Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Katarina83
#1298126
Bonsoir tout le monde.
Je suis vraiment très embêtée parce qu'hier soir, je me suis posée ici, avec vous, devant mon ordi, et je vous ai écrit, je vous ai parlé.
Et j'ai tellement écrit longtemps que tout s'est effacé parce que mon compte s'est déconnecté. Du coup, vu que ça faisait plus de deux heures que j'écrivais, j'étais épuisée.
Mais surtout je suis très déçue.
Déçue du fait que vous n'ayez pu me lire... Car vous auriez vu...
Vous auriez vu ce que je pensais et qui j'étais et où j'en étais vraiment et à quelles conclusions j'en arrivais surtout.
Et comme je suis plutôt du genre superstitieuse, je me suis dit que c'était un signe... Celui de tout garder pour moi. Sauf que le plus étrange est que le fait que tout se soit effacé a eu comme effet que ça a clairement tout effacé dans ma tête... Comme si tout ce que j'avais pensé et écrit n'avait pas existé.
Du coup, je me suis couchée en me sentant vidée mais pas soulagée. Et me suis levée dans le même état.
Je suis déçue parce que j'avais fait un vrai travail d'introspection je pense. Je suis allée loin loin dans mes pensées et dans les plus difficiles et j'ai écrit et me suis perdue en cours de route aussi mais j'ai avancé, enfin je crois.
Parce qu'hier, j'ai eu un déclic, celui de redevenir moi avec mon nouveau et j'ai aussi compris que je perdais beaucoup de temps à réfléchir au lieu d'agir.
Et je vous disais aussi que malgré la dureté de certains posts, vous aviez tous raison. Je peux me montrer parfois égoïste, autocentrée et malgré mes remises en question presque quotidiennes, je sais que j'en fais aussi un peu -beaucoup- qu'à ma tête...
Et je vous remerciais parce que vous avez raison sur le fait que je peux me montrer très exigente aussi... Et surtout dure avec les gens, avec vous , avec mes proches... Alors que moi-même, je suis loin d'être parfaite... Très loin... Et j'en demande beaucoup alors que je ne donne pas toujours autant...
J'ai beaucoup souffert mais je me repose trop là dessus en mettant tout le monde dans le même panier, c'est tellement plus simple et plus confortable...
J'ai peur de l'amour, j'ai peur d'être heureuse et du bonheur... Certains d'entre vous l'ont dit. Je ne connais pas et tout ce que je connais pas me fait peur, malheureusement...
Je ne connais pas la simplicité, elle me fait peur. La sérénité, j'aimerai l'atteindre mais je ne sais pas l'apprivoiser non plus.
Alors, j'apprends petit à petit mais c'est difficile et la période que je vis en ce moment l'est tout autant.
Je perds mon temps dans des choses futiles parce que j'ai peur de me lancer, j'ai peur de vivre donc je survis . Sauf que survivre, ça fatigue au bout d'un moment et aujourd'hui, je suis lasse de tout ça.
J'ai envie de vivre parce que crois que j'en ai le droit enfin... Mais est ce que je le mérite ? J'en sais rien.
Ma mère m'a dit il y a quelques jours qu'elle m'aimerait quoi que je décide de faire ou qui que je décide d'être. C'est un bon début mais tout n'est malheureusement pas encore réglé et j'ai le sentiment que c'est jamais fini. Je règle un truc ou j'avance sur un sujet et un autre vient se rajouter. C'est toujours compliqué.
Hier soir, j'ai eu un déclic, grâce à mon nouveau. Et je pense que j'ai encore un peu avancé. Je suis déjà plus moi que je ne l'étais hier. Mais je suis lente parce que ne pas prendre de risques et aller doucement me rassure, c'est ma protection. Le problème c'est que cette protection me ralentit et me freine même parfois dans ma vie.. Pourtant, j'ai envie de vivre, vraiment et par dessus tout. Je dois seulement me l'autoriser.
Je pense beaucoup à ma soeur aussi, au fait que je ne suis pas la meilleure soeur du monde. Mais je lui en veux pour des choses et elle aussi, pourtant, on s'aime. Moi je l'aime à en crever. Elle est ma moitié et chaque fois que je pense à elle, j'ai envie de pleurer, j'ai le sentiment que mon rôle ici est de la sauver et même si les psy m'ont dit le contraire... Cette culpabilité est là... J'essaie de faire au mieux, enfin j'essaie surtout de me convaincre de ça parce que , est ce que je fais vraiment?
