Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Comment gérez-vous cette période?
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

Avatar du membre
par Numéro 7
#1248133
ludique a écrit : 16 juil. 2017, 16:50 Le voyage me permettra de tourner la page. J'avais déjà amorcé ça avant qu'il me relancer il y a quelques jours...
Il peut y contribuer, mais un voyage n'est pas magique... Si ça te perturbe qu'il se manifeste, que tu ne peux pas résister de lui répondre, interdit lui l'accès à ta vie. Il faut tout de même te questionner sur tes agissements, ludique...
par ludique
#1316812
Bonjour à tous!

Me revoici sur ce site des années plus tard, ce site qui m'avait grandement aidée dans mes histoires un peu cahoteuses à l'époque. Je réalise aujourd'hui que je m'intéressais à des hommes qui ne voulaient rien de sérieux et je m'accrochais à eux.

L'histoire que je vis présentement est un peu différente. En septembre dernier, je fais la rencontre à mon travail d'un jeune homme (9 ans plus jeune) qui enseigne lui aussi à des adolescents. Je le trouve un peu moqueur, mais quelque chose m'attire tout de même. J'apprends qu'il est en couple depuis 4 ans et qu'il a une maison avec elle, pas d'enfants.

Puis, on s'ajoute sur FB, Instagram, et on commence à échanger entre collègue, des échanges amicaux et drôles. Une belle connexion entre nous virtuelle et en vrai, aussi. Au mois de novembre, on s'écrit à tous les soirs et on se voit le jour, au travail. Monsieur est donc très présent dans ma vie. On ne parle jamais de sa copine, mais je ne sens pas que ça va bien entre eux. Nous ne sommes pas dans la séduction, mais nous sommes très proches. Puis arrive décembre, les échanges changent. On sent une véritable attirance, on reste le soir après l'école pour discuter. Les collègues se rendent compte de notre duo. Il me demande du temps pour laisser sa copine, qu'il veut être honnête avec elle et ne pas la tromper.

Le 29 décembre, on se voit à un souper d'amis (on a un ami en commun). Il m'annonce que c'est fini avec elle, qu'il est libre.

On commence à se fréquenter. Tout se passe bien, on se sent bien malgré le fait que son côté moqueur me dérange parfois. Il se corrige et fais attention. Au mois de janvier, nous sommes tous les deux à tour de rôle grippés, alors c'est pas la forme. On se dit qu'on aura la chance de faire des activités un jour, quand nous serons mieux. Le temps avance et arrive le confinement.

Le premier mois se passe bien, on rit beaucoup ensemble, une véritable complicité. Puis arrivent quelques disputes. Le confinement me rend anxieuse, je dors mal et on n'est pas toujours gentils l'un envers l'autre. On se voit 6-7 jours puis une semaine sans l'autre (il retourne chez lui). On ne peut pas faire d'activités, tout est fermé. Alors, ça use notre histoire.

Fin avril. Il arrive chez moi en pleurs. Il ne se sent pas bien, vide, a besoin d'être seul et me dit qu'il a hâte de retrouver notre complicité mais avant, il doit être en paix avec lui-même. Je le laisse partir en lui disant que je comprenais.

Puis, le temps avance (2 semaines), on échange toujours virtuellement. Il est dépourvu d'émotions et me dit qu'il ne fait pas grand chose de ses journées, il ne s'entraine plus. Il dit qu'il n'a pas envie de voir du monde, ni moi. Il dit que nos dernières disputes l'ont refroidi. Je lui dit que je comprenais, mais qu'on avait tellement construit un lien unique, que ça ne pouvait pas s'arrêter comme ça. Je suis nerveuse, car je le sens s'éloigner. Quand je ne donne pas de nouvelles, il m'écrit.

Il m'annonce finalement cette semaine qu'il ne sent pas qu'on peut être plus qu'une fréquentation, qu'il est bien avec moi et qu'il aime nos moments ensemble, mais qu'on n'est peut-être pas faits pour être ensemble. Je suis sous le choc. Complicité intellectuelle, émotionnelle, physique, même profession... Il dit qu'en ce moment, il n'est pas dans un mood pour développer plus.

