Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Iaumeg
#1332210
Bonjour,

Je viens ici car je cherche des conseils et point de vue extérieur car je vis des hauts et des bas, des hauts haut et des bas tres bas.
Forcément il y a des choses que j'aimerais entendre, mais je ne viens pas pour me rassurer.
J'ai commencé par regarder les vidéo JRME, mais je ne suis pas d'accord avec les finalité qui ressemble a de la manipulation.

Bref, mon histoire :

En juin 2021, au cours d'un bbq a la salle de sport j'ai sympathisé avec une fille, nous avons bcp échangé pendant l'été, par messenger, a la salle etc. Mais rien de plus que de l'amitié. On s'entandait super bien.
A la fin août, on s'amusait a essayer de me faire un profil tinder convenable (1 ans et demi sur l'appli, 0 match), j'y étais plus pas depi que par conviction, donc on s'amuser.
Elle y étais mais sans aucune conviction.
Cela faisait 4 ans qu'elle etait célibataire, quelque date et aventure mais rien de plus de quelques semaines et de sérieux. Et elle ne consulté plus son compte.
Elle avair 2 rdv en septembre, 1 qu'elle a vu1 fois et sans plus et l'autre qui l'a gardé sous le coude en se remettant avec son ex, elle s'en foutait de lui.

Au cours d'un bbq en septembre a la salle de sport, je fais venir un pote. En fin de soirée, il tente sa chance en demandant son numéro, en le voyant faire, je me suis rendu compte que ça me faisait chié.
J'ai réfléchi durant la nuit, et le l'ensemble j'ai proposé d' aller boire un vers la semaine d'après avec elle. Elle accepte, et au cours du rdv je me rends compte que j'ai envie de plus.
A la fin du rdv, j'hésite a l'embrasser, ne trouve pas le courage, puis sur le chemin du retour lui dit. Elle me dit qu'elle ne veut pas etre une aventure, je lui dit que ce n'est pas mon but.
On se revoit plusieurs fois pdt 2 semaines et lors d'une soirée chez moi on s'embrasse.
2 jours apres notre première fois et c'edt parti.
Pendant les premières semaines de couple nous discutons bcp. Nous parlons du fait qu'elle es célibataire depuis longtemps et qu'elle pris de mauvaises habitudes, moi c'est ma première vraie relation (29 ans elle 30).
Elle m'avoue que je suis rentré dans sa tête alors qu'au debut elle se disait vouloir attendre que ca passe. Elle veut un homme mais n'en a pas besoin, elle sait etre heureuse seule, et ne se lie pas facilement.
Mais finalement elle a envie de se la cer avec moi.
S'en suit 3 mois de relation sans souco, pas de disputes, quelques discussions sur des petit défaut ou comportement a faire attention de chaque côté, mais rien d'extraordinaire pour des célibataire de longue date, on est indépendant et ça nous va. On se voit 2 3 fois par semaine, chez l'un chez l'autre, et le week-end, rando ensemble ou avec amis, elle va au cheval etc, donc pas forcément ensemble tout le temps, mais nous avons besoin de nos temps a nous. On parle projet de voyages etc

Mi janvier, j'ai une offre pro super intéressante, c'est un projet en freealance et qui prend du temps les week-ends a partur de avril mai.
Mes potes me disent de foncer, j'en discute avec elle, et elle me soutiens a fond.
Je dis oui, mais je ne suis pas une personne avec une confiance en soi débordante et le fait de quitter un cdi est un peu impressionnant.
Donc je commence a m'appuyer sur elle, elle me soutient au top. Par contre me sentant perdu, elle s'endurcie un peu. Et partir de la, le cercle vicieux.
Je la vois s'endurcir, je me dit que je dois sûrement ne pas la satisfaire bcp en ce moment, qu'elle a peut être besoin de moment a elle.
Donc je commence a etre moins tactile, moins entreprenant sur le plan intime, en me disant que si elle est pas d'humeur, elle se dire que je pense qu'a ça. Bref.
Pdt quelques semaines on se voit mais je sens qu'elle s'endurci toujours, et sur le moment j'ai pas su bien réagir, et j'osais plus grand chose, on parlait, on se voyait, on avait encore des rapport, mais j' etais perdu.

Un dimanche soir, je lui demande si ça va et si on peut parler, par messages j'aurais du attendre en vrai. Je lui dit que j'ai l'impression de la perdre.
Elle m'explique qu'elle me sent perdu, qu'elle s'endurci et qu'elle essaye d'etre forte pour 2.
Je lui dis que je suis désolé, et que c'est cet endurcicement qui me bloque. Fin bref le serpent qui se mors la queue.
La discussion est cordiale, pas d'énervement. Elle me dit que je dois avoir plus confiance en moi, ou faire semblant, qu'elle sait pas commen agir pour quz j'arrête de me poser des questions sur elle, que j'arrete d'avoir peur d'agir. Qu'elle a besoin d'etre séduite, que ce n'est pas grave mais elle n'a jamais eu a se poser autant de questions dans ses relations.
Pdt 2 jours je me sentais mal, et je l'ai laissé un peu tranquille, on continue de discuter mais on se voit pas.