Je ne crois pas donner autant que je ne le dis aux gens qui m'entourent. Pas parce que je suis une mauvaise personne mais parce que je n'ai plus confiance, c'est terminé pour l'instant. Je n'ai plus confiance. On m'a trop prouvé que je ne pouvais pas avoir confiance, trop prouvé que le monde pouvait se montrer cruel et sans pitié. Alors, moi plutôt que m'effondrer, j'ai décidé de me cacher, me cacher derrière toutes ces barrières que j'ai mises en place. certaines sautent, seules, d'autres je les fait sauter... Mais il en reste beaucoup encore...
Je crois que je joue aussi, ça je n'en suis pas fière. Je joue.. Et ça je crois que c'est ma barrière la plus forte. Ou plutôt ma protection la plus épaisse. Je joue ou plutôt je me convaincs que je joue, que la vie est un jeu et que moi je n'éprouve rien... C'est plus simple comme ça...
Avec mon nouveau finalement je joue aussi. Lui je ne pense pas et c'est pour ça que ça coince et qu'on ne se rencontre pas encore... Je me plains mais je ne donne rien. Enfin, jusqu'à aujourd'hui.
Aujourd'hui, je lui ai donné. Un peu d'abord par un message, puis un peu plus par un second message, des coucou...
Et ce soir, l'effort ultime le surpassement de moi! Je souris devant mon écran parce que je me trouve ridicule mais en mêle temps, c'est tellement vrai ce que je dis même si c'est ridicule. Parce que c'était tellement dur pour moi de faire ce que j'ai fait alors que pour d'autres, ça doit être tout naturel...
Je lui ai donc envoyé un message en lui disant que je voulais le voir, le voir régulièrement, passer de vrais bons moments avec lui et arrêter de jouer au chat et à la souris... Que je voulais une vraie relation..
Alors, on verra s'il me rit au nez... Au moins, j'ai essayé. Peu-être -sûrement - que je vais me casser la figure, une fois encore, mais au moins j'aurais tenté cette fois. C'est pas grand chose ce que j'ai fait mais bon..? C'est beaucoup pour moi déjà.
Je lui ai dit que je voulais avoir une vraie relation avec lui, c'est fort quand même... Non?! J'en sais rien, peut-être pas...
En tous cas, je sens que j'ai avancé , un peu, aujourd'hui et je pense que c'est ça qu'il faut que je retienne.
Je crois juste que mon cerveau est un peu plus lent que d'autres pour agir mais quand je le fais, je le fais vraiment.
J'espère que ce message e s'effacera pas, je l'envoie de suite.
par Katarina83
#1298127
En tous cas, c'était pas une bonne journée aujourd'hui, ni une bonne nuit mais j'ai survécu, c'est ce que j'ai envie de retenir.
Enfin oui et non en fait. Parce que j'ai plus envie de survivre, j'ai envie de vivre.
Et pour ça, je dois être moi, sinon je continuerai non seulement à me cacher mais aussi à faire semblant donc à faire semblant de vivre.
Je pense aussi beaucoup à mon ex, à ce que je lui ai fait subir. Personne ne mérite ça et je sais que c'est pas la première fois que je le dis ici mais je m'en veux, toujours autant et même de plus en plus. Car quand je vois le comportement que j'ai avec mon nouveau, je me dis que mon ex méritait au moins aussi bien. Mais je me rends compte aussi que finalement je ne l'aimais pas. Ce que je ressentais n'était pas de l'amour car on n'étouffe pas l'autre quand on l'aime et on ne l'empêche pas d'être lui.
En tous cas, j'ai envie de m'améliorer...
Même si j'ai toujours aussi peur.
J'ai envie de tenter le coup de la vie... De prendre des risques pour voir... De toute façon, ça ne peut pas être pire que maintenant puisque maintenant, je me mets moi-même des bâtons dans les roues...
Bonne nuit à tous et encore merci pour tous vos posts, vos encouragements, vos conseils et vos coups de fouet...!
J'espère sincèrement que je vais réussir à gagner ce pari, réussir à vivre et à être moi.
Et je me dis que de toute façon, c'est petite victoire par petite victoire.
Je vais forcément y arriver parce que je n'ai plus le choix, je suis bien trop fatiguée par toutes mes bêtises...
Et puis de toute façon, je suis aimable non?!
Avatar du membre
par Jo_French
#1298140
Bonjour Katarina,

