Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1304665
Hello le forum.

Je reviens parmi vous car je crois que je suis dans la mouise.

Je ne sais pas si les anciens se souviennent de mon histoire et sinon, même pour les nouveaux, une petite récap :
- une histoire avec un collègue qui a duré presque 3 ans, on se cachait, il m'a quitté ne voulant pas s'engager avec moi parce que j'avais un enfant (peur de lui faire du mal en s'attachant, et ne m'aimant certainement pas assez pour passer le cap de l'assumer au travail). La rupture, c'était il y a un peu plus de deux ans et demi.
- Rapidement, il a eu une copine mais ça ne l'a pas empêcher de revenir souvent vers moi avec des compliments, des cadeaux, des je t'aime (et j'aime aussi ma copine :-(), quand il sentait que je lui échappais. ça a été super dur tous ses allez-retours. J'ai fini par arriver à le tenir loin de moi, dépitée par ses hésitations et son manque de respect de mon chagrin quelque part.

En rentrant des grandes vacances de l'année dernière, mon ex avait quitté sa copine.
J'en étais là quand j'ai arrêté de poster ici.

Il a essayé de revenir un peu vers moi sur quelques mois l'air de rien.
Mais je commençais une nouvelle relation, d'abord amicale puis amoureuse.
Comme j'étais dans cette autre histoire et après tout ce qu'il s'était passé, je lui ai clairement fermé la porte quand il m'a dit qu'il aimerait retenter avec moi (en décembre), même si ça m'a un peu titillé je l'avoue.

La relation avec mon next s'est terminée quelques mois plus tard, début mars, c'est moi qui ai rompu (des incompatibilités et une diminution des sentiments).

Avec mon ex, on était alors tous les deux célibataires. De l'eau avait coulé sous les ponts (pour moi il y avait eu un next et je me sentais bien claire vis à vis de lui). Je l'ai senti de nouveau se rapprocher en mode séduction mais très timidement et je n'ai pas bougé. J'étais sous le coup de la déception avec le next. Je n'avais pas la tête à sonder mes sentiments pour mon ex-collègue et je pense que j'avais peur aussi inconsciemment.

Puis ce dernier s'est trouvé une copine avec qui il est depuis 4 mois (depuis début avril). Il m'en a parlé rapidement. Pas de souci pour moi alors, juste un petit pincement au coeur mais j'ai mis ça sur le compte de l'égo. Nos relations au travail étaient redevenues amicales, on était assez proches mais bien en mode bons collègues (notre ancienne histoire me semblait digérée, il ne restait que les bons moments, le petit groupe de collègues aidant aussi), mais rien en dehors du boulot. ça m'allait bien comme ça.

Et voilà que depuis un mois et demi à peu près, je ressens de nouveau des sentiments amoureux pour lui. Et ils reviennent en force. Le désir aussi.

Les vacances sont passées par là, j'espérais que ça suffirait à le mettre bien en périphérie dans ma tête, mais hélas non.

Du coup, pour me protéger, je me suis un peu éloignée de lui mais j'en souffre. Il cherche mon contact ; il a l'air déçu que je m'éloigne. Je ne lui ai rien dit mais je pense qu'il se doute un peu de ce qu'il se passe pour moi. Il tient ses distances quand même, en restant amical.

J'essaie de regarder d'autres hommes, de m'imaginer avec d'autres, mais je bloque.

J'ai pris rendez-vous avec un hypnotiseur, on verra.

Je sais qu'il est tombé très vite très amoureux de sa nouvelle copine (qui a deux enfants - enfant et ado - soit dit en passant ; il m'a quand même dit que ça lui faisait peur).

J'essaie de penser à ses défauts, à tous les moments difficiles qu'il y a eu entre nous, et qui ne remontent pas si loin, mais ce n'est que le bon qui ressort et notamment l'amitié, la bienveillance désormais installées entre nous. Je sais qu'il a encore de la tendresse et de l'affection pour moi mais ça doit être tout.

Bref, je suis lucide, il est avec une autre, il est amoureux, pas question de conquête, je dois de nouveau passer à autre chose mais je douille, et je suis triste de voir que notre amitié risque d'être compromise un moment, je suis triste de le savoir avec une autre.
Voilà je suis même dégoûtée, et de la situation et un peu de moi car les larmes sont de retour. Je ne comprends pas ce retour de flamme (peut-être à le voir si épanoui ?). Je me dis que j'étais peut-être dans le déni, que je n'avais finalement pas tourné la page ? pourtant il me semblait bien quand j'étais avec mon next et quand on était de nouveau bons collègues avec mon ex après ça.

