Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1299235
Hello Orchidear ,

je pourrais te dire qu'en effet c'est mal d'aller fouiner sur FB (que par ailleurs un like sur FB ne signifie pas une reprise du couple), que tu dois cesser de t'interroger sur son comportement à lui pour se recentrer sur toi....mais je sais aussi qu'il y a des étapes nécessaires vers la guérison . Et que parfois on a besoin de se prendre le mur, de se faire mal, pour avancer . Notamment dans une rupture où on tombe de haut à ce point.

Pour répondre à ton message ci dessus, j'ai eu la sensation moi aussi d'être un objet, ou du moins un simple personnage dans l'espèce de film qu'il se jouait ( y compris durant la relation d'ailleurs, sauf que j'ai fait taire ce doute) .
Mais maintenant ça ne me fait plus pleurer ; j'ai fait le deuil de cette relation et ce que j'en retiens surtout, c'est que quelles que soient ses blessures, sa volonté d'y croire, on ne ne traite en effet pas quelqu'un comme ça. Et c'est précisément ça qui m'a poussée à le bloquer in fine, c'est que même post rupture, son comportement m'a paru tellement artificiel , avec ses vœux de nouvel an compassés, et ses messages pour prendre des nouvelles tellement artificiels. Toujours rien de sincère là dedans.

Un jour tu arriveras à te dire toi aussi, qu'il vaut mieux que cette relation n'ait pas duré, et que tu mérites mieux ;)
lyreca ont aimé ça
#1299239
Merci à toutes.

Oui, je ne sais pas ce qui m'a pris d'aller sur son facebook à elle... Je me fais violence déjà pour ne plus aller sur son compte à lui. Mais parfois, on a des comportements qui ne sont pas forcément logiques... Surtout sur Internet. Car dans la réalité, qui irait frapper à la porte de la nouvelle copine de son ex pour vérifier qu'ils sont bien ensemble ? Ça n'aurait aucun sens :laughing:.
Peut-être que je cherche, inconsciemment, à me faire "du mal" (attention, gros guillemets) comme tu le dis. Mais, mon interprétation de ce like est, à mon sens, tout à fait juste. Ce n'est pas anodin qu'il l'ait rajouté sur ses réseaux quelques semaines après notre rupture et qu'il se mette à liker ses nouvelles photos. Après, évidemment, ça reste mon interprétation, et peut-être que ça me permet d'avancer de penser ça, comme vous le dites.
Et puis cette histoire de "pansement" aussi, qui est directement lié à mes interprétations concernant cette reprise de contact, m'aide à y voir plus clair, à trouver une raison concrète à son comportement.
Parce que oui, au delà de la rupture, c'est son fonctionnement à lui que j'ai encore du mal à comprendre, et c'est douloureux de constater qu'on s'est planté à ce point sur personne que l'on pensait connaître.
J'ai demandé à une amie de se connecter à mon compte facebook et de la bloquer elle, pour que je ne puisse plus être tentée d'y aller, et de la surveiller. Bien sûr, il suffirait d'une simple manipulation pour la débloquer et aller de nouveau fouiner, mais au moins je ne pourrais plus répondre directement à une pulsion, il me faudra réfléchir deux secondes avant d'agir.

Et oui, Selmasultane, cette douloureuse sensation d'avoir été utilisée (même si c'était inconscient) alors qu'on pensait vivre une histoire sincère à tous les niveaux, et non pas de n'être qu'un "fantasme" aux yeux de l'autre. Du coup, j'ai un peu de mal à me retrouver, comme si je m'étais perdue dans cette rupture... C'est normal ça ? De sentir comme "dépossédée" de son identité ?
#1299241
Quand on se dit qu'on connait quelqu'un après 4 mois de relation c'est que l'on a pas le recul nécessaire pour aborder les choses autrement que par l'angle le plus obtus que l'on peut trouver.

