Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Premier rendez-vous, nouveau contact et suite des évènements
#1306463
Bonsoir à tous,

Je sors d'une longue relation (9 ans) assez chaotique sur la fin. Entre coups de gueules, insultes, se rabaisser, ne plus communiquer...
Nous avons gardées le contact malgré cette rupture et le fait qu'elle se remette très rapidement en couple, j'ai commis les pires interdits avec elle, genre vraiment tous ceux qu'on peut faire : supplications, pleures, déclaration d'amour, harcèlement, SR de 1 semaine ou 3 jours, j'en passe et des meilleures.
Cela a durée quelques mois jusqu'à une énième dispute avec elle au téléphone ou j'ai décidée de rompre totalement le contact.
Je la supprime de FB, supprime son numéro de téléphone, supprimé toute sa famille aussi.
En effet, j'étais entrée dans une dépression sévère avec des envies de suicides permanentes, plus le goût à quoi que ce soit en plus d'autres problèmes que je tente toujours de résoudre mais qui vont prendre un peu plus de temps grâce au travail que je fais avec un psy.
Il m'était donc devenue vital que je m'éloigne d'elle.

Bref, je commence à sortir un peu du trou au bout du 1er mois sans lui parler, j'avais repris des formations qui me permettront de changer totalement de travail, j'ai repris le sport depuis quelques temps et je sens les bien faits de ce dernier, je m'ouvre de plus en plus aux autres et me faits de nouveaux amis (pas juste des connaissances, genre vraiment des amis), je sors, je m'amuse comme je peux.
2 mois de plus s'écoulent, j'ai obtenu mes diplômes avec brio, je ne pense pratiquement plus à elle, je continue à me faire de nouvelles relations, je m'amuse de plus en plus, je ressors en boite, je me découvre une deuxième jeunesse, je me sentais vraiment au plus haut, non seulement avec mes efforts à ce niveau mais aussi grâce à mon psy.
J'avais retrouvée une confiance ABSOLUE en moi-même, en ce que la vie pouvait m'apporter et au fait que oui, je méritais d'être aimée.
Je trouve même un travail très rapidement qui me permet de vraiment passer à la vitesse supérieure.

Seulement voilà, je reçois un texto de sa part début de mois dernier, me félicitant pour mes diplômes, pour mon travail, que ma vie semblait plus stable et qu'elle était heureuse pour moi. Comment savait-elle me direz-vous ? Hé bien j'avais oubliée que j'avais un compte secondaire à elle sur mon fb..
Bref, j'hésite pas mal avant de la recontacter (environ 1 semaine), je suis à nouveau en couple aussi de mon côté et ne sait pas trop à quoi m'attendre.
Nous communiquons calmement, elle me pose beaucoup de questions sur ma vie et surtout sur ma vie sentimentale, nous rigolons pas mal même si le fait que je sois en couple l'emmerde (ça lui fait un pincement au coeur dixit ses propos) et après quelques appels et textos, je lui propose qu'on se revoit, chose qu'elle accepte tout de suite et là, c'est le début des emmerdes..

J'avais un RDV psy ce jour-là, elle a participé à la séance et qu'on s'entende, c'était une séance de couple, elle le savait parce que je lui en avais déjà parlé il y a quelques mois.
La séance c'est extrêmement bien passée, elle a dit que j'avais beaucoup changée, que ça la surprenait de voir un tel changement aussi rapide. Qu'elle était là pour qu'on règle nos soucis.
Mon psy lui a précisée que oui, j'avais beaucoup changée et que je n'avais plus besoin d'elle dans ma vie en ce sens que j'étais bien avec moi-même, seule, contrairement à elle qui s'est remise très vite en couple juste après notre relation et qu'elle serait juste la cerise sur le gâteau.
Bref, séance faite, nous rentrons chez moi, nous parlons pas mal de choses légères, de tout et de rien, de ce que nous avons manquées dans nos vies respectives, nous nous faisons un câlin et elle me rapproche très proche de sa bouche.
Je lui dis que c'est dangereux de faire ça, elle se mets à trembler, je suis dans le même état et nous finissons par nous embrasser.
Elle me dit que ce n'est pas dans ses valeurs normalement, qu'elle est en couple et qu'elle ne sait pas ce que veut dire "profiter du moment présent".
Pour autant, je ne cherche pas à épiloguer sur ce baiser, je la rassure juste sur le fait que profiter de ce que peut nous apporter la vie n'a rien de dramatique en soit.
On continue plus ou moins la journée en s'embrassant encore et encore mais aussi à se câliner.
Elle repart chez elle en me précisant que nous ne sommes pas un couple, qu'il lui faut du temps, qu'on doit aller à son rythme et je ne la contact plus, je ne parle pas de cette journée.
Elle finie par m'envoyer un texto du lendemain, disant que c'était une excellente journée à refaire rapidement.
2 semaines plus tard (soit début de cette semaine donc) nous nous revoyons encore, nous avons continuées nos échanges presque tous les jours et nos conversations sont vraiment très détendues.
Je commence à préparer à manger, lui fait quelques câlins mais ne l'embrasse pas, elle me reparle du fait que ce n'est pas dans ses valeurs, qu'elle est en couple. Je lui dis qu'il n'y a rien qui a changée entre deux et que je ne comprends pas son comportement mais que j'accepte entièrement puisque je ne la vois pas pour ça, que je profite juste de sa présence.
Dès la fin de cette phrase (on était dans les bras l'une de l'autre), elle prends l'initiative de m'embrasser, chose que j'ai trouvée très surprenante (et que j'ai fini par lui dire).
De fil en aiguille, on a fini par parler de nos anciens problèmes calmement cette fois contrairement au début de rupture (normal), elle a pleurée, j'ai pleurée.
Je me suis excusée de certains de mes comportements et que je comprenais enfin certaines choses. J'ai fini par lui dire que je l'aimais et elle aussi.
Malheureusement un imprévu s'est pointé 3h après sa venue, elle a dû rentrer en catastrophe rejoindre sa compagne (même si pendant une fraction de seconde, je l'ai senti hésiter à partir)... La frustration est montée d'un coup chez moi, j'ai tentée de garder le contrôle de mes émotions mais ça a été très compliqué.
Je lui ai dit que je comprenais qu'elle parte, que je n'étais plus une priorité dans sa vie mais que je n'en avais rien à foutre de sa compagne en soit... Elle s'est énervée et m'a sortie une lettre qu'elle garde en permanence sur elle (vous savez, la fameuse lettre pour dire qu'on avait changé), que si je n'étais pas une priorité dans sa vie, elle l'aurait déjà jetée depuis longtemps et qu'il ne fallait pas que je m'en fasse, qu'elle reviendrait.
Elle m'embrasse pour me dire au revoir, la mort dans l'âme et les yeux mouillés.
Pour une fois j'ai fait le premier pas quelques heures plus tard en disant que j'avais apprécié la journée même si elle avait était courte et me suis excusée de mon comportement puisque frustration tout ça.
Elle a répondu positivement du lendemain et bref, ça roulait plutôt bien à vrai dire.

