Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Vous êtes nouveau sur le forum? Présentez-vous auprès des autres membres...
#1303673
Bonjour/Bonsoir la compagnie!

Voici un nouveau venu parmi les cœurs brisés!

Relation de 11 mois rompu depuis maintenant 3 semaines , après une semaine d'interdit , me voila en reconstruction depuis 2 semaines. Je pense pas que je puisse parler de SR car nous étudions dans le même établissement donc on se croise quotidiennement, en papotant parfois très brièvement, que ça soit la bas ou sur facebook.

Notre relation, qui fut la 1ére véritable pour elle, fut rompu à son initiative car "nous sommes incompatible". Pour ma part je me sens responsable (même si elle n'est pas d'accord) car dans mon histoire personnel , j'ai longtemps nié mes démons, refuser d'accepter que j'avais des problèmes comme:
- Le manque de confiance en moi : j'ai souvent peur de m'affirmer par peur de contrarier les autres.
- La timidité : j'ai envie de dire 1001 choses, mais je me coince moi même, ayant peur de la réaction des autres, et par conséquent, manquant de spontanéité.
- S'ouvrir aux autres : je n'aime pas exposer mes problèmes aux autres, j'ai tendance à tout garder pour moi (l'archétype de l'individu jouant les gros dur, mais à l'intérieur je suis une vrai éponge ).
- L'angoisse : je me pose trop de question à moi même. J'anticipe trop la suite. Par conséquent, je me bloque dans l'action.
- Et le plus important : je m'oubliais.

Nul doute que tout ça a contribuer à la rupture ( même si mon ex n'est pas d'accord), et par extension , dans mes études.

C'est depuis la rupture, et après avoir verser toute les larmes de mon corps lors d'un diner quand j'ai raconté mon histoire chez un ami , que j'ai fini par prendre conscience de mes problèmes niés depuis longtemps.

Rien que d'avoir raconter pour la 1ére fois tout ça m'a fait un bien fou. Je crois que je n'ai jamais autant versé de larme que ce jour ci.

Et maintenant ?

Et bien je m'occupe de moi à nouveau. je me remet au sport,je perds du poids, je me replonge dans mes passions, je me force à m'ouvrir davantage aux autres (et pas qu'aux autres filles haha)... bref, j'ai décider de prendre mes démons par les cornes et d'apprendre à les maitriser plutôt que de les nier.

J'écris sur un petit carnet tout ce qui me passe par la tête, les événements de la journée, ce qui s'est passé. Ca m'aide à mieux comprendre ce que je ressens.

Et pour mon ex, actuellement, les sentiments sont encore présent de mon côté, mais la rupture est récente. Cette histoire est du passée, j'en retiens tout les moments de complicité passé ensemble, et j'en tire des leçons sur tout les mauvais moment passé. Ce WE j'ai eu un coup de mou , je pense encore à elle et je rêve d'elle quotidiennement.

Je ne suis pas certain encore de vouloir la re-séduire (je déteste ce terme de "récupérer", ca rabaisse l'autre à l'état de simple "objet de désir"), même si jusqu'à présent ce fut la plus belle de mes histoires d'amour, ça ne serait que peine perdu si je ne change rien chez moi.

Je compte dans un futur proche lui proposer un rdv pour papoter ensemble. Quand ca ? quand je me sentirais prêt, quand elle se sentira prête, si l'envie de la revoir est encore présente en moi.

J'espére que je ne me suis pas trop dispersé , je suis pas trés doué pour me présenter haha.
Bonne journée/soirée :)

EDIT : je rajoute quelques détail qui viennent de me passer par la tête.

Évidemment, mon ex souhaite que nous restons ami, chose que je suis incapable de faire pour le moment : impossible pour moi de rester prés ou loin d'elle sans avoir le coeur battant la chamade. J'essai donc de l'esquiver autant que je peux , même si c'est pas simple à force de la voir tout les jours.

Notre amie commune est actuellement ma confidente .Je commence à me demander si ça n'est pas une mauvaise idée, vu qu'elle sont très proche je sais qu'elle se raconte tout entre elle.
#1303692
Résultat des examens hier (la scolarité adore nous torturer avec les dates décidément).

