Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

#1334947
in vino veritas a écrit : 17 oct. 2022, 00:12 Janysse, c'est toi qui lui fais une faveur de l'accepter à nouveau dans ta vie, pas l'inverse.
Certes .

Mais pour autant , il ne peut pas promettre que tout se passera bien pour toujours, afin de montrer sa reconnaissance pour cette faveur que Janysse lui accorde.
Je crois que comme pour un début de relation lambda, on ne peut exiger de garantie pour l'avenir . Et c'est pour ça que c'est difficile après une rupture, on n'a plus la confiance intacte qui permet de lâcher prise.

Bonne semaine à tous
#1334950
Coucou les ami·e·s

Bon après une bonne nuit de sommeil ça va mieux. L'angoisse m'a prise hier soir pour toutes les raisons que vos évoquez, en plus d'un contexte un peu difficile en ce moment. Je suis très fatiguée, j'ai chopé la crève, une de mes amies proches a vécu une agression sexuelle et je la vois sombrer, bref c'est pas rose.
Elieza a écrit : 16 oct. 2022, 22:09 Coucou Janysse.
Respire.
Ce que tu n’arrives pas à lui dire, pourquoi n’essayes tu pas de lui écrire?
Oui, tu es la deuxième personne à me le conseiller et c'est ce que j'avais fait la dernière fois. Je vais procéder de la même façon, ne serait-ce que pour moi y voir plus clair.
in vino veritas a écrit :Bonsoir Janysse, je peux me tromper à 100% mais.

Il me semble que quand je t'ai dit qu'il n'avait rien compris j'ai tapé dans le mille. Il a fantasmé une Janysse forte qui continuait son chemin sans se retourner, et c'est cette image qui l'a poussé à revenir, quelqu'un qui pourrait le booster ou le porter. Hors nous savons que c'est 50% de la janysse de 2022 mais qu'il y a bien 50% de petite fille blessée, et la il vient de le réaliser, si il était pas bien stable sur ses appuis il peut vasciller.
Est ce que tu devrais t'en vouloir d'avoir été toi ? je ne crois pas.
C'est plutôt sain qu'il ne t'implique pas avec sa fille aussi, et ça va de pair avec le doucement que tu souhaites, tu n'as ausune raison d'avoir une boule au ventre, c'est assez paradoxal.
Donc pour réépondre à la question, oui c'est tout à fait normal d'en discuter, il n'habite pas dans ta tête et toi dans la sienne, c'est l'inverse qui me paraitrait bizarre.
Nouvelle histoire, nouvelles régles, nouveau tout en fait.
Alors oui respire, et sois confiante.
Coucou IVV, je comprends mieux ce que tu voulais dire la dernière fois. En même temps il a toujours affirmé qu'il connaissait la part fragile en moi, donc c'est assez paradoxal ! Et oui effectivement c'est tout à fait en phase avec ce que j'ai demandé et jusque là il n'y a pas de raison de paniquer.
Selmasultane a écrit :Hello jolie Janysse,

Pas de panique

Il n'y a pas de normal ou de pas normal, il y a ce dont tu as besoin toi.

Perso je ne discute pas trop de la relation avec mes amoureux en fait, je suis beaucoup dans le " pragmatique" ( tiens si on se faisait un ciné tel jour ), je n'éprouve pas tellement le besoin de définir etc...

Mais tu n'es pas moi

Et après une rupture il est normal de ne pas être dans la full confidence.C'est précisément ce qui est difficile à gérer, toute cette douleur si vite réactivable.