Sauf que... voilà, ayant beaucoup plus confiance en moi et trouvant normal d'avoir un minimum de respect de sa part, je me suis légèrement énervée via texto :lol:
Long story short, elle m'avait dit me tenir au courant sur plusieurs choses sauf qu'elle ne l'a jamais fait, alors je lui ai dit que j'avais le droit à un minimum de considération, que j'avais une vie aussi et que je n'étais pas à sa disposition quand elle l'entendait.
Je me suis excusée pour le ton abrupt de mes propos mais que j'en avais marre des non dits entre nous.
Elle s'est excusée et m'a dit qu'elle ferait plus attention à ça la prochaine fois.

Entre le premier et le deuxième rdv, je suis devenue célibataire à nouveau, j'ai perdu mon emploi (coucou le harcèlement de mon chef), j'ai repris de la drogue en boite et je picole beaucoup plus souvent parce que je suis en rechute.
Je supporte très mal le stress (même si ma gestion est largement meilleure qu'avant) et j'en accumule tellement en ce moment que je ne remonte pas la pente.

Je me pose énormément de questions vis-à-vis de mon ex :
- Pourquoi revenir, m'embrasser, me dire qu'elle m'aime mais qu'elle reste avec sa copine ?
- Pourquoi autant hésiter à revenir avec moi alors que j'ai clairement abaissé le niveau d'engagement ? (je lui ai dit que si elle revenait ce serait à la cool, on vit pas ensemble, on prends notre temps, on se reconstruis calmement et on ne se définit pas)
- Pourquoi j'ai encore cette sale impression que ses indécisions vont encore devenir les miennes ?
- Dois-je abandonner une fois pour toute cette histoire bordélique parce qu'elle est toujours indécise ou patienter en lui montrant encore et toujours mes changements parce que j'aurais une quelconque chance ?

Bref, je recommence à avoir du mal puisque je n'ai plus rien pour m'échapper (cf la perte de mon emploi) et je me demande si c'était vraiment une bonne idée de la laisser revenir dans ma vie même si tout a pas mal évolué entre nous.
Modifié en dernier par SNSmok le 07 oct. 2019, 14:28, modifié 1 fois.
par SNSmok
#1306479
Salut tout le monde,

J'ai passé une sale nuit. J'ai beaucoup réfléchis après lecture de certains sujets dans divers sections du forum et surtout des réponses fournies par Kakahuet et Eliza (désolée si j'écorche les pseudos).
Elle m'a dit a plusieurs reprise qu'elle ne voulait pas me donner de faux espoirs, qu'elle ne savait pas de quoi l'avenir serait fait et qu'elle avait sa copine dans la peau.
Sachant cela et son comportement contradictoire, sachant aussi que j'ai réussi à pas mal mûrir et avancer dans ma vie sans elle, je pense m'en tenir strictement à ce qu'elle me dit.

- Elle ne veut pas de moi en couple même si elle m'aime toujours
- Elle ne quittera pas sa copine parce qu'elle l'a dans la peau
- Elle est perdue et joue un double jeu pour se rassurer (?)

Pour autant que ma raison sache tout cela et me dise clairement que cette histoire pue grave, mon cœur me dit de m'accrocher et de ne pas abandonner tout de suite.

Faut savoir que je suis atteinte d'un trouble psy depuis mon enfance (les problèmes que je résous avec mon psy) et que le stress et les changements dans ma vie trop rapide provoquent des rechutes plus ou moins graves, que j'arrive plus ou moins à contrôler.
J'ai appris en m'éloignant d'elle que j'étais ma priorité, que je devais faire attention à ma santé et que même si les sentiments sont là, rien ne m'empêchait d'être l'actrice de ma vie, au contraire.

Je ne supporte pas l'indécision dont elle fait preuve et je lui avais dit à son retour que si elle partait ou que je décidais de partir, ce serait définitif, que je n'avais vraiment plus besoin d'elle dans ma vie parce que je me sentais vraiment bien mais qu'elle serait un plus, que je décidais de continuer tous les projets qu'on avait parce que c'est mon envie profonde à la base et pas juste parce qu'elle était là à mes côtés.
#1306480
Hello,

Pour avoir vécu une situation à peu près similaire, je te conseillerai en un seul mot : fuis ! Bloque toute forme de communication le plus vite possible avant que ta santé ne se dégrade complètement. Crois-moi je sais de quoi je parle.

