Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1305818
Bonsoir à toutes et tous

Lui et moi c'était "évident", tout-le-monde était d'accord là-dessus: nos familles, nos amis et puis, le plus important: c'était évident pour nous!

Je vais essayer de faire bref, mais je veux aussi pouvoir vous expliquer mon histoire pour que vous puissiez bien mesurer mon désarroi et mon incompréhension.. Merci déjà de me lire!

On a 37 ans tous les deux, on se connait depuis presque toujours de loin, on fréquente les même milieux, les même personnes,.. Il y une dizaine d'années on a vécu notre première grande et "vraie" rupture après des relations longues presqu'en même temps.. On a commencé à se rapprocher à ce moment-là

Il y a à peu près 7 ans, notre amitié est devenue plus franche, on a commencé à se voir plus souvent, à faire des tas de choses ensembles,.. Bref on peut dire qu'on était de vrais meilleurs potes!

Notre relation d'amitié était pleine de rires, de voyages, d'échanges, de complicités, et tous nos proches nous disaient "mais c'est pour quand vous deux?!?"

J'avoue on en avait parlé quelque fois, mais j'étais jamais prête, j'avais trop peur de gâcher notre belle amitié et puis j'étais hyper confortable à cette place de "meilleure amie"

Les années qui ont suivies, elles se sont passées comme les précédentes, dans le respect de nos relations mutuelles, toujours!Dans le bonheur quand on pouvait passer du temps ensemble, et présent l'un pour l'autre dans les beaux et les moins beaux moments

En janvier dernier je suis sortie d'une relation "sale": 3 ans avec un manipulateur, je vous passe les détails, mais le quitter a été une vraie libération! Même si j'en suis sortie bien cassée moralement..

Évidemment, "il" était présent pour me soutenir.. Et puis un soir, en avril dernier, après une enième soirée tous les deux, il s'est passé quelque chose: on a toujours eu l'habitude de se serrer fort au moment de se dire aurevoir et ce soir là en le quittant, au moment du calin de aurevoir, j'ai senti que tout mon être vacillait, il y a bien eu cette petite voix qui me disait "nononon" mais j'ai senti une énorme explosion de 100000 "sentiments" dans mon coeur et j'ai su: c'était lui.... On est resté comme ça à se serrer fort pendant un moment et puis on s'est regardé, et je pense que je savais qu'il avait ressenti la même chose que moi au même moment, mais le rationnel reprenait le dessus et je me disais que c'était n'importe quoi, et il est parti en revenant pour un dernier câlin, en repartant, en revenant..

Bref! On avait 15 ans!

2 minutes aprés son départ il m'envoi un message "je suis pas certain que je dois te le dire, mais est-ce que toi aussi tu as senti ce truc de fou au moment où on se serrait dans les bras?"

Voilà voilà..

S'en est suivi une petite semaine de pour parler, à se dire qu'on s'aime d'amour mais.. Mais! Et si ça fonctionnait pas, et si j'étais pas bien réparée de mon ex, et si et si et si.. Mais c'était trop fort! Fallait qu'on tente le coup!

On a bien fait! Les 4 mois qui on suivi on été fou, dingue, magique! Franchement les 3 premières semaines j'en pleurais de joie.. C'est dire.. On a très vite eu des projets! Il parlait mariage, on cherchait un appart pour emménager ensemble, on est parti en vacances en juillet et tout était PAR-FAIT! Fallait voir les étoiles dans les yeux de nos Mamans et de nos proches... On était beaux et on respirait le simple et évident bonheur.. C'était "nous" comme ça avait toujours été, mais en mieux!!! La chance quoi...