Ceci dit je trouve ça un peu compliqué, ce que tu veux qu'il te dise ( tout doucement mais vers du sérieux ). Le principe de redémarrer tout doucement, c'est de redémarrer tout doucement , on ne peut pas préjuger ou s'engager sur la suite. Non ?
Je comprends ce que tu dis, mais après des années de non-dits j'ai trop besoin de parler maintenant. Et oui je me rends compte que ma demande n'est pas claire, redémarrer tout doucement mais pour du sérieux, alors que ni lui ni moi ne sommes capables de prédire l'avenir. Après le fait qu'il me parle tout de suite des modalités selon lesquelles il ne va PAS s'engager, c'est hyper angoissant, plutôt que de dire "je te re-présenterai ma fille plus tard quand ça sera le moment", j'ai droit à "je ne vais pas te présenter ma fille", ce qui est sain et logique, oui, mais tourné comme ça, c'est angoissant. En fait j'aimerais qu'il soit capable de me rassurer, c'est un peu à lui de faire le boulot de colmater les trous d'insécurité qu'il a créés. Je ne dis pas que c'est à lui de tout faire, mais en me disant hier "ça dépend de toi, c'est toi qui décides", c'est à moi qu'il a refilé entièrement le bébé ! Il faut être deux pour construire ou reconstruire. Mais bref, je réalise qu'effectivement ma demande n'est pas très claire et pas mal informée d'angoisse.
sandstorm a écrit :tu es tournée encore vers ses besoins à lui, tu as peur de lui avoir fait peur... mais toi qu'est ce que tu veux? de quoi as tu peur?
J'ai peur qu'il ne soit pas à la hauteur de mes besoins et de me planter. J'ai peur d'avoir mal de nouveau, j'ai peur de le perdre, j'ai peur de repartir en arrière.
in vino veritas a écrit :Janysse, c'est toi qui lui fais une faveur de l'accepter à nouveau dans ta vie, pas l'inverse.
Mais oui de ouf mais hier j'ai eu l'impression de l'inverse, alors que c'est lui qui devrait se battre, du moins faire le boulot pour me rassurer, me montrer que je peux lui faire confiance, qu'il a envie de rétablir cette confiance avec lui et que je me sente bien, en sécurité. Il y a bien sûr la part d'insécurité qui guette en moi et qui ne regarde que moi, mais c'est à lui de faire en sorte que la situation ne réactive pas trop tout ça.
Selmasultane a écrit :
in vino veritas a écrit : 17 oct. 2022, 00:12 Janysse, c'est toi qui lui fais une faveur de l'accepter à nouveau dans ta vie, pas l'inverse.
Certes .

Mais pour autant , il ne peut pas promettre que tout se passera bien pour toujours, afin de montrer sa reconnaissance pour cette faveur que Janysse lui accorde.
Je crois que comme pour un début de relation lambda, on ne peut exiger de garantie pour l'avenir . Et c'est pour ça que c'est difficile après une rupture, on n'a plus la confiance intacte qui permet de lâcher prise.

Bonne semaine à tous
Tu as raison. Et en fait, il me l'a dit texto "je ne peux rien te garantir", et quelque part je trouve ça plus sain et plus rassurant que les gars qui déclarent à mes amies (oui oui à la trentaine) qu'ils veulent faire leur vie avec elles après avoir échangé trois fois au téléphone (vraie histoire).

Bon ça va beaucoup mieux. Le fait de dormir beaucoup m'a aidée je pense, et vous lire aussi comme toujours. Je vais prendre les choses plus cool et m'efforcer de passer de bons moments avec lui.