Alors je sais que c'est très difficile après des années de relations, mais ce qu'elle fait là, c'est de la torture psychologique. Et si comme tu l'as dit tu es déjà fragile à ce niveau-là, par pitié protège-toi.

Tu sais il y a un monde entre les mots et les actes. Alors oublie ce qu'elle t'a dit (en l'occurrence tout et son contraire …). Parce-que si elle était toujours amoureuse de toi, tu ne serais JAMAIS son second choix. Et surtout, elle te le prouverait.
#1306511
Bonsoir Clover,

Tu as raison.. si elle m'aimait vraiment, je ne serais pas le second choix, elle se battrait pour me récupérer chose qui n'est pas le cas.

Je vais retourner de mon côté, c'est le plus simple même si c'est douloureux.
Je ne pensais pas me retrouver dans cette situation un jour mais je ne peux me permettre de détruire tout le travail fait sur moi-même.

Cela me fatigue mais je pense en avoir eu conscience dès le début de son retour.. Ses indécisions ne sont pas les miennes, je ne suis pas perdue et ai fourni beaucoup d'efforts pour en arriver toujours au même point avec elle.

Si elle doit revenir, elle le fera de la bonne manière mais pas comme ça, pas en me manipulant..
#1306539
Déjà sns bravo pour les efforts que tu sois fournie , la formation. Le sport , les amis ... c’est pas facile de reprendre sa vie en main.. alors lâché rien continue .. encore moins pour une ex ..!! Il y a une phrase que j’aim bien C’est : personne ne mérite le reste de ta vie ..

Pour ta copine la c’est clair des signaux contradictoires .. elle est perdus sûrement mais te dire qu’elle a sa copine dans la peau ... ça malheureusement tu ne pas pas l’occulter .. continue ton changement de vie .. tes rencontres ... .. soit heureuse dans ta vie et tu sais quoi dans 3 mois elle reviendra peut être et tu en auras rien à faire !! Ou peut être pas alors tu verras si les actes sont là .. pour le moment je te conseillerai de tous couper avec elle ... elle a une meuf ... et toi une vie à faire ..

Courage courage
#1306555
Bonjour L'observatrice,

Merci de tes encouragements, en effet, ce n'est pas facile de se reprendre en main malgré tout le merdier qu'elle a foutu pendant des mois dans ma vie. Ca m'a fait du bien, énormément de bien de ne me concentrer que sur moi, sur mes envies en laissant vraiment le reste de côté.
D'ailleurs si des gens se demandent pourquoi faire un SR, c'est pas une technique pour faire revenir son ex hein mais c'est vraiment quelque chose pour soi, pour se reconstruire et avancer quoi qu'il arrive, quelle que soit la décision que prendrait notre ex.

Parce que bon, avant ce SR, faut savoir qu'elle a fait le yoyo pendant 5mois en plus d'être super méchante dans ses propos.
Je ne suis pas du genre rancunière et étant amoureuse, fatalement, je la laisse systématiquement revenir en espérant que ça changerait.

J'pense qu'elle croit vraiment que je suis encore tellement à fond sur elle que je ne pourrais pas me passer d'elle, que je ne continuerai pas ma vie ni mes activités.. Mais c'est totalement faux, je continue à sortir avec mes amis, je continue tout ce que je dois faire pour avancer même si c'est un peu plus difficile vu ma situation (plus d'emploi, déménagement prochain, rupture récente, possiblement enceinte, problème financier qui en découle etc etc)

Actuellement, je n'ai répondu qu'à son texto de samedi... du dimanche soir (bah ouais, j'étais occupée) et je n'ai rien envoyée depuis ni même cherché à savoir quoi que ce soit.
Je sens qu'elle reprends son activité favorite du yoyo et je suis fatiguée de me battre, fatiguée de son petit jeu de "fuis moi je te suis", énervée/frustrée qu'elle me prenne pour une conne en croyant vraiment qu'elle pourra le faire indéfiniment.
#1306566
SNSmok a écrit :
07 oct. 2019, 18:48
Cela me fatigue mais je pense en avoir eu conscience dès le début de son retour.. Ses indécisions ne sont pas les miennes, je ne suis pas perdue et ai fourni beaucoup d'efforts pour en arriver toujours au même point avec elle.

Si elle doit revenir, elle le fera de la bonne manière mais pas comme ça, pas en me manipulant..
Tu sais, rares sont les personnes qui quittent et se remettent en question :roll: Mais vois le bon côté des choses : pendant que toi tu avanceras, elle de son côté reproduira éternellement les mêmes schémas.

Et oui, si elle doit revenir, elle sait où te trouver. Personne ne sait de quoi l'avenir est fait, à moins que tu ne connaisses Mme Irma personnellement, et encore lol

En attendant (ou plutôt en attendant PAS :mrgreen: ), pense à TOI. C'est tout ce qui compte.
#1306585
Bonjour Clover,

En effet, personne ne sait de quoi l'avenir est fait et je suis ma priorité.
Quant à la remise en question, paradoxalement, elle le fait en se rendant compte de certains de ses comportements mais à son rythme et fatalement, ce n'est absolument pas le mien. J'ai pris les devants en voyant un psy, en m'attaquant au fond du problème et poser des diagnostiques sur ce que j'avais ce qui m'a permise d'avancer beaucoup plus vite que si j'avais fait comme elle, à rester dans une relation tampon à me poser des questions qui ne sont pas forcément les bonnes et en ne sachant pas comment les résoudre puisque n'ayant pas les armes pour comprendre mon comportement.