Depuis une semaine, c'est moi qui le relance. Il me réponds toujours gentiment. Je lui ai dit que j'avais rêvé à lui, que ça me faisait drôle, que le lien était toujours présent. Il dit qu'il comprend, il pense parfois à nos moments et dit qu'ils étaient bien. Je lui ai dit que je voulais consulter aussi, pour mes insécurités (qui ont pesé dans son éloignement, sûrement).

Hier, il m'envoie une vidéo avec un rongeur, il dit que c'est si beau et que ça me ressemble. Je lui demande quel animal il serait lui. Il me répond: un paresseux, c'est beau aussi, comme moi. Ce à quoi je réponds oui. C'était donc un échange plus chaleureux, voire maladroit comme lorsqu'il essayait de me séduire. C'est un homme réservé, un peu sauvage.

Alors, ce matin, je me suis réveillée et je me suis dit que stop, il fallait que je fasse un SR. Pour me reconstruire, mais également pour qu'il se rende compte du lien fort qui nous unit. Si je suis toujours là, comment puis-je lui manquer?

SR jour 1.

Je viendrai ici quand le manque sera trop grand.

Merci d'avoir lu jusqu'au bout.

Ludique
par ludique
#1316813
Si vous avez vécu une histoire similaire (relation courte, sentiment d'inachevé) ou si vous avez des conseils à me donner, n'hésitez pas! :)
par Janysse
#1316815
Bonjour,

Je n'avais pas suivi ton fil à l'époque mais je voudrais pointer quelque chose.
ludique a écrit :Je réalise aujourd'hui que je m'intéressais à des hommes qui ne voulaient rien de sérieux et je m'accrochais à eux.

L'histoire que je vis présentement est un peu différente.
Mais
ludique a écrit :Il dit qu'en ce moment, il n'est pas dans un mood pour développer plus.
En quoi est-elle différente finalement ?
par ludique
#1316816
Parce que c'est un homme qui n'a pas peur de s'engager. Il a rencontré ma famille, j'ai rencontré la sienne. Nous étions souvent ensemble, il m'écrivait toujours. On était rendus à se présenter nos amis, mais le confinement est arrivé. Il a quitté sa copine le 26 décembre après 4 ans de relation pour se lancer dans notre histoire. Il n'a pas eu de moment seul pour digérer tout ça.

Ce qui est différent, c'est qu'avec les autres, il n'y avait aucune forme d'engagement.
par Elieza
#1316817
ludique a écrit : 29 mai 2020, 15:41 70 vues plus tard, quelqu'un a un avis?
Un peu de patience, c'est possible?
Les gens ont une vie en dehors du forum et sont bénévoles (=pas à disposition).
par Janysse
#1316819
ludique a écrit : 29 mai 2020, 15:50 Parce que c'est un homme qui n'a pas peur de s'engager. Il a rencontré ma famille, j'ai rencontré la sienne. Nous étions souvent ensemble, il m'écrivait toujours. On était rendus à se présenter nos amis, mais le confinement est arrivé. Il a quitté sa copine le 26 décembre après 4 ans de relation pour se lancer dans notre histoire. Il n'a pas eu de moment seul pour digérer tout ça.

Ce qui est différent, c'est qu'avec les autres, il n'y avait aucune forme d'engagement.
Mais au final, ça reste un homme qui n'est pas disponible pour toi non ?
par sandstorm
#1316821
Peut être qu'il se distingue des hommes que tu as connu dans le passé jusqu'à un certain degré, n'empêche qu'au final il a bien dit qu'il n'est pas dans le mood pour plus. Donc non contrairement à ce que tu dis c'est un homme qui ne veut pas s'engager...avec toi. Je sais c'est pas plaisant à entendre mais vous avez eu une relation, il s'est aperçu que ça ne va pas le faire, et il te l'a dit.
Dernier point: tes critères pour juger du sérieux d'un homme (rencontrer ta famille, la sienne, être souvent ensemble, s'écrire souvent) ne sont pas des critères suffisant pour ça… pour certains présenter la famille est important d'autres le font sans que cela n'engage à quoi que se soit. Tu veux une relation sérieuse ce qui est ton droit et ton choix mais tu as parfois peut être tendance à voir des indices ou plutôt chercher des indices parce que tu souhaite fortement construire une relation sérieuse. On voit aussi cette tendance dans le fait que tu penses toi qu'il y a un lien fort, une complicité mais que tu as tendance à projeter ça aussi sur l'autre (donc que l'autre aussi a la même vision que toi) alors qu'au vu de l'évolution des choses et de ses dires ce n'est pas le cas.

