Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1312961
Allys a écrit : 27 févr. 2020, 20:02
Speud a écrit : 27 févr. 2020, 19:43 Moi ça m'a jamais déranger de les avoir à temps plein, bien au contraire et me passer d'eux est un déchirement.
On en reparle quand il s'agira de passer du bon temps avec une nouvelle chérie...
On verra si a ce moment avoir du temps sans eux, te pèse toujours autant Speud...
C'est pas prêt d'arriver çà (une nouvelle chérie), je le conçois ou l'imagine mais alors pas du tout... 5 semaines qu'elle est partie de la maison.. il va me falloir un peu + de temps que çà moi. Ca a quand même compter les 9 ans ensemble, je fais pas une croix dessus comme elle comme çà.

Je crois pas que mon sentiment par rapport aux enfants changera un jour, c'était deja le cas quand on prenait du bon temps sans eux avec elle (et c'est notamment pour çà que ses moments devenaient rare)... alors avec une autre çà sera exactement la même chose (enfin j'imagine, je te dirai à ce moment là).

Avec le recul, c'était une "erreur" de penser çà, ressentir çà, parce que c'était essentiel à notre couple. Et le fait maintenant de "savoir" (à contre coeur mais sans pleurer non plus h24) me passer d'eux 7 jours, çà aurait aidé grandement à libérer une soirée de temps en temps.
Là oui t'as 7 soirées de libre, que tu le veuilles ou non, elles sont libres donc autant en profiter.

Mais il y a plein de couple qui y arrive à vivre avec des enfants à temps plein et moi c'est ce que je veux/voulais. Je veux mes enfants tous les jours :'( mais me libérer un peu plus de temps (qu'avant) pour en profiter à 2.

A croire que c'est la norme (la mode) la garde alterné pour devoir être heureux dans la vie.

Désolé, je conçois pas du tout l'idée de pas avoir mes enfants h24/7j sur 7.
C'est vraiment difficile (j'imagine que çà l'est pour beaucoup (tous) de monde, surtout ceux qui le subissent).
Allys a écrit : 27 févr. 2020, 20:02
Speud a écrit : 27 févr. 2020, 19:43 Et même avec sa nouvelle relation (nouvelle..), je me dis encore que ça peut lui ouvrir les yeux. Je crois tellement en nous, en ce conte de fée. Je me dit que tout est possible.. (c'est ce qui m'empêche de rien faire qui irai à son encontre). Je suis juste trop con ou trop de sentiments pour elle.
A quel moment vas-tu commencer à dépenser ton énergie pour améliorer TA vie, prendre des décision pour TOI, au de n'être qu'en réaction a ce qu'elle fait?
J'essaie ou je me perçois que j'essaie... ou je sais simplement pas quoi faire.
Je vais essayer d'organiser une méthode de switch des enfants sans qu'on se voit, je lui écrit plus, je lui envoie plus de photos, rien.
J'ai accepté ses deals pour la maison / enfants afin de plus avoir de liens (maison) et d'en finir chez le notaire le plus rapidement possible et ainsi arrêter de s'écrire, je veux/vais pas me battre, je veux en finir le plus vite. Et basta.

Je m'étais inscrit sur des sites de rencontres y a quelques jours, mais j'ai déjà envie d'abandonner, çà fait vraiment trop supermarket. Même si c'est + pour parler, faire des connaissances dans un premier temps... car sentimentalement, je suis nul part et çà, çà risque pas de changer de si tôt.
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

#1312963
Bin tu sais quoi ? Quand t’arrêtes de dérailler tu dis des trucs cools ! L’idée de virer les photos et redecorer c’est parfait. Moi aussi j’ai gardé l’appart, ça a pris longtemps mais à force, c’est plus du tout « notre » appart, c’est le mien, juste en faisant des séances brainstorming / déménagement avec mes potes deux / trois fois (en buvant des bières, en plus). Chez mon ex qui a aussi gardé la maison, j’avais participé aux changements de meubles / aménagement du salon (ah tiens d’ailleurs, je me demande si du coup ça à re rechangé :lol: ). Mais sérieusement, c’est vachement sympa à faire quand tu le fais pour toi et tes gamins.

Le sport, les sorties, évidemment ça ne va pas changer ta vie drastiquement et te faire voir des éléphants roses, mais par contre sur le moment, au moins, ça fait du bien ? Si oui, c’est pas déjà ça de pris ? Le sport ça permet de dégager de l’endorphine, et à mon avis t’en as beaucoup plein besoin.

