Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1305781
Notre histoire, mon histoire...
Nous deux 39 ans , pas d'enfants, pacsés... Ensemble depuis 15 ans.

J'avais fait un texte mais mauvaise manip, il a sauté... désolée aux modérateurs si ça se publie deux fois...

Nous nous sommes rencontrés à 23 ans, le jour de mon anniversaire... et mis en couple ensemble, 15 jours après..
Notre histoire est une belle histoire, je ne raconterais pas notre rencontre sinon j'écris un roman mais c'était un très joli hasard. Tout le monde nous disait que nous allions très bien ensemble (même ceux qui nous voyait pour la première fois) mes copines me disaient que ça se voyait qu'il était fou amoureux de moi et moi aussi …Les gens aimaient notre couple.
Il y a eu des hauts et bas comme dans tous les autres couples... J'ai un problème de jalousie (transfert à cause d'un père infidèle:/ , problème que je n'ai jamais réglé) et il a beaucoup subi et m'a rassuré mais je doutais tout le temps... Et pourtant aujourd'hui je suis sure et certaine que je n'avais pas à douter de lui ! En 2016, on s'était déjà séparé un mois à cause de ma jalousie mais il était revenu plus amoureux que jamais le jour de mon anniversaire (et oui encore) et moi aussi...

Cette fois ci ce n'est pas pareil, je sens que c'est sûrement définitif...

En avril, nous sommes partis en vacances à Miami (son rêve) , je sentais de mon côté que je commençais à étouffer, je ne savais pas comment l'expliquer... Il voulait se poser et qu'on ait un bébé, j'avais peur de sauter le pas mais sans vraiment lui en parler... Pourtant j'avais arrêter la pilule depuis juillet 2018.
En mai, je lui ai dis que j'avais besoin de prendre du recul et que je me sentais ''mal'', on a discuté et il a accepté que je prenne le large un peu … Quand je l'ai remercié de me comprendre, il m'a dit ''qu'est ce qu'on ne ferait pas pour les gens qu'on aime ''… Je suis partie le lendemain de cette discussion, chez une copine pour me perdre un peu plus en route...
J'étais chez ma copine, en mode ''ado colloc'' et j'ai oublié que j'étais partie pour me poser et réfléchir à mon couple. Je ne doutais pas de mon amour pour lui, je ne suis partie pour aucun autre mec , j'ai eu trop confiance en nous,en me disant qu'on se retrouverait... Ça à duré 3 mois...bien trop longtemps mais assez pour tuer mon couple et changer ma vie...