Puisses-tu trouver un peu de sérénité dans ta vie parce que tu en as besoin ...
En tous cas, je n'interviendrai plus sur ton sujet (oui, je sais ...tant mieux^^)

Bon courage à toi !
#1299242
"Que l'on PENSAIT connaître". Jamais je n'ai dit que je le connaissais, la preuve, je me suis trompée. On était dans une relation, il m'a quitté il y a peu de temps, c'est normal que je ne puisse pas encore avoir le même recul que vous, qui êtes extérieurs à cette histoire.
Et puis, comme quelqu'un l'a dit très justement, l'autre nous montre ce qu'il veut bien nous montrer donc on ne connaît jamais l'autre à 100%.
Que ça soit au bout de 4 mois ou au bout de 3 ans.
Et je n'apprécie pas cette façon que tu as de m'infantiliser, c'est mon histoire, elle m'est propre, je viens chercher des conseils, je ne veux pas être jugée sur la façon dont moi j'ai perçu mon histoire.
Merci à toi.
#1299243
Orchidear a écrit :
06 mars 2019, 16:37
Parce que oui, au delà de la rupture, c'est son fonctionnement à lui que j'ai encore du mal à comprendre, et c'est douloureux de constater qu'on s'est planté à ce point sur personne que l'on pensait connaître.
...
Et oui, Selmasultane, cette douloureuse sensation d'avoir été utilisée (même si c'était inconscient) alors qu'on pensait vivre une histoire sincère à tous les niveaux, et non pas de n'être qu'un "fantasme" aux yeux de l'autre. Du coup, j'ai un peu de mal à me retrouver, comme si je m'étais perdue dans cette rupture... C'est normal ça ? De sentir comme "dépossédée" de son identité ?
Oui c'est douloureux, pour ma part je lui faisais entièrement confiance, et je suis loin d'être une écervelée qui s'amourache du premier venu.
Pour autant, il faut être deux pour vivre une relation fusionnelle ; alors certes je pense toujours qu'il aurait du être plus mesuré au début (et à la fin aussi, vu qu'il a été odieux :mrgreen: ) et que personne de censé de plus de 16 ans ne parle mariage , et tout le toutim et ne s'implique autant dès le premier mois MAIS si je me suis laissée aller ainsi, c'est que moi aussi j'ai bien voulu croire à ça , et que cette espèce d'emballement un peu fou me rassurait, et me flattait à ce moment là de ma vie.
Bref, une "illusion à deux" ;)
Je pense sincèrement que si on s'était rencontrés alors qu'on était seuls tous les deux (et en particulier si je n'étais pas angoissée à l'idée de quitter mon mari, et dépendante en ce sens ), il ne se serait pas forcément senti obligé de donner autant de preuves .. (ou pas d'ailleurs, comme dit le poète si ma tante en avait , on l'appellerait mon oncle :mrgreen: )
Mais peu importe à présent, les choses arrivent parce qu'elles doivent arriver, et on ne peut pas changer le passé.

Tu te sens dépossédée de ton identité aussi parce que tu as remis ton identité entre ses mains , que tu t'es conformée à son emballement. ;)
#1299309
Oui, je te comprends parfaitement. Je trouvais moi aussi, tout cela agréable et malgré tout, rassurant. Avec du recul, je me dis aujourd'hui que c'était débile et que ça aurait dû me freiner. Et pourtant je suis, habituellement, très méfiante !! Je suis tombée sur deux tarés avant lui et je pensais que ça m'avait vacciné.

J'ai toujours ces pensées/souvenirs qui tournent en boucle. Je rêve de lui, aussi. J'en ai marre. J'aimerai pouvoir avancer concrètement là dessus. Et puis j'ai toujours cet espoir infime qu'il m'écrive. C'est très bête je sais, mais c'est toujours présent. Et ça aussi, ça me tue. Parce que dans tous les cas, je crois que ça me ferait replonger. Et puis ça me fait peur aussi. Parce que je sais qu'il a un cadeau qu'il est censé me renvoyer (une place de concert), et qu'il a besoin de l'adresse de mes parents (je vis chez eux en ce moment) pour ça. Et j'ai peur de recevoir un message pour ça.