Je tente un bouquet de fleur + chocolat et petit message en livraison, travaillant a domicile, je me dit que cela ferait une surprise. Bilan jeudi vendredi le livreur dit passer mais ment.
Je lui dis donc ce que j'avais prévu, elle me dit que c'était plus simple de le faire moi même, c'est pas faux, mais que c'est gentil mais qu'il ne fallait pas. Je lui dis que si, vu que je n'ai pas été facile ces derniers temps. Elle me repond "t'inquizte pas, c'est moins qui suis compliqué".
J'essaye de la voir le week-end, mais pas dispo, on discute le week-end, on se demande ce que l'on fera a nos anniversaires (6 avril et 6 mai pour elle) , on rigole et parle de petit projets
lundi 14 mars c'est le soir de nos 5 mois, je prépare un super repas avec des ingrédients que je n'aime pas mais elle oui.
Elle me dit j'arrive avec un smiley sourire, elle sonne, j'ouvre, on s'embrasse, elle s'assoit et me demande de faire pareil.
Elle m'annonce qu'elle a réfléchi, elle n'a pas de sentiments amoureux pour l'instant, et pense qu'il vaut mieux arrêter. Elle me demande si j'ai des questions, me dis qu'elle sera toujours là pour moi car elle m'apprecie bcp.

Je suis dévasté, lui dit que j'ainpas de questions pour l'instant, mais peut etre plus tard. Elle me dit ok, n'hésite pas. Et part.
Dans la nuit, impossible de dormir et je lui écrit un msg, lui disant que moi j'avais des sentiments, est ce que ça fait longtemps qu'elle y reflechi, quand a t'elle pris la décision, et si j'avais représentait qqchose pour elle.
Elle me repond qu'il faut pas que jz nous torture, c'est dur pour elle aussi car elle m'apprecie bcp, elle trouve que je suis quelqu'un de bien, qu'on a bcp de points communs, qu'elle avait souhaité que ça marhe entre nous.
Elle est très compliqué, et ne donne pas son cœur facilement, les sentiments ça ne se commande pas, elle est désolé.

Dur d'accepter, mais j'arrive a ne pas etre pathetique. Fin de semaine je lui envoi un msg pour lui dire que c'est dur, et que j'ai besoin de prendre mes distance, je la supprime de insta et fb.
Le lendemain je me dis va sur tinder pour voir si j'arrive a trouver du charmes a d' autres. Bilan 3 profil et bim, le sien, avec des photos que j'ai prises moi pdt nos sortie etc...
Comme un con he prend une capture, lui envoi en lui disant qu'elle traine pas.
Elle commence par s'énerver, normal. Ca ne te regarde pas, je ne t'ai jamais trompé ni manqué de respect.
Je m'excuse elle se calme, et elle s'excuse de m'avoir blessé, si elle avait su que je le verrai, elle ne l'aurai pas fait. Elle excuses 2 fois.
Je m'excuse ausi, et lui dit que je ne souhaite pas la harceler, que j'espère qu'un jour on aura une seconde chance et que mes sentiments son reel, mais que je lui demande rien.

2 jours difficiles, mais pas de msg, je l'ai juste rajouté sur insta et elle accepte.
Dimanche soir et lundi, déplacement pro dans le nouveau taf, et je croule sous le boulot, donc dans la journée pas le temps, ça me fait du bien.
Sur le trajet du retour, 4h, dur, je mense a elle et au fait que je voudrais partager ce premier jour avec elle.
En rentrant, je lui ecrit un msg dans lequel je lui dit que je n'attends pas de rponse, mais je la remercie pour le courage qu'elle m'a donné pour ce boulot, et le bonheur qu'elle m'a redonné dans la vie, que j'espère revivre avec elle, et que je serais toujours là si elle change d'avis.
Mardi pas de soucis, mercredi ça va.
Mercredi soir salle de sport, normalement elle y va tous les jours, et au même horraires que moi. La semaine d'avant elle avaot fait en sorte de partir quand j'arrive pour m'éviter de souffrir en la voyant, la j'ainpu venir plus tot. Et je me suis dis, si je la croise, je lui fais un sourire et espère qu'elle viendra me voir pour parler.
Apres 2h30, toujours pas vu, je decide d'envoyer un petit msg, je vois sur insta pas connecté depuis 3h.
Elle habite a 500m de la salle, je fait le choix a la con de passer a l'improviste, je ne trouve pas de place pour me garer, je décide le stationnement sauvage dans une ruelle, je sais que ça longe sa terrasse, mais pour moi il y a une énorme haie, en passant je vois de la lumière, et decouvre qu'il y a un troue dans la haie, et je la vois a table avec un mec. Le drame, mais la connaissant ce n'edt pas logique qu'en 1 semaine elle est un nouveau mec encore moi chez elle, donc peut-être un ami, mais ça ne me regarde pas et surtout je ne voulais pas espionner. Mais je me sens mal et en rentrant je l'appelle et laisse un msg, ou je m'excuse de ce qui s'est passé.
Pdt toute la soirée je tremble, pleure et souffre, de mon geste et de la connerie de l'avoir avouer, je l'imagine au lit avec un autre.
j'envoie un msg insta pour m'excuser
A 23h je reçois un msg d'elle qui me demande pour et qu'est ce qu'il se passe, elle me dit avoir supprimé le msg avant d'avoir écouté. Ouf
Du coup en gros c*n, bah je lui redis...
La je me fais défoncés par message.
Je suis un sociopathe, "je ne pourrais jamais nous donner une nouvelles chance sachant ça" "tu est taré et flippant" "si j'avais su ça, j'aurais mis fin plus tot" "j'etais victime de violences, vous etes tous tarés" "je n'ai pas envie de te faire du mal, mais si tu n'arrête pas je serais obligé"
Elle me demande de la laisser tranquile.
Je comprends parfaitement sa reaction et je m'en veux. J'essaye de m'excuser mais rien y fait.
Donc pas le choix silence radio obligatoire.

