Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Cyril au soleil
#1305774
Bonjour a tous, voilà notre histoire:
J'ai rencontré ma femme il y a 10ans, coup de foudre réciproque. On s'installe rapidement ensemble dans une maison que je viens d'acheter. A mon nom donc... pas de soucis , on rénove ensemble, on voyage on profite, notre premier fils arrive. Quelque tension vite dissipé le temps qu'on prenne notre rythme. La vie continue, ma femme reprend le travail mais elle galère, veux changer, aimerait qu'on ait une maison à nous. No problèmo.
Jai une opportunité de poste à la réunion...
Gros changement! On revend, on s'installe. Je gagne bien, ma femme touche une indemnité de suivi de conjoint mais n'a pas besoin de travailler.
Tant mieux car je bouge pas mal et faut gérer la maison, le fiston...
Et la ça commence à se gâter, son papa choppe un cancer, on est a 10000km! Les billets coûtent une blinde, elle se sent bloquer. La fin de vie est un déchirement pour tous, j'essaye de soutenir au mieux, maladroitement à priori.
Ca se tasse, on continu, tout se passe bien, le 2ème fiston arrive. Madame a vite envi de reprendre le travail, mère au foyer c'est vite oppressant pour elle. Ok, on fait garder, mais malheureusement, son salaire ne couvre pas les dépenses de garde, plus d'aides, je galère à la moindre grève, maladie, cyclone... elle choisi d'arrêter. Et la c'est la descente. Mon taf me saoule, ma famille me manque, j'ai envi de repartir, elle pas trop. Je trouve rien, Je deviens irrascible, stresser, je me sens bloquer à mon tour, comme elle est à la maison, je fais pas grand-chose pour le foyer, pas beaucoup de temps libre donc je m'évade des que possible... elle, elle s'ennuie. Doit gérer tous le temps les enfants.
Et finalement on met le grand à faire du karaté, ma femme s'y met aussi, elle accroche bien! Mais est toujours un peu en burn out maternelle.
Et vous voyez le scénario de série B? Je suis toujours dans mon mal-être moi aussi, la tête dans le guidon, pas attentif, attentionné , je la délaisse... je suis obnubilé par le confort matériel, qu'on manque de rien, on voyage régulièrement aux alentours. On a la maison avec piscine, elle fait de la plongee aussi... tout parfait... mais elle s'ennuie quand même. Au final, elle se rapproche de son prof de karaté, rien de méchant jusque-là.
Mais en août ça déborde, elle est complètement en stresser, irascible , mauvaise humeur. Je temporise, la rentrée scolaire approche,elle aura du temps pour elle, puis cherchera du travail
Mais non, après la rentrée ça continu. Je la laisse tranquille, je me dis que ça va passer
Erreur. Le 2 septembre elle demande le divorce. En fait elle cogitait depuis des semaines, voir des mois. Son mal-être, c'était ma faute, jai pas que communiquer correctement, elle n'a pas réussi non plus à me faire passer les bon messages bien sur.
Depuis on fait chambre a part. Quelque jours après le clash, les larmes, les déclarations, je pars en déplacement. Je profite pour faire le silence radio pendant la semaine... sauf pour les enfants bien sur. Je me reprend, fait le point sur mon attitude de ces derniers mois...pas glorieux en effet.
J'en profite aussi pour faire une lettre manuscrite que je lui remet à mon retour.
Elle me remercie, mais son attitude n'évolue pas, elle me trouve étrangement zen malgré les circonstances, je crois maintenant quelle a pris ça pour du désintérêt complet. Je rame, j'essaie de retrouver un peu de complicité. Rien n'y fait. Et puis je vrille. Jarrive a regarder les messages de son portable, jai honte. :oops:
Elle s'est rapproché un peu trop prêt du prof de karaté, la loose! La femme au foyer qui s'ennuit, étouffe à la maison et se tape le prof :roll:
J'ai vraiment pas assuré c'est vrai, mais maintenant j'arrête toute tentative. J'ai pris les rendez-vous notaire, avocat pour régler tout ça a l'amiable. Elle, elle est dans son monde, ne se renseigne sur rien. Pas de revenu, ne peut pas partir. Y'a aussi les enfants, dure période en perspective.
Je souffre, j'ai pleuré... et je ne veux pas que ça recommence. Ce soir, je ne souhaite plus la récupérer , j'aurais plus jamais confiance.
Fin de notre histoire.
On va faire les choses proprement pour les enfants, j'espère pouvoir garder la tête froide, mais ce soir j'ai essayé de lui faire dire ce que je sais... elle nie en bloc. Ça me déçoit encore plus. Bref, il faut que ça s'arrête.
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

