Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Vous êtes nouveau sur le forum? Présentez-vous auprès des autres membres...
#1292289
Je me berce peut-être d'illusions, Sandstorm, mais vraiment, j'ai absolument besoin de savoir qu'il va bien, mais au-delà de ça, non… je crois que ça va.

Après, si ça empêche que je développe une vraie relation avec quelqu'un, je m'en rendrai compte, je l'espère...

En plus, il ne s'agissait vraiment que d'un contact virtuel, pas du tout comme si on s'était revus en vrai.

Bises :bisou:
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

#1292291
ah mais non le but de mon com' n'était pas de te suggérer que tu te berces d'illusions!

bon, je crois ne pas avoir été claire dans mes propos: quand tu as appris qu'il avait déménagé à l'étranger tu étais venue ici sur ce fil pour nous dire que tu le savais bien, et que c'est quelque chose qui t'a bouleversé.
Donc pourquoi le contacter pour savoir s'il va bien, tu le sais déjà

dit autrement, derrière ce besoin de savoir s'il va bien, il y a autre chose, qui t'a poussé le contacter. ça peut être une multitude de choses, quelques pistes (pas exhaustif): agir pour mettre un terme à ce deuil, vérifier qu'il va bien et que donc il t'a "oublié" etc.
#1292320
@Sandstorm : oui, ce qui a déclenché, c'est le fait que je tente quelque chose avec quelqu'un que je ne veux pas prendre pour un idiot, donc ça a été d'un coup une sorte d'impulsion : faire un rapide message, l'air de rien… mais juste pour être sûre qu'il ne répondrait même pas et me dire "ok, même pas ça, quoi… ". Donc oui, pour clore, en quelque sorte, ou plutôt "en avoir le cœur net".

@Albane : l'échange était bref, quelque chose du type "gentiment poli", mais sans plus. Partant de là, oui, je pense que c'est clair… donc je peux commencer quelque chose avec quelqu'un d'autre.

Mais sinon, je ne sais comment expliquer le truc : j'ai toujours l'impression qu'on se reverra un jour, et là, si j'ai construit quelque chose avec quelqu'un, on fait quoi ?!? Parce que si on se revoit, il ne se passera pas rien, pas juste un petit truc sympa amical, ça j'en suis certaine… et le monde est petit, et le "hasard" bien bizarre, parfois… Voilà, c'est ce qui me tracasse le plus, quelque part (un peu comme une espèce de pressentiment que ça va se passer comme ça… et impossible de me débarrasser de ce pressentiment, sachant qu'en général, ce que je pressens s'avère exact, parfois avec des années de décalage entre le moment où je pressens quelque chose et le moment où ça se passe réellement… ).
#1292324
l'élément déclencheur c'est une autre rencontre ce qui est une bonne chose, envie de tourner la page etc, cette nouvelle rencontre peut t'aider à le faire

alors je sais pas trop ce qui se passe mais il y a peut etre une envie d'etre rassurée sur le fait que finalement tu as eu le "bon" ressenti dans cette affaire ; il y a pas longtemps tu disais que ce qui te posait problème, entre autres, c'était le fait que ton ressenti a été faillible dans cette histoire, et là tu nous parles encore de pressentiment que en général ce que tu pressent s'avère exacte. Pourquoi as tu tant de mal à accepter de t'être trompée? (et puis d'ailleurs en amour il n'ya même pas de notion d'erreur à proprement parler…)


pourquoi cette "peur" de te retrouver face à un retour si tu es engagée ailleurs? l'envie de le mettre en concurrence avec une tierce personne? est ce que pendant la relation tu t'es sentie mise en concurrence avec d'autres femmes? ou bien tu sentais qu'i ne t'appartenait pas, qu'il était fugace?