Le drame, mais le week-end je sors la tête de l'eau, en faisant une introspection, en analysant la situation calmement, ça va mieux.
Mais dans ses messages je garde que sans cette connerie la seconde chance aurais pu etre discuté, qu'elle m'apprecie quand même, mais est en cere, que cela pourrait retomber avec le temps et que nous pourrions voir plus tard.

Je garde le SR, le mercredi d'après, 1 semaine avant mon anniversaire où j'espère un retour, je croise une pote de la salle qui me voit tristounet. Elle me demande ce qui va pas.
Avec mon ex nous avions convenu de ne pas parler de notre relation a la salle pour etre tranquille.
Donc je raconte mon chagrin en evktant de dire qui, sauf que dans la discussion je lache que ve'ir a la salle c'est dur, ma pote cprend que c'est une de la salle, me demande si c'edt son amie, je dis non, du coup elle trouve que c'est mon ex.
Je lui dit de garder pour elle car on ne souhaitai pas en parler. Elle me dit ok.
Je pars de la salle, elle aussi, sauf qu'elle croise mon ex , et lui demande si le fait qu'on l'a voit plus c'est au cause de notre rupture.
Je reçois un sms, me fait engueuler que je manque de respect en vers elle.
1h3p plus tard, 1 deuxième msg, une deuxième couche, manque de respect, je dis l' aimait mais je cherche a la blesser, je me mens a moi même. Que si j'ai d'autre an pour la blessé, je dois arrêté sinon elle devra sevir et ne le veut pas.

Je n'ai pas repondu, mais j'ai réfléchi pdt a jour a le faire.
Le lendemain une amie me dit de ne surtout pas lui ecrire car elle lui a parlé dans l'aprem. Je m'attends a me faire de nouveau defoncer, mais mon amie me rassure en disant qu'elle l'avait contacté plus tot ennmars pour mon anniv et me faire un bbq surprise, et donc elle lui a dit etre au courant de la rupture. Ellebm'a évidemment pas raconté tout les échange. Mais en somme, elle ne le voit pas car c'est monnamie, mais je suis taré et je suis flippant.

Donc tjrs SR et vie difficile.
Pas de retour à mon anniversaire évidemment, j'attaque officiellement la nouvelle vie pro et je creve d'envie de le partager avec elle.
Nous somme les 5 mai, donc 1 mois et 1 semaines depuis la dernière connerie. Toujours SR, pas d'info, je suis bloqué sur tout les réseau.
Je vis des hauts et des bas tres bas.
Je vais bien dans la vie pro et de tout les jours, je ne suis pas en dépression, je rigole, je vois mes amis, m'amuse, mais des que je me pose, elle revient dans ma tête. Je réfléchi et analyse mes erreurs, notre relation.

Et la, semaine de son anniversaire (demain), c'est horrible, pas de nouvelle, j'ai un espoir qu'en 1 mois elle a peut-être revu son jugement et me pardonnerai, je sais que je ne dois pas lui feter, ça me fait mal, mais je tiendrai.
Je suis en vacances chez mes parents a l'autre bout de la france, je pensais pouvoir aller mieux mais au contraire...
Je ressasse en boucle tout les details, ça m'arrive de relire nos msg, que ce soit les super beaux sur notre complicité, ou les moins fun sur les doutes. J'ai l'impression d'être le taré qu'elle imagine

Je reste malheureusement convaincu qu'elle me pardonnera un jour et que sibelle me pardonne ça, c'est qu'elle serait capable de revenir.

Ca me soaule car je n'arrive pas a avancer.
J'ai beau refaire des introspection, la liste des choses a corrigés.
Je n'arrive pas a oublier cet espoir.
J'ai réfléchi a la dépendance affective, il doit y avoir un peu de ça, mais quand je réfléchis a pourquoi je l'aime et veux etre avec elle.
Je trouve des reponse liées a la dépendance, mais bcp plus liée a sa personne elle même.

Et je n'attends pas un retour holliwoodien, mais un pardon et l'occasion de se revoir et de discuter de notre relation et voir si en travaillant chacun sur nos defauts on pourrait se donner une nouvelle chance

Je suis donc perdu.
Je ne cherche pas a etre rassuré et entendre qu'elle reviendra.

Je pense sincèrement que nous pouvons etre hereux ensemble. Elle a des blocage du a son histoire passées et donc a besoin de plus de temps pour avoir des sentiments. Et moi j'ai identifié mes pb, mes insécurité, et surtout je suis heureux dans mon boullot, alors qu'avant non. Fin bref, je pense qu'elle a pris une décisions trop tot et dans un creux du couple, plutot que d'en discuter.