15 jours après mon départ (donc le 26 mai), on s'est vu car c'était son anniversaire et on a déjeuner ensemble. Lui devant moi, me faisant une déclaration d'amour à coup de ''tu es la femme de ma vie, je veux que mon rêve de te voir câliner notre futur enfant sur le canapé devienne réalité, tu es belle ''… Moi j'étais encore perdue ou j'avais la tête ailleurs et je pleurais... Je n'ai même pas su quoi répondre et pourtant je l'aimais (l'aime).
Après le déjeuner, il a voulu qu'on aille se promener , il me tenait la main si fort comme si il ne voulait pas que je m'en aille, il a voulu s'asseoir sur un banc comme pour retarder le moment où j'allais partir... Je lui avais demandé de me rapporter mon ordi portable, donc il avait compris que je n'allais pas rentrer ce jour là... Je regrette tellement !
J'ai su après coup (enfin récemment) de nos amis communs, qu'il avait été mal de ne pas me voir rentrer après ce déjeuner.
Après l’erreur de plus : on ne s'est pas revu jusqu'à que je rentre...On aurait dû car ce n'était pas une rupture juste une réflexion hors de la maison mais ce break c'est mal fait... Pas de visu, pas de durée décidée etc.
Juin et Juillet passent... notre bande de potes faisaient des barbecues et je ne suis allés à aucun, il y allait seul. Moi je m'étais égaré chez ma copine à coup de sorties et vie d'ado. Il disait à nos amis que dès que je rentrerais, on ferait un bébé direct... Jusque fin juillet, il avait ses paroles...
On se parlait quand même par message, on parlait des vacances, d'avoir un chat à la rentrée, du feu d'artifice qu'on irait voir pour mon anniversaire (j'adore les feux) etc...
Les messages devenaient moins quotidiens mais je n'ai pas capté...
En juillet, je lui ai dit que je rentrais à la fin du mois en espérant que les vacances allaient nous rapprocher et être bénéfique... Il m'a répondu ''ok ''.
Je suis rentrée le 4 aout... Un dimanche soir..On a discuté longuement, il m'a dit « oui » quand je lui ai demandé si je pouvais ranger mes affaires (je me disais peut être qu'il ne voudrait plus de moi), oui quand je lui ai demandé si il m'aimait toujours... Le soir, les gestes étaient timides mais il m'a prit dans ses bras devant la télé, m'a fait l'amour, etc...
Le lundi et le mardi se passent ''normalement'', on parlait des vacances, de ce qu'on allait faire car on prévoyait de partir dans le Sud chez ses parents en voiture et se balader au gré de nos envies sur la côte. Il m'a montré ce qu'il avait trouvé à faire par ci ou par là pendant que je n'étais pas là, il avait chercher les lieux à voir. Quand je suis rentrée le mardi soir on devait se faire un resto et comme il pleuvait beaucoup, on n'a remis ça à plus tard et il m'a dit ''bientôt tu auras plein de restos en vacances''.
Les gestes entre nous revenaient petit à petit , comme son petit rituel de frotter sa joue contre la mienne quand il venait de se raser, comme un chat pour montrer qu'il était tout doux.
Le mardi soir il est parti se coucher et je l'ai rejoins après, il dormait déjà.. son téléphone clignotait et me gênait pour dormir, j'ai voulu le retourner mais j'ai vu le message d'une collègue qui demandait à quelle heure il voulait aller à tel endroit le jeudi.
Je savais qu'il avait une sortie entre collègues mais je ne comprenais pas pourquoi elle lui écrivait à lui alors qu'ils ont un groupe whattsapp. Le lendemain matin (7 aout), c'était mon premier jour de vacances et je me suis levée en même temps que lui , en pleurs... Je lui ai parlé du message et il m'a dit que c'était juste une collègue, que je me faisais des films, qu'il ne partirait pas au travail sans me voir sourire et sans que mes pleurs cessent...
Je lui ai envoyé un message dans la matinée pour savoir si le soir on pouvait parler car je sentais qu'il n'avait pas tout dit... Il m'a dit ''ok si tu veux mais comme il n'y a rien à dire ça va être vite vu lol'', il me rassurait en m'envoyant qu'il m'avait choisi dans sa vie, que je devais avoir confiance etc... Des messages rassurants jusque 16h...