#1305775
Je relis mon gros pavé... merci à ceux qui iront au bout! Pour résumer, j'ai laissé ses sentiments s'éteindre... je n'ai pas vu, su, compris quoi faire, ou quoi dire. Ou la fermer quand il fallait aussi!
Peut-être que je n'avais plus envie non plus dans le fond? Je ne sais plus.
#1305782
...et voilà. Les pensées du matin ne ceux pas celle du soir.
Ce matin je me dis et si... si j'arrive à la reseduire? Si elle me prend dans ses bras? Si elle déjeune avec moi ? Mes certitudes du soir se sont envolées, je l'aime tant. J'ai hâte de la voir mais je sais que la distance qu'elle mettra me blessera. Nous vivons encore sous le meme toit et pour un moment je pense.
La journée sera longue.
#1305783
Je partage mes pensées au fils de l'eau sur ce sujet, je sais que je ne pose pas de questions. Mettre des mots sur tout ça me fait du bien. Enfin je crois. Parfois il ne faudrait pas trop intellectualiser.
#1305789
Compliqué ce matin, me suis levé très tôt, un peu de sport, entretien jardin et extérieur en attendant que mes garçons se lèvent. Ballade en vélo, on était bien.
Ce midi madame revient de faire quelques courses. Elle se colle devant le Pc en larme, elle a peur de tout perdre, garde enfants surtout... je suis sidéré, on est d'accord sur une séparation amiable, je rachète sa part de la maison et la loge en assurant tous les frais jusqu'à ce quelle se trouve un travail et logement.
Elle s'imagine que je fais des démarches dans son dos. Elle subit des influences néfastes.
Bref, je me sauve de la maison pour l'après-midi. Plongée pour me changer les idées...! Je crois que le deuil de la relation avance bien non!?lol!
par stewart7
#1305790
Malheureusement c'est souvent le même scénario.. !! Je connais des dizaines d'histoire comme la tienne
Nous les hommes au fil des années on a toujours tendance à délaisser nos femmes et croire que tout est acquis puis petit à petit il y a une faille dans le couple et il y a toujours un autre homme qui est là au bon endroit, au bon moment pour leur vendre du rêve et leur dire ce qu'elles ont envie d'entendre
#1305791
C'est exactement ça steward7, j'ai couru après ma femme pendant 10 ans, je me suis essoufflé ces derniers mois, et pfiout! Partie.
Pas le droit à l'erreur en fait. Et la je viens de voir que je suis devenu un utilisateur restreint sur son Facebook. P..tain, j'ai même plus accès aux photos de mes gosses!
Compliqué ce soir, je prend sur moi mais c'est dure. Elle rentre à l'instant.
#1305795
...et tout se passe normalement, pour les enfants, quasi pas de changement. Souriante, charmante... et maintenant qu'ils sont au lit, le masque tombe. Un mur, une aura de mauvaise humeur... et moi je fais le yoyo émotionnel. :?
#1305799
Elieza a écrit : 21 sept. 2019, 18:37
stewart7 a écrit : 21 sept. 2019, 16:07 leur vendre du rêve et leur dire ce qu'elles ont envie d'entendre
Ou tout simplement les traiter comme elles le méritent...? ;)
Oui, être reconnaissant de toutes les actions du quotidien qui peuvent vite devenir transparentes avec le temps. Être un soutient subtil plutôt que factuel... j'ai raté tout ça :-Blue
par Elieza
#1305801
C est humain hein de se reposer sur ses acquis, il faudrait être malhonnête de prétendre qu on ne l a jamais fait.
La bonne nouvelle c est qu on apprend de ses erreurs (en général) et que ça permet d avancer.
Courage à tous les deux.
#1305821
Merci Elieza