Merci de m'avoir lue et si vous avez quelques pistes de réflexion, des encouragements, je suis preneuse !
Chou
#1304673
Bonsoir Chou,
Ton message me fait penser à une citation d’André Breton (dans L’Amour fou) qui m’a beaucoup aidée à comprendre - et à admettre, juste parce que cette phrase est tellement belle - mon propre fonctionnement : « Ce que j’ai aimé, que je l’aie gardé ou non, je l’aimerai toujours » (avec cette radicalité dans le « toujours » qui est vraiment superbe).
Il est possible - ce n’est qu’une hypothèse qui vaut ce qu’elle vaut, à toi de voir si elle te convient - que tu n’aies pas cessé d’aimer cet homme (qui ne t’a pas facilité les choses en son temps, pourtant, si je me souviens bien), mais que cet amour se soit transformé, mis en veilleuse pendant que tu avais ton next. Et maintenant, avec la vacance de ton cœur, la nostalgie, le regret de perdre l’amitié de Monsieur, une pointe de jalousie ou d’envie peut-être aussi... tes sentiments refont surface. Mais si rien n’est possible avec lui, on peut espérer que quelqu’un d’autre viendra éveiller de nouveaux sentiments chez toi.
À titre d’analogie, le père de mes enfants m’a quittée il y a plus de 6 ans, et j’ai eu il y a plus de 3 ans une aventure brève mais sentimentalement très intense avec un autre. Je sais pertinemment, malgré mes efforts pour me dépatouiller de mes sentiments, que je les aime encore tous les deux, bien que j’aie eu une autre relation importante depuis (avec celui qui est mon ex depuis peu, mais c’est une autre histoire) ; eh bien, en juillet, alors que mon ami était loin (à la fois loin physiquement et un peu distant affectivement), je n’ai pas arrêté de rêver de l’un ou l’autre de mes deux amours précédents, me voyant revenue en couple avec l’un ou au lit avec l’autre (et inversement). En ce qui te concerne, en plus, tu es obligée de voir ton ex constamment, ce n’est pas simple du tout et ça ne favorise pas la décoloration du souvenir :(. Je ne vois qu’une chose à faire pour toi, c’est de prendre patience... mais j’imagine bien que c’est compliqué en ce moment.
#1304704
Bonsoir,

Merci Louise pour ta longue et jolie réponse ainsi que pour ton témoignage.
Je ne fonctionne pas a priori dans le "toujours"; je n'ai plus de sentiments pour tous mes ex (généralement j'ai fait le deuil en quelques mois, plutôt une année avec le père de mon fils et encore un peu plus pour le deuil de la famille que j'avais imaginée). Il ne reste que de l'estime, des bons souvenirs, une certaine affection pour ceux qui sont devenus des amis. Peut-être ce sera le cas avec lui, ce "toujours", à la faveur d'un quotidien passé ensemble au travail.

Je crois que tu as raison, il me faudra de la patience, encore. J'en ai déjà eu tellement avec ses allers-retours ! J'ai l'impression d'être un peu à sec, mais je n'ai pas le choix !

Et tu as raison, ce sont les souvenirs heureux qui me maintiennent, et de le voir là si bien, et la solitude que je connais tellement bien et qui me pèse parfois. Pas dans mon fonctionnement quotidien, mais pour les caresses, les câlins, penser à celui qu'on aime et se savoir aimée en retour. Je crois aussi que ce qui maintient fortement mes sentiments, c'est que même s'il m'a quitté avec l'excuse de ne pas faire de mal à mon fils en s'attachant trop, il a respecté mon rythme de maman célibataire tout ce temps (en garde principale) et mon manque général de disponibilité. C'était un peu rattrapé par le quotidien que l'on partageait au travail. Si ça ne lui a pas convenu, il ne m'en a jamais parlé. Il me disait que ça lui allait. Et je crois au fond de moi que j'ai la croyance un peu trop ancrée que c'est très difficile de reformer un couple quand on est dans mon cas. Peu de temps pour le début d'une histoire, et difficile d'accueillir un homme chez moi (je n'ai qu'une chambre, je dors dans le salon).

De toutes mes amies dans mon cas (et on est un petit paquet), une seule est en couple. Tous les deux veufs. Sinon des histoires qui ne durent pas. Les autres mamans célibataires en couple sont celles qui sont en garde alternée.
Donc voilà, je suis un peu pessimiste pour rencontrer quelqu'un, je crois que ça me fait peur de ne pas arriver à m'organiser, d'être déçue encore. Et du coup, je me raccroche à cet homme, à notre histoire.
Je vais essayer de travailler sur cette croyance avec l'hypnothérapeute.

Pour répondre à Val, je ne me sens pas de lui en parler. Je préfère le laisser tranquille, respecter ses choix. S'il vient se plaindre que je m'éloigne, je lui en parlerai certainement mais là, je n'ai pas envie. D'ailleurs, aujourd'hui, on a passé pas mal de temps ensemble. Je ne sais pas si c'est la fatigue (j'enchaîne les insomnies en ce moment), mais j'étais assez apaisée. Un peu triste de voir qu'il maintient bien la distance, même si on a passé des moments de discussions agréables. Parfois j'ai bien eu des élans de tendresse pour lui, mais j'y ai coupé court facilement. Par moment, je me rappelle concrètement qu'il est avec une autre, j'ai un coup dans le coeur et ça passe. En tout cas, aujourd'hui, nos relations étaient en quelque sorte normalisées et je n'ai pas trop souffert. Donc j'ai un peu d'espoir, que le temps fasse les choses.

A moi de croire qu'une histoire est encore possible avec un autre . Le next dont je parlais, si je l'ai quitté c'est qu'il y avait vraiment un décalage dans nos disponibilités et il me le reprochait, on n'avait pas non plus le même niveau d'énergie et je m'épuisais :-((( Un autre après le père de mon fils, pareil. De quoi bien entretenir ce pessimisme !

