Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Candyce
#1340286
Bonjour,

2 semaines que mon copain m'a quittée après 2 belles années, dont les derniers mois en vie commune. Sa décision a été un choc. Je ne m’y attendais pas.

J’ai toujours su de la chance que j'avais de l'avoir rencontré. On avait la même vision de la vie amoureuse (fidélité). On se soutenait beaucoup l'un l'autre et on se complétait au niveau de nos défauts.
On avait des activités communes, sorties romantiques. Des activités chacun de notre côté.
Quand on a emménagé ensemble, tout s'est bien passé.

Il y a 8 mois, j'ai perdu mon boulot et je l'ai très mal vécu. Mon copain était là pour me soutenir.
Au lieu de rechercher directement du boulot, j’ai déprimé. Je lui ai fait part de mon projet que j'avais en tête depuis longtemps de créer ma boîte (vente en ligne de produits créés par des personnes d’un centre de réinsertion car j’ai noué un contact avec leur responsable)

Mon copain me demandait comment les choses avançaient et je l’ai rembarré une ou deux fois. J’ai dit que je n’aimais pas en parler à ce stade (le responsable m’a un peu vendu que ces personnes étaient fiables et il s’est avéré que non)

Au début, il avait l'air de bien prendre la situation mais après il m'a dit que ce serait peut-être bien de reprendre un job. Mais je n’ai rien trouvé.

Il a commencé à lâcher des critiques .« Le ménage, c'est optionnel ?" si il y avait du bazar et "Ça va la vie d'artiste ?" quand j’allais à mon cours de guitare. Au début, je croyais qu'il rigolait, car le ton était léger. Puis j'ai vu qu'au fond, il était sérieux.
Les 2 derniers mois passés ensemble, il a commencé à devenir renfrogné, à ne plus vouloir faire d'activités avec moi. Je lui ai demandé si ça avait un rapport avec le boulot. Il m'a dit oui et non.
Il me disait qu’avec un seul salaire on ne pourrait plus faire ni crédit ni vacances. J’ai répondu que c’était temporaire mais il voulait que ça soit rapide.

J’avais aussi délaissé les tâches ménagères donc j’ai refait un maximum de ménage et de bons plats et appris des massages.
Malgré tous mes efforts, les choses n'étaient plus comme avant.

J’ai eu un déclic, une nuit où on venait de se coucher. Comme il n'était pas entreprenant, j'ai eu envie de le faire réagir et je lui ai posé une main sur les fesse (maladroite, brusque) il a retiré ma main en soupirant et dit "on dort", J’ai respecté son choix de dormir mais j’étais vexée.

Je me suis dit aussi qu'il avait peut-être envie d'évoluer. Alors je lui ai dit que j'étais prête pour le mariage. C’est là qu’il m'a dit qu'il se sentait perdu depuis quelques mois et qu'il n'était plus aussi certain de ses sentiments pour moi.
J’ai très mal pris, ne pouvais pas comprendre comment une seule erreur ou deux ont pu tout changer. Je lui ai dit qu'un tel changement relevait de la psychiatrie et que rien ne le retenait s'il avait l'impression que j'étais devenu un poids pour lui. Il n'a pas beaucoup réagi. Je suis partie chez ma sœur. Il m’a confirmé que c’était fini le lendemain et m’ a aussi demandé comment j’allais. à quoi j’ai répondu « à ton avis ? Je pleure ».

Pendant quelque jours j'ai fait un silence radio
Je lui ai ensuite envoyé un message d'excuses en lui disant que je serai là dès qu'il aurait envie de discuter de tout ça. Suite à cela on a eu une discussion au téléphone mais qui tournait en rond, avec peu de mots de sa part. On dirait qu’il ne veut plus s’exprimer, il est éteint. Pas de nouvelles depuis.

