Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Sinaa
#1299844
Bonjour à tous,

Je suis célibataire depuis maintenant 3 semaines, et j'aurais besoin de vos éclairages :)

Concernant notre relation : ça fait un an et des poussières que j'étais avec mon copain (nous avons tous les deux une trentaine d'années). Pour moi, la relation était parfaite. C'est la première fois que je vivais une relation si équilibrée, stable et respectueuse. J'ai eu des relations passionnées par le passé, fortes en émotions et en manipulations, mais j'ai fini par comprendre qu'il ne s'agissait pas d'amour... Cette relation-ci était moins forte en émotions, mais bienveillante et affectueuse. Des petits accrochages étaient possibles, mais réglés rapidement en communiquant. Bref, je me projetais bien, et j'étais heureuse d'avoir trouvé quelqu'un qui a les mêmes valeurs que moi, avec qui je peux parler de choses profondes, qui me comprend bien, pour qui j'ai du désir, etc... Il ne m'a jamais dit qu'il m'aimait, mais je pensais qu'il le ressentait car je voyais qu'il était attendri et attentionné envers moi. Nous avons fêté nos 1 ans il y a peu.

Deux semaines après : je le sens distant par message (nous n'habitions pas ensemble). Il me dit qu'il souhaite me parler. L'idée d'une rupture m'effleure l'esprit, mais je me dis que ce serait incohérent... Quand nous nous voyons, il m'explique qu'effectivement il souhaite rompre car selon lui, "ses sentiments plafonnent alors qu'ils sont censés évoluer" et qu'il pense ne pas m'aimer. Je suis en état de choc, je lui demande s'il est sûr de lui. Bref, j'accepte sa décision et reprend mes affaires. Il s'effondre alors, se met à pleurer, m'empêche de partir. Il me fait des câlins pendant bien deux heures qu'il ponctue de déclarations étrange de type "Je n'ai jamais été aussi bien dans une relation qu'avec toi", "tu vas me manquer", "je te trouve tellement belle", "je ne suis pas si sûr de moi", "je suis perdu" et il me demande de rester en contact. Bref, je finis par partir de mon initiative. Dans la nuit, je reçois un message dans lequel il me dit qu'il n'est pas catégorique, qu'il est sorti me chercher dans la rue après mon départ, qu'il est très mal. Je lui répond qu'il peut maturer sa décision mais que j'ai besoin de me distancier, que je préfère qu'il ne m'écrive pas.

Nous reprenons contact une semaine après, je lui dit que j'ai besoin qu'on se revoie car je n'ai pas bien compris les raisons de sa décision. Nous nous revoyons et il m'explique alors qu'il pense ne pas m'aimer, qu'il a souvent du mal à s'attacher, qu'il pense avoir aimé une seule fille dans sa vie il y a longtemps, et qu'il savait qu'il l'aimait car il était obsédé par elle, que c'était presque "physique". Bref je lui dis que j'ai bien compris, que c'est tout ce que je voulais entendre et m'apprête à partir. A nouveau il se met à pleurer, me demande de rester un peu. Nous avons passé la nuit ensemble, puis je lui ai demandé de ne pas m'écrire, ce qu'il respecte pour le moment même si je me doute qu'il aimerait prendre des nouvelles. Il m'a juste envoyé un petit message le lendemain, emprunts d'élans sentimentaux, avec des coeurs, ce qu'il ne faisait jamais... ça fait maintenant 2 semaines que nous ne sommes plus en contact.

J'ai bien sûr des hypothèses, mais la rupture est difficile à comprendre pour moi, j'ai l'impression qu'il a une vision erronée de l'amour (+ éventuellement peur à un tournant de sa vie + difficultés avec la routine). Il me paraît perdu. Personnellement, je vis la rupture relativement bien car tout s'est fait dans le respect, mais je suis déçue de tout ça et ça me travaille beaucoup...

Qu'en pensez-vous ? Auriez-vous des éclairages ? (pour ceux qui ont réussi à aller jusqu'au bout ! :roll: )
par Lilou-92
#1299846
Bonsoir

Je sens beaucoup de sérénité dans ton discours et c’est rare lors d’une rupture. On est souvent pris par nos émotions...
Que ressens-tu pour cet homme?

En ce qui le concerne, je pense qu’il craint d’aimer « sainement et simplement »... on a toujours envie de ressentir la passion, l’amour fou... mais aimer simplement est tout aussi agréable et je dirais même que ça permet la durée.
Lorsqu’on aime follement, nos émotions sont x1000 et la maîtrise est difficile.

