Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1321585
Merci pour tes mots Kakahuet. J'ai bien conscience que je suis encore (très) attaché émotionnellement. Comme je l'ai déjà dit, c'est ma plus courte « relation sérieuse » et pourtant, c'est ma rupture la plus difficile à encaisser. Celle avec laquelle j'ai le plus de mal à passer à autre chose. Et paradoxalement, c'est aussi la première fois que je me fais larguer et que je ne fais aucune tentative de récupération.

Kakahuet a écrit : 12 oct. 2020, 09:38 Comme tu le soulignes "un message un peu plus détendu m'aurait fait plaisir", oui mais non ... c'est une fausse bonne idée, ça t'aurait fait plaisir sur le moment, mais à terme ça t'aurait coupé dans ton élan.
Oui, j'ai conscience de ça. C'est d'ailleurs ce que je me suis dit en l'écrivant... par contre je viens de flancher (encore un dérapage...). Il y a dans l'actualité une info émouvante qui touche un lieu marquant pour elle et indirectement pour nous puisqu'elle m'y avait emmené il y a quelques semaines. Je lui ai partagé cette info (ni plus ni moins). Elle m'a répondu dans la foulée avec un : :) Tout ça pour dire que, au-delà du fait qu'en lui ayant envoyé ça je me sens faible et honteux parce que je vais à l'encontre de tous les conseils que vous me donnez ici :(, sa réponse me fait quand même plaisir. Même si je ne l'interprète pas. Même si je ne pense pas que ça va me couper dans mon élan. Je crois que quelque part ça me rassure car, d'avoir été ghosté/nexté comme ça du jour au lendemain, j'avais l'impression qu'elle éprouvait de la colère contre moi alors que... tout allait bien.

Kakahuet a écrit : 12 oct. 2020, 09:38Concernant la partie comportementale "tout est fluide > je coupe tout, tu n'existes plus ", et bien ce n'est que quelque chose de NORMAL ...

Mais ça, tu ne pourras le comprendre que le jour où tu seras dans SA position ... je te l'assure, ça ouvre pas mal les yeux sur les actions/réactions des "largueurs"...
Je n'ai jamais été dans sa position et je ne crois pas l'être un jour. Bien sûr, j'ai déjà largué mais jamais du jour au lendemain quand tout allait bien. Si je regarde en arrière, j'ai toujours été dans un de ces cas de figure :
- on se voit 1-2 fois et je vois que ça ne va pas le faire, donc je le dis > fin.
- on est engagé dans une relation et avec le temps, je vois que certaines choses ne me conviennent pas, je communique dans l'optique de corriger le tir, rien ne change > fin.

Et comme c'est la première fois que ça m'arrive de me retrouver dans cette situation, j'ai l'impression que mon cerveau a toujours du mal à accepter que ce soit terminé à 100 %. Il a besoin d'un clash (pour justifier la rupture soudaine) ou une tentative de résolution de conflit qui n'aboutit à rien (pour justifier la rupture). Je m'efforce à me dire que c'est terminé. J'avance tant bien que mal. Je suis ouvert à rencontrer de nouvelles personnes (même si je ne me sens pas prêt à quoi que ce soit de sérieux aujourd'hui). Et quelque part dans un coin de ma tête, il y a cette pensée, cette intuition qui me dit qu'une fois qu'elle ira mieux, elle reviendra vers moi petit à petit.

Sourire du jour : je suis tombé sur une publication Facebook ce matin...
« La vie est tellement plus belle quand on s'en bat les couilles »

Qui valide ? :lol:
Modifié en dernier par Bill le 13 oct. 2020, 17:05, modifié 1 fois.
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

#1321586
Numéro 7 a écrit : 12 oct. 2020, 11:22 Une personne qui souhaite entrer en contact avec toi trouveras toujours un moyen de le faire.
C'est quelque chose que j'ai du mal à intégrer. Si je bloque une ex, j'ai tendance à croire qu'elle prend un carton rouge assez violent dans la face et qu'elle ne tentera plus jamais la moindre prise de contact. Peut-être parce que j'ai souvent eu des copines avec une fierté assez développée ?

Numéro 7 a écrit : 12 oct. 2020, 11:22Garder un lien, même via les réseaux sociaux, c’est garder un lien, que tu en aies conscience ou non, savoir que Tammy regarde tes storys est une forme de grenade à retardement… que vas tu ressentir si jamais elle ne le faisait plus ?
Elle ne le fait déjà plus. Et ça ne me touche pas. J'y étais habitué depuis toutes ces semaines...

