu'à ce qu'ils quittent la maison en étant grands)... 6mois sur l'année... 5ans des 10 prochaines années.

Un de nous loupe deja des trucs (moi j'ai pas su faire Noël et le réveillon avec eux, elle n'a pas vu Saint-Nicolas). La il va bientot perdre sa première dent... notre 2e enfant commence à parler... on va louper telllllllemmmment de trucs :( tous les premiers :( :(
Et même lui privé de çà, çà me déchire...
#1310726
Bonjour chère Speud,
Déjà sache que je te comprends et que je te soutien dans ce que tu vis.
Je suis actuellement dans une situation assez similaire, mariée, un bébé de 5mois et une construction de maison qui s´est déminée il y a un an tout juste.
Je comprends ton histoire parce que j’ai a quelque chose près la double casquette de ton couple.
Je me suis decouverte dépendante affective au ++++ au moment de la rupture mais je suis aussi celle qui contrôlait tout comme Mme et qui etait fasse à un mari passif qui s´est coupé de vie sociale, de ses passions, qui ne décidait de pas grand chose mais qui était toujours là pour me complimenter, me soutenir, m’aimait...
Bref je ne vais pas t’expliquer toute mon histoire là.

Ce que je peux te dire pour peut-être un peu t’aider:
-Dans un premier temps renseigne toi davantage sur la dependance affective pour comprendre ce vide. Il y a des très bon bouquin la dessus. Ils m’ont énormément aidé, apaisé, changé... un psy en complément permet d’avancer encore plus vite. Et crois moi maintenant je peux te dire que tu n’as besoin de personne pour vivre et pour être heureux.
-Apprends à vivre au présent et arretes de te torturer en pensant aux Noel, anniversaires de tes enfants ect... je sais de quoi je parle. Je n’ai meme pas eu la chance de connaitre noel en famille avec mon bébé. J’ai angoissé un mois avant et ce fut bien moins pire que ce que j’imaginais!! Tu n’en sais rien de ce qui peut se passer pour toi dans un mois, 4mois, 1an... prends les choses comme elles viennent. Tu souffres déjà assez de cette rupture, ne t’en rajoutes pas.
-Change pour toi et tes enfants en priorité. Tu ne gérais pas les papiers administratifs du foyer? Apprends à le faire. Trouves ce qui te rends heureux toi sans Mme.
-N’essayes pas de retenir Mme par la culpabilité de la maison, des enfants ect... si elle doit revenir c’est pour toi ou ce nouveau toi plutôt!
Tes enfants ont besoin de voir papa & maman heureux qu’ils soient ensemble ou pas mais surtout pas papa & maman complètement éteind.
-Tu ne vas pas mourir demain, prends le temps de faire tout ce travail sur toi et tu verras la réaction de Mme au fil du temps. Vous avez des enfants donc vous devrez vous côtoyer, si tu changes réellement elle le verra sans même lui dire.

Enfin dis-toi une chose, les choses dans la vie n’arrive pas par hasard. Comme tu décris ta relation (comme la mienne d’ailleurs) vous alliez droit dans le mure tôt ou tard. Prends ca comme un message de la vie pour peut être mieux vous retrouver sur de nouvelles bases ou parce que beaucoup mieux t’attends ailleurs.

Voilà ce que je peux te dire et ca vient d’une femme en couple depuis 13ans, mariée depuis 4ans, un bébé, une maison et un chien separée depuis août et vivant séparément depuis 2mois. J’ai commencé à travailler sur moi depuis moins d’1mois alors regarde que tu peux très vite evoluer et te sentir mieux si TU le VEUX.
#1310729
Merci pour ton message.

Ce que tu décris ressemble très fort en effet.

J'ai deja pris un énorme recul sur tout çà et je réalise que la rupture était nécessaire, on allait droit dans le mur. Elle a raison sur tellement de points.