Je lui ai téléphonée pour lui expliquer la situation, lui dire que je sentais qu'elle était perdue, qu'elle remettait de la distance, qu'elle ne pensait pas que j'avais réellement changée, qu'elle pensait toujours que je lui courais après comme si elle était ma priorité alors que je m'en branle et que du coup, je voulais pas prendre part à ses problèmes, que je voulais de la distance, ne plus la voir.

Elle semblait complètement perdue par mes propos mais m'a dit qu'elle comprenait, qu'elle m'avait dit qu'elle n'était pas au même stade que moi, elle m'a dit qu'elle n'était pas seule et qu'elle me téléphonerait ce soir ou demain pour qu'on en discute réellement.

C'est putain de douloureux de devoir prendre cette décision parce que j'avais espérée qu'elle change plus que ça, qu'il y aurait à nouveau une possibilité un peu plus tard avec un peu de persévérance et surtout, de ne pas avoir pu retrouver la femme que j'aime.
#1306827
Bonjour à tous,

J'ai mis du temps à prendre la décision au final, j'ai voulu essayer, bornée comme je suis sauf que plus ça avançait, plus la situation me bouffait.

J'ai finis donc par lui téléphoner hier, j'ai vidé mon sac, je lui ai dit que son comportement n'était pas normal, qu'on ne revenait pas chercher son ex en permanence, qu'on ne l'embrassait pas ni ne lui disait qu'on l'aimait, qu'on n'entrait pas dans un jeu de séduction permanent si on était bien dans son couple.
Que si elle m'aimait vraiment, je ne serais pas la seconde, qu'elle n'hésiterait pas une seule seconde à revenir avec moi, qu'elle avait un choix à faire (chose qu'elle a fait, fatalement).
Je lui ai aussi dit qu'elle ne m'aimait pas vraiment, qu'elle avait juste besoin que je l'aime, besoin de cette petite part d'amour pour se sentir remplie à nouveau en plus de sa nana.
Je lui ai dit que je lui en voulais pour un tas de trucs aussi, choses que je n'avais jamais faite depuis la rupture.
J'ai finis par lui dire que je ne la bloquerais nulle part, que ça ne servirait à rien (pour l'avoir déjà fait, vraiment, c'est inutile, on peut toujours reprendre contact quand on le veut) mais que si elle reprenait contact avec moi, qu'elle réfléchisse bien avant de le faire ou que si elle le faisait et qu'elle était toujours en couple, je ne répondrais pas ou alors dans quelques années, quand je serais vraiment passé à autre chose.
Je lui ai aussi précisé qu'on ne disait pas "je ne sais pas si j'ai fait le bon choix" de manière assez répétée si on était bien dans son couple, que ça ne devait même pas lui effleurer l'esprit.
Je lui ai dit que je l'aimais, que j'avais fournis beaucoup d'effort pour qu'elle voit comme j'ai changé et que j'étais fière de ce que j'étais devenue, que j'étais déçue qu'elle ne nous laisse pas une seconde chance.

Là malheureusement, je ne vais pas avoir le choix que de la voir lors de mon déménagement, j'estime que ce n'est pas à moi d'assumer l'entièreté de la réfection de notre appartement que ce soit financièrement ou au niveau des travaux et elle trouve ça normal aussi.

Du coup je le vis comme une seconde rupture mais au mois je sais que ce n'est vraiment pas le moment et ce ne sera sûrement jamais le moment, il faut que je m'y fasse... C'est dur mais c'est comme ça.
#1306832
Moi je vois (c'est mon point de vue perso hein?) que tu as franchement tout fait, tout donné... J'aurais aimé avoir le même recul, la même lucidité et la même maturité. Je ne peux que te féliciter d'être ce que tu es, bravo!
Tu as une vue très claire de la situation et je suis admiratif.
J'ai eu une expérience similaire en beaucoup de points récemment, un retour d'une ex en couple mais qui m'avoue m'aimer. Il n'y a pas eu de relance depuis, je garde mes distances car je sais que j'ai changé (même si ça picote toujours parfois), que je ne veux plus de ce que l'on a vécu mais j'ai laissé quand même une porte ouverte car c'est une personne exceptionnelle. Si elle doit revenir et que tu es disponible pour l'accueillir, accepte la mais dans une nouvelle relation, avec une personne qui a fait des efforts pour changer comme toi tu l'as fait, bref dans une toute nouvelle relation. Et si elle ne revient pas, ben toi tu as fait ta part du job, tu es ressortie plus forte et elle restera dans son monde, SON monde qui ne t'appartient plus.
clover, SNSmok ont aimé ça
#1306834
Je rejoins Mike à 300% : tu as tout fait SNS, je pense que pas mal d'entre nous auraient aimé avoir la même lucidité que toi à un instant T.

Tu peux être fière de toi et tracer ta route avec la tête haute ! Pour le reste, tu verras bien en temps voulu.