Et enfin, pour ce qui est des sites de rencontre, c’est bien si tu tombes sur des gens gentils, mais garde à l’esprit que c’est pas l’ambiance. Malheureusement c’est un vrai catalogue, et perso j’y ai fait 2 types de rencontre : 1) la majorité désespérante et 2) les gens qui font des trucs désespérants MAIS qui feront vraiment marrer les potes aux prochains dîners. Vaut mieux avoir de l’humour. (Bon je suis méchante, y’a des gens pour qui ça marche !).

Mais au moins ce que j’ai relevé là, c’est des trucs qui peuvent te faire du bien à toi. Et pour le reste on sait jamais à quel moment ça nous tombe dessus, donc tu verras bien.
Elieza, Allys ont aimé ça
#1312967
Speud a écrit : 27 févr. 2020, 21:06 Je pensais au moins qu'elle aurait attendu quelques mois.. Et je me fessait à l'idée qu'elle rencontre quelqu'un.. Quand même pas aussi vite et surtout pas lui !

Je conçois mal l'idée qu'on puisse passer à autre chose en si peu de temps après 9ans..
J aimerai bien moi.. Mais je vois pas comment ça pourrait.
Salut Speud,

Bon j'arrive après la bataille , mais je dois dire une chose importante : tu te fAIsais à l'idée Speud mais tu ne te " fessais" pas ( sauf si tu es très souple ) . Désolée mais ça me chatouille depuis quelque temps , cette faute qui prolifere sur les forum plus vite que le coronavirus.

Sinon tout a été dit je crois . Juste une chose, il y a bientôt trois ans c'est moi qui quittais pour quelqu'un d'autre. Et oui j'étais contente d'avoir les mêmes we que mon next ( que j'ai d'ailleurs changé quand le père de ma fille à rencontré quelqu'un, vu que l'ex de mon next pouvait) . Et oui mon next s'est avéré décevant, oui il a reproduit des comportements de serial lover (et si on change beaucoup de lettres a serial lover, on obtient "connard " :mrgreen: ) qu'il avait eus avant , et pourtant ...Je ne suis pas retournée avec mon ex mari ( qui me l'a demandé pourtant ) . Alors qu'on est à présent seuls tous les deux, et que j'en ai bavé +++
en revanche comme on ne s'est jamais faits ce genre de coups bas ( faire chier pour faire chier quoi , en utilisant notre fille ) ben on est là l'un pour l'autre, on a de bons rapports , une vraie cohésion par rapport à notre fille, et l'un comme l'autre on se soutient en cas de merdes diverses.

Bon courage à toi
#1312971
J'ai quand même du mal la a voir un rapport avec elle a l'avenir.. Peut être que ça viendra avec le temps. On verra.

Je vais lui dire que je préfère pas qu'elle vienne samedi au tournoi (mais que c'est libre donc qu'elle fasse ce qu'elle veut). Je suis pas prêt à la voir. J'arrive même pas à lui répondre à son message, aucune envie de lui parler/écrire.

Elle sait ce que je pense, je devais lui dire certaines choses pour qu'elle sache, elle le sait. Elle en fait ce qu elle veut maintenant, qu'elle y réfléchisse ou non, c'est plus de mon ressort.
Je ne chercherai plus rien d'elle (je vais essayer du moins) , on verra ce que l'avenir me (nous) réserve.

J'ai quand même du mal à voir un avenir radieux, un avenir tout court.


Et c'est normal de dérailler aussi non ? Tant que ça reste que des écrits sur un forum..
J'ai vraiment beaucoup de mal avec tout ça, j'ai pas l'impression qu'un jour ça ira mieux et que j'arriverai à surmonter tout ça.
Parfois je me dis que si peut être, surtout grâce aux enfants mais ça leur met tellement une pression et j'ai peur que ça ne soit pas suffisant.

Merci de vos conseils/soutien.
#1312974
Bonjour Speud !

Il y a encore un truc qui m'interpelle dans tout ce que tu dis, parce qu'à chaque fois tu dis la même chose.
Je ne chercherai plus rien d'elle (je vais essayer du moins)
Je me mets un instant dans ta tête (pas simple ). J'écris "Je ne chercherai plus rien d'elle", avec une détermination, une volonté de fer. Punaise, que je me dis, cette fois c'est la bonne, terminé. Et là, dans un coin de mon cerveau, une pensée commence à germer... Oui mais si je coupe complètement les ponts, que c'est terminé, que c'est fini, je ne me remettrai plus avec elle... Et cette image de la fin commence à prendre toute la place dans mon cerveau... Alors j'écris "je vais essayer du moins", comme ça je ne m'engage à rien vis à vis de moi, je me laisse encore du temps, et ma belle décision ferme et définitive, la voilà passée à la trappe parce qu'au fond de moi, si je continue à essayer de la rattraper, je pourrai toujours me dire pour me dédouaner "ah ben j'avais dit que j'essaierais hein, il n'y avait pas d'engagement de résultat vis à vis de moi-même"....