Je n’ai pas encore baissé les bras. Je me suis remise au crossfit (histoire d’avoir un beau corps), retravaille la guitare et le chant (j’ai un certain talent, selon lui, et c’est ça qui l’a fait craquer sur moi au départ), et j'ai mis de côté la création de ma boîte. J’ai retrouvé un travail qui commence début juillet. Il n’y a que lui qui manque à ma vie.

Je sais qu'il sera présent à une soirée que des amis communs organisent bientôt. J’ai très envie de le reconquérir et d’y aller pour essayer. Mais il est têtu j’ai peur qu’il ne me laisse pas une seconde chance.
Nous avons déjà eu un break de deux semaines dans le passé qui s’est arrangé. Mais là j’ai besoin d’aide car il ne me parle plus et j’ai peur de faire des interdits.
Avez vous des conseils?
Merci d'avance.
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

par Selmasultane
#1340287
salut Candyce,

Mon conseil principal serait d' arrêter de toute urgence de faire le chien savant pour qqn qui de toute évidence ne veut plus de toi( t' humilier toi même ne t' apportera rien de bon ) .

Le deuxième serait de t' interroger sincèrement sur ce qui motive ton envie de le " reconquérir " . " Parce que je l' aiiiiiiiiime" n' est pas la bonne réponse . Cherche plutôt du côte de " peur de perte des habitudes ", " réparation de blessure d' ego" ," terreur d' être seule et de ne jamais retrouver qqn"

Pendant que tu y seras , dans la chasse au déni , interroge toi sur cette contradiction : Tu parles de deux belles années , d' un choc pour toi , et de l' autre côté d' une première rupture au bout de 18 mois . Comment peux tu être aussi surprise de qque chose qui s' est déjà produit 6 mois avant ? Deux belles années où ça commence à sentir le sapin au bout d' un an, ce ne sont pas deux belles années en fait.

Bonne nouvelle toutefois , à l' issue de cette réflexion tu sortiras en te connaissant mieux , et le fait de grandir , de faire la différence entre le couple et l' amour inconditionnel parental par exemple, et de rencontrer qqn qui a autant envie d' être avec toi que toi d' être avec lui .
Janysse ont aimé ça
par Ethan101
#1340290
Candyce a écrit : 21 juin 2024, 18:47 Bonjour,

2 semaines que mon copain m'a quittée après 2 belles années, dont les derniers mois en vie commune. Sa décision a été un choc. Je ne m’y attendais pas.

J’ai toujours su de la chance que j'avais de l'avoir rencontré. On avait la même vision de la vie amoureuse (fidélité). On se soutenait beaucoup l'un l'autre et on se complétait au niveau de nos défauts.
On avait des activités communes, sorties romantiques. Des activités chacun de notre côté.
Quand on a emménagé ensemble, tout s'est bien passé.

Il y a 8 mois, j'ai perdu mon boulot et je l'ai très mal vécu. Mon copain était là pour me soutenir.
Au lieu de rechercher directement du boulot, j’ai déprimé. Je lui ai fait part de mon projet que j'avais en tête depuis longtemps de créer ma boîte (vente en ligne de produits créés par des personnes d’un centre de réinsertion car j’ai noué un contact avec leur responsable)

Mon copain me demandait comment les choses avançaient et je l’ai rembarré une ou deux fois. J’ai dit que je n’aimais pas en parler à ce stade (le responsable m’a un peu vendu que ces personnes étaient fiables et il s’est avéré que non)

Au début, il avait l'air de bien prendre la situation mais après il m'a dit que ce serait peut-être bien de reprendre un job. Mais je n’ai rien trouvé.

Il a commencé à lâcher des critiques .« Le ménage, c'est optionnel ?" si il y avait du bazar et "Ça va la vie d'artiste ?" quand j’allais à mon cours de guitare. Au début, je croyais qu'il rigolait, car le ton était léger. Puis j'ai vu qu'au fond, il était sérieux.
Les 2 derniers mois passés ensemble, il a commencé à devenir renfrogné, à ne plus vouloir faire d'activités avec moi. Je lui ai demandé si ça avait un rapport avec le boulot. Il m'a dit oui et non.
Il me disait qu’avec un seul salaire on ne pourrait plus faire ni crédit ni vacances. J’ai répondu que c’était temporaire mais il voulait que ça soit rapide.