En tout cas comme l'a remarqué Selma il y a toujours cette thématique de disponibilité/non disponibilité.

courage!
par ludique
#1316823
En même temps, il avait tout de même glisser un mot à ma mère qu'on allait s'acheter une maison et vivre ensemble.
par sandstorm
#1316824
entre les gens qui ne sont pas du tout disponibles, les gens qui veulent croire à une relation mais sont au fond indisponibles, et les gens qui veulent s'engager réellement et qui sont disponibles il y a des différences

j'ai l'impression que cet homme appartient à la seconde "catégorie": il voulait y croire mais s'est aperçu qu'en cours de route ça allait pas le faire.

après la question c'est de savoir comment on fait pour faire le "tri" savoir à qui on a à faire.. eh ben figure toi que je sais pas non plus, je me dis qu'il faut surtout attendre voir si les actes correspondent aux promesses.
par Janysse
#1316830
C'est ok de "tomber" sur des gens pas disponibles, ça arrive. Comme le dit sandstorm, ce n'est pas toujours aisé de faire le tri même si je suis de plus en plus convaincue (à tort peut-être) qu'on a des signaux assez rapidement, qu'on choisit (consciemment et surtout inconsciemment) de prendre en compte ou pas.

Mais l'important pour toi maintenant, de ce que tu as évoqué de tes relations précédentes, c'est de ne pas t'accrocher à cet homme qui n'est pas/plus disponible, et de passer à autre chose.

Courage
par sandstorm
#1316831
Janysse a écrit : 30 mai 2020, 11:31 C'est ok de "tomber" sur des gens pas disponibles, ça arrive. Comme le dit sandstorm, ce n'est pas toujours aisé de faire le tri même si je suis de plus en plus convaincue (à tort peut-être) qu'on a des signaux assez rapidement, qu'on choisit (consciemment et surtout inconsciemment) de prendre en compte ou pas.
moi aussi c'est ce que je pense. On a des signaux qu'on ignore effectivement…
par ludique
#1316832
Jour 2. Oui, vous avez raison. Plus disponible. C'est pour ça que j'ai décidé d'arrêter d'être en contact avec lui, de faire un SR.

Ce que je trouve difficile, c'est ce sentiment que ce n'est pas fini, qu'il va revenir. Comme on s'écrivait plusieurs fois par jour depuis octobre (une vraie complicité virtuelle) et qu'on se voyait à tous les jours au travail et en dehors, j'aimerais ça qu'il ressente un manque.

Je suis encore dans l'espoir. Ça ne fait pas assez longtemps... Ne me tapez pas sur les doigts.

Merci de prendre le temps de me répondre...
par sandstorm
#1316833
alors pour le sentiment que c'est pas fini c'est un truc que fait le cerveau à tous les largués qui ont pas encore pris acte de la rupture pour les faire espérer, c'est normal, car cet espoir permet de calmer la douleur. Ensuite "revenir" en soi ne veut rien dire, tout dépend de pourquoi il "revient", il revient pour construire quelque chose (donc en étant disponible), revenir car il a senti un manque (mais ce manque n'éest pas suffisant pour faire face à son indisponibilité), revenir pour se rassurer de son pouvoir de séduction, revenir car il se sent un peu seul… etc...

Donc oui tu es dans l'espoir, personne ne te tapera dessus on est tous passé par là, par contre fait attention car cet espoir s'il dure trop longtemps va bloquer ta progression.. Courage ;)
par ludique
#1316834
Oui, garder espoir apaise un peu. Et oui, même s'il revenait vers moi, il pourrait y avoir plusieurs raisons... et peut-être pas la bonne. Ceci dit, le SR protège tout de même. On arrête de courir après l'autre, on garde une certain dignité et l'autre peut se poser des questions... ou pas. Merci encore!
  • 1
  • 78
  • 79
  • 80
  • 81
  • 82