Bravo !
SNSmok ont aimé ça
#1306838
MikeOne a écrit :
16 oct. 2019, 15:50
Moi je vois (c'est mon point de vue perso hein?) que tu as franchement tout fait, tout donné... J'aurais aimé avoir le même recul, la même lucidité et la même maturité. Je ne peux que te féliciter d'être ce que tu es, bravo!
Tu as une vue très claire de la situation et je suis admiratif.
J'ai eu une expérience similaire en beaucoup de points récemment, un retour d'une ex en couple mais qui m'avoue m'aimer. Il n'y a pas eu de relance depuis, je garde mes distances car je sais que j'ai changé (même si ça picote toujours parfois), que je ne veux plus de ce que l'on a vécu mais j'ai laissé quand même une porte ouverte car c'est une personne exceptionnelle. Si elle doit revenir et que tu es disponible pour l'accueillir, accepte la mais dans une nouvelle relation, avec une personne qui a fait des efforts pour changer comme toi tu l'as fait, bref dans une toute nouvelle relation. Et si elle ne revient pas, ben toi tu as fait ta part du job, tu es ressortie plus forte et elle restera dans son monde, SON monde qui ne t'appartient plus.
Merci pour ces compliments, vraiment... J'ai parfois l'impression de refaire en boucle les même conneries mais force est de constater que je supporte moins de choses de sa part, que je suis vraiment ma priorité et que j'ai vraiment besoin de me soigner de tout ça. Parce que bon, on parle pas d'1 mois de conneries dans ce genre mais bien 10 mois à supporter ses allers et venues.
C'est difficile mais oui, elle n'a absolument pas parcouru le chemin que j'ai fait, elle change mais très lentement et oui, une porte est toujours ouverte pour elle si elle décide de réellement me recontacter car comme toi, je trouve que c'est vraiment une belle personne mais qu'elle a encore beaucoup de boulot avant qu'on soit en phase.
Si ça se trouve ça n'arrivera jamais, mon psy m'a dit qu'il sentait qu'elle ne changerait jamais, qu'elle était totalement réfractaire à ça mais j'ai bien vu les efforts qu'elle essayait d'accomplir, il lui faudra du temps mais c'est son chemin, pas le mien. ^^
clover a écrit :Je rejoins Mike à 300% : tu as tout fait SNS, je pense que pas mal d'entre nous auraient aimé avoir la même lucidité que toi à un instant T.

Tu peux être fière de toi et tracer ta route avec la tête haute ! Pour le reste, tu verras bien en temps voulu.

Bravo !
Merci Clover, c'est super touchant aussi comme message. Je ne sais pas si c'est être lucide, ce que je sais c'est que je sentais mon équilibre totalement foutre le camp et que je ne veux pas retourner en dépression sévère, que je ne veux plus revenir en arrière sur ma maladie tellement j'ai fait de progrès en 6 mois de temps.

Je pars la tête haute en effet même si j'ai une pointe de regrée, comme chaque personne arrêtant sa reconquête je pense. Je verrais en temps voulu si on deviendra amies, si on se remettra ensemble ou si plus jamais nous ne nous reparlerons.

En tout cas, c'était quand même le truc le plus énorme de ma vie, c'est vraiment le choc émotionnel dont j'avais besoin pour entamer un véritable changement radical que ce soit au niveau de ma personnalité, de ce que je désir dans une relation de couple, pour affronter mes problèmes avec l'aide d'un psy et me dire que la vie est ce qu'elle est, aussi difficile soit-elle parfois.
#1307194
Hello hello,

Comment ça va par ici ?

De mon côté ça avance tout doucement, j'ai enfin finis ma thérapie et je suis en totale rémission. La seule chose qui pourrait me faire rechuter est un nouveau choc émotionnel selon mon psy. On va croiser les doigts pour que ça n'arrive pas lol :lol:
J'ai enfin acté dans ma tête que je ne la voulais plus dans ma vie, pas comme elle est maintenant (juste à l'opposée de la personne que j'ai connu) et que si amitié il devait y avoir un jour, elle se fera dans quelques années le temps de passer totalement à autre chose.

Le SR n'est absolument pas difficile, je ne ressens vraiment pas le besoin de la contacter, de l'entendre ou de la voir. Je trouverais ça beaucoup plus difficile de recevoir encore des textos ou trucs dans ce genre justement.

Je sors beaucoup, que ce soit en boite, au ciné, chez des amis ou autre. Alors ok, les pensées ne sont pas toujours focus sur l'instant présent mais plus je multiplie ces actes et plus il m'est facile de me changer les idées.
J'ai même recommencé à dormir la nuit, chose qui ne m'était plus arrivé depuis des mois et je mange plus que correctement.

Je me vois dans un futur solo mais ne me ferme pas la porte des possibilités quant à revivre une belle histoire d'amour avec une jolie demoiselle. Je sais que je plais encore alors autant en profiter pour continuer à prendre soin de moi physiquement et intérieurement pour retomber sur la bonne personne.
#1307299
Bonjour,

J'crois que je vais me servir de ce post comme d'un journal en fait, histoire de pouvoir expier un peu le bordel ambiant de ma tête.

Depuis samedi c'est la merde, genre vraiment, j'ai du mal à manger, dormir, je pense souvent - trop - à elle.
Je me dis que ce noel et ce nouvel an vont être pourris, que j'ai tout perdu, que je me sens seule.
Certaines phrases lors de notre dernier échange tournent en boucle... Comme le fait que je pense clairement qu'elle draguait cette meuf bien avant qu'elle prenne la décision réelle de partir, que c'est pour ça qu'elle avait changé son code d'accès téléphone, que c'est pour ça qu'elle ne voulait plus que je la touche.. Et bref, mon cerveau fait plein de petites corrélations comme ça entre "l'avant rupture" et ce qu'elle m'a dit.

Je sors presque plus en ce moment, je deviens ultra renfermée même quand mes potes décident de passer pour me changer les idées. Ça devient chiant !

Je m'en veut d'être encore tombé dans le panneau, je m'en veut d'avoir des sentiments pour elle, je m'en veut de pas savoir juste mettre tout ça de côté une fois pour toute, d'à chaque fois espérer quoi que ce soit alors que clairement, c'est devenue une conne.

