Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Rafale 2000
#1330303
Bonjour,

Cela ne va pas être simple, mais j’ai besoin que ça sorte. Cela va au contraire être plutôt long.

Tout a commencé il y a presque 5 ans, en première année d’études supérieures. J’ai rencontré une fille sur les bancs de la fac et le feeling passe très vite et très bien entre nous. On a le même trajet pour rentrer chez nous, donc on finit par se parler très souvent et ça accroche bien.

En parallèle, elle flirtait avec un pervers narcissique. J’ai réussi à lui faire comprendre qu’il valait mieux s’arrêter là avec lui après l’avoir retrouvée plusieurs fois en pleurs à cause de lui.

De fil en aiguille, on est devenus amis, et on s’appréciait beaucoup. On était tout le temps ensemble, le matin, à la fac, à midi, le soir… Forcément, ça créée des liens et on finit par tomber amoureux en janvier.

Tout se passe bien, puis afin de valider notre année, on doit passer un concours. Je le réussis, pas elle. Elle doit donc se réorienter. C’est une période difficile, mais on s’en sort. J’ai cependant dû mettre ma réussite de côté afin de ne pas la gêner mais également de l’aider à se réorienter.

Finalement, elle trouve une autre école et moi également après la réussite du concours. Cependant, elle a fait le choix d’école et de filière identique à sa sœur. Cet élément aura son importance par la suite. La « distance » a un peu tendu notre relation, c’est normal me diriez-vous, mais on s’en sort une nouvelle fois. On essaie de se voir le plus possible malgré le fait qu’on ait des emplois du temps chargés, je vais la chercher à sa fac etc… Une année passe, une deuxième passe également. Des hauts et des bas comme tous les couples en ont passent, on s’en sort tout le temps. Avec le temps, j’apprends qu’elle a été abusé par son ex copain. J’ai donc été très patient sur ce point, je l’ai reconstruite, et je lui ai fait découvert énormément de facettes de la vie. Des soucis apparaissent néanmoins. Je fais des études très sélectives et prestigieuses tandis qu’elle n’en a pas eu la chance. Elle développe un complexe d’infériorité, et mes actes n’ont pas forcément arrangés les choses. Par moment, je me demandais vraiment si elle m’en voulait d’avoir réussi et pas elle, elle n’a jamais voulu me répondre. Pourtant, inconsciemment, elle le montrait.

Puis, un évènement va tout changer. Elle voulait s’inscrire à une école, mais elle en a loupé les dates d’inscription. Forcément, j’étais assez déçu. Je voulais la pousser au meilleur, à l’excellence comme on me pousse dans mes études. Malheureusement, j’ai vu trop tard que ce n’était pas forcément son souhait. Elle a ainsi fini par trouver une alternance. Dubitatif, ne connaissant pas du tout le domaine de l’alternance, je suis un peu déçu. J’ai pu laisser échapper ma déception, dire des choses que je n’aurai pas dues, maladroitement. Je m’en suis voulu, énormément.

Au même moment, elle perd son grand-père. C’est la première fois que j’ai à faire à ce genre d’événement, je ne sais pas quoi faire, ni quoi dire. Je demande conseil à mon entourage qui me dit de rester à distance de cela, d’essayé d’être présent sans en faire trop, en lui demandant ce qu’elle veut que je fasse. C’est naturellement ce que je fais. Cela m’est retourné dans la figure. Elle a fini par me le reprocher. Je n’ai pas été assez présent à ces yeux, je l’ai abandonnée et je ne lui ai pas apporté assez d’affection. Pourtant, je me suis toujours efforcer de lui donner autant d’affection que je pouvais, alors qu’en parallèle, je n’en recevais pas forcément énormément, mais je l’aimais.

On avait eu la discussion plus d’une fois, je savais qu’elle en avait besoin car ses parents ne lui en donnaient pas forcément autant qu’elle voulait. Cependant, face à cette épreuve, elle a fini par aller se consoler chez un autre. J’apporte une très grande importance à la vérité, la confiance et à la fidélité dans mon couple. Ça a été un choc pour moi surtout après 3 ans de relation où tout allait parfaitement bien, enfin, je le pensais. Elle finit par m’en parler. Elle me descend plus bas que terre, m’insulte, me rabaisse, me dit que je ne suis qu’une merde, qu’elle n’a qu’à se baisser pour trouver mieux que moi. Je suis brisé. J’entre en dépression pendant quasiment plus de 6 mois tout en restant en contact avec elle. On n’avait pas rompu. Je finis par lui pardonner.

