Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par nomorre
#1310478
Bonjour à tous,

J'étais venue ici il y a quelques années pour un autre ex qui m'avait quitté. J'avais réussi à le récupérer et nous étions restés 2 ans et demi de plus ensemble... pour au final qu'il me quitte brusquement. J'ai énormément souffert de cette rupture et avec du recul, nous n'aurions pas dû nous remettre ensemble, on s'est fait plus de mal que de bien.

Aujourd'hui, mon copain m'a quitté. Et je reproduis les mêmes erreurs en espérant qu'il change d'avis... Cet homme, c'est mon amour de lycée. Nous nous sommes retrouvés 9 ans après, il vivait à 800km de chez moi. Nous avons commencé notre relation à distance pendant 6 mois, puis il a tout quitté et est revenu vivre dans notre ville d'enfance pour nous donner une chance. C'était il y a 1an. On est très vite tombés amoureux et nous avons emménagé ensemble en Avril. A partir de l'emménagement, nous n'avons pas réussi à trouver l'équilibre dans notre couple. Nous nous disputions sur le fait qu'il sorte beaucoup la semaine avec ses collègues et sur les tâches ménagères. Il n'a jamais eu de relation sérieuse donc il avait du mal à fonctionner à 2. A part ça, nous nous entendions très bien et nous étions très amoureux. Il parlait de se fiancer l'été prochain et me disait qu'il rêvait que je porte un jour ses enfants. Il m'a avoué ne m'avoir jamais vraiment oublié pendant 10 ans.

Mi-novembre il y a eu la dispute de trop, il m'a quitté et m'a demandé de rendre l'appart. Je suis tombée du grenier à la cave. Je n'aurais jamais pensé que nos disputes étaient si importantes et qu'il avait des doutes. En ce moment il n'était pas bien, il ne se plait pas dans notre ville, n'arrive pas à se faire de vrais amis et il avait beaucoup de pression au boulot. Il dit que nous sommes trop différents, que nos besoins sont incompatibles, qu'il n'y croit plus, qu'il culpabilise de ne pas faire pour moi ce que je fais pour lui et qu'on ne peut pas se rendre heureux. C'est quelqu'un d'instable, qui pense toujours que les choses seront meilleures ailleurs (il a changé 3 fois de job et 4 fois de région en 2 ans...) Quand il m'a quitté, il m'a dit que c'était peut être pour mieux se retrouver "On laisse passer 2019 et on voit en 2020", qu'il voulait être sûr qu'on soit ensemble pour les bonnes raisons. On s'est revu 2 semaines après, début décembre, pour déménager notre appart, son discours avait évolué, il m'a dit que je ne lui manquais pas, qu'il n'avait pas eu le temps de penser à nous 2... Dès le début de la rupture, nous avons arrêté de nous envoyer des messages sauf pour gérer les questions administratives. Les quelques messages étaient donc brefs et très formels. Aujourd'hui nous sommes à 7 semaines de rupture, 6 semaines que je suis retournée vivre chez mes parents, 4 semaines sans se voir et 2 semaines que je ne lui ai pas envoyé de message. Il m'a envoyé un message le jour de Noël pour me parler de l'EDF (...), je n'ai pas répondu. Rien pour la nouvelle année.

Je souffre énormément de cette rupture. Il n'y a pas une heure dans la journée où je n'y pense pas, il n'y a pas une journée où je n'ai pas pleuré. Pour moi il est l'homme de ma vie et je veux vieillir à ses côtés. Aujourd'hui je ne suis pas prête à avancer, à aller mieux, parce que je continue bêtement à espérer qu'il regrette. Et pourtant, j'ai appris entre temps qu'il avait demandé sa mutation à 400km d'ici.
Nous devons nous revoir prochainement pour signer l'état des lieux et faire nos comptes. La date n'est pas fixée et je n'ai pas envie d'être celle qui enverra le premier message. J'appréhende énormément ce moment. Ce sera notre dernier "prétexte" pour se voir et se parler et il y a tellement de choses que j'aimerais lui dire...