J’avais aussi délaissé les tâches ménagères donc j’ai refait un maximum de ménage et de bons plats et appris des massages.
Malgré tous mes efforts, les choses n'étaient plus comme avant.

J’ai eu un déclic, une nuit où on venait de se coucher. Comme il n'était pas entreprenant, j'ai eu envie de le faire réagir et je lui ai posé une main sur les fesse (maladroite, brusque) il a retiré ma main en soupirant et dit "on dort", J’ai respecté son choix de dormir mais j’étais vexée.

Je me suis dit aussi qu'il avait peut-être envie d'évoluer. Alors je lui ai dit que j'étais prête pour le mariage. C’est là qu’il m'a dit qu'il se sentait perdu depuis quelques mois et qu'il n'était plus aussi certain de ses sentiments pour moi.
J’ai très mal pris, ne pouvais pas comprendre comment une seule erreur ou deux ont pu tout changer. Je lui ai dit qu'un tel changement relevait de la psychiatrie et que rien ne le retenait s'il avait l'impression que j'étais devenu un poids pour lui. Il n'a pas beaucoup réagi. Je suis partie chez ma sœur. Il m’a confirmé que c’était fini le lendemain et m’ a aussi demandé comment j’allais. à quoi j’ai répondu « à ton avis ? Je pleure ».

Pendant quelque jours j'ai fait un silence radio
Je lui ai ensuite envoyé un message d'excuses en lui disant que je serai là dès qu'il aurait envie de discuter de tout ça. Suite à cela on a eu une discussion au téléphone mais qui tournait en rond, avec peu de mots de sa part. On dirait qu’il ne veut plus s’exprimer, il est éteint. Pas de nouvelles depuis.

Je n’ai pas encore baissé les bras. Je me suis remise au crossfit (histoire d’avoir un beau corps), retravaille la guitare et le chant (j’ai un certain talent, selon lui, et c’est ça qui l’a fait craquer sur moi au départ), et j'ai mis de côté la création de ma boîte. J’ai retrouvé un travail qui commence début juillet. Il n’y a que lui qui manque à ma vie.

Je sais qu'il sera présent à une soirée que des amis communs organisent bientôt. J’ai très envie de le reconquérir et d’y aller pour essayer. Mais il est têtu j’ai peur qu’il ne me laisse pas une seconde chance.
Nous avons déjà eu un break de deux semaines dans le passé qui s’est arrangé. Mais là j’ai besoin d’aide car il ne me parle plus et j’ai peur de faire des interdits.
Avez vous des conseils?
Merci d'avance.

Personnellement, je pense qu'il est bon d'avoir une discussion au moins pour se mettre les idées en place. Je ne connais pas votre histoire en profondeur, donc je ne sais pas si ça vaut le coup que tu essayes de le reconquérir. Je pense que parfois - rarement - ça peut valoir le coup, mais il faut le faire pour les bonnes raisons. La rupture a été assez brutale je trouve, dans ce cas, et je comprends que tu sois perdue. Profite peut-être de la fête pour avoir une conversation franche avec lui, mais si tu vois qu'il est réticent, n'insiste pas, il ne faut jamais supplier. Au moins, tu seras fixée !
par Candyce
#1340291
Bonjour Selmasultane

Je n’avais pas l’impression de m’humilier juste montrer que j’avais su rebondir après une déprime. La première fois ce n’était pas une rupture mais juste un break. Après il s’est excusé et on en a plus reparlé.

Mais merci pour ton avis.