- Prendre les choses en main, je n'aurai pas le choix et quand j'accomplie une tâche, je ressent de la fierté. (Prise de rendez-vous un peu partout mutualité, contact avec un assurance pour tout vérifier (et pour y ajouter le chien), banque pour le prêt hypothécaire, demande de congé parental, dentiste, là j'ai rendez-vous pour voir si une opération des yeux est possible car mes lunettes est un point négatif chez moi (je m’énerve de temps en temps à cause de çà et j'ai envie de connaitre cette sensation d' " indépendance aux lunettes/lentilles")).
Mais dans un sens, je garde la maison (car financièrement j'ai plus de chance de savoir la garder), je n'aurai pas le choix mais le prouver que je sais le faire aussi (elle n'avait qu'à me demander, j'aurai pris les choses en main... je n'ai jamais été contre mais elle ne me l'avais jamais dit, je ne fessait que lui dire merci :( )

(2 semaines après sa décision, j'ai été chez le coiffeur pour la 1ère fois en 15ans (je me les tondais moi même, moins chère, moins de perte de temps, bah j'ai complètement kiffé çà ! Un petit massage du crâne, un choix de coupe à décider avec un professionnel à savoir ce que j'aimerai MOI (et pas spécialement pour lui plaisir), et finir avec un compliment "vous êtes tout beau comme çà").

Je commence à lire quelques articles/livres sur le développement personnel et la confiance en soi (quête du bonheur, ect...). Je vais en lire beaucoup mais j'ai pas énormément de temps en ce moment. Je consacre plus mon temps à savoir comment agir vis à vis de mon "ex" :( ..

J'ai fait une liste de tout ce qui me dérangeait chez moi et je compte bien le modifier pour devenir fort et être fière de moi pour pouvoir m'aimer enfin dans ma vie.

15 ans que je fume des cigarettes, j'ai envie d'arrêter (jamais réussi, jamais vraiment eu la volonté/force de et pour me prouver que je peux être fort.
J'ai commencé à me renseigner sur l'hypnothérapie, l’acupuncture, ce sont des choses qui me fascine d'une certaine manière, je trouve çà cool.


Le 15 janvier, elle déménage, vous pensez que je dois être présent ?
J'ai envie de lui montré ma volonté d'aller de l'avant en là forçant à reprendre plein de jeux car elle va se retenir pour que je sois bien mais je veux que elle soit bien d'abord. (+ la chaîne/pendentif qu'elle avait offert au début de relation, que j'ai porté tous les jours depuis). :/ :/
Si j'y vais c'est pour être dans une forme positive et pas pour mettre un froid mais je sais pas si j'en suis capable, si il le faut, ... elle dit que çà ne me fera pas du bien.. mais de toute façon le soir, je rentre à la maison et je verrai tout ce qui est parti..
J'aimerai aussi qu'elle garde la clé (c'est notre maison, jamais je pourrai dire ma maison, on l'a construit ensemble, on a tout choisi (et pour çà j'ai su faire des choix)) ou pour venir chercher des trucs oubliés (voir son chien..)).
#1310742
Je vois que tu es sur la bonne voie et que trouves des moments de plaisir seul. C’est bon parfois de se redécouvrir, de voir qu’on est une personne à part entière et pas qu’un couple.

Tu sais j’ai compris par mon histoire et avec du recule que les torts sont vraiment partagés pour en arriver à la rupture surtout dans nos cas où il ne s´agit pas de tromperie, mensonges ect... Soit indulgent avec toi même, assumes tes torts mais Mme a aussi ses responsabilités.
Si elle contrôlait et gérait tout c’est qu’elle aussi a peut-être des choses à régler. J’espère pour elle et pour vous qu’elle s’en apercevra et fera le nécessaire.
Moi qui contrôlait aussi tout c’etait directement lié à ma dependance affective. Avoir le contrôle ca rassure pour autant ca m´insupportais aussi en même temps et je m’epuisais à tout faire! Un vrai cercle vicieux!

Quand je vois que tu te mets à gérer les tâches administratives mutuelle, banque ect.. et que tu en ressens de la fierté. Mon mari qui doit s’y mettre aussi et réagit comme toi j’ai l’impression et ca lui permet de decouvrir qu’il est capable et ça c’est bon pour la confiance en soi.

Sinon moi j’ai été présente au moment de son départ. C’est une scène vraiment pas agréable pour autant je pense que je devais être là. Fais ce qu’il te semble bon et fais toi confiance dans la decision que tu prendras.
Toutefois je vois que tu t’inquietes encore beaucoup pour le bien être de Mme. Essayes de ne pas y penser. Elle est grande, majeure et doit assumer ses choix.