J'ai toujours été ultra résiliente, je me suis toujours sortie de situations 100x pires qu'une rupture mais là, elle, ça, cette histoire, bordel de merde... Je crois que les 1an à prendre sur moi en permanence font ressortir toute la haine que j'éprouve pour elle, de la situation.

Je sais qu'il faut laisser le temps au temps mais ça me soûle profondément de revenir en arrière, recommencer pour qu'au final, elle revienne, je refasse la même connerie et que je doive recommencer ENCORE.
J'ai l'impression que toutes mes bonnes résolutions se barrent dès qu'elle me laisse de l'espoir... J'en peux plus.

Et puis cet appartement putain... NOTRE appartement... Je sature, j'ai envie de le brûler, tout me rappelle nos instants, tout me rappelle le mal qu'elle m'a fait, qu'elle continue de me faire.

J'ai commencé de la luminothérapie, je ne prends plus de médicaments, j'ai finis ma thérapie et je pense que même si je suis en rémission, la période va salement m'amocher.
#1307315
Certaines phrases lors de notre dernier échange tournent en boucle...Et bref, mon cerveau fait plein de petites corrélations comme ça entre "l'avant rupture" et ce qu'elle m'a dit.
Hello, je dirais que c'est normal malheureusement ce qui t'arrive. J'ai reçu un message avec des bisous, à bientôt, et des demandes de nouvelles hier soir... Et oui, ça pique quand on repart avec des suppositions, des projections qui ne servent finalement à rien. Cela ne change rien à la situation actuelle, elles vivent leur vie, ne sont pas avec nous maintenant, là. Alors j'aimerais te dire que tout ce que tu ressens est normal, mais doit être maîtrisé car tu te fais du mal, à toi, à ton corps, pour quelque chose qui ne t'appartient plus et (excuse-moi) peut-être ne t'appartiendra plus jamais. Moi j'essaie d'accepter ces émotions et passer au plus vite à un autre état, à être plus protecteur envers moi. C'est très difficile comme exercice mais c'est salvateur. Courage!
Je m'en veut d'être encore tombé dans le panneau, je m'en veut d'avoir des sentiments pour elle, je m'en veut de pas savoir juste mettre tout ça de côté une fois pour toute, d'à chaque fois espérer quoi que ce soit alors que clairement, c'est devenue une conne.
Alors dis-toi que c'est une erreur, il ne faut pas t'en vouloir, on en commet plein dans notre vie. Une de plus ou une de moins et franchement il y a pire comme erreur (moi je trouve que tu maîtrises quand même bien). Quand au fait que tu as des sentiments pour elle, c'est tout à fait normal, mais analyse bien ces sentiments... est-ce de l'amour ou simplement le manque de moments agréables avec une personne? Si tu penches vers la deuxième solution, alors profite de sortir avec tes potes, rencontre des gens le plus souvent possible et une autre te donnera sûrement d'autres moments agréables.
Moi j'essaie simplement de me convaincre (car oui, j'ai aussi des sentiments pour mon ex) que ce qu'on a vécu est vécu, elle a écrit une belle page dans ma vie et c'est à moi d'écrire la suite... sans elle. J'ai bien dit j'essaie, c'est un job quotidien de s'en persuader.
J'ai l'impression que toutes mes bonnes résolutions se barrent dès qu'elle me laisse de l'espoir... J'en peux plus.
C'est justement là le job quotidien, c'est juste une impression que tes bonnes résolutions se barre, une impression. Pas la réalité. Tu as tout fait, prends le comme acquis. Espoir? Dis-toi que l'espoir ne t'apportera rien de bon, ne vis pas dans l'attente de quelque chose. Si elle ou une autre se repointe, alors c'est tout bénef, mais ne fonctionne pas dans le sens de l'espoir et n'attends pas un résultat qui n'est qu'hypotétique et sur lequel tu n'as aucun contrôle (un petit peu de lâcher prise? ;) )
J'ai commencé de la luminothérapie, je ne prends plus de médicaments, j'ai finis ma thérapie et je pense que même si je suis en rémission, la période va salement m'amocher.
Mais non, la période ne va pas t'amocher, c'est tes idées et ton imaginaire qui peut le faire. Donc dès que tu identifies cette petite boucle qui nous fait tant souffrir, essaie de la briser en pensant que cela ne sert à rien, sauf à te faire souffrir TOI.
Moi je vois dans cette phrase juste le fait que tu es en train de VIVRE. Parfois il ne faut plus lutter, ne plus résister et laisser aller. La vie est bien faite, je suis sûr que tu t’apercevras très vite des belles choses qu'elle te donne mais que l'autre occulte par des sentiments faussés. Moi j'ai découvert de belles personnes en mes amis, je les vois d'un oeil différent maintenant et chaque petit moment agréable de mes journées, j'essaie de les amplifier au max pour dégager les mauvais. Je me répète, c'est dur, c'est long, mais on y arrive toujours...
#1307329
Coucou Mike,