Numéro 7 a écrit : 12 oct. 2020, 11:22Tu ne dois plus contacter ton ex.
:oops: je me sens honteux (cf. mon post précédent en réponse à Kakahuet).

Numéro 7 a écrit : 12 oct. 2020, 11:22Tammy n’est pas une personne comme une autre, tu dois agir différemment avec elle. Elle passe par vos amis communs pour un message indirect, tu en fais de même. Et je sais que tu ne souhaites pas les solliciter plus qu’il n’est nécéssaire, mais c’est pour ton bien. Et ils le comprendront.
Je ne suis pas certain d'avoir compris. Tu me conseilles de passer par le couple d'amis en commun si j'ai des messages à faire passer ?

Je me faisais la réflexion ces derniers jours... on a passé tout le weekend ensemble, tous les trois (j'ai forcément pensé à Tammy, car il manquait quelqu'un...). On a vraiment partagé de très bons moments. La copine de mon pote m'apprécie beaucoup. Et c'est réciproque. Il y a vraiment une super dynamique (c'était déjà le cas à 4, ça l'est toujours à 3 même si j'étais un peu réticent au départ, de peur que ça me fasse mal). Tout ça pour dire que, je suis moi-même, sans surjouer, sans faire semblant d'aller bien ou de manipuler qui que ce soit. Et que le seul message que mes potes ont pu percevoir ce week-end (sans que je ne cherche à faire passer un quelconque message, au contraire, je vibrais de manière naturelle) : la vie continue, je suis une bonne personne et malgré les obstacles sur mon chemin, je vais bien.

Mais comme pour l'histoire de bloquer une ex dont je parlais au début, si je vais bien sans l'ex après m'être fait larguer, je me dis que l'ex va s'éloigner car elle pense « il est mieux sans moi ». J'ai du mal à intégrer le fait que ça puisse être attirant éventuellement.

En tout cas, comme toujours, j'adore te lire Numéro 7. Je trouve que tu es très souvent dans le juste, que ça me plaise ou non. Merci d'être là !
Modifié en dernier par Bill le 13 oct. 2020, 17:10, modifié 2 fois.
#1321589
Tu me conseilles de passer par le couple d'amis en commun si j'ai des messages à faire passer ?
Mhmmmm c'est une blague ? le pire c'est que tu t'es vraiment posé la question, toujours parce qu'au fond de toi il y a un truc qui te donne de l'espoir...

Mais comme pour l'histoire de bloquer une ex dont je parlais au début, si je vais bien sans l'ex après m'être fait larguer, je me dis que l'ex va s'éloigner car elle pense « il est mieux sans moi ». J'ai du mal à intégrer le fait que ça puisse être attirant éventuellement.
Oui, donc comme faut pas confondre tourner autour et marcher dedans, ça veut dire que tu fais semblant d'aller bien... Et que toutes mais alors toutes tes pensées sont tournées vers elles. C'est pas un constat d'échec ou de faiblesse, c'est un constat, c'est tout.

Le coin dans la porte pour ne pas qu'elle se referme complètement.... on en revient au début...
#1321590
etpourtant a écrit : 13 oct. 2020, 16:37
Tu me conseilles de passer par le couple d'amis en commun si j'ai des messages à faire passer ?
Mhmmmm c'est une blague ? le pire c'est que tu t'es vraiment posé la question, toujours parce qu'au fond de toi il y a un truc qui te donne de l'espoir...
Non justement. Sorry si je me suis mal exprimé mais si je me suis posé la question, c'est parce que j'ai été surpris par ce conseil (si ça en est un... d'où ma question) et ce n'est pas du tout mon intention de faire ça (je n'ai d'ailleurs jamais pensé à ce genre de stratégie). Donc je voulais être sûr d'avoir bien compris la remarque de Numéro 7.

etpourtant a écrit : 13 oct. 2020, 16:37
Mais comme pour l'histoire de bloquer une ex dont je parlais au début, si je vais bien sans l'ex après m'être fait larguer, je me dis que l'ex va s'éloigner car elle pense « il est mieux sans moi ». J'ai du mal à intégrer le fait que ça puisse être attirant éventuellement.
Oui, donc comme faut pas confondre tourner autour et marcher dedans, ça veut dire que tu fais semblant d'aller bien... Et que toutes mais alors toutes tes pensées sont tournées vers elles. C'est pas un constat d'échec ou de faiblesse, c'est un constat, c'est tout.