Alors le programme, c'est encore essayer d'aller bien, de faire ma vie tranquillement avec mon fils, de faire des chouettes choses avec mes amis. Me faire aider par l'hypnotiseur. Et je me dis aussi que dans quelques années, ce sera plus simple, mon fils sera plus grand (mais bon, ça fait un peu mal quand même, la quarantaine, ce sont de supers années pour avoir un amoureux !!). Et je ne suis pas du tout dans les plans d'un soir.

Voilà, patience et travail sur soi pour aller bien !!
Peut-être des témoignages de maman solo en garde principale d'enfants encore jeunes qui sont dans une belle relation stable et qui dure ?? Comment vous êtes-vous organisées ? Comment avez-vous débuté votre histoire ?
REEDIT : il ne doit pas y en avoir beaucoup en fait sur ce forum ;-) Peut-être plutôt dans votre entourage ou pour une histoire passée qui s'est terminée pour d'autres raisons que cette situation !

Bises et courage à ceux qui en ont besoin !
#1304706
Et là dans ces réflexions, j'en veux beaucoup au père de mon fils qui s'est éloigné pour un appart plus grand et fonder une nouvelle famille. On était en garde alternée au début de notre séparation et je n'ai pas eu le choix de la garde classique, aucune discussion, hop, pas le choix en rentrant au CP (même si j'aime mon fils plus que tout !). Lui a refait tranquillou sa vie et moi je galère un peu/beaucoup sentimentalement.
+ la culpabilité de n'avoir pas fait assez de place à mon ex (le collègue) dans ma vie (même s'il ne s'en ai pas plaint. Et moi, je ne le voyais pas du tout à l'époque, c'était ma vraie première relation durable en tant que maman solo en garde classique).
Et là, je me dis aussi que mon ex est avec une maman en garde alternée. En 4 mois, il a dû vivre plus de trucs que nous en une voire deux années (!) et ça me fait super mal. Même s'il me dit avoir été très heureux avec moi, en comparaison, notre histoire il doit la trouver bien moisie.

Whaow ça fait super mal ce soir ! Peut-être je m'accroche encore à lui pour pouvoir réparer cela. Regrets+culpabilité.
Je n'avais pas vu les choses sous cet angle encore.
C'est douloureux.

Bon je vais essayer de me reprendre. On ne change pas le passé, se remémorer le contexte de l'époque pour comprendre mon comportement/nos décisions et en tirer une leçon à l'avenir.
Pas simple...
Et vous, comment vous gérez des regrets ?
#1304729
En te lisant, j'ai l'impression que tu as l'habitude de te blâmer durement pour les choses qui t'arrivent. Tu prens le blâme d'une relation où tu t'es retrouvée aux prises avec un homme ambigu, je t'aime je t'aime pas je sais pas peut-être... S'il te laissait tranquille comme tu le lui as maintes fois demandé, tu vivrais moins de remous. Mais il aime inconsciemment te garder dans sa mire, il aime savoir qu'il te plaît, ça le flatte. Tu n'as pas essayé de ressentir de la colère envers lui? Mets-toi dans la peau de ton amie qui observe comment il agit avec toi. Ça peut t'aider, non?
Powercath ont aimé ça
#1304747
Bonsoir,
Merci Carambole. Tu as vu juste mais c'était pour avant. Désormais, amoureux d'une autre, cette fois-ci peut-être vraiment (certainement plus que de sa next précédente), il n'est plus ambigü avec moi. Juste avant les vacances, il m'a dit quand même qu'il avait toujours des sentiments pour moi mais pas suffisamment pour être en couple avec moi, que sa next il l'aimait suffisamment. En rajoutant que le "suffisamment" était certainement en trop, qu'il ne savait pas aimer. Qu'il n'était pas dans des relations durables. Voilà, encore à minimiser un peu sa relation quand il m'en parle. Mais à ma collègue, il a dit qu'il était très amoureux.
Si, j'ai été très en colère contre lui, c'est allé plusieurs fois au clash avec des périodes où je ne lui parlais plus pendant des semaines, voire des mois. Mais bon, en étant dans le même bureau, les choses finissent par s'apaiser. Quand on a pris suffisamment de distance.
Là, il maintient la juste distance, ce que je lui demandais. J'ai dépassé ma colère, au fond, je lui ai pardonné. Mais tu as raison, c'est moi que je blâme parfois durement. J'ai encore à me pardonner à moi-même, de ne pas avoir été assez disponible, d'avoir pris souvent mes distances car je ne vivais pas toujours bien de cacher notre relation.
Aujourd'hui, il est avec une autre. Et ce n'est que le bon de lui qui ressort dans mes pensées. J'essaie de voir aussi les mauvais côtés de la relation, mais peut-être encore trop de mon côté, ce qui aurait pu être si j'avais agi autrement ; du coup, j'en souffre.
De toute façon, il a été clair, il ne m'aime pas assez. Donc à moi de faire le deuil, c'est difficile. Pour les raisons évoquées précédemment : du mal à me dire que c'est possible de rencontrer quelqu'un qui me conviendra et avec qui j'arriverai à m'organiser pour vivre une belle relation.
Voilà, ses bons côtés me manquent, son côté enveloppant, hyper attentionné, nos discussions, ses câlins, sa douceur. Mais tout ça, il le partage désormais avec une autre.
ça me rend triste, c'est parfois douloureux. J'espère juste que ça va finir par passer car je ne suis pas au top quand même, sans être complètement accablée, heureusement.
Je sors, je rencontre des hommes (pas beaucoup), mais c'est un peu la cata et après, j'ai tendance à repenser à lui, forcément.
Là, il est en week-end avec sa copine. Il profite de sa vie. A moi, de faire de même, avec ou sans homme avec qui partager. Mais tous les jours, il faut se remotiver, positiver et ça me prend une telle énergie depuis tellement de temps !!
Bises.
#1304748
Bonjour Chou,