Hello, je dirais que c'est normal malheureusement ce qui t'arrive. J'ai reçu un message avec des bisous, à bientôt, et des demandes de nouvelles hier soir... Et oui, ça pique quand on repart avec des suppositions, des projections qui ne servent finalement à rien. Cela ne change rien à la situation actuelle, elles vivent leur vie, ne sont pas avec nous maintenant, là. Alors j'aimerais te dire que tout ce que tu ressens est normal, mais doit être maîtrisé car tu te fais du mal, à toi, à ton corps, pour quelque chose qui ne t'appartient plus et (excuse-moi) peut-être ne t'appartiendra plus jamais. Moi j'essaie d'accepter ces émotions et passer au plus vite à un autre état, à être plus protecteur envers moi. C'est très difficile comme exercice mais c'est salvateur. Courage!
En effet, c'est un peu le serpent qui se mords la queue et mes schémas reviennent en force en cette fin d'année.
La différence avec la dernière fois c'est que je n'ai plus de travail, pas d'échappatoire pour penser à autre chose la journée. Je sais que j'ai prise la bonne décision, que je ne lui fais absolument plus confiance et que forcément, aucune histoire n'est possible ou ne sera jamais plus possible.
Alors dis-toi que c'est une erreur, il ne faut pas t'en vouloir, on en commet plein dans notre vie. Une de plus ou une de moins et franchement il y a pire comme erreur (moi je trouve que tu maîtrises quand même bien). Quand au fait que tu as des sentiments pour elle, c'est tout à fait normal, mais analyse bien ces sentiments... est-ce de l'amour ou simplement le manque de moments agréables avec une personne? Si tu penches vers la deuxième solution, alors profite de sortir avec tes potes, rencontre des gens le plus souvent possible et une autre te donnera sûrement d'autres moments agréables.
Moi j'essaie simplement de me convaincre (car oui, j'ai aussi des sentiments pour mon ex) que ce qu'on a vécu est vécu, elle a écrit une belle page dans ma vie et c'est à moi d'écrire la suite... sans elle. J'ai bien dit j'essaie, c'est un job quotidien de s'en persuader.
Je suis très dure avec moi-même, je le sais, mon psy me l'a répété pendant des mois mais j'ai du mal à devenir compréhensive sur ce sujet malheureusement... Quant au reste, ça va, je m'autorise maintenant à faire des erreurs et ne plus le ruminer en boucle ^^
Pour les sentiments, ils sont bien là, je n'ai plus de dépendance affective vis-à-vis d'elle et pourtant, c'était pas gagné à ce niveau :lol:
J'ai eu le temps de beaucoup réfléchir à ça et ouais... Ce ne sont que de purs sentiments que je tente de "contrôler".
Je sors beaucoup avec mes amis, j'en reçois aussi beaucoup et j'arrive à remplacer les moments d'affection que j'avais d'elle avec eux, ce ne sont pas les même mais ça me suffit pour le moment, le temps de cicatriser.
Mais non, la période ne va pas t'amocher, c'est tes idées et ton imaginaire qui peut le faire. Donc dès que tu identifies cette petite boucle qui nous fait tant souffrir, essaie de la briser en pensant que cela ne sert à rien, sauf à te faire souffrir TOI.
Moi je vois dans cette phrase juste le fait que tu es en train de VIVRE. Parfois il ne faut plus lutter, ne plus résister et laisser aller. La vie est bien faite, je suis sûr que tu t’apercevras très vite des belles choses qu'elle te donne mais que l'autre occulte par des sentiments faussés. Moi j'ai découvert de belles personnes en mes amis, je les vois d'un oeil différent maintenant et chaque petit moment agréable de mes journées, j'essaie de les amplifier au max pour dégager les mauvais. Je me répète, c'est dur, c'est long, mais on y arrive toujours..
Et c'est ce que je fais, j'ai du mal à en profiter en ce moment mais je laisse faire aussi, je sors quand même, moins mais je sors.
Je pense que j'accuse le coup des 1an à prendre sur moi, de ne pas être en colère contre elle, la situation et que du coup, je m'autorise à chialer tout ce que j'ai en moi depuis le temps.
C'est surtout difficile pour moi de me dire que je suis en "rechute", qu'il faut que j'accepte de tomber encore une fois pour être plus sereine après.
Comme j'ai passé la moitié de ma vie à combattre ma maladie, c'est dur, très dur de garder la tête haute et me dire que ce n'est qu'une période à passer pour continuer.
Le pire c'est que là je suis pas bien mais jeudi, quand je vais sortir en boite avec mes amis, je profiterais à fond des moments présents et que quand je serais vraiment pas bien, je vais regarder les photos et les vidéos pour sourire à nouveau en me disant que la vie n'est pas moche, loin de là, que ce sont ces instants qui comptent le plus.
#1307334
La différence avec la dernière fois c'est que je n'ai plus de travail, pas d'échappatoire pour penser à autre chose la journée
Permets-moi juste de rebondir là dessus, car moi aussi, après 15 ans d'une relation, une de mes ex m'a lâchée une semaine après que j'avais perdu mon job. Dis-toi que cela te libère temporairement du temps pour faire des choses que tu aimes et que tu n'as aucun contrôle sur ça. Le job, ça va, ça vient et ça viendra... c'est une occupation effectivement, qui nécessite de focuser sur autre chose que la nostalgie ou les souvenirs, ça a l'avantage d'apporter un confort financier qui permet lui d'améliorer aussi son état d'esprit mais quand il n'est pas au rendez-vous, il faut trouver temporairement autre chose.