Je vous embrasse
in vino veritas ont aimé ça
#1334954
Oui, tu es la deuxième personne à me le conseiller et c'est ce que j'avais fait la dernière fois. Je vais procéder de la même façon, ne serait-ce que pour moi y voir plus clair.
ce que tu peux faire aussi c'est d'écrire tes pensées, puis les relire la tête reposée. ça aide à voir plus clair.
je me rends compte que ma demande n'est pas claire, redémarrer tout doucement mais pour du sérieux,
le souci c'est que c'est un redémarrage après une rupture, et comme tu as été blessée tu cherches à te protéger ce qui est normal.
perso je ne vois rien de paradoxal là dedans en fait... de ma fenêtre on peut aller doucement dans une relation tout en voulant du sérieux à la longue ou bien aller doucement sans vouloir du sérieux à la longue. D'ailleurs les gars qui disent je t'aime ou je veux m'engager avec toi au bout de trois coups de téls ou trois rdv ça fait peur: il faut apprendre à connaitre l'autre, il faut voir si les problèmes dans la relation sont gérables, il faut se donner le temps de s'adapter à l'autre, il faut donner à l'autre le temps de s'adapter à nous etc... mais dire "je cherche du sérieux à la longue" c'est définir la relation et les attentes. L'évolution des choses dira si c'es faisable et gérable mais ça c'est encore autre chose!
J'ai peur qu'il ne soit pas à la hauteur de mes besoins et de me planter. J'ai peur d'avoir mal de nouveau, j'ai peur de le perdre, j'ai peur de repartir en arrière.
c'est parfaitement compréhensible.
C'est peut être que tu as peur de rentrer dans une relation où le donner et le recevoir ne sont pas équilibrés,? Et puis une relation c'est une expérimentation toujours alors même si on se trompes on apprends... Si on se protège trop on reste dans notre petite bulle parfaite, entamer une relation c'est aussi prendre le risque d'être blessée, d'avoir mal, de perdre l'autre; de faire des "retours" en arrière... c'est le risque mais sans prendre de risque on ne vit pas!
"je ne peux rien te garantir", et quelque part je trouve ça plus sain et plus rassurant que les gars qui déclarent à mes amies (oui oui à la trentaine) qu'ils veulent faire leur vie avec elles après avoir échangé trois fois au téléphone (vraie histoire).
c'est bien plus sain oui, mais vous avez quand même une histoire d'un an derrière.
#1334959
Coucou Janysse,

contente de voir que ça va mieux.
je rebondis juste là dessus :
Janysse a écrit : 17 oct. 2022, 09:42 Je comprends ce que tu dis, mais après des années de non-dits j'ai trop besoin de parler maintenant. Et oui je me rends compte que ma demande n'est pas claire, redémarrer tout doucement mais pour du sérieux, alors que ni lui ni moi ne sommes capables de prédire l'avenir. Après le fait qu'il me parle tout de suite des modalités selon lesquelles il ne va PAS s'engager, c'est hyper angoissant, plutôt que de dire "je te re-présenterai ma fille plus tard quand ça sera le moment", j'ai droit à "je ne vais pas te présenter ma fille", ce qui est sain et logique, oui, mais tourné comme ça, c'est angoissant. En fait j'aimerais qu'il soit capable de me rassurer, c'est un peu à lui de faire le boulot de colmater les trous d'insécurité qu'il a créés. Je ne dis pas que c'est à lui de tout faire, mais en me disant hier "ça dépend de toi, c'est toi qui décides", c'est à moi qu'il a refilé entièrement le bébé ! Il faut être deux pour construire ou reconstruire. Mais bref, je réalise qu'effectivement ma demande n'est pas très claire et pas mal informée d'angoisse.
Je comprends tout à fait ce que tu dis , et évidemment tu es parfaitement en droit de lui exprimer tes besoins.
Mais en face, lui , il reste ..lui, et il est en droit aussi de ne pas s'exprimer bien, ou de ne pas dire ce que tu attends qu'il dise , que tu ne formules d'ailleurs pas clairement toi même . Il reste celui qu'il était pendant l'acte I de votre relation , il reste celui qu'il était à la rupture ,avec ses défauts ( une certaine forme de lâcheté notamment, et un nombrilisme assez perceptible, mais bon comme nous tous certainement ) .
Il me semble qu'il te revient aussi à toi de "faire avec" . Ou pas d’ailleurs.
Mais si tu espères qu’il va se transformer en super héros à la fois rassurant et repentissant , pour "réparer" la rupture , je crois que tu fais fausse route .
C'est probablement tout l'enjeu et la difficulté des reprises après rupture : ne plus avoir cette espèce d'aveuglement comme lors des premiers mois d’une relation, en avoir appris un peu trop sur ce que peut être l'autre dans ses pires moments , et surtout ne pas attendre de l'autre qu'il répare. ( Or on n’est pas comme neuf, quatre mois après une rupture douloureuse)

bisous
#1334963
Coucou Sandstorm et Selma,

Ok je comprends parfaitement ce que vous dites. Je me suis dit "c'est une nouvelle relation" mais je n'avais pas pris en compte le fait que c'était VRAIMENT une nouvelle relation où on repart du début. Je peux décider d'arrêter là pour me protéger mais ce n'est pas ce que j'ai envie de faire, et la peur n'évite pas le danger.