Je ne suis jamais intervenu sur ton feed mais c'est pas faute de te lire et de lire les nombreuses interventions que tu reçois.

De mon point de vue, je vois, surtout une personne qui se prend la tête pour des choses futiles, se prendre la tête sur tels ou tels trucs. C'est absolument bouffant. La preuve, si on lit tes deux derniers messages, tu ressasses et rien n'est clair.

Le gros conseil que je puisse te donner c'est d'apprendre à lâcher prise.. Concrètement. Dans un sens, te donner aussi des objectifs (professionnels, personnels). Je peux comprendre le concept de barrières que tu te mets mais sincèrement, ce ne sont que des pseudos limites. Ton défaut ? Dans ton récit ? Tu ne donnes pas assez..

C'est con à dire mais tu donnes quand tu as un intérêt, tu attends un retour et sache que c'est pas la meilleure chose à faire. Pourquoi tu ne donnerais pas gratuitement ? De ton temps, de ton affection et pleins d'autres domaines.

Je te laisse méditer sur ce proverbe :
Qui donne ne doit jamais s'en souvenir. Qui reçoit ne doit jamais oublier.
Sache que donner c'est important, peu importe ce qu'il vient en retour. D'ailleurs, tout ce qui vient en retour, c'est que du bonus (même si ça peut être négatif) car cela se résumé à : expériences.

Bref, ce n'était que mon simple avis. Tu en feras ce que tu veux.
Passe une bonne journée
marcfitt ont aimé ça
Avatar du membre
par miu
#1298144
Katarina83 a écrit :
05 févr. 2019, 01:42
J'ai plus de repères du tout en fait donc je tatonne et je cogite beaucoup. C'est trop mais je préfère le faire ici et seule que l'embêter lui. Ce qui, je pense, est déjà preuve d'une certaine évolution de ma part... Non ?
Enfin bref, j'espère évoluer encore et encore plus et plus vite... Et j'espère aussi trouver ma voie ...
Katarina83 a écrit :
11 févr. 2019, 00:24
Je vais forcément y arriver parce que je n'ai plus le choix, je suis bien trop fatiguée par toutes mes bêtises...
Et puis de toute façon, je suis aimable non?!
Katarina83 a écrit :
06 févr. 2019, 23:19
Je lui ai fait deux propositions, non concluantes du coup... Donc maintenant, je dois attendre qu'il me propose à nouveau non? Sinon ça fait vraiment la fille désespérée je crois...
Je me permets de citer ce que tu as écrit pour essayer de comprendre un peu ton mécanisme. J'ai impression que tu te poses les questions interrogatives "Non?" de manière infinie. Se questionner c'est très bien pour avancer, comme la pause de temps en temps sur la route, mais imagine à chaque deux pas sur le chemin, on prend une pause d'une demi-heure, ça ferait une journée entièrement pour finir un bout de 100 mètres.

Tu es aimable ou non, tu as fait telle ou telle évolution ou pas encore. C'est d'abord ce que tu ressens au fond de toi à travers l'écoute de toi-même. Nous, on est de l'extérieur, on ne peut pas "te juger" mieux que toi au profond.

A mon avis, au lieu de te demander: "Je suis aimable, non?" ou demander à nous: "Je suis aimable, non?", tu pourrais te dire: "Je m'aime. Je suis aimable. Je fais tout pour m'aimer, pour devenir la fille que j'aime être".

Tu sais, à force de demander aux autres à chaque réaction, geste, pensées, on risque de perdre notre propre personnalité. C'est ce qui m'a arrivé quand je n'étais pas, ne suis pas du tout confiante en moi. J'ai douté de mes goûts, de mon intelligence, de ma façon de vivre...Bref, toute ma personnalité est devenue très fade et faible.

Aie confiance en toi, en celle que tu veux devenir.
Katarina83 a écrit :
05 févr. 2019, 01:42
J'ai plus de repères du tout en fait donc je tatonne et je cogite beaucoup. C'est trop mais je préfère le faire ici et seule que l'embêter lui. Ce qui, je pense, est déjà preuve d'une certaine évolution de ma part... Non ?
Enfin bref, j'espère évoluer encore et encore plus et plus vite... Et j'espère aussi trouver ma voie ...
Katarina83 a écrit :
10 févr. 2019, 04:24
Merci à tous pour vos messages...
Voire une deuxième... Enorme électrochoc ce soir...
Je dois et me dois de devenir celle que je suis vraiment.
Pour enfin vivre et arrêter de survivre
.
J'ai l'impression que t'es trop pressée et tu risquerais de bruler les étapes.