Je trouve que ton comportement est admirable et tellement mature... j’en prends de la graine :D
AnneLise ont aimé ça
par Sinaa
#1299870
Merci Lilou pour ta gentille réponse.
Je ne l'ai pas précisé, mais je l'aime et c'est d'ailleurs la première fois que ça apparaît comme une évidence pour moi et que je ne doute pas de mes sentiments. Je suis plutôt sereine au quotidien, mais ma peine se manifeste plus silencieusement (des cauchemars chaque nuit, retour de certains troubles anxieux, etc).
Malheureusement, je n'ai aucune prise sur sa décision et je ne sais pas vraiment comment réagir... Je me demande si je devrais garder un lien par message avec lui étant donné qu'il est indécis, ou si je fais bien de me préserver en coupant les ponts.
Modifié en dernier par Sinaa le 24 mars 2019, 22:37, modifié 1 fois.
par Lilou-92
#1299873
Prendre le recul et te preserver semble être la meilleure décision.
Je me suis appliquée cette posture très difficilement mais ça m’aide à avancer et surtout ne pas etre « attentiste ».... preuve est qu’il a parlé à mon papa pour qu’on puisse parler... mais même ça j’ai demandé à y réfléchir et surtout me sentir prête.

Ta nature fait que tu l’exprimes autrement.... c’est un mal pour un bien.
par Sinaa
#1300075
Merci d'avoir pris le temps de me répondre, Lilou, tes messages m'aident et tu es de bon conseil. Dans le fond, je pense que je sais ce que j'ai à faire, c'est-à-dire m'efforcer de passer à autre chose... Le passé m'a prouvé qu'insister ne sert à rien d'autre que perdre en amour-propre.
Bon courage à toi dans ta prise de décision :)
Elieza ont aimé ça
par Sinaa
#1303825
Bonjour,

Un petit message pour vous informer de la suite, je ne sais pas si ça intéresse des personnes mais j'imagine que certains peuvent se retrouver dans ma rupture...

Dans les semaines qui ont suivi mes premiers messages ici, je n'ai plus du tout été en contact avec mon ex, sauf quand nous nous sommes souhaités nos anniversaires respectifs. Dans ces moments, il ouvrait la discussion à chaque fois, en me questionnant sur ma vie. Nous avons un peu discuté de tout et de rien. Le trouvant toujours ambigu, j'ai renoué le lien petit à petit. Il était toujours réceptif, et nous pouvions discuter assez longuement à chaque fois. Bref, de fil en aiguille, je lui ai proposé qu'on se revoit. Il a accepté tout de suite et s'est même suradapté à mon planning (en annulant un rendez-vous à lui).

L'idée pour moi était de passer un bon moment, de prendre des nouvelles, de voir comment je me sentirais après. ça a commencé comme ça, assez détendu. Puis il a fini par me dire qu'il avait envie de m'embrasser, que mon odeur lui manquait. Mais aussi qu'en arrivant, je lui avais "mis un vent" parce qu'il avait essayé de m'embrasser sur la bouche, mais que je lui avais tendu la joue (je n'avais même pas remarqué...), et que pour lui, c'était tout à fait normal car, je le cite, "c'était un peu comme si j'étais encore sa copine" (!). Je précise, c'était 4 mois après la rupture. Bref j'ai essayé de lui expliquer à quel point il était ambivalent, c'était peine perdue... Il ne comprenait pas, pour lui il était parfaitement clair car il me disait toujours qu'il ne m'aimait pas (et qu'il ne m'avait jamais aimé).

Bref il m'a interrogé sur mes nouvelles relations plusieurs fois, s'est montré curieux, voire légèrement suspicieux, car j'avais mes affaires pour dormir chez quelqu'un. Je suis restée évasive, lui disant que je n'avais rien à cacher mais que je ne préférais pas parler de ça avec lui.

Il m'a aussi parlé de ses angoisses de maladie et de mort. C'est tombé comme un cheveu sur la soupe, il me disait qu'il était persuadé d'avoir un cancer de la peau et qu'il pensait qu'il allait mourir jeune... J'ai été assez surprise de tout ça. Il m'a même inquiétée. Je lui ai dit que j'avais l'impression de ne plus le comprendre, et de le redécouvrir et que je m'étais inquiétée pour lui. Il l'a très mal pris, il avait les larmes aux yeux. Je lui ai dit que c'était dur pour moi aussi que j'avais eu l'impression qu'on se comprenait et qu'on était sur la même longueur d'ondes, et qu'au final je m'étais trompée. Il m'a dit "mais bien sûr que c'était le cas". Je lui ai aussi dit que je culpabilisais d'envisager d'autres possibilités, d'autres relations. Il m'a rassuré vis à vis de ça, en me disant que c'était positif et que je n'avais pas à m'en vouloir. Que c'était normal qu'on commence à s'oublier.