Néanmoins, le COVID apparait, et son confinement également. Au moment où j’avais justement besoin de passer des moments avec elle. Mais bon, j’avais un autre concours à préparer qui se profilait, donc je fais le choix de le travailler pendant le confinement. Elle finit par souffrir du confinement, comme tout le monde je pense, et j’essaie tant bien que mal de lui remonter le moral à distance. J’essaie justement de lui montrer que je peux être là, que je suis à tout épreuve, et que je saurai faire mieux qu’avec son grand père.
Le temps passe, on remonte la pente, doucement. Cela reste compliqué car j’ai mon concours à passer et qu’il me prend beaucoup de temps. Ainsi, j’ai peu de sorti avec elle. Devinez avec qui elle finit par faire ses sorties ? Le mec qui était là quand elle en avait besoin pendant la période de deuil de son grand père. Je finis par pousser une gueulante et à le contacter, il finit par lâcher l’affaire.

Tout commence à raller mieux. Cependant, sa grand-mère décède. J’ai, selon moi, su être là comme il le fallait. J’ai fait l’exact opposé de ce que j’avais fait pendant le décès de son grand père. Sauf que je travaillais à l’hôpital, en période COVID. Je n’ai donc pas pu être là avec elle physiquement. Je ne voulais pas prendre le risque de transmettre le COVID à elle, et ses parents. Surtout que son père a une sclérose en plaque. Elle m’en a voulu, de ne pas être là aux cérémonies et à l’enterrement de sa grand-mère malgré tout ce que j’ai pu lui dire. Deuxième coup très bas dans notre couple.

N’ayant finalement toujours pas digéré tout ce qu’elle a pu me dire après le décès de son grand père, je retombe en dépression. Je ne peux pas lui en parler, comme d’habitude, elle ne réagit pas à mes messages ou à mes signes quand j’en fais allusion. Il n’y avait qu’elle qui comptait. Moi, je ne comptais plus.

J’ai réussi le concours auquel je prétendais, j’ai exactement ce que je veux et je finis par rester dans la ville où je suis. Pour rester avec elle, on prévoyait de se prendre un appartement, mais également pour la suite de mon travail.

Ce qui nous fait arriver à cet été. On part en vacances ensemble, tout se passe bien. On parle mariage notamment avec mes grands-parents, tout le monde est heureux et je remonte petit à petit la pente. Puis, en septembre, elle finit par rentrer en dernière année. Je la sens tendue, elle a changé, elle me parait plus froide que d’habitude. Déjà qu’elle ne me donnait que peu d’affection ou de mots doux, mais là, c’était pire. Elle ne réagissait à peine à mes « je t’aime » ou à mes petits cadeaux que je lui faisais. Même organiser quelque chose pour mon anniversaire, elle ne l’a jamais fait. En 5 ans de relation.

Puis, fin octobre, au moment où j’allais commencer mon nouveau boulot, plus de nouvelles. Je m’inquiète, énormément, je l’appelle, elle, ses parents, ses amis afin d’avoir de savoir ce qu’il se passe. On finit par parler. Et là, c’est la douche froide. Elle me quitte, d’un simple SMS. Je suis abasourdi, j’ai tout fait pour elle, jusqu’à mettre ma santé en jeu pour elle. Certes, je peux être maladroit dans mes propos, j’ai pu dire des choses blessantes. Comme tout le monde, c’est normal. Mais on dirait que tous les actes que j’ai fait pour elle ne comptaient pas. Elle ne m’a pas donné d’explication, et n’a répondu à aucunes de mes questions lorsque je cherchais à comprendre le pourquoi du comment. Elle a quand même pris le temps de me faire la liste de tout ce qu'elle me reprochait, de tout ce que je n'ai pas su faire et de me dire que je ne suis qu'une merde, un abruti, une personne toxique. Je suis, et je le suis encore, effondré par cela. J’ai l’impression d’avoir été manipulé tout le monde depuis la mort de son grand-père, d’avoir été utilisé. Comment on peut passer d’un mois d’août où on parle de vivre ensemble et de mariage, à me faire larguer du jour au lendemain comme cela ? J’ai l’impression d’être un objet en fait. Je la considérais comme la femme de ma vie, j’ai fait énormément de sacrifices pour elle, j’ai essayé de la sortir de sa routine et des agressions quotidiennes de sa mère mais également de la pathologie de son père qui le rendait handicapé. J’ai aidé, elle, et toute sa famille, pour me faire rabaisser comme cela. Je ne comprends pas… Je suis perdu.

