Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Greasly
#1231447
Bonjour. Alors voilà, j'expose ma situation (un peu compliquée certes) :

Avec mon ex, relation de presque 3ans, il a changé de ville pour venir habiter avec moi, on s'était connu via un site de rencontre et ça a tout de suite été fusionnel. C'est un gars très intelligent, avec qui je rigolais énormément, mais qui n'est pas toujours très compréhensif ou indulgent.
Au début de la relation donc, j'étais follement amoureuse, ne voyant et ne jurant que par lui, lui ayant dévoué mon entière confiance, alors que je sortais d'une relation où j'avais été maltraitée et trompée.
Premières disputes, premières petites "fouilles" de ma part (un brin parano), je tombe de 20 étages et constate qu'il ne m'aime pas, il l'écrit, à d'autres, il dit qu'il ne connaît personne dans la ville où il se trouve, il demande des photos explicites à des nanas sur facebook. Au fond de moi je me décompose, je me dis que c'est encore une fois pour moi, mais tellement pas envie de me dire que j'avais fondé toute confiance en quelqu'un qui en fait ne m'aimait pas, c'était impossible pour moi de me dire ça. Alors je lui ai caché mes découvertes, je n'ai jamais rien dit et je faisais passer mes pleurs sur un autre sujet, en me disant qu'un jour il se rendrait compte que c'est moi qui l'aime.

S'en ai suivi une année tumultueuse entre réconciliations/engueulades. Je suis tombée enceinte l'année dernière alors que j'étais sous sterilet, et lui avait prévu de rentrer voir sa famille, à 8000 bornes de chez moi.. ça n'allait plus entre nous il m'a demandé de ne pas l'appeler pendant son absence (environ 6mois), de se parler par lettres manuscrites et de qq sms de temps en temps dans le but de moins se prendre la tête. Ce qui fait que le jour où j'ai avorté était le jour de son départ. Après 2 ans de relation je me retrouvais toute seule et à l'hopital. Et je n'avais pas le droit de le joindre trop. J'en ai extrêmement souffert. S'en ai suivi qu'il me larguait revenait me relarguer etc.

Avant qu'il ne rentre j'avais commencé à me détacher de lui comprenant qu'il ne m'aimerait jamais, et un soir, super bourrée, j'ai embrassé un mec. Et ça s'est reproduit quand je l'ai recroisé, bourré aussi. Je n'ai jamais été plus loin, et surtout, j'en ai absolument rien à faire. Le problème c'est qu'au début je lui ai caché, et qu'il a du me tirer les vers du nez pour que je lui avoue,, pareil pour 2 mecs à qui je parlais sur whatsapp, histoire de me rassurer. Ceux là je ne les aient jamais rencontrés. Il l'a appris et ça lui a fait un mal de chien qu'il m'a très difficilement pardonner.. Il est vrai qu'il était revenu en s'étant rendu compte qu'il m'aimait vraiment, qu'il s'était mal comporté, et moi je ne lui avais pas tout à fait pardonné, j'ai pas été compréhensive, c'était tout ce que j'attendais depuis le début tout ce qu'il m'a dit et en y repensant je sais même pas comment j'ai fait pour rater une occasion pareille avec lui, après les messages et l'histoire des bisous il y'a eu de très grosses disputes à ce sujet, et je m'en voulais énormément...on a décidé de ne vraiment plus être ensemble mais de continuer à se fréquenter, et que si on avait quelqu'un d'autre, on se le dirait, Sauf que la relation de mon côté était vraiment détérioré, et que quand j'ai rencontré un autre mec quelques mois plus tard après une énième dispute, et bien je suis rentré dans le jeu. J'ai sûrement inconsciemment choisi un mec qui n'habite pas en France, j'ai eu l'occasion de le voir et qu'il passe quelques jours chez moi mais ça me rendait malade de lui faire ça, j'ai annulé, puis c'est l'autre qui a annulé, même si il ne l'avait pas fait je lui aurait poser un plan, j'aurais été incapable de faire ça, mais d'un autre côté, je ne disais pas clairement "non" à l'autre mec. Il était très gentil avec moi, complétement hypocrite mais gentil et je me suis laissée prendre au jeu et j'avoue que je le relance parfois, pour me rassurer...