SAUF QUE (je ne suis pas sur ce forum par hasard..) il y a tout juste un mois, alors que tout allait parfaitement bien, on s'est retrouvé un dimanche soir, je pensais qu'on allait se faire une soirée en amoureux.. Au lieu de ça il a débarqué un peu mal à l'aise (très léger) il m'a dit "je t'aime et tu le sais! T'es tout pour moi! T'es tout ce que j'ai toujours voulu.. Mais je veux plus être un couple.. J'ai besoin de temps pour moi"

Heeeuuu... Pas besoin de vous expliquer en détails à quel point je suis tombée de TRÈS haut! Je me suis effondrée.. C'était trop soudain, trop irrationnel, ça n'avait aucuns sens et puis sa justification de cette décision radicale était surement pas une excuse valable (selon moi)

La semaine qui a suivie a été un enfer pour moi, j'étais en petits morceaux.. Il m'envoyait quelques messages, j'avais le sentiment que c'était de la vulgaire politesse et je sentais qu'il creusait un vrai fossé entre nous.. Je comprenais rien.. Je comprenais pas!

On s'est revu le samedi suivant.. Il a voulu me voir pour me confirmer sa décision et acter officiellement notre rupture..

J'ai pas compris, j'ai cru mourir, personne a compris d'ailleurs.. Il m'avait attendue pendant des années pour se tirer comme ça? Du jour au lendemain? Sans même tenter quelque chose?

Et nous voilà ce soir, 3 semaines que je ne l'ai plus vu, 8 jours sans un seul message.. Début de semaine dernière j'ai décidé de tout tenter pour me reprendre en main et je vous promets que je bosse dur pour ça..

Mais l'incompréhension reste.. Je peux pas croire qu'il en soit là et que je lui manque pas un minimum et qu'il puisse rester dans ce silence et cette distance qui n'a jamais existé depuis qu'on est amis... Et puis quoi? Se perdre pour 4 mois d'amour? Tout ça pour ça?

Alors voilà, je serais heureuse de pouvoir avoir vos avis, votre soutien, je sais que parler fait partie du processus de deuil que je suis loin d'être en mesure d'accepter de faire.. Je veux et je peux pas croire! Je veux et je peux pas renoncer à lui, à nous! C'est juste impossible..

Merci pour celles et ceux qui m'auront lu et belle fin de soirée/nuit
#1305828
Bonjour,

Je suis désolée pour ce qui t’arrive, c’est triste.

Je ne trouverai sans doute rien à dire pour t’aider car lui seul pourrait t’apporter du baume au cœur, mais ça, tu le sais déjà.

Il m’arrive parfois de lire des histoires et de ne rien trouver à dire car il n’y a pas de solution à tout, malheureusement.

Ton histoire commence sans doute à 15 ans comme tu le précises, mais cela appartient au passé. Vous avez 37 ans aujourd’hui et les sentiments peuvent avoir évolué car l’amour est qqchose de vivant: il naît, il peut grandir et/ou s’éteindre au fil du temps.

Je n’ai pas saisi si vous aviez des projets de vie ensemble. A 37 ans, on se pose certaines questions me semble-t-il, aviez-vous des discussions sur la direction de votre relation?

Je me suis peut-être noyée entre les deux époques de votre relation. J’essaie juste de comprendre si avant la rupture il envisageait de construire qqchose avec toi.

Désolée si je ne t’ai pas aidée, courage en tout cas.
#1305830
J’ai relu, vous aviez comme projets de vivre ensemble et de vous marier. Or s’investissait-il dans ces projets? On a beau dire, seuls les actes comptent. A-t-il cherché l’appartement?

Parfois, on entend de belles paroles, celles dont on a toujours rêvé. Mais ces paroles doivent être accompagnées d’actions concrètes.

Peut-être a-t-il eu peur?
#1305837
Bonjour Leek ,
Et désolée pour toi , ça doit être très dur .

J'aimerais juste revenir sur un point qui me frappe dans ton temoignage, c'est l'aspect miroir narcissique. Tu dis à plusieurs reprises que votre entourage, vos mères étaient contentes , que vous étiez " beaux" , ce n'est pas anodin je trouve .
Disons qu'à mon sens , le " coup de foudre" , la rapidité , l'aspect " pansement narcissique " sont des choses qui empêchent parfois de voir la relation telle qu'elle est , de travailler à la construire réellement. Une sorte d'illusion à deux ...un temps, jusqu'à ce qu'un des deux ne " marche plus" dans le conte de fée .