En fait tout se passe comme ça depuis le début, et c'est là que nous autres on voit les incohérences dans la démarche dans laquelle tu es. Alors OK tu nous dis "oui mais c'est dur". Bien entendu que c'est dur et on est là pour te soutenir dans cette épreuve. Mais cette démarche tu dois la faire pour toi, tu n'as rien à nous prouver. Quand tu nous dit "ayé je coupe les ponts", et que deux secondes après tu nous dis "oui mais...", nous, on ne peut que ressentir une déception, mais toi, par rapport à toi, ça ne te fait pas tilt ????

Tout ce que tu peux tourner et retourner autour de la garde des enfants, du next, de machin et de bidule, je vois bien que ça n'est focalisé que sur une seule chose: la faire réagir pour qu'elle revienne vers toi... Et tout ça n'est que du vent, "je vais la faire chier juste une seule fois hein, pas tout le temps... " etc...

Tant que tu n'es que dans le vent, il ne se passera rien pour toi.

Une famille recomposée, des enfants qui vivent en alternance chez leurs parents, il y en a des millions. Il y a ceux qui ont fait la démarche saine de se dire "bon, on n'est plus en couple, OK ça a été dur, on y a laissé des plumes, mais maintenant on va retrousser les manches avec les enfants comme seul point focal, leur bien-être et leur avenir", et il y a ceux qui sont dans le mood "on va utiliser les enfants pour faire réagir l'autre/faire chier l'autre/se venger" (rayer les mentions inutiles, plusieurs réponses sont possibles).

Tu as beau nous dire ce que tu veux, ça transpire dans tes écrits que la voie que tu choisis est la deuxième, et c'est désolant. Et nous on est là pour une seule chose mon grand, on s'en contre tamponne le coquillard que ton ex revienne ou pas, mais alors d'une force que tu ne peux pas imaginer. La seule chose qui nous préoccupe dans cette histoire, c'est tes gamins qui sont au milieu de ce bordel, et toi, toi, qui as le droit de te sortir les doigts du cul pour faire bouger les rangs dans le sens de la maturité, dans le sens de te poser, d'arrêter cette torture mentale que TU t'infliges, et dans le sens, bien sûr, de ton bonheur qui arrivera une fois que tout ça sera calmé.

Oui grand, j'ai certainement des mots durs, qui sur le coup font mal au bide, mais voilà, à un moment donné, ne pas les dire serait de la non assistance à personne en danger.

Allez, grand, souffle un bon coup, et reprend toi vite !
#1312988
etpourtant a écrit : 28 févr. 2020, 09:31 Bonjour Speud !

Il y a encore un truc qui m'interpelle dans tout ce que tu dis, parce qu'à chaque fois tu dis la même chose.
Je ne chercherai plus rien d'elle (je vais essayer du moins)
Je me mets un instant dans ta tête (pas simple ). J'écris "Je ne chercherai plus rien d'elle", avec une détermination, une volonté de fer. Punaise, que je me dis, cette fois c'est la bonne, terminé. Et là, dans un coin de mon cerveau, une pensée commence à germer... Oui mais si je coupe complètement les ponts, que c'est terminé, que c'est fini, je ne me remettrai plus avec elle... Et cette image de la fin commence à prendre toute la place dans mon cerveau... Alors j'écris "je vais essayer du moins", comme ça je ne m'engage à rien vis à vis de moi, je me laisse encore du temps, et ma belle décision ferme et définitive, la voilà passée à la trappe parce qu'au fond de moi, si je continue à essayer de la rattraper, je pourrai toujours me dire pour me dédouaner "ah ben j'avais dit que j'essaierais hein, il n'y avait pas d'engagement de résultat vis à vis de moi-même"....
Tu as tout à fait raison et j'en suis conscient.
J'aimerai que çà reste une volonté de fer mais mon cerveau m'en empêche (ou je suis ne suis simplement pas aussi fort que je ne le pense ou je m'y prend mal).
+ je pense à une fin fin, une réelle fin, quelques secondes après y à des doutes qui surviennent (que j'ai du mal à contrôler et à passer outre, çà reste là encré/gravé). Ca vous le voyez bien.