Maintenant mon ex est tombé dessus hier et là ça a été la goutte de trop. Ce que je comprends... J'ai enchainé les petits mensonges (Tu as encore ses messages? Non, alors que oui je les avais etc..)
Il me traite de pute, de chienne, qu'il n'aura plus jamais confiance en personne.... Mais pour moi ce n'était qu'un jeu, dangereux certes, mais je n'avais pas envie de passer à l'action, c'était que des paroles et pour moi on est pas en couple comme il me l'avait déjà dit et il avait fait la même chose, lui me dis que c'est pas pareil, que lui s'est rendu compte directement de ses erreurs et a supprimer son réseau social etc, qu'on s'était promis un minimum d'honnêteté..


Bref, à poser comme ça, je constate que ça peut paraître être un peu n'importe quoi, mais j'aimerais avoir des avis, car je suis complètement perdue et je culpabilise de manière hallucinante, et je crois qu'il ne me pardonnera jamais, et je suis tellement triste... et en même temps je me dis que si il me pardonne il sera à jamais suspicieux avec moi et que ça va nous rendre tout les 2 malheureux... Mais je l'aime vraiment, et je sais que lui aussi m'aimait vraiment après, je ne sais pas quoi faire...
Modifié en dernier par Greasly le 03 mars 2017, 15:24, modifié 3 fois.
par Elieza
#1231449
Greasly a écrit :
13 juin 2016, 16:16
Bonjour,
J'écris ici peut-être pour avoir quelques avis, quelques conseils.
Voilà, je suis restée un peu plus d'1 an avec un homme, je l'aimais éperdument mais je me suis rendue compte petit à petit qu'il était manipulateur, et qu'il ne m'aimais pas. J'ai quand même continuée, je me suis acharnée dans cette relation qui m'éloignait petit à petit de mes amis, de mon mode de vie, de moi-même.. J'ai finis par tomber enceinte malgré le port d'un stérilet,

Cet homme ayant son noyau familial dans un autre pays, il a du partir, malheureusement le même jour de mon avortement.
J'étais encore complètement amoureuse et j'ai énormément souffert. J'ai du réapprendre à vivre seule, à soigner les plaies que cette relation m'avait apportée, tout en conservant un bon contact avec lui, qui s'éssouflait de temps en temps puis reprenait.

Durant ce temps, j'ai fait une dépression et une perte de libido énorme. Mais j'ai commencé à me reconstruire, et alors je me sentais beaucoup mieux, limite "revivre", je ne me sentais plus jugée, je faisais ce que voulais, quand je voulais, bref j'ai fini par complètement reprendre ma vie en main et réussir mes études. Entre temps il m'avait quitté et a eût des propos assez grave à mon égard. Cette fois çi j'ai accepté la rupture et elle m'a été bénéfique.

Il est resté 6 mois là bas, et est revenu par surprise ce weekend. Je ne m'y attendais pas, je n'ai pas réussi à être vraiment aux anges ; nous avions discuté avant, et je lui avais fait part mon envie de vivre, de liberté, que j'étais jeune et que je ne veux plus être en couple, cette histoire m'a dégoutée de l'amour je n'y crois tout simplement plus. Nous nous sommes mis d'accord là dessus, je lui ai dit que sexuellement j'attendrais son retour mais qu'après il fallait qu'on fasse nos expériences et nos vies chacuns de notre côté.

J'étais contente de le revoir mais ça m'a renvoyé vers mes émotions passées, la culpabilité, le stress, l'anxiété. De son côté lui était limite tombé amoureux, m'ayant vu m'éloigner, et il m'a rapporté beaucoup de cadeaux, m'a couvert de compliments.. Mais ma vie avait déjà été reconstruite malgré tout et je me sentais perdue. Puis il a fouillé mon téléphone, est tombé sur des messages du temps où je m'étais inscrite sur un site de rencontre, (après qu'il m'ai quitté par texto), le fait que je ne lui en parle pas et me fasse passer pour la "gentille" l'a rendu fou.

On a eût toute une nuit épuisante de dispute où je pleurais des litres de larmes où lui me traitait de salope de pute de chienne etc.. il y'a même eût de la violence car je ne voulais pas le laisser partir, je ne sais pas pourquoi, je le retenais, du coup la violence s'en ai suivi..

Ca a fini par s'arranger le lendemain même si pour lui il ne me fait plus du tout confiance vis à vis de ça (d'un autre côté je n'ai fait que parlé à 3 garçons sans même les rencontrer, et à ce moment là je n'étais plus avec le mec) . Il est rentré chez lui dans la même ville que moi, on s'est reparlé, on a rigoler et on a décidé de se voir très peu finalement.
Mais le problème est que j'éprouve énormément de culpabilité, beaucoup d'anxiété de le savoir ici, je tiens beaucoup beaucoup à lui mais en même temps tout les signes me montrent qu'il est hyper toxique pour moi, je me sens comme sous une emprise, comme si j'avais une épée de damocles au dessus de ma tête continuellement, quand je lui en parle, il me dit que c'est dans ma tête, que lui s'en fou, mais je le sens, je le sais que non, et je le sais qu'il éprouve du ressentiment envers moi. Je ne sais plus quoi faire, comment réagir, quoi ressentir.