Bonjour Ethan

Je pense aussi que ça serait bien d’avoir une vraie discussion ensemble et cette soirée est une opportunité de le voir. Notre ami en commun pense qu’il faut y aller sinon j’aurais des regrets toute ma vie. Je n’ai pas l’intention de le supplier rassurez vous...
par Elieza
#1340292
Un break, c’est dans 98% des cas une rupture déguisée, la en l’occurrence tu croyais que vous aviez réglé ca mais le fait que vous n’en ayez jamais reparlé est TRÈS révélateur, justement. Mettre les trucs sous le tapis en espérant qu’ils ne pourrissent pas c’est pas une méthode de ménage très avérée…
par Candyce
#1340293
Bonsoir Elieza

J’avais peur que ce break soit une rupture. Il a nié et dit qu’il souhaitait toujours me voir et que c’était juste temporaire ce sentiment qu’il avait d’avoir besoin de s’isoler. Après deux semaines on s’est retrouvés mais ma déprime a fait que je n’avais pas envie d’en reparler et tout semblait réglé. On s’est même installés ensemble ensuite. J’ai bêtement pensé que tout était réglé comme par magie. J’espère pouvoir reparler de tout ça avec lui si ce n’est pas trop tard.
Avatar du membre
par Powercath
#1340294
Honnêtement, même si tu as bien envie de le reconquérir, je pense que t'as beaucoup de truc a travaillé de ton côté avant d'être véritablement prête a reprendre une relation. C'est tres peu de temps passé seule pour être remise sur les rails. Concentre toi sur ton bien-être, ta stabilité pro, etc. Après lorsque tu seras bien dans ta peau et que tu ne déprimeras pas pour un tout et un rien, y a plus de chance que tu sois agréable à cotoyer. Ton amoureux doit être une cerise sur ton sundae, pas une béquille anti-déprime.
par Candyce
#1340297
Bonsoir Powercath

Je te rassure je ne déprime pas « pour tout et rien ». C’était une déprime due à la perte de mon travail (résolu depuis). J’ai un tempérament joyeux le plus souvent.

Souhaitez moi bonne chance, j’ai décidé d’aller à la soirée. Sans trop d’attente mais pour ne pas regretter.
par Janysse
#1340299
Salut Candyce,

Comment s'est passée ta soirée ?

Je suis 100% d'accord avec Selma. Mon impression à te lire est que tu essaies par tous les moyens d'être parfaite aux yeux du monde et à ses yeux. C'est super que tu fasses du crossfit et de la guitare, que tu saches tenir un intérieur et faire des massages. Mais avoir un beau corps et savoir chanter n'est pas ce qui te rendra plus aimable aux yeux d'un homme. Ça ne te rendra pas plus méritante qu'une autre. J'entends que tu fasses toutes ces activités pour oeuvrer à ton épanouissement personnel et je t'encourage à poursuivre cette voie, mais sache qu'il n'y a pas de récompense supplémentaire pour les filles parfaites et surtout pas celle d'être plus aimées qu'une autre.

Ensuite je lis une communication pas top entre vous. J'ai l'impression que ton ex, au lieu de te dire clairement les choses et d'identifier ses besoins et ses points de crispation, a essayé de te faire passer le message en douce à coups de "le ménage c'est optionnel ?" ou "ça va la vie d'artiste ?". De ce que je lis ça l'emmerdait de devoir payer pour deux (d'où les reproches sur le crédit et les vacances désormais compromis).

Il ne t'a pas quittée à cause d'une seule erreur mais parce que ses sentiments étaient modifiés depuis longtemps. Et ça n'est pas parce que tu n'as pas retrouvé de boulot qu'il a cessé de t'aimer mais pour des raisons qui lui appartiennent et dont il n'a probablement pas entièrement conscience lui-même.

Courage !
Powercath ont aimé ça
par Candyce
#1340309
Bonsoir Ethan, Janysse

Merci pour vos encouragements.

La soirée aura lieu ce week-end.

