Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1306108
Bonjour Cyril,

et désolée pour ce que tu traverses .

Pour autant je vais aller un peu à contre courant et je me permets de rebondir sur quelque chose
Cyril au soleil a écrit :
27 sept. 2019, 15:16
Elle vient se me dire qu'elle commence un travail mardi. Je suis content pour elle et j'ai envi de l'aider pour que ça se passe bien, déposer ou récupérer les enfants le soir. Je sais qu'elle a besoin. Je sais que vous me direz " qu'elle se débrouille, c'est ses choix"...
Cyril au soleil a écrit :
27 sept. 2019, 15:16
ça ne me gène pas de me rendre utile mais service minimal
On parle bien de tes enfants là ? :shock:
Vous envisagez quoi comme type de garde ?
Le temps que ce soit éventuellement acté de façon judiciaire , tu as l'intention de juste donner un coup de main ou passer un coup de fil de temps en temps ?
Tu sais sans doute que t'occuper de tes enfants en autonomie ce n'est pas lui rendre service à elle hein , c'est juste normal (et j'ai l'impression que ça a déjà été un gros point de désaccord dans votre couple) . Et qu'on ne "punit" pas cel i qui part en disant "j'en ferai le minimum avec les enfants,démerde toi "
A mon sens c'est la première question à régler ( par convention amiable sous seing privé,dans un premier temps , si nécessaire ) .
Par ailleurs, mais j'imagine que tu as déjà commencé à voir ça , ce n'est pas parce qu’elle décide de te quitter qu’elle n'aura pas le droit à une pension alimentaire (même en garde alternée) , voire à une prestation compensatoire ( car de fait ,j'imagine que vous aurez une différence de salaire très conséquente , et tu as aussi bien bénéficié , professionnellement notamment, en terme de gestion des enfants , du confort lié à sa non activité professionnelle - ce que tu expliques d'ailleurs dans ton post d'origine )

bon courage à toi
#1306110
Bonsoir Selmasultane,
Nous sommes au courant des points légaux.
Pour le reste tu as raison aussi. Le problème s'est que je suis parti de la maison. C'était plus gérable du tout. Elle m'a avoué avoir eu peur toute une nuit suite à un échange trop houleux. J'ai honte de ça. :oops:
Mais je ne supporte plus de faire comme si de rien n'était, assuré le quotidien, s'occuper des enfants, repas en famille... pendant qu'elle flirt a longueur de temps. Je peux m'occuper des enfants seul, mais pas avec elle, c'est trop me demandé pour l'instant. La situation est bancale bien sur car nous ne sommes plus un couple... et nous ne sommes pas séparé non plus.
#1306114
Et bien il me semble pourtant que vous êtes séparés, si .
Le besoin de souffler quelques jours je le comprends tout à fait, en revanche assez rapidement il va falloir prendre sur toi pour (re)trouver ta place auprès de tes enfants. En faisant abstraction du reste.
Et de ce que tu dis de votre vie , ça va être un apprentissage . Pour elle ( dont je trouve un peu facile de juger qu'elle a la part belle, le beurre et l'argent du beurre , qu'elle n'a qu'à se barrer etc...) comme pour toi.
#1306137
J'ai essayé... jai pris du temps pour moi et j'ai passé du temps avec mes enfants ce week-end. Pendant que madame partait se promener. Mais ça me rend fou. Je me fais des films, des scénarios.. .ou pas. Quand elle rentre je suis dans un état de tension extrême. Je suis reparti.
Cette semaine il va falloir que je rentre pour les enfants, je le sais bien. Il y aura le karaté mercredi et vendredi soir. Mon fils en fait aussi. Il faudra que je fasse la nounou pendant ce temps là. J'ai beau prendre sur moi, prendre du recul, mais c'est beaucoup demandé.
J'ai jamais souffert comme ça, mélange d'espoir, de haine, d'amour, de peur, de résignation aussi... je vis mon pire cauchemard. :(
J'ai craqué devant mon fils, j'ai pleuré avec lui. Je ne suis même plus le pilier que je devrais être.
par patachou
#1306140
Bonjour Cyril, et aux intervenant(e)s de ce fil.

