Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1333969
L'amour sain avec ton ex qui " n'était pas pour l'amitié homme-femme " ?
À voir ...
Elieza te l' a dit : halte à la flagellation ;)

Tu as vécu qque chose de très difficile , vraiment très difficile .
Cela fait beaucoup à supporter , digérer, " processer" en une grosse année .

Janysse ( coucou ;) ) analyse ça très bien. Quand j'avais votre âge ( mode " ancienne combattante" :D ) , je ne " tombais " que sur des mecs en couple. Il m'a fallu trèèès longtemps pour comprendre qu'un amour sans obstacle n'était pas pour moi digne de ce nom, que j'avais pathologiquement besoin qu'on me " préfère " à une autre ,et que je me sentais davantage aimée, valorisée ainsi ( en vérité, ça n'aboutissait surtout qu'à des situations chaotiques , merdiques , compliquées ) . J'ai fait le lien avec mon histoire perso ( coucou papa maman :mrgreen: ) . Ça ne veut pas dire que j'ai trouvé for ever la recette de l'amour durable ( je la monnayerais très cher sinon :lol: ) mais j'arrive mieux à faire un pas de côté et a m'observer quand je sens que mes vieux démons me chatouillent .

Bon courage à toi
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

#1333971
Ouais, je pense que je devrais revoir ma définition d'amour sain ahah..

C'était évidemment difficile mais est-ce que j'aurais pas pu mieux le gérer afin de ne pas vomir mon mal-être et ma douleur sur les autres ? M'enfin ce qui est fait est fait et supposer n'apporte rien. Mais c'est vrai que du coup je n'en parle pas trop de cette relation et de cette rupture. Puis 6 ans, autant vous dire qu'il s'est passé tellement de choses que je ne saurais pas où commencer. Mais de toutes mes relations, elle reste la plus belle (pas compliquée cela dit quand on regarde la dernière en date -_-)

Je prends fortement en considération la deuxième partie de ton message. Ça n'a pas dû être facile du tout. Qu'est-ce qui t'a aidé à ce moment là ? Tu voyais un(e) psy ? Des livres ? Ou simplement toi avec toi même ?

Merci encore pour tes messages !
#1333972
Coucou Lara,

as-tu été suivie par un·e professionnel·le lors du décès de ton frère ?

Pour le reste, tu as géré comme tu as pu, et il serait sans doute bénéfique pour toi de commencer un travail pour te pardonner d'avoir agi comme tu l'as fait. Ce qui s'est passé est un drame sans nom, et c'est tout à fait normal que tu aies eu besoin de vomir ta douleur et ton mal-être sur les autres.

Tu es bien arrivée à être compréhensive, tolérante et bienveillante envers ton ex lorsque qu'il a perdu son chien, et qu'il était super distant avec toi alors que tu récurais sa maison. Pourquoi ne pas te donner cette même douceur bienveillante à toi, par rapport à ce drame-là ?
Selmasultane a écrit :Quand j'avais votre âge ( mode " ancienne combattante" ) , je ne " tombais " que sur des mecs en couple. Il m'a fallu trèèès longtemps pour comprendre qu'un amour sans obstacle n'était pas pour moi digne de ce nom, que j'avais pathologiquement besoin qu'on me " préfère " à une autre ,et que je me sentais davantage aimée, valorisée ainsi ( en vérité, ça n'aboutissait surtout qu'à des situations chaotiques , merdiques , compliquées ) .
Ah ben oui ça c'est typique, on nous met en concurrence les unes les autres, et il faut se battre pour être celle qui sera choisie. Mise en pratique vulgaire et bas de gamme : le Bachelor qui doit choisir entre toutes ces donzelles prêtes à se faire les pires crasses et se plier en 12 pour être l'heureuse élue...
LaraTRPN a écrit :(Dois-je avoir honte de ne pas du tout connaître Mona Chollet ? Je me penche de ce pas sur cet auteur ! Pour ma part j'ai commencé "demain les chats" de werber que j'aime beaucoup )
La honte n'a rien à faire ici ;) C'est une autrice (essayiste, journaliste) féministe dont le dernier ouvrage analyse les relations hétérosexuelles et les représentations culturelles qui les façonnent... et les sabotent ! Je trouve que le principal intérêt de ce genre d'analyses socio-politico-culturelles, c'est qu'elles nous délestent d'une part de culpabilité : JE n'ai pas assez bossé sur moi, JE suis trop exigeante dans mes relations, JE suis une dépendante affective incapable de se démerder seule et je n'arrive pas à avancer, JE rêve d'une histoire d'amour et je me trouve conne de rêver de ça, etc etc. Ben en fait tout ça c'est avant tout déterminé par quelque chose qui nous dépasse et qu'on absorbe depuis toutes petites... Le tout est d'en prendre conscience pour devenir réellement libres ! (Désolée je suis en mode compte-rendu de lecture ce soir !)
Elieza ont aimé ça
#1333973
Oui j'ai rapidement contacté une psychothérapeute 1 mois après le décès de mon frère car je sombrais fortement (j'ai fais une TS) et depuis je la vois toujours. Elle m'aide beaucoup et je me remercie de l'avoir contacté !