c'est juste des pistes

des bises
#1292328
En fait, si je me trompe dans ma propre intuition, cela signifie que je ne peux plus me faire confiance, ce qui est plus grave que de s'engager dans une relation en sachant, d'emblée à l'intuition, justement, qu'il y aura des soucis ultérieurement… et j'ai attribué mes échecs au fait que je n'ai pas écouté mon intuition dans le passé…

Mais aussi : je me suis retrouvée dans une situation similaire il y a longtemps, avec un copain de fac avec qui j'entretenais (nous entretenions… ) une relation très ambigüe, type flirt poussé… et qui est parti à l'étranger pour finir sa thèse. Quand il est revenu, je m'étais engagée dans une relation "raisonnable", et son retour a posé un vrai problème : je rêvais de lui, je sentais que je trahissais mon copain "relation raisonnable" de l'époque, etc... (donc j'ai rompu peu après… ).

Disons que je ne voudrais pas revivre ça… mais bon, les choses sont différentes, et je ne m'engagerai plus dans une relation "purement raisonnable" et que je sens mal. D'ailleurs, ce qui semble "raisonnable" ne l'est pas tant que ça non plus, mais c'est encore une toute autre question…

Sandstorm, tu dis avec justesse qu'il n'y a pas d'erreur, en amour, pas vraiment… et c'est juste, sans doute. Mais il existe la possibilité de souffrir, et surtout, celle de faire souffrir l'autre !! Et ça, ce peut être une erreur monumentale, de s'engager dans une relation quant on éprouve des sentiments pour quelqu'un d'autre… et comme les sentiments, ça ne se commande pas, c'est un peu compliqué…. Ceci dit, en concrétisant avec quelqu'un, les sentiments peuvent aussi se développer et aider à oublier quelqu'un qu'on aurait simplement idéalisé.
#1292331
En fait, si je me trompe dans ma propre intuition, cela signifie que je ne peux plus me faire confiance, ce qui est plus grave que de s'engager dans une relation en sachant, d'emblée à l'intuition, justement, qu'il y aura des soucis ultérieurement… et j'ai attribué mes échecs au fait que je n'ai pas écouté mon intuition dans le passé…
et pourquoi pas considérer plutôt que ce n'est pas la faute à ton intuition mais à X facteurs (qui souvent sont multiples en fonction de chaque histoire)?
j'ai le sentiment que tu as tendance à rejeter la faute à ton intuition (qui s'est trompée) et donc à toi meme comme si tu étais la seule et unique responsable de "l'échec".