Je viens de voir une vidéo de Antoine traitant des oscillations du moral... marrant de voir décrire ses propres sensations! Ca fluctue pas mal dans la journée, mais le matin au réveil c'est vraiment compliqué, pourtant j'ai les solutions je crois, bouge bouge et bouge!

J'ai cumulé les erreurs classiques de la vie de couple après 10ans, en quelques mois... rétrospectivement, je devais être en burnout pro et familial, pas de communication.
Ce matin je trouve ça injuste, j'ai eu un gros trou d'air et j'ai le sentiment de ne pas avoir droit à une seconde chance.
Modifié en dernier par Cyril au soleil le 22 sept. 2019, 07:43, modifié 1 fois.
#1305822
...elle l'appelle "mon amour"...
Je suis déchiré, j'ai envi de me vautrer dans les interdits, lui brailler dessus... lui faire comprendre le ridicule de cette situation, il est marié, plus âgé... je sais je me fais du mal.
Je dois garder la tête froide, pour les enfants, pour le divorce, pour repartir dans quelques mois. Je voudrais que ça s'arrête, qu'elle parte ailleurs maintenant.
#1305825
Elieza a écrit :
Cyril au soleil a écrit : 22 sept. 2019, 07:42 Je voudrais que ça s'arrête, qu'elle parte ailleurs maintenant.
Dis lui.
C'est fait...
Mais elle ne peut pas, pas de revenus, pas de logement... c'est la mère de mes gosses, je n'ai pas le droit de la mettre à la rue.
On doit faire les choses dans l'ordre, liquidation de la maison, divorce amiable...
Elle doit trouver un emploi, elle cherche sincèrement. Puis une location...

Malgré ma douleur, mon cerveau reptilien prend parfois le dessus et me force à tempérer les choses. Je dois assurer mes arrières, récupérer la maison en limitant les dégâts financiers. Pour mon avenir et celui des mômes. Il ne faut pas que la situation dégénère.

D'un autre coté, je sais que pour elle s'est confortable, je lui pourris pas la vie, elle peut vaquer à ses occupations, y'a quelqu'un pour les enfants... elle prépare même le rôti du dimanche comme si de rien n'était! ah si, elle me dit que les transats c'est un cadeau de sa soeur, et que le pc est à elle... :roll:
#1305832
je suis paumé, un repas sympa en famille... mais je sentais que j'avais besoin d'air, les enfants à la sieste, je pars courir dans la montagne. ça fait du bien! en rentrant j'embrasse mes gosses et m'éclipse vers la salle de bain, elle s'adresse à moi souriante, juste pour me demandé comment ça à été... c'est rien je sais, mais ça détruit mes certitudes, ça affaiblie mes défenses. J'essais d'effacer de ma tête toute espoirs mais c'est dure.

Désolé de squatter ce forum pour étaler mes état d'âme en quasi temps réèl. j'espère que ça dérange pas! et j'espère pouvoir me relire dans quelques mois ou semaines? en me disant, oulà, j'étais bien bas!lol!
par Elieza
#1305833
Cyril au soleil a écrit : 22 sept. 2019, 10:05

C'est fait...
Mais elle ne peut pas, pas de revenus, pas de logement... c'est la mère de mes gosses, je n'ai pas le droit de la mettre à la rue.
On doit faire les choses dans l'ordre, liquidation de la maison, divorce amiable...
Elle doit trouver un emploi, elle cherche sincèrement. Puis une location...