Je culpabilise énormément de toute cette situation je ne sais plus quoi faire..

Un an en 2016, 4 ans en 2017??

Sinon, quelque soit la durée, au final rien ne change, donc....
par Greasly
#1231450
Elieza78 a écrit :
03 mars 2017, 14:50


Un an en 2016, 4 ans en 2017??

Sinon, quelque soit la durée, au final rien ne change, donc....

Oui, un peu marseillaise sur ce coup, je vais rectifier, c'est vrai que la durée n'est pas importante, mais que veux tu dire par ton message?
par Rosaa
#1231452
Bonjour Greasly,
Greasly a écrit :
03 mars 2017, 14:46
je sortais d'une relation où j'avais été maltraitée
Je vais juste te demander si tu vois une quelconque différence avec cette relation-ci ?

Je te conseille de voir un professionnel il sera plus à même de t'aider que qui que ce soit ici.
Modifié en dernier par Rosaa le 31 mars 2018, 15:37, modifié 1 fois.
par Greasly
#1231453
Hanaé a écrit :
03 mars 2017, 14:55
Bonjour Greasly,
Greasly a écrit :
03 mars 2017, 14:46
je sortais d'une relation où j'avais été maltraitée
Je vais juste te demander si tu vois une quelconque différence avec cette relation-ci ?

Je te conseille de voir un professionnel il sera plus a même de t aider que qui que ce soit ici.

A ce point là alors... ?
par Elieza
#1231457
Greasly a écrit :
03 mars 2017, 14:53
Elieza78 a écrit :
03 mars 2017, 14:50


Un an en 2016, 4 ans en 2017??

Sinon, quelque soit la durée, au final rien ne change, donc....

Oui, un peu marseillaise sur ce coup, je vais rectifier, c'est vrai que la durée n'est pas importante, mais que veux tu dire par ton message?
Pas importante ok, mais entre 1 an et 4 ans, y'a quand même un sacré fossé...

Je veux dire que tu restes dans une relation où tu n'es pas bien "traitée", et que tu reproduis toi même ses comportements qui n'ont pas leur place dans une relation saine. Quand on aime, on ne va pas "voir ailleurs", même virtuellement.

Tout ce que tu décris, ce n'est pas de l'amour.
Et effectivement tu devrais songer a consulter, pour trouver ce qui te pousse a te comporter comme cela. Et surtout a vouloir le retour d'un mec qui te traite de chienne et de pute.
par comeonhey
#1231459
Bonjour Greasly,
J'imagine ta peine.
Ton ex n'est ni prévenant, ni fiable, ni à même d'avoir une relation égalitaire.
Je sais que c'est très dur mais effectivement, je pense que ton ex est dans le registre de la maltraitance émotionnelle psychologique et verbale, du coup ça pourrait t'aider de voir un e psy pour sortir des relations destructrices.
Courage!!
par Greasly
#1231463
Elieza78 a écrit :
03 mars 2017, 15:27
Pas importante ok, mais entre 1 an et 4 ans, y'a quand même un sacré fossé...

Je veux dire que tu restes dans une relation où tu n'es pas bien "traitée", et que tu reproduis toi même ses comportements qui n'ont pas leur place dans une relation saine. Quand on aime, on ne va pas "voir ailleurs", même virtuellement.

Tout ce que tu décris, ce n'est pas de l'amour.
Et effectivement tu devrais songer a consulter, pour trouver ce qui te pousse a te comporter comme cela. Et surtout a vouloir le retour d'un mec qui te traite de chienne et de pute.

1 an de relation ?? Euuh non, ça a fait 3 ans au mois de septembre...