Autant, je considère effectivement que la situation est plus confortable pour elle que pour toi, peut-être pas de façon aussi radicale que je peux le laisser paraître (car avouons-le, chacun d'entre vous va devoir faire avec son lot de difficultés, de tristesse, pour des raisons différentes et des responsabilités différentes), autant, je pense que tu ne peux pas dire ça :
Il faudra que je fasse la nounou pendant ce temps là.
Car il ne me semble pas qu'il soit plus question de faire la nounou pour tes gosses, que d'en être simplement le père. Certes, tu as appris entre temps que ta femme s'était rapprochée du prof de karaté, mais la situation n'est ni plus ni moins la même que lorsque tu l'ignorais : ces enfants ont une mère et un père, pas deux nounous en puissance. Là aussi, il me semble que c'est le principe de la parentalité, et cette remarque fait un peu écho à ce qu'il m'avait semblé s'être joué entre ta femme et toi. Non seulement, elle n'est pas qu'une mère, elle est une femme entière. Et jouer son rôle de mère n'est pas une "basse besogne", ou moins important que de ramener de quoi faire vivre le foyer, ce n'est pas "faire la nounou" avec tout ce qu'on entrevoit de péjoratif dans cette tournure. C'était un choix que vous aviez pris à 2 (j'espère). Il n'est pas plus péjoratif de jouer ton rôle de père, il me semble.

Je te demande pardon de te dire les choses ainsi, car je sais pertinemment à quel point ta douleur est immense. Mais il est vrai que cette toute petite phrase qui n'a l'air de rien mérite que tu y réfléchisses malgré tout dans ce contexte, de mon point de vue strictement personnel.

Pour autant, je te souhaite toujours beaucoup de courage et de t'accrocher dans cette difficile épreuve.
#1306142
Merci Patachou, me faire remettre les pendules à l'heure me fait du bien aussi.
C'est aussi pour ça que j'ai du mal à rester à la maison car je sais que je vrille complètement dans mes propos. C'est la galère pour tout le monde.
#1306143
En complément, ce mode de vie était un choix commun, confortable pour tout le monde. Et qui devait dans tous les cas prendre fin. C'était prévu pour elle de reprendre une activité, et moi je voyais déjà une nouvelle dynamique pour nous, un autre rythme de vie, plus d'engagement de ma part. Plus d'épanouissement pour elle. J'avais hâte finalement que ça change un peu car je n'étais pas forcément à l'aise avec tout ça.
Mais pas à ce point là.
#1306147
Bonjour Cyril,

je compatis à ta douleur, car il n'est jamais facile d'être quitté et qui plus est de voir s'écrouler ce qu'on croyait être un équilibre familial pérenne .
Pour autant le vocabulaire que tu emploies est très très révélateur , ce "faire la nounou" que souligne Patachou, ces notions de "service minimum" et de "donner un coup de main" continuent à me faire bondir.

J'ai moi même quitté mon mari (pour quelqu'un d'autre) il y a presque trois ans ; Dieu merci je n'avais jamais arrêté de travailler pendant notre vie commune, mais il semblait acquis (puisque son salaire mensuel était à un moment 4 fois supérieur au mien ) que je porte toute la charge mentale de la gestion familiale. Et je me suis épuisée dans des batailles pour changer ça.
Quand je l'ai quitté , nos situations professionnelles venaient de se rééquilibrer ; et il m'a dit lui aussi un truc du style " je voyais déjà une nouvelle dynamique pour nous, un autre rythme de vie, plus d'engagement de ma part" ; et bien c'était trop tard . Pas par revanche, mais parce que je m'étais épuisée pendant ces 10 ans de mariage . Et non on n'attend pas 10 ans pour veiller à l'épanouissement de son conjoint.

On n'attend pas en "ayant hâte" que les choses changent ; on agit pour qu'elles changent.