Mais aussi : je me suis retrouvée dans une situation similaire il y a longtemps, avec un copain de fac avec qui j'entretenais (nous entretenions… ) une relation très ambigüe, type flirt poussé… et qui est parti à l'étranger pour finir sa thèse. Quand il est revenu, je m'étais engagée dans une relation "raisonnable", et son retour a posé un vrai problème : je rêvais de lui, je sentais que je trahissais mon copain "relation raisonnable" de l'époque, etc... (donc j'ai rompu peu après… ).
oui donc c'est une histoire passée qui t'a laissé des séquelles et tu as peur de revivre la meme situation. c'est humain mais la vie ne se répète pas à l'identique ou du moins pas toujours ;)
Disons que je ne voudrais pas revivre ça… mais bon, les choses sont différentes, et je ne m'engagerai plus dans une relation "purement raisonnable" et que je sens mal. D'ailleurs, ce qui semble "raisonnable" ne l'est pas tant que ça non plus, mais c'est encore une toute autre question…
tout à fait les choses sont différentes et d'ailleurs tu as appris de ton passé: tu sais qu'il est mauvais pour toi de t'engager dans une relation purement raisonnable et tu ne le feras pas.
Donc pourquoi avoir peur que ton ex-deuil-6-ans revienne si tu es engagée ailleurs?
Sandstorm, tu dis avec justesse qu'il n'y a pas d'erreur, en amour, pas vraiment… et c'est juste, sans doute. Mais il existe la possibilité de souffrir, et surtout, celle de faire souffrir l'autre !! Et ça, ce peut être une erreur monumentale, de s'engager dans une relation quant on éprouve des sentiments pour quelqu'un d'autre… et comme les sentiments, ça ne se commande pas, c'est un peu compliqué…. Ceci dit, en concrétisant avec quelqu'un, les sentiments peuvent aussi se développer et aider à oublier quelqu'un qu'on aurait simplement idéalisé.
ah ben là c'est un grand sujet :lol:
oui il existe la possibilité de souffrir et de faire souffrir l'autre. Mais on peut faire souffrir quelqu'un sans le vouloir. Et quelqu'un peut nous faire souffrir sans le vouloir. Mis à part des cas (rares) les gens n'aiment pas faire souffrir. La formulation de ta phrase laisse penser que tu te soucies plus de ne pas faire souffrir l'autre et moins de souffrir. En partant du principe que l'on n'a pas voulu faire souffrir l'autre délibérement, la souffrance de l'autre est du à des choix que l'on a fait. Par exemple dans le cas de ton ex qui est revenu après un séjour prolongé à l'étranger pour ses études, tu as agis avec sincérité: tu as mis fin à une relation raisonnable qui ne te rendait pas heureuse. Cet ex en a probablement souffert mais il en aurait souffert encore plus si tu jouais sur deux tableaux ou si tu continuais cette relation.
Alors il y a "erreur" avec beaucoup de guillemets mais il ya surtout des choix et la responsabilité qui va avec. être adulte c'est encaisser cette responsabilité et accepter que les choix que l'on fait ne vont pas forcément plaire à l'autre et que l'autre peut nous détester pendant un temps.
L'erreur monumentale n'est pas de s'engager avec quelqu'un d'autre si on a encore des sentiments pour quelqu'un d'autre et que cet autre est parti. L'erreur est de croire qu'on peut tourner la page en troquant quelqu'un pour quelqu'un d'autre. L'erreur c'est de ne pas etre honnete, de vendre du rêve à quelqu'un qui n'a rien demandé. Tant qu'on est pas "guéri" on y va mollo
#1292332
En fait, si je me trompe dans ma propre intuition, cela signifie que je ne peux plus me faire confiance, ce qui est plus grave que de s'engager dans une relation en sachant, d'emblée à l'intuition, justement, qu'il y aura des soucis ultérieurement… et j'ai attribué mes échecs au fait que je n'ai pas écouté mon intuition dans le passé…
et pourquoi pas considérer plutôt que ce n'est pas la faute à ton intuition mais à X facteurs (qui souvent sont multiples en fonction de chaque histoire)?
j'ai le sentiment que tu as tendance à rejeter la faute à ton intuition (qui s'est trompée) et donc à toi meme comme si tu étais la seule et unique responsable de "l'échec".

Mais aussi : je me suis retrouvée dans une situation similaire il y a longtemps, avec un copain de fac avec qui j'entretenais (nous entretenions… ) une relation très ambigüe, type flirt poussé… et qui est parti à l'étranger pour finir sa thèse. Quand il est revenu, je m'étais engagée dans une relation "raisonnable", et son retour a posé un vrai problème : je rêvais de lui, je sentais que je trahissais mon copain "relation raisonnable" de l'époque, etc... (donc j'ai rompu peu après… ).
oui donc c'est une histoire passée qui t'a laissé des séquelles et tu as peur de revivre la meme situation. c'est humain mais la vie ne se répète pas à l'identique ou du moins pas toujours ;)
Disons que je ne voudrais pas revivre ça… mais bon, les choses sont différentes, et je ne m'engagerai plus dans une relation "purement raisonnable" et que je sens mal. D'ailleurs, ce qui semble "raisonnable" ne l'est pas tant que ça non plus, mais c'est encore une toute autre question…
tout à fait les choses sont différentes et d'ailleurs tu as appris de ton passé: tu sais qu'il est mauvais pour toi de t'engager dans une relation purement raisonnable et tu ne le feras pas.