Le coin dans la porte pour ne pas qu'elle se referme complètement.... on en revient au début...
Désolé encore si je m'exprime mal mais non, je vais bien pour moi et je ne pense qu'à aller bien pour moi. Je ne fais pas semblant d'aller bien pour elle ou pour qu'elle se dise « merde, je passe à côté d'un mec géniaaal ».

Je donnais l'exemple du week-end dernier. On a passé un bon moment tous les trois. Ça m'est arrivé de penser à elle, au fait que quelques semaines en arrière elle aurait été de la partie. Pendant 3 jours, on a partagé des trucs forts que j'aurais aimé partager avec elle aussi. Mais au final, elle n'était pas là et j'ai quand même beaucoup aimé mon week-end. Et JAMAIS il n'a été question d'elle dans nos conversations.

Quant au coin dans la porte, on est d'accord... Je l'ai supprimée de partout. Supprimé toutes nos conversations. Pour moi. Pour me protéger. Mais non, je ne ressens pas le besoin de la bloquer. Et oui, c'est sûrement un message subliminal auquel je suis le seul à croire et qui veut dire « la porte est entre-ouverte ». J'ai conscience que ça puisse m'empêcher d'avancer plus vite mais ça ne m'empêche pas d'avancer pour autant.
#1321591
Et oui, c'est sûrement un message subliminal auquel je suis le seul à croire et qui veut dire « la porte est entre-ouverte ». J'ai conscience que ça puisse m'empêcher d'avancer plus vite mais ça ne m'empêche pas d'avancer pour autant.
Eh grand, à d'autres hein :) ... tu sais, que tu te mentes à toi-même ce n'est pas notre problème mais le tien. La petite voix qui te dit "ah ben non si je la bloque je n'ai plus aucun espoir", c'est elle qui t'envoie des doses de came dans les veines... alors ben voilà quoi, comme dirait Allys, si tu es capable de faire un régime avec tes placards bourrés de confiseries, ben tu es un surhomme. A moins qu'au fond tu n'aies pas envie de faire ce régime... Et là personne ne pourra rien pour toi à part te répéter que tu crois avancer mais que tu tournes en rond jusqu'à la prochaine fois où elle va te donner des nouvelles de son poisson rouge ou qu'elle t'envoie un smiley qui pète ou que sais-je...

Bref, tournez tournez petits moulins...

du coup c'est comme le vélo, plus on pédale moins vite, moins on avance plus vite...
Elieza ont aimé ça
#1321595
Clairement il faut sortir de la boucle de rumination, car c'est pas "plus on réfléchit au pourquoi du comment, plus l'ex va revenir" la solution n'est pas là, ça se saurait.....
La solution est claire comme de l'eau de roche : jevaisdelavantetjepenseàmoi........... Tout con, mais incroyablement efficace.
Courage Bill !
Bill ont aimé ça
#1321596
" Si je bloque une ex, j'ai tendance à croire qu'elle prend un carton rouge assez violent dans la face et qu'elle ne tentera plus jamais la moindre prise de contact. "
" Mais comme pour l'histoire de bloquer une ex dont je parlais au début, si je vais bien sans l'ex après m'être fait larguer, je me dis que l'ex va s'éloigner car elle pense « il est mieux sans moi ». "

Le fait de bloquer quelqu'un.e sur une période donnée - pas toute la vie - ne t'empêche pas, toi, de le, la recontacter plus tard. Le blocage c'est le temps de se détacher, de cesser être dans l'attente d'un signe de l'ex.e, justement... Je sais qu'une personne qui t'aimes accepte le temps de ta reconstruction, en amour comme en amitié

" Peut-être parce que j'ai souvent eu des copines avec une fierté assez développée ? "

Plus que la bienveillance ? Love is stronger than pride

" Je ne suis pas certain d'avoir compris. Tu me conseilles de passer par le couple d'amis en commun si j'ai des messages à faire passer ? "

Tu disais lui avoir écris qu'elle aurait ses livres alors qu'elle était passée par vos amis communs de façon indirecte. De ce que j'ai compris, Tammy ne t'as pas fait passer un message direct par l'intermédiaire de vos amis, non, elle a évoqué ses livres auprès d'eux, se demandant où ça en était, et eux te l'ont fait savoir. À ce genre de façon de communiquer, tu réponds de même : aux amis. Toi, tu lui a écris... En règle général, le mieux est de s'adapter à la forme du contact. Tammy t'envois un sms pour ses livres, tu lui réponds par sms, elle questionne vos amis, tu réponds aux amis, elle demande aux amis de te dire ci ou ça, tu dis aux amis de lui dire ci ou ça...