J'ai une tendance à offrir aux autres ce que je suis incapable de m'offrir moi, notamment cette bienveillance. J'ai beaucoup de mal à me pardonner quand je blesse les autres même si les circonstances sont atténuantes et par conséquent je m'auto-sabote constamment. J'aspire pourtant à m'apporter + d'amour et de tendresse (plutôt que d'en donner à un type pas foutu de faire sa vaisselle).

Je suis tellement d'accord avec vous. Et toutes ces émissions à la con n'aident pas à se construire sainement en tant que femme UNIQUE et à part entière ; on se sent pratiquement toujours en concurrence et si ce n'est pas en amour c'est physiquement (les réseaux sociaux, pire invention, j'suis bien contente de n'être sur aucun, même à mon jeune âge !)

Alors tu m'as super bien vendu Mona Chollet !! Ça me donne très envie de la lire, je suis persuadée que ça va me plaire. J'irais me procurer un de ces livres dès que je termine le mien !

Merci beaucoup pour ton temps et ta bienveillance Janysse. Tes mots m'apportent beaucoup.
#1333975
LaraTRPN a écrit : 18 août 2022, 21:01 Ouais, je pense que je devrais revoir ma définition d'amour sain ahah..

C'était évidemment difficile mais est-ce que j'aurais pas pu mieux le gérer afin de ne pas vomir mon mal-être et ma douleur sur les autres ? M'enfin ce qui est fait est fait et supposer n'apporte rien. Mais c'est vrai que du coup je n'en parle pas trop de cette relation et de cette rupture. Puis 6 ans, autant vous dire qu'il s'est passé tellement de choses que je ne saurais pas où commencer. Mais de toutes mes relations, elle reste la plus belle (pas compliquée cela dit quand on regarde la dernière en date -_-)

Je prends fortement en considération la deuxième partie de ton message. Ça n'a pas dû être facile du tout. Qu'est-ce qui t'a aidé à ce moment là ? Tu voyais un(e) psy ? Des livres ? Ou simplement toi avec toi même ?

Merci encore pour tes messages !
Would have, should have...on n'est " coupables" de rien dans une relation amoureuse, en revanche , on peut essayer de se connaître mieux pour l'avenir ..car comme tu le dis , rien n'est plus stérile qu'essayer de changer le passé ;)

Quant à moi , et bien ça ne s'est pas fait en un jour , loin de là, d'autant que j'ai fui toute forme d'introspection pendant la plus grande partie de ma vie ( hop un couvercle et en avant ;) ).

Cette réflexion a commencé plus de 5-10 ans après cet enchaînement de relations malencontreuses, toute seule ( presque malgré moi en fait, le couvercle n'était pas totalement étanche ) . Mais ce qui m'a vraiment fait prendre le temps de me pencher la dessus , c'est la rupture hyper douloureuse qui m'a fait venir sur ce forum Il y a 4 ans ( et là j'ai vu plus de psy que dans toute ma vie auparavant, je me suis intéressée à la méditation , bref j'ai arrêté de courir - apres études, concours, mariage, enfant, maison, re concours- pour observer - douloureux mais indispensable ;) )
Loserlover51 ont aimé ça
#1333977
Merci pour ton message.