Mais les actions pour passer outre, je les appliquent (ce ne sont pas que des écrits, et je ne reste pas à déprimer chez moi à ne rien faire) car je vous fait confiance dans le sens où c'est meilleur pour moi.
etpourtant a écrit : 28 févr. 2020, 09:31 En fait tout se passe comme ça depuis le début, et c'est là que nous autres on voit les incohérences dans la démarche dans laquelle tu es. Alors OK tu nous dis "oui mais c'est dur". Bien entendu que c'est dur et on est là pour te soutenir dans cette épreuve. Mais cette démarche tu dois la faire pour toi, tu n'as rien à nous prouver. Quand tu nous dit "ayé je coupe les ponts", et que deux secondes après tu nous dis "oui mais...", nous, on ne peut que ressentir une déception, mais toi, par rapport à toi, ça ne te fait pas tilt ????
Si bien-sur, j'en suis bien conscient, c'est çà le pire..
Mais je préfère aussi être franc, je tourne en rond, je sais..

Je ne vois plus rien à faire pour "sauver" notre histoire, en lui disant ce que j'avais à dire, elle est avec quelqu'un d'autre et je sais pas ce qu'il me faut de plus pour abandonner, j'aimerai ne plus revenir dessus et me donner les moyens d'aller mieux.
etpourtant a écrit : 28 févr. 2020, 09:31 Tout ce que tu peux tourner et retourner autour de la garde des enfants, du next, de machin et de bidule, je vois bien que ça n'est focalisé que sur une seule chose: la faire réagir pour qu'elle revienne vers toi... Et tout ça n'est que du vent, "je vais la faire chier juste une seule fois hein, pas tout le temps... " etc...
Et je prend conscience de plus en plus, que çà sert/servira à rien (de par vos réactions et du sentiment que j'ai à l'intérieur).
Ce sont que des pensées (malsaines) qui me viennent et que j'exprime. Je n'ai pas passer le cap de l'action.

etpourtant a écrit : 28 févr. 2020, 09:31 Une famille recomposée, des enfants qui vivent en alternance chez leurs parents, il y en a des millions. Il y a ceux qui ont fait la démarche saine de se dire "bon, on n'est plus en couple, OK ça a été dur, on y a laissé des plumes, mais maintenant on va retrousser les manches avec les enfants comme seul point focal, leur bien-être et leur avenir", et il y a ceux qui sont dans le mood "on va utiliser les enfants pour faire réagir l'autre/faire chier l'autre/se venger" (rayer les mentions inutiles, plusieurs réponses sont possibles).

Tu as beau nous dire ce que tu veux, ça transpire dans tes écrits que la voie que tu choisis est la deuxième, et c'est désolant.
Je n'ai pas choisi la 2e.. (je l'ai envisagé oui) mais je doute fort être capable de la choisir.
etpourtant a écrit : 28 févr. 2020, 09:31 Et nous on est là pour une seule chose mon grand, on s'en contre tamponne le coquillard que ton ex revienne ou pas, mais alors d'une force que tu ne peux pas imaginer. La seule chose qui nous préoccupe dans cette histoire, c'est tes gamins qui sont au milieu de ce bordel, et toi, toi, qui as le droit de te sortir les doigts du cul pour faire bouger les rangs dans le sens de la maturité, dans le sens de te poser, d'arrêter cette torture mentale que TU t'infliges, et dans le sens, bien sûr, de ton bonheur qui arrivera une fois que tout ça sera calmé.
Je sais que je m'infliges çà tout seul. Que je ne peux pas contrôler la situation (notre histoire) et encore moins la contrôler elle.
Je laisse faire (tout en essayant de relever la tête), j'essaie d'agir au mieux (pour les enfants, pour moi et pour elle).
etpourtant a écrit : 28 févr. 2020, 09:31 Oui grand, j'ai certainement des mots durs, qui sur le coup font mal au bide, mais voilà, à un moment donné, ne pas les dire serait de la non assistance à personne en danger.

Allez, grand, souffle un bon coup, et reprend toi vite !
Ca me dérange pas les mots durs, bien au contraire. J'en ai besoin aussi, je le vois bien.
Vous avez le recul, un point de vu extérieur, des années ont passées depuis et çà semble "facile" (peut-être pas le mot le plus adapté) en vous lisant.. j'espère que je pourrai voir çà aussi comme çà dans quelques mois/années.

