Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Lmn
#1309305
je suis d'accord à 100% avec toi... je me rend compte que je suis totalement contradictoire, quand je suis partie à l’étranger j'ai fais une session de 10 jours de méditation pour justement essayer d'apprendre à accepter mes émotions telle qu'elles viennent... j'ai absolument toutes les cartes en mains pour y arriver je crois que le seul problème vient du fait que je ne me crois pas capable de changer mon fonctionnement, que je ne m'aime pas suffisamment pour croire que je mérite le bonheur
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

par etpourtant
#1309306
Allez, on prend une position confortable, on écoute sa respiration, on ressent le trajet de l'air qui passe dans le corps... Vas-y, remets toi à la méditation, tranquille, sans chercher à atteindre quoi que ce soit, juste un cadeau pour toi ! ;)
par Lmn
#1309307
super idée merci ! ce soir je vais m octroyer 30 mn ça marchait plutôt bien il y a quelques mois et j'ai arrête de le faire parce que je trouvais que ça allait mieux ! c'est trop stupide quand j'y repense, d'arrêter quelque chose parce que ça fonctionne :)
par Lmn
#1309358
Bonjour, je reviens par ici besoin d'écrire..

Hier soir après la méditation j'etais plutôt sereine je me disais que tout ce que je vivais n'était que mon reflet et que je n'étais simplement pas prête moi même..que dans la vie il y a des cycles ou on construit et d'autres ou on détruit ce qu'on a construit car la vie est faite de changement. Et que je croyais m'être sorti d'un cycle visiblement négatif il y a encore quelques semaines ( mais pas grace a lui )

Je me suis quand même endormis en chouinant un peu.. en chouinant parce que mes sentiments naissant pour lui sont bien présents et j'avais vraiment l'impression qu'on irais loin, qu'on pouvais vivre une belle histoire dans la paix et le respect mututel.
Je sens bien que je suis dans le denis et que je suis persuadé que quand ça ira mieux on se remettrera ensemble il n aura plus ce poid sur ses épaules et tout ira bien. Je n aurais jamais du lui demander si on pouvais se remettre ensemble dans un futur plus ou moins lointain car maintenant  j ai toujours ça dans un coin de ma tête ...

 Ce matin au boulot on m' a annoncé qu une personne chez qui j intervenais exclusivement  ( je suis aide à domicile et j adore mon boulot ) n'allait plus avoir besoin de moi en janvier et la ça a été l effondrement...ce n'est pas la fin du monde mais c'est quelqu'un que j'aime beaucoup et ou je me sens réellement utile. J'ai l impression de perdre mes repères et espoirs sur une vie que je m étais imaginé en quelques jours.. grosse erreur je me suis accroché a des croyances comme quoi tout allait se passer comme ça et comme ça et maintenant je tombe de haut.
 Il y a quelque années J ai signé un cdi dans une autre entreprise j'etais tetanisé a l idée de m'engager dans quoi que ce soit que ça soit professionellement ou avec mon ex.