Je viens ici car, ça m'aide a extérioriser mais aussi avoir d'autres avis.
Car comme expliqué dans les topic épinglés pour les nouveaux, je n'ai aucune info et je n' ai en tête que des interprétations avec mon filtre perso, qui varie avec l'humeur. Nous n'avons pas d'amis communs, je m'entendais bien avec les siens et inversement, mais pas plus loin.
Donc je sais que mes réflexions se basent sur des éléments qui datent et ne sont pas forcément juste.

Enfin je sais que ce n'ai que 5 mois, mais vu nos échanges de début de relation et nos personnalités, ce n'est pas anodin même si court.

Voici mes questions, mais je suis ouvert au votres.

Pensez vous que mon espoir est idiot ? Réellement impossible ?

Pensez vous que ça pourrait etre une colère, certes normal, mais passagère ?

Avec mon récit, que j'ai essayé de rendre le moins biaisée possible, suis je en train de me comporter comme ce qu'elle imagine ?

Je pense que son anniversaire stimule les pensées et la tristesse.

J'ai ecrit un brouillon de lettre pour me vider la tête, sans dire d'envoyé celle ci.
Pensez vous qu'envoyer une lettre dans quelques semaines serait une erreur de plus ?
Sachant qu'elle aura réceptionné son appartement neuf bientôt , elle devait vivre quelques semaines chez ses parents, elle m'avait montré où ils vivent. Je ne connais pas sa nouvelle adresse
Envoyé chez eux serait ce perçu comme de l'espionnage ou déplacé ?
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

par Selmasultane
#1332214
Bonjour Laumeg,

Et désolée de ce que tu traverses

J'ai une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle :
-la bonne, c'est que tu n'es pas coupable de votre rupture et du fait que cette rupture soit définitive. Tu peux donc arrêter de te flageller , les histoires de trou dans la haie , de ci ou de ça n'ont pas compromis tes chances , puisqu'elle n'a pas de sentiments amoureux et que ça, rien ne peut le changer ;
- la mauvaise, c'est que rien de ce que tu tenteras ne changera quelque chose à cet état de fait ( encore que ce n'est pas une si mauvaise nouvelle , lâcher l'affaire ça peut devenir confortable )

Inutile de continuer à te flageller sur le mode " haaaan je me comporte comme l'être horrible qu'elle a décrit ". On a tous eu nos moments peu glorieux lors de la rupture ( je me souviens d'un post intitulé " nos pires interdits " qui m'avait bien fait rigoler d'ailleurs , du fonds de mon désespoir à l'époque )
Bref , tu as perdu ta dignité, il n'y a pas mort d'homme.

En revanche, si tu veux restaurer l'estime de toi ( et c'est vraiment ce qu'il y ade plus important), faut arrêter avec les fleurs , les lettres , les plats que tu n'aimes pas pour faire plaisir à princesse ( ce passage en particulier interroge vraiment sur cette conception d'amour sacrificiel que tu sembles avoir ).
Il y a des petits passages ça et la dans ton récit ( l'histoire de ton profil Tinder sans match, le fait qu'elle soit ta première relation sérieuse à 29 ans ) qui me font dire que tu t'es accroché a cette fille comme à une bouée .
Ce serait plus profitable pour toi de d'interroger la dessus que de bâtir des illusions .

Non vous ne pourriez pas être heureux ensemble , parce qu'il faut être deux à le vouloir, et que c'est extrêmement destructeur d'aimer quelqu'un qui vous temoigne si peu d'intérêt.
On a beau avoir tous les points communs de la terre ( réels ou imaginés d'ailleurs ), ça ne sert à rien quand l'amour et la volonté d'être ensemble ne sont pas partagés .

Bon courage à toi
( et pas de lettre chez ses parents , par pitié )
Allys ont aimé ça
par Allys
#1332217
Bonjour laumeg,

Toutes les histoires ne sont pas faites pour durer, même si elles semblent bien commencer.
Les ruptures entre 3 et 6 mois, sont très (très, très) courantes (Surement la majorité). Passé l'euphorie des premières semaines, on se rends compte que l'autre n'est pas parfait, et cela convient ou pas, et ça n’a rien à voir avec du stress, un nouveau job, ou je ne sais quoi.
On se lance dans une histoire avec plus ou moins d’attentes, plus ou moins d’envie, plus ou moins de désir et d’attirance physique, et ça colle ou pas. La visiblement pour elle après quelques mois ça collait pas. Il faut dire que c’est toi qui l’a dragué, que c’est toi à la base qui lui a couru après, a chercher à l’embrasser (quand tu t’es dit « c’est le moment », alors que elle s’en fichait.)
Elle ne semblait pas plus que ça attirée par toi (parler de potentiels autres femmes avec un gars, l’aider à les conquérir montre qu’en réalité tu ne l’intéressait pas plus que ça, elle t’aurait sinon envoyer des signaux différents). L’entente et l’amour sont deux choses différente.
Mon meilleur ami, je m’entends super avec lui, mais je ne ressent pas du tout d’amour amoureux pour lui.
par Iaumeg
#1332218
Merci a vous deux.

J'entends ce que vous me dite et effectivement je dois vouloir m'accrocher au passé et au fait que ce soit ma première vraie relation.