Je suis ajourné.
Elle est admise.

C'est parti pour une nouvelle 5e année d'ici septembre.

Étrangement, contrairement aux autres années où j'avais redoublé, je suis moins voir pas du tout dégouter . Bien sur je suis triste d'avoir échouer, mais je ne me suis pas lamenté , je n'ai pas eu de réaction de rage ou d'immense colère. J'en suis le 1er étonné.

Elle n'est pas venu me voir suite à l'affichage des résultats. Je m'y attendais, et de toute manière nous n'étions pas dans le même secteur hier. Je pense que j'espérais secrètement qu'elle vienne quand même me voir.

J'ai conservé un tic qui est apparu depuis que nous étions en couple et qui persiste encore à ce jour : j'ai le hoquet quotidiennement, et quasi tout les aprés midi, et davantage en sa présence. C'est énervant ça me fait penser à elle au moindre hoquet du coup (d'autant que ca la fesait marrer ce tic), pourtant je ne suis pas soulard :lol: . Je n'ai pas trouver de cause logique à cela , ce hoquet persiste encore après la rupture ,et toujours plus régulier en sa présence, à croire que c'est un signe que j'ai encore des sentiments.
#1303783
J'entends un feu d'artifice non loin de chez moi. Ca me fait directement penser à mon ex et moi , on a vu ensemble 3 feux d'artifice cette année, on était bien complice dans ces moments.

Argh, j'ai envie de me baffer à ressasser le passée, c'est tellement dure quand il s'agit de la fille avec laquelle on a eu la plus belle relation.

Je me suis tenu à ne plus envoyer de message au moins 3 semaines. Je tiendrais, je dois m'occuper l'esprit et corriger tout les défauts qu'elle me reprochais.

Ce post risque de ressembler à un monologue, mais ca fait du bien d'exprimer ce que je ressens (dixit un type qui parle à lui même :? )
Mélanie corin ont aimé ça
#1303785
Bonsoir,


Allez, je me « dévoue » ; tu m’as l’air sympathique… et ça me fait de la peine de te voir monologuer (depuis quelques jours) …


Ce qui est « rigolo » / mignon lorsqu’on te lit, c’est que l’on a l’impression d’avoir affaire à quelqu’un qui a bien appris ses « leçons » (« je m’occupe de moi » ; « j’écris sur un petit carnet » ; « cette histoire est du passé » ; « je déteste le terme ‘récupérer’, ça rabaisse l’autre à l’état de simple ‘objet de désir’ » ; « si l’envie de la revoir est encore présente » ; etc.) … Tu as (sciemment ou non) résumé les « conseils » / « réflexions » qui se trouvent sur le forum. (♪ Il est des nôtres… Il a bu son verre comme les autres… ♪) « Psitacé », du coup, c’est par rapport au perroquet ? ^^


Ma réponse sera très ordinaire (et pas très utile/intéressante) … (Mais au moins, tu ne parles plus tout seul. ^^)


Concernant ton sentiment de culpabilité, non, tu n’es bien évidemment pas le seul responsable dans l’histoire. Comme souvent, chacun a sa part de responsabilité. Par contre, c’est bien d’avoir mis le doigt sur tes « démons » / failles ; tu vas pouvoir travailler dessus (pour un avenir meilleur).


[« Et maintenant ? […] je m'occupe de moi à nouveau […] j'ai décider de prendre mes démons par les cornes et d'apprendre à les maitriser plutôt que de les nier […] J'écris sur un petit carnet »]

Très bien. =)


[« Notre amie commune est actuellement ma confidente .Je commence à me demander si ça n'est pas une mauvaise idée, vu qu'elle sont très proche je sais qu'elle se raconte tout entre elle. »]

Oui, c’est délicat. Si tu sais qu’elles se racontent tout, évite de parler de ton ex avec votre amie commune. Il ne faudrait pas qu’elle te serve (plus ou moins inconsciemment) d’intermédiaire.