On a fini par s'embrasser. Puis j'ai voulu partir, et il m'a redemandé qui j'allais voir. Je n'ai pas répondu, et je lui ai demandé s'il avait eu quelqu'un depuis la rupture. Et là, gros choc, il me dit qu'il a tenté une relation il y a environ un mois mais que ça n'a pas marché... Soit tout juste 4 mois après notre rupture ! J'ai trouvé ça décevant, je lui ai même dit qu'il me dégoutait. Il s'est mis à pleurer et est parti car je refusais de lui dire au revoir. Il m'a dit : "Tu ne veux même plus me faire de câlin ? Et même la bise tu ne veux plus ?"

J'ai fini par le rejoindre chez lui 20 mn après pour lui dire au revoir correctement (il n'habitait pas loin du bar). En arrivant, il pleurait. Je l'ai rassuré, j'avais l'impression de devoir rassurer un enfant... Je lui ai dit qu'il ne me dégoutait pas, qu'il n'avait rien fait de mal, que j'avais juste été blessée et que je ne le croyais pas comme ça. Il l'a à nouveau très mal pris, en me disant : "Comment ça 'comme ça' ??". Bref on a discuté, et on a dormi ensemble (il était 2 heures du matin, je n'avais pas de moyen de rentrer). On n'a rien fait, et j'ai été très rejetante avec lui. Il voulait de l'affection, que j'ai refusée. Il m'a demandé si je ne l'aimais plus, je lui ai répondu que je pensais l'aimer moins. Il a eu les l'air déstabilisé. Evidemment, je n'avais plus du tout le même regard tendre envers lui, maintenant que j'avais appris qu'il avait couché avec quelqu'un d'autre... Au matin, grosse erreur, nous avons eu un rapport, puis je suis partie.

Quelques jours après, nous avons reparlé par message. Je lui ai dit que je ne comprenais pas son attitude, que j'avais l'impression qu'il essayait de maintenir un lien avec moi pour me garder sous le coude par peur d'être complètement seul. Il l'a très mal pris, on a discuté par messages pendant 2 heures. Puis on s'est appelé, et là il pleurait à nouveau, alors que moi non... Il m'a dit que je lui faisais des reproches, qu'il était peiné que je pense qu'il pouvait être ce genre de personne (alors que je lui disais que ce serait une réaction tout à fait normale parce qu'il était certainement fragilisé par la rupture). Il m'a dit : "tu penses que je pourrais faire ça juste pour l'ego alors que te revoir m'a mis très mal ? J'ai du annuler ce que j'avais prévu après ton départ car j'étais trop mal pour sortir. C'est pas normal d'être aussi mal 5 mois après". Bref on a fini par se présenter nos excuses mutuellement. En raccrochant, je lui ai dit que je voulais qu'on coupe les ponts. Il n'a pas compris pourquoi je lui disais ça, il m'a écrit "mais pourquoi me dire ça maintenant ? Est-ce que je peux quand même prendre de tes nouvelles de temps en temps ? J'aimerais savoir ce que tu deviens". Je lui ai dit que c'était mieux qu'on ne s'en donne pas, pour lui comme pour moi. Il a fini par me dire qu'il acceptait, qu'il me souhaitait une bonne continuation et qu'il était désolé du mal qu'il m'avait fait.

Deux jours plus tard, il m'envoie un message : "encore désolé" (!) Les message n'appelant pas à réponse, je n'ai pas répondu. Il a continué de liker toutes mes publications sur les réseaux. Je l'ai supprimé de partout pour ne pas qu'il y ait accès, en lui envoyant un message lui disant "je sais que c'est gentil, mais je prefère que tu ne likes pas plus mes publications, c'est pour ça que je te supprime j'espère que tu ne m'en veux pas". Il m'a simplement répondu "ok d'accord". Je pense que ça l'a vexé...

Tout ça c'est passé il y a un mois... Depuis, nous ne nous sommes pas donnés de nouvelles, et c'est là que ça commence à être un peu dur (avant, je savais que je finirais par avoir un message de lui). Je lui ai envoyé une jolie lettre manuscrite de clôture, où je le remercie de notre relation, où je lui dis que j'espère qu'il ne m'en veut pas d'avoir coupé les ponts, et qu'il pourra toujours compter sur moi, pour résumer.