Quand il est rentré à 20h, j'ai vu à son regard qu'il n'était pas à l'aise... On a discuté et là coup de massue. Il m'a dit qu'il n'avait pas été honnête mais m'a juré (il était aux bords des larmes) qu'il n'avait rien fait. Il ne parlait plus alors je posais les questions... Il répondait oui, non ou peut être... Donc il avait eu une attirance pour cette collègue (27 ans), qu'il était perdu, qu'il ne comprenait pas pourquoi il était attiré par quelqu'un d'autre, que ce n'était pas normal... Quand je lui ai demandé si il été attiré au point de vouloir tenter un truc avec elle, il m'a répondu ''je sais pas, peut être''... Tu veux qu'on se sépare ? , il a hoché la tête... Tu le veux vraiment ? Je vide l'appart ? , re hochement de tête... Il était minuit, je suis partie...
Je suis partie en lui demandant de réfléchir, on ne peut pas balayer 15 ans comme ça et me dire il y a à peine 2 mois que je suis la femme de sa vie et vouloir un bébé avec moi ! On devait se voir le dimanche mais il m'a envoyé un message le samedi pour me dire qu'il avait bien réfléchi, désolé du mal qu'il allait me faire mais qu'il n'était pas capable de reprendre notre relation au jour d'aujourd'hui, qu'il ne partait pas pour quelqu'un d'autre mais devait digérer la rupture avant tout.
Je lui ai répondu en lui disant que oui je m'étais perdue mais que je savais aujourd'hui que je voulais un enfant avec lui, que je l'aimais etc... Je n'ai pas eu de réponse.
Quand je lui ai demandé quand est ce qu'il partait dans le sud pour prendre mes affaires, j'ai eu une réponse en 5mns.
Il est parti le lundi suivant en me laissant avec ce message et rien d'autre... Je me suis sentie abandonnée comme jamais, tout mon entourage était en vacances et moi j'étais seule... Je pleurais, ne mangeais pas ni dormait, j'ai perdu 12 kg en 1 mois ! J'ai su par sa mère qu'il avait dit à sa famille que c'était définitif...
Je suis partie revivre dans notre appartement durant les 3 semaines de son absence pour emballer mes affaires...
Durant ses vacances, on a eu aucun contact et j'ai vu qu'il s'était inscrit sur Tinder...

A son retour de vacances, j'ai cassé le SR pour lui envoyer un message pour qu'on puisse se voir et parler car on ne pouvait pas se quitter par un simple message.
J'espèrais car je savais qu'il avait dit à ses copains, qu'il avait eu un coup de cœur pour une collègue mais qu'à la réflexion, il ne se voyait pas avec et c'est juste qu'il était mal à cette période et qu'elle a joué l'oreille attentive c'est tout, rien de plus...
Nous nous sommes vu le 8/09 dans un parc.
J'ai tout de suite compris qu'il ne reviendrait pas car je m'étais un peu fait jolie (vu les cernes et mon teint blafard) et lui était en jogging alors qu'il ne sort jamais en jogging ! Il n'avait fait aucun effort...
Il m'a dit qu'il avait pris sa décision et l'assumait, qu'il était incapable de refaire le cheminement dans sa tête concernant les 3 derniers mois, qu'il était perdu... Il m'a dit quand je lui ai demandé, qu'il était sur sites de rencontres (adopt et tinder) mais qu'il n'avait rencontré personne et ne savait pas si il allait le faire, qu'il n'avait plus de sentiments amoureux (ça m'a flingué)... Je savais que je n'allais pas réussir à lui dire tout ce que j'avais sur le cœur alors je lui ai donné une lettre qu'il a lu en pleurant, m'a parlé qu'il réfléchissait aussi à partir vivre dans le sud où sa famille est mais qu'il ne savait plus...
Vu la disparité de nos salaires, il assumait beaucoup de choses quand ns étions ensemble, il m'a demandé si je m'en sortait financièrement et qu'il pouvait m'aider (j'ai bien entendu refusé). Il s'est excusé quand je lui ai expliqué les conséquences de son message de rupture.
Puis on a fait le chemin jusqu'au métro en silence, j'ai évoqué qu'il fallait que je lui rende les clefs et qu'on devait rompre le pacs... Il a dit ''oui''... Puis chacun a pris sa route, il m'a dit en partant ''on garde contact''...
Le lendemain, mon anniversaire, il m'a envoyé ''je te souhaite quand même un joyeux anniversaire''... J'ai juste répondu ''merci ''
Depuis ce jour on s'est échangé un message de ''ca va » et il a entendu parler de mon projet de partir en humanitaire quelques mois en Afrique , il m'a demandé si j'étais sure de moi , de vouloir partir aussi loin , pourquoi je ne me mettais pas plutôt à chercher un nouveau travail pour mettre « en avant mes études plutôt que le boulot de vendeuse que j'avais aujourd'hui »...Je lui ai répondu que c'était peut être un moyen pour moi de ''me soigner''... Je ne sais pas si j'irais au bout de ce projet mais en tout cas je fais les démarches pour l'instant, on verra au moment voulu. Je lui ai demandé aussi si il pensait qu'un jour nous réunirais à nouveau, il m'a répondu qu'il avait besoin d'être seul (mouais alors pourquoi il traine sur des sites de rencontres ? ), qu'il ne pouvait rien me dire et que le savais bien, qu'il souhaitait que je rebondisse et que je ne me laisse pas aller. Que oui on garde contact et que lui devait aussi rebondir de son côté.
En fait, il n'y a pas vraiment de contact car les seules fois où nous sommes écrits c'est moi qui l'ait fait et mis à part oui ça va et toi, il ne répond pas d'un coup... donc je me dis qu'il doit s'en foutre et me dire ''on garde contact'' pour ne pas me faire de mal.
Je lui ai fait promettre de ne pas me laisser partir si jamais il avait un doute...
De me dire lorsqu'il sera sur de lui à 1000% qu'il ne nous laisse pas une chance, de me demander de venir chercher mes derniers affaires à l'appart (il me reste deux trois bricoles) et à la cave (où j'ai stocké ce dont je n'avais pas besoin aujourd'hui)... Voilà depuis plus rien...
Je parle souvent avec son meilleur ami, il m'a dit que selon lui je devais laisser passer du temps et peut être que... que ce n'était que son avis à lui et qu'il ne fallait pas que je m'enferme dans cet espoir... qu'il pouvait se planter, que tu ne pouvais pas te mettre dans la tête de quelqu'un qui lui même ne sait pas.