Ce qui est fait est fait , et il ne s'agit pas de t'incriminer ; mais peut être de te faire voir les choses de son point de vue .
En revanche tu peux essayer de changer de mentalité en ce qui concerne ta relation à tes enfants , il est toujours temps.

bon courage
par blur
#1306148
Bonjour,

Je rebondis par rapport à ce qui vient d'être dit précédemment et j'y apporterai un petit bémol :

autant il s'agit certes de reconnaitre à ton épouse son statut de mère mais également de femme, et il est constructif pour ta propre avancée de pointer du doigt certains manquements que tu as pu commettre , autant il me semble qu'il y a un vrai deficit de communication de la part de ton épouse, et la responsabilité première de chacun est le respect dû à l'autre , toi vis à vis d'elle, mais aussi elle vis à vis de toi et les lignes doivent bouger des deux côtés.

--) donc certes il est de ton role de partager les tâches et t'occuper, avec elle, de vos enfants, autant je dis non s'il s'agit pendant ce temps pour elle d'aller flirter comme tu l'indiques.

En adultes, discutez ensemble de la manière d'organiser votre séparation juridiquement et posez vos règles dans ce respect mutuel.
#1306152
blur a écrit :
30 sept. 2019, 13:36
--) donc certes il est de ton role de partager les tâches et t'occuper, avec elle, de vos enfants, autant je dis non s'il s'agit pendant ce temps pour elle d'aller flirter comme tu l'indiques.
Quitte à me faire "l'avocat du diable" , je ne suis pas d'accord avec ça (enfin pas d'accord à terme, parce que là la situation est récente) ; à terme donc, en cas de garde alternée par exemple, madame n'a aucun compte à rendre sur la façon dont elle occupe son temps ; et le temps qu'un père passe à occuper de ses enfants ne doit pas être sous condition (du genre Ok si c'est pour que tu ailles bosser mais c'est tout)
blur a écrit :
30 sept. 2019, 13:36
En adultes, discutez ensemble de la manière d'organiser votre séparation juridiquement et posez vos règles dans ce respect mutuel.
En revanche, je ne peux que surenchérir ; la question de l'organisation à adopter doit absolument être formalisée , et ce sans attendre que la procédure soit terminée (car même un consentement mutuel "nouvelle formule" , sans validation judiciaire, ça prend du temps) . Justement pour éviter ces petits marchandages, tellement source de rancœur.
par blur
#1306155
"à terme donc, en cas de garde alternée par exemple, madame n'a aucun compte à rendre ...."

On est bien d'accord, à terme...

En l'occurrence, sauf erreur de ma part, ce n'est pas la situation présente, et tant qu'ils vivent sous le même toit (qu'ils choisissent l'un ou l'autre de vivre encore sous le même toit, pour raisons x ou y) , un minimum de respect s'impose , ne serait ce que pour préparer le futur.
#1306160
effectivement, il faut du respect (le plus difficile étant de s'accorder ce que recouvre le respect .... pas sûre que la présence , même tacite, d'un "next" satisfasse la notion de respect de celui qui se fait quitter pour un autre )
#1306162
Blur et SelmaSultane,
Je crois que vous mettez le doigt sur le fond de nos problèmes, enfin les miens maintenant en l’occurrence.
Nous sommes arrivés aussi au constat d'un manque de communication. Chacun ruminait ses problèmes dans son coin, pas sur les mêmes sujet, mais le résultat est le même!
SelmaSultane, je retrouve beaucoup de point commun avec ton expérience. La différence je pense est que j'ai essayé de faire changer les choses depuis longtemps, je poussais madame à faire des activité, rencontré du monde, faire garder les enfants pour qu'elle est du temps pour elle, mais j'étais toujours à coté de la plaque finalement. J'avais bien perçu un mal être, le sien, le mien, mais j'ai pas su l'identifier correctement. J'aurais du demandé tout simplement! je l'ai fais mais trop tard. Grosse remise en cause pour moi.
C'est la fin d'une période, notre histoire continuera car étant parents, nos enfants nous maintiendrons en contact.
J'essais de garder en tête, de m’imprégner de vos commentaires pour gérer la suite le plus sereinement possible. Merci pour ça en tout cas.
#1306252
Je suis revenu chez moi. Pour les enfants, pour assurer mon rôle de père. Je prend sur moi, je fais abstractions de tout. Mais je vais repartir.