[« Argh, j'ai envie de me baffer à ressasser le passée, c'est tellement dure »]

La rupture est encore fraîche… Si tu utilises le temps à bon escient, ce que tu sembles faire (d’après tes dires), tu t’en sortiras.


Courage !
#1303787
Je te remercie d'avoir répondu. Partager avec les autres c'est toujours bon ^^ .

Yep , psitacé parce que j'aime bien les perruches. J'en ai une mais je n'ai pas encore réussi à l'apprivoiser. C'est délicat ces ptites bêtes.
"♪psitacé va nous danseeeeerr la danse du limousiiiin, psitacé va nous danser la danse du li-mou-sin♪ !"
nan nan, seule ma partenaire aura droit à ce privilège :lol:
Les erreurs et leçons des autres m'apportent autant de bénéfice que mes propres erreurs :ugeek: ^^.

Et oui, je dois arrêter de parler de mon ex à notre amie commune. Ca me ferais du mal et je ne veux pas souiller leur amitié également, c'est une fille cool et à l'écoute.

J'ai bien pris conscience, mais étant naturellement quelqu'un d'introverti et solitaire, j'ai encore du mal à changer certaine de mes habitudes et à aller vers les autres divulguer mes problèmes aux autres ( y compris mes parents) car j'aime pas partager les ennuis . Qui aimerait passer son temps à écouter des problèmes?
En faite, en écrivant ce message, je crois prendre conscience que je n’imposais inconsciemment ces limites. Ça pourrait expliquer pourquoi je verse encore des larmes chaque fois que j'exprime mon ressenti.... :cry:

J'ai remarqué que je commence à changer, comme un docteur à la fac qui m’effrayais auparavant , je suis plus à l'aise maintenant en sa présence. Je m'ouvre davantage aux autres dans ma fac (y compris les autres filles), je répond davantage de manière spontané, les potes me disent que j'ai plus d'assurance avec les patients, je reprend goût à la vie, à retrouver mes passions et à avoir des projets/idées pour le futur, et à perdre du poids (5 kilos depuis 2 semaines). C'est des trucs semblant bête et "normal" , mais après avoir passé tant de temps à s'oublier, s'en est presque merveilleux.

Ces temps-ci je regarde des vidéos sur la chaîne de "sonny court", ces vidéos m'inspirent sur comment mieux vivre la vie et ne pas perdre de temps.

Oui, nous sommes deux dans l'histoire, naturellement je ne suis pas le seul responsable, mais je considère que j'ai une plus grande part pour toute les raisons évoquer au dessus . Cela ne veut pas dire que je la met sur un piédestal (je me suis éclaté à faire une liste de ses défauts, j'y ai pris un malin plaisir, je suis sur que je pourrais l'allonger en y réfléchissant plus), enfin je crois.

Je pense avoir trouver un sens à ce fameux hoquet quotidien : ce fut non pas un signe que j'ai des sentiments , mais que je fissurais cette carapace que je m'étais forger durant toute ces années. Ca fait 3 jours que je n'ai pas eu le hoquet. J'ose croire que j'évolue dans le bon sens.

Actuellement j'ai une envie bouillonnante de la reconquérir, mais ça ne serait pas raisonnable de me lancer maintenant.

J’espère que je ne fait pas trop de faute (l'orthographe et moi ça fait 15000 ) ou que je ne me répète pas trop (ca fait du bien de dire son ressenti, mais je devrais peut-être apprendre maintenant à organiser tout ca :lol: )

Edit : ca sens l'orage prés de chez moi. Je sais qu'elle a une phobie de l'orage , j'avais pour habitude lui envoyer des sms pour la rassurer. Faut pas que je cède.
Joseph-L, Vava916 ont aimé ça
#1303799
Bonsoir,

Non, pas de sms… (Elle parviendra à gérer ses angoisses autrement.) Courage !

Ton hoquet se manifeste peut-être lorsque tu es trop angoissé, contrarié, excité, etc. L’état émotionnel influe sur le hoquet.