Voilà comment en 3 mois, j'ai bousillé mon couple alors que j'avais tout pour être heureuse, comment j'ai bousillé ma vie.. qu'aujourd'hui je suis sure de vouloir des enfants mais que peut être je n'en aurais jamais (l'âge!), comment j'ai perdu l'homme de ma vie ! Ma famille de substitution (la sienne) , les amis dont j'étais le plus proche puisque de base c'était les siens et le cercle s'était agrandis au fil des années.
J'imagine très bien qu'il finira par rencontrer une ou des nanas sur les sites... la dernière fois que je suis allée à notre ancien appartement j'ai trouvé une boite de préservatifs...ils étaient tous là mais l'utilisation ne va pas tarder j'imagine, il ne l'a pas acheté pour rien ! J'ai vu aussi que nos photos de couple posées sur un meuble n'étaient pas enlevés mais retournées façe au mur. Sa bague de pacs est dans un tiroir...
J'espère tellement que la vie nous réunira de nouveau... mais je doute...
Dans notre cercle commun j'ai appris qu'il avait mal vécu mon absence mais ne m'en a jamais parlé, qu'il s'était imaginé que j'étais partie pour un autre...Quand on s'est vu je lui ai dis que c'était faux et qu'il aurait dû me parler de ses doutes au lieu de s'enfermer là dedans, il m'a répondu que ce n'était pas facile de demander ça mais que maintenant que je lui disais, il me croyait...qu'il avait été mal le soir en allant se coucher... Je regrette tellement ces 3 mois, ce manque de communication... Pour l'instant tous les matins en me levant, j'ai l'impression d'être dans un véritable cauchemar...
J'ai vu deux médiums qui m'ont dit un non catégorique concernant son retour... Un des deux je l'avais déjà vu par le passé et elle m'avait dit des choses justes donc je redoute encore plus (un conseil, ne faites pas comme moi, n'y allait pas car dans le cas d'une prédiction comme celle là, c'est encore plus dur après!).
Je reste dans mon incompréhension comment en 3 mois même moins en fait, on peut ne plus aimer une personne alors qu'on se projetait avec, qu'on voulait un enfant avec...3 mois comparé à 15 ans...
Pourquoi pendant les 3 jours de mon retour, il m'a fait croire que tout « allait bien » pour me quitter le jour d'après.. Si je n'avais pas vu le message de sa collègue est ce qu'il aurait essayer de sauver notre couple où aurait il craquer plus tard en me m'avouant tout et me quittant... Je reste avec mes pourquois... Pour les 3 jours de mon retour, il m'a dit qu'il s'était peut être voilé la face, qu'il ne savait pas, qu'il était peut être pas fait pour la vie de couple...
Désolé pour la longueur , mais je voulais donner toutes les infos car je suis en grande partie responsable de ce qui arrive et je ne voulais pas éviter les détails qui montrent cela... Je regrette tellement...
Ce dimanche 22 aurait dû être notre anniversaire de la 16ème année de couple.