Je pense sincèrement que je suis à ce stade où je dois me poser et m'observer. Mais effectivement c'est très douloureux. Je note que ce n'est pas tant le fait de se retrouver "seule" (dans le sens célibataire) qui me pose problème mais plutôt de me retrouver complètement face à moi-même et de me rendre compte que ce moi-même est un pur inconnu.

Avant ma relation de 6 ans, j'ai eu une relation de 2 ans et demi. Ce qui ramène la dernière fois à laquelle j'ai été célibataire à mes 19 ans. Le fait d'être, 9 ans après, de nouveau face à moi mais version adulte c'est très compliqué parce que je ne connais pas cette personne du tout. Enfin je sais pas si c'est hyper clair ce que je raconte ahah.

Merci encore pour ton temps et une belle journée/soirée à toi.
#1333979
Bonjour Lara,

Comment ça va aujourd'hui/ce matin ?

Tu n'as pas eu de suivi psychiatrique/médicamenteux, même après ta TS ?

LaraTRPN a écrit :Avant ma relation de 6 ans, j'ai eu une relation de 2 ans et demi. Ce qui ramène la dernière fois à laquelle j'ai été célibataire à mes 19 ans. Le fait d'être, 9 ans après, de nouveau face à moi mais version adulte c'est très compliqué parce que je ne connais pas cette personne du tout. Enfin je sais pas si c'est hyper clair ce que je raconte ahah.
Je me souviens avoir initié ce travail en 2019 après une rupture un peu sale (très). J'avais passé plus de temps célibataire qu'en couple mais je ne savais pas pour autant qui j'étais, j'avais passé ma vie à me suradapter aux autres, à ce qu'on attendait de moi, ce que je pensais devoir faire pour être normale, pour être intégrée. Toute ma vie n'était pas un mensonge ou la réponse à des attentes sociales, loin de là, mais j'avais besoin des autres pour exister. Ce travail se poursuit aujourd'hui, et je peux dire maintenant que me découvrir a été la plus belle rencontre de ma vie. Ça prend un temps infini, des séances de psy à raison de 2 à 4 fois par mois (je suis aussi suivie pour anxio-dépression et d'autres trucs), du temps de lecture, du temps pour faire des activités pour moi, et beaucoup, beaucoup de temps seule. Mais ça vaut le coup.

Alors tu peux voir ça comme le début d'un chemin excitant le long duquel tu vas partir à ta propre rencontre !
#1333980
Ce matin c'est franchement bof. Heureusement aujourd'hui je passe la journée avec une amie.

Après ma TS j'ai été un an sous antidépresseur, ça m'a beaucoup aidé !

C'est mot pour mot ce que je ressens ; non pas que ma vie soit u n mensonge mais m'adapter constamment à ce que je pense que les autres attendent de moi ça a finit par me faire douter de ce que moi je veux vraiment.

Ton message est encourageant ! Parce que pour l'instant je peux pas avancer que c'est la plus belle rencontre de ma vie, loin de là ! J'aimerais arriver à avoir un parcours similaire au tien, mais c'est tellement dur... Cependant cela donne envie, surtout quand je vois que tu n'en retires que dû bénéfiques et du positif !
#1334003
Mon parcours n'est ni idéal ni exemplaire, et loin d'être terminé. J'en ai chié, j'en chie encore, et c'est pas fini ! Mais, à un moment quelque chose en moi a compris que, quitte à en chier, autant que ce soit pour des trucs qui valent le coup, donc pour MOI, plutôt que pour des mecs qui n'en ont rien à foutre de ma pomme (il y en a eu un paquet).
Loserlover51 ont aimé ça
#1334005
LaraTRPN a écrit : 19 août 2022, 06:59 Merci pour ton message.

Je pense sincèrement que je suis à ce stade où je dois me poser et m'observer. Mais effectivement c'est très douloureux. Je note que ce n'est pas tant le fait de se retrouver "seule" (dans le sens célibataire) qui me pose problème mais plutôt de me retrouver complètement face à moi-même et de me rendre compte que ce moi-même est un pur inconnu.