et l'année dernière lorsque j'ai quitté mon copain j'ai rompus le contrat avec mon ancienne boîte en même temps car j'ettoufais, me sentais en cage dans une vie qui me convenait qu'à moitier. Me croyant plus forte que ça je suis tombé psychologiquement et motalement très bas..Je suis partie en voyage, ou plutôt, j'ai fuis (bien que ce fu magniphique)et le retour à la réalité a été encore plus dur.  Tout ca pour dire que ca a été très mal je crois cette dernière année je commençais à peine à sortir la tête de l eau ( un peu avant de me mettre avec le nouveau, je me suis mise avec car je sentais que j étais  plus stable émotionnellement ) .
L année dernière je me suis cru beaucoup plus forte que je ne l étais réellement et maintenant j ai peur de revivre ça. Je veux de la stabilité j'ai 27 ans je veux avancer dans ma vie et je me sens coincé. Je me sens perdu je sais que je peux être heureuse car la stabilité n existe pas autre part que dans nos tête.
Je suis parti en voyage la premiere fois seule en 2015, 2 ans après une relation qui m'avais litteralement détruite. Je suis partie quelques mois et en rentrant je me sentais tellement forte... pourtant je n'avais pas de boulot pas de copain je voyais très peu mes amis mais j'étais heureuse, heureuse simplement d être moi et d'être vivante... la je me sens un peu fragile et craintive. et je n ai absolument plus la vision de cette fille en 2015 que j aimais. je sais donc que c est simplement une question de point de vue car je suis toujours la même personne mais je ressens une tristesse et une peur en moi quant à mon avenir. J ai peur de finir seule et névrosé. je sens que le temps passe il y a 4 ans j'étais terrorisé à l idée d'avoir une vie stable et aujourd'hui je suis terrorisé à l'idée de passer toute ma vie a vagabonder entre des relations et des boulots qui ne marchent pas. Je sais que tout ça n est qu'une question de point de vue pourtant et qu on passe tous par des périodes de doutes et de questionnement plus ou moins longues.
Je vais continuer la méditation et je mise beaucoup sur l'hypnose de ce soir. Pourquoi je m'accroche a toutes ces émotions négative alors que je sais au fond de moi qu elle finiront par passer ?? Perdu.
Désolé ce sujet n a pas de réel lien avec une potentiel reconquête de mon ex mais j ai besoin d écrire d exterioriser et de mettre des mots sur ce par quoi je passe, car je suis dans le flou total. Je me sens un peu bête de raconter ma vie comme ça en sachant que tout le monde a ses problèmes et ses peurs et que s appitoyer est tout sauf constructif. Je suis en énorme remise en question sur moi mes choix ma vie mon avenir mes peurs et je me rend compte que je ne met aucune mise en application de tout ce que j apprends.
par etpourtant
#1309365
Hello !

Ben si tu mets en application ce que tu apprends: tu extériorises et c'est énorme déjà. Tu as le courage d'écrire, sans retenue, comme ça sort. C'est comme ça aussi que tu avances, tu écris; Alors écris, écris et écris, et relis de temps en temps sans te juger. Simplement fais toi un immense sourire à toi-même, à celle que tu es.
Je pense que tu manques un peu de ça: de te sourire à toi-même.
Essaie ?
Avatar du membre
par I.Had.a.Dream
#1309464
Trop c'est trop ; même pas envie de te lire .

Reprends toi , détends toi , et respire ! chaque jours t'appartiens, c'est ce qu'on m'a dit (j'ai un emphysème pulmonaire ) alors respire ...tu vies c'est déjà ça.
par Lmn
#1309467
Désolé. J'essaye juste de m'auto convaincre que je met de l'ordre dans ma tête..Je crois que je vais tout effacer je devrais écrire ça dans un cahier personnel et pas sur internet, autant pour moi
Avatar du membre
par MyZ
#1309534
Bonjour Lmn,

Pour ma part je ne comprends pas trop l'intervention de I Had.
Je me suis même demandé si elle ne s’était pas trompé de post.

Honnêtement, je te trouve dans une bonne démarche. Tu te poses de vraies questions capables de te faire avancer.
Certains intervenant sont moins enclins a réfléchir a leur situation que toi et pourtant nous lisons et nous conseillons quand nous le pouvons.

De ce que j'ai pu lire que tu étais complètement dans l'échange et a l’écoute de ce que les autres intervenants peuvent te conseiller.

Si tu as envie d’écrire ici pour te libérer ne te sens pas gênée de le faire
Libre a ceux que ça saoule ou a qui ça ne parle pas de lire ou pas et de commenter ou pas.
Tes réflexions peuvent aussi aider d'autres personnes a faire leur cheminement.
Et ça c'est précieux donc ne te censure pas si cela te fait du bien :roll:

Je t'embrasse
MyZ
:bisou:
par Elieza
#1309535
I.Had.a.Dream a écrit : 08 déc. 2019, 19:33 bonsoir ,