En attendant, je prend bien en considération tous vos messages (vous savez bien mieux que moi).
#1312992
Bonjour Speud,

Comme tu vois, l'écriture ici apporte beaucoup. Et surtout les réponses que tu peux lire.
Je te sens un peu plus serein aujourd'hui. Cette période que tu traverses c'est vraiment la merde. Je te parle d’expérience car je suis aussi passé par là, oh il n'y a pas des années, juste quelques mois voir quelques semaines... on peut même dire que je suis encore à fleur de peau sur le sujet. Mais plus concrètement, j'ai fais et je fais encore un gros travail sur moi pour ne pas réagir aux différents coups foireux (ou interpréter comme tel...) qui arrivent. Pour ne pas prendre la voie du conflit, ce n'est pas les occasions qui manque, sur tous les sujets. J'ai choisi consciemment de ne plus m’intéresser à mon ex (après 10ans, 2 enfants et une belle maison aussi...)
A ce jour, le matin dans la glace, je sais que je suis un mec droit, que dans des années, je me dirais que j'ai fais ce qu'il fallait pour qui il fallait. Mes gamins sont attristés évidement, mais l'impact pour eux est je pense réduit au nécessaire. ils me parlent souvent de maman avec papa... pédagogie, échange... je sais pas si je fais tout bien, mais le grand est premier de la classe. Donc je pense faire ce qu'il faut... et la maman aussi évidement.
Cette période m'a aussi permis de pas mal échanger avec mon père qui m'a transmis, en plus des valeurs, 2 messages que je garde en tête et que je te retranscris tel quel lors de nos échanges:
Le premier:
"-Papa, c'est un peu la merde là, je rame, je sais plus quoi faire...
-Bah rame mon gars, c'est normal de ramer, tant que tu rames dans le bon sens..."

Le second:
"-Papa, j'ai testé la sophrologie...
-Bah test mon gars, sophrologie,(ou sport, ou yoga...) c'est des outils ça, tu remplis la caisse à outils et tu verras bien si ça sert..."

C'est pas grand chose, c'est court. Mais pour moi c'est efficace.

J'ai juste aperçu un truc dans tes messages, tu te forces à "sortir tous les samedi", puis "ça ne me fait aucun bien... "
Moi je ne suis pas très sorties... me coucher tard, ça m’empêche de me lever tôt pour courir, marcher, plonger... je privilégie ce que j'aime. J'ai l'impression que les sorties, la vie nocturne sont une sorte de baromètre de la sociabilisation... tu sors pas, t'a pas de vie... :roll: bref, c'est un détail.

Bon courage!
miu ont aimé ça
#1313012
Speud a écrit : 28 févr. 2020, 11:27En attendant, je prend bien en considération tous vos messages (vous savez bien mieux que moi).
Nous savons que tu prends en compte nos messages, c'est pour ça que nous sommes encore là.

Nous avons notre expérience, personnelle, et ici sur ce forum, et je pense pouvoir dire que chacun de nous, sait ce que c'est de se sentir petit(e), nul(le), minable, ou stupide. Que chacun de nous sait ce que c'est de mettre des pièces dans la machine à souvenir, et que chacun de nous a fait des tas d'erreurs.

En revanche, nous ne savons pas mieux que toi ce qui est bon pour toi, car tu es le capitaine de ton navire.
Toi seul sait ce qui est bon pour toi. Et tu dois apprendre ça aussi, essayer de nouveau de te faire confiance, de t'écouter, de faire des choix, d'apprendre à te connaitre.
C'est ton chemin pour aller mieux, et sur ce chemin tu es seul, nous on est juste des petites lanternes tout au plus...

Plein de courage à toi Speud
etpourtant, miu ont aimé ça
#1313014
Merci.

Je n'ai pas répondu à sa demande si ça me dérangeait ou pas qu'elle vienne voir notre fils jouer demain. J'ai complètement zapper enfaîte car journée au top*.
Je me dis qu'elle fait ce qu'elle veut, si elle veut venir qu'elle vienne, c'est un truc extérieur et je n'ai pas mon mot à dire. Biensur que ça me dérange de la voir, maintenant je ne m'occuperai pas de ça, je serai là pour notre fils et uniquement lui. Me demander ça me fait un peu "rire" vu les circonstances, se soucier de ce que je pourrai bien éprouver.
Bref, je ne répondrai pas.

*journée au top. Une matinée à jouer sans cesse, un midi au resto avec ma sœur et ses cousins, puis une petite après midi à un endroit spécial enfants (atomic kids) pour finir l après midi chez ma sœur pour que les enfants s'amusent encore. Et pour manger, crêpes parties. Maintenant le dodo. Ce fut une belle journée.