Comme dit il y a son anniversaire aujourd'hui, et mon nouveau boulot qui commence, donc forcément ça remue l'envie de partager ça avec elle.
Il est vrai que j'aime bcp faire plaisir a l'autre, mais je ne me delaisse pas pour autant. Je ne suis pas en permanence a son service.
On avait une relation plutôt équilibré a se niveau là. Bien qu'a la fin, je pense avoir négligé ses besoins et qu'elle au contraire m'épauler et etair pour moi.

Mes cadeaux type fleurs etc, etaient "rare", au sens où c'était pas une routine pour l'acheter.
Les fleurs à la fin était un geste un peu romantique histoire d'exprimer mes excuses. Sinon c'était de chocolat ou des petites intentions par ci par la, mais elle en avait aussi.

J'essaye de réfléchir et faire des introspection de temps en temps, et pour ce qui est de la relation et la rupture, je me rends bien compte que je ne suis pas 100% responsable, j'ai eu des phases et des attitudes qui n'ont probablement pas aidé. Je pense qu'elle souffre de blocage concernant ses souffrances passées et que j'ai du declancher son mécanisme de protection, ce qui l'a empêcher d'avoir des sentiments qui apparaissent.
Une pensée tres presente au debut et que j'arrive a calmer progressivement. C'est qu'elle reconnaît elle même etre "compliqué et de donner sonc coeur difficilement". Du coup je me disait qu'il fallait plus de temps pour elle pour avoir, et qu'en corrigenat mes petits travers et elle en travaillant sur elle, c'était possible.
Mais cela aurait probablement simplement décalé la rupture.

C'est pour mes interdits que je flagelle.
Je souhaitais qu'elle les voit comme des erreurs maladroites, et non comme ded traits de caractère, mais au final si moi même je me pardonne pas, comment le pourrait elle.

Je pense réussir progressivement a avoir la liste de ce que je doit travailler pour moi, qui aura un impact sur le futur et les autres, mais qui sont pour moi en premier lieu

Ce n'est pas bon non plus, et j'y travaille, mais je ne cherche pas a la reconquérir. Je n'applique pas le SR pour ça, je ne cherche pas a la manipuler.

Mon espoir de nous revoir ensemble, est basé sur une remise en question de chacun, d'un travail sur nous, et une envie commune. Et je souhaiterais d'abord en discuter avec elle avant de se tomber dans les bras.
Et l'idée d'etre excuse pour mes erreurs, me ferait penser qu'elle a évoluer.
C'est évidemment fortement improbable, et pas réellement mieux que tenter une reconquête.

Et surtout, c'est ce point que j'aimerais réussir a éliminer, cet espoir, je ne sais pas comment arreter d'y penser.

Vos réponses vont probablement m'aider, ilnfaut le temps que je les assimile.


Petite précision, qui n'a pas d'impact sur la suite que je dois donner a mon aventure.
Quand tu dis
Allys a écrit :Il faut dire que c’est toi qui l’a dragué, que c’est toi à la base qui lui a couru après, a chercher à l’embrasser (quand tu t’es dit « c’est le moment », alors que elle s’en fichait.)
Elle ne semblait pas plus que ça attirée par toi (parler de potentiels autres femmes avec un gars, l’aider à les conquérir montre qu’en réalité tu ne l’intéressait pas plus que ça, elle t’aurait sinon envoyer des signaux différents).
Je ne lui ai pas courru apres. Je n'aibpas eu de coup de foudre, elle non plus, nous nous sommes rencontre a l'ancienne, pas sur internet . Nous avons été ami sincère. Nous parlions tout les jours et longtemps. Lorsqu'elle m'aidait sur tinder c'était plus par délire commun que pour séduire, je n'avais plus d'intérêt a cet appli et j'y était par pression social on va dire. Quand elle me parlait de ses 2 rencards qui l'intéressaient guère, ça me faisait bizarre car je me disais que c'etait con pour eux. Et dn y repensant, je devais avoir envie sans le réaliser encore.
Et c'est quand mon pote a tenté ça chance que ça m'a gêné. Et a ce moment je ne suis pas entré en mode chasse, mais curiosité.
Nous en avons parlé au debut de notre relation, elle n'etant pas sur de vouloir etre couple, rapport a son passé je pense, elle a voulu attendre que ça passe mais je suis devenu trop présent dans sa tête et elle m'a dit vouloir que ça marche.

Je ne pense pas que ça change grand chose mais je préfére que vous compreniez mieux le début de la relation. Nous l'avons construit progressivement et volontairement car nous sommes rendu compte qu'on se plaisait bcp au final. Nous avons tout les deux des réticences a l'egard des gens, et a l'engagement social etc. Et au final une fois la carapaces ouverte c'etait bon. Seulement la sienne est probablement plus grande. Mais dans la relation, c'est elle qui est passée de je veux pas d'homme pas de gosse, a un gosse pourquoi pas, et de faire des projets a long terme.

Donc effectivement 5 mois c'est la période charnière, peut-être que ça n'aurait jamais marché. Mais cette période de doute, de mou dans le couple et sa difficulté a s'engager, me pollue les pensées avec cet espoir.