" je suis une bonne personne "

J'en suis persuadée, et personne ne remet en question, en cause, ici, qui et ce que tu es. Et j'irais jusqu'à dire même pas quelqu'un qui décide de ne plus faire parti de ta vie, ne l'oublie jamais, Bill. On quitte pour soi.

Merci Bill
#1321598
Bill a écrit : 13 oct. 2020, 18:06 Je m'aperçois d'un truc aussi... je vais bien quand je fais des choses et que je me sens utile.

Je ressasse et je suis triste quand je perds toute motivation à faire quoi que ce soit et que je glandouille sur le net.

Comme aujourd'hui... CQFD
Autres pistes de réflexion me concernant (c'est peut-être valable pour d'autres aussi) et que je vous partage. Peut-être que vos avis et expériences pourraient m'aider à avancer...

- Jusqu'à un certain point dans ma vie, j'étais un peu coureur. Même lorsque j'étais en couple (sans forcément aller voir ailleurs, même si ça m'est arrivé). Puis un jour, j'ai décidé d'être ce mec fiable et fidèle quand il est en couple. Un roc avec des oeillères et imperméable aux autres femmes. À chaque rupture, je n'ai donc d'autre option que l'ex et je m'imagine que de son côté elle vit sa meilleure vie entourée de plein de prétendants.

- Je suis hyper motivé à accomplir de grandes choses quand j'ai quelqu'un dans ma vie (et je le fais) alors que je me contente de vivoter quand je suis seul... comme un besoin de reconnaissance ?

- Plus tôt, j'ironisais sur un message croisé sur les réseaux sociaux : « La vie est tellement plus belle quand on s'en bat les couilles ». À bien y réfléchir, je me souviens que j'étais affecté/contrarié quand je n'obtenais pas ce que je voulais dans certains domaines (famille, travail, argent), alors qu'aujourd'hui, je m'en bas les... (bref, vous avez compris :D). Sauf qu'en amour, c'est toujours le cas visiblement. J'ai du mal à me détacher et à lâcher prise.

J'essaie de ne pas trop anticiper le truc, mais je suis susceptible de croiser Tammy dans les trois prochains jours... je me répète en boucle cette citation de Mark Manson :
Sois détendu et concentre-toi sur ce que tu contrôles, pas sur ce qu'elle fait. Ne change pas de chemin pour aller lui parler. Ne change pas de chemin pour l'éviter. Dans les deux cas, ce serait une réaction.
#1321602
Bill a écrit : 13 oct. 2020, 15:02Et comme c'est la première fois que ça m'arrive de me retrouver dans cette situation, j'ai l'impression que mon cerveau a toujours du mal à accepter que ce soit terminé à 100 %. (…)Et quelque part dans un coin de ma tête, il y a cette pensée, cette intuition qui me dit qu'une fois qu'elle ira mieux, elle reviendra vers moi petit à petit
La première fois… Réellement ?
Es-tu bien sût que c’est la première fois qu’une femme, dans une relation, ou cela semblait bien se passer décide de te quitter rapidement et sans raisons que tu trouves valable, et pour laquelle tu es plus ou moins persuadé qu’elle reviendra vers toi ?