Tu sais, la procédure pour aller mieux, c'est des fois doucement, long mais surement. Là, je ressens vraiment que tu te précipites avec les "plus vite, plus vite, électrochoc".

Prends du temps pour toi-même, pour te calmer, pour méditer (peut-être) non pour nous questionner, mais pour écouter toi-même, pour t'aimer vraiment, pas à travers les regards des autres pour toi.

Bon après-midi.

Je pense quelqu'un qui a de caractère, de personnalité, c'est quelqu'un qui accepte soi-même, sait l'aimer malgré ses défauts et en même temps savoir les améliorer. Etre en paix avec soi-mêm quoi :bisou:

Je te fais des gros bisous fabuleux. Sois tendre mais déterminée et patiente aussi ^^
par Katarina83
#1298429
Bonsoir à tous.
Ca fait un petit moment que je ne suis pas venue alors je viens vous donner quelques nouvelles.
Avant tout, merci Jofrench d'être intervenu et tu as raison, enfin presque ¨¨ je donne mais pas autant que j pourrais donner... Pas par égoïsme mais par peur ... Justement de ce lâcher prise... Par peur de trop donner...
Merci Miu... T'es trop mimi :) merci de ton soutien et de ta bienveillance.
Je suis pressée oui par rapport à mon âge et au nombre d'erreurs que j'ai faites... Il faut que j'avance ... Encore plus vite car les efforts que je fais sont là mais trop lents..

Du coup, j'ai envoyé ce fameux message.
Auquel il a répondu, et de manière positive.
Après quoi, nous avons passé trois jours non stop ensemble. C'était top, rempli de complicité et de bons moments. On a fêté la Saint Valentin, c'était même romantique ^^ Je précise car il et je , ne sommes pas très doués pour le romantisme, on est un peu maladroits tous les deux...
Puis, il partait quelques jours rejoindre sa famille (séjour prévu depuis longtemps).
Et là, patatra.
Bon, j'exagère un peu peut-être parce que j'ai cette tendance... Mais quand même.
En gros, alors qu'il m'écrit tout le temps et répond très rapidement, là, c'est beaucoup moins régulier...
Après voilà, il est en famille, il ne les voit jamais et puis ce n'est pas évident d'être sur son téléphone dans ces conditions... On s'est quand même écrit tous les jours, y a pas mort d'homme.
Bon, juste quelques petites choses qui me tracassent.
On ne s'appelle pas... Du tout. On ne s'est jamais appelés je crois mais quand même... Pour se raconter sa journée etc...
Puis, ses messages... Pas de "tu me manques" ni de "je pense à toi"... Alors là encore, c'est pas dans ses habitudes ni les miennes pour le moment de se dire ça ...
Mais bon, je me dis que la "séparation" peut permettre de se dire ce genre de choses... Pas là visiblement.
Bon, donc, un peu mitigée sur cette "séparation" et le ressenti que j'en ai.
Mais le pire n'est pas là. Non, ce qui fait mal c'est que tout à l'heure, en s'écrivant, à un moment, il me dit qu'en gros, il rentre mardi et que ça le fait chier. Il le dit pas tel quel mais ses smileys le disent donc d'une part, c'est très vexant et surtout, ça ne fait que confirmer ce que je ressens moi depuis qu'il est parti. Je n'existe plus, je ne compte pas...
Du coup, à force de ne rien dire pour ne pas lui prendre la tête pour des futilités comme tu dirais Jo-French, ben là, j'ai répondu juste à ce message en lui disant de manière sarcastique que oui de toute façon moi je n'étais que son passe -temps donc qu'il n'ait aucune envie de rentrer était normal...
Du coup, on verra demain sa réponse.
Enfin tout ça pour vous dire que ce soir, une fois de plus, moral dans les chaussettes... Et surtout, perdue... Car à la fin, je ne sais plus si je me prends la tête pour des vraies choses ou parce que je suis inoccupée professionnellement.
En tous cas, c'est pas la joie dans ma tête, je me sens complètement perdue...
J'espère que ça ira mieux plus tard...
Bonne nuit à tout le monde.
par Janysse
#1298432
Salut Katarina,

Je passe en coup de vent.

Tout ça, c'est tes névroses qui s'expriment et prennent le dessus ; tu es dans l'émotion, la peur non pas de le perdre lui, mais d'être abandonnée, peu importe la personne en face.