Ton sujet est le même.
Tu sais on se rappelle un minimum des sujets , et le tiens bah tu vois quoi.
Merci de ne pas te substituer à la modération.
Lmn, tu es bien entendu libre d écrire ce que tu veux sur ton sujet.
par Janysse
#1309537
Lmn a écrit : 08 déc. 2019, 21:00 Désolé. J'essaye juste de m'auto convaincre que je met de l'ordre dans ma tête..Je crois que je vais tout effacer je devrais écrire ça dans un cahier personnel et pas sur internet, autant pour moi
Bonjour Lmn, je suis désolée de voir que tu as effacé ton précédent post. Sens-toi la bienvenue pour écrire ce qui te chante ici ! Je tiens moi-même un sujet depuis 2015 ( !! ) comme un journal personnel (en plus de mon journal intime), c'est un outil précieux...

Je suis désolée aussi de ce que tu traverses, c'est dur et décevant et frustrant. Je comprends aussi, viscéralement, ces peurs que tu évoques : peur de finir seule, peur de finir névrosée, peur de ne jamais t'en sortir... Je les partage aussi, de même que l'instabilité émotionnelle et l'anxiété généralisée. Je ne crois pas que ce soit uniquement une question de volonté, et que ceux qui "n'y arrivent pas" soient plus faibles, ou que quand on veut on peut. C'est plus compliqué que ça. Je suis de plus en plus convaincue qu'une part de cela se soigne (oui, comme une maladie car, lorsque c'est franchement invalidant c'est pathologique) et qu'une autre part exige un travail sur soi fait d'acceptation, de patience, de discipline, de douceur, de bienveillance... et de beaucoup de temps.

Et de ce que je lis de tes messages, je rejoins MyZ, j'ai l'impression que tu es dans ce chemin : tu consultes, tu cherches à t'en sortir, tu as repris la méditation (tous les matins pour ma part haha)... C'est déjà beaucoup ! Ta rupture est toute récente, alors tu souffres atrocement, et c'est normal. C'est désagréable et ça fait un mal de chien, mais ça va s'arranger, tu fais ce qu'il faut pour. À part contacter ton ex ! Ça, ça te fera plus de mal qu'autre chose ! Lorsque l'envie t'en prend, n'hésite pas à venir écrire ici. Même si tu n'as pas de réponse, sache que tu es lue - j'ai toujours trouvé ça rassurant, plutôt que de hurler dans le vide.

Courage !!!!
par Lmn
#1309607
merci pour vos messages, j'ai été un peu déstabilisé par le message de i had il était peut-être destiné à me faire un choc ou j'en sais rien mais je ne l'ai pas perçu très bienveillant.

J'ai lu tout ton sujet jannysse, je suis très touché et me reconnais énormément dans tous les ténèbres que tu as traversé emotionnellement. Le manque d'amour pour toi même, la "lente agonie" parce qu'on attends on attends on attends et ça nous ronge réellement. Les voyages, qui sans qu'on s'y attende nous redonne le sentiment d'être vivant. Les choses plus grave qui se passent à côté et qui nous apprennent aussi un peu plus à relativiser, même si malheureusement ça ne dur pas aussi longtemps qu'on le voudrais et on retourne vite dans nos vieux travers . Tomber sur des personnes dépressives, mais ça je suis pérsuadé qu'au fond de nous ce n'est pas pour rien. je constate quand même que tu à l'air en bonne voix pour trouver la paix intérieur et suis j'en suis très heureuse pour toi. Ce n'est pas évident d'être hypersensible dans dans ce monde ou on dois toujours montrer nos émotions positive et ou l'on doit toujours faire semblant d'être parfait. Parce que pour moi on est tous fragile, certains portent juste plus facilement le "masque".
Pour moi la vrai force, c'est avoir le courage d'être soit même, de tomber, se relever, assumer sa sensibilité et sa fragilité dans un monde qui nous pousse à faire tout l'inverse.
La méditation m'aide aussi énormément depuis que je m'y suis remise je vois à quel point le fait d'être en paix et de penser à moi même est plus important que n'importe quel homme dans ma vie.. Je dis ça même si par moment je tombe et pense tout l'inverse.
Je crois qu'en plus de m'aimer réellement ( et pas avec mon ego, ne pas aimer mon image) je dois me débarrasser d'une addiction inconsciente aux émotions forte et donc à la souffrance. Je n'aime pas souffrir pourtant, mais je crois que spontanément j'ai tendance à plus me "remplir" de chose négative que d'amour pour moi même. Même quand tout vas bien, ma réaction primaire est de chercher ce qui pourrait aller mal ce que je pourrais perdre.