Ma question est la suivante,
Lorsqu'on se reverra, vaut-il mieux que je vide mon sac, que je lui dise tout ce que j'ai sur le coeur pour ne pas avoir de regret (au risque de paraitre faible et dépendante)? Ou alors, je fais abstraction de mes sentiments, on ne parle pas de notre couple et j'essaie de lui montrer la fille positive qu'il aimait quitte à rester avec des regrets de n'avoir pas tout essayé et tout dit?

Désolée pour ce long message, mais ça fait un bien fou de parler. C'est vraiment dur de revivre une rupture aussi douloureuse. Je pensais avoir suffisamment souffert avec mon ex. J'ai l'impression que je suis condamnée à souffrir pour des hommes, j'ai commencé à voir une psy parce que je perds totalement confiance en moi et je n'ai plus foi en mon avenir sentimental.

Merci de m'avoir lue, et merci d'avance pour votre aide..
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

#1310589
Hello,

Je me permets de relancer mon sujet parce que j'ai besoin de parler.

J'ai appris hier par un ami que mon ex allait très bien apparemment, que sa demande de mutation avait été acceptée, qu'il partait en Avril. Il m'a envoyé un message aujourd'hui pour fixer une date pour se voir et régler les derniers sujets. D'un côté je veux lui parler car j'ai toujours des questions et j'ai besoin de comprendre comment il a pu passer de "Je veux t'épouser" à "Je te quitte" en quelques heures...
D'un autre côté je suis terrifiée à l'idée de lui dire au revoir. Tant que je le vois pas, l'histoire n'est pas vraiment finie. Maintenant la date est fixée, et je dois accepter de l'avoir perdu, accepter qu'il fasse parti de mon passé.
J'ai un sentiment d'inachevé dans cette rupture, l'impression qu'on n'a pas suffisamment communiqué, pas assez essayé et je suis frustrée.

Mon ex et moi avions des vies très différentes avant de se mettre ensemble.
Lui: 27 ans, Il habitait dans le Sud Ouest, jamais eu de relation sérieuse, a vécu 8 ans tout seul, surf tous les week ends, verres entre potes plusieurs fois par semaine, très sportif et très actif, ne supporte pas de ne rien faire.
Moi: 27ans, J'ai toujours vécu chez mes parents dans le Nord, en couple pendant 5ans avec une rupture très difficile qui m'a fait perdre tous mes amis et ma confiance en moi. J'ai tendance à être plutôt casanière, j'ai peur de prendre des risques, j'ai dû mal à lâcher prise, j'ai dû mal à m'émanciper, je suis réservée. Ce sont des traits de caractères que je déteste, sur lesquels j'essaie de travailler depuis quelques années mais sur lesquels j'ai beaucoup de mal à changer.

Ce qui me plaisait chez lui, c'était sa capacité à me faire sortir de ma zone de confort, à me pousser à me surpasser, à me faire profiter de l'instant et de la vie.
Nous nous sommes rencontrés il y a 12ans, on se connait très bien et il savait que j'étais comme ça et que je n'étais pas très heureuse. La vie qu'il me proposait me faisait rêver.
Mais quand il m'a rejoint dans le Nord, il n'a pas réussi à s'adapter, il a perdu tous ses repères, il était malheureux, et c'est mon modèle casanier/malheureux qui a pris le dessus. Il avait dû mal à fonctionner à 2 aussi, ne me proposait pas de venir boire un verre avec ses collègues et je lui en voulais. Il a évoqué une fois le fait de déménager et je lui ai dit que j'étais contre. Je n'avais jamais envisagé de partir, de quitter ma région et ma famille. L'idée a ensuite fait son chemin et j'ai sérieusement envisagé de partir avec lui. Je ne lui en ai pas parlé, je pensais avoir le temps d'y réfléchir mais il m'a quitté dans la foulée.