Je sais que ce n'est pas bon et que la seule chose a faire c'est d' avancer seul, de régler mes soucis de peur, de confiance etc, mais comment chasser cet espoir ?
par in vino veritas
#1332219
Iaumeg a écrit : 06 mai 2022, 10:53 Je sais que ce n'est pas bon et que la seule chose a faire c'est d' avancer seul, de régler mes soucis de peur, de confiance etc, mais comment chasser cet espoir ?
Salut,
la réponse est contenue dans la question je crois, penses à toi, avance, construis toi et cet "espoir" s'évaporera sans même faire d'effort.
Essayer de forcer les sentiments à s'éteindre ne fait qu'attiser le feu de ceux ci.
par Iaumeg
#1332221
En effet, la reponse est dans la question.
Cette apres midi j'ai évidemment pensé a elle et imaginé, en essayant de me limiter, ce qu'elle allait faire pour son anniv, et ce que l'on avait prevu.
Dur dur, mais moins que les derniers jours etrangement. J'espere que mon état cette semaine etait principalement du a l'effet deadline, avec cet espoir qu'elle pense a moi, ou qu'elle est travailler sur elle depuis 1 mois et demi, et que peut-être elle m'aurait envoyé un msg.
Ce qui je vous l'accorde est idiot et improbable.

J'ai réussi a me poser une grosse heure avec un carnet. J'y ai marqué les questions suivante
Etais je heureux, que m'apporter la relation ?
Quels sont mes defauts, insécurité, et qualités (liées aux relations)
Pourquoi je l' aime ?
Pourquoi je souhaite la voir revenir ?
Et Qu'est ce que j'en attend ?
Les solutions et leur conséquences (avancer, avancer en espérant un peu).

Ça m'a fait unbpeu de bien, un npeu de mal.
Du bien car je vois les piste de travail et le positif que la relation m'a apporté.
Mal car je confirme que j'ai bien de vrais sentiments pour elle, parmi des raisons qui ne le sont pas (confort, impression d'inachevé etc).
Donc forcément j'ai eu les yeux humide aubmoment des sentiments.

Et enfin de réflexion j'en arrive a vos conclusions évidemment.
-Avancer en gardant espoir qu'elle revienne apres un travail sur elle, une révélation suite a mon absence (et un miracle). (Je rappelle que je ne cherche pas a la récupérer activement ou en manipulant.)
Ce choix ne ferait que me ralentir dans mon avancé, ma reconquête de moi même. Et me bloquerait et m'aveuglerait sur de futures rencontres.

Donc il n'y a qu'un seul choix, et on le connaît tous.

J'ai presque ressenti un soulagement d'arriver a le penser et l'écrire.

Seul souci...
3 secondes apres, le "et si ?".
Et si elle revient dans 1 mois, 6 mois, 1 an ? Qu'est ce que je fais ?
En soi je me dis que je verrais bien le moment venu, mais du coup ça me ramène sur le fait d'espérer grrrrr.

Ce que je vais raconter dans la suite explique également pourquoi j'ai cet espoir qu'elle puisse revenir.

Petit complément, j'ai dit plusieurs fois que c'était ma première vraie relation.
En 2017 j'ai rencontré une fille sur un site de rencontre, on s'est vu quelques semaines, et elle a fini par partir sans rien me dire, j'etais dans une nouvelle ville, je connaissais personne, donc ça m'a attristé un peu et comme j'avais un boulot tres prenant, genre 3 week-end de libre en 3mois et demi. J'ai eu du mal a m'occuper de moi. Donc ça a duré un peu. Et elle s'est emporter contre moi quand j'ai demandé 2 3 explications au début.
C'etait fin avril 2017.
Elle est revenue en janvier 2018, j'etais de nouveau dans une nouvelle ville, et apres discussion on s'est revu et fréquenté 3 mois.
Mais malheureusement j'etais le pansement, elle a fini par attendre un week-end entre pote pour aller voir son ex, me quitter, et finalement se mettre avec un autre mec la semaine d'après car son ex a dit non.
J'etais au chômage et j'étais redescendu a Montpellier "pour elle". Oui j'étais en fin d'études et j'ai bcp bougé, et quitte a repartir pour un boulot alimentaire, autant que ce soit avec elle. J'ai eu le job en couple avec elle, et le temps de déménagé bye bye.

Bref, au final j'ai ramasse, pdt 1 ans au fond du trou, et j'ai fini mar faire 1 an de thérapie.
Et en fait, elle ne représentait pas grand chose. Elle avait juste fait ressortir tout mes souci, complexe etc enfoui loin, mais pas tant.

Je m'étais reconstruit, et je ne chercher plus absolument a me caser, et tinder c'était plus le au cas où et sans volonté réelle.
Et finalement j'ai rencontré mon ex, avec qui j'ai l'impression d'avoir vécu une relation choisie, saine, équilibrée.
Et je pense que c'est bien ça qui me fait espérer.
Le fait de perdre quelque que chose de bien, qui n'était pas un pansement, ni pour moi ni pour elle, ce n'était pas un coup de foudre aveuglant, et finalement j'ai de vrais sentiments en plus, pas que de la dépendance affective.

Voila pourquoi je me dis que c'est possible qu'elle revienne.
Surtout que, sûrement pour me rassurer, la il y a pas d'ex caché, de tromperie ou autre acte pdt la relation.

Fin bref.