A la faveur de tes nouveaux messages, j'ai parcouru ton histoire qui m'a émue .

Nous avons à peu près le même âge , je me suis séparée du père de ma fille il y a 2 ans et demi, et l'ex qui m'a amenée ici il y a un an est ...un collègue de travail avec qui je suis restée 18 mois . Mon grand amour, du moins le croyais-je , j'ai mis un an à me relever, une douleur immense , bref...

L'immense chance que j'ai eue, c'est qu'il a changé de lieu de travail qqs mois avant notre rupture, et donc nous ne nous croisons qu'à 3-4 réunions par an, je l'évite , je le fuis ( j'ai même annulé ma participation à des formations que nous devions suivre en commun, sans aucun état d'âme ), et j'ai tout bloqué( depuis des mois, je lui adresse un chaleureux signe de tête de loin en guise de tout salut ).J'ai mis des mois avant de me rendre compte que c'était le mieux pour moi( ou en tout cas le moins pire ) , que les contacts "amicaux" , qu'il voulait entretenir, étaient une torture . Et encore davantage quand il a rencontré qqn, dont j'ai fermement décidé de ne RIEN savoir.

Malheureusement tu n'as pas eu cette chance .Pour autant fais le maximum pour ne rien de savoir, à défaut de pouvoir changer de job ou de lieu de travail. Je trouve ça inhumain par exemple que tu saches qu'il est en we avec next numero 2 , qu'une collègue vienne te rapporter qu'il lui a confié être très amoureux .

Pour le reste, comment va ta vie ? Après notre relation fusionnelle, j'ai du tout reconstruire , il était mon collegue , mon meilleur ami, mon compagnon de loisirs , bref...
L'appréciation des autres, au lieu d'etrefournie par une seule personne, je l'ai trouvée en créant des liens plus ou moins forts, avec des dizaines de personnes, amis ( anciens et nouveaux ) , collègues, j'ai créé des rituels avec ou sans ma fille , sport +++.
Il me manque encore parfois, de façon de plus en plus diluée, lointaine . Mais ma vie est tellement plus gaie, équilibrée, riche de beaucoup plus de relations, de connaissances et d'interactions maintenant .( et apaisée, car sur les dernières semaines de notre relation, je m'epuisais à lui faire plaisir, à me faire apprécier de lui, en m' oubliant totalement ).
Alors oui , je suis en GA, et ca aide, il faut être honnête.
Mais si tu n'as pas le choix ( minute féministe : pourquoi ton ex a eu ce choix ? Pourquoi les femmes arrivent elles toujours, elles, à s'arranger ? bref) ,et bien ne focalise pas la dessus. Je fais des sorties avec ma fille aussi. J'ai même rencontré mon amoureux actuel alors qu'on est en GA totalement opposée( lui semaine impaire, moi semaine paire :lol: ), bref pendant des mois on s'est connus en amis, en faisant des sorties en groupe , avec soit son fils, soit ma fille ...Cela a presqu'aidé en fait, car cela m'a laissé le temps qu'il me fallait pour me relever ( et lui aussi , divorcé depuis 18 mois ) , pour apprendre à nous connaître, à nous observer en douce ;) , sans pression ni précipitation.
Je suis contente de l'avoir rencontré, mais je n'ai plus l'intention de disparaître dans la fusion, et quoi qu'il arrive , je sais à présent que je suis forte, que je sais tenir debout toute seule, et qu'en plus j'y trouve un grand plaisir. ( il y a quelque chose de grisant dans la liberté, dans l'absence de concessions, dans le fait de ne se soucier que de son enfant et de soi )

Detache toi de ce que vivent tes ex, franchement tu t'en fous , et tu sais, les apparences .... et trouve ton propre bonheur , sans comparer , sans faire de la relation amoureuse , la clef .

Tout peut arriver , il n'y a pas d'urgence , de date limite ou de compétition. La vie est pleine de belles surprises, vraiment.
Bon courage à toi.
#1304750
Bonsoir Selmasultane,

Merci pour ta réponse. Je suis ravie de te lire. J'avais suivi ton histoire à l'époque sans intervenir (j'étais pas apte, trop perdue dans mon jus). Je suis admirative de voir comment tu as su bien rebondir.