Je suis quand même globalement dans le mieux même si je reste bloquée sur certaines pensées. Et que je lui en veux de m'avoir menti comme il l'a fait. Surtout après autant de déclarations. C'était mon partenaire et malgré tout ça, il me manque terriblement.
#1299484
Salut Tinker Bell ! C'est gentil de prendre de mes nouvelles :)

Et bien ça reste très compliqué, du coup j'essaie de me prendre en main. Je vais pas tarder à aller voir un psychiatre là, et je suis un traitement qui,je l'espère, m'aidera à aller mieux... C'est vraiment compliqué. Cette histoire m'aura vraiment marquée.
#1299497
Orchidear a écrit :
11 mars 2019, 13:22
Salut Tinker Bell ! C'est gentil de prendre de mes nouvelles :)

Et bien ça reste très compliqué, du coup j'essaie de me prendre en main. Je vais pas tarder à aller voir un psychiatre là, et je suis un traitement qui,je l'espère, m'aidera à aller mieux... C'est vraiment compliqué. Cette histoire m'aura vraiment marquée.
Coucou orchidear,

Bon courage , et tu as bien raison de prendre soin de toi.
#1299763
Orchidear a écrit :
11 mars 2019, 13:22
Salut Tinker Bell ! C'est gentil de prendre de mes nouvelles :)

Et bien ça reste très compliqué, du coup j'essaie de me prendre en main. Je vais pas tarder à aller voir un psychiatre là, et je suis un traitement qui,je l'espère, m'aidera à aller mieux... C'est vraiment compliqué. Cette histoire m'aura vraiment marquée.
En tout cas c'est une super bonne chose d'aller voir quelqu'un. Ça peut grandement aider à ce que j'ai compris. Le tout c'est déjà d'accepter qu'elle t'a marqué, peu importe la durée de cette histoire, il y a des gens qu'on a plus dans la peau que d'autres.

En tout cas je te souhaite vraiment d'aller mieux et viens donner des nouvelles :bisou:
#1300579
Bonjour à toutes et à tous !

Je reviens vous donner quelques nouvelles.

Alors voilà, je prends des antidépresseurs depuis un mois mais malheureusement ce traitement ne convient pas du tout, j'ai dû en changer et c'est malheureusement... pire :joy:. La semaine dernière j'ai vu un psychiatre. Le courant est tout de suite passé, et ça c'est franchement un vrai soulagement car je sais combien il est difficile de trouver le "bon".
Ce psychiatre ne trouve pas mon état anormal ou inquiétant, et ça bon sang, ça me rassure tellement car je pensais devenir folle !

Il m'a expliqué que j'avais vécu "un rêve" et que ce dernier s'était transformé très brutalement en cauchemar lorsqu'il a rompu. Que je n'y pouvais rien. Il m'a aussi diagnostiqué un "syndrome post traumatique". En clair, le choc a été tellement fort qu'aujourd'hui je suis profondément traumatisée. Ca m'a fait du bien qu'il mette des mots sur ce que je ressens, qu'il me comprenne et qu'il compatisse.
Alors oui, cela peut paraître totalement disproportionné au vue de cette courte histoire. Mais ce mec m'a vendu tellement de rêve qu'il m'est vraiment difficile de passer à autre chose.

Certains jours ça va bien, bien qu'il ne quitte jamais mes pensées. Et d'autres (comme aujourd'hui notamment) ça ne va pas du tout. J'ai l'impression de revenir deux mois (oui, déjà) en arrière. Je suis usée... fatiguée...

Et je pense également à mon avenir. J'en ai vécu des ruptures mais jamais je n'avais été aussi mal. Je ne veux plus entendre parler d'amour... et c'est compliqué quand tous tes proches sont en couple. Je me dis (bêtement) : à quoi bon ?
Et je ne peux m'empêcher de penser que je serai toujours dans la comparaison car à mes yeux oui il était parfait (non je n'arrive toujours pas à ne plus l'idéaliser) et tout dans notre histoire (enfin de mon point de vue) était parfait. J'adorais ses amis, sa famille, je l'adorais lui. Tout semblait correspondre, et notre avenir semblait radieux. C'est étrange, car avec lui je me sentais en sécurité. Je n'avais pas "besoin" de lui, mais juste je me sentais bien en sa présence, c'était simple, accessible, presque confortable. Jamais je n'avais vécu ça. Et aujourd'hui, je crois que jamais je ne le revivrais.