Désolée de la longueur de mon message... Je sais que vous allez me dire que j'ai pris la bonne décision, et je suis plutôt d'accord. Mais que pensez-vous de son attitude ? Est-ce normal de ne pas le trouver clair ? Mes amies me confortent en me disant qu'il a été ambivalent, mais je me demande si je ne me fais pas des films... De mon côté, j'en conclue qu'il est très immature, et que c'est bien de m'en apercevoir maintenant, et non dans quelques années... J'en conclue aussi qu'il a du m'aimer un peu, quand même, même s'il m'assure que non... Peut-être que nous n'avons juste pas la même conception de l'amour, mais si j'avais son attitude à lui envers quelqu'un, je serais sûre de mes sentiments.

Merci de vos retours :)
Modifié en dernier par Sinaa le 17 juil. 2019, 00:44, modifié 2 fois.
par psitacé
#1303827
Coucou Sinaa
Ambivalent sans doute. Il a du mal à rester en accord avec lui-même et savoir ce qu'il veut.

Aprés, tu lui as envoyer une lettre d’amitié, donc ambivalent ou pas, ca change rien à la finalité de l'acte.
A moins qu'il ne reste une partie de toi qui veut se remettre en couple avec lui.
par Sinaa
#1303883
Ben une partie de moi se rappelle qu'il a été l'homme de ma vie, la personne avec qui je me projetais enfin après des échecs sentimentaux. C'est difficile à décrire, mais j'avais vraiment l'impression que nous raisonnions de la même manière, que nous nous avions les mêmes valeurs, nous nous soutenions, je lui portais beaucoup d'amour tendre... De son côté, il m'a dit au moment de la rupture "c'est comme si je t'aimais, je t'admire, j'ai de la tendresse et du désir pour toi, mais ça ne porte pas le même nom". Que comprendre à ça ? Bref c'est dur de faire le deuil de ce sentiment d'avoir enfin trouvé un partenaire de vie, surtout quand l'attitude accompagnant sa décision est si confuse.

De l'autre côté, je suis déçue et blessée par sa décision et son attitude ambivalente. Ça a changé la perception que j'avais de lui. Il me paraît bien plus fragile et immature que je ne l'imaginais, si bien que je me demande si je l'ai vraiment connu et si je ne me serais pas trompée sur sa personne depuis le début ? Quel type de personne s'autorise à rester un an avec une personne qu'il sait ne pas aimer ? S'ajoute à ça le fait qu'il tente absolument de se remettre en couple rapidement, c'est comme si notre relation n'avait jamais existé, et ça a fait cesser les élans de tendresse que j'avais à son égard.

Donc difficile de savoir ce que je voudrais si j'avais le choix, mais de toute façon je ne l'ai pas... Donc non ça ne change rien au final. J'aurais juste aimé que son attitude soit claire, à savoir : percevoir de la lassitude en toute fin de relation, l'entendre dire qu'il ne veut plus me voir, le sentir distant et agacé par nos contacts post-rupture, qu'il puisse me dire "stop, c'est fini". Au final ça a été tout l'inverse, j'ai moi même dû imposer ce stop. Ça me laisse dans un flou qui m'empêche de passer à autre chose puisque je ne cesse de retourner la situation dans tous les sens pour comprendre...
Avatar du membre
par clover
#1303890
Bonjour Sinaa,

Quand je te lis, j'ai l'impression de me lire il y a quelques mois (... et ça pique).

Tout ça pour te dire qu'à partir du moment où tu t'auto-largues (bienvenue au club), c'est qu'il y a déjà une c**ille dans le violon. Je pars du principe que quand on quitte quelqu'un, on assume derrière, et on ne traite pas la personne avec qui on a passé un an ou plus avec une lâcheté sans nom.

Je pense que ton ex ne sait pas quoi faire avec sa culpabilité. C'est facile de souffler le chaud et le froid, ça lui permet de te garder sous le coude, de te recontacter quand ça lui chante pour coucher avec toi (en tout bien tout honneur bien sûr ......), parce-qu'il sait que tu es toujours accroc, et quelque part en même temps de se dédouaner.

En plus, il a déjà essayé d'aller voir ailleurs. Tu devrais en faire autant. Parce-que crois-moi, plus tu vas essayer de comprendre, plus tu t'enfonceras dans un puits sans fond.