Je suis très frustrée de cette rupture parce que je peux pas m'empêcher de penser que tout n'est pas perdu, que si nous avions suivi un peu plus son modèle nous aurions été plus heureux. Et je ne peux pas m'empêcher d'espérer qu'il nous laissera la chance d'essayer autre chose.
Je reste convaincue qu'on s'aime mais qu'il nous a vu tous les deux malheureux et a pensé qu'on ne pouvait pas être heureux ensemble. J'aurais aimé qu'il me propose une vie différente mais il a décidé de la mener tout seul. C'est si difficile à accepter et je suis tellement triste. J'ai l'impression que c'est encore rattrapable mais d'un autre côté je sais qu'il ne prendra jamais le risque de me faire mal à nouveau.

J'appréhende de le voir cette semaine. Je ne sais pas si je vais réussir à rester forte. J'ai envie qu'il revienne et regrette mais je n'y crois pas. J'ai envie de lui dire tout ce que j'ai sur le coeur mais j'ai peur qu'il me réponde que je ne lui manque pas et qu'il est heureux sans moi. Je suis perdue et je ne veux pas que notre rdv cette semaine soit notre au revoir.
#1310591
Coucou,
C’est terrible ce que je vais te dire mais je le comprends un peu... étant moi-même du sud et coincée dans le Nord (enfin, en île de France, mais pour moi c’est pareil), je te cache pas que la différence de culture est d’une violence sans nom. Retourne-t-il dans le sud ?

Sans vouloir projeter mon fonctionnement sur le sien, j’ai quand même l’impression que c’était la violence pour lui cette période : le Nord, pas de copains, une copine qui râle, ça fait beaucoup de tristesse. Je ne t’accable pas, tu fais comme tu peux, mais je peux vraiment comprendre qu’il vive son départ comme quelque chose de vraiment positif. Je ne sais pas trop ce que tu peux espérer en fait, mais surtout je crois qu’il faut que tu t’occupes de toi, de tes projets, de ton bien-être. Il ne peut pas te sauver en fait, il faut vraiment que tu te pousses toi-même à sortir de tes zones de confort. Lui là, c’est fini, au moins pour l’instant. Il serait peut-être bon de rebondir sur cette rupture pour prendre soin de toi et fonder tes propres projets...

... après tu verras bien ! Mais là ton projet de déménagement n’est lié qu’à lui. Imagine s’il te quitte ailleurs, alors que tu le trouves trop distant, qu’il ne partage pas ses copains et que tu as du mal à t’en faire ? Tu imagines l’angoisse ? Non tout lâcher pour un mec, par amour, ce n’est pas gerable. Un déménagement doit être un vrai projet commun, et tu dois être sure de le faire pour toi. En sachant que c’est quelque chose que TU souhaites pour TOI.

Courage parce que c’est super dur de dire au revoir. Mais c’est un au revoir à une relation qui était devenue triste. Bien sûr là tu te sens encore plus triste, mais c’est un bas salvateur.
#1310592
Bonjour Nomorre,

Je pense qu'il faut que le rendez-vous reste consacré à ce qui est gestion de l'administratif, car c'est ce que vous avez prévu à la base. Il ne faudrait pas qu'il se sente pris au piège, ce qui le ferait fuir encore plus...

Si j'ai bien compris, il a l'air définitif, avec cette composante "instable". Malheureusement, tu n'as aucune prise là-dessus... C'est lui avec lui-même, et quoi que tu fasses, ça ne changera rien. C'est son propre cheminement.