Dans le post que j'ai supprimé je me souviens plus tout à fait de ce que j'ai écris mais il y a quelques chose qui m'a semblé important, que mon hypnothérapeute à souligné à la séance de vendredi et que j'ai toujours en tête c'est que quand on aime, c'est plus le sentiment amoureux qui nous rend heureux, nous transporte et nous fais nous sentir existé et vivant. Mais ce sentiment c'est notre cerveau qui le créer, cela prouve à quel point la solution est en nous, pour être réellement heureux et s'aimer... je remet cette phrase parce qu'en lisant les post, je pense qu'on est énormément de personne à souffrir de dépendance affective.

Sinon pour les nouvelles par rapport à lui, il m'a envoyé 2 messages hier, un pour me demander si je lui manquais et un autre qui disait simplement "bisou" je ne sais pas trop quoi en penser, sur le coup ça m'a fais beaucoup trop plaisir pour que je me dise "c'est bon je m'aime assez pour être avec quelqu'un'. Je ne veux plus de ce genre de réaction à moitié euphorique pour quelqu'un. Je n'ai pas répondu, par moment, j'en ai très envie mais ça servirait à quoi ? je vacille entre mon besoin d'être aimé, l'envie d'être avec lui parce que j'aime la personne qu'il est et l'amour que je dois et commence à éprouver pour moi même et pour la vie qui ne doit dépendre d'absolument personne. Je ne veux plus me sentir comme une coquille vide qui attends des autres d'être rempli d'amour.
Je ne comprends pas le but de son message non plus. Il y a une semaine il me dit qu'il ne me répondra pas pour m'aider et là il me relance ? A savoir je suis en total silence radio depuis 5 jours, mais pas vraiment dans l'attente, car même si j'entretiens un espoir qu'on se remette ensemble, j'ai bien conscience que le travail sur moi-même est beaucoup plus important.
Ces messages me déstabilise réellement, je ne sais absolument pas ce que je dois faire car j'ai réellement envie de répondre mais je ne veux pas que ça me parasite et sabote mon travail sur moi même...aaaaaaaaarh !!
par Lmn
#1309639
oui toute la journée j'ai été en contradiction avec moi même ça m'a fait me sentir angoissé...et je viens de capter (j'ai supprimé son numéro) que c'est mon voisin(qui est un vrai c*nnard alcoolique et qui m’envoie des messages quand il est bourré mais ça c'est une autre histoire) bref je me sens débile, leurs 2 numéros finissent par les même chiffres. Bref heureusement que j'ai pas répondu. Mais pour le coup j'ai l'impression de me faire larguer une 2eme fois et je me sens très très mal là ascenseur émotionnel. Un cacheton au lit, demain est un autre jour et ça me paraîtra moins important
Avatar du membre
par I.Had.a.Dream
#1309648
Bonsoir Lmn,

"j'ai été un peu déstabilisé par le message de i had il était peut-être destiné à me faire un choc ou j'en sais rien mais je ne l'ai pas perçu très bienveillant."

Je suis profondément désolée , j'ai du me tromper effectivement de topic et je n'avais pas à me substituer à la modération.
j'espère que tu ne m'en tiendra pas rigueur, et si c'est le cas , je comprendrais.
par Lmn
#1310038
ne t'en fais pas i had, j'ai vue d'autre de tes interventions je suis sur que tu apporte de l'aide à certaines personnes, on à tous nos problème et personne n'est parfait ou à toujours les mots qu'il faut quand il faut

pour donner quelques nouvelles, la méditation m'aide énormément je ressens moins d’anxiété, et je reprends confiance en moi, je crois, en tout cas je constate un progrès.