Et je sais pas alors, ce n'est pas de l'amour de rester malgré qu'on vous quitte et revienne? Ce n'est pas de l'amour de pleurer comme une madeleine depuis qu'il est parti? de me sentir anéantie ? Je ne suis même plus capable d'envisager mes études auxquelles j'ai eu tant de peine à réussir.. Ca me rend malade. Je ne me rendais pas compte du mal que je faisais, en ce sens où on avait décidé de ne plus être "en couple", et je me suis peut être dit, si il le fait , je vais le faire aussi. Voir si j'en était capable.
Il ne me pardonnera jamais, et j'ai trop mal, sérieusement... Je sais que notre relation n'est pas la plus saine au monde, mais j'ai tellement mal de finir là dessus, je n'ai jamais aimé à ce point... jamais pardonné à ce point.. et je pense qu'on utilise tous des mots violents lors de coups de nerfs ou de découvertes comme celles ci... je ne sais pas..
par Greasly
#1231464
comeonhey a écrit :
03 mars 2017, 15:31
Bonjour Greasly,
J'imagine ta peine.
Ton ex n'est ni prévenant, ni fiable, ni à même d'avoir une relation égalitaire.
Je sais que c'est très dur mais effectivement, je pense que ton ex est dans le registre de la maltraitance émotionnelle psychologique et verbale, du coup ça pourrait t'aider de voir un e psy pour sortir des relations destructrices.
Courage!!
Merci de ta réponse..
Pour les psys oui j'y ai pensé mais ça coute cher et je suis en ce moment dans un pays étranger pour mes études, j'ai un gros manque de confiance en moi aussi ça n'aide pas trop dans mes relations, j'ai énormément de caractère en dehors de mes relations mais quand ça touche à l'amour je suis plus capable de rien.. Normalement je suis droite comme un I, j'ai trompé une fois quand j'étais gamine, j'ai plus jamais trompé quand j'étais en couple. Ni même parlé à quelqu'un. Là je me sentais pas aimé, et pas en couple, et j'ai parlé sur internet, et j'ai embrassé 2 fois 1 garçon. Et je lui ai pas dit. Sa peine est plus que légitime ...
Modifié en dernier par Greasly le 03 mars 2017, 18:52, modifié 1 fois.
par arnold40
#1231465
Bonour ​Greasly
​Avec mon ex, relation de presque 4ans, il a changé de ville pour venir habiter avec moi, on s'était connu via un site de rencontre et ça a tout de suite été fusionnel. C'est un gars très intelligent, avec qui je rigolais énormément, mais qui n'est pas toujours très compréhensif ou indulgent
- Alors, si je comprends bien, au départ rencontre via le net et ça s'est bien passé. ok. Puis, vous habitez ensemble, ça te confirme ses qualités mais tu te rends compte aussi de ses défauts... Quand on se met avec quelqu'un, ben déjà on essaie de bien le connaître et on l'accepte comme il est, avec ses qualités et se défauts, c'est un "package". Pas un reproche, juste un conseil...
​Au début de la relation donc, j'étais follement amoureuse, ne voyant et ne jurant que par lui, lui ayant dévoué mon entière confiance, alors que je sortais d'une relation où j'avais été maltraitée et trompée.
- Quand on est amoureux au début, on n'a d'yeux que pour l'autre, les papillons et tout le tralala... Normal. Par contre, tu as eu apparemment une relation compliquée avant lui, mais lui en as tu parlée ? Important la communication...
​Premières disputes, premières petites "fouilles" de ma part (un brin parano), je tombe de 20 étages et constate qu'il ne m'aime pas, il l'écrit, à d'autres, il dit qu'il ne connaît personne dans la ville où il se trouve, il demande des photos explicites à des nanas sur facebook. Au fond de moi je me décompose, je me dis que c'est encore une fois pour moi, mais tellement pas envie de me dire que j'avais fondé toute confiance en quelqu'un qui en fait ne m'aimait pas, c'était impossible pour moi de me dire ça. Alors je lui ai caché mes découvertes, je n'ai jamais rien dit et je faisais passer mes pleurs sur un autre sujet, en me disant qu'un jour il se rendrait compte que c'est moi qui l'aime.
- Premières disputes, ben ouais ça arrive dans les couples... Et c'est là que la communication est importante justement. Ton côté peut-être "parano", suite sûrement à ta relation précédente, te fait trouver des choses... Pour toi, apparemment ambigües... Et alors, pourquoi ne pas en parler ? Pourquoi ne pas crever l'abcès ? Tu commences déjà à te faire du mal et à te faire des films. Alors, que devant tes "preuves" (certes il n'est pas très cool de fouiller dans les affaires de sa moitié, mais tu avais des soupçons), tu aurais pu avoir à qui tu avais à faire... Cela aurait pu clarifier la situation dès le début. Et te donner une idée sur la suite ou non de ta relation...
​S'en ai suivi une année tumultueuse entre réconciliations/engueulades, je déçidait de ne plus trop voir mes amis, car cette relation me demandait intérêt et énergie et je n'ai jamais été vraiment capable de concicilier les 2.
- Normal, plus de confiance (de ta part), incompréhension de sa part, bref ça part en couilles... Mais pourquoi faire passer ta relation, apparemment toxique, avant tes amis ? C'est important les amis...