Merci de m'avoir lu.
#1305784
C'est important de pouvoir voir à quel moment on a pas assurer, à quel moment on a pas dit les bons mots , les bons gestes... sans tomber dans l'auto flagellation quand même. Le manque de communication n'est jamais la faute d'un seul je pense. Tu es sur la première étape d'un long chemin de reconstruction.
Bon courage à toi
#1305787
Oui je reconnais parfaitement que jai pu merdé... me suis excusée de ne pas avoir vu son mal-être et d'être partie si longtemps...
Mais je lui en veux de ne pas m'avoir dit tout ça, comme ne pas m'avoir dit qu'il pensait que j'étais partie pour un autre... jaurais réagi.
Comment on arrive à balayer 15 ans en quelques mois ... disons 1 mois et demi et demi puisque il me parlait de bébé etc jusque environ mi/fin juin quand j'étais absente...
J'ai si mal au fond de moi ... son manque et le poids de la culpabilité...
#1305797
luisonette a écrit :
21 sept. 2019, 17:42
Honnêtement jai tout analyser et il ny avait rien de rien ... justement il m'a reproché d'être partie quand tout aller bien dans notre couple... je me suis vraiment perdue et je ne saurais même plus expliquer les vraies raisons de ce break décidé par moi ...
La rupture me semble être un véritable gâchis
Il me semble assez humblement qu il faudrait commencer par la, à savoir pourquoi tu as pris la tangente alors que « tout allait bien ».
Perso, j ai du mal à croire qu on parte des mois de chez soi pour faire le point pour au final ne pas le faire s il n y a pas une raison, certainement inconsciente, mais qui mérite d être pointée sans quoi toutes tes relations futures sont vouées à l échec.
#1305803
Honnêtement je pense la peur d'avancer ... et quelques jours on sest engueulé pour une raison qui revenait "souvent" par le passé sur un fond de jalousie de ma part ... je suis aussi partie car je ne voulais pas être comme avant ; je voulais laisser passer ma crise de jalousie bidon dans ma tête et revenir après... et puis bah je suis allée chez ma copine, célibataire , qui s'amusait sans rendre de compte et je pense que cest la que je me suis perdue ...
Peut-être que je doutais de mes sentiments aussi, me lancer dans l'aventure bébé a fait que je me suis peit être posé des questions... mais il a fallu que je le perde pour me rendre compte que non je ne doute pas .
Quand je l'ai vu le dimanche post rupture, j'espérais le voir et me dire " ouais bah en fait non je ne laime pas " ca a été tout le contraire, jai débordé d'amour pour lui sans pouvoir lui dire et lui montrer ..
#1305807
En fait je sentais que j'allais lui faire une crise de jalousie pour la même raison que d'hab... J'ai voulu nous protéger de ça et je me suis sentie un peu prise au piège avec ses envies de bébé qu'il me répétait quotidiennement ... Je ne savais si j'en voulais, si je n'en voulais pas, si j'en voulais avec lui etc... J'avais beaucoup trop de questions dans ma tête et mon ex est tout sauf un bavard...J'avais peur de le décevoir si j'abordais ce sujet alors que lui rêvais de fonder notre famille! Puis deux ou trois autres sujets où il me mettait la pression, j'avais besoin de souffler ailleurs... Et vraiment au départ, je suis partie pour ces raisons, pour réfléchir...C'est ensuite que je me suis perdue complétement...
Il a fallu que je le perdre pour savoir ce que je voulais dans ma vie!!!
Honnêtement même si je l'espère au plus profond de moi même, je ne pense pas qu'il reviendra...Il a été trop blessé je pense et m'en veux...
#1305823
Bonjour,

Je suis désolée pour ton histoire, ça fait de la peine.