Avant ma relation de 6 ans, j'ai eu une relation de 2 ans et demi. Ce qui ramène la dernière fois à laquelle j'ai été célibataire à mes 19 ans. Le fait d'être, 9 ans après, de nouveau face à moi mais version adulte c'est très compliqué parce que je ne connais pas cette personne du tout. Enfin je sais pas si c'est hyper clair ce que je raconte ahah.

Merci encore pour ton temps et une belle journée/soirée à toi.
C'est totalement clair.

Et très familier puisque lors de ma rupture d'il y a 4 ans , je n'avais jamais été célibataire plus de quelques mois pendant plus de ....25 ans ( j'ai attribué toute cette douleur à cette rupture alors qu'il me paraît évident à présent que j'étais egalement et peut être surtout terrorisée d'être" seule" )

Tu regardes tout ça avec beaucoup de sagesse , j'ai confiance en tes capacités à aller mieux ;)
#1334008
C'est exactement ce que je pense traverser aussi ; j'attribue cette souffrance à ma rupture avec l'homme sans balai alors qu'il ne représente finalement que cette petite goutte qui a fait déborder le vase (mais une goutte dans un vase c'est pas grand chose). J'suis complétement terrorisée d'être seule.

25 ans... pfffouah ça devait être une sacré rencontre que de te retrouver.

Merci beaucoup pour tes messages en tout cas, tu participes (avec tous ceux qui m'ont répondu) à m'aider à y voir beaucoup plus clair. Je me remercie d'être venue sur ce forum, il est complétement incroyable. Merci.
Elieza ont aimé ça
#1334017
SOS ; mon cerveau me retourne... le cerveau.

Depuis ce matin je suis prise d'un regret et d'une culpabilité sans pareils ; j'ai l'impression que c'est moi qui ai merdé, moi qui devrait me battre pour lui (je sais ce que vous pensez en lisant ça), moi qui devrait le rattraper (parce que je me dis le pauvre il a souffert dans sa vie, si je tiens à lui je pourrais juste lui montrer), je ressens un manque c'est ridicule parce que je sais au fond de moi... alors j'ai envie de le débloquer sur ce réseau bidon qu'est whatsapp, sans lui écrire juste pour... me faire du mal ? Le stalker de nouveau ? Mes pensées partent dans tous les sens, c'est un véritable bordel..
Loserlover51 ont aimé ça
#1334019
LaraTRPN a écrit : 20 août 2022, 18:25 SOS ; mon cerveau me retourne... le cerveau.

Depuis ce matin je suis prise d'un regret et d'une culpabilité sans pareils ; j'ai l'impression que c'est moi qui ai merdé, moi qui devrait me battre pour lui (je sais ce que vous pensez en lisant ça), moi qui devrait le rattraper (parce que je me dis le pauvre il a souffert dans sa vie, si je tiens à lui je pourrais juste lui montrer), je ressens un manque c'est ridicule parce que je sais au fond de moi... alors j'ai envie de le débloquer sur ce réseau bidon qu'est whatsapp, sans lui écrire juste pour... me faire du mal ? Le stalker de nouveau ? Mes pensées partent dans tous les sens, c'est un véritable bordel..
Je comprends ce que tu vis ! Bienvenue dans mon cerveau !

Le problème d'avoir de la culpabilité c'est que d'un coté cela va élever ta réflexion et apprendre de tes erreurs mais d'un autre tu risques de t'enfermé dans une boucle de "Et si". Voir craquer ton silence radio pour au finale , être déçus du contact.
Je me disait que c'est moi qui avait merdé en avril avec elle, en réagissant mal par rapport au fait qu'elle a embrasse mon pote... toute cette logique m'amené a m'accrocher a elle et au finale 3 mois après je suis au même point.

On trouve toujours des excuses pour prendre la responsabilité de l'échec , surtout quand l'autre est silencieux... On se dit que redoubler d'effort , cela va être récompensé mais la réalité cela ne dure pas, cela épuise et l'autre ne va même pas nous considérer en mode "woah elle/il se bat pour reste dans ma vie, je dois luis laisse une chance. "
Non la réalité, on passe pour des relou , qui font pitié qui ne lâche pas l'affaire.

Je ne crois pas forcément a la notions de rapport de force/domination dans une relation mais malheureusement cela est peut-être partiellement vrai. Gratter a une porte , c'est pas sexy.