Merci de vos avis, et finalement je les comprend bien et y adhère.
Mais il reste ce "et si" qui se rapproche de l'espoir et qui pour l'instant est pénible.

Encore merci et je vous tiendrai informé de la suite si ça vous intéresse
par Selmasultane
#1332223
Oui bien sûr que tu peux nous tenir au courant.

Écrire pour soi est une très bonne chose , ça permet de prendre du recul

Quant à l'espoir, la douleur , les montagnes russes, je dirais qu'il ne faut pas lutter contre.

Ce sont des phases normales post rupture ( comme le fait de chercher des explications psy chez l'autre, chez soi , alors qu'en fait la seule chose a retenir, c'est que ca ne l'a pas fait, ca rend triste dans un premier temps, mais c'est la vie ) .
il ne faut pas chercher à étouffer ces sensations , si desagreables soient elles ...observe juste la vague arriver ...et refluer ( une "technique" de méditation bien utile )

Bon courage à toi
par Iaumeg
#1332469
Bonjour/Bonsoir,

Je viens donner des nouvelles car je pense que cela m'aidera.

Depuis le 6, son anniversaire, je n'ai toujours pas eu de contact avec elle.
Je ne lui ai pas souhaité évidement et j'ai essayé d'avancer.
Le 8 je suis rentré de chez mes parents, 7h de route, très dur car seul dans la voiture, je n'ai fait que penser à elle, prier pour qu'elle revienne. J'ai même imaginé l'espoir qu'en rentrant chez moi je trouve un mot de sa part dans ma boite au lettre indiquant qu'elle était passé ou autre.
Bien évidement en rentrant chez moi, aucun mot.
Le lundi c'etait compliqué, je ne travaillé pas, je suis allé au sport, je ne l'ai pas croisé, mais c'était un peu difficile d'être dans ce lieu où on s'est rencontré et ou on allait ensemble faire du sport.

Le mercredi je suis parti en déplacement professionnel, mon nouveau boulot, comme d'habitude, des journées très intense, longues et remplie. Je n'ai quasi pas pensé à elle, sauf quelques temps mort où je ressentais le manque et l'envie de partager avec elle, mais également une impression bizarre comme si ça aurait pu etre compliqué de pas avoir de contact pdt 5 jours en étant en couple. Mais je pense que ça aurait été diffèrent si c'était le cas.
Bref, des pensées pour elle quelques rêve et espoir quelques minutes avant de me coucher, mais globalement ça allé.
Retour du déplacement, 5h de route seul, mais les pensées allé aux améliorations à apporter au boulot etc, un peu à elle, mais étonnamment moins qu'avant .
Pendant toute la semaine dernière, j'ai pensé à elle, j'ai espéré qu'elle reviendrait un jour, mais le matin et le soir, quasiment jamais dans la journée, ou alors juste un petit flash souvenir lorsque que quelque chose lui etait relié, mais pas de tristesse importante ou de déprime.
J'étais tout content, je me disais que j'avancé enfin. Je suis pas allé à la salle de sport car fatigué du weekend précédant et pas mal de taf à faire à la maison.

Arrive ce weekend, anniversaire d'un amis, surprise organisé par sa copine qui est une excellente amie, des couples invité en pagaille, et là, bam ça revient petit à petit.
Je me mets a repenser à elle de plus en plus.
Dimanche, très compliqué, les souvenir et l'espoir/envie qu'elle revienne a fond, et une envie de faire une demande d'ajout facebook. Je résiste, je vais faire de la moto avec un pote.
Mais même ça, qui est une passion de longue date, me fait maintenant penser à elle. C'était notre première sortie de couple une grande balade à moto, elle a aimé et on attendais les beau jour pour en refaire.
Donc compliqué

Lundi, je retourne à la salle avec l'intention de m'y remettre de manière régulière, comme avant notre relation et pendant.
En arrivant, je la croise quittant la salle, je ne cherche pas à lui parlé, mais me prépare un petit sourire au cas où, elle m'évite bien du regard et m'ignore totalement, et là la douleur au cœur.
Je m'attendais à al croiser un jour évidement, et à ce que ce soit tendu, mais le vivre...
2 mois et demi sans la voir en vrai.

Ce midi (le lendemain) je passe à la salle pour un rdv avec un diététicien partenaire, mon rdv se fini, je parle au coach quelques minutes, pile à son arrivée.
elle arrive toute apprêtée en robe, là j'ai mon désir pour elle et mes sentiment qui bondissent, elle rentre en disant bonjour au coach, et m'ignore et évite tout contact visuel de nouveau. Et là encore une douleur et tout l'aprem de déprime, réflexion à la con, et théorie pour me rassurer.

Et me voici à vous écrire.

De tout cela j'en tire ceci :
- J'ai réussi à passer une semaine en ayant des pensée limitées et assez saines, donc c'est un progrès, mais la rechute n'en ai que plus dure.
- Dans ce que je ressent , je sais qu'il y a une part de sentiments réels qui ne sont pas prêt de partir, et une part de manque/dépendance.
Je me dit et pense, que la part de manque/dépendance se réduit progressivement, ce qui est une bonne chose, mais du coup , ce qu'il reste, c'est l'attirance, et les vrai sentiments, choses sur lequel je ne pense pas avoir de maitrise, et donc lorsque que la déprime me gagne je ne sais pas trop comment faire.