Si seulement je pouvais effacer tous ces souvenirs de ma mémoire (comme dans ce merveilleux film "Eternal Sunshine of the Spotless Mind"), mais malheureusement c'est impossible. Je m'en veux d'y penser encore, alors que cette histoire n'a duré que quelques mois. Je ressasse sans cesse, et je ne sais pas comment faire pour stopper ça.

Et puis, j'ai l'impression que cette histoire ne m'aura rien apporté. Oui j'ai été heureuse avec lui. Mais je l'étais avant lui également. Il m'a juste fait croire à un rêve qui n'existait pas. Il est venu détruire une grande partie de ma confiance en moi et en l'avenir. Tout ça pour quelques mois de romance. Et je n'ai rien à en tirer. Car il n'y a rien à en tirer. Comme lorsqu'on fait un merveilleux rêve et que l'on se réveille. Aujourd'hui j'en viens à regretter de l'avoir rencontré.
#1300589
J'ajoute qu'on devait aller tous les deux à un festival de musique cet été. Je lui avais offert la place à Noël (d'ailleurs lui ne m'avait rien offert). Il était tellement surpris et gêné de n'avoir rien à m'offrir en retour. Le lendemain de la rupture il m'a dit "tu me donneras l'adresse de tes parents pour que je t'envoie la place". Je ne lui ai jamais donné car "SR" strict depuis cette dernière conversation.

J'ai donc décidé de revendre la place que je m'étais achetée quelques semaines après la rupture. Et là depuis quelques jours, j'ai une idée qui me trotte dans la tête... Et si j'y allais finalement à ce festival ? Au final, si je "nous" avait offert ces places c'est que moi aussi j'avais envie d'y aller. Alors je pense que j'irai (seule ou avec des amis). Et j'espère que je verrai ça comme une "victoire".
#1300599
Hello Orchidear !

Je me suis retrouvée dans ce cas de figure, un festival de musique ( 3 semaines après la rupture ) où on devait aller trois jours , ben j'ai trouvé une copine ( et même 2 ) avec qui y aller trois jours, il m'a filé ses places pour elle ( du coup c'est devenu son cadeau d'anniversaire à elle , il a eu l'élégance de ne pas me demander de lui racheter :lol: ) . et on y est allées , 3 jours, moi épuisée et le moral vacillant avec une entorse de la cheville et une énorme attelle qui plus est , mais on y est allées et j'étais ravie car je l'ai fait, on a passé malgré tout un bon moment .
hors de question de me priver de ça aussi.

quant à la brutalité, au rêve qui tourne au cauchemar, au sentiment d'incrédulité,je te comprends , ça m'a duré très longtemps .
( tu dis qu'il ne t'a rien offert pour Noël, n'y as tu pas vu un warning ?)

pour autant je ne pense pas que ça serve à rien, cette relation a eu son " utilité " pour moi . Peut être qu'avec le recul tu apprendras aussi quelque chose sur toi grâce à cette expérience .
#1300605
Salut Selmasultane !

Waouh, chapeau d'y être allée qui plus est avec une entorse (je sais ce que c'est, j'ai eu la même, mais moi c'était en rentrant de festival :sweat_smile: ) !Je crois que c'est important de ne pas se priver après une rupture. Il faut continuer à vivre et faire les choses pour soi. De toute façon, on n'y a jamais été ensemble donc je ne pense pas que ça sera douloureux car je n'aurai que le souvenir d'un "projet" et pas de quelque chose qui s'est réellement passé.

Non il ne m'a rien offert, en fait ils ne s'offrent pas de cadeaux dans sa famille à Noël, donc je n'ai pas été très surprise... Mais je crois qu'après coup, en rentrant chez moi, j'ai ressenti comme une gêne. On pourrait presque parler d'un pressentiment. Que j'ai vite fait taire en me disant "bah non mais c'est qu'il n'a pas l'habitude d'offrir des cadeaux à Noël". Et puis bon on venait de passer le nouvel an ensemble, tout s'était très bien passé. A minuit il m'a regardé droit dans les yeux en me disant "longue vie à nous" avant de m'embrasser. Bah longue vie à... rien du tout, en fait :sweat_smile:

En fait, je ne sais pas ce que j'aurai pu faire de plus dans cette relation. D'où ce sentiment de n'avoir rien à en tirer dans le sens où ça ne m'a rien appris de plus sur les relations amoureuses. A part peut-être de plus me méfier ? Oui, mais je n'aurai jamais pu anticiper un tel dénouement.