Pour ma vie, hors sentimentale, je n'ai rien à reconstruire car je n'ai jamais été très fusionnelle dans mes relations. J'ai toujours tenue à une certaine indépendance - peut-être trop parfois :-(- à veiller à entretenir des relations amicales, mes activités propres, un repos correct ;-) J'ai un bon travail, je suis autonome dans la gestion de mon quotidien, j'ai des amis, un bon réseau à proximité, j'adore mon quartier, je connais mes voisins, les commerçants, les cafetiers. Je ne me sens pas seule socialement ou amicalement, même si ma famille est loin.
Je me suis réinscrite dans une salle de sport il y a quelques mois (pour les rencontres, il faudra peut-être que je vise d'autres cours où il y a plus d'hommes ;-)).
J'ai des activités à la maison que j'aime aussi (sculpture, musique, dessin). Je fais aussi beaucoup de choses avec mon fils. Mais avec cette histoire qui m'a beaucoup fatiguée psychiquement, je n'ai pas autant la patate que je le souhaiterais. Je suis souvent fatiguée... et un peu, voire parfois très déprimée :-(.

Et le mode de garde n'aide pas, en effet. Séparée depuis 10 ans du papa (c'est lui qui m'a quittée), pendant 4 ans en GA. Un jour, il m'a mise devant le fait accompli : il a déménagé pour plus grand pour s'installer avec sa nouvelle compagne, en banlieue lointaine. Du coup, une garde classique pour l'un ou pour l'autre, il m'a laissé le choix. Je ne pouvais pas imaginer ne voir mon fils qu'un WE sur deux, j'ai pris la garde principale. ça arrangeait certainement bien mon ex, même s'il reste un papa attentif. J'ai souvent été célibataire ces dix années, j'ai apprécié souvent. La solitude sentimentale ne m'a jamais autant pesée qu'en ce moment. J'aimerais construire avec quelqu'un désormais. Mais avant, j'aimerais me sentir bien, seule, comme ce fut le cas. ça me semble être un préalable indispensable.

Ce n'est pas bien difficile de comprendre pourquoi j'ai du mal : mon ex dans le même bureau, en face de moi, sachant qu'il vit une relation toute neuve. Une collègue proche, qui a été quittée par son mari après 25 ans de mariage et qui a retrouvé quelqu'un 3 semaines après (elle est en GA) et c'est le big love. Elle me raconte sa nouvelle histoire et forcément, je la projette sur mon ex. J'imagine que c'est tout beau et génial aussi pour lui. Sa nouvelle nana avec un GA, donc disponible... Je sais qu'il ne faudrait pas, j'essaie d'écourter ses pensées quand elles arrivent en me disant que oui, bon, peut-être, certainement mais je n'en sais rien en vrai.

Bref, des histoires d'amour qui prennent leur élan à proximité et moi, toujours avec mes sentiments pour mon ex, à me demander quand est-ce que je vais m'en sortir ??

Tu as raison, c'est dur d'entendre qu'il est très amoureux et de savoir qu'il part en week-end. Je te remercie même pour ton "inhumain". Des fois, je ne sais pas si ce que je ressens est encore normal/approprié, car j'ai déjà longtemps et beaucoup souffert pour faire ce deuil (il y a quand même eu des phases où j'étais beaucoup mieux, mais ça me soule que ça revienne en force :-().

Mon ex est toujours resté discret sur sa next précédente. Là, il s'est confié sur la next N°2 à cette collègue quand elle lui a parlé de son nouvel amour. Il en a peut-être parlé parce qu'il est vraiment amoureux cette fois-ci et que c'est sérieux. Elle me l'a rapporté n'étant pas au courant de notre histoire. Du coup, je me suis livrée à elle. Je l'ai beaucoup soutenue pendant sa séparation, c'est elle qui me soutient maintenant depuis quelques jours :-) Je pense qu'elle fera attention à ne rien me raconter de ce qu'il pourrait lui raconter. Et mon ex m'a dit aussi qu'il se ferait discret. Si je suis au courant de son week-end, c'est qu'un collègue lui a demandé devant tout le monde où il partait (facile de deviner qu'il ne partait pas seul).

Pour les rencontres, merci de ton témoignage ! ça me fait tellement plaisir de te lire ! ça existe encore les rencontres dans la vraie vie !! ça fait rêver !! J'ai testé un site spécialisé, mais ce n'est pas fait pour moi. J'aime la lenteur, la surprise, la découverte qui passe par une certaine amitié, se tourner autour, se déclarer... être dans l'implicite un petit moment. Chose qu'on n'a pas avec les sites de rencontre.


Bref, comme tu dis, il fout que je m'en foute, que je me détache de ce que mon ex peut vivre ! et essayer d'être un peu optimiste pour moi ! C'est vrai que mes rencontres ont toujours été des surprises, sans que je cherche à les provoquer. Il n'y a pas de raison que ça n'arrive pas à nouveau un jour. A moi de me battre, pour que les sentiments pour mon ex se tassent et que je me sente bien, même seule (pour cela, je vais essayer de me faire aider par un hypnothérapeute).

La clef aussi, comme tu le dis, c'est d'arrêter de se comparer, y a pas compet', ne rien supposer sur sa nouvelle relation (vraiment le plus dur pour moi :-(().

Et arrêter aussi de me blâmer pour ce que je n'ai pas fait dans cette relation ou ce que j'aurais pu faire. ça aussi, c'est difficile encore. Essayer plutôt de transformer les regrets en leçon pour ne pas reproduire les mêmes erreurs un jour...