As-tu eu l'impression de lui avoir déjà dit ce que tu avais le cœur ? Ou pas encore ? Espères-tu le récupérer ? L'avais-tu déjà senti instable par le passé ?
#1310593
En ce qui concerne ce que tu as sur le coeur... Vois avec toi-même, pèse le pour et le contre sur ce qui TE ferait du bien. Perso quand je suis perdue je ne suis qu’une seule règle, de laquelle je ne déroge jamais : je dis la vérité. Ça ne veut pas dire qu’il faut tout dire, mais dire ce qu’on a sur le cœur, librement, même si ça ne change pas l’issue, ça peut soulager, au moins...
#1310666
Léa,

Je pense que tu as parfaitement compris la situation. Je pense en effet qu'il y avait beaucoup de négativité dans sa vie et qu'il a pris la seule issue qu'il voyait, me quitter et tout recommencer à zéro. Dans le fond je peux comprendre qu'il ait voulu faire évoluer les choses et qu'il n'ait pas voulu nous laisser dépérir. Je peux comprendre également que sa mutation lui offre une nouvelle perspective de vie et qu'il soit reboosté par ce projet. Il part à Nantes, ce n'est pas le sud ouest mais ça le rapproche de l'océan.
J'aurais aimé qu'il me prenne en considération dans ses choix. Ca fait mal de se dire que je n'étais probablement pas assez importante pour lui, pour le faire rester ou pour faire un projet à 2. Je n'aurais jamais cru qu'il prendrait le risque de me perdre, après toutes ces années où nous avons été là l'un pour l'autre en tant qu'amis ou amants.

Néanmoins, je partage ton avis sur le déménagement, c'est vrai que j'ai tendance à croire que ça aurait pu être mieux et j'oublie que ça aurait pu être bien pire.

Je trouve ça tellement dommage en fait, qu'il me quitte, non pas parce qu'il ne m'aime pas, mais parce que le contexte et notre environnement ne nous ont pas rendu heureux. Il m'a dit plusieurs fois "Ce n'est pas de toi que je ne veux plus, c'est de notre relation, tu es la meilleure chose qui me soit arrivé". Quel gâchis...

Depuis un mois j'essaie de repenser à moi, de faire mes propres projets.
J'ai commencé à voir une psy pour m'aider à m'accepter et à évoluer sur les facettes de ma personnalité que je n'aime pas. J'ai postulé à plusieurs offres de boulot car je ne me plais plus dans mon entreprise depuis quelques mois. Je visite un appartement lundi prochain pour emménager seule.
Ca fait beaucoup de changement en peu de temps mais moi aussi j'ai besoin d'un nouveau départ. J'ai besoin de faire mes propres choix sans être influencée par mes parents, d'apprendre à ne pas me sentir perdue lorsque je suis toute seule et apprendre à écouter mes besoins. Je me suis toujours vu à travers le regard que les autres portaient sur moi et sentie vivante seulement quand on me portait de l'attention. Je veux apprendre à m'aimer, à découvrir ce qui me fait plaisir dans la vie, à être heureuse autrement que dans mes relations amoureuses.
De gros moments de solitudes, de peurs et de doutes m'attendent je pense, mais je ressens le besoin de faire ce travail pour moi.


Sinaa,

Tu as raison, c'est son cheminement, et je n'ai aucun pouvoir là dessus. Je ne peux pas l'empêcher de me quitter ni de partir.
On se connait depuis tellement longtemps et le fait qu'il quitte tout pour me retrouver, je l'ai perçu comme une preuve d'amour, pas comme un signe d'instabilité. C'est en vivant avec lui que j'ai découvert qu'il avait beaucoup d'angoisses et qu'il n'était pas stable. Mais j'ai pensé naïvement que je pourrais lui apporter la stabilité nécessaire et que ça lui suffirait.

Pour être honnête, j'aimerais de tout mon coeur le récupérer mais dans la situation actuelle je ne vois pas d'issue positive pour notre couple. Il a beaucoup de respect pour moi et il ne prendra jamais le risque de revenir s'il n'est pas sûr à 100% de faire sa vie avec moi. Et puis il part à Nantes, dans ces conditions je ne vois pas comment on pourrait se retrouver. Une relation à distance on a déjà essayé et ça a été très dur, il ne reviendra pas dans le Nord, et moi je ne prendrai jamais le risque de partir de ma région en ayant toujours peur qu'il me quitte de nouveau. J'essaie maintenant d'accepter que ce soit fini, mais je l'aime tellement que je n'arrive pas à m'imaginer sans lui.