Oui notre communication n’était pas top. Je n’ai pas compris ses propos sur le moment. Je pense que le vrai problème c’est la vie commune qui est arrivée trop tôt dans notre relation car tout allait très bien avant. Avec la perte de mon boulot ça s’est fait comme ça mais il n’était pas prêt et moi non plus.
Avatar du membre
par Powercath
#1340315
Salut Candyce, de mon point de vue la vie commune arrive quand elle arrive et ce n'est pas nécessairement négatif que cela arrive tôt dans une relation. Ce ne fait que accéléré le processus d'adaptation a l'autre. A moins que tu veules d'une relation éternellement chacun dans sa maison, la vie commune arrive a un certain point de la relation et c'est le vrai test du couple. Je suis resté 5 ans avec un homme, mais on s'est séparé 2 mois apres le début de notre cohabitation parce que nos vies n'étaient pas du tout compatible. Maintenant je suis avec un autre homme depuis 10 ans et nos cohabitons depuis le 2e mois de notre relation. (il revenait au pays et avait pas de logement) donc cesse de de culpabiliser. Votre relation a évolué comme ca et c'est tout. Tu ne devrais jamais cacher ta vrai personne a un homme pour lui plaire. Le fait d'avoir habité ensemble rapidement n'a que démontrer l'inévitable. Vous n'êtes pas compatible. Courage a toi.
Janysse ont aimé ça
par Candyce
#1340318
Bonjour tout le monde

Je suis donc allée à cette soirée. Je suis vraiment contente d’y être allée, même si jamais je n’aurais imaginé que ça se passe comme ça.

Quand je suis arrivé il était déjà là. Notre ami commun qui a organisé la fête m’a fait signe et je suis allée les saluer. Mon cœur battait très fort. Lui et moi n’étions pas à l’aise quand on s’est fait la bise mais ça a été mieux après que je lui ai fait un sourire qu’il m’a rendu.

Je voulais être rayonnante (je m'étais offert un maquillage chez l’esthéticienne et le coiffeur). Je me sentais belle et ça m’a vraiment porté. J’attirais les regards des hommes, qui me donnait une confiance en moi dont je n’ai pas vraiment l’habitude.
Lui avait du mal à me quitter du regard. Il m’a demandé comment j’allais bizarrement comme un robot. Cela ne m’a pas plu mais j’ai fait comme si je n’avais pas senti ça comme ça.

Comme j’avais un pansement au pied, car je m’étais blessée avec un clou rouillé il y a un moment déjà, on a parlé de ça. Mon pied ne me faisait plus mal du tout mais je ne sais pas pourquoi quand il m’a demandé c’était quoi, j’en ai rajouté des caisses. J’ai dit que j’avais encore mal quand je m’appuyais dessus. J’ai raconté comment je m’étais blessée. C’était cordial comme conversation mais pas vraiment chaleureux.


Il y avait beaucoup de personnes présentes, plus de trente environ. la fête avait lieu dans plusieurs pièces, et le jardin.
Au début on était au salon et il s’est mis à discuter avec d’autres personnes et je suis restée avec notre ami commun. Puis je suis allée au jardin pour prendre l’air et reposer mes oreilles de la musique . J’avais envie de pleurer. Pas de peine ni de joie mais d’émotions.Et là un type qui avait bu m’a bousculée dans le noir et je suis tombée dans l’herbe (sans me faire mal mais j’ai eu peur). J’ai voulu me relever et je me suis appuyée sur mon pied j’ai senti un léger élancement.
J’ai décidé de l’appeler lui au telephone et lui raconter ce qu’il s’est passé. Il est venu tout de suite. J’étais contente même si c’était roublard de ma part. Il m’a aidé à me relever et je l’ai remercié. On a marché et je m’appuyais sur son bras et il m’a taquiné en disant que j’avais toujours la poisse.

Ensuite on a été happés par une scène très drôle. Un gars avait eu un gage et était fessé par une fille. On a regardé la scène en commentant tout les deux et on a rit ensemble comme des petits fous. On était à nouveau dans la légèreté à se taquiner comme à nos débuts.

il a voulu chercher des glaçons pour mon pied et j’ai dit d’accord tellement j’ai trouvé ça gentil de sa part. Je n’en avais pas du tout besoin (il n’en a pas trouvé de toute façon). Ensuite il m’a rejoint dans la chambre de notre ami.