Il en sera de même demain à son tournoi de basket. On va profiter un max.

J'ai également beaucoup parler déco avec ma sœur pour quelques idées à mettre en place pour la maison.

J'ai aussi parler de mon histoire avec elle, elle tient le même discours que vous (pour le switch de semaine) et elle a dit un truc qui j essaierai de me le redire encore et encore : "au final, elle te mérite simplement pas".
Mon ex, c est la marraine de son dernier et elle continuera à lui parler car ils ont une bonne relation et je ne veux pas gâcher quoi que ce soit.

La neige fond petit à petit mais nos bonhomme de neige eux sont toujours là, debout.


En espérant continuer sur ce chemin..
miu, Elieza, Lea90 ont aimé ça
#1313215
Le tournoi fut une belle réussite. Elle n'est pas venu. J'ai pu discuter avec des gens qui me soutiennent (ancien du club) et qui je me forcerai à voir plus souvent.
L'équipe à fini première (easy), tellement fier de lui.

Après le tournoi nous avons été voir un match des grands le soir (avec une copine qui a vécu pareil maman d'un joueur de l'équipe de mon fils). On est rentré à 1h du matin (oups, les enfants tjr à fond à courir sur le terrain malgré tout).
Le dimanche, debout, bibi et parti à l'arrache à la piscine avant qu'elle ne ferme. Ils se sont bien amusé (mais chaud à gérer les deux tout seul). Des petits plaisir au magasin ensuite.

Et pour finir avec un jeter d enfant, pas de bise, pas de regard, pas de parole. Ce fut déchirant.
Fin d'après midi entre potes (où j'ai appris que certains l'ont aidé à déménager, ça m'a foutu mal mais j'ai rien dit). On s est écrit un peu avec mon ex.. (c'est elle qui a commencer).

Lundi, 4h de muscu (avec pause pour discuter) puis nettoyage maison (virer les photos, nettoyage, vaisselle, machine,..).

J'ai pu voir notre fils 45min (fin de l école à l'entraînement de basket pour éviter à mon ex belle mère de faire beaucoup de route). Le bol d'air de la semaine, court mais un tel bonheur.

Grosse prise de tête avec le patron, ça fait chier. J'ai pas besoin de ça en ce moment.

Et mon ex qui me contact pour le notaire, dire que notre fille est malade et parler de la fameuse lettre).

J'ai parlé à ma mère pour le switch des enfants (afin que j'évite de la voir), ça se met en place tout doucement.. Je réfléchi aux possibilités.

Difficile de dormir depuis 2 jours (4h en cumulé) alors que quand il y a les enfants ça va. Et ça allait plus ou moins avant de savoir qu'elle était avec lui. Ça recommence comme au début où j'avais pris un rythme de 4h / nuit pendant presque 2mois.

Courage à moi, ça va aller...
miu ont aimé ça
#1313216
Oui courage à toi Speud tu peux être fier de toi c’est cool ce que tu nous racontes là on sent un regain d’énergie à travers tes écrits c’est chouette. Bien sûr la route est encore longue et ça prend du temps mais tu prends les choses en main chapeau pour ça !

Pour dormir il existe des choses naturelles que tu peux trouver en pharmacie type rescue fleurs de Bach (je ne sais pas si on a le droit de donner des marques ici :?: ) moi ça m’avait aider à trouver le sommeil dans les périodes difficiles.
Bonne soirée.
miu ont aimé ça
#1313217
Lili9 a écrit : 02 mars 2020, 19:57

Pour dormir il existe des choses naturelles que tu peux trouver en pharmacie type rescue fleurs de Bach (je ne sais pas si on a le droit de donner des marques ici :?: ) moi ça m’avait aider à trouver le sommeil dans les périodes difficiles.
Si c'est cool Lili ;)
Ou sinon de la Valériane, de l'Aubépine,en tisanes, ou sinon vaporiser de la lavande fine (en herboristerie) sur ton oreiller, enfin il y a plein de méthodes naturelles pour t'aider...
#1313219
Bonsoir,
J’abonde dans le sens des camarades: le manque de sommeil, c’est destructeur, tu gamberges encore plus quand tu n’as pas dormi, et gamberger t’empêche d’être dormir... le beau cercle vicieux. Quand le père de mes enfants m’a quittée, je me réveillais toutes les nuits à 5h, et plus moyen de me rendormir. Cause ou conséquence, je ne sais pas, mais j’ai fait une bonne petite dépression à ce moment-là. Aujourd’hui c’est à nouveau la crise (pas aussi fort, ce n’est pas la même situation ni le même séisme), eh bien j’ai pris ce que je n’avais pas à l’époque, du Donormyl (si on a le droit de citer les marques). C’est un antihistaminique qui a un effet sédatif (assez fort d’ailleurs, moi je me contente d’un demi cachet), aucune accoutumance à craindre, et franchement, ça aide beaucoup.
Courage!
#1313220
Merci des conseils