Alors, je te repose une question qu'on t'a déjà posée, mais je ne me souviens pas avoir lu la réponse quelque part : es-tu suivie par un.e psychologue ?

Tu es en train de ré-installer les mêmes habitudes mentales que dans ta relation précédente.

Courage
Elieza ont aimé ça
par Kakahuet
#1298438
Bonjour Katarina

Je te propose, si tu ne l'as déjà fait, de relire l'intégralité de ton trhead, pour d'une part que tu remarques que tu refait exactement les mêmes erreurs (même si je me permets de dire que tu as bien avancé quand même par certains côtés) mais aussi pour les réponses qui t'ont été apportée et qui sont très pertinentes pour la plupart.

Je me permets également de commenter quelques passages :
Katarina83 a écrit :
18 févr. 2019, 00:46
Bonsoir à tous.
Je suis pressée oui par rapport à mon âge et au nombre d'erreurs que j'ai faites... Il faut que j'avance ... Encore plus vite car les efforts que je fais sont là mais trop lents..
Bing ...syntax error !
cela te renvoie dix pas en arrière ... le "il faut que" est ultra négatif en soi.
Katarina83 a écrit :
18 févr. 2019, 00:46
Bon, j'exagère un peu peut-être parce que j'ai cette tendance... Mais quand même.
Ben oui... et tu sais que tu dois travailler sur ça, alors dis moi ce que tu as mis en place pour cela?
Katarina83 a écrit :
18 févr. 2019, 00:46
En gros, alors qu'il m'écrit tout le temps et répond très rapidement, là, c'est beaucoup moins régulier... Puis, ses messages... Pas de "tu me manques" ni de "je pense à toi"... Alors là encore, c'est pas dans ses habitudes ni les miennes pour le moment de se dire ça ...
Syntax error n°2 ....
On n'est pas OBLIGE (quoique tu puisse en penser) de répondre dans l'instant à un sms...
Comment peux -t-on faire comprendre à quelqu'un qu'il faut aussi laisser souffler les gens?
J'ai l'impression que de nos jours, le téléphone remplace la laisse pour les animaux... c'est d'une tristesse...
Katarina83 a écrit :
18 févr. 2019, 00:46
et puis ce n'est pas évident d'être sur son téléphone dans ces conditions...
Propose lui une greffe totale ... ça marchera peut être?

Katarina83 a écrit :
18 févr. 2019, 00:46
. Non, ce qui fait mal c'est que tout à l'heure, en s'écrivant, à un moment, il me dit qu'en gros, il rentre mardi et que ça le fait chier. Il le dit pas tel quel mais ses smileys le disent donc d'une part, c'est très vexant et surtout, ça ne fait que confirmer ce que je ressens moi depuis qu'il est parti. Je n'existe plus, je ne compte pas... .
Syntax error n°3 ...c'est quand même du lourd, là ...
Tu as si peu confiance en toi pour en arriver là ? là encore, je te conseille de consulter et de te raccrocher à d'autres choses, histoire de t'aérer l'esprit....
Katarina83 a écrit :
18 févr. 2019, 00:46
, j'ai répondu juste à ce message en lui disant de manière sarcastique que oui de toute façon moi je n'étais que son passe -temps donc qu'il n'ait aucune envie de rentrer était normal...
Je pensais que tu avais plus de 12 ans... me semble m'être trompé... désolé pour ce clash mais j'aimerai que tu comprennes certaines choses, entre autres que le fait d'être avec une personne qui se comporte comme ça, serait pour moi impossible et rédhibitoire...
Katarina83 a écrit :
18 févr. 2019, 00:46
Enfin tout ça pour vous dire que ce soir, une fois de plus, moral dans les chaussettes...
Tu te le mets toute seule dans les chaussettes ton moral, là ...
Et j'ai l'impression que tu aimes ça, au final ...

Katarina83 a écrit :
18 févr. 2019, 00:46
ou parce que je suis inoccupée professionnellement.
Effectivement, tu devrais te focaliser sur ton avenir professionnel, ça t'occuperait l'esprit...dans quel secteur cherches tu ?
Désolé pour mon ton qui est un peu sec, mais qui me semble néanmoins (comme disait Cléopâtre) nécessaire...