Pourtant en 2018 tu écrivais à propos de Karine :
Elle, d'habitude si prompte à envoyer (et à répondre) à des SMS, a totalement changé de comportement depuis 2-3 semaines
Mon intuition (mon espoir ?) me dit que c'est impossible que ça soit fini.
Et en 2016 à propos de F
Il y a 9 jours, elle met fin brutalement à notre relation. Par email (…) Sans aucun signe avant coureur.
Et mis à part il y a deux jours lorsqu'elle a répondu à mon SMS, elle ne m'a jamais donné aucun signe de vie ni tenté de prendre de mes nouvelles. Je ne sais pas quoi penser de tout ça mis à part qu'au bout de 3 ans de relation sans encombre, je trouve ça moche
Sa décision est tellement incompréhensible telle quelle
Je me demande encore comment tout ça est possible. Pour moi, c'est un énième burn-out dû à la pression qu'elle se met dans sa vie
Il s’agissait de la même problématique, tu ne vois pas la rupture arriver, et pour toi cette rupture ce n’est que passager alors que tu as été parfait (et tu insite bien sur ce point)
Et à chaque fois post rupture, tu nous sort l’histoire du mec zen qui gère, tout va bien, droit dans es bottes etc… Un vrai chevalier...
Sauf, que lorsque les choses se répètent de cette façon, cela veut dire qu’il y a une problématique que tu n’as pas résolue, et ce n’est surement pas en passant des heures à penser à ce que fait, dit ou pense Tammy, que tu vas résoudre cette problématique.

Bill a écrit : 13 oct. 2020, 15:20 Peut-être parce que j'ai souvent eu des copines avec une fierté assez développée ?
Ou juste des copines, qui n’en avaient réellement plus rien à faire de toi, et qui ne te recontactait pas non pas par « fierté », mais juste parce qu’elle n’en avaient plus rien à cirer non ?
#1321607
Wouah merci Allys pour les recherches. Je suis dans un train sur mon (vieux) téléphone et ne pourrai pas en faire autant.

Petit message rentre dedans du matin qui me fait du bien en tout cas.

« Première fois », un pote m’a fait remarquer que j’utilisais souvent cette expression. Surtout après une rupture. Syndrome de la mémoire sélective ? Possible.

Avec le recul, mes expériences passées que tu cites, étaient loin d’être parfaites. F m’avait déjà quitté une fois. Le sexe était quasi inexistant. Idem avec K. Au-delà du fait que malgré nos très nombreux points communs, la relation était hautement toxique pour moi. Avec Tammy, j’ai beau chercher ces signes que quelque chose n’allait pas avant la rupture, je ne les trouve pas. Je n’ai pas le souvenir d’avoir été avec une fille qui ait eu autant envie de me voir (tout en étant hyper indépendante et en ayant une vie sociale développée). Niveau sexe, pas le souvenir d’avoir eu une partenaire autant épanouie (et la réciproque est vraie) avec envie que je lui fasse découvrir de nouveaux aspects. En supprimant nos conversations, j’ai jeté un coup d’œil à nos derniers échanges. Mots doux. Envie de moi. Elle avait l’air amoureuse plus que jamais.

Tout ça pour dire (et je l’ai deja dit) que le point commun à toutes ces ruptures, c’est moi. Donc oui, un schéma se reproduit et je travaille à mettre le doigt dessus pour le corriger. Quant au mec qui gère et qui est zen, je ne serai pas ici si c’était le cas. Comme je le disais hier, dans pas mal de domaines de ma vie, quand quelque chose de contraire à ce que je souhaite se produit, j’ai beaucoup de facilité à laisser couler et à lâcher prise. Pas (encore) en amour.

À vous lire sur le forum, à regarder des vidéos, à observer les uns et les autres autour de moi, je commence vraiment à penser que j’ai le syndrome du Nice Guy. A priori, de part mon physique, l’assurance que je dégage, mon expérience de vie et mon lifestyle, les femmes me trouvent attirant. Mais rapidement, une fois que la relation prend forme, je commence à douter, à avoir peur de les perdre, je fais tout pour résoudre rapidement les conflits et tout pour les mettre à l’aise et en confiance. Sans qu’elles n’aient (presque) plus d’effort à fournir. Je prends leurs efforts comme du bonus. Le rapport de « force » s’inverse. Et lassées, elles s’en vont.

Ça vaut ce que ça vaut. Mais c’est mon analyse actuelle de qui je suis.

En tout cas merci Allys pour le coup de fouet.

Au plaisir de vous lire et d’avancer encore un peu grâce à vous.
#1321610
@Allys: je suis d'accord avec toi.. en partie. Vraiment, comme dans mon cas qui est très semblable à celui de Bill, il se peut qu'une rupture arrive brutalement sans explication, parce que justement la personne en face s'est emballée rapidement, le "coup de foudre", et rompt parce qu'elle voit au final que c'était just une image de toi qu'elle avait, qu'elle se projetait, et voit au final que non, ca ne match pas l'illusion qu'elle c'était faite de toi.

