Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1308433
Bonjour à tous,

Il m'aura fallu 10mois pour écrire mon histoire sur ce forum que j'ai tant arpenté après ma rupture.

Je suis une jeune femme de 30 ans, mon ex compagnon m'a quittée en tout début d'année au bout de 8 ans de relation. C'était le premier homme dans ma vie et je n'ai rien vu venir.
Il a rompu sans discussion préalable sur son ressenti, sans souhaiter de pause ni envisager de seconde chance. Si ce fut brutal pour moi, lui m'a avoué avoir longuement réfléchi.
Il ne supportait plus mes défauts/fragilités (tendance à la procrastination et une dépression probable ces derniers mois). Il ne se projetait pas plus loin avec moi et a indiqué à des amis communs qu'il n'avait plus de sentiments, sans parvenir à me l'avouer lorsque je lui posais la question en face après la rupture. Il m'a souhaité de trouver un homme qui me saurait m'apporter plus d'affection.
Il a beaucoup pleuré, a eu un comportement ambiguë durant le mois qu'a duré notre cohabitation, et n'a pas fermé la porte à un retour si nous ne retrouvions personne.

De mon coté, dans un état second, j'ai commis peu d'interdits. Je suis juste partie. Je lui en ai peu voulu, tant j'ai vu sa souffrance, et consciente qu'on a tous le droit de quitter une relation qui ne nous satisfait plus.
La colère n'est venue que bien plus tard, face à son refus de m'aider à boucler les démarches administratives liées à la séparation. Je me suis retrouvée face à un mur, et ai géré seule ces étapes, plongée dans un désespoir immense face à son silence. J'ai énormément souffert, de voir mon monde s'écrouler, d'être impuissante face à une décision terriblement difficile à accepter, de perdre l'homme dont j'étais encore très amoureuse.

Après avoir exploré ce forum, j'ai pris la décision de lui demander de ne plus me contacter (il voulait rester amis). Une fois l'administratif réglé nous avons arrêté tout échange.
Je n'ai donc plus aucune nouvelle depuis des mois, nos amis respectent tant bien que mal ma demande de ne rien savoir de lui. Je l'ai retiré de tous les réseaux sociaux pour m'empêcher d'espionner.

Je vois une psy pour régler mes problèmes, comprendre mes failles et retrouver confiance en moi, apprendre à me suffire à moi-même.

Aujourd'hui j'ai en partie remonté la pente.
Mais je sens que je reste fragile. J'ai toujours de la culpabilité car j'ai ouvert les yeux sur ma responsabilité dans la fin de notre histoire. Sur le fait que je le considérais comme acquis...Sur l'énorme manque de communication au sein de notre couple. J'ai des regrets face à cette prise de conscience tardive.
Je suis en colère contre moi même de ne pas réussir à me projeter dans l'avenir.
J'ai toujours l'impression d'avoir perdu un combat que je n'ai pas eu le chance de mener, cette sensation est tenace.
Je crois que je me suis retenue de l'interroger lors de notre cohabitation, par pudeur et par crainte d'entendre des vérités que je n'étais pas prête à accepter. Je ne lui ai donc pas tout dit de ma peine, ni posé toutes mes questions, ni tout dit de mon amour qui subsistait, par peur d'être encore davantage rejetée...

Comment lutter contre ce sentiment d'inachevé qui persiste après presque un an?
Comment tirer un trait sur l'espoir, que ma raison repousse, mais que mon coeur persiste à entretenir quand on me dit qu'il ne se remet pas bien de la rupture ?
Comment réussisez vous à vous faire violence lorsque vous cogitez? A stopper le flot de souvenirs, de regrets ?

Merci beaucoup à ceux qui prendront le temps de me lire ou de me répondre.
#1308446
Bonsoir Manonn,

Je suis désolée pour cette période que tu traverses. Ton histoire me touche particulièrement. A travers tes mots on ressent ton désarroi ta peine.

J’ai aussi eu droit à la rupture brutale qui m’a mise à terre, je n’ai rien pu dire rien pu faire je me suis effacée, j’ai subi. Avec du recul je ne regrette pas ce comportement, pas d’interdit pas de honte, je trouve que c’est aussi une façon de se respecter.