Imaginez : vous parlez avec un type pendant 2 semaines, vous échangez de longues lettres (par mail), tout se passe bien et lui a très envie de vous rencontrer et vous sentez que c'est réciproque. Vous acceptez qu'il vienne vous voir dans votre ville, à plus de 500 kilomètres de chez lui. Donc le mec parcourt tous ces kilomètres pour vous voir, et alors qu'on boit un verre en terrasse vous propose de vous emmener à la mer, comme ça sur un coup de tête. La mer se trouvant à 1h30 de route de chez vous. Il est plus de 23h. Le mec se tape l'aller-retour sans broncher, heureux comme jamais. Alors qu'il vient déjà de faire 500 kilomètres pour vos beaux yeux.

Voilà ça c'est un petit aperçu de la relation que j'ai pu vivre avec cet homme. Une relation faite d'inattendu, de longues déclarations et de gestes romantiques. Tout comme dans un film. Vraiment.
Alors oui... la chute est rude.
#1300612
J'imagine bien, vu que mon ex à moi a passé les 6 premiers mois à parler mariage , etc...etc... ( bon honnêtement ça m'a paru suspect , je lui ai même demandé si ce ne serait pas de l'amour qu'il était amoureux - éclair de lucidité :mrgreen: - ce à quoi il a répondu que non pas du tout . et l'année qui a suivi il était très très présent , on faisait plein plein de trucs ensemble, il me disait " je t'aime" tous les soirs avant de dormir ...bref )

Tu as bien raison de te dire que tu n'aurais rien faire de plus .
Parmi l'avalanche de reproches virulents qu'il m'a faits à la rupture , effectivement certains étaient fondés ( mais je ne pardonnerai jamais la forme ) . N'empêche que ça n'aurait rien changé au final je crois, parce qu'il était réellement amoureux de l'amour , un peu dans un film, ce qui s'accommode assez peu de la réalité et de la durée ( et il suffisait de regarder son historique pour me rendre compte de la récurrence de ce schéma chez lui ) .

C'était beau par ce que ce n'était pas la réalité, et ce n'était pas durable par ce que ce n'était pas la réalité ;) Peut être qu'il vaut mieux qqn qui au lieu de décrocher la lune pendant 4 mois , est un peu plus fiable sur une durée plus longue ?
#1300615
Selmasultane a écrit :
07 avr. 2019, 22:53
C'était beau par ce que ce n'était pas la réalité, et ce n'était pas durable par ce que ce n'était pas la réalité ;) Peut être qu'il vaut mieux qqn qui au lieu de décrocher la lune pendant 4 mois , est un peu plus fiable sur une durée plus longue ?
T'as bien raison :D
Les histoires d'amour passionnelles, ça retombe toujours comme un soufflé, et rares sont les couples qui en réchappent. Cela dit, démarrer doucement ne signifie pas non plus que ça va marcher. J'en suis la preuve, mouarf.

Le plus difficile est de trouver la juste dose entre l'emballement et la pondération, à mon sens ! Ce serait quand même dommage d'aller à reculons dans une nouvelle relation juste par méfiance.

Orchidear : j'ai bien aimé ton analogie avec Eternal Sunshine of the Spotless Mind. Je comprends bien cette envie d'effacer de ta mémoire cette histoire. Mais je suis persuadée que si tu le faisais, tu le regretteras, tôt ou tard (quand tu seras une vieille rabougrie qui radotera sur ses amours passés face à ses petits enfants :lol: ?). Chéris ce que la vie t'as apportée, car c'est ce qui te construit... Même si des fois ça fait vraiment, vraiment ch**r.
#1300647
Merci Selmasultane et Kerrigan pour vos réponses.

Je n'ai pas dormi cette nuit et je m'en veux terriblement d'être dans cet état là pour un type qui n'en vaut certainement pas la peine. J'aimerai pouvoir me détacher définitivement de lui.