Je lui ai dit beaucoup de choses lors de la rupture mais j'aimerais lui dire les choses de manière plus construire et plus sereine, avec un mois de recul, sans cris, sans pleurs et sans supplications. On s'est envoyé 2-3 messages aujourd'hui pour organiser notre rdv (où, quand), je lui ai dit que j'avais des choses à lui dire. Fini les messages froids et formels, il me parle comme si nous étions potes. Ca me déstabilise complètement. J'ai l'impression qu'il va essayer de conserver une relation amicale quand il sera parti, de la même manière que nous sommes toujours restés en contact quand il était dans le sud ouest. J'ai l'impression qu'il ne veut plus être en couple avec moi mais qu'il n'est pas prêt à me perdre. Cette pensée m'inquiète et j'espère me tromper sur ses intentions, je ne veux pas qu'il me garde sous le coude.
#1310800
Ça y est, j'attends mon ex qui devrait arriver d'une minute à l'autre.
J'ai rêvé de lui parler de le revoir pendant des semaines et maintenant qu'on y est, j'ai envie de fuir. Je ne veux pas le voir, je ne veux pas revivre et raviver toute cette souffrance. J'ai peur du mal qu'il pourrait encore me faire, de l'entendre me dire qu'il ne regrette pas sa décision et qu'il part à Nantes. Et j'ai peur de lui dire au revoir pour toujours
#1310861
Notre rdv ne s’est pas du tout passé comme je l’avais imaginé.
Je vais essayer d’être synthétique car au final on s’est vu de 20h à 2h30 !
On avait prévu de se voir dans un endroit calme pour pouvoir discuter, on était dans la grange dans mon jardin où il y a un canapé.
Je m’étais fixée comme objectif de ne pas pleurer et de rester calme. J’ai tenu 10min à peine. La colère est vite montée, elle m’a surprise moi-même parce que je l’avais très peu ressentie depuis la rupture. Il m’a laissé parler et m’a écouté. Il m’a répété ce qu’il m’avait déjà dit : qu’il n’y croyait plus, qu’on était incompatibles, que je ne lui manquais pas, qu’il partait en Avril. Je lui ai demandé si il m’aimait toujours, il m’a dit non. Ca m’a fait mal mais je savais qu’il me dirait ça et je m’y étais préparée.

Il m’a demandé comment j’allais en ce moment, j’ai fondu en larmes et il m’a pris dans ses bras. Il y avait beaucoup de tendresse dans son regard.
Naturellement la conversation a évolué sur ce qu’on avait fait depuis la rupture. Je lui ai parlé de ma visite d’appart, d’un entretien d’embauche la semaine pro, de ma psy. Il était fier de moi et impressionné de voir que je faisais enfin des choses pour moi. Il a évoqué ses craintes à l’idée de partir, son incapacité à être heureux quoiqu’il fasse et n’importe où il vivait, son manque de confiance en lui et son instabilité.

Ensuite, j’ai eu l’impression de le retrouver, on a parlé de tout, on s’est taquiné, on a rigolé, comme avant, comme dans notre quotidien. Il m’a avoué que le fait de me voir le déstabilisait. Il m’a dit qu’il ne se voyait avec personne d’autre que moi pour faire sa vie, qu’il n’avait pas la force de supprimer les photos de moi dans son téléphone. Il m’a dit qu’il était possible que l’on se retrouve dans 1 ou 2 ans si nous étions plus en phase, qu’il y croyait encore mais qu’il voulait que j’avance sans lui parce que je méritais mieux.
Il m’a dit que j’étais la plus belle fille à ses yeux et que personne n’avait jamais eu cet effet là sur lui, qu'il n'avait eu que moi en tête depuis qu'il m'avait rencontré il y a 12 ans. Il y avait une forte attirance physique et au final, ça a dérapé :roll: . Il est rentré juste après. Il a mis un terme à notre couple mais ne met pas vraiment un terme à nos contacts. Il dit qu'il sera toujours là pour moi et que si j'ai besoin de le voir, je dois juste lui faire signe. Je sais que si je veux avancer, c’est moi qui vais devoir couper les ponts.