Selma je comprends ce que tu dis, c'est toujours la même personne, que j'ai aimée ET qui a été pas cool, avec tous ses défauts (et ses qualités par ailleurs).

Je crois que j'ai réussi à formuler ce qui se joue de pas clair entre nous, ce que nous n'arrivons pas à dire : il a peur que je veuille reprendre exactement où on en était quand on s'est quitté, et c'était justement ce niveau d'engagement-là qui l'a fait flipper (mais il s'est fait flipper tout seul, moi j'avais rien demandé), et moi j'ai peur qu'il veuille que ça n'aille jamais plus loin. Sauf que là c'est griller les étapes, on n'en est plus ou pas encore là.

Je vais poser sur le papier tout ça, quand je me sentirai mieux (j'ai chopé la crève je suis au ralenti mais je dois assurer mon cours, c'est génial). Je pense que la prochaine fois ça serait bien qu'on passe un moment chouette sans discuter de tout ça, juste profiter d'être ensemble, et qu'on en reparlera un peu plus tard.

Merci encore pour vos lumières, je n'avais pas du tout vu les choses comme ça mais vous avez entièrement raison, comme toujours.

Je vous embrasse !
#1335348
Coucou tout le monde,

Un petit mot pour vous dire que tout se passe bien pour le moment.

On se voit une semaine sur deux, plusieurs fois dans la semaine, c'est très chouette. Malgré les angoisses qui guettent, quelque part au fond de mon corps, je me laisse aller à la joie d'avoir retrouvé ses bras, son odeur du matin, ses blagues nulles, notre complicité, les regards tendres et la joie d'être ensemble. Peut-être que ça ne durera pas mais ce serait idiot d'être morose maintenant. Alors je profite des jolies choses que nous avons. On s'écrit presque tous les jours, comme avant, juste un petit mot le soir ou le matin (nous n'avons jamais passé nos journées à nous écrire et je trouve ça très bien parce que je n'ai pas du tout le temps pour ça), on s'appelle de temps en temps.

Les semaines sans lui passent plus vite que ce que je pensais, parce que ma vie est bien remplie. Et on y est enfin, à ce doux moment où je regarde les semaines passées, les efforts et le travail fournis pour m'en sortir, malgré la peur, malgré l'angoisse, la colère, la détresse et la douleur - ce moment où je remercie avec beaucoup d'amour la Janysse qui a pris de soin de son futur, qui a posé les jalons de la vie complète que je mène maintenant. Je reviens d'une semaine de vacances dans mon village des Cévennes où j'ai tout lâché, et aujourd'hui une grosse sortie escalade avec mon club, j'ai rencontré plein de nouvelles personnes, et c'était joli comme tout. Les cours me demandent pas mal d'énergie mentale mais je gère plutôt bien maintenant, et la thèse avance tout doucement mais sûrement. Je répète plusieurs fois par mois pour mon ensemble vocal, nous préparons notre prochain concert en décembre. Et tout ça, c'est la Janysse qui pleurait tous les jours fin août qui a permis de le construire.

Alors bien sûr, il y a le retour de Chéri. C'est une cerise très appréciable sur mon gâteau, on ne va pas se mentir. Je me demande parfois, ce que serait la vie s'il ne s'était pas pointé de nouveau, si j'en serais au même point s'il n'était pas revenu, si je me sentirais aussi légère et puissante - si je ne me sentirais pas plus légère et plus puissante... Je suis très heureuse d'être de nouveau avec lui, mais quelque chose en moi désormais sait que je n'ai pas besoin de lui.

Je sais qu'il faudra discuter de nouveau, mais rien ne presse. Je fais peut-être l'autruche. Je ne sais pas vraiment. Pour le moment je profite du répit.

Je vous embrasse bien fort :bisou:
#1335717
Hello tout le monde,

Je viens donner quelques nouvelles, je me sens très angoissée en ce moment.

Je suis clouée au lit depuis hier par le covid (première fois que je le chope), et ce n'est pas un covid light. Je me sens hyper mal, j'ai une vilaine toux, j'ai mal à la tête, de la fièvre, et je tourne en rond. Hier matin, avant de me tester, je suis allée donner mon cours à la fac, c'était horrible. Et comme mon corps est en miettes, mon mental est aussi en train de lâcher, et je pleure beaucoup - de fatigue, de tristesse.