Dans ce cas précis, je ne pense pas que Bill ait fait quelque chose qui a poussé à la rupture. Evidemment, avec le recul sur ma relation courte et intense, je me dis que mon seul tord, et peut être Bill, ceci pourrait être pour toi aussi, c'est d'avoir suivi le rythme que l'autre imposait, malgré les signaux parfois "évident" (comment vouloir des enfants avec quelqu'un après 4 semaines? c'est une projection de sa part, rien de plus) Et donc la ou je te rejoins allys, c'est qu'il faut peut être se demander pourquoi on croit à ce que dis l'autre, et pourquoi on ne prend pas de recul. Mais je t'avoue, c'est vraiment grisant quand une personne quasi étrangère s'attache à toi de cette façon si rapidement...mais je crois que ça devrait faire plus peur au final, et que parfois la meilleure chose à faire et de voir la personne en face pour qui elle est vraiment, plutôt que de se bercer d'illusions et de trouver cela grisant.

Ce n'est que mon avis, qu'en penses-tu?
#1321721
Gros down aujourd'hui...

Cet après-midi, je vois mon pote chercher quelque chose de très particulier sur internet. Je lui demande comment ça se fait... il me répond que c'est pour une soirée chez Tammy à laquelle ils sont invités avec sa copine (bien entendu, je n'en ai jamais entendu parler de cette soirée). Ça me fout un gros coup de poignard. Comme l'impression qu'elle vive sa meilleure vie (et je devrais en faire autant !) et qu'elle n'en a absolument plus rien à cirer de moi.

Je laisse passer la journée pour laisser mûrir tout ça... ç'en est trop ! Comme vous me l'aviez suggéré ici, je viens tout juste de demander à mon pote d'arrêter de me parler d'elle.

Malgré les sentiments que j'ai pour elle. Malgré mon attachement. Malgré nos très bons moments. Je ne souhaite plus rien savoir sur elle. Je ne veux plus me poser de questions sur elle. Je lui souhaite d'aller bien mais je dois vraiment penser à moi. Et uniquement à moi. Pour me reconstruire et avancer...

Ça pique...
#1321736
Bon vi, ce genre de chose piquent toujours et encore ce n'est pas la ,pire des choses qui est arrivée ..

Au moins, il faut espérer que cela va te recadrer et booster ta volonté de te concentrer sur toi ...
Je suis certain qu'il y a plein de choses qui pourraient t'apporter du positif alors pourquoi aller vers le négatif?
#1321747
Allys, Kakahuet, merci pour vos mots...

Je garde certains détails de ma vie pour moi mais je vais de l'avant depuis mon retour de déplacement il y a un mois. Je m'implique notamment dans des activités extrêmement positives qui ont le don de booster le moral et de me concentrer sur des choses (et des valeurs) importantes pour moi.

Je vois très souvent mon pote. Ainsi que sa copine. Je passe encore le week-end avec eux. Et ça se passe super bien. Aujourd'hui elle s'est intéressée pas mal à certains aspects de ma « nouvelle » vie (notamment ma recherche de nouvel appart). Je sais pas pourquoi mais j'ai comme eu une intuition qu'elle me pistait pour en parler à Tammy... Bref. Je sens qu'elle m'apprécie vraiment beaucoup. De plus en plus. C'est plaisant mais quelque part, ça me fout le cafard... elle peut pas secouer les puces de sa pote et lui remettre les yeux en face des trous !? Et puis c'est toujours aussi bizarre de partager tous ces moments à 3... et non plus à 4. Je me dis que je vais finir par m'y habituer aussi.

Je ne sais pas trop pourquoi j'écris tout ça. Peut-être simplement pour me rappeler que je ne suis pas là à attendre qui que ce soit. Que j'avance comme je peux. Mais que j'avance quand même. Que parfois, ça fait mal. Et que parfois, la vie est vraiment belle. J'ai vraiment l'impression d'arriver à un gros tournant de ma vie. L'envie parfois de prendre un virage à 180°. De partir loin. De ne plus exister dans ce scénario que j'essaie de suivre depuis des années. Mais qui ressemble à une impasse infranchissable. Je ressens parfois de la résignation aussi : l'amour, une relation saine et durable, une famille avec une fille géniale, ce n'est pas pour moi. Parfois ça me fait mal. Parfois, je me sens serein.

Et voilà que je me remets à trop penser. Je vais me coucher... ça devrait encore être une belle journée qui nous attend demain.