Je me suis allongée sur le lit, lui assis. On a parlé de son boulot et du mien. J’ai aussi pris la guitare de mon ami pour jouer ça nous a détendus.

J’ai senti que c’était le moment pour lui dire ce que j’avais sur le cœur. Je lui ai donc dit que j’avais compris que la vie commune ne lui avait pas plu. Aussi que j’étais trop dans mes soucis et je n’avais pas vu qu’il n’était pas bien. Que j’étais mal moi aussi et qu’il sait bien que ce n’est pas ma vraie nature. J’ai failli pleurer plusieurs fois mais j’ai tenu. Il s’est excusé pour m’avoir causé de la peine et lâché qu’il y avait peut être eu un malentendu. J’ai demandé si on pouvait pas essayer de repartir sur une relation plus légère sans vie commune comme à nos débuts, car on était pas prêts et c’était pas le bon moment. Il a dit « possible» après il a soupiré. On aurait dit que ça le fatiguait de se poser la question. J’ai posé la tête près de lui et il m’a caressée les cheveux. Je lui ai dit qu’on avait le temps s’il se sentait encore perdu mais que tout abandonner était-ce vraiment ce qu’il souhaitait ou ne pouvions pas dire que c’était juste un break comme la dernière fois. Car le manque de communication était le vrai problème selon moi. Il a répondu qu’il avait besoin d’être seul car ça n’allait pas comme c’était. J’ai demandé comment il le vivrait si j’avais quelqu’un d’autre que lui et il a dit que ça ne lui plairait pas. Il a ajouté « ça me gonfle. »
Ensuite on a changé de sujet. Il me tenait la cheville tout ce temps là. Je le sentais enfin présent. Je me suis rapprochée de lui et ça fait qu’on a eu un petit câlin.

Après comme on ne parlait plus peut être il m’a dit qu’il voulait aussi voir certaines personnes avant de partir et qu’il voulait partir tôt. Et on est parti chacun de notre côté. Je lui ai dit avant de me contacter quand il pourra il a dit oui.

Dimanche j’ai eu droit à un Sms de sa part mais juste salut ça va (sans cœur ni rien)J’ai répondu par un oui avec et cœur et un et toi? Il a répondu que oui et qu’il allait voter.
Mardi c’est moi qui lui ai envoyé un sms. Il m’a dit qu’il n’avait pas dormi de la nuit (longue histoire) donc je n’ai pas insisté.
Aujourd’hui j’ai eu un salut ça va. J’ai raconté ma journée de travail. Il s’est intéressé et à posé quelques questions.
Voilà où j’en suis.

Je trouve que c’est positif même si il n’y a pas oui franc et massif pour qu’on reprenne.
je pensais qu’on allait soit reprendre soit définitivement se séparer, mais je ne m’attendais pas à un oui peut être possible.
Avez vous des conseils? Je n’ai pas envie de lui forcer la main mais je sens qu’il a besoin d’être guidé . Je trouve la situation inconfortable si elle s’éternise.
par Ethan101
#1340319
Salut Candyce,

Tu trouves la situation inconfortable mais c'est lui qui a toutes les cartes en main. Il t'a quittée donc s'il décide de revenir, ça sera de toute façon à son rythme. Si je devais donner des conseils, ça serait de le laisser faire le "travail". S'il a envie de revenir vers toi, il le fera. Ca sert à rien d'élaborer des "tactiques" dans le but d'y parvenir. C'est pourtant ce que tu as fait durant la soirée XD Donc pour la suite: cool ! Laisse lui du temps, personnellement je trouve ses réactions plutôt positives même si ça ne veut rien dire. Il semble dans la réflexion, c'est un travail qu'il doit mener seul. Mais protège-toi quand même, je ne pense pas que cette situation devrait durer des mois non plus, car tant que tu as de l'espoir, tu es dans l'incapacité de faire ton deuil de cette relation...
par Candyce
#1340321
Bonsoir Ethan

Je te remercie pour ta réponse. J’essaie de le laisser agir mais je dois avouer que j’ai l’impression que ce qui nous a rapprochés jusqu’ici c’est d’être moi même dans l’action. Donc l’inverse bizarrement.