Je n'arrive pas trop à comprendre ce qui se passe avec mon chéri. Quand on s'est retrouvé, il était super enthousiaste, j'avais mes petits messages de bonne nuit le soir avec des petits coeurs (ça peut vous paraître nunuche mais pour moi c'est important), et tout se passait bien. Et puis au boulot de son côté ça a commencé à merder, il a énormément de pression, il y a des problèmes financiers qui font qu'ils sont payés souvent avec un mois de retard, lui gère une équipe de 4 personnes et il a passé deux semaines à bosser comme un dingue jusqu'à 2h du matin pour réussir à livrer ce qu'ils devaient livrer, tout en s'occupant de sa fille. Donc il était moins dispo, moins de petits messages mignons, et c'est ok je comprends tout à fait. J'ai été douce et patiente, et quand on se voyait je lui faisais des massages, à manger, bref j'étais là pour lui, comme TOUJOURS.

Et puis bah, après l'échéance les messages mignons ne sont pas revenus, et là je suis malade comme un chien et tout ce qu'il a trouvé à dire c'est "ah flûte". Je n'arrive pas à savoir si mon corps et mon mental sont en train de me lâcher parce que je travaille comme une folle depuis trois mois ou s'il y a vraiment quelque chose qui craint. Ce moment est très insécurisant pour moi et je pense qu'il ne s'en rend pas du tout compte. Je lui ai dit au téléphone hier soir que ça me ferait plaisir de recevoir des petits messages. À voir.

Je ne suis toujours pas retournée chez lui, il ne m'a pas invitée. Et c'est toujours moi qui l'appelle. C'est toujours moi qui demande quand on peut se voir. Je sais que ça a l'air vraiment merdique de l'extérieur. J'aimerais avoir le courage d'en parler tranquillement avec lui, après tout j'ai le droit (et le devoir) d'exprimer mes besoins, mais je suis tellement fatiguée que je ne sais pas si j'aurai la force. J'ai peur des réponses, j'ai peur qu'il me dise qu'en fait il n'arrive pas à être dedans, qu'en fait il s'est trompé (qu'en fait je perds mon temps depuis 2 mois). Je l'aime et je n'ai pas envie de le perdre (de nouveau) mais je me sens un peu seule dans cette histoire.
#1335722
i feel you girl

j'ai chopé le covid en janvier 2021 et c'était galère, et comme j'habitais seule c'était difficile. tellement difficile qu'après cet épisode j'ai carrément viré des gens de ma vie car j'ai sentie qu'ils étaient pas du tout là pour moi, il y un notamment qui m'a dit que j'exagère... quand on est malade on a besoin de soutien... je te comprends

je dirais rien pour le bonhomme attendons un peu quand même mais force est de constater que tu es dans l'insécurité totale en guettant...

des gros bisous!! je suis à l'étranger sinon je t'aurais cuisiné un truc :/
#1335725
Rha quelle immense merde ce Covid, je l'ai eu deux fois et la 1ere fois nickel mais la deuxième j'ai cru que j'allais crever.

Pour le bonhomme je vais tempérer, les galères financières c'est next level, pas savoir si tu vas pouvoir payer ton loyer ou tes factures c'est ULTRA HORRIBLE, donc peut être lui donner le bénéfice du doute de ce coté là.
Tu dis que tu n'est pas retournée chez lui mais c'est pas ce qui était prévu a la base? y'avait pas une échéance avec les affaires de son ex? Sorry je me sens pas de remonter X pages pour trouver l'info :/

De toutes façons la priorité là c'est de te remettre sur pied, tranquille, va pas nous faire un covid long, c'est l'enfer sur terre ce truc.