Loin des yeux, loin du coeur ! Le stalkers te fera juste réagir, soit il semble vivre sa meilleur vie et cela va encore plus te déprimé, soit cela va te donner envie de rentré en contact. C'est normal le manque, quand une personne comble un vide c'est normal de chercher a retrouver celui qui le comblais ...

Si tu rentres en contact, que penses-tu de sa réactions ? Es-tu prêts au pire ? Affronté un vent ou des reproches ?
#1334020
C'est normal , ton cerveau en manque est effectivement en train de te jouer des tours, comme celui d'une addict au crack en sevrage qui en viendrait à la conclusion qu'une petite promenade vespérale porte de la villette est une super idée.

Non tu n'as pas merdé. Non une dose de pseudo interaction avec qqn qui t'aime mal et pas assez n'est pas la solution

Attends que ça passe, trouve d'autre sources de gratifications ( scrabble en ligne, cuisiner un bon repas , téléphoner à une copine , binge watcher netflix, une commande sur ces-faux-rats , un running de 10 km, whatever works ;) )
Loserlover51 ont aimé ça
#1334021
Tu as bien conscience que c'est ton cerveau qui te joue des tours... et ça montre que tu as tous les moyens pour tenir bon... ;)
l'impression que c'est moi qui ai merdé, moi qui devrait me battre pour lui (je sais ce que vous pensez en lisant ça),
le souci c'est pas ce que l'on en pense... le souci c'est que ton cerveau te joue des tours, et on le sait et tu le sais 8-)

tu as donc l'impression que tu devrais encore faire des efforts... peut être une croyance à relier à cette histoire de ménage (qui n'est pas anodine puisque tu faisais déjà des efforts dans la relation face à l'homme sans balai qui ne faisait pas d'effort).. c'est juste une piste

tiens bon! et prends soin de toi!
Loserlover51 ont aimé ça
#1334027
Wouah merci pour vos messages qui m'ont fortement aidé à me "remettre sur le droit chemin" ahah.

Loserlover51 ; J'suis pas du tout étonnée que tu me comprennes, on a vraiment les mêmes cerveaux. En fait je suis complétement d'accord avec toi et je savais très bien au fond de moi tout ça, mais c'est la surface qui était plus difficile ; on était samedi soir, je tournais en rond chez moi, l'ennui est apparu et c'est à partir de là que j'ai vrillé puisque avant, mes week-ends, je les passé avec lui (tu devrais te reconnaître un peu là aussi...) et là, j'avais zéro plan pour mon week-end donc mon cerveau a clairement associé ma déprime liée à l'ennui à l'homme sans balai et c'est devenu = l'homme sans balai me manque, j'ai envie de le voir. Un peu comme quand on arrête de fumer ça a finit par passer et j'ai cherché un plan pour ma soirée et hop, oublié. En fait il faut comprendre que ce fameux vide que l'autre laisse, c'est à nous de le combler, pas à une personne tierce. Concernant le fait de le débloquer ; je ne cherchais même pas à entrer en contact en fait, j'voulais juste... le débloquer, regarder quand il était en ligne et espérer qu'il m'écrive (une vraie tox), j'voulais ma dose comme le dit Selmasultane.

C'est exactement ça, ça fait vraiment un effet de sevrage et je note les idées d'occupations pour la prochaine fois ! Merci Selmasultane !

Sandstorm, merci pour ton retour. Je sais que vous savez que je sais très bien ce qu'il se passe dans ma tête, effectivement, pouvoir l'analyser et s'en rendre compte ça aide, mais parfois quand j'vais trop loin dans mes pensées, j'ai du mal à revenir à la simple réalité, d'ou ma venue hier soir sur le forum.

Vos messages, lus hier soir, m'ont été d'une grande aide, ça m'a fait redescendre alors merci infiniment à vous.
Passez une belle journée.
Loserlover51 ont aimé ça
#1334029
LaraTRPN a écrit : 21 août 2022, 10:13 Wouah merci pour vos messages qui m'ont fortement aidé à me "remettre sur le droit chemin" ahah.