De mon côté ce n’est pas une rupture nette et precise, peut être as-tu lu mon poste dans la partie reconquête du forum « rupture temporaire? ». Nous avons décidé de vendre la maison car ce n’est pas quelque chose qui nous convient à tous les 2. Du coup je dois moi aussi me reloger et j’ai demandé à Mr comment faire au niveau du courrier et il me dit de faire une réexpédition commune à mon nouveau logement (où peut etre il viendra un jour ou pas...) puis nous devons chacun de notre côté renouveler une aide départementale qui est versée sur notre compte joint. Je lui demande si il veut que je m’occupe des dossiers (comme d’hab) et si par la meme occasion il souhaite que se soit versé sur son compte perso. Il me repond qu’il veut laisser sur le compte joint mais veut essayer de faire lui le dossier.
Va savoir si pour lui ca a su sens le courrier commun et conserver le compte joint??

Je crois qu’il faut prendre le positif et interpréter le moins possible leurs actions.
Tu vois peut etre que si chacun de vous essaye de régler ses problématiques il est peut etre possible d’un renouveau meilleur... le temps le dira pour chacun de nous ;)
#1310781
Nini-Ad a écrit : 08 janv. 2020, 11:10 Quand je vois que tu te mets à gérer les tâches administratives mutuelle, banque ect.. et que tu en ressens de la fierté. Mon mari qui doit s’y mettre aussi et réagit comme toi j’ai l’impression et ca lui permet de decouvrir qu’il est capable et ça c’est bon pour la confiance en soi.
Mais tout çà, elle ne le voit pas, c'est invisible. J'en suis capable sans elle et çà me donne confiance... mais çà je lui avais dit que je pouvais m'en charger (mais comme elle "voulait" tout gérer, elle ne me laissait pas faire en quelque sorte... même si j'aurai du la bousculer pour lui dire JE prend les choses en main... mais elle ne me l'avait pas dit avant la rupture.)
Nini-Ad a écrit : 08 janv. 2020, 11:10 Sinon moi j’ai été présente au moment de son départ. C’est une scène vraiment pas agréable pour autant je pense que je devais être là. Fais ce qu’il te semble bon et fais toi confiance dans la decision que tu prendras.
Toutefois je vois que tu t’inquietes encore beaucoup pour le bien être de Mme. Essayes de ne pas y penser. Elle est grande, majeure et doit assumer ses choix.
C'est difficile de pas penser à elle et au fond je veux qu'elle soit heureuse et je sais qu'elle y arrivera (elle est forte et arrive tjr à ce qu'elle veut).
Nini-Ad a écrit : 08 janv. 2020, 11:10 De mon côté ce n’est pas une rupture nette et precise, peut être as-tu lu mon poste dans la partie reconquête du forum « rupture temporaire? ».
Je n'ai pas encore lu, j'irai lire ce soir.
Ici, c'est bel et bien définitif (d'après ses dires..), moi j'étais d'accord de lui laisser 6 mois, 1 an pour voir où on serait mais non elle ne veut pas me donner d'espoir et sa décision est bien réfléchie et elle est sur d'elle.
Nini-Ad a écrit : 08 janv. 2020, 11:10 Tu vois peut etre que si chacun de vous essaye de régler ses problématiques il est peut etre possible d’un renouveau meilleur... le temps le dira pour chacun de nous ;)
Après avoir beaucoup lu, çà ressemble très fort à une crise de la trentaine.. (nouveauté, remise en question, besoin de changer de vie, ... )...

J'espère vraiment qu'un jour on pourra se retrouver..

Tous ses discours depuis juillet dernier, je les comprend que maintenant.. (l'évolution de chacun, l'évolution du couple, cette envie d'épanouissement personnel, ... cette quête au bonheur extrême..)
#1310787
Bonjour

Le syndrome "crise de la 30aine, 40aine etc..." c'est un peu facile comme explication et rarement vrai...
Parlons plutôt, même si ça fâche, d'une fin réelle de relation ou un des deux protagoniste pense que l'histoire ne pourra pas aller bien mieux...