Oui fleur de Bach ou melatonine, je connais mais ça marche pas terrible.. (je travail dans une société de complément alimentaire).

C'est surtout fermer les yeux et imaginer ce que mon cerveau veut me faire voir, et ça me tue. J essaie de rêver d'autre chose (les enfants) mais ça me met triste aussi (car ils sont pas à côté de moi).
PS: je dors à chaque nuit dans un des lits des enfants, leur odeur me fait du bien. 😊

Mon dernier cauchemar, j allais pour rechercher mon fils a l'école mais ils m'interdis aient de l'approcher/prendre car c'était pas ma semaine avec lui.. Grrr. Tous plus horrible les uns que les autres.

Impossible de rêver d'autres choses qu'eux (enfants, elle (et/avec lui)). J espère que ca changera vite.


J'ai été voir un magasin de déco tantôt, j'ai rien trouver, Zut. Et je viens de commander mon punching ball (la table m'a fait mal au petit doigt 😞😞)
#1313235
Bonjour Speud,

A mon sens, dans le cas de la garde alternée, il y a une importante étape psychologique à franchir.

L'ex est partie mais comment assure t'elle sont rôle de maman? Fait-elle ce qu'il faut pour les enfants lorsque c'est "son tour"? La présence d'un next, perturbe t'elle les gosses?
Quand tu les récupères, sans les passer à l'interrogatoire, sens-tu un mal-être flagrant chez eux?
Si tu peux répondre à tout ça positivement en toute objectivité, et c'est bien souvent le cas sinon on ne laisserait même pas les gamins partir, et bien il te reste à mentaliser ça le soir ou la nuit quand tu dors pas.
ok, ça fout les boules, ok, les chambres sont vides, mais les gamins vont bien... ils sont pas avec toi , ils sont avec leur maman qui s'occupe d'eux très bien aussi. Quand tu pourras te dire ça, les choses iront (un peu) mieux.

Le reste c'est toi. Quand tu as pas les mômes, penses à toi, à ta séance de muscu tranquille, sans horaires à respecter pour récupérer le dernier, le matin tranquille, sans petit déjeuner à préparer pour tout le monde...
C'est une drôle d'idée de dormir dans le lit de tes gosses. Lorsque les miens partent, j'en profite pour virer les draps, tout nettoyé comme il faut, et mettre d'équerre jusqu'à la semaine suivante. ça met un coup de mou quand tu tombes sur un dessin ou une petite chaussette qui traîne mais c'est comme un sas, un rituel. Et ils retrouvent ensuite leur espace bien accueillant, et moi j’enchaîne sur autre chose.

Mais ça avance quand même pas mal de ton coté on dirait! Bon courage Speud
#1313248
Cyril au soleil a écrit : 03 mars 2020, 11:57 A mon sens, dans le cas de la garde alternée, il y a une importante étape psychologique à franchir.
Oui certainement, mais je m'y fais pas, mais alors pas du tout. Ca me met en déprime dès que je suis à la maison et qu'ils sont pas là. :( Ou me dire, pas besoin de rentrer, il y a personne qui t'attend.. :'(
Cyril au soleil a écrit : 03 mars 2020, 11:57 L'ex est partie mais comment assure t'elle sont rôle de maman? Fait-elle ce qu'il faut pour les enfants lorsque c'est "son tour"? La présence d'un next, perturbe t'elle les gosses?
Quand tu les récupères, sans les passer à l'interrogatoire, sens-tu un mal-être flagrant chez eux?
Si tu peux répondre à tout ça positivement en toute objectivité, et c'est bien souvent le cas sinon on ne laisserait même pas les gamins partir, et bien il te reste à mentaliser ça le soir ou la nuit quand tu dors pas.
ok, ça fout les boules, ok, les chambres sont vides, mais les gamins vont bien... ils sont pas avec toi , ils sont avec leur maman qui s'occupe d'eux très bien aussi. Quand tu pourras te dire ça, les choses iront (un peu) mieux.
Je pense, je suis persuadé ou je m'en perçois qu'elle s'en occupe très bien. Je l'ai toujours trouver en maman admirable (la meilleure). Elle l'a toujours fait et je ne peux m'imaginer qu'elle fasse autrement.
Peut-être pense-t-elle à son next au lieu d'être focalisé à 200% sur les enfants, çà s'est possible. Lui ne va pas bien (et çà lui ai bon, qu'il souffre ce c*nnard), peut-être qu'elle s'en inquiète (très probablement). Du coup, je sais pas si çà la perturbe ou pas et quel est l'impact sur les enfants.