Concernant le fait de parler de tes problèmes aux autres, il ne s’agit bien évidemment pas de saouler tout le monde avec tes problèmes… Mais si tu as 1 ou 2 personnes de confiance dans ton entourage, tu peux leur faire part de tes soucis de temps à autre, lorsque tu en as gros sur la patate… (Les hommes ont également le droit de pleurer…) Idem lorsque tu es en couple. La communication est importante.

Par ailleurs, certaines activités (le théâtre, le bénévolat, etc., par exemple) pourraient t’aider à affirmer ta personnalité, à devenir moins timide, etc. Il faut beaucoup se forcer au début.
Exemple : Tu es obligé de travailler dans un domaine où tu n’es pas à l’aise ; le secteur du commerce, de la vente, etc. Tu es obligé de parler aux clients, etc. Au début, tu en fais un peu des caisses (grands sourires, etc.) / tu forces un peu le trait pour gérer (tant bien que mal) ton stress ; c’est très éprouvant, douloureux, désagréable, etc. Tu as très envie de partir, tu pries pour que les clients restent chez eux (… Puis tu ouvres les yeux et tu vois la queue… Seigneur Jésus Marie Joseph…) … Mais à force, les tremblements s’estompent, tu prends tes marques, cela devient plus naturel, etc. Tu gagnes également en confiance en toi, car tu constates qu’en dépit de tes angoisses, tu parviens tant bien que mal à gérer le truc.
Autre exemple : Discourir devant un public. Là, tu peux généralement te préparer. Prépare-toi à fond. Apprends ton discours par cœur, récite-le à plusieurs reprises, etc. ; cela permet d’être un peu moins stressé le jour J. (Dans l’émission « Les 12 coups de midi », il y a Paul, un autiste Asperger qui surmonte chaque jour ses angoisses…)
Trouve tes propres astuces (même les plus « bêtes » / « bizarres », on s’en fiche - si quelqu’un se moque de toi, dis-lui d’aller se faire voir ; l’important, c’est qu’elles t’aident) pour gérer tes angoisses.

La personne la plus importante de ta vie, c’est toi. Ne t’efface pas. Ne t’excuse pas d’exister. Tu ne peux pas plaire à tout le monde, et tant mieux. Du reste, les gens vont et viennent. Toi, par contre, tu feras toujours partie de ta vie. Alors, n’aie pas peur d’être toi. (Les gens lisses, toujours d’accord avec tout le monde - en apparence, « amis » de chacun, etc., tu les trouves intéressants/authentiques/etc., toi ?) Tu as le droit d’être en désaccord avec quelqu’un ou quelque chose, etc. (Tu peux très bien formuler ton désaccord/opinion de manière non agressive/insultante/etc.) Si cela ne plaît pas, tant pis… L’essentiel, c’est que tu sois en harmonie avec toi-même.

Tu as de belles qualités… Tu as l’air d’être un jeune homme sympathique, sensible, etc.
Tu as mis le doigt sur tes problèmes, tu as la volonté d’évoluer et tu agis en ce sens. Tes problèmes ne se règleront pas du jour au lendemain, mais tu es dans une bonne dynamique. Dans ces cas-là, chaque petit pas en avant est en réalité très grand (même si les gens ne le remarquent pas), car cela te demande beaucoup d’efforts. (Ce n’est pas parce que c’est facile pour certains que ça devrait également l’être pour toi…) Tu peux déjà être fier de toi.

Bonne nuit.

Image
(Jupiter… Photo prise - la nuit dernière - par @Valpapat.)
#1303803
Bonjour.

Mmmmm, en y réfléchissant, il devait bien y avoir des moments où j'étais excité ou stressé en sa présence et que j'avais quand même le hoquet. Y'a eu aussi des moments où j'étais détendu et j'avais le hoquet. C'était uniquement durant les révisions que je n'avais pas le hoquet.

Oui, la communication est essentiel dans tout les domaines , et j'en ai manquais .Quelle ironie, alors que je disais que c'était la chose la plus importante dans un couple.
J'ai rendez-vous dans quelque jour avec un conseiller pour trouver un petit job pour me faire des sousous. C'est l'occasion pour que je travaille mon oral, je bégaille encore.