Sandstorm, tu dis avec justesse qu'il n'y a pas d'erreur, en amour, pas vraiment… et c'est juste, sans doute. Mais il existe la possibilité de souffrir, et surtout, celle de faire souffrir l'autre !! Et ça, ce peut être une erreur monumentale, de s'engager dans une relation quant on éprouve des sentiments pour quelqu'un d'autre… et comme les sentiments, ça ne se commande pas, c'est un peu compliqué…. Ceci dit, en concrétisant avec quelqu'un, les sentiments peuvent aussi se développer et aider à oublier quelqu'un qu'on aurait simplement idéalisé.
ah ben là c'est un grand sujet :lol:
oui il existe la possibilité de souffrir et de faire souffrir l'autre. Mais on peut faire souffrir quelqu'un sans le vouloir. Et quelqu'un peut nous faire souffrir sans le vouloir. Mis à part des cas (rares) les gens n'aiment pas faire souffrir. La formulation de ta phrase laisse penser que tu te soucies plus de ne pas faire souffrir l'autre et moins de souffrir. En partant du principe que l'on n'a pas voulu faire souffrir l'autre délibérement, la souffrance de l'autre est du à des choix que l'on a fait. Par exemple dans le cas de ton ex qui est revenu après un séjour prolongé à l'étranger pour ses études, tu as agis avec sincérité: tu as mis fin à une relation raisonnable qui ne te rendait pas heureuse. Cet ex en a probablement souffert mais il en aurait souffert encore plus si tu jouais sur deux tableaux ou si tu continuais cette relation.
Alors il y a "erreur" avec beaucoup de guillemets mais il ya surtout des choix et la responsabilité qui va avec. être adulte c'est encaisser cette responsabilité et accepter que les choix que l'on fait ne vont pas forcément plaire à l'autre et que l'autre peut nous détester pendant un temps.
L'erreur monumentale n'est pas de s'engager avec quelqu'un d'autre si on a encore des sentiments pour quelqu'un d'autre et que cet autre est parti. L'erreur est de croire qu'on peut tourner la page en troquant quelqu'un pour quelqu'un d'autre. L'erreur c'est de ne pas etre honnete, de vendre du rêve à quelqu'un qui n'a rien demandé. Tant qu'on est pas "guéri" on y va mollo
#1292335
Lavieenrose123 a écrit : 06 oct. 2018, 23:30
Mais sinon, je ne sais comment expliquer le truc : j'ai toujours l'impression qu'on se reverra un jour, et là, si j'ai construit quelque chose avec quelqu'un, on fait quoi ?!? Parce que si on se revoit, il ne se passera pas rien, pas juste un petit truc sympa amical, ça j'en suis certaine… et le monde est petit, et le "hasard" bien bizarre, parfois…
Et puis c'est bien pratique aussi pour ne pas s'engager et prendre le risque de... ;)

:bisou:
#1292354
Oui, Elieza, c'est ce que je me dis aussi… quelque part, ça me met à l'abri…

Mais bon, là j'ai ma réponse (le fameux "idéalisé" s'en fout plus ou moins… ) : donc oui, je vais tenter avec ce "quelqu'un d'autre"...
SpoilerAfficher
et ça tombe bien, le "quelqu'un d'autre" est du côté de Toulouse ! Au moins, ce n'est déjà pas comme si j'étais intéressée par un type qui vit au Canada alors que je rêve de vivre en Espagne, par exemple ! Névrose, je sens que tu t'éloignes enfin :smile_cat: … enfin, je crois !