Merci encore Selmasultane, tu me redonnes de l'espoir ce soir, je suis touchée que tu aies pris le temps de me faire part de ton histoire. Et pour tes encouragements aussi !!
Très bonne nuit et plein d'amour à toi dans ta relation !
#1304781
hello Chou !

ah oui l'ex en face de soi dans le même bureau, pas étonnant que ce soit difficile de faire son deuil :( (c'était notre cas à mon ex et moi jusque qqs mois avant la rupture , et même seuls à 2 dans un bureau, même si de fait on n'y était pas tant que ça car "itinérants" ) ; c'est marrant (enfin, marrant, façon de parler :mrgreen: ) parce dans les premiers temps de la rupture, je m'en désolais de ce reste de lien qu'on n'aurait même plus, de se voir si peu dans le cadre pro et après qqs mois , je m'en suis félicitée . Il a ensuite déménagé dans la ville à une trentaine de km où il travaille, et je me suis sentie libérée de savoir que je pouvais plus le croiser dans notre (petite) ville. Quand j'ai vraiment agi pour couper les ponts , accompli une démarche volontaire au lieu de subir ,je me suis sentie prête pour cette nouvelle relation en quelques semaines...

C'est vraiment bien si tu as un environnement amical, de loisirs, riche et stable.
On te sent solide, malgré tout, je pense que ce coup au moral n'est que passager ( et bien compréhensible compte tenu de l'environnement de travail) .

Et oui, la vie réserve de belles surprises , vraiment, pour peu qu'on sache lâcher prise . Il n'y a pas d'urgence. Personnellement, je trouve que la quarantaine est un luxe , dans le sens où on n'a plus la "pression" pour trouver le père de ses enfants , et ça enlève de l'enjeu. Dans ce sens , une relation amoureuse, ce n'est que du bonus finalement , une cerise sur le gâteau constitué par une vie déjà équilibrée.
Bon, pour ma part, je n'ai plus tellement envie du combo "vie commune/achat maison/etc..etc..." ; mon ex m'avait vraiment mis la pression pour ça, et ce n'était pas possible pour moi , directement après 13 ans de vie conjugale. Mon amoureux actuel semble partager davantage mon point de vue à ce sujet, c'est un vrai soulagement.

de quoi as tu envie toi comme type de relation ?

bon courage à toi Chou ;)
#1304816
Hello Selmasultane,

Merci encore pour ta lecture et l'échange.
Oui, tu as eu en quelque sorte de la chance de voir partir ton ex, pouvoir couper les ponts pour tourner la page ! J'ai essayé bien des fois de couper les ponts en quelque sorte, pas de communication en dehors du travail, limiter les échanges au minimum au travail, mais c'est impossible sur la durée (je parle des échanges au travail ; on ne se contacte pas du tout en dehors du boulot). Surtout que mon ex a longtemps été hésitant et ambigü.

Là, on se reparle normalement, sans parler trop de nos vies perso et je sens qu'il tient bien une certaine distance. Et que s'il y a la moindre petite ambiguité dans ses propos ou son comportement, il la lève tout de suite. Je le lui ai tellement de fois demandé! Et puis il est amoureux, donc pas ce n'est pas trop difficile pour lui. Pour moi, c'est plus compliqué mais je tiens bon, je ne suis pas bouleversée (mais j'ai peur d'entendre parler de sa next). Je dois retenir mes élans alors c'est frustrant. Et puis il me manque souvent, en dehors du boulot. Je vois quelque chose qui pourrait lui plaire, je pense à lui, j'aimerais l'appeler...

Il faut bien que je me mette en tête qu'il est amoureux d'une autre et certainement plus sérieusement que la next n°2 et que je ne devrais pas perdre mon temps pour un homme qui a été hésitant et qui n'a plus les mêmes sentiments pour moi.

J'ai rencontré quelques hommes, mais c'est peut-être trop tôt et simplement, ils ne me plaisaient pas suffisamment. Peut-être si je croise quelqu'un pour qui j'aurai un vrai coup de coeur ?

Je suis d'accord avec toi, une relation à notre âge, avec déjà un enfant, c'est bonus. Pas de pression pour fonder une famille si on en veut une. Aujourd'hui, j'ai envie d'une belle relation, qui pourrait s'inscrire dans la durée quand même. Je ne tiens pas spécialement à une vie commune mais si je suis follement amoureuse, je pense que je pourrais franchir le pas, si aussi je sens chez l'autre une vraie envie.

Mes fondations ne sont pas super solides à la base, sans être inexistantes, mais j'ai quand même beaucoup travaillé dessus et je me sens plutôt forte. En tout cas, j'ai au moins réussi à me créer un environnement sain et riche. J'aimerais juste partager :-) et c'est à mon ex que je pense encore :-(

Vivement que ça passe !!

Bonne soirée Selmasultane !
#1304859
Bonjour Chou,

Je ne passe quasiment plus par ici, mais je suis navrée de voir que tu en es, excuse moi de le dire comme cela; mais toujours là...
C'est vrai que le fait de vous voir en permanence ne facilite pas les choses et que le sentiment de possession est parfois dur à passer, oui il est possible qu'il y ait une part d'ego, mais aussi une part de confort, d'habitude.
savoir quand on est seule que qq1 est là, c'est ne pas être seule complètement.
Et là une fois encore il entame une relation et s'éloigne.