Tu as raison, m'exposer à un environnement m'obligeant à dialoguer avec les autres sera compliquer mais ne peut être que bénéfique sur le long terme.

Ca oui, la personne la plus importante au monde n'est autre que moi même. Alors toute cette amour que je ne peux plus donner à mon ex, je la donnerais à moi même. Je dois apprendre à envoyer chier aussi les personnes toxiques.

En effet, je fais des choses qui peuvent sembler insignifiant ou étrange ou petite, mais de mon point de vue , ces petites choses sont immenses, et à long terme elles formeront quelque chose de gigantesque.

Je retrouve mes passions, mes ambitions, mes rêves. J'agis davantage selon mon ressentis. Je tiens à avoir une bonne situation dans le futur, pour ma partenaire, pour mes futur enfants, pour la fierté de mes parents et la famille.

Je compte rédiger une lettre à mon ex que j'enverrais dans 3 ou 4 semaines. Pour le moment je ne suis pas certain de ce que je vais mettre, je ne suis pas encore sur si je veux la reconquérir pour les bonnes ou les mauvaises raisons (bien que lister ses qualités et défauts m'ont aider à y voir un peu plus clair, il me reste à comprendre pourquoi je l'ai aimer et qu'est-ce que j'y gagnerais à être de nouveau avec elle).

Je te remercie Kylian, ca me fait chaud au coeur de te lire !
J'avais jamais vu jupiter comme ca ! j'ai déjà vu mars et des dizaines d'étoile filante, mais jupiter jamais !
#1303828
J'ai une question , probablement bête.

Je suis amené à croiser l'ex tout les jours à la fac.
De temps à autre on papote sur les patients et le taf, pas bien longtemps (ca ce compte en quelques minutes) et sans rien évoquer d'autre, même pas le passée ou nos activités en dehors de la fac. Elle continue néanmoins à me dire bonjour en fesant la bise.

Ma question est : est-ce que ca compte comme si le SR était brisée ?
#1303838
Haha, ca fait depuis 2 ans qu'on ne parle plus de vacance ^^.

L'année universitaire est terminée, mais la clinique (on prend en charge et soigne des patients) c'est toute l'année , sauf quand on pose nos congés payé. Donc nan, nous ne sommes pas en vacance, et on se croisera durant tout l'été, et quelque fois l'année prochaine vu qu'on ne sera plus dans la même promotion.

D'un côté, je suis resté détaché durant la conversation, et elle aussi. C'est pas trop grave je pense.
#1303845
Haha, oui malheureusement (ou heureusement ?), elle a un meilleur contrôle de ses émotions que moi.

D'un autre côté, ça me permet de tester ma capacité à rester détacher. Histoire que je ne m'oublie plus jamais.

Le boulot c'est le boulot oui.

Que je continue mes recherches, à la recherche d'un meilleur moi, sans me retourner.
Elieza ont aimé ça
#1303879
En faite, y'a pas de SR possible dans cette situation, quand bien même on se parle pas/peu durant les heures de service, elle ne verra pas les changements.
Le vrai SR aura lieu seulement pendant ses congés et les miens.

Plus je prend du recul, plus je me rend compte de mes erreurs durant la relation. Étant quelqu'un de perfectionniste, ça a tendance à me décourager/faire perdre le sens froid. Du coup je commence à appréhender (voir avoir peur) le jour où je lui proposerais un rdv , et le jour J du rdv.

Je me dis que c'est normal, mais que je dois surement exagérer la chose, d'autant que j'ai plus à gagner de ce potentiel rdv qu'à perdre. Je crois qu'en faite j'anticipe déjà trop le rdv, les dialogues, le lieu, mes(ces) réactions et tout le tralala.

Je pense que la solution serait d'être davantage tourner sur l'instant présent et le futur très proche (genre 2 semaines max).
Avez-vous déjà ressenti un état similaire? j'ai pas vraiment d'idée pour m'aider à mieux contrôler cela, si ce n'est un peu d'auto-hypnose.
#1304007
Bonjour à tous !