Je trouve que tu gères plutôt bien franchement. Le suivi psy, l’envie de comprendre tes failles, de devenir qqun de plus fort, de meilleur. C’est déjà énorme, et je pense que ça t’apportera beaucoup.

Je pense qu’il faut du temps, beaucoup de temps. Petit à petit on y pense moins, puis ça revient parfois même très fort, dans ces moments j’essaie d’être spectatrice de mes émotions je me pose je le laisse le droit et le temps de ressentir ces sentiments de colère, regret, culpabilité, tristesse immense, d’abandon... puis ça passe je me dis « tiens beh voilà tu t’ai refait le film, t’as pleuré un bon coup, mais tu vois c’est passé pourtant quand t’étais dans le bad et bien tu pensais que ça ne passerait pas et tu t’es encore plantée ça passe à chaque fois » et puis ça va mieux après, je ne sais pas si je suis claire, mais ça me permet de passer à autre chose après, à revenir dans le présent à reprendre mes occupations...il y a une personne sur le forum qui explique bien ce que j’essaie de mettre en pratique son pseudo est « et pourtant », peut-être cela pourra t’aider à toi aussi.

Souvent je pense à tout ce chemin parcouru, parfois c’est difficile encore aujourd’hui mais au final cette épreuve m’aura permis de me relever plus forte, de m’être retrouvé, de mieux me connaître. Je le vois comme un investissement en fait. Je ne sais pas si cela va t’aider je ne suis pas très douée pour conseiller, écrire ... en tout cas je te souhaite de persévérer, tu as bien fait de venir ici écrire, ce forum est top, les gens sont tellement bienveillants, plein de bons conseils et d’analyses justes. J’espère que tu trouveras les réponses à tes questions et que tu te sentiras de mieux en mieux, bon courage.
#1308500
Bonsoir Lili,

Je te remercie pour ta réponse et tes conseils que je vais essayer d'appliquer lorsque ça va mal. Essayer d'être spectatrice de mes émotions, accepter la vague de tristesse au lieu de la refouler ou de la rejeter. Je fais actuellement à peu près l'inverse et je confirme que ça ne m'aide pas ;)

J'ai lu ton histoire, vraiment difficile...Je suis contente pour toi que tu aies pu trouver du positif ou en tout cas que tu aies tiré une force nouvelle de cette épreuve. Il m'arrive de plus en plus de ressentir ça aussi. Cette confiance nouvelle en ma capacité à affronter les douleurs de la vie, seule. Comme une forme de force tirée de cet amas de souffrance.
Je te souhaite de continuer sur ta lancée positive et plein de courage.
Encore merci pour tes mots.
#1308501
Bonsoir Manonn,

Ton histoire m’a touché également. Je ne sais pas si je serai de bon conseil, je crois que l’année 2019 est une année de rupture pour beaucoup de personnes haha.

Mais en ce qui concerne ta relation, c’est comme pour la mienne, il ne faut pas avoir de regrets. On a toujours ce sentiment d´inachevé, parce qu’on aimerait être avoir la personne pour laquelle nous éprouvons beaucoup de choses. Et on aura beau en faire toujours plus, on aura toujours ce sentiment d´inachevé si on arrive pas à « aboutir » à notre but de « reconquête ». Mais j’ai appris une chose, parce que j’ai essayé plusieurs fois de la reconquérir.

On ne peut pas agir à la place de l´autre personne. Et si cette personne ne revient pas, c’est que nous devons passer à autre chose et ne pas lˋattendre. Nous avons tellement de belles choses à vivre, que nous ne pouvons pas rester bloqué dans une relation passée !

Pierrot

Coucou Miu, Puis hier dans l'après-midi, […]

Bonjour Émilie, Je n'interviens plus depu[…]

Les femmes n'aiment pas les mecs gentils et gnan[…]

Mon histoire

Juste une question, il est au courant que les e[…]

ELLE est dans les dernier préparatif et hop[…]

salut je vs ai répondu ou est le message?

JRME 2018 - le nouveau forum

Merci pour ton retour, Math'. Et bon courage. :bi[…]

Salut ! wow j’ai l’impression qu[…]