​Je suis tombée enceinte l'année dernière alors que j'étais sous sterilet, et lui avait prévu de rentrer voir sa famille, à 8000 bornes de chez moi.. ça n'allait plus entre nous il m'a demandé de ne pas l'appeler pendant son absence (environ 6mois), de se contenter de lettres manuscrites et de qq sms de temps en temps. Ce qui fait que le jour où j'ai avorté était le jour de son départ. Après 2 ans de relation je me retrouvais toute seule et à l'hopital. Et je n'avais pas le droit de le joindre trop. J'en ai extrêmement souffert. S'en ai suivi qu'il me larguait revenait me relarguer etc.
- Bon là, je tique... Donc, si j'ai bien compris vu la distance, il est soit étranger soit dom-tom. Jusque là, aucun souci. Par contre, t'es enceinte, tu vas faire une IVG et le mec il se casse et te demande en plus de ne pas le joindre... Mais on va où là ? Ce mec c'est une grosse merde, une raclure de bidet... Un égoïste pur souche... Tu m'étonnes que tu en as souffert... Mais là, il fallait le jeter comme une merde... Il en avait rien à foutre de toi... OK, l'amour c'est beau mais il y a des limites, et là elles sont plus que franchies... Alors, le reste, il te largue, tu reviens... Ben t'es dans en pleine dépendance affective avec un connard qui joue avec toi...
​Avant qu'il ne rentre j'avais commencé à me détacher de lui comprenant qu'il ne m'aimerait jamais, et un soir, super bourrée, j'ai embrassé un mec. Et ça s'est reproduit quand je l'ai recroisé, bourré aussi. Je n'ai jamais été plus loin, et surtout, j'en ai absolument rien à faire. J'ai été sincère et je lui ai dit, pareil pour 2 mecs à qui je parlais sur whatsapp, histoire de me rassurer. Ceux là je ne les aient jamais rencontrés.
- Ben normal, même bourrée... Tu commençais à comprendre que tu n'irais nulle part avec lui et donc tu voulais autre chose... Mais il fallait prendre LA décision d'arrêter.
​Il l'a appris et ça lui a fait un mal de chien qu'il m'a très difficilement pardonner.. il y'a eu de très grosses disputes à ce sujet, et je m'en voulais énormément...on a décidé de ne vraiment plus être ensemble mais de continuer à se fréquenter, et que si on avait quelqu'un d'autre, on se le dirait, Sauf que la relation de mon côté était vraiment détérioré, et que quand j'ai rencontré un autre mec quelques mois plus tard après une énième dispute, et bien je suis rentré dans le jeu. J'ai sûrement inconsciemment choisi un mec qui n'habite pas en France, j'ai eu l'occasion de le voir et qu'il passe quelques jours chez moi mais ça me rendait malade de lui faire ça, mais d'un autre côté, je ne disais pas clairement "non" à l'autre mec. Il était très gentil avec moi, complétement hypocrite mais gentil et je me suis laissée prendre au jeu et j'avoue que je le relance parfois, pour me rassurer...
- Là par contre, je ne te suis pas... Comment peux-tu rester avec un mec qui "soit-disant" ne t'aime pas, qui branche d'autres filles, qui préfère partir que rester à tes côtés pour un moment important de votre relation ? Et monsieur est vexé, et en plus il t'impose la relation qu'il veut... Sors de là !!
​Maintenant mon ex est tombé dessus hier et là ça a été la goutte de trop. J'ai enchainé les petits mensonges (Tu as encore ses messages? Non, alors que oui je les avais etc..)
- Et alors ? Lui as-tu dit ce que toi tu avais vu au début ? Et surtout, te rends-tu compte que votre relation est toxique et ne mène à rien ?
​Il me traite de pute, de chienne, qu'il n'aura plus jamais confiance en personne....
- ET ?? Tu acceptes ses insultes ?? Et qui peut faire confiance à l'autre dans votre relation ?
​Mais pour moi ce n'était qu'un jeu, dangereux certes, mais je n'avais pas envie de passer à l'action, c'était que des paroles et pour moi on est pas en couple comme il me l'avait déjà dit et il avait fait la même chose, lui me dis que c'est pas pareil, que lui s'est rendu compte directement de ses erreurs et a supprimer son réseau social etc, qu'on s'était promis un minimum d'honnêteté..
- Ben oui, il te l'avait dit, pas un couple, donc chacun fait ce qu'il veut... Mais il ne pensait pas que toi tu le ferais... Donc, c'est un gros connard... L'honnêteté, vous l'avez oublié (tous les deux) dès le début avec la confiance et la communication...
​Bref, à poser comme ça, je constate que ça peut paraître être un peu n'importe quoi, mais j'aimerais avoir des avis, car je suis complètement perdue et je culpabilise de manière hallucinante, et je crois qu'il ne me pardonnera jamais, et je suis tellement triste... et en même temps je me dis que si il me pardonne il sera à jamais suspicieux avec moi et que ça va nous rendre tout les 2 malheureux... Mais je l'aime vraiment, et je sais que lui aussi m'aimait vraiment après, je ne sais pas quoi faire...
- Mais de quoi tu es perdue ? Tu es avec un mec qui se fout de toi, qui fait sa vie, qui te reproche à toi de faire la tienne, qui n'est pas là pour les moments importants de ta vie (dont il est responsable) et qui te fait des reproches quand tu fais comme lui... Laisse tomber, coupes tout, même si tu es amoureuse, ce mec est toxique pour toi et te vole ta vie... Si il t'aimait vraiment, comme tu le dis, il n'aurait pas agis comme ça...