Mais depuis quelques jours je ressens une grosse colère et injustice en pensant à tout ça. Hier, j'ai appris par des connaissances commune qu'il leurs avait confier ses doutes (alors qu'à moi il ne m'en a parlé que le jour de la rupture) . on m'a conseiller de l’appeler pour justement avoir des réponses, et ne pas garder cette colère en moi

Du coup je lui ai envoyé un message ce matin lui demandant de m’appeler, chose qu'il a faite dans les 10 mn qui ont suivit. Je lui ai parler de ça, je lui ai demander pourquoi il avait rompu, maintenant avec du recul. Il m'a dit qu'il me sentait trop fragile et que ça l'empêchait d'être lui même ( chose vrai, je partais au quart de tour dès qu'il faisait un pas de travers me concernant, je me rend compte la pression que j'ai du lui infliger alors que ça faisait même pas 3 mois, à sa place, bien dans mes basket je serais parti aussi).

On a reparlé du fait que c'est visiblement pas le moment pour moi et qu'il faut vraiment que j'arrive à me remettre de ma rupture de l'année dernière car le manque d'estime de moi est surement du à ça aussi. Il m'a dit qu'il ressentait les choses moins fortement, mais que je lui manquais, et il a encore dit que quand ça ira bien, il serait vraiment pas contre de reprendre, même recommencer une relation mais sur des bases plus saine. sans ce BESOIN, mais une envie d'être à égalité. Je pensais qu'il m'avait dit ça il y a 3 semaines, car après une rupture beaucoup de garçons sortent ce genre de choses pour se rassurer mais là ça fait quand même bientôt 3 semaines et il maintient ça, et qu'il insiste sur le fait que c'est surement moi de mon côté qui voudra plus de lui. Sauf que moi je me connais je sais que je fais pas rentrer beaucoup de garçon dans mon coeur mais une fois qu'il y a un début de sentiment c'est réel et ça ne part pas comme ça.
Du coup, moi de mon côté j'avance, mais ça ne m'aide pas à l'oublier, réellement tout ça. Je ne souffre pas réellement de son absence, je suis un peu triste parfois, mais j'arrive pas à m'enlever de la tête qu'on vas se remettre ensemble et je pense que ça foire mon dévloppement. Aux personnes qui ont un peu plus d'experience que moi, est ce que c'est vraiment saint ce qui est en train de se passer ? Est ce que je peux réellement avancer tout en sachant que du coup je ne peux pas l'oublier à 100%, je peux arrêter de "souffrir" de son absence, et penser à lui du matin au soir, car le temps fait bien les choses, surtout sur une relation courte ça je le sait mais est ce que je peux ne plus rien attendre, réellement tout en sachant que la porte n'est pas fermé ?Comment je fais pour l'oublier en sachant que maintenant j'en ai plus trop envie? Il me demande quoi là de l'indifférence ? dans le fond c 'est pas un peu bizarre de demander à quelqu'un de nous oublier pour nous remettre avec ? Je dois faire quoi de tout ça ? essayer de vivre un jour après l'autre ? est ce que je suis tout simplement en train de me faire méga baratiner ? je ressens pas du tout cette impression mais peut-être que d'un oeil exterieur cette situation est complètement bête et je m'en rend pas compte ?
Modifié en dernier par Lmn le 20 déc. 2019, 00:21, modifié 1 fois.
par Selmasultane
#1310039
Bonsoir,

Honnêtement je trouve super difficile d'avancer vraiment avec ces mots " je ne serais pas contre reprendre quand ça ira mieux ".
Ça me paraît même impossible en fait .
Franchement j'en ai bavé après ma rupture , j'ai détesté mon ex , mais je lui suis , paradoxalement, reconnaissante d'une seule chose : c'est de ne pas m'avoir laissé d'espoir ( bon en fait je me souviens maintenant qu'il avait écrit " on ne sait pas de quoi l'avenir sera fait mais se raccrocher à ça c'est s'empêcher d'avancer " . Bon 6 mois plus tard il m'annonçait une next, donc on sait à présent de quoi l'avenir à été fait :mrgreen: ).
N'empêche qu'il avait raison.