Quant aux enfants, non ils ont l'air d'aller bien à première vue... Je pense pas qu'ils font des sorties tous ensembles (avec son next et ses enfants), nos enfants ne sont pas au courant qu'elle voit quelqu'un (enfin, moi j'ai rien dit sur le sujet, j'espère qu'elle non plus).

Les enfants du next par contre, eux sont au courant et ne vont pas bien, le prennent très mal (papa a menti, c'était qu'une copine, je veux pas de frère et soeur ect...). Mais çà, c'est pas mon combat.

Cyril au soleil a écrit : 03 mars 2020, 11:57 Le reste c'est toi. Quand tu as pas les mômes, penses à toi, à ta séance de muscu tranquille, sans horaires à respecter pour récupérer le dernier, le matin tranquille, sans petit déjeuner à préparer pour tout le monde...
C'est une drôle d'idée de dormir dans le lit de tes gosses. Lorsque les miens partent, j'en profite pour virer les draps, tout nettoyé comme il faut, et mettre d'équerre jusqu'à la semaine suivante. ça met un coup de mou quand tu tombes sur un dessin ou une petite chaussette qui traîne mais c'est comme un sas, un rituel. Et ils retrouvent ensuite leur espace bien accueillant, et moi j’enchaîne sur autre chose.
Je pense à moi, mais je ne peux m'empêcher de penser à eux (ce qu'ils font, s'ils vont bien, ...).
Ils n'aiment plus/pas être seul (c'était deja un peu le cas avant mais là c'est beaucoup + flagrant), j'ai l'impression qu'ils ont un peu peur (d'être abandonné). Je trouve çà "normal" vu la situation.. J'essaie d'être présent le + possible et de les rassurer que je les laisserai jamais tombé, que je serai toujours là, ect..
Et j'adore leur préparer le tit dej :p d'avoir à m'occuper d'eux, çà m'occupe et j'adore çà. Je suis fait pour çà :p

Une drôle d'idée de dormir dans leur lit ? :) ah.. oui peut-être.. mais je préfère.. (c'est + étroit, + d'odeur, + l'impression d'être avec dans une certaine mesure, ...)

Tout nettoyer ? Leur lit/draps non impossible, je fais çà le dernier jour. Je prend leur pyjama contre moi bien fort pour dormir.
Pour leurs jouets, çà oui, j'essaie de ranger le maximum mais bon il y en a partout que je ne peux ne pas penser à eux en regardant quelque part.

Notre fils dormait beaucoup avec nous (nous rejoignait la nuit, c'est parti en habitude à force).

J'arrive pas à dormir dans notre lit, j'ai changé le matelas (elle a repris notre matelas) par un matelas simple (car un double me semblait trop grand, trop vide), c'est notre chambre et y dormir seul me fait super trop bizarre (surtout sans entendre les enfants respirés). J'y arrive quand les enfants sont là (enfin plus maintenant, je dors avec un des deux dans leur lit :( )

J'envisageait peut-être de changer ma chambre de pièce...

Deja commencer par la repeindre, çà serait une bonne chose. Je voulais changer la structure du lit aussi (trop de souvenir), refaire un truc complet.
#1313253
Speud, tu n'es pas obligé de me répondre point par point, ce que je voulais surtout te dire c'est qu'il faut aussi travailler sur le détachement émotionnel avec les enfants... au moins 1 semaine sur 2! :lol:
Au début de la garde, je me suis rendu compte que pendant la semaine seul j'étais comme en apnée, et c'est pas bon.

Si tu es persuadé que maman fait le boulot correctement, bah il n'y a pas de mouron a se faire pour les gosses. Juste à t'occuper de toi...

Ensuite dormir avec les mômes, en vie de couple, ou seul... c'est un autre sujet ou il y aurait beaucoup à dire aussi! :roll:
En résumé: tes gosses vont bien? Donc tout va bien.
  • 1
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 15