C’est sur il ne veut plus d’une relation avec moi, il a été très clair et je l’ai bien compris depuis un moment déjà. Je sais que ce moment était éphémère, coupé du temps. C'est fini et avec son départ à Nantes je n’espère plus parce qu’il n’y a pas d’issue possible dans ce contexte.
Je sais que je ne dois pas confondre amour et attirance physique mais j’ai quand même l’impression qu’il a toujours des sentiments pour moi. Ca rend les choses difficiles à accepter parce que j’ai l’impression qu’il me quitte parce qu’il n'est pas prêt, pas heureux et qu’il n’a plus envie "pour l'instant". Malgré tout, je pense que pour lui c’est « Loin des yeux, loin du cœur », il a très peu pensé à moi depuis la rupture et il a perdu le contrôle en me revoyant.
Je n’ai pas de regrets sur cette soirée et sur la tournure qu’elle a prise. J’ai passé un bon moment, j'ai pu le retrouver un peu, comme avant, et ça ne m’a pas donné d’espoirs inutiles. J’ai juste profité des derniers instants qui se présentaient.
#1310875
Journée difficile moralement. Aujourd'hui je n'ai goût a rien, pas envie de faire de sport, ni de shopping, ni de regarder des series, ni de voir du monde. Je ne veux rien faire à part parler avec mes 2 meilleurs amis mais ils ne sont pas trop dispo ce week end et désespèrent de me voir tourner en rond depuis bientôt 2 mois.

Je repense au passé avec mon ex, je ressasse les bons moments, nos rires, nos joies, nos découvertes, notre amour, les voyages qu'on a fait, notre vie a l'appart. Il y a quelques mois, même si le programme du week end était vide, on était à 2 et on profitait l'un de l'autre. Il me manque tellement. Je vais avoir du mal à accepter qu'il ne fait plus parti de ma vie et qu'il ne fera pas parti de mon futur. Même si je sais que c'est fini, je ne le ressens pas, j'ai l'impression qu'il y a encore des étapes et une suite avant la rupture finale
#1310880
Coucou Nomorre,

Je ressens ta peine et ton désarroi en te lisant, ça me touche particulièrement, je sais au combien c’est difficile pour être passée par là moi aussi il y a un peu plus d’un an.

Je crois qu’il est tt a fait normal de te sentir comme ça si peu de tps après cette rupture.

Le mieux à faire à mon avis est de prendre soin de toi, essayer de retrouver des petits moments tout simples que tu pourrais apprécier, où tu pourrais un peu lâcher prise, une douche bien chaude, ou un bain, un rayon de soleil en terrasse, un bouquin...