Immenses bisous!
#1335726
Coucou les filles,

Je passe au travers du covid depuis deux ans, pourtant il y a des fois où je suis passée très près (comme aller chez mon mec 4 jours après son test positif, je n'ai rien chopé). Et la majorité des personnes autour de moi, de mon âge et en bonne santé, n'ont eu que de légers symptômes donc je ne m'en faisais pas trop. Mais là j'avoue que c'est vraiment pas drôle, le temps passe super lentement, je n'arrive même pas à dormir, je ne fais que pleurer... Heureusement mes colocs sont là, l'une d'elles m'a fait à manger ce midi, c'est tellement gentil !! J'ai beaucoup de chance de ne pas être seule.

Tu as fait un covid long Elieza ?

C'est pas tant les problèmes financiers personnels qui le bouffent (il est très bien payé et il est en CDI maintenant), c'est pour son équipe, ils sont tous intermittents, et puis le projet sur lequel ils sont (c'est une boîte d'effets spéciaux) c'est LE gros projet de la boîte, mais c'est en train de complètement tourner au vinaigre à cause de querelles entre les producteurs, et je sais que ça le ronge et je comprends absolument. Et je suis là, et je le soutiens, et je le soutiendrai toujours, mais j'aimerais bien que ça soit dans l'autre sens aussi des fois quand même.
Elieza a écrit :Tu dis que tu n'est pas retournée chez lui mais c'est pas ce qui était prévu a la base? y'avait pas une échéance avec les affaires de son ex? Sorry je me sens pas de remonter X pages pour trouver l'info :/
C'est vrai que je ne vous ai pas updaté·e·s du tout ! Il y a un mois j'ai timidement demandé où ça en était cette affaire, et il m'a répondu "ah oui c'est vrai faut que je m'en occupe". Le deal c'était qu'elle récupérait tout au plus tard le 31 octobre, et passée cette date il faisait ce qu'il voulait de ce qui restait. Et... évidemment il ne s'est rien passé, elle n'a rien récupéré, et lui n'a pas changé les meubles ni rien (il a complètement autre chose à penser en ce moment hein). Et moi effectivement je lui ai balancé un jour que je ne remettrai pas les pieds chez lui tant qu'il n'aura pas changé ses meubles et sa déco, ce à quoi il a répondu que ça pouvait durer un moment du coup parce qu'il n'avait pas les finances pour changer tout ça (sa voiture est tombée en rade cet été, il a dû en racheter une). Donc oui clairement c'est moi qui ai dit ça. Mais récemment je lui ai dit "je peux venir chez toi si tu veux", il m'a répondu "on verra". Et puis il m'a fait comprendre qu'après 2 semaines à travailler jusqu'à 2h du matin, sans manger à peine etc, sa maison était dans un état de bordel monumental (j'imagine très bien le truc, Chéri n'est pas vraiment une fée du logis), et qu'il ne voulait pas me faire subir ça. Donc oui, oui, effectivement, je m'excite un peu toute seule. Parce que malgré tout ce travail et ce stress, il a toujours trouvé le temps de passer 1h au téléphone avec moi, de passer des soirées avec moi, de répondre à mes messages.

Je crois que le fait d'être crevée comme ça me fait juste complètement craquer et vriller. Je sais que je suis en train de paniquer complet. Mais en fait je voudrais juste qu'il y ait de nouveau des petits coeurs dans ses messages et qu'il m'appelle de temps en temps. Que ça vienne un peu de lui quoi. Je demande pas la lune...