Je te dis tout ça parce-que moi aussi des semaines après la rupture j'y ai eu droit, aux phrases du genre "quand je te vois, ça me fait toujours quelques chose", "je n'ai jamais dit que je ne t'aimais plus", "tu seras toujours mon bébé", "je ne veux pas être coupée de toi". Et pourtant au final , elle s'est toujours barrée plus loin. En me mettant le coup de p**e fatal par sms. #coucoulatorturepsychologique

Alors fuis. Je sais, plus facile à dire qu'à faire, et tu vas morfler. Mais je crois que tu as compris par toi-même que toute cette situation est toxique. Le pire c'est que je crois que ces personnes ne se rendent même pas compte du mal qu'elles font et qu'elles pensent avoir été intègres et respectueuses. Laisse-moi rire.

Courage !
par Sinaa
#1303909
Salut Clover !

Merci beaucoup de ta réponse. Bien sûr, je ne souhaite à personne une rupture, mais ça me fait du bien de savoir que certaines personnes traversent la même chose et comprennent ce que je ressens...

Effectivement je pense qu'il a pas mal culpabilisé, il s'est excusé un million de fois, ce qui avait plus le don de m'agacer qu'autre chose... Et certainement que ça lui faisait du bien de me garder sous le coude "au cas où". J'ai trouvé ça gonflé qu'il me dise au moment de la rupture "peut-être qu'on se retrouvera un jour", sous-entendu "peut-être, si éventuellement, je n'ai trouvé personne de mieux, en plan B quoi". Enfin c'est comme ça que je l'ai entendu en tout cas...

J'ai essayé de rencontrer quelqu'un, mais j'ai coupé court assez vite car je ne me sentais pas prête du tout. Je préfère attendre d'être un peu plus stable avant de me relancer. Honnêtement, je suis un peu dégoûtée des relations sentimentales pour le moment, je me sens un peu fermée... J'espère que ça me passera vite, car j'ai passé le fameux cap de la trentaine.

Bref il n'y a plus qu'à laisser faire le temps :)
De mon côté, il est sûr que je ne le recontacterai plus !

Encore merci de vos retours
Avatar du membre
par clover
#1303910
Laisse moi deviner, dans le désordre :

"Je suis teeeellement désolé de tout ce mal que je te fais"
"Tu comptes tellement pour moi"
"Peut-être que je le regretterai un jour"
"Je ne sais plus du tout ce que je fais, je suis perdu"
"Je ne t'oublie pas, loin de là"

...... tout ça agrémenté d'un regard de Saint Bernard bien sûr :mrgreen: Je ris jaune, évidemment.

Je crois qu'effectivement c'est pire que tout, ils/elles ne se rendent même pas compte qu'au lieu de nous rassurer c'est l'inverse qui se produit.

Le temps oui ! Allez on y croit !
par Sinaa
#1303913
A quelques détails près :D :D
"Désolé de t'avoir fait tout ce mal"
"Bien sûr que je t'aime sinon je ne serais pas resté un an avec toi"
"Je n'ai jamais été aussi bien dans une relation qu'avec toi"
"Peut-être que je fais une erreur et que je m'en rendrai compte après"
"Je ne suis pas catégorique"
"On pourra peut-être se revoir"
"Je ne suis pas sûr, je suis perdu"
"Tu pourras toujours compter sur moi"
"Tu m'écris ? Envoie moi un message dès que tu arrives chez toi" (le soir même de la rupture !! J'ai refusé bien sûr, et c'est lui qui m'a écrit dans la nuit pour me dire à quel point il était mal...)
"Ne me supprime pas des réseaux s'il te plait, pour qu'on puisse s'écrire"
"Je ne veux pas que tu partes"
+ les chaudes larmes à chaque fois

Bref, mieux vaut en rire...
clover ont aimé ça
Avatar du membre
par clover
#1303915
:lol: C'est ouf on dirait un copier-coller de ce que j'ai entendu.

J'aime beaucoup le "tu m'écris quand tu es arrivée chez toi ?", je ne les compte plus ! Sans oublier le "tu pourras toujours compter sur moi", et quand tu appelles, ça sonne dans le vent.
Franchement on adore.

Je vois qu'on a eu droit au même concentré de conneries. Certain(e)s feraient mieux de fermer leurs bouches.

PS : tu as oublié le traditionnel "mais je ne veux pas te perdre". Ben bien sûr chéri(e), t'inquiète on se fait une bouffe bientôt, comme ça tu me raconteras avec qui tu t'envoies en l'air maintenant, c'est pas si grave après tout ! ... "lol"
Sinaa ont aimé ça
ni oui ni non mais bien rupture!

Bonjour, Relation de 1 an et 3 mois. Fin mai nou[…]

Dans le flou

Bonjour Vanessa, et désolée de ce qu[…]

Les fins, c'est dur

Deuxième jour, et journée de cong&ea[…]

Hello

Salut, je me présente, Vanessa, en couple d[…]