Le désir que tu sembles éprouver pour lui est ce vraiment du désir POUR lui, ou du désir qui se manifeste à travers lui? Je ne sais pas si je me fais bien comprendre...

Parce que oui on a des désirs et qui s'ils ne sont pas satisfaits s'exprimeront pour des objets que nous n'aurions pas désirés en temps normal. mais du fait de la frustration ils vont resurgir.

Je peux me tromper, mais j'ai le sentiment que ta solitude te pousse vers cette relation qui est rassurante même si elle est douloureuse. Et qu'il en va de même pour lui, mais à contre temps, chacun va vers l'autre quand il n'est pas libre.c'et tout de même ballot! Au fond du fond de toi, tu veux quoi?

En tout cas choupinette tu as mon tel appelle ou sms si tu veux qu'on en parle.

bon courage
#1304867
Hello Albane,
ça me fait plaisir de te lire ! Comment vas-tu, toi ?

Oui, je vois un peu les choses comme toi. Je pense que si je croisais un homme qui me plaisait vraiment, je passerai à autre chose facilement. Donc certainement un désir à travers lui plutôt qu'un désir POUR lui, même s'il y a encore des choses que j'aime chez lui, qui m'attirent beaucoup mais il m'a tellement déçue cet homme.

Et oui encore pour le côté rassurant, pour l'un comme pour l'autre je crois. Comme je l'expliquais, il s'est bien adapté à ma situation de maman solo avec une garde principale et j'ai l'impression que retrouver un homme qui sera prêt à le faire est de l'ordre quasiment de l'impossible. Je dois mettre en l'air cette fichue croyance car elle continue de m'accrocher un peu à lui.

Et puis là, c'est peut-être juste pas le moment pour une nouvelle rencontre. J'ai envie de me retaper une bonne santé psychique et physique car j'y ai laissé quelques plumes mine de rien.

Je crois que le temps fera l'affaire car déjà ces jours-ci, je me sens beaucoup mieux. Mercredi je me suis fait plaisir à fond : terrasse café croissant le matin, jolis achats dans l'après-midi, massage, masques de beauté, verre avec un ami que je n'avais pas vu depuis longtemps. J'avais la méga patate et j'étais bien décidée à le zapper. Je ne me suis pas sentie aussi bien depuis un petit moment ! Et là, je reste dans le même état d'esprit.

Au boulot, je fais le constat ces jours-ci que je n'ai plus rien à lui dire, ça m'attriste légèrement mais c'est une bonne étape. Aucun élan envers lui, plus d'envie.

Et puis cet après-midi, il m'a rejoint en pause t m'a dit qu'il voyait que je n'avais plus rien à lui dire, qu'il n'osait plus parler de certaines choses avec moi (ah ben oui, j'ai pas envie de l'entendre me raconter sa vie avec sa nana). Il a rajouté que je lui manquais, qu'il aimait passer du temps avec moi, me prendre dans ses bras, qu'il avait encore beaucoup de sentiments pour moi, que je le savais (!!). Il m'a demandé aussi si j'avais un mec.

ça ne m'a pas bouleversée. Je me suis dit; bon ben lui aussi il en est encore là ! Pourtant, je trouvais que ces derniers temps, il tenait vraiment bien ses distances.

Et j'ai eu je crois une espèce de déclic. S'il revenait pour de bon vers moi, là, présentement, est-ce que j'en voudrais vraiment, vraiment, vraiment ? Je ne serai pas à l'aise avec cette idée, quelle confiance lui accorder ? Il s'est passé trop de choses, ça a été trop de souffrance pour moi.

Je suis rentrée sereine. Bien décidée à profiter à fond de mon week-end. Pour moi, juste pour moi. Ne plus souffrir pour cet homme. Pourvu que ça dure !

Bises Albane !
#1304873
Hello Chou, qqs remarques en vrac .
Déjà tu dis souvent que tu ne croises pas d'homme qui te plait vraiment . Or ( selon moi ) ça ne se passe pas tout à fait comme ça. Évidemment je ne parle pas de se " forcer" à fréquenter qqn qui vous déplait.
Mais tant qu'on n'est pas disponible dans sa tête , ça n'arrive pas d'être frappée par la foudre ;)
Je crois que là aussi, il faut une " démarche " un peu volontaire.

( pendant des mois je comparais tous les hommes à l'aune de l'ex : pas assez grand, pas assez drôle, oh une petite faute d'orthographe, pfff il aime calogero, beurk il ne va quasiment jamais au cinéma, oh un commercial, c'est tellement éloigné de mon job, ah ses enfants sont trop petits, , j'en ai même trouvé certains trop ...chevelus :lol: l'ex était dégarni, est il utile de le préciser ? C'est qS semaines apres i coupé les ponts totalement, volontairement, que j'ai vraiment regardé quelqu'un d'autre )