Par ailleurs, si une telle évidence il y avait, pourquoi avoir attendu presque 10 ans ? ( vraie question, et probablement, vraies raisons).

Je ne veux pas en rajouter à ta peine dont je conçois bien qu'elle est immense. Mais peut être te donner quelques pistes de réflexion quand tu sortiras du temps de l'émotion.

Bon courage à toi
#1305840
Bonjour @eva @selmasultane

Je vous remercie pour vos récations, ça me fait du bien de lire d'autres avis que ceux que je peux entendre autour de moi..

Effectivement, on avait des projets d'emménagement ensemble, on s'y est sérieusement mis au retour de vacances mi-juillet, on a passé qqs appels pour des visites (lui, en fait) mais soit déjà pris, soit ne correspondait pas, mais ce n'était pas si grave, on en avait discuté et garder nos apparts respectifs et faire les trajets ne le gênait pas plus que moi..

Après c'est vrai que tout est allé très vite.. Peut-être trop pour lui?

Ce qu'il disait c'est "Enfin tu es là! Je t'ai attendu toute ma vie! On a pas de temps à perdre"

C'était son énergie, autant que la mienne, je n'ai pas rêvé tout ça..

C'est quelqu'un de bien, de juste (même si son attitude aujourd'hui me pousse à imaginer le contraire), il a toujours été respectueux dans ses précédentes relations, et je sais de quoi je parle, en tant que "meilleure pote" j'étais au premier rang.. Par contre c'est vrai que je lui "reprochais" souvent de ne pas vouloir/pouvoir s'engager, il gardait toujours une certaine distance dans ses relations, pas de vrais engagements, rare sont ceux dans son cercle d'amis à avoir eu la chance de faire la connaissance de ses exs, même quand il restait en couple plusieurs mois, il est absolument et catégoriquement contre l'idée d'avoir un enfant (ça ne regarde que lui, on est d'accord), et dés que la demoiselle demandait plus, il prenait la fuite..

Alors vous allez me dire: eureka! Tu as mis le doigt sur quelque chose!

Mais j'ai du mal à croire qu'il n'ai pas agis avec moi en toute connaissance de cause, c'est quelqu'un de réflechit qui ne prends aucune décision à la légère.. En plus, on en avait discuté avant de se mettre ensemble, il savait d'où je venais (précédente relation catastrophique), il savait que j'étais prête à prendre tout le temps qu'il fallait..

D'autant que je n'exigeais rien, je lui mettais pas de pression vu que je m'en mettais pas non plus, enfin vous voyez? Les choses étaient simples et saines, au final notre histoire d'amour était une suite logique, on gardait cette relation privilégiée crée au fil des années de notre amitié, mais avec en bonus tout ces trucs de couple absolument top! D'autant que ça "collait" à tous les niveaux!

On savait tous les deux qu'on avait pas le droit de mettre notre relation (amicale/amoureuse) en danger!

Ici rien n'a de sens, il est censé s'être engagé avec moi en sachant qu'en cas d'echec on brisait des années d'une belle amitié.. Et il a pris cette décision sans m'en parler, sans tenter de trouver des "arrangements", j'ai eu aucune marge de manoeuvre, simplement accepter et subir

La dernière fois que je l'ai vu je lui ai demandé si il se rendait compte qu'il était entrain de me faire exactement ce qu'il avait fait les dernières années avec ses différentes relations, sauf que forcément, vu notre passé commun, les conséquences allaient être vraiment douloureuses, il m'a répondu de ne pas me comparer, que ça n'avait rien avoir, qu'il était lui-même détruit de réaliser que "même et surtout" avec moi il était pas capable d'être un couple..