Courage
par Greasly
#1231481
​- Alors, si je comprends bien, au départ rencontre via le net et ça s'est bien passé. ok. Puis, vous habitez ensemble, ça te confirme ses qualités mais tu te rends compte aussi de ses défauts... Quand on se met avec quelqu'un, ben déjà on essaie de bien le connaître et on l'accepte comme il est, avec ses qualités et se défauts, c'est un "package". Pas un reproche, juste un conseil...


Oui, j'ai accepté ses défauts, peut être pas de la bonne manière, car je le savais un peu impulsif, pas toujours compréhensif au début c'est vrai que je pleurais beaucoup, à la limite de crises après il m'en a parlé et j'ai adapté ma façon de réagir, même si encore, l'ignorance me fait péter les plombs..
- Quand on est amoureux au début, on n'a d'yeux que pour l'autre, les papillons et tout le tralala... Normal. Par contre, tu as eu apparemment une relation compliquée avant lui, mais lui en as tu parlée ? Important la communication...


Oui, dès lors où nous avons parlé de nos passés amoureux, alors qu'on ne s'était pas encore vu, il savait que j'avais été malmené, avait même de la peine pour moi en ce sens.. je n'en ai jamais fait un sujet tabou , après je ne le rapellais pas constamment lors des dipsutes car je n'estimais pas ça juste de le faire culpabiliser pour un autre..
Premières disputes, ben ouais ça arrive dans les couples... Et c'est là que la communication est importante justement. Ton côté peut-être "parano", suite sûrement à ta relation précédente, te fait trouver des choses... Pour toi, apparemment ambigües... Et alors, pourquoi ne pas en parler ? Pourquoi ne pas crever l'abcès ? Tu commences déjà à te faire du mal et à te faire des films. Alors, que devant tes "preuves" (certes il n'est pas très cool de fouiller dans les affaires de sa moitié, mais tu avais des soupçons), tu aurais pu avoir à qui tu avais à faire... Cela aurait pu clarifier la situation dès le début. Et te donner une idée sur la suite ou non de ta relation...
Je sais, mais je me suis mise un gros voile sur le visage. En fait je n'avais jamais ressenti un tel amour et une telle confiance, et j'étais persuadée de sa fidélité et ce en tout point, et lorsque j'ai vu ça mon esprit à fait comme une éponge, et j'ai préféré tout oublier, alors que par moment ça me revenait en pleine figure et que j'allais très mal... Le jour où je lui ai avoué la découverte de discussions/photos avec des filles alors qu'il habitait avec moi, il l'a très mal pris ne voulais pas me pardonner d'avoir fouillé, ce que je redoutais par dessus tout, je lui ai demandé pardon d'avoir fouillé tellement je me sentais mal, suite à ça il a supprimer ses réseaux sociaux, et je ne lui en ai plus jamais reparlé, ni même engueulé pour ça...
- Normal, plus de confiance (de ta part), incompréhension de sa part, bref ça part en couilles... Mais pourquoi faire passer ta relation, apparemment toxique, avant tes amis ? C'est important les amis..
Je ne sais pas, je n'arrive pas toujours bien à faire la différence, j'ai l'impression que mes amis, quand ils le critiquaient ne voulais pas que je sois heureuse et du coup je ne leur en parlais plus, et eux m'en voulait de mon absence, j'ai énormément culpabiliser d'avoir agis comme ça mais là c'est clairement de ma faute..
- Bon là, je tique... Donc, si j'ai bien compris vu la distance, il est soit étranger soit dom-tom. Jusque là, aucun souci. Par contre, t'es enceinte, tu vas faire une IVG et le mec il se casse et te demande en plus de ne pas le joindre... Mais on va où là ? Ce mec c'est une grosse merde, une raclure de bidet... Un égoïste pur souche... Tu m'étonnes que tu en as souffert... Mais là, il fallait le jeter comme une merde... Il en avait rien à foutre de toi... OK, l'amour c'est beau mais il y a des limites, et là elles sont plus que franchies... Alors, le reste, il te largue, tu reviens... Ben t'es dans en pleine dépendance affective avec un connard qui joue avec toi... ​
En vérité il ne voulait pas qu'on se joigne beaucoup pour ne pas se disputer en plus à distance et mettre vraiment ça à profit. J'ai réussi à le joindre une fois 5min après l'opération juste avant qu'il ne prenne son vol, sa mère avait des soucis de santé et il a du rentrer.
- Ben normal, même bourrée... Tu commençais à comprendre que tu n'irais nulle part avec lui et donc tu voulais autre chose... Mais il fallait prendre LA décision d'arrêter. ​
Pour tout dire c'était un moment où lui m'avait quitté, bloqué de partout etc.. Je ne pensais pas me remettre un jour avec lui ni même le revoir..
​- Et alors ? Lui as-tu dit ce que toi tu avais vu au début ? Et surtout, te rends-tu compte que votre relation est toxique et ne mène à rien ?

