Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1330288
Bonjour ou bonsoir à toutes et à tous,

J’ai décidé de vous raconter ce que je suis en train de vivre actuellement. Je ne suis pas forcément en recherche de conseils particuliers, je me dis qu’en racontant mon histoire, je me sentirais peut-être moins seule et d’autres personnes pourraient se reconnaître dans ce que j’écris.

Il y a presque 3 ans, je rencontre en boîte de nuit un garçon (20 ans à l’époque, moi 23), nous nous échangeons nos numéros et nous sortons ensemble quelques mois après.

Débute une histoire assez classique de deux jeunes qui vivent leur relation au jour le jour et qui apprennent à s’aimer, pas d’ombre majeure au tableau. Au cours de nos discussions plus sérieuses, il m’annonce qu’il ne présenterait à ses parents que la femme avec qui il allait faire sa vie (religion chrétienne). Pour moi pas de problème, je respecte et je ne me projette pas jusque là. De ce fait, ses parents ne sont pas au courant de cette relation (ça ne me dérangeait pas car j’étais d’accord avec son principe).

Après 2 ans de relation, il rencontre mes parents et quelques membres de ma famille et cela se passe bien. Nous partons même en vacances en couple (chose que je n’aurais jamais cru pouvoir faire à ce stade là : partir à l’étranger veut dire mentir à ses parents). Je me dis donc que la relation prend plus de sens qu’avant.

Dans le courant du mois d’octobre, quelques disputes (rien de grave) s’enchaînent, une première dans notre couple. Depuis, il devient distant par messages : l’on ne se parle plus comme avant, il me dit qu’il est fort occupé avec ses études. Il me dira plus tard qu’il a été refroidi par ces disputes, qu’il avait besoin d’être un peu tranquille mais qu’il ne faut pas s’en faire plus que ça, je respecte.

Une semaine sans problème s’écoule et puis il redevient distant à nouveau. Je vous passe les détails mais il finit par me dire qu’il doute de ses sentiments (classique), qu’il n’arrive plus à passer au dessus des disputes comme avant, qu’il n’est pas dans une situation facile personnellement mais qu’il veut continuer et voir ce que ça donne car 2 ans et demi de relation valent la peine qu’on essaie.

Résultat : il y a 3 semaines, nous nous appelons car je sens que c’est la fin. Il m’explique qu’il n’y arrive plus : il n’est pas sûr de lui quant à notre futur ensemble, nous nous sommes jamais projetés (je ne suis pas de ce genre là, je pars du principe que rien ne se passe jamais comme prévu et je n’aime pas parler pour rien et lui aussi), il ne supporte plus de mentir à ses parents, le mensonge est devenu trop grand. Il dit qu’il m’aime et qu’il regrettera (je sais, phrases classiques lors d’une rupture).

Il dit que notre différence d’âge (désormais moi 25 et lui 22) me bloquera à un moment car je voudrais sûrement avancer et que lui ne serait pas prêt à me suivre, en gros il me fait comprendre que je ne suis pas la bonne pour lui et qu’il n’est pas le bon pour moi, que nous ne menons pas les mêmes vies.

Pourtant, je suis une fille assez lente dans mon parcours de vie et en aucun cas je ne lui ai mis de pression quant au futur, car moi-même je ne connais pas mon propre futur. Étant donné nos vies différentes (lui aux études et moi au travail), j’estimais qu’il n’y avait pas lieu de parler projets et que ces conversations arriveraient quand nous serions tous les deux prêts.

Nous nous sommes quittés en larme mais j’ai compris ses raisons. La semaine suivant la rupture, il m’a recontactée 2 fois pour me demander comment j’allais. Nous parlions comme avant, il m’a dit qu’il n’avait aucune envie de faire des rencontres (car je lui ai dit qu’il devait profiter de sa jeunesse), que je lui manquais et qu’il pensait énormément à nous. Cependant, il se sentait soulagé de ne plus porter ce secret à ses parents.

J’ai eu le malheur de lui dire que peut-être on se rendra compte plus tard qu’on s’aime et qu’on se retrouvera, il a répondu en disant qu’il ne voulait pas faire passer un message d’espoir et qu’il ne valait mieux pas s’en faire (oups). Nous avons arrêté la conversation.

Je ne cherche pas à le récupérer, la vie fera son travail. Évidemment j’ai l’espoir qu’il revienne, je l’accepte et c’est humain, cependant j’essaie de ne pas m’y accrocher. Je suis extrêmement triste je pense que je n’ai pas besoin de vous expliquer ce que l’on ressent quand on est dans cette période ;)

Je vous remercie de m’avoir lue, si d’autres personnes ont vécu la même chose, je serais ravie d’échanger avec vous !

Bonne soirée
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

#1330293
Bonjour Estathelimone,

je te désolée de ce que tu traverses.

je te trouve très mature et posée ( pour ton âge ;) ) , et beaucoup plus mature que to nex en tout cas, d'après ce que tu racontes.

Tu as bien analysé les raisons de la rupture (qui lui appartiennent à lui, et qui ne sont pas de ton fait ) et tu as la bonne attitude : c'est déjà le premier pas e la guérison de s'avouer ,et d'avouer qu'on est très très triste ( c'est normal et légitime) sans essayer de masquer cette douleur par des stratégies de récupération.