Je vous embrasse toutes et tous très fort
#1335727
Janysse a écrit : 02 déc. 2022, 14:24
C'est vrai que je ne vous ai pas updaté·e·s du tout ! Il y a un mois j'ai timidement demandé où ça en était cette affaire, et il m'a répondu "ah oui c'est vrai faut que je m'en occupe". Le deal c'était qu'elle récupérait tout au plus tard le 31 octobre, et passée cette date il faisait ce qu'il voulait de ce qui restait. Et... évidemment il ne s'est rien passé, elle n'a rien récupéré, et lui n'a pas changé les meubles ni rien (il a complètement autre chose à penser en ce moment hein). Et moi effectivement je lui ai balancé un jour que je ne remettrai pas les pieds chez lui tant qu'il n'aura pas changé ses meubles et sa déco, ce à quoi il a répondu que ça pouvait durer un moment du coup parce qu'il n'avait pas les finances pour changer tout ça (sa voiture est tombée en rade cet été, il a dû en racheter une). Donc oui clairement c'est moi qui ai dit ça. Mais récemment je lui ai dit "je peux venir chez toi si tu veux", il m'a répondu "on verra". Et puis il m'a fait comprendre qu'après 2 semaines à travailler jusqu'à 2h du matin, sans manger à peine etc, sa maison était dans un état de bordel monumental (j'imagine très bien le truc, Chéri n'est pas vraiment une fée du logis), et qu'il ne voulait pas me faire subir ça. Donc oui, oui, effectivement, je m'excite un peu toute seule. Parce que malgré tout ce travail et ce stress, il a toujours trouvé le temps de passer 1h au téléphone avec moi, de passer des soirées avec moi, de répondre à mes messages.
tu as posé tes limites après lui il gère comme il peut vu qu'en ce moment c'est un peu galère pour lui... faut lui laisser le bénéfice du doute comme dit Elieza , et en fonction de l'évolution tu verras ce que tu feras.

Par contre tu as le droit d'être de mauvaise humeur à cause du covid, c'est normal...

des bisous
#1335728
Coucou!
Non j'ai pas fait de Covid long, mais j'ai une pote qui 7 mois après a toujours des vertiges, des courbatures, plus de gout ni d'odorat (ca c'est horrible, pour l'avoir vécu 10 jours je ne supporterais pas aussi longtemps), bref elle galère.
J'ai "juste" été ultra faible 3 semaines, avec mal de tête, toux, fièvre, vertiges. "Heureusement" c'était a la période de Noel, donc comme je ne le fête pas je me suis juste trainée en pyjama devant Netflix en attendant que ca passe.

Pour Monsieur, oui, laisse lui encore un peu de temps, je disais que c'est horrible de pas payer ses factures/loyers, mais si il peut pas payer son équipe c'est guère mieux tu sais (a moins d'être un ec****lé fini mais j'ai pas l'impression).
Donc oui, la fatigue et la faiblesse générale n'aident pas a garder l'esprit clair, là la priorité même si tu n'as pas trop envie c'est bien te nourrir, plein de fruits, de légumes, des tisanes bonheur (thym, miel, citron, gingembre, a boire très chaud) et plein plein de repos.

Tiens d'ailleurs en ce moment il y a un docu sur Netflix qui m'a beaucoup parlé, c'est Xanax (take your pills), ca parle d'anxiété, d'angoisse, d'injonction sociétale à aller bien (un parallèle est fait à un moment avec les diabétiques a qui on ne dirait jamais "nan mais ca va prend sur toi ca va aller"- parce que l'anxiété, l'angoisse, la dépression, ce sont "aussi" des "maladies"), et honnêtement ca m'a fait du bien tellement certaines descriptions m'ont parlé.
Je vous le recommande.
Bisous les filles!
#1335785
Coucou Janysse,

Rho flûte, j'avais loupé tes updates.

J'espère que tu vas mieux, le COVID ça crève +++ je l'ai eu en mars, j'ai mis un mois à ne plus être crevée et à me débarrasser de la toux. Ma fille vient de le choper ( alors qu'elle est chez son père :mrgreen: ) . Bref

Pour le reste, quand on est crevée on voit tout en noir . Je suis donc partagée entre :
- il faut essayer de ne pas attendre de l'autre qu'il résolve tout ce qui ne va pas dans notre vie . Je lutte moi même contre cette tendance , par exemple si je suis crevée à cause du taf , comme en ce moment, j'aurais tendance à avoir envie de reprocher à mon mec de ne pas être assez ci ou trop ça, pas empathique , trop peu expressif , etc..etc.., bref a lui chercher des noises pour me defouler de mes frustrations persos . Mais je ne le fais pas comme quand j'étais plus jeune , parce qu'il est comme il est , et que bah, mon épuisement, mes problèmes , il ne peut être la solution à tout . Et qu'il est super présent en fait ( j'ai d'ailleurs chopé le COVID pile au début de notre relation, et il ne l'a pas chopé :shock: )

- et à la fois, comme le dit Sand, force est de constater que tu es dans l'insécurité totale. A qui ou à quoi c'est du, peu importe en fait . Ce n'est pas confortable pour toi , et ça ne me paraît pas tenable sur le long terme d'être aux aguets comme ça.