J’ai du nouveau. Je dois faire un vaccin tétanos. Il a proposé de m’y conduire car il fait très chaud et j’ai rendez vous en plein après-midi et je n’ai pas de voiture. Par contre il repart travailler après. Je me demande si je dois y voir un rapprochement ou simplement il ne veut pas que je traîne encore à faire vaccin.
par Elieza
#1340322
Candyce a écrit : 09 juil. 2024, 19:27

Je te remercie pour ta réponse. J’essaie de le laisser agir mais je dois avouer que j’ai l’impression que ce qui nous a rapprochés jusqu’ici c’est d’être moi même dans l’action. Donc l’inverse bizarrement.

Ben oui, voilà en fait. Si tu fais rien, il se passe rien. CQFD.
par Ethan101
#1340323
Candyce a écrit : 09 juil. 2024, 19:27
J’ai du nouveau. Je dois faire un vaccin tétanos. Il a proposé de m’y conduire car il fait très chaud et j’ai rendez vous en plein après-midi et je n’ai pas de voiture. Par contre il repart travailler après. Je me demande si je dois y voir un rapprochement ou simplement il ne veut pas que je traîne encore à faire vaccin.
Il t'a vraiment proposé de t'y conduire sans que tu lui demandes ? Si c'est bien ça, oui, c'est un rapprochement... Mais dans quel but (rester en bons termes ? ou bien il est en plein revirement émotionnel ?) ? Ben écoute, si tu veux saisir l'occasion, c'est maintenant où jamais: propose-lui d'aller boire un verre un autre jour ! Inutile de languir pendant des semaines en se demandant quelles sont ses intentions, tu seras vite fixée selon sa réaction (s'il dit "non", accepte qu'il n'est plus intéressé).

Concernant le fait que si tu n'agis pas, il ne se passe rien: je pense que ce n'est pas au largué de courir après le largueur. Tu ne peux pas "forcer" l'autre à revenir vers toi. Tu ne peux pas contrôler la volonté de l'autre. Par contre, ce que tu peux faire, c'est créer les conditions qui seront propices à son retour, sans garantie de succès évidemment. Si tu l'invites à boire un verre par exemple, et qu'il accepte, ce n'est pas pour le saouler pendant une heure en lui disant que tu l'aimes et qu'il doit revenir vers toi... Passe juste un moment agréable avec lui, et ne lui demande rien. S'il est encore vraiment amoureux de toi, ça suffira pour le faire cogiter... N'oublie jamais que tu es ta première priorité, maintenant. Quelqu'un qui redevient indépendant affectivement est toujours plus séduisant qu'une personne en demande...

Note bien que tout ceci n'est que mon avis, je n'ai absolument pas la recette pour faire revenir les gens. Mais mes propres parents se sont retrouvés après une séparation, alors je me dis qu'il peut toujours y avoir une chance, si tu sens que ton couple en vaut VRAIMENT la peine et que tu ne cherches pas juste à combler un vide dans ta vie avec quelqu'un qui ne te conviendrait pas.
par Selmasultane
#1340325
Salut Candyce,

Honnêtement, ca serre le coeur de lire ton récit, tellement le contraste entre ce que tu espères et interprètes toi et ce qui se passe réellement est énorme. On est tous passés par là ( moi ce n' était pas un clou rouillé mais une entorse à la cheville au volley).