Sandstorm : oui, j'ai plus peur de faire souffrir que de souffrir, mais peut-être que ma peur de souffrir se cache derrière celle de faire souffrir l'autre (névrose, le retour :stuck_out_tongue_winking_eye: !).
#1292374
Et je voulais ajouter encore un truc, comme quoi, le monde est petit et les coïncidences parfois bien bizarres :

Ce Week-end, je n'ai pas travaillé (ça m'arrive… :smiley_cat: ). Et j'ai eu l'occasion de rencontrer un homme qui fait, depuis 5 ans, des allers et retours entre la petite ville de province où j'habite et où il bosse, et la grande ville (je la nomme N) où habite justement l'homme qui ne me sortait pas de la tête… (celui qui s'y est installé, donc… ).
Lui fait des allers et retours réguliers, parce que sa femme habite cette ville éloignée, N., et revient ici… et ça fonctionne ! Alors oui, ils étaient mariés avant cet éloignement, ils ont des enfants ensemble… mais là, j'ai tout de même réalisé que la distance est un prétexte, et que si on veut être ensemble, en couple, même avec la distance et des pays différents, ça peut marcher !!!

Bref, ça m'a fait le dernier électrochoc qu'il me fallait pour achever de me réveiller !
#1297308
Coucou à toutes et à tous !

Cela fait de longs mois que je n'ai pas posté, mais j'ai souvent pensé à vous, les membres avec lesquels j'ai eu pas mal d'échanges, souvent super d'ailleurs.

Alors, avec un peu de retard mais très sincèrement : [u]BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2019 !!!
[/u]
Sinon, quelques nouvelles : côté dents, ça ne s'arrange pas (mais alors, pas du tout). J'ai enfin décroché un RV pour être orientée vers un/une psy, j'y vais cette après-midi… (c'est en quelque sorte le "centre médical" de la ville, j'ai d'abord RV avec une infirmière… ça peut sembler bizarre, mais c'est elle qui m'orientera… ). Le psychologue que j'avais essayé l'an dernier a fait de son mieux, mais bon, bref, ça n'a pas servi à grand chose.


Côté coeur, c'est rien. Par contre, j'ai rêvé cette nuit du fameux ex (celui pour lequel je suis arrivée sur ce forum) : on se promenait main dans la main au sommet d'une petite montagne, il y avait des palmiers :palm_tree: ... Enfin bref, pour finir le deuil, apparemment, c'est pas gagné :smirk_cat: :smile_cat: (et je ne vais surtout plus sur son FB, et là, nous n'avons plus aucun échange. Aucun !!).

Et à part ça, je m'investis énormément dans des concours d'écriture :pencil: , qui me prennent à peu près tout mon temps, ce qui explique en partie mon absence du forum depuis quelques mois.


D'énormes bises à toutes et à tous, merci aux personnes qui ont demandé de mes nouvelles (à Miu, notamment). Je vous fais d'énormes bisous, et reviendrai vous tenir au courant, et essayer de lire ce que vous postez. J'ai un retard de fou !!!

PLEIN DE GROS BISOUS !!! :kiss: :heart: :heart: :kiss:
#1298329
Oh, merci Kysses ! :kiss:

Je me demandais où vous étiez toutes et tous passées, je cite de mémoire : Sébastien, Carrie, Elieza, Pierrot Lunaire, Albane, Numéro7, Kakahuet, et j'en oublie, c'est sûr !! Miu, je n'oublie pas, on est en contact FB !!

Pas top : arrêt tabac sans patch une semaine après l'extraction, et reprise du tabac.

Sans tout dire, depuis une année environ, ma vie est en enfer, ni plus ni moins. Pas que les dents. Une espèce d'horreur, un piège géant dont je ne sors plus.

L'infirmière a estimé que non, je n'allais pas si mal que ça, donc pas de RV psy.
D'après elle, aller voir un sophrologue suffira…

Ce soir, ce sera mon médecin généraliste, bleu et main gauche enflée... me suis pris un coup, hier soir. Ai craqué, et voilà...