C'est plus désagréable mais ça a le mérite de se rapprocher de la vérité....

les "crises" n'arrivent pas (tiens c'est étonnant) lorsque le couple est pérenne et la relation sereine...

Mais bon jdis ça, jdis rien
#1310791
Kakahuet a écrit :Bonjour

Le syndrome "crise de la 30aine, 40aine etc..." c'est un peu facile comme explication et rarement vrai...
Parlons plutôt, même si ça fâche, d'une fin réelle de relation ou un des deux protagoniste pense que l'histoire ne pourra pas aller bien mieux...

C'est plus désagréable mais ça a le mérite de se rapprocher de la vérité....

les "crises" n'arrivent pas (tiens c'est étonnant) lorsque le couple est pérenne et la relation sereine...

Mais bon jdis ça, jdis rien
Oui que çà soit une crise de la trentaine ou pas, le résultat est le même.
Et je sais que la relation allait droit dans le mur car je ne comprend pas, je n'avais pas ce recul et cet état d'esprit que je peux avoir maintenant.

J'aurai du/voulu agir différent et correspondre à ses attentes pcq au fond c'est ce que je veux aussi.. :( (changement de la routine, resto, voyages, ...)
#1310792
Si j'ai un petit conseil à te donner, même s'il parait évident et/ou inutile et ridicule, c'est de ne JAMAIS regretter , de passer de côté du fatalisme et de constater des faits...
Parce que je peux te dire que dans la plupart des cas, tu aurais pu aller décrocher la queue de Mickey tout nu un soir de pleine lune au moment de l'équinoxe, ça n'aurait RIEN changé, promis !!!

Tu es ce que tu es, et la relation a été à l'image de ta personnalité et ce n'est pas en te forçant que ça aurait fonctionné de meilleure façon

Bien entendu, la "to do list" que tu as à valider maintenant, c'est surtout travailler sur toi pour éviter de retomber dans les mêmes travers ...
Comprendre, non pas l'autre, mais toi !

Bon courage à toi !
Bien sûr,
#1310819
Kakahuet a écrit : 09 janv. 2020, 17:04 Tu es ce que tu es, et la relation a été à l'image de ta personnalité et ce n'est pas en te forçant que ça aurait fonctionné de meilleure façon

Bien entendu, la "to do list" que tu as à valider maintenant, c'est surtout travailler sur toi pour éviter de retomber dans les mêmes travers ...
Comprendre, non pas l'autre, mais toi !
Oui et çà me fait ouvrir le yeux sur qui je suis... c'est à dire plus personne, quelqu'un de vide, sans intérêt et sans passion, qui a peur et n'ose même pas parler à des gens. Quelqu'un qui ne prend pas soin de lui et qui ne s'aime pas. Qui attend que quelqu'un fasse son propre bonheur...
Et c'est pour çà que je (commence) comprend que la relation n'allait nulle part et qu'il faut impérativement que j'adopte des changements en moi (qui me permettra peut-être de prendre confiance et d'avoir une meilleure relation future avec elle (ou une autre)).

Je sais que je suis quelqu'un de bien (doux, attentionné, gentil, ..) mais cela ne me suffit pas/plus. Cela ne me mène pas au bonheur, cela ne m'aide pas à être heureux. Je ne veux pas rester comme je suis.
Je veux être heureux, social, avoir confiance en moi, ne plus avoir peur, devenir fort, être en bonne santé et surtout être un exemple "parfait" pour mes enfants.

Ca sera difficile mais rien n'est impossible (comme la reconquérir dans un futur :p ), ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Je vais apprendre de cette merveilleuse expérience et essayer de transformer cette rupture en cadeau.
#1311176
J'ai rendez vous avec le banquier pour voir les solutions qui existe concernant la maison.

La vente sera difficile car c'est une nouvelle construction de 2ans.. Et pour les enfants c'est bien de garder un endroit qu'ils connaissent.. Puis tous le monde me dit de la garder car c'est un gros point positif dans la vie d'avoir sa propre maison (plutôt que de loyer).. Et la maison est géniale en soit.. Un super confort, des voisins géniaux (même âge que les enfants).