Ça me paraît difficile d'exiger de lui un changement de meubles ceci dit ( dit la fille qui a regardé d'un mauvais oeil la tendre carte postale de l'ex de son mec sur son frigo - rupture 7 ans plus tôt - à ma visite suivante ladite carte postale avait disparu :mrgreen: ) .

Bon, voilà pour mon " avis " en vrac pas trop utile .

Avant toute chose soigne toi bien :bisou:
#1335786
Coucou tout le monde !

Désolée de ne répondre que maintenant, j'étais au fond du seau et puis j'ai commencé à avoir la flemme/fatigue de tout...

Le plus gros est passé, j'ai fait plusieurs nuits de 10-12h, la fièvre et la toux sont parties, ça m'aide à y voir plus clair. Vendredi, quand j'étais au plus mal, j'ai juste complètement craqué en fait... Je gère tout un tas de trucs dans ma vie en plus d'un certain nombre de troubles psy et (même si d'autres ont des vies infiniment plus compliquées ou difficiles que la mienne) je tiens généralement aux nerfs, surtout en cette période de fin d'année. Le covid a juste tout fait péter, je me suis même retrouvée à pleurer, convaincue que j'étais une mauvaise fille parce que j'appelais mes parents seulement deux fois par mois (voire moins). Bref tout ça pour dire qu'effectivement Selma, dans un tel état de fragilité, tout nous pète à la gueule et on voit tout en noir.

Depuis 3-4 jours j'ai complètement perdu le goût et l'odorat... Déjà que j'ai assez peu d'appétit depuis une semaine, autant vous dire que là manger me demande de gros efforts. J'espère que ça va vite revenir à la normale parce que c'est vraiment très déprimant.

Finalement chéri a pris beaucoup de mes nouvelles, il m'a appelée, ça m'a fait du bien. J'avais besoin d'un peu d'attention je crois, il a fini par comprendre. Côté boulot c'est de plus en plus compliqué pour lui, il a menacé de partir si certaines choses ne changeaient pas, il est inquiet pour l'avenir de la boîte... Pour moi aussi c'est le stress, je dois rendre un truc le 15 décembre, je n'arrive pas à aligner deux neurones :shock:

Hier au téléphone il m'a dit que ce week-end (celui où on doit se voir) c'était le noël des enfants ou de l'école pour les gamins de son village et que sa fille voulait absolument y aller. C'est vendredi + samedi ou samedi + dimanche. Bon ok. Je crois que le pire dans le covid c'est la mauvaise humeur permanente qu'on se traîne, parce qu'en temps normal j'aurais été déçue mais bon ok c'est comme ça, mais là ça me fait profondément chier ce putain de noël à la con des enfants. C'est MON week-end merde. Je lui ai dit que j'aimerais quand même qu'on passe un week-end ensemble à un moment, il a dit je sais. Peut-être le week-end prochain.

Ce nouveau rythme, se voir une semaine sur deux, me convenait jusque là. Mais avec le fait d'être coincée dans mon lit, il m'a beaucoup manqué, et je réalise que ça n'est pas du tout évident de passer de "on se voit tout le week-end + 1 jour dans la semaine" à "on se voit deux fois dans la semaine une semaine sur deux". J'ai envie qu'on se voie plus, au moins deux soirs dans le week-end. C'est une discussion pour après Noël mais maintenant je sais que ça ne me convient plus et que ça alimente une partie de mon sentiment d'insécurité. Ce qui ne veut pas dire que je me sentirais nécessairement au top si on passait tout notre temps ensemble, mais là pour moi ça n'est pas assez et ça m'angoisse.

Demain ça fera 8 ou 9 jours depuis le début des symptômes, donc positive ou pas j'irai donner mon cours et j'irai au bar, je n'en peux plus d'être chez moi !!

Voilà pour les nouvelles, merci pour vos gentils messages :bisou:
  • 1
  • 64
  • 65
  • 66
  • 67
  • 68
  • 73