À part te dire que seul le temps te dira s’il reviendra vers toi, je pense que tu ne peux rien faire.

Je crois que l’on ne mesure pas la qualité d’une relation au nombre d’années passées ensemble. Et hélas oui, on peut balayer les choses en peu de temps. Des couples divorcent après 20 ans de mariage.

On pourrait justifier son comportement par plusieurs hypothèses, mais ce serait contre-productif.

On ne peut agir que sur soi, réfléchir à soi. Je ne te juge pas d’être partie, chacun fait comme il peut dans la vie. Tu as fait comme tu as pu à ce moment-là.

Seul le présent compte, on n’a aucune prise sur le passé. Aussi, vaut-il mieux, comme le dit si bien Elieza, que tu te comprennes peut-être davantage pour ne pas réitérer certaines choses.

La jalousie, par exemple, a un lien avec l’ego. Peut-être manques-tu de confiance en toi et peut-être aussi as-tu eu peur de devenir mère. Peut-être même que -inconsciemment bien sûr- la rupture blesse ton ego. Je ne dis pas que tu ne l’aimes pas, je ne suis personne pour le dire. Je dis juste que c’est un petit peu étrange que tes sentiments grandissent au moment où il te rejette.

Je ne te jette aucune pierre parce que moi-même je pars de temps en temps 2-3 jours chez mes parents souffler un peu loin de mon mec. Mais 3 mois s’apparentent à une rupture de mon point de vue. Même si ce n’était pas formulé par des mots, vous n’étiez plus un couple dans les faits. Peu importaient les sms que vous vous écriviez. On n’est pas en couple avec une personne en s’écrivant des sms. On est avec une personne en étant avec elle en personne de mon humble point de vue.

On apprend de nos expériences que seuls les actes comptent.

J’espère ne pas te faire de mal parce que c’est la dernière chose que je souhaite. Le sujet est délicat, je fais comme tout le monde de mon mieux!

Je tiens juste à te dire que tu as bien fait de lui dire dans ta lettre que tu regrettes et que tu l’aimes. Ainsi, il sait.

Le temps adoucit les choses. Prends confiance en toi, essaie d’en parler à un professionnel de santé. Il te faudrait comprendre tes agissements, vraiment. Cela relève peut-être de blessures ancrées en toi bien avant ta rencontre avec ton ex.

Plein de courage.
#1305839
Bonjour Luisonette,
Et désolée de ce que tu traverses .
Tu es actuellement dans le chagrin, la panique, le regret , car ton monde s'écroule , et c'est bien normal .
Du coup , tout à cette vague de chagrin, je trouve que tu ne t'interroges pas beaucoup sur tes sentiments à toi ( et encore une fois, c'est bien normal aussi, on est tous passés par là).

Il ne sert à rien de te flageller comme tu le fais .
Quand j'analyse ton récit, il me semble que ton couple ne te convenait plus . Sinon tu ne serais pas partie pendant 3 mois. Ce faisant tu prenais le risque de le perdre, et je pense que tu le savais ( je ne te jette pas la pierre, avec l'ex qui m'a amenée ici c'est moi qui ai lancé la première l'idée de la rupture parce que j'étais au bout.... et qui me suis lamentée pendant des mois sur ma perte quand il m'a prise au mot :roll: . Une fois sortie de cet état, je me suis rendue compte que je n'étais plus heureuse dans ce couple, que j'y étais seule depuis des mois et que je n'avais pas lancé ces paroles " en l'air" )
Bref

Par ailleurs tu parles beaucoup de l'apparence de votre couple, allant jusqu'à dire que les gens aimaient votre couple, que tu avais " tout pour être heureuse " . Ça semble être quelque chose qui compte beaucoup pour toi . Je pense que tu gagnerais à essayer de mesurer à quel point cette question du regard extérieur compte dans ta peine actuelle.