Je crois que ce post devient mon nouveau carnet en faite :lol:

Si ca peut aider des gens à s'y retrouver, alors j'écris ici avec plaisir :) .

Je pense avoir pris conscience quelque chose de très important. C'est pourquoi initialement je me suis mis en couple avec mon ex, pourquoi ça a casser, et qu'est-ce que j'ai pu prendre conscience suite à cela. Ça risque d'être un peu long, mais c'est avec beaucoup d'émotion et de joie (et d'un litre de larme haha) que je vous partage mon vécu et ressenti.

D'abord, au départ je ne souhaitais pas être avec mon ex, et réciproquement. C'était juste une bonne amie. Un jour, l'an passé durant la période juillet-aout, j'ai voulu lui proposer une sortie, qu'elle a accepter. C'est une bonne balade. Petit à petit, j'en avait proposer d'autre, qu'elle acceptais également, jusqu'à LA sortie.

Je l'avais inviter à venir passer une soirée sous les étoiles filantes, tout les deux allonger sur nos tapis, contemplant le ciel. Comme d'habitude, on passait de bon moment, on discuter de tout et de rien. Et bien sur, sur le retour, arriva le moment où je lui saisi la main, elle se laisse faire. La suite vous la connaissez.

Je m'étais rendu compte de rien en moi. J'ai pas compris pourquoi j'ai agi comme ça. La magie des sentiments sans doute. Ce fut d'autant plus étrange pour moi que je suis du genre très introverti et à garder mes soucis pour moi. Mais la, ce jour, pour la 1ére fois depuis des années, j'ai agi sans réfléchir, sans arrière pensée, de manière spontanée.

Cependant, si vous avez lu mon 1er post, vous avez compris que c'est une relation qui ne pouvais pas durer : Hanté par mes démons, je fut tellement heureux d'être spontané avec elle que j'ai fini par avoir peur. Peur de quoi ? peur de perdre mon ex, peur de redevenir ultra timide, peur de ne pus être capable de m'ouvrir spontanément.

Et bien sur, ce qui devait arriver arriva. Comme je niais complétement mes démons depuis des années, un moment ils ont finit par me rattraper, j'écoutais de moins en moins mon ex, je cherchais mon bonheur chez elle, je me concentrais sur mon année pour la valider à tout pris, je m'étais de côté mes passions, et je devenais moins attentif avec mes patients, et commençais à déprimer. Mon ex, ne pouvant plus supporter cela, a fini par rompre, en me disant qu'on est incompatible, trop différent, qu'elle n'a plus de sentiment pour moi.

Bien sur, comme tout bon largué qui soit, j'ai commis mon lot d'interdit : "pourquoi ? et si je t'aime toujours ? je sais pas si je pourrais passer à autre chose ! n'a-t-on pas droit à une 2e chance ? " et d'autre encore, je vous passe la liste (en y repensant, c'est tellement ridicule que s'en devient marrant avec le recul).

Ca fait maintenant 1 mois qu'on est plus ensemble, et 3 semaines que je reprend toute ma tête. Je ne fais pas vraiment de SR étant donné que nous sommes étudiant dans la même faculté de soin, donc on se croise tout les jours, on se dit bonjour, mais de façon détacher. Et j'admet lui envoyer par moment des messages décontractés sur facebook, pas plus d'1 par semaine.

Avec le recul, j'ai fini par comprendre pourquoi j'ai développer des sentiments à son égard. Et ca n'était pas pour les bonnes raisons.
"Super ! avec cette fille, je suis beaucoup moins timide ! on a des idées communes ! on partage des passions ! j'en suis sur c'est la bonne !"
Vous comprenez ?

Je recherchais en elle le bonheur, alors qu'au fond de moi, je ne l'étais pas moi même. Est-ce qu'un garçon timide, très réservé, introverti, angoissé, déprimé, et sans passion , ca vous attire la sympathie ?

Je croyais être amoureux pour ce qu'elle était elle. Dans les faits, j'étais plutôt dépendant affectif.