Les enfants me racontent tout, pourtant je demande rien, je ne veux pas qu'ils soient impactés, la maman leur demande de rien dire à papa, de ne pas dire que le prof passe prendre le café... chez moi p..tain! Aucun respect, aucunes limites, aucunes valeurs. Pour elle comme pour lui.
2 nuits que je ne dors pas, je suis nul au taf. Limite dangereux. Me reste quelque nuit en loc. Je vais m'en servir.
P'tain de période de m...rde.
par octavio
#1306256
Bonjour Cyril,

j'ai aussi connu cette phase aigüe de la rupture, ou tout est incompréhension et ou on ne sait pas vraiment quoi faire, comment se comporter. Je pense que le mieux est de partir de la maison et organiser rapidement la garde des enfants. Dans mon cas, pour avoir essayé de rester à la maison en espérant, sans me l’avouer, que les choses pouvaient s’arranger, ça a été le pire pour moi Evite tout contact avec elle, et ne cherche pas à comprendre ou à analyser son comportement. C’est un moment difficile c’est clair, mais tu vas y arriver. Tu as des amis intimes avec qui parler? Moi ça m’a fait beaucoup de bien de me sentir entouré dans ce moment. Le sport et la méditation m’ont aussi beaucoup aidé à gérer et mieux accepter mes émotions.

Courage à toi,
Cyril au soleil ont aimé ça
#1306257
Merci Octavio, pas vraiment d'amis ici, mes proches sont à 10000km, on a perdu un peu contact. Je m'étais renfermé sur mon foyer...bref... me reste le sport, je cours je cours je cours! Avec le manque d'appétit j'ai perdu presque 10kg, je retrouve des muscles!lol!
Au moins un bon côté.
Merci pour tes encouragements. Ces quelques mots me donnent une bouffée d'air...
par stewart7
#1306270
Salut Cyril, j'ai traversé cette période difficile moi aussi il y a quelques années avec la mère de mon fils
La perte de poids.. les milliers de questions etc etc
Crois en mon expérience, il ne faut pas chercher à comprendre l'incompréhensible...!!
Même 7 ans après notre divorce maintenant que l'eau à coulé sous les ponts et il y a certaines choses que mon ex femme n'arrivent toujours pas à expliqué elle même et on en rigole parfois
Mais ils nous à fallu énormément de temps pour tourner la page , ça peut paraître Fou mais elle me soutient dans ma nouvelle rupture actuelle
Protège toi et sois fort pour tes enfants
Je te souhaite plein de courage
Cyril au soleil ont aimé ça
#1306272
Bonjour Cyril,

je compatis vraiment.
c'est difficile à croire quand on est au fond du trou, mais vraiment la roue tourne, rien n'est figé dans le temps.
Comme évoqué ci dessus, c'est moi qui ai "tenu le rôle" de ta femme il y a presque 3 ans ; mon ex mari était au fond du trou vraiment, et je n'en étais pas fière, j'essayais d'être "correcte" mais quoi que je fasse, la réalité était celle là : je le quittais, il avait la sensation que sa vie s'écroulait et j'"avais" quelqu'un d'autre .
J'étais mal de le voir mal, mais il ne m'était pas possible de lui dire que j'allais revenir pour qu'il aille mieux, tu vois.

Puis il a remonté la pente et 9-10 mois après il a rencontré quelqu'un , avec qui il est resté 18 mois ; ensuite c'est moi qui ai rompu avec le "next" et qui ai été au fond du trou (karma ! et coucou le forum :mrgreen: ) et il y a qqs mois il a rompu lui aussi et a eu un coup de moins bien.
Aussi difficile à croire que ce soit , nous avons été là l'un pour l'autre à chacun de nos coups de déprime respectifs. Et nous nous sommes toujours très bien accordés en ce qui concerne notre fille.