Quant à l'attitude de ton ex, que dire ? :roll: il revient chercher sa petite caresse narcissique, teste la laisse pour voir que tu ne peux pas aller fureter trop loin . Il ne faudrait pas que tu fasses ton deuil hein ( et on en revient à ce qu'il y au dessus) . Tu dis que ça ne t'a pas bouleversée mais je pense que ça peut entretenir ce " jeu" pendant longtemps. ( quoi que tu en dises, c'est une caresse narcissique pour toi aussi ) .
#1304874
Salut Selmasultane,

Oui, c'est sûr quand on n'est pas très ouverte, difficile de trouver quelqu'un qui nous plaît ! La description de tes reflexions sur les mecs que tu as rencontrés m'a faite rire !! C'est vrai que mes dernières rencontres sur SR, où j'ai vraiment mal ciblé, après coup, je me suis retournée sur mon ex, à l'idéaliser :(

Après, je crois que j'ai besoin de me retrouver, moi, de retrouver toute ma joie de vivre, ma santé pour aller vers quelqu'un. ça viendra, je ne désespère pas.
D'abord, parce qu'il y a eu ce next l'an passé que j'avais appris à connaître doucement et pour qui j'avais bien craquée. Et puis il y a eu deux hommes qui ont aussi occupé mes pensées un temps, le temps de savoir qu'ils étaient déjà en couple (assez rapidement en fait), mais au moins j'avais ressenti un petit qqc pour quelqu'un. Et les deux, pour le coup, très éloignés de mon ex !

Alors, je suis d'accord, qu'il faut que je mette un peu du sang neuf dans mes relations, que je rencontre des hommes, que je garde un oeil ouvert mais c'est finalement moins mon ex qui me bloque que moi-même car comme dit plus haut, j'ai besoin de souffler, j'ai besoin de m'apporter avant d'apporter à quelqu'un d'autre. Et puis toujours cette crainte par rapport à mon statut de maman solo. Mais j'en parle autour de moi en ce moment et on me rapporte de belles histoires, alors petit à petit, ça va peut-être bouger un peu aussi.

Pour ce que mon ex m'a dit hier, c'est vrai que ça fait toujours plaisir à entendre, je ne vais pas vous/me mentir, du genre il ne m'oublie pas complètement, mais après le nombre incalculable de fois où j'y ai eu droit, j'ai maintenant assez de recul pour ne pas me laisser embarquer, je sais que ça ne veut rien dire ! Et que certes, il a peut-être encore des sentiments pour moi, mais plus de l'ordre de l'amitié ou d'une certaine affection. Rien d'amoureux. Bref, plus rien à attendre de ce côté-là !

Cet après-m', je vais me faire une expo. Je vais me faire toute jolie et je vais quand même garder les yeux ouverts ;-)

L'important pour moi là c'est de me sentir de nouveau bien et de mettre l'ex en périphérie. Je sens que ça bouge dans ce sens. Et ça libère d'un poids. Je travaille à lever d'autres blocages.

Bises et bon week-end !
#1305176
Hello les jrmistes !
Un dernier post sur mon sujet, pour boucler la boucle, mettre un point final à cette trop longue histoire !
Et oui, dernièrement, les sentiments étaient revenus en force pour finalement mieux (et enfin !) s'éteindre complètement. Un dernier sursaut certainement.
Tout a lâché et c'est un grand soulagement, une vie qui se revit pleinement !

Alors que je ne m'y attendais pas du tout (ex que je savais très amoureux, des rapports qui se sont normalisés au travail), mon ex est revenu me faire du plat en force, sur ses sentiments, sur son désir pour moi... mais... pour ne rien me proposer. Sachant qu'il est toujours avec sa copine qui est en vacances. On ne sait jamais, hein, sur un malentendu...
Et là, j'ai encore halluciné, purée, il me fait encore le coup !
Je l'ai envoyé paître et je me suis bien rendue compte que je n'avais plus envie qu'il m'embrasse (il a essayé).
Voilà, fin de l'histoire. ça a été bien moisi quand même. Je ne lui en veux même pas de ce dernier coup car cette fois-ci, ça ne m'a pas atteint sentimentalement.
ça m'a juste emmerdée un peu quand même, je l'avoue, un peu énervée sur le coup mais c'est passé.
Je me sens super bien en ce moment et j'ai juste envie d'être de mieux en mieux et qu'il ne fasse plus partie de ma vie. Je me dis qu'il est manipulateur, toxique pour moi, et bonjour la moralité.
ça aura duré deux ans et demi cette post-rupture, avec des périodes de mieux, mais beaucoup de bas, de retours en arrière. Là, je me sens dorénavant très forte et très sereine face à lui.
J'ai vaincu !!!!
Courage, tout passe !
Bises
Elieza, Kakahuet, Carambole et 1 autres ont aimé ça
  • 1
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
Elle s'appelle Emilie... perdue

PS : je viens de recevoir ce message de sa part (j[…]

Comment l'oublier ?

Une Bordelaise ! C'est gavé bien !! Ahah

Je pense d’ailleurs que ce n’est pas f[…]

Problème d'entente sexuelle

Merci merci. Vos messages m'ont fait du bien et r&[…]

Bonjour à toutes et à tous. Bon, al[…]

Présentation - conseils

Bonjour Etpourtant, bonjour Kakahuet, bonjour Selm[…]

Coucou Miu, Puis hier dans l'après-midi, […]

Les femmes n'aiment pas les mecs gentils et gnan[…]