Depuis une petite semaine j'essaye de faire de mon mieux pour me remettre sur pieds, pour avancer sans lui, et c'est une fameuse epreuve vu la place qu'il avait dans ma vie avant cette histoire, il manque à ma vie, mon ami me manque, mon amoureux me manque.. J'essaye de me faire violence pour accepter que c'est comme ça: plus jamais de nous! Et puis l'incompréhension reprend le dessus, comme hier quand j'ai posté ce message sur ce forum: comment il fait pour que je ne lui manque pas? Ça ne colle pas, l'homme (ami) que je connais depuis années avec moi, l'homme (amoureux) avec qui j'ai vécu ces minuscules et merveilleux 4 mois de relation, son attitude aujourd'hui ne colle pas avec l'homme que je connais.. Et je veux pas rentrer dans le délire de déformer qui il est, je le connais!

Pour te répondre Selmasultane, la raison pour laquelle il a fallu attendre 10 ans: c'est moi! J'étais soit en relation avec un autre homme, soit j'avais peur que ça ne fonctionne pas et qu'on en arrive à ce qui arrive aujourd'hui.. Alors oui "on crée ce qu'on craint" mais très honnêtement, tout se passait parfaitement bien, comme j'écrivais plus haut, il n'y avait aucune pression, c'était juste et simplement une douce et magique évidence, pour nous autant que pour notre entourage

Aujourd'hui je me sens bloquée sur un chemin que je n'ai pas choisi, forcément, je ne suis pas à l'origine de cette situation, je dis pas que sa place est + confortable, j'essaye juste de comprendre ce qui lui a pris, ce qu'il s'est passé dans sa tête pour qu'il en arrive à quelque d'aussi extrême et violent

Et de fait, j'ai l'impression qu'il est le seul à avoir la réponse, sauf que nos derniers echanges il disait et répetait qu'il était désolé, qu'il n'avait pas d'autres explications que "besoin de temps pour moi"

"Laisse-moi aller dans le mur" m'a t'il dit...

J'ai encore beaucoup écris, je vous remercie sincèrement de prendre le temps de me lire.. Écrire ici ça a quelque chose de thérapeutique.. Merci!
#1305843
Coucou Leek,

Tu as bien raison de mettre des mots sur tes maux.

Un truc me frappe à la lecture de ton dernier écrit: le fait qu’il ne veut pas d’enfant. Tu dis qu’il est catégorique sur ce point. Ok. Et toi? Je ne sais pas si tu espérais le faire changer d’avis, mais il se peut qu’il n’ait pas voulu te faire perdre de temps.

Tu parles beaucoup de votre amitié. Ce qui est fait est fait. Vous avez pris ensemble le « risque » d’abîmer votre amitié. Quant au fait qu’il ne redevienne pas ton ami dans l’immédiat, qu’il disparaisse complètement, je crois que c’est sain et respectueux car tu as besoin de distance pour accepter et digérer les choses. Le voir en tant qu’ami ne t’aidera pas. Je te confie même que je ne sais pas comment font ceux qui restent amis avec leurs exs, il faut vraiment être détaché pour considérer l’autre comme un ami après qu’il a été un amoureux, une moitié du couple.