Malgré ma douleur, mon cerveau reptilien prend parfois le dessus et me force à tempérer les choses. Je dois assurer mes arrières, récupérer la maison en limitant les dégâts financiers. Pour mon avenir et celui des mômes. Il ne faut pas que la situation dégénère.

D'un autre coté, je sais que pour elle s'est confortable, je lui pourris pas la vie, elle peut vaquer à ses occupations, y'a quelqu'un pour les enfants... elle prépare même le rôti du dimanche comme si de rien n'était! ah si, elle me dit que les transats c'est un cadeau de sa soeur, et que le pc est à elle... :roll:
Oui enfin c'est un peu facile pour elle hein...quand on prend des décisions comme ça, on assume.
Donc elle va chez des amis, chez son "mec", tes enfants eux ont un toit et c'est la base.
Désolée si je suis dure mais ca me fait bondir ce genre de truc.
On bousille tout mais on reste le cul bien au chaud bien confort...
#1305838
Oui, tu as raison Elieza. Je veux régler cette histoire de maison avant de vraiment durcir le truc.
En fait, la rupture date du 2 septembre, depuis j'ai fait plein de truc, sr, lettre... mais je pense que je prend vraiment conscience maintenant du côté inéluctable de la situation.
Je vais sûrement repasser par toute les étapes classiques! :roll:
#1305852
...miracle ce soir! On a jamais eu vraiment d'engueulades pendant notre vie de couple. Un tort bien sûr, car parfois il faut que ça sorte.
Mais ce soir, tout est sorti, presque dix ans de frustration quotidienne ont usé ma future exfemme.
Ça a commencé a la naissance du premier, elle ne se sentait pas soutenue dans son rôle de mère... et c'est vrai. :oops: je suis ( j'étais?) le papa jeu, bains et douches... les tracas, les bobo, les soins... elle s'en charge.
Je peux me trouver des excuses mais rien de bien solide finalement.
Bon, comme dit précédemment, il faut apprendre de ses erreurs. :?
par patachou
#1305859
Bonjour,

Je suis sûrement mal placée pour parler, mais il y a quelque chose qui me chiffonne dans ce que tu nous racontes. J'entends parfaitement que cette femme ait pu se sentir isolée dans son rôle de maman, mais je ne vois pas bien ce qui l'a empêchée d'y remédier, et surtout de l'exprimer plus tôt, notamment avant de faire un 2e enfant avec toi. C'est sûrement une interprétation ultra hâtive de ma part, mais elle me donne vraiment l'impression, de l'extérieur, d'avoir un problème avec le fait de s'occuper de ses enfants dans sa façon de s'exprimer, bien que ce ne soit pas forcément le reflet de la réalité. Enfin, c'est le principe même de la parentalité, même si j'entends qu'elle ait pu mal vivre le déséquilibre qu'elle rapporte dans la répartition des rôles. Elle croit que ça se passera comment quand vous serez séparés, en garde alternée, à devoir gérer un emploi en plus de son rôle de maman ? De mon point de vue, elle sur-utilise cette justification, car elle n'assume pas de se barrer avec son prof de judo. Tu ne sembles pas avoir été autant un père insuffisamment présent pour ses enfants, qu'un homme qui a oublié en partie de considérer la mère de ses enfants comme la femme qu'elle est également. Les torts me paraissent largement partagés.

Je suis désolée si mes propos te choquent ou sont susceptibles de choquer d'autres lecteurs. Mais il y a vraiment quelque chose qui à moi ne me semble pas tout à fait honnête dans son discours et dans son attitude, tout tort dont tu puisses être responsable pour autant.

Quoi qu'il en soit, la rupture est actuellement actée, et le temps semble être à une introspection individuelle respective, et peut-être dans quelques temps à la reprise d'un dialogue plus sincère.