Je vais t' indiquer ce que je lis moi de ton récit, de façon sans doute plus détachée que la tienne, et a la lumière de mon expérience et celle collectée ici depuis des années

Ci dessus je t' écrivais "Mon conseil principal serait d' arrêter de toute urgence de faire le chien savant" et je lis:
"Je voulais être rayonnante (je m'étais offert un maquillage chez l’esthéticienne et le coiffeur" >faire ça pour toi c' est bien, le faire pour parader a ses yeux, ça fait de la peine

"Mon pied ne me faisait plus mal du tout mais je ne sais pas pourquoi quand il m’a demandé c’était quoi, j’en ai rajouté des caisses. J’ai dit que j’avais encore mal quand je m’appuyais dessus. J’ai raconté comment je m’étais blessée." Tu essaies d' attirer sa pitié , pareil ça fait de la peine de te voir mendier ainsi son intérêt , surtout qu' il s' en fout en fait , il est tout juste " cordial"

Tu continues en l' appelant au téléphone parce que tu es tombée dans l' herbe ( what the fuck franchement ? Qui appelle au téléphone au secours qqn dans une soirée a cause d' un léger élancement ressenti ?)
Au dessus je te conseillais de faire la différence avec l' amour inconditionnel parental, on est en plein dedans...

J' arrête là , mais bon tes tentatives de rapprochement physique alors que lui soupire, est évasif et laconique , ca ne m' inspire que de la peine pour toi de t' enliser dans ton humiliation.

Toute la suite, les " ça va?" polis et les conversations" pluie et beau temps " , on a tous connu ça . Et les largueurs a 99% vont rester dans ce flou, c' est en fait très rare qqn de catégorique et limpide ( sauf quand on les pousse dans leurs retranchements , ce que tu te refuses à faire ou quand on découvre brutalement qu' il a qqn d' autre ) .

Bref, je te souhaite un jour de comprendre que ton amour propre et ta dignité, ça doit être ta priorité.

Bon courage
par Candyce
#1340327
Bonsoir Ethan

Cette proposition de m’accompagner vient de lui, je ne lui aurais jamais demandé ça.

Je te rassure je ne l’ai jamais saoulé en lui disant que je l’aime pendant 1h, cela ne me viendrait même pas à l’idée. Mais sinon je ne pense pas lui donner rendez vous. La balle est dans son camp ce n’est pas à moi de le faire. J’ai compris la distinction entre créer les conditions propices à son retour et essayer de l’influencer. Je ne fais que garder le contact par sms (ou téléphone quand c’est important), mais je ne lui demande rien.

Bonsoir Selmasultane

Tu as simulé une entorse toi? Je ne lui ai pas dit que ma douleur au pied était presque totalement partie, mais je n’ai pas vraiment pensé à lui faire pitié. Je voulais juste avec lui pour discuter et ça me paraissait une bonne astuce. Je n’avais pas apprécié les discussions juste avec un ça va? Il a arrêté ça. On a eu des vraies conversations depuis et il revient vers moi de lui même par sms. Je ne sais pas combien de temps attendre pour lui demander où il en est. Je ne veux pas lui mettre la pression alors qu’il est encore perdu. Suis-je humiliée car j’attends un peu qu’il se décide? Je n’avais pas senti ça comme ça.
par Elieza
#1340328
Bonsoir, pardon mais j’ai le même ressenti que Selma. Tu essaies d’attirer son attention par des moyens divers et variés, mais la réalité (un peu hard certes mais la réalité) c’est qu’on ne devrait jamais avoir à essayer d’attirer l’attention sur soi, de quelque manière que ce soit (en faisant pitié, en essayant d’être rayonnante, en inventant des trucs, etc).
Si l’autre a envie de revenir, parce qu’il t’aime et que tu lui manques, pas besoin de toutes ces stratégies et ces subterfuges.
Même juste « garder le contact léger par sms » ça pue, parce que toi tu attends quelque chose.
Si il a envie de te revoir, pour les bonnes raisons, il sait où te trouver dans que tu aies à mendier.