Penses-tu avoir été un peu dépendante de lui ou bien es-tu indépendante? En dehors de lui, as-tu des amis proches? J’essaie d’explorer une autre piste de réflexion même si cela ne t’aide pas, ça permet de comprendre peut-être certaines choses.
#1305845
Leek a écrit :
22 sept. 2019, 16:55
Je vous remercie pour vos récations, ça me fait du bien de lire d'autres avis que ceux que je peux entendre autour de moi..
de rien Leek, face à l'incompréhensible et au choc, il ne faut pas hésiter à verbaliser, extérioriser ;)
Leek a écrit :
22 sept. 2019, 16:55
Ce qu'il disait c'est "Enfin tu es là! Je t'ai attendu toute ma vie! On a pas de temps à perdre"
Leek a écrit :
22 sept. 2019, 16:55
il gardait toujours une certaine distance dans ses relations, pas de vrais engagements/et dés que la demoiselle demandait plus, il prenait la fuite..
Alors tout d'abord, il ne t'a pas "attendue toute sa vie", tu étais là en fait, vous vous connaissez depuis 10 ans.
Par ailleurs , je pense sincèrement (et j'ai eu malheureusement l'occasion d'y réfléchir :mrgreen: )que les paroles, même (et surtout ?) si lyriques ne sont qu'un très très peu fiable indicateur de ce qu'une relation va être , par rapport à l'attitude de quelqu'un en couple les années qui ont précédé .
Il est toujours tentant (et profondément flatteur) de croire qu'avec soi , ça va être différent , (surtout que l'autre le dit avec autant de force et de panache) , mais c'est malheureusement peu probable ( possible sans doute, car les gens évoluent mais malgré tout peu probable)
Leek a écrit :
22 sept. 2019, 16:55
C'était son énergie, autant que la mienne, je n'ai pas rêvé tout ça..
absolument, et si je parle d'illusion , c'est une illusion entretenue à deux . Il y a fort à parier d'ailleurs que s'il parlait autant, s'il faisait autant de déclarations, c’est qu'il souhaitait très très fort y croire ( à 37 ans j'imagine qu'il avait envie de "trouver la bonne" )

ce qu'il confirme lui même quand il dit qu'il "était lui-même détruit de réaliser que "même et surtout" avec moi il était pas capable d'être un couple.."

Voilà , il a essayé, mais il n'y arrive pas ; je comprends à quel point ça peut être douloureux et injuste pour toi cette sensation d'avoir tout perdu .Je comprends également (oh combien) ton incompréhension face à une relation qui fonctionnait +++ sur tous les points . Mais il faut accepter qu'il s'agit de ses limites à lui, que tu ne les maitrises pas , et que tu te serais rendue très malheureuse à rester dans un couple où lui ne partageait pas ton envie, ton énergie.
Il faut accepter cet évènement , au même titre que tous ces événements malheureux de la vie qu'on ne maitrise pas .
En revanche, toi tu peux travailler à diversifier le cercle de tes amis (une seule personne ne peut tout apporter ), de tes activités ;)
bon courage à toi
#1305849
Effectivement, il est catégorique par rapport à la question "enfant", moi ça ne me gêne pas, je suis déjà Maman d'une magnifique et merveilleuse jeune fille, et je ne projète pas d'avoir d'autres enfants (autant que d'en avoir d'ailleurs)

Je suis plutôt indépendante, tout comme lui, j'ai beaucoup d'amis, de potes, de connaissances, là aussi tout comme lui, et pas forcément dans le même cercle.

Ce qui est sur c'est que nous n'avons pas tout à fait le même rythme de vie: je suis Maman, c'est une "contrainte" et ma fille vit exclusivement avec moi (ce n'est pas une surprise pour lui, il connait ma fille et ma situation depuis toujours), il garde d'ailleurs contact avec elle, sur le dernier mois il y a eu la rentrée et son anniversaire, il n'hésite pas à lui dire quand il pense à elle, ce que je ne désaprouve pas, avec elle aussi il a toujours été très proche (comme avec tous les enfants qui gravitent dans son monde d'ailleurs, ce qui m'étonne toujours quand je pense qu'il ne veut pas d'enfants, les enfants l'adorent, c'est un super génial tonton), j'ai des horaires de travail classique, je vois mes amis, j'ai des activités perso, pour le reste (soirées, concerts, expos) la plupart du temps on s'y "retrouvait", on a vraiment les mm centres d'intérêt sur ce plan

De son côté il est indépendant "donc" il travaille énormément (78h/semaine, du lundi au samedi inclus), il est musicien ce qui impose 1 à 2 répèt en soirée par semaine, il aime passer du temps avec certains de ses très proches amis, tout comme moi d'ailleurs,..