Je lui ai dit oui, mais pour lui il n'a jamais demandé à quelqu'un de venir le voir, il ne l'aurait jamais fait... je l'ai chopé une fois et il a arrêté, et moi il m'a déjà dit que ça lui faisait du mal et il a continué... un peu comme pour moi, mais je n'arrive pas à comprendre en quoi cela est différent...



C'est dur de répondre à toutes les questions.. Je n'ai rien pour tout justifier je m'en rend bien compte.. Tu touches des points sensibles mais merci d'avoir pris le temps pour analyser de ton point de vue la situation..
Modifié en dernier par Greasly le 03 mars 2017, 18:49, modifié 1 fois.
par Greasly
#1231484
arnold40 a écrit :
03 mars 2017, 16:05
D'accord avec ​Hanaé


Mieux vaut aller voir un psychiatre qu'un psychologue.
Je n'apprécie pas la démarche qu'à un psychiatre. J'en avais déjà consulté un, très mauvaise expérience, peu d'écoute, des médicaments... j'ai davantage besoin de parole et d'écoute et que de médocs et de 30min par séance...
par Rosaa
#1231485
Un psychiatre peut tout à fait juste écouter. Change en tout simplement.
Modifié en dernier par Rosaa le 31 mars 2018, 15:34, modifié 1 fois.
par comeonhey
#1231486
Greasly a écrit :
03 mars 2017, 15:49
Merci de ta réponse..
Pour les psys oui j'y ai pensé mais ça coute cher et je suis en ce moment dans un pays étranger pour mes études, j'ai un gros manque de confiance en moi aussi ça n'aide pas trop dans mes relations, j'ai énormément de caractère en dehors de mes relations mais quand ça touche à l'amour je suis plus capable de rien.. Normalement je suis droite comme un I, j'ai trompé une fois quand j'étais gamine, j'ai plus jamais trompé quand j'étais en couple. Ni même parlé à quelqu'un. Là je me sentais pas aimé, et pas en couple, et j'ai parlé sur internet, et j'ai embrassé 2 garçons. Et je lui ai pas dit. Sa peine est plus que légitime ...

Coucou Greasly, je ne sais pas dans quel pays tu es ni quelles structures existent... Peut-être peux tu regarder sur internet si il y a des psys pas chers ou des psychiatres. Et voir aussi des liens et livres sur la codépendance. En tous cas, pour les garçons que tu as embrassés, je le vois comme une réaction de défense et je te comprends parfaitement (ça m'est arrivé aussi dans des relations très toxiques).
Sa peine à lui serait légitime si il avait tenu compte de la tienne.
Mais de ce que tu écris, il n'a pas respecté ce que tu ressentais et il t'a maltraité donc si tu peux, ne te sens pas coupable. Tu l'as dit toi-même normalement tu ne trompes pas. Bien sûr, partir aurait été + constructif mais si tu n'arrives pas à briser ce lien, c'est que quelque chose te pousse à le garder et il serait intéressant de comprendre quoi.
Je te souhaite d'y arriver.
Courage!
par Elieza
#1231491
Greasly a écrit :
03 mars 2017, 15:46


1 an de relation ?? Euuh non, ça a fait 3 ans au mois de septembre...
C'est toi qui a écris ça dans ton sujet de 2016...