Bonne nuit les amis !
#1321758
Bill,

Ton dernier message avait rudement bien commencé, et j’étais toute contente de lire ce que tu y écrivais «Aller de l’avant », « t’impliquer dans des activités positives », «te recentrer sur tes valeurs », et puis BAM ! C’est le drame !

Te revoilà en boucle sur Tammy, et une fois de plus par l’intermédiaire de ce couple d’amis…
Je commence à me dire que ce n’est pas du tout bon pour toi de côtoyer ces personnes, car cela maintien un lien par intermédiaire interposé avec Tammy. Et c’est malsain (la preuve ça te fiche le cafard à chaque fois).

C’est malsain parce que ça fausse l’amitié entre toi et ces personnes (même si tu n’en a pas conscience)
D’abord parce que tu espères toujours plus ou moins que Tammy s’intéresse à toi par l’intermédiaire de cette amie (et si ça se trouve elle en a rien à faire), et que toi tu lui parle aussi pour qu’elle donne une bonne image de toi à Tammy, (alors que tu n’es probablement pas le centre des conversation entre Tammy et elle) ou qu’elle lui secouera les puces, en lui démontrant par A+B que tu es un mec parfait (sauf que tu ne l’es pas, et que personne ne peut convaincre une autre personne qu’elle doit aimer quelqu’un)

Et puis parce que en fait je me demande dans quelle mesure tu n’es pas en train de t’accrocher à eux comme à une bouée de sauvetage, alors qu’ils ne sont ni tes doudous, ni tes psy…

Du coup je te conseille de ne plus les voir pendant un certain temps, histoire d’aller réellement de l’avant loin de Tammy. S'ils sont réellement tes amis, ils comprendront ton choix et ta demande d'éloignement temporaire.

Bill a écrit : 17 oct. 2020, 23:49 Je ne sais pas trop pourquoi j'écris tout ça. Peut-être simplement pour me rappeler que je ne suis pas là à attendre qui que ce soit.
En fait si tu es là à attendre… Tu attends Tammy, tu attends des regrets, un soubresaut, une révélation… Comme si elle allait se réveiller un beau matin, et se dire « Oh là là, je l’aime en fait ».
Et ce n’est pas parce que tu te bouge dans d’autres domaines, que tu n’attends pas Tammy.


Bill a écrit : 17 oct. 2020, 23:49 Je ressens parfois de la résignation aussi : l'amour, une relation saine et durable, une famille avec une fille géniale, ce n'est pas pour moi. Parfois ça me fait mal. Parfois, je me sens serein.
Et c’est peut être cette attente qui t’a fait t’attacher de façon démesurée à cette fille.
Pour avoir une relation saine et durable, il faut bien se connaitre, ne pas avoir peur d’être seul, ne pas être dépendant affectivement de l’attention que nous portent les autres. Et puis le couple toute sa vie c’est beau dans les films, dans les livres, mais la réalité c’est autre chose..
#1321771
Allys a écrit : 18 oct. 2020, 06:16 Ton dernier message avait rudement bien commencé, et j’étais toute contente de lire ce que tu y écrivais «Aller de l’avant », « t’impliquer dans des activités positives », «te recentrer sur tes valeurs », et puis BAM ! C’est le drame !
Bein en fait, c'est l'histoire de ma vie depuis plusieurs semaines. Aller de l'avant autant que possible. L'oublier (ou tenter de le faire). Et bam, repenser à elle, à nous et à tout ce qu'on a vécu ou qu'on aurait pu vivre aujourd'hui et je replonge dans la tristesse...

Allys a écrit : 18 oct. 2020, 06:16Te revoilà en boucle sur Tammy, et une fois de plus par l’intermédiaire de ce couple d’amis…
Je commence à me dire que ce n’est pas du tout bon pour toi de côtoyer ces personnes, car cela maintien un lien par intermédiaire interposé avec Tammy. Et c’est malsain (la preuve ça te fiche le cafard à chaque fois).