Ça peut vite limiter le temps passé en couple, jusqu'à la rupture on s'en accommodait, moi en tout cas, le fait de se trouver un appart ensemble aurait aidé à se retrouver + facilement!
Début juillet il avait pris 10 jours de congés pour qu'on parte en roadtrip sur la côte normande, lui qui ne s'accorde jamais de pause, je vous dis pas le sentiment de "privilège"

Je pense à une chose qu'il m'a dites et que je n'avais pas encore précisée ici, il se demandait quand est-ce qu'il aurait du temps pour lui, pour se retrouver..

Sans que j'ai poussé, c'est vrai qu'on passait toutes nos nuits ensembles, et ce n'est pas moi qui l'imposait, il venait chez moi! Même quand il revenait d'un resto avec son meilleur ami à 23h, il m'appelait pour savoir si j'étais d'accord qu'il vienne dormir avec moi.. Alors qu'il doit être dans son commerce (à 20km de chez moi) à 5h45 le lendemain matin

Ça m'inquiétait, pour sa santé, pour son sommeil, pour la route à prendre dans un sens ou dans l'autre.. Mais ça lui faisait plaisir, c'est là où il voulait être, autant que c'est là où je voulais qu'il soit

Depuis j'ai eu le temps d'en parler et d'y réflechir, une amie qui le connait mais qui ne l'a pas revu depuis la rupture m'a dit que peut-être se projeter avec ma fille c'était trop.. Mais je ne crois vraiment pas..
Sa Maman (qui a pris contact avec moi!) m'a dit qu'elle n'y comprenait rien, mais qu'il s'était peut-être senti submergé.. C'est possible, mais en parler aurait évité que je me retrouve comme une désespérée aujourd'hui..
Sa peur de l'engagement peut-être, mais encore une fois, sans explication claire de sa part, je ne peux que supposer

Après je respecte sa décision, je sais et je comprends qu'il vaut mieux rompre que de rester dans quelque chose qui ne convient pas à l'un ou à l'autre.. Et je crois justement qu'il a pensé ne pas me respecter si il restait en faisant semblant d'être complet et confortable

Ce qui reste interpellant c'est le soudain de cette décision, on communique sur tout, on debrieffe, on se parle, on s'explique les choses.. Sauf qu'ici j'ai rien vu venir, vu que tout allait plutôt très bien. Il est "parti" comme si il y avait une urgence à me quitter, et ça reste et restera difficile à comprendre et à accepter pour moi

Voilà, peut-être, de quoi explorer d'autres pistes..

Merci, merci, merci!
#1305851
Je pense que tu auras beau retourner ça dans tous les sens , la raison principale est celle là : il ne se sent pas capable d'être en couple.
Ce n'est pas "à cause " de ta situation , ce n'est pas de ton fait, l'incapacité réside en lui (et je pense qu'il a réellement essayé très fort, d'où ton incompréhension encore plus forte aujourd’hui, car tu as eu le sentiment d'être "exceptionnelle" , différente des autres- le sentiment de privilège) ; mais il n'a pas réussi à maintenir cet effort. (qui n'était sans doute pas tout à fait naturel pour lui , malheureusement)

C'est sans doute un aspect de sa personnalité qui t'a empêchée de concrétiser avant pendant ces 10 ans, peut être te rendais tu compte qu'il est meilleur ami qu'amoureux ?

Je comprends bien ton incrédulité et ton sentiment de gâchis (ce n'est pas facile en effet de renoncer quand tout fonctionne super bien et quand on s'entend parfaitement sur tous les plans )
Le retrouver après 2 ans

Lorsque l'on est sûr (dans un sens comme dan[…]

Merci du conseil j'ai réedité le mes[…]

D'accord. Merci d'avoir éclairci certains p[…]

Nouvelle venue

Oui effectivement maintenant je me rends bien comp[…]