Loserlover51 ; J'suis pas du tout étonnée que tu me comprennes, on a vraiment les mêmes cerveaux. En fait je suis complétement d'accord avec toi et je savais très bien au fond de moi tout ça, mais c'est la surface qui était plus difficile ; on était samedi soir, je tournais en rond chez moi, l'ennui est apparu et c'est à partir de là que j'ai vrillé puisque avant, mes week-ends, je les passé avec lui (tu devrais te reconnaître un peu là aussi...) et là, j'avais zéro plan pour mon week-end donc mon cerveau a clairement associé ma déprime liée à l'ennui à l'homme sans balai et c'est devenu = l'homme sans balai me manque, j'ai envie de le voir. Un peu comme quand on arrête de fumer ça a finit par passer et j'ai cherché un plan pour ma soirée et hop, oublié. En fait il faut comprendre que ce fameux vide que l'autre laisse, c'est à nous de le combler, pas à une personne tierce. Concernant le fait de le débloquer ; je ne cherchais même pas à entrer en contact en fait, j'voulais juste... le débloquer, regarder quand il était en ligne et espérer qu'il m'écrive (une vraie tox), j'voulais ma dose comme le dit Selmasultane.

C'est exactement ça, ça fait vraiment un effet de sevrage et je note les idées d'occupations pour la prochaine fois ! Merci Selmasultane !

Sandstorm, merci pour ton retour. Je sais que vous savez que je sais très bien ce qu'il se passe dans ma tête, effectivement, pouvoir l'analyser et s'en rendre compte ça aide, mais parfois quand j'vais trop loin dans mes pensées, j'ai du mal à revenir à la simple réalité, d'ou ma venue hier soir sur le forum.

Vos messages, lus hier soir, m'ont été d'une grande aide, ça m'a fait redescendre alors merci infiniment à vous.
Passez une belle journée.
Nos histoires sont quand meme différent et je dirais que j'ai un cerveau encore pire ! Mais tu as tres bien réagis, l'ennuie nous poussent a ruminer et nous rends triste. Bien souvent l'autre est associé a des activité agréable.
#1334030
Bien évidemment que nos histoires sont différentes et je ne fais pas la course à "qui a le cerveau le plus compliqué", loin de là. Pour autant je vois tout de même des similitudes dans nos façons de penser, d'où ma non-surprise face à ta compréhension. Merci pour ton retour en tout cas.
Loserlover51 ont aimé ça
#1334034
Sandstorm, merci pour ton retour. Je sais que vous savez que je sais très bien ce qu'il se passe dans ma tête, effectivement, pouvoir l'analyser et s'en rendre compte ça aide, mais parfois quand j'vais trop loin dans mes pensées, j'ai du mal à revenir à la simple réalité, d'ou ma venue hier soir sur le forum.
c'est tout l'intérêt de venir ici sur ton fil et parler de tes ressentis, tes sentiments, tes pensées du moment!

tiens bon tu es parfaitement consciente du pourquoi tu as réagi ainsi ;)
Loserlover51 ont aimé ça
#1334087
Bonjour à tous!

Petit message pour vous donner des nouvelles ; je vais beaucoup mieux.

Bien entendu il y a encore quelques courts instants "sans" où mon cerveau se fout de ma tronche a coups de "oh il me manque" "oh c'était pas si pire" "regarde comme tu t'ennuies depuis qu'il n'est plus là, tu sais, l'homme incroyable que tu as rencontré" bref, les ruminations qui t'amènent à penser n'importe comment.

J'ai avant tout appris à arrêter de me dire "et si?" et à seulement regarder les faits tels qu'ils sont. Le fait de rencontrer de nouvelles personnes m'a aussi beaucoup aidé ; je suis tourné vers autre chose que mon "grand malheur d'avoir perdu l'homme sans balai".

Bref, la réalité a finit par me faire comprendre que je n'ai absolument rien perdu du tout, que cette relation m'a apporté bcp notamment en terme de confiance en moi et de ce que je veux et, surtout, ne veux pas/plus dans une relation.

Sur ce forum vous m'avez tous été d'une grande aide, ce travail aurait pris beaucoup plus de temps sans vos mots incroyables. Alors merci infiniment à tous ceux qui m'ont écrit. Merci pour votre bienveillance, votre franchise et votre gentillesse.

Passez un bon week-end.
in vino veritas, Elieza, Janysse ont aimé ça
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 9