Depuis que je me suis recentré sur moi, que je me replonge dans mes passions, et que je prend mes démons par les cornes, j'ai pris conscience de tous ce qu'elle m'a apporter, tout ce que j'ai appris avec elle, tout ce qui n'allez pas chez moi.

C'est la que je me suis dis, mais qu'elle idiot je fut pendant toute ces années à nier mes problèmes plutôt que de les affronter ! Et maintenant je prend conscience que je suis putain d'amoureux d'elle , et que je n'ai pas été capable d'exprimer tout ce que je ressentais à cause de mes démons, de mes craintes, de mon obstination à nier la réalité !

J'ai des gens autour de moi à qui je peux parler et délirer ! j'ai ma famille à qui je peut me confier ! je peux faire du sport pour relarguer toute la tension accumuler ! je peux inspirer cette air pur, sentir le soleil taper sur moi, voir ces plantes verdoyantes, ressentir la texture et le gout des aliments en les touchants et les mangeants ! je peux me décontracter en m'occupant de moi et de mes passions ! je peux faire plein de truc qui me font sentir vivant !

VIVANT !

C'est ça la chose la plus importante ! il faut vivre ! vivre pour soi-même !
La vie est beaucoup trop courte pour qu'on gâche notre temps à déprimer, à se morfondre, à rester inactif, ou tout autre chose qui nous apporte rien.

Depuis que je m'occupe de moi, que je réapprend à vivre, paradoxalement je me suis jamais senti aussi vivant, aussi léger, aussi joyeux. Et j'ai encore beaucoup à faire pour devenir l'homme que je souhaite devenir.
Je regrette de ne pas avoir pris conscience de cela plutôt, rien de tout ça ne serait arriver sinon. Mais je remercie mon ex pour cette électrochoc qui m'a permis de revivre.

Et maintenant ?
Je me suis fais une promesse , la plus importante de ma vie.

Celle de ne plus jamais m'oublier

Car c'est en forgeant mon propre bonheur, ma joie de vivre, que je pourrais transmettre cette joie aux autres, à mes amis, à ma famille, à mes patients, et à ma partenaire.

Et qu'en est-il de mon ex ?
Je suis dans l'optique de la reconquérir, sur des bases beaucoup plus solides.
Je compte lui proposer un rdv d'ici 3 ou 4 semaines approximativement.
Je n'attendrais rien d'elle, je veux juste passer un bon moment avec elle.
#1304009
psitacé a écrit :
19 juil. 2019, 07:20
Je suis dans l'optique de la reconquérir,...Je n'attendrais rien d'elle, je veux juste passer un bon moment avec elle.
Bonjour, il me semble malheureusement que ces deux parties sont totalement incompatibles...
Tu risques de tomber encore de haut, je te souhaite d'être assez fort pour tout supporter parce que la rupture en elle même n'est pas forcément le pire à vivre...l'après , lorsqu'on est toujours en demande, l'est beaucoup plus (et encore pire lorsqu'on apprend que l'ex a rencontré quelqu'un)..
Bon courage à toi
#1304012
Merci de ta réponse.

J'ai conscience que je risque de tomber d'une falaise à plat ventre en voulant la reconquérir.

Elle souhaite que nous restions ami, mais plus je prend du recul, plus je me sens incapable d'accepter ça.

Nos vies sont fait de succès et d'échecs. Le seul échec serait que je ne tente pas et que je regrette amèrement de ne pas avoir essayer.

Merci pour l'encouragement, je vous tiendrez au courant de la suite.
#1304022
En tout cas, les deux semaines à venir seront l'occasion de faire un bon SR, elle est en congé durant ces 2 semaines et part en vacance dans le sud.

Une opportunité de faire ce qui me plait sans devoir la croiser tout les jours.
Le retrouver après 2 ans

Bonjour à tous, qques nouvelles Mon ex m'a[…]

Avenir impossible ?

Bonsoir à tous . Depuis un an je vivais un[…]

Je suis en S.R pour l'instant. J'ai appris aussi […]

Reviendra-t-il?

Oui parce que l’histoire était qu&rsq[…]