Petit à petit, un pas après l’autre, on finit par sortir la tête de l’eau, cela prend du temps et je pense qu’il est essentiel d’avoir une grande bienveillance envers sois même dans ces moments difficiles.
Notre cerveau est complètement chamboulé et les signaux qu’il nous envoie sont biaisés , la souffrance démesurée, en prenant un peu de recul et aussi en laissant c'est con à dire mais le temps panser cette blessure, tu verras les choses sous un autre angle. Bon courage, n’hésite pas à venir ici tu trouveras tjs une oreille attentive.
Même si aujourd’hui il t’est difficile de l’imaginer, tu va t’en sortir et retrouver de la joie de vivre.
Un pas après l’autre, prends soin de toi.
kev07, lyreca ont aimé ça
#1310889
Hello Nomorre,
Je suis désolée de ce que tu traverses.
Sans vouloir minimiser ta peine, ce que tu vis est relativement courant. Un amour qui survient dans la vingtaine, une dizaine d années passées ensemble et le constat que l amour est parti, pour laisser place à autre chose ( de l affection, des habitudes...j ai été mariée de mes 19 à mes 30 ans, je pense avoir une idée de ce que tu traverses)
Comme le dit Lili, soit douce avec toi même, construis ton nid, toute seule, pour toi, essaie de penser à toi et unique toi (oui oui cela inclut de manger des chips au réveil si ça te fait plaisir), et même si c est dur à envisager là tout de suite, tu vas aller mieux, petit à petit, et tu seras même heureuse de nouveau...seule ou avec quelqu’un d autre.
Quand à cette sensation de pas fini, je crois qu elle est assez commune aux gens qui sont quittés, car celui qui part à lui eu le temps déjà d entamer son deuil, donc le chemin est plus court (pas forcément plus facile hein).
Courage à toi.
#1310890
Bonsoir Nomorre...
Ton message me touche beaucoup aussi, car j'ai l'impression de lire ce que j'ai vécu il y a bientôt un an. Courage à toi, il n'y a pas de meilleur allié que le temps (qui est un ennemi à la fois parce qu'il passe tellement lentement quand on traverse ce genre de situation !).
Tu vas te relever, préserve-toi, et prends les décisions qui te servent
#1310900
Merci à tous pour vos messages qui me vont droit au coeur <3

Elieza tu as raison, ma peine est courante et je l'ai moi-même vécu il y a 2 ans et demi avec mon ex ex. Ca me semblait insurmontable mais je l'ai surmonté.
Aujourd'hui je suis bouleversée par la perte de mon conjoint que je voyais comme le futur père de mes enfants et de tous nos projets de vie mais j'ai aussi une grosse remise en question sur moi-même.

J'essaie de penser à moi, de réfléchir à ce qui me fait plaisir. J'ai toujours vécu à travers le regard des autres, j'ai toujours fait ce qu'on attendait de moi, ce qu'on me disait de faire et je ne me sentais vivante et importante que dans mes relations avec les autres. Aujourd'hui je veux apprendre à m'aimer et à être heureuse seule. J'angoisse à l'idée d'amorcer ce travail mais je pense que c'est nécessaire pour que je sois mieux dans ma peau, et moins étouffante dans mes relations.
Une copine m'a d'ailleurs prêté le livre "Les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même". Je l'ai commencé et le trouve très intéressant même si me reconnaitre dans ces profils ne me rassure pas. Si vous avez d'autres livres à me conseiller sur le développement personnel et la connaissance de soi je suis preneuse :)

Mon ex me manque beaucoup et j'aimerais lui parler de tout ce que j'entreprends en ce moment et de tout ce que je découvre sur moi avec ma psy parce qu'au delà de mon partenaire de vie, il était mon confident, mon conseiller, celui qui m'apaisait et me poussait à me dépasser. C'est très dur de ne plus avoir une personne avec ce rôle dans ma vie.

Effectivement les journées me paraissent longues, le temps de deuil et d'acceptation me semble interminable et j'ai l'impression que je n'en verrai jamais le bout, que je n'accepterai jamais. Et pourtant, il y a du mieux, j'arrive maintenant à passer plusieurs jours sans pleurer, j'ai même ri ces derniers temps, ça ne m'était pas arrivé depuis plusieurs semaines. Mais j'ai aussi beaucoup de moments où je me sens éteinte, enfermée dans ma tête, coupée du monde extérieur et je pense à mon ex et je suis nostalgique. Je n'arrive pas ressentir de colère ou du mépris pour lui. Je sais qu'il cherche juste à être heureux. Dommage que ce soit sans moi...
lyreca ont aimé ça