Enfin cette question d'enfant, qui me semble assez centrale . Tu te dis aujourd'hui prête . Vraiment ? Ou dans l espoir que tout redevienne comme avant ? Et encore une fois je ne t'accuse pas , on a tout à fait le droit de ne pas vouloir d'enfant. Là aussi c'est un domaine où tu gagnerais je pense , à faire le point sur de que tu veux, toi , en la matière.
Il me semble que cette envie différenciée explique beaucoup de choses dans votre rupture, Et il faut être très réaliste, quand on est ensemble depuis l'âge de 24 ans et qu'on arrête la pilule à 38 ans, c'est qu'on est pour le moins hésitant ou pas trop sûr( e? S? ) de vouloir des enfants ( et on en a tout à fait le droit, encore faut il être au clair avec ses propres envies et sur la même longueur d'ondes que don conjoint )
Bon courage à toi
Elieza ont aimé ça
#1305858
On se rend compte de nos erreurs et de nos sentiments une fois la personne perdue...
Pour les 3 mois très honnêtement, oui c'est long mais encore une fois, je me suis perdue en route... J'avais confiance en notre amour, en nous, alors je me suis perdue et chaque fois que j'y pensais je me disais que je pouvais rentrer à la maison après car je savais qu'on s'aimait...Oui, j'ai douté de mon amour pour lui, oui je ne savais pas si je voulais être mère etc etc et il a fallu ça pour me rendre compte que la seule réponse que j'ai c'est "oui".
Il a fallu en arriver à la rupture, comme une sorte d'électrochoc pour me ramener à la réalité de ce que je ressens au fond de moi.
Malheureusement trop tard, pour nous...
Quand je suis rentrée après ces 3 mois et durant les 3 jours précédent la rupture, je savais que je l'aimais, je lui ai dis que j'étais prête à ce qu'on fasse un enfant et tous les projets qu'on voulait (pourquoi pas d'enfant avant? j'ai eu un problème de santé à 30 ans qui a fait que je ne pouvais pas en avoir de suite, ensuite chômage, routine etc, lui n'en voulait pas forcément de suite etc).

Pour le regard extérieur, il n'a pas d'importance... Je dis que j'avais tout pour être heureuse, je parle d'un point de vue personnel... je cherchais peut être trop à tester son amour, à savoir "combien il m'aimait'' etc alors que j'avais juste un mec qui m'aimait devant moi... Mon manque de confiance en moi a participé aussi à la chute de notre couple.

ALors oui je suis partie bien trop longtemps hors de notre couple, oui j'ai mis du temps à me rendre compte de mes envies de maman etc ... Peut être que la routine de notre couple, ne me faisait pas me poser les bonnes questions... peut être que j'ai étais trop égoïste...
Tout ça, toutes ces erreurs de parcours, je m'en rends compte aujourd'hui dans la douleur... Une douleur insoutenable pour le moment avec je pense aucune chance qu'il revienne ... (plus de contact depuis 15 jours)
#1305962
Bonjour Luisonnette ,

j'espère que ça va un peu mieux
luisonette a écrit :
22 sept. 2019, 22:12
On se rend compte de nos erreurs et de nos sentiments une fois la personne perdue...
/Il a fallu en arriver à la rupture, comme une sorte d'électrochoc pour me ramener à la réalité de ce que je ressens au fond de moi.
Malheureusement trop tard, pour nous...
/Tout ça, toutes ces erreurs de parcours, je m'en rends compte aujourd'hui dans la douleur... Une douleur insoutenable pour le moment avec je pense aucune chance qu'il revienne ...
je ne suis pas forcément d'accord avec ça . Quand on subit la décision de l'autre, on a un réflexe de douleur, d'émotion , de panique, un peu primaire ; on veut le status quo ( je pense qu'on est programmés pour avoir peur de l'inconnu et s'accrocher à la routine, aussi inconfortable ou frustrante qu'elle soit ) ; il est évidemment beaucoup plus confortable d'être le décisionnaire ,surtout quand on pense sincèrement que l'autre restera à attendre sagement, quoi qu'il arrive .