Je repense à un reproche qu'il m'a fait lors de notre dernière conversation téléphonique. Reproche complètement infondé. Il m'a dit "de toute façon tu ne respectais pas mon besoin d'indépendance". Je lui ai répondu "pardon ? Alors déjà on était dans une relation à distance donc de l'espace tu en a eu suffisamment, je crois. Deuxièmement j'ai un besoin d'indépendance similaire voir supérieur au tien (je fais beaucoup de choses seule : je voyage seule, je vais au ciné seule, au resto seule etc)". Il n'a rien voulu entendre et a fini par me dire "oui mais tu te souviens de la fois où j'ai dû louer un gite pour qu'on se retrouve à mi chemin parce que tu avais besoin de me voir". EUH WHAT ? Il avait loué un gîte parce qu'il avait dérapé une fois par message (lors d'un jeu "intime") et qu'il s'en voulait de m'avoir un peu "choquée". Je lui avait dit à l'époque que c'était pas nécessaire de louer quelque chose pour ça. Il a insisté et on a passé un week-end formidable.

Je n'en suis pas revenue qu'il ait, à ce point, déformé un souvenir (qui datait d'il y a moins de deux mois) pour trouver une excuse à la rupture.

Et puis je repense également à ce qu'il a pu me dire sur ses ex. Elles avaient toutes quelque chose qui n'allait pas. Genre un truc qui l'a dérangé dès le début. Avec moi c'était différent. Selon lui j'étais "parfaite" pour lui. Son "double féminin".

Et aussi, il parlait quand même souvent de ses ex copines. Une fois alors qu'on s'embrassait, il s'est arrêté et il m'a dit "j'avais une copine qui embrassait super mal, c'était dégueu". Sur le coup je l'ai repoussé, en lui demandant pourquoi il me disait ça. En fait, j'ai l'impression que cet homme n'a jamais vraiment fait le deuil de ses relations passées. Il n'est jamais resté célibataire plus de 2 mois. Et j'ai dû entendre au moins une histoire sur chacune de ses ex.
Un jour nous sommes allé à Rouen et c'était la ville d'une de ses ex. Il m'a dit "oh c'est fou comme ça m'avait manqué. Avec "machine" on allait là, on faisait ci, ça. Mais bon tu sais j'étais pas heureux". Pareil, ce mec a toujours été malheureux dans ses relations. Alors oui, je veux bien croire que les relations se terminent pour une raison mais c'est fou qu'il n'admette pas qu'il y ait des tords des deux côtés. Je me demande ce qu'il peut bien dire de moi à sa copine actuelle (si il en a une). "Elle était chiante, trop collante..." Vu le fonctionnement du monsieur, ça ne m'étonnerait pas.

Alors oui, vous allez me dire "mais n'y as-tu pas vu un gros warning ?". Bah non, car il n'en parlait pas en permanence et que moi aussi ça m'arrive de parler de mes ex. Sauf qu'avec le recul, je pense que c'était peut-être trop, non ?

J'ajoute que, lors de cette dernière conversation, il m'a dit "tu sais, je suis une bonne personne". Chose qu'il disait souvent de lui et de nous "nous sommes de bonnes personnes, rien de mauvais ne pourra nous arriver". Pareil, lorsqu'il a rencontré mes amis et ma famille. Quelques minutes après que la rencontre se soit terminée, il me disait "waouh ce sont vraiment des gens biens, c'est incroyable, j'avais jamais connu ça. C'est la première fois". Bref il était toujours dans l'éloge, et moi je trouvais ça amusant voir même touchant. Mais en fait, c'était juste excessif.

Quelqu'un peut m'aider à comprendre ce qu'il a comme problème ce monsieur ? Pour mes proches et moi-même, ce type est un mystère.
lyreca ont aimé ça
  • 1
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7

C’est effectivement la conclusion que j&rsqu[…]

C'est très difficile à entendre mais[…]

Du déni à la réalité

Bonsoir à tous, Cela fait 2 mois que mon c[…]

Moi je vois (c'est mon point de vue perso hein?)[…]