Depuis, cela va faire 1 mois que je cherche à comprendre, à me relever de cela, mais c’est difficile. Je ne sais plus quoi faire, je ne sais plus ce que je vaux, je ne sais plus à qui faire confiance…

Du coup, j’écris ici, pour me soulager un peu, en espérant que ça m’aide. Merci de m’avoir lu…
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

par Nilabolly
#1330528
Salut,

Tout d'abord, je suis vraiment désolée pour toi.

J'ai pris le temps de tout lire et.. c'est impressionnant comment en te lisant, je me suis demandée quelle était ta place dans le couple. "Elle, elle, elle, elle"... mais et toi ? T'es où là dedans ?

Et j'ai aussi eu le sentiment que quoique tu fasses ça n'aurait jamais été assez pour quelqu'un qui ne savait pas ce qu'elle voulait.. Je m'explique :
- tu as réussi ton concours, mais pas elle.. MINCE, comment oses-tu ?
- elle perds son grand-père, tu essaies de ne pas trop l'envahir mais en même temps tu lui demandes comment tu pourrais être là pour elle.. résultat : tu n'as pas assez été là, MINCE.
- elle va voir ailleurs... MINCE c'est ta faute.
- tu pardonnes, puis plus tard elle perd sa grand-mère. Cette fois tu essaies d'être là comme il se doit. Mais c'est toujours pas bon parce que tu n'es pas présent dans les moments où elle l'aurait souhaité, MINCE.

Et j'en passe.

Rafale 2000 a écrit :Elle a quand même pris le temps de me faire la liste de tout ce qu'elle me reprochait, de tout ce que je n'ai pas su faire et de me dire que je ne suis qu'une merde, un abruti, une personne toxique.
Après avoir lu tout ça, le contraire m'aurait étonnée : "tu n'es pas assez bien Rafale, tout est ta faute". C'est un peu ce que j'ai ressenti à travers ses reproches.

Rafale 2000 a écrit :Je la considérais comme la femme de ma vie, j’ai fait énormément de sacrifices pour elle, j’ai essayé de la sortir de sa routine et des agressions quotidiennes de sa mère mais également de la pathologie de son père qui le rendait handicapé. J’ai aidé, elle, et toute sa famille, pour me faire rabaisser comme cela.
Non, tu n'as pas fait ça pour te faire rabaisser. Tu l'as fait simplement parce que tu étais dans la relation et que tu la considérais énormément. Tu n'as pas à regretter tes bonnes actions à cause de sa décision.

Par contre, je ne sais pas où tu en es aujourd'hui, mais j'espère que tu as pu prendre du recul par rapport à tout ça. Vraiment, j'ai eu beau te chercher dans ton histoire, je ne t'ai pas trouvé ! Ne penses-tu pas que tu t'es oublié dans tout ça ?

Rafale 2000 a écrit : Il n’y avait qu’elle qui comptait. Moi, je ne comptais plus.
On dirait bien.. et ça t'allait ?

Rafale 2000 a écrit : Depuis, cela va faire 1 mois que je cherche à comprendre, à me relever de cela, mais c’est difficile. Je ne sais plus quoi faire, je ne sais plus ce que je vaux, je ne sais plus à qui faire confiance…
Oui ce sentiment d'incompréhension, décidément... on l'a tous connu.
Tu dois d'abord regagner confiance en toi ! Et pour ça, il va falloir que tu te recentres sur toi, ta réussite, tes envies, etc. TOI !
Courage, tu vas t'en sortir. Donne nous de tes nouvelles, en espérant qu'elles soient positives !