J'aime beaucoup te lire... je vois que tu tiens le bon bout, tu as la bonne méthode et le bon esprit. Moi franchement, je crois que je n'ai plus rien à ajouter si ce n'est que tu dois être un peu plus indulgente envers toi, plus patiente aussi. Le temps est un allié et ne doit pas être un ennemi (dixit celui qui se rend compte aujourd'hui compte que cela ne fait que 3 mois que je suis séparé alors que j'ai l'impression que cela fait 1 année que j'essaie de me reconstruire :| ).
Profite, vis... le reste suivra
#1307341
J'aime beaucoup te lire... je vois que tu tiens le bon bout, tu as la bonne méthode et le bon esprit. Moi franchement, je crois que je n'ai plus rien à ajouter si ce n'est que tu dois être un peu plus indulgente envers toi, plus patiente aussi. Le temps est un allié et ne doit pas être un ennemi (dixit celui qui se rend compte aujourd'hui compte que cela ne fait que 3 mois que je suis séparé alors que j'ai l'impression que cela fait 1 année que j'essaie de me reconstruire :| ).
Profite, vis... le reste suivra
Marrant que tu dises ça parce que dans mes périodes "down", j'ai l'impression poisseuse de régresser méchamment et qu'à tout instant, je vais finir par retomber en dépression sévère, reparler à mon ex, tenter encore et toujours de faire en sorte qu'elle revienne.
Quand je suis un peu plus posée, comme aujourd'hui, je me dis que rien ne vaut que je lui reparle, elle ne mérite plus rien de ma part après tout ce que je lui ai donné et tout ce qu'elle m'a fait, qu'aussi douloureux que ce soit, j'ai une vie à mener, des rêves à atteindre, des besoins à satisfaire et que je ne ferais plus jamais la connerie d'être son médicament pour qu'elle puisse faire le deuil de quoi que ce soit.
#1307465
Bien le bonjour,

Ça fait deux jours que ça va un peu mieux, j'ai toujours des difficultés à m'endormir tôt et ne pas avoir d'angoisses le soir mais le matin, je n'en ai plus du tout en me réveillant et ça... C'est juste génial, c'est un énorme pas pour moi.
Ça va vous paraître con mais ça me permet de pouvoir traîner en pyjama sans culpabiliser, juste profiter tranquillement de la matinée si je n'ai rien à faire. Ça fait un bien fou ! Je n'avais jamais pu vivre ça avec la maladie et la dépression ^^
J'ai été faire du shopping hier avec ma mère, je suis sortie avec une amie manger une crêpe et j'ai eu un entretien d’embauche aussi qui semble assez concluant... De quoi remettre du baume au cœur.

J'ai l'impression d'avancer plus vite que la dernière fois que j'ai fait un SR quand même, mes phases hautes et basses se stabilisent un peu plus, le moral remonte plus facilement et je m'accroche toujours autant aux supers souvenirs que mes amis m'offrent en permanence.

Je redrague une petite nana aussi, qui me plaît depuis quelques mois mais que j'avais tendance à repousser parce que je ne me sentais pas l'âme de passer à autre chose et en soi, je ne suis pas encore prête mais elle connait mon histoire et à la patience de "m'attendre".
On est en contact régulier alors wait & see ^^
#1307902
Coucou tout le monde,

J'espère que ça va bien de vos côtés ! Du mien c'est toujours bowdel mon capitaine mais je fais avec, j'avance coûte que coûte et j'ai d'ailleurs trouvé un nouvel emploi qui débutera le 1er décembre.
Ce n'est qu'un CDD mais ça me convient, c'est toujours mieux que de ne rien faire, c'est une boite plutôt bien côté et ça me fait surtout de l'expérience en sachant que cette entreprise ne prends pas n'importe qui :)
Je suis soulagée même si je n'y croyais plus trop alors ce soir je vais fêter ça en boite avec des amis jusqu'à pas d'heure (avec modération, z'inquiétez pas, chuis pas fan de l'état dégueulasse en étant trop alcoolisée)

C'est un peu le merdier niveau finance et en plus internet est tombé en carafe depuis 3jrs... Je suis en deuil, je suis une geek et je ne peux même pas jouer pendant des heures bordel ! Un drame j'vous dis !! :lol:

Sinon côté cœur c'est toujours pas ça mais bon, ça ne fait que 1 mois que je ne lui parle plus (enfin je crois, je compte pas vraiment les jours) et forcément sans travail pour le moment pour me changer les idées et avancer plus facilement, c'est compliqué, vraiment très compliqué.
C'est bientôt son anniversaire et je ne compte pas la contacter, j'ai assez donné... Et puis c'est mon SR pour me reconstruire, passer à autre chose et vraiment lâcher prise par rapport à tout ça.
En revanche des amis m'ont invités à Noël en famille, je me sens un peu plus légère de me dire que je serais entourée de gens que j'aime, qui m'aime et que ce sera quelque chose de détendu même si je ne sais pas dans quel état je serais à ce moment-là (nostalgie ou pas ?)

Bref, tout doucement ça avance en ne lâchant rien même si j'avoue que je galère pratiquement tous les soirs en pleurant comme une madeleine en repensant à elle, à nous mais que voulez vous, va falloir du temps pour me libérer de cette histoire et puis l'appartement n'aide pas vraiment à ne pas y penser même en ayant changé la plupart des meubles non seulement de places mais aussi... les meubles en eux-même :roll:

Bref, ça me fait du bien d'écrire tout ça quand même alors je vais continuer à le faire en mode "journal" histoire que vous voyez un peu l'évolution et que je m'en rende compte aussi.
Puis parfois, ça m'évite de me dire "je vais la recontacter, c'est complètement con de plus lui parler" alors qu'en fait, ça l'est, c'est débile et douloureux :|
Elieza ont aimé ça
Plus personne ne m'attire

Hello Janysse, merci pour ta réponse tr&egr[…]

Encore un grand merci Myz pour ton message, je t'a[…]

Coucou Miu, merci pour ton message et ta douceur[…]

Mon histoire.

Ce soir je suis triste, mais je sens que j’a[…]

dans la souffrance

Bonsoir olice, J'en pense, que si tu pouvais l'ai[…]

Comment l'oublier ?

Merci Agathe, je sais que tu as raison ! Parfois […]

merci de rester sur ton sujet initial, puisque c'e[…]

Merci pour tes conseils. Je vais essayer de les ap[…]