Quand je repense au raison qu'elle m'a donné à la rupture, et les discussions que l'on a pu avoir pdt la relation, j'en déduis qu'elle a eu un blocage sur l'engagement, et que chaque petit défaut de ma part à contribuer à augmenter sa protection. Elle reconnait elle même qu'elle a eu des blocage, et qu'elle n'est pas facile à vivre, et qu'elle ne donne pas son cœur facilement. Du coup, je me dis et espère encore qu'un jour, dans des semaines, des mois, elle finissent par revenir, que c'est possible.
Mais malheureusement j'ai commis ces 2 erreurs qui l'on sévèrement énervées et braqué envers moi, et semble lui avoir fait oublié l'homme bien qu'elle me disait voir en moi, et avec qu'il elle avait souhaité que ça marche.
Je ne me flagelle plus vis à vis des ces actes, mais ils restent bien présent dans ma mémoire.

C'est douloureux de la voir m'ignorer, et par automatisme je cherche des réponses, et du coup, je m'imagine qu'elle est encore furieuse contre moi, mais aussi que peut être elle a progressé depuis 2 mois et demi, qu'elle est dans le doute, ne sait pas quoi faire, et donc m'ignore.

Je ne sais absolument plus rien de sa vie depuis 2 mois et demi, je ne sais pas ce qu'elle peu bien penser de moi, mais une chose est sur, si elle m'évite du regard et m'ignore, c'est qu'il y a quelque chose dans sa tête.

Forcement, la partie émotionnelle de mon cerveau souhaite se rassurer et imagine son doute et son retour, la partie rationnelle elle se dit qu'elle n'a toujours pas digérer mes actes, mais garde quand même elle aussi un maigre espoir qu'un jour ça s'apaise entre nous.


Donc voici où j'en suis, des évolutions positive mais des bas très bas qui reviennent, une sorte de boucle.

J'ai avancé sur mes envies, mes besoins, ma vision de l'amour.
J'ai une vision de l'amour, et de la vie en générale, basée sur l'espoir, le pardon et un peu d'utopisme. Du coup, ça me pousse a garder une place pour cet espoir de pardon et seconde chance.
Je ne l'a mets pas sur un piédestal, et ne néglige pas ses défauts. Au contraire, je me rends compte que malgré eux, je l'aime telle qu'elle est, j'ai identifié ma part de dépendance affective, et arrive à la travailler, mais les sentiments eux restent, ma mémoire pour le moindre détail ne m'aide pas non plus à les oublier.

Je reste motivé à avancer, progresser sur moi même. Mais malheureusement, je ne peux m'empêcher de me dire que si un jour elle revient ce serait génial, et lors de baisse de moral, ce n'est plus un si, mais une impatience qu'elle le fasse.
J'ai entendu et lu nombre d'histoire de retour de l'ex après des mois et des disputes etc, j'ai vécu cela avec ma précédente ex qui est revenu 9 mois après.
Mon coté utopiste, reveur, ou je ne sais comment l'appeler, me colle cet espoir à la peau.

A défaut de l'oublier, j'essaye de me dire que si c'est vraiment "la bonne", elle finira par revenir, et que vu l'histoire, si elle le fait c'est que ça signifie quelque chose, et que c'est elle qui à la balle dans son camps.
Mais qu'en attendant, je n'ai qu'a me concentrer sur moi, mes défauts, mes travaux perso etc.
C'est compliqué et marche un peu.
2 mois est demi c'est peut être encore frais, le temps passe difficilement pour moi, mais elle a peut être besoin de plus. J'ai par moment un peu honte de moi, la rupture représente maintenant la moitié de notre relation. Mais malheureusement, l'intensité de mes sentiments ne dépend pas du temps mais de la personne.
Je ne sais pas comment gérer cet espoir, envie, mes sentiments.

Je sais pas si il y a grand chose à dire, mais ça fait du bien de l'exotériser.

merci à vous
par Selmasultane
#1332472
Bonjour Laumeg,

Ce que tu vis là est très classique :
- les périodes up en semaine quand on est très pris par le boulot ;
- les gros creux du dimanche quand il y a moins d'occupation ( le facebook qui chatouille le dimanche c'est un grand grand classique ;) )
- la sensation de s'être pris un 38 tonnes dans la tronche quand on croise l'ex
- la flagellation stérile du type " si j'avais fait/dit ci et pas ca "
- le diagnostic psy de l'ex ( et sa " phobie" de l'engagement...pour ma part j'avais diagnostiqué de la passive agressivité évidente grâce à une formation rapide sur internet :mrgreen: )
- les pensées envahissantes
- et l'espoir, l'espoir ( grâce à une lecture sélective, voire une une recherche effrénée des très rares histoires de reconquête sur ce forum et ailleurs , oui moi aussi j'ai lu et relu l'histoire de panda ou loutre -je ne sais plus -sur ce forum :) )

Toutes ces phases s'attenueront avec le temps. et même si ça te paraît incroyable à l'heure actuelle, finiront par s'évaporer. Il faut juste du temps, beaucoup plus que 2 mois et demi ( et continuer ton chemin en évitant le suraccident, les prises de contact , sous qque forme que ce soit )