Ce mouvement de panique , d'angoisse , d'ego aussi ,ce foisonnement d'émotions ne sont absolument pas propices à la réflexion ; or dans ce que tu décris, il y a vraiment des choses qui méritent réflexion ; non, on ne décide pas de faire un enfant en symbole de réconciliation alors qu'on n'a jamais su trouver le moment propice les 14 ans qui ont précédé (je suis désolée pour ton problème de santé, mais très franchement , je pense aussi , à te lire, que vous en aviez moyennement envie de cet enfant , ou pas envie en même temps, etc...) .
Tu n'as pas absolument pas à te justifier envers moi ou ce forum ; en revanche , encore une fois, je te conseille de te donner le temps de sortir de la douleur immédiate (et de l'auto flagellation, qui n'est pas productive) pour y réfléchir plus posément
bon courage à toi
#1306043
Merci pour tes mots.
Je lis bien ce que tu dis et je l'entends... Peut être que oui on en a pas eu envie, et que là que j'ouvre les yeux, c'est trop tard
Honnêtement je me suis analysée, et me suis posé cette question de savoir si c'était une douleur d'égo ou autre ressemblance que tu décris... Quand je l'ai vu le 8 sept, je me suis dit que j'allais le voir et peut être ne pas ressentir de l'amour qui m'aurait fait comprendre que... mais malheureusement non, je me suis rendue compte que oui, j'étais partie et posé des questions en partant mais en le voyant j'ai su que je l'aimais vraiment... Tout comme quand je suis rentrée début Aout, j'ai su en rentrant que je l'aimais... Pendant les 3 jours précédent notre rupture, j'ai continué à m'interroger et je savais que je l'aimais. Dans notre discussion en rentrant je lui ai dis ...
En 14 ans comme je te l'ai dis, on a vécu un peu comme des ados, à voyager, sortir etc et la question de l'enfant ne s'est pas forcément posé avant sauf l'année précédent mon arrêt pilule mais j'ai eu mon problème de santé et dès que j'ai guérie, j'ai arrêté la pilule.
Malheureusement je suis quelq'un qui réfléchie beaucoup ...Trop ... et crois moi j'ai analysé le truc dans tous les sens, et encore une malheureusement, j'en viens à la conclusion que je l'aime vraiment... trop tard.
#1306109
Bonsoir,

pour l'instant tu as le nez dans le guidon .
Avec le temps tu prendras du recul et tu sortiras de l'auto flagellation "je 'aime je l'aime je l'aime qu'ai je fait ?" ; du moins je te le souhaite , parce que vraiment ça n'est pas productif (même si c'est sûrement un passage obligé pendant les quelques semaines qui suivent une rupture non choisie) .
Je persiste à penser que tout ce qui a précédé est le signe d'un désaccord assez profond entre vous, mais il n'y a vraiment aucun intérêt à en débattre l'infini.

En attendant soigne ta santé , le sommeil, la nourriture, fais du sport, des sorties, essaie de voir des amis ,au début on se force et après on apprécie +++ et le reste vient avec le temps.

bon courage à toi

bonjour on a fait l'anniversaire des enfants en fa[…]

Bonjour, Je suis désolé de ce qu'il […]

Bonjour je m appelle Celine

Ça s est toujours bien passé avec se[…]

Bonjour Toenaw, J’ai lu rapidement ton hist[…]