C’est malsain parce que ça fausse l’amitié entre toi et ces personnes (même si tu n’en a pas conscience)
Ne plus côtoyer mon couple d'amis, ça m'a déjà traversé l'esprit. Et ton message me pousse à y réfléchir de manière plus approfondie. Parce que oui, ça maintient un lien avec Tammy. Je pense à elle toutes les fois où je les vois (de manière de moins en moins intense). Le truc, c'est que lui est l'un de mes meilleurs potes. On a vécu un truc fort ensemble il y a un an qui nous a vraiment beaucoup rapprochés. J'ai 1-2 autres potes très proches (mais très très loin géographiquement). Quant à elle, je la connais depuis avant Tammy et avec le temps, une super connexion s'est installée entre nous trois. Je me dis aussi que lorsqu'on se voit, c'est rare que ce soit moi qui en soit à l'initiative. À la limite avec mon pote oui, mais pas avec elle. D'ailleurs, après l'annonce de la séparation, je lui avais expliqué qu'il était possible que je prenne temporairement mes distances avec elle et qu'il ne fallait pas qu'elle le prenne personnellement. Au final, ça n'a pas duré très longtemps. Une ou deux semaines tout au plus.

Allys a écrit : 18 oct. 2020, 06:16D’abord parce que tu espères toujours plus ou moins que Tammy s’intéresse à toi par l’intermédiaire de cette amie (et si ça se trouve elle en a rien à faire), et que toi tu lui parle aussi pour qu’elle donne une bonne image de toi à Tammy, (alors que tu n’es probablement pas le centre des conversation entre Tammy et elle) ou qu’elle lui secouera les puces, en lui démontrant par A+B que tu es un mec parfait (sauf que tu ne l’es pas, et que personne ne peut convaincre une autre personne qu’elle doit aimer quelqu’un)
Espérer que la copine de mon pote parle de moi en bien à Tammy, c'est très vraisemblablement le cas. Pour autant, je ne joue pas le rôle du mec parfait qui batifole dans les champs. Quand je suis triste (même en leur présence), je suis triste et ça se voit. Quand je suis heureux, c'est pareil, ça se voit. Je suis moi (et je suis bien) avec eux.

Allys a écrit : 18 oct. 2020, 06:16Et puis parce que en fait je me demande dans quelle mesure tu n’es pas en train de t’accrocher à eux comme à une bouée de sauvetage, alors qu’ils ne sont ni tes doudous, ni tes psy…
Aujourd'hui, c'est clair que ce sont les potes les plus présents pour moi. Je n'ai pas l'impression qu'ils se forcent à me voir parce que je ne vais pas bien mais simplement parce qu'on passe de super moments ensemble. D'ailleurs, je n'ai jamais évoqué une seule fois Tammy devant elle. Quant à mon pote, je ne lui en parle quasiment plus du tout. Au début oui, mais plus aujourd'hui.

Allys a écrit : 18 oct. 2020, 06:16Du coup je te conseille de ne plus les voir pendant un certain temps, histoire d’aller réellement de l’avant loin de Tammy. S'ils sont réellement tes amis, ils comprendront ton choix et ta demande d'éloignement temporaire.
À la lumière de toutes mes précisions, penses-tu toujours que ce soit la meilleure chose à faire pour moi ?

Bill a écrit : 17 oct. 2020, 23:49En fait si tu es là à attendre… Tu attends Tammy, tu attends des regrets, un soubresaut, une révélation… Comme si elle allait se réveiller un beau matin, et se dire « Oh là là, je l’aime en fait ».
Et ce n’est pas parce que tu te bouge dans d’autres domaines, que tu n’attends pas Tammy.
Je crois bien que tu tapes en plein dans le mille...

Bill a écrit : 17 oct. 2020, 23:49 Et c’est peut être cette attente qui t’a fait t’attacher de façon démesurée à cette fille.
Pour avoir une relation saine et durable, il faut bien se connaitre, ne pas avoir peur d’être seul, ne pas être dépendant affectivement de l’attention que nous portent les autres.
En début de relation, je suis plutôt détaché (tout en étant respectueux et sérieux dans ma démarche). Mais dès que je m'aperçois que la fille coche certaines cases importantes pour moi dans une optique de relation à long terme, je m'attache à elle. C'est valable pour Tammy. Et les précédentes.
Je n'ai pas peur d'être seul. Je suis d'ailleurs quelqu'un d'assez solitaire. J'ai plutôt besoin d'avoir quelqu'un à mes côtés avec qui partager des projets et avancer dans la vie.

Je crois qu'avec Tammy, c'est la première fois (encore lui lol) que j'ai eu peur de ne pas plaire à quelqu'un avec qui j'étais en relation. De ne pas être « assez » pour elle.
  • 1
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10