Mais tout à été décider a 2, toute l énergie dépensé (un reproche de sa part pcq je kiffais faire des trucs dedans), tous l argent,.. Cette période de construction était géniale à tout devoir décider et on a eu tous ce qu'on a tjr rêver.. Ça serait du gachi..

Et je suis tjr dans l optique que tout peut changer (même si pour elle non. On n'en sait rien, peut être qu'elle n aimera pas sa nouvelle vie, qu elle rencontre que des connards, que le fait de voir ses enfants à mi temps, qu'elle voit mes changements, ect.. Pas dans 1mois, mais peut être dans 6mois, 1an, 2an,...)
Elle a quitter la maison seulement depuis ce mardi. La elle bouge partout pour que tout soit en place donc pas encore vraiment posé..

Je pense sincèrement à m'en débarrasser de la maison et Mme l aurait garder si financièrement elle pourrait l assumer (et je pense qu'elle va chercher un nouveau travail pour éventuellement la reprendre dans 1an).
Je lui en avait parler que j allais peut être pas la garder pcq ça fessait mal et elle me dit que c'est le début et que ça ira mieux après sûrement... Personnellement j'en doute.

Je verrai mardi les solutions.

Désolé pour le mélange des histoires. Je ferai attention la prochaine fois.

La je vais commencer ma semaine seule dedans.. Ça va être dur. J'ai déjà prévu des trucs après le boulot pour rentrer plus tard et éviter de déprimer en rentrant..

De plus elle va reprendre ses chats prochainement mais moi je garde le "son" chien.. Ça fera aussi mal.

Punaise que c'est injuste, cruel et dur.

L indifférence personnellement j'y arrive pas, j essaye.. Mais malgré qu'elle me fasse souffrir je l'aime tjr autant. J essaye d'être le plus gentil/correct possible en espérant que ça change quelque chose (même si elle dit le contraire).. Et de sa part, je comprend pas, je suis le père de ses enfants (2ans et 5ans), je l'ai jamais mal traité, jamais rien refusé, tjr été la pour elle, ect..
#1311180
J’avais à peu près le même discours que toi concernant la maison, toutes les excuses étaient bonne pour la garder et je pensais que Monsieur aurait eu peut être plus envie de revenir dans cette maison que si je suis dans un appartement...
Je me disais aussi que c’etait mieux que ma fille grandisse en maison, des bonnes écoles autour. J’ai pensé à mon chien aussi.
Puis on y avait mit tellement d’energie (enfin surtout moi). Bref toutes les excuses étaient bonnes. Jusqu’au jour où j’ai pris un peu de recule, et je me suis dis que je préfèrais que ma fille soit dans un appartement mais que sa maman soit heureuse et d’ailleurs les enfants en appartement sont pas plus malheureux. Qu’une maison ça coûte chère d’entretien et que je préférerais avoir plus de souplesse financière pour profiter de la vie. Et que si Monsieur devait revenir je voudrais qu’il le fasse pour MOI et non pour le confort de la « super belle maison toute neuve qui était son rêve ».
Concernant les voisins, j’ai envie de te dire que tu fais pas ta vie avec eux...
Enfin ca c’est mon point de vue perso et aussi notre maison a 14mois et je l´ai vendu en 2 semaines, je prends une location en attendant mais je serai de nouveau propriétaire c’est une certitude.
Sinon tu tombes bien aussi, je travaille en banque! Je ne connais pas ta capacité financière, la valeur de votre maison et le credit en cours mais si tu veux vraiment la garder j’espere que tu as les reins (et le compte en banque) solident...
Parce qu’il faut que tu es la capacité d’assumer seul le credit en cours + faire une autre ligne de crédit pour racheter la part de Mme... :twisted:
Mais enfin si c’est ce que tu souhaites j’espere que tu pourras le faire.

Tu dis que tu comprends toujours pas parce que tu as tout donné. Et bien je vais te dire une chose que j’ai compris aussi.... moins tu en donnes et plus tu reçois! C’est merdique, mais je pense qu’il y a de la vérité la dedans. Bon pour mesurer mes propos je dirais qu’il faut un juste milieu...

Sinon je te souhaite bon courage pour ta première semaine seule chez « vous », la seule chose que je peux te dire c’est qu’on s’y fait avec le temps et qu’on prend vite de nouvelles habitudes.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 19