C'est le deuil de tout, à présent c'est 7 ans pour le fameux deuil, mais celui-ci est bien avancé. Ce sont les autres deuils, le pire : le deuil de l'espoir, le deuil de croire qu'un jour, quelque chose ira mieux. Je me suis battue pendant des années en espérant que quelque chose irait mieux, j'ai cru voir un morceau de ciel bleu, à présent, que le ciel soit bleu ou sombre, c'est pareil tant mon cœur est gris, mon âme meurtrie…

Bises à toutes et à tous, désolée si j'ai oublié quelqu'un…. je vérifierai.
Kysses ont aimé ça
#1298353
Coucou ma jolie Rose,

Je t'envoie de mille et un encouragement pour te donner de la force. Si tu racontes pas cela, j'avais pas imaginé l'enfer que tu vis. Car en lisant tes nouvelles, et même sur fb, t'avais l'air d'aller pas mal.

De toute façon, je t'admire ton travail et l'énergie que tu mets dans tes livres. Elles sont positives, rigolotes, plein de belle énergie.

J'espère vraiment que tu sors la tête de l'eau et que ta vie est en douceur et en joie comme ce que tu écris souvent dans tes nouvelles.

Repose - toi pour que tu sois en meilleure forme, ma chère Rose. Le mal de dent et le tabac, les deux sont pas géniaux. J'espère que les médecins sont efficaces.

Je t'envoie plein de pensées positives et de force.

Des gros bisous fabuleux, ma Rose :bisou: :bisou: :bisou:

Bon weekend à toi et à ta fille.
Lavieenrose123 ont aimé ça
#1298377
Un énorme merci pour vos messages réconfortants : Miu, Sébastien, Pierrot Lunaire (tu as changé de pseudo, petite coquine :smile_cat: ), Carrie, Elieza, Kysses !

Oui, c'est une sale période qui dure… (ma main est enflée avec un bleu énorme, j'arrive à écrire quand même, plus lentement… j'ai le chic pour me blesser, mais vraiment beaucoup, au minimum une fois par an un truc de ce genre !).

J'ai finalement décidé de démarrer deux projets : l'un à court terme qui aboutira sans doute, et l'autre, à très long terme, et s'il a des chances d'aboutir, aucune idée ! Mais au moins, je mets quelque chose en route pour ne pas m'enliser dans le sinistre et la pensée négative qui tourne en rond… Je me dis que ces projets m'aideront de toutes façons à mieux "passer le cap" de cette période très dure, et trop longue même s'il y a des accalmies.

J'espère que vous allez tous et toutes bien, enfin au mieux ! Et dans "toutes", j'inclus Paige et Sandstorm, que j'avais oubliées dans ma "liste"...

Miu, il y a un vrai décalage entre l'image qu'on donne de soi et la réalité, et via FB c'est encore pire !!

Et maintenir ce décalage, donner le change, c'est très coûteux en énergie. J'ai essayé d'expliquer ça à l'infirmière, mais bon, comme j'ai "l'air d'aller bien", même si j'étais en larmes en évoquant un deuil, pas de psy, donc...

J'espère vraiment te voir à Aix, cet été. Ce serait super !! Et j'espère aussi que tu ne rencontreras pas trop de difficultés à rentrer en France du fait de la rupture du Pacs. Mauvaise nouvelle, ça.

Plein de bises énormes, merci pour tous ces messages qui ont généré plein d'ondes positives, et j'espère que vous allez bien !

SpoilerAfficher
pour les dents : plusieurs dents dévitalisées, une rage de dent après l'autre, deux extractions et 8 prises d'antibiotiques en un an…. des "maux dedans", quoi, j'en suis toujours là, mais des traumatismes sont en train de sortir, des choses anciennes, c'est .. hou ! Pas de mots, je pleure chez moi ou ai des angoisses + contexte très mauvais, des vraies emmerdes concrètes dont je ne peux pas parler sur le forum… bref, la poisse…

:kiss: :cherry_blossom: :kissing_cat: :heart:
Paige ont aimé ça
  • 1
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20