Bref, dans quel pays es tu? En MP si tu préfères...
par Greasly
#1231495
Elieza78 a écrit :
03 mars 2017, 17:09
Greasly a écrit :
03 mars 2017, 15:46


1 an de relation ?? Euuh non, ça a fait 3 ans au mois de septembre...
C'est toi qui a écris ça dans ton sujet de 2016...

Bref, dans quel pays es tu? En MP si tu préfères...
Bon sang c'est à m'en faire tourner la tête , j'avais complétement oublié le sujet de 2016... je viens de le relire, c'est casiment le même que celui ci, c'est affolant je sais pas quoi dire... Et pour expliquer ça, 1 an de relation en appartement, nous avons débuté notre histoire à distance en mai 2014 ...
par Greasly
#1231497
comeonhey a écrit :
03 mars 2017, 16:42
Greasly a écrit :
03 mars 2017, 15:49
Merci de ta réponse..
Pour les psys oui j'y ai pensé mais ça coute cher et je suis en ce moment dans un pays étranger pour mes études, j'ai un gros manque de confiance en moi aussi ça n'aide pas trop dans mes relations, j'ai énormément de caractère en dehors de mes relations mais quand ça touche à l'amour je suis plus capable de rien.. Normalement je suis droite comme un I, j'ai trompé une fois quand j'étais gamine, j'ai plus jamais trompé quand j'étais en couple. Ni même parlé à quelqu'un. Là je me sentais pas aimé, et pas en couple, et j'ai parlé sur internet, et j'ai embrassé 2 garçons. Et je lui ai pas dit. Sa peine est plus que légitime ...

Coucou Greasly, je ne sais pas dans quel pays tu es ni quelles structures existent... Peut-être peux tu regarder sur internet si il y a des psys pas chers ou des psychiatres. Et voir aussi des liens et livres sur la codépendance. En tous cas, pour les garçons que tu as embrassés, je le vois comme une réaction de défense et je te comprends parfaitement (ça m'est arrivé aussi dans des relations très toxiques).
Sa peine à lui serait légitime si il avait tenu compte de la tienne.
Mais de ce que tu écris, il n'a pas respecté ce que tu ressentais et il t'a maltraité donc si tu peux, ne te sens pas coupable. Tu l'as dit toi-même normalement tu ne trompes pas. Bien sûr, partir aurait été + constructif mais si tu n'arrives pas à briser ce lien, c'est que quelque chose te pousse à le garder et il serait intéressant de comprendre quoi.
Je te souhaite d'y arriver.
Courage!

Ton message m'a fait beaucoup de bien à lire , réellement... En plus je me suis trompée, je n'arrête pas de m'emmêler les pinceaux, je n'ai embrassé qu'un garçon, deux fois, le reste c'était discussion-drague avec deux trois clanpins sur internet et un autre où c'était un jeu bref... J'en peux plus de passer mon temps à me justifier et pourtant je me sens tellement coupable je n'arrive plus à rien faire.. Merci pour ce message
par comeonhey
#1231500
Avec plaisir :)
Je connais cette culpabilité. Même si tu avais embrassé 20 garçons, j'aimerais que tu ne te sentes pas coupable. Parce qu'il ne s'agit pas d'une relation normale.
Dans une relation normale et bienveillante, je te dirai que oui, tu es responsable et que ce n'est pas correct. Mais pas dans ton cas. Pas dans ta relation. Là, pour moi, tu n'es absolument pas coupable.
Imaginons un homme qui donne 40 coups de poing à une femme et qu'à la fin, cette femme finisse par lui donner 2 baffes. Est-ce qu'elle serait coupable? Et est-ce que le garçon serait honnête en se plaignant des 2 baffes?
Je te dis ça parce que je sens à ton mal être et surtout à ton degré de culpabilité que ton ex a été particulièrement maltraitant.
Courage!!!!

Re, Je te conseille de mettre cartes sur table et[…]

Depression perte de soi

Tu vis un deuil, et c'est normal, le deuil de ton […]

Bonjour, Tout d'abord, arrête de penser &ag[…]

Perdue entre mon ex et mon copain

Si c'est le même gars, ça change la r[…]