En ce qui te concerne , j'insiste vraiment sur le fait de formaliser un arrangement entre vous dès que possible ; je sais que ce n'est pas facile dans la période de "cohabitation forcée " .
Chez nous elle avait duré 4 mois je crois, avant que je trouve un appart et déménage ; dans ce laps de temps , les week ends, il partait chez ses amis ou je partais , on passait des vacances séparées, bref on essayait de passer le moins de temps possible sous le même toit. Durant cette période j'ai également rédigé une convention amiable (on a signé le divorce presque 2 ans plus tard, pour des raisons "pratiques" longues à expliquer, donc il était indispensable à mon sens de tout mettre noir sur blanc dans l'intervalle , les modalités de garde mais y compris le qui paye quoi ,etc... Mon ex mari a tiqué sur le coup, mais cela a grandement apaisé nos rapports par la suite, car ça évitait de remettre le moindre sujet d'impôt, de meubles ou etc.. toutes les semaines sur le tapis .

Tu peux "assurer ton rôle de père" ailleurs que dans la maison familiale, après je ne sais pas ce qu'il vous est possible à l'un ou à l'autre en termes financier ou de location pérenne, à étudier.
En outre, il y a un côté "apaisant" je trouve à s'attacher aux questions pratiques.

Bon courage
Cyril au soleil ont aimé ça
#1306292
Vraiment merci pour ce soutien et ces encouragements. Ton point de vue Selma est vraiment précieux dans mon cas, merci encore de le partager.
Merci aussi Stewart pour tes conseils.
J'essais de formaliser mais madame veut toujours faire autrement. Y'a rien qui avance. Ça me rend nerveux. Encore une prise de bec ce soir avant de partir.
Heureusement que vos messages me permettent de prendre un peu de recul,merci
#1306758
Un peu plus d'une semaine que je suis revenu. L'impression que ça fait plutôt 1 mois! L'élasticité du temps prend tout son sens, un peu plus d1 mois depuis la rupture et l'impression d'avoir pris 10ans dans la tronche...!
J'ai réintégré la chambre, madame s'est installé dans celle de passage,avec ses cartons. Depuis les enfants dorment mieux,moi aussi...elle,peu m'importe.
Je me suis fait secouer ce qui m'a permis d'adopter un autre point de vue. J'ai fait des erreur, mais rien qui mérite de tout foutre en l'air finalement, je suis donc "énervé" en permanence. Pour la bonne cause,pour tenir et avancer. Plus de discutions légères, que du fonctionnel. Et cette question récurrente: tu pars quand !
En attendant je passe du temps et m'occupe de mes enfants et de la maison. Elle m'accuse même de "jouer" les papa formidable maintenant. Ça ne devrait pas me toucher. Je m'accroche à ce que je peux ! Elle ses "amis", moi mes gosses.
Elle vrille complètement. Et ça m'aide bien finalement. Me reste juste du dégoût quand je la vois.
Je sais que ce n'est pas politiquement correcte, mais cette tension me fait tenir, plus de haut et bas, plus d'espoir, plus d'analyse.
Et ça avance!
Par contre j'ai flingué mes kalenji à force de courir :lol:
JRME 2018 - le nouveau forum

... Coucou Math', Es-tu toujours pré[…]

Mon histoire.

Bonsoir Léa, Quelle stratégie de p[…]

Mon histoire

Notre histoire de couple est fini... Mais nous avo[…]

Présentation Cédric

Bonjour, Moi c'est Cédric, j'ai 32 ans et[…]

Bonjour Blur, Merci pour ton retour :) Et bien[…]

Oui je me doute Le truc c'est qu'en réalit[…]

super idée merci ! ce soir je vais m octro[…]

une rupture qui fait mal

Hello, Pour le coup, oui, elle aurait dû d'[…]