Ce n'est pas bêteque ça te fasse cogiter, et il te dit ca pour plein de raisons , ce n'est pas du baratinage conscient , mais oui après une rupture subie et douloureuse , on n'a pas besoin de ça tellement on a tendance à ressasser sans fin , même sans " matière " .
donc vraiment ne reste pas accrochée à ça.

Prends soin de toi, pour toi. Pas pour lui montrer ta progression.
par Lmn
#1310040
Ahahaha non mais je vois tellement ce que tu as pu ressentir et c'est claire qu il n'y a rien de pire pour empêcher l'autre d'avancer. Un bon je "m'imagine pas avec toi et je pourrais plus jamais envisager quelque chose de sérieux" fait mal mais au moins on avance.

J'ai vécu en plus déjà maintenant que tu le dis une histoire assez similaire, le type deja de base était très très torturé, ça a duré 1 mois et demi seulement, un jour j'etais son coup de de coeur il n avait jamais vécu quelque chose d' aussi fort, le lendemain j'avais pas de nouvelles... jusqu'à ce qu'un jour il me largue en me disant un truc du genre "tu es formidable mais Je suis pas prêt, je suis dépressif je crois mais on se retrouvera c'est inachevé". inachevé. Ce mot est resté dans ma tête des mois,je suis parti en voyage avec toujours lui et son putain d'inachevé dans un coin de ma tête.....Et quand je suis rentré quelques mois plus tard il sortait avec une "copine/frequentination" de soirée. Il a jamais compris pourquoi je l'ai maudit traité d'enfoiré. Je suis sûre  qu'encore aujourd'hui il se dit bah jai fais quoi de mal ?
Comme quoi c est vrai qu avec du recul on fini par rire de tout...
Celui du moment la, je me souviens en juillet je pouvais pas mais vraiment pas avoir une relation tellement il était insistant et lourd, en plus je trouvais qu'il avait un balais dans le c*l vraiment...j'ai fuis, je le conaissait pratiquement pas ça m'a fait peur. Et c'est en septembre apres que mes copines m'ai barratiné "mais si vazy c'est quelqu'un pour toi il est stable et sain" que je me suis dit bon allez pourquoi pas et que j'ai commencé à voir qui il était vraiment mais qu'il le montrait pas avec tout le monde et ou j ai commencé à le trouver attachant... Et aujourd'hui je me retrouve à poster sur un forum parce que le type qui avait un balais dans le c*l en juillet vers lequel on m'a poussé me brise le coeur et me dit un truc du genre oublie moi pour qu'on se mette ensemble plus tard. Non mais c'est cocasse c'est quoi cette histoire encore .
 J'en aurais a raconté des histoires chelou à mes petits enfants nés par fecondation in vitro. vous avez pas de grand pere parce que ça fait 60 ans que je l'attend..il m'a dit que c'était pas fini alors du coup j'attend encore un peu. 
Non mais en vrai c'est tragique l'amour dans l'époque dans laquelle on vis. Si dès notre enfance on nous disais que l'amour ça ressemble plus à la planète des singe que love actualy on en serais pas là. J'en ai marre de croire que tout finit bien alors que l'expérience prouve que c'est faux.

en me relisant je comprend franchement pourquoi je suis en colère.

Faut que je me fi a ses actes, il m'a largué point. Alors malgres sa bienveillance et sa gentillesse faut que je fasse abstraction de ses mots qu'il pense certainement mais dans  2 mois quand je vais le recroiser et quil sera avec une fille qu'il aura branché sur tinder ça vas me faire tout drôle .  Je dois penser à moi moi moi et peut être qu un jour ça arrivera mais en vrai est ce que le vrai amour on le remet à plus tard ? Je déteste regarder cette réalité en face mais vue ton expérience, mon expérience Et celle de dizaine de personne ici je crois qu'il faut que j oublis ses mots... ( mais je peux pas m'empêcher de me dire, tiens je vais surement être surprise qui sait ? )