Je n'ai pas vécu la même chose ( à mon âge si un homme me disait qu'il a peur de parler de notre relation à ses parents ce serait très très inquiétant :D ). Pour autant la douleur de la rupture est , dans une certaine mesure, universelle.

Et tu es sur la bonne voie ;)

bon courage à toi
#1330318
Selmasultane a écrit : 06 déc. 2021, 13:11 Bonjour Estathelimone,

je te désolée de ce que tu traverses.

je te trouve très mature et posée ( pour ton âge ;) ) , et beaucoup plus mature que to nex en tout cas, d'après ce que tu racontes.

Tu as bien analysé les raisons de la rupture (qui lui appartiennent à lui, et qui ne sont pas de ton fait ) et tu as la bonne attitude : c'est déjà le premier pas e la guérison de s'avouer ,et d'avouer qu'on est très très triste ( c'est normal et légitime) sans essayer de masquer cette douleur par des stratégies de récupération.

Je n'ai pas vécu la même chose ( à mon âge si un homme me disait qu'il a peur de parler de notre relation à ses parents ce serait très très inquiétant :D ). Pour autant la douleur de la rupture est , dans une certaine mesure, universelle.

Et tu es sur la bonne voie ;)

bon courage à toi
Bonjour Selmasultane,

Merci de m’avoir laissé ce message, en effet, j’ai accepté beaucoup de choses (comme vivre dans le secret), je sais que plus tard je vais trouver ça totalement idiot … mais l’amour rend aveugle et le temps donne la vue ;)

Belle journée ou soirée !
#1330403
Bonjour,

Je ne sais pas si ce sujet est suivi mais je le mets à jour quand même.

Après moins de 2 semaines de silence radio pour ma part, il revient en me demandant comment je vais. Nous parlons normalement jusqu'à ce que nous arrivons à parler de nous.

Il me confie qu'il a du mal à aller de l'avant, qu'il pense toujours à moi et ne voit que moi. Cependant, il me dit qu'il estime avoir fait le bon choix (voir raisons de la rupture dans mon premier message). Il me dit également qu'il va se "forcer" à passer à autre chose car selon lui, il va bien falloir qu'à un moment donné il aille de l'avant (bizarre).

Je le reprends en lui disant que s'il a besoin de se "forcer" (aller voir d'autres filles, voire plus si affinités), c'est qu'il n'est pas en accord avec sa tête et son cœur et sûrement qu'il m'aime toujours. Et si les raisons de la rupture n'étaient pas assez fortes pour qu'il arrête de m'aimer ?

Dès lors il se braque, me dit qu'il y a de l'amour mais qu'il n'est "pas fou amoureux non plus", c'est juste qu'il faut que son cerveau comprenne que ce n'est pas possible entre nous et qu'il faut qu'il se tourne vers d'autres choses (je le cite !). Bref, il m'a l'air bien perdu.

J'ai gardé mon sang froid, je ne lui ai pas dit que moi aussi je pensais à lui (ce serait trop facile). Je lui ai souhaité qu'il passe à autre chose rapidement et je lui ai même souhaité qu'il aime quelqu'un encore plus fort que ce qu'il m'a aimé. Il n'a pas apprécié mais en même temps que puis-je lui dire d'autre ?!

La conversation s'est terminée comme ça, très bizarre en tout cas.

Bonne journée à tous !
#1330408
Bonjour Estathelimone,

Ce n'est pas si bizarre que ça en fait, c'est la traditionnelle petite caresse narcissique que pas mal d'ex reviennent chercher pour repartir d'un bon pied , leur ego tout regonflé.( te laissant en vrac sur le bord de la route )

Ce n'est pas du tout , en tout cas, un signe de regret ou de remords et une volonté de reprendre la relation .

Il ne faut donc surtout pas s'y méprendre et retomber dans le schéma qui consiste à rassurer, comprendre , faire l'infirmière ( ce que le décalage de maturité entre vous te pousse naturellement à faire et qui peut te donner la sensation grisante mais temporaire de retrouver une place de premier plan dans sa vie ).
Tu n'es pas la bonne personne pour accueillir ce genre de confidences, donc protège toi face à cette forme d'égoïsme de sa part ( c'est d'ailleurs à ça que sert le vrai silence radio ) . Il peut se confier à ses parents , à ses potes mais pas à toi qui vas forcément être perturbée par ce genre de conversations .
#1330414
Coucou,

Totalement d’accord avec toi ! Je prends pas du tout ça pour un retour mais comme tu dis, c’est une prise de température pour voir où en est l’autre et j’ai justement fait exprès de rien dévoiler sur ce que je ressentais.

On a décidé de se voir cet aprem pour en parler. Et en effet, on s’est pas du tout compris dans cette conversation (le problème des conversations virtuelles). Tout a été remis à plat et l’on a pu se dire au revoir respectueusement.

Maintenant je reprends ma vie comme je l’avais prévu !

Belle soirée à toi et merci de suivre ce sujet