Courage à toi !
Adjagboni12000 ont aimé ça
par marcfitt
#1298441
Tout a fait d'accord avec Le monsieur du dessus.
Je suis pressée oui par rapport à mon âge et au nombre d'erreurs que j'ai faites... Il faut que j'avance ... Encore plus vite car les efforts que je fais sont là mais trop lents..
Le meilleur moyen de se planter en beauté voir de faire un gamin avec le 1er venu. C'est une mode que je constate de plus en plus... hélas
En gros, alors qu'il m'écrit tout le temps et répond très rapidement, là, c'est beaucoup moins régulier... Puis, ses messages... Pas de "tu me manques" ni de "je pense à toi"... Alors là encore, c'est pas dans ses habitudes ni les miennes pour le moment de se dire ça ...
Il a aussi le droit de souffler et de profiter de ses proches... tu vas l'etouffer a reagir comme ca.

Bref, je ne vais pas decortiquer chacun de tes dires mais en y allant ENCORE de cette facon, tu vas foncer droit dans le mur...

J'avais trouvé ceci il y a quelques temps que j'ai trouvé tres interessant, ca parle de "dependance affective" en BD. En t'"inscrivant, c'est gratuit, tu recois une bd en pdf...

https://fannys.fr/les-liens-dattachement/


Je te le conseille vivement. Ce n'est pas une solution mais plus un moyen de comprendre
par Elieza
#1298443
Je plussoie les collègues du dessus, en ajoutant que tu cherches quoi? A te faire quitter? Parce que là, continue, tu es sur la bonne voie...Ce n'est pas ton copain qui déconne Katerina, c'est toi.
par Meltnar
#1298444
Comme je suis peu original, je suis en accord avec tout le monde Katarina... Tu vas dans le mur en klaxonnant. On dirait que tu vis par et pour lui et que tu estimes qu'il devrait faire la même chose. Sauf que lui vit sa vie, et (pour le moment), il est bien avec toi et estime qu'il n'a pas besoin de t'envoyer 14 000 messages pour te prouver qu'il veut être avec toi.
La question est pourquoi est-ce que tu estimes qu'il devrait être à tes genoux, disponible et ouvert à toi 100% de son temps, y compris lorsqu'il est avec sa famille qu'il ne voit jamais ? Pourquoi tu ne prends pas tes responsabilités et ne l'appelles-tu pas directement, toi, si ça te manque tellement ? Pourquoi ne te rends-tu pas compte que tu vas dans le mur et que tu risque de complètement l'étouffer et l'assécher ?

Quant à ta réaction puérile en lui envoyant un message odieux comme tu l'as fait, ça se passe de commentaires. Mon avis vaut ce qu'il vaut, et sans doute pas grand-chose, mais sache qu'à sa place, je l'aurais mortellement mal pris. Le chantage affectif, ma soeur a arrêté d'en faire il y a 2 ans. Et elle a 15 ans. Franchement reprends toi, parce que là tu fais du mal à tout le monde : à toi, à lui, et peut-être aux autres...
marcfitt, Elieza ont aimé ça
par Elieza
#1298447
Meltnar a écrit :
18 févr. 2019, 11:25


Quant à ta réaction puérile en lui envoyant un message odieux comme tu l'as fait, ça se passe de commentaires. Mon avis vaut ce qu'il vaut, et sans doute pas grand-chose, mais sache qu'à sa place, je l'aurais mortellement mal pris. Le chantage affectif, ma soeur a arrêté d'en faire il y a 2 ans. Et elle a 15 ans. Franchement reprends toi, parce que là tu fais du mal à tout le monde : à toi, à lui, et peut-être aux autres...
:-Blue :-Blue
par blur
#1298455
Bonjour Katarina,

Si je me permets, tes écrits me font penser a un écueil du couple que l'on rencontre de plus en plus souvent : le syndrôme de la "gâterie" : l'autre doit me "gâter" , me donner "toutes" ses attentions;

cela conduit souvent à une relation de dépendance , qui est d'ailleurs en train de s'installer chez toi.

--)or, l'attention amoureuse ne doit pas devenir de la gâterie à l'autre ; cela marque un problème oedipien non réglé , et pour parler plus simplement, une difficulté de communiquer en adulte.

Ta relation est claire il me semble : tu as affaire à un garçon qui est plutôt autonome, qui montre qu'il t'apprécie, mais qui ne fait pas tout tourner autour de toi, qui a des sources de gratification ailleurs qu'avec toi.
A partir de là, une seule question : cela te convient ? ok tu restes et assumes ;
cela ne te convient pas : tu pars et traite -ou non -cet aspect de ta personnalité car c'est entre toi et toi.

Si tu veux changer tes schémas futurs et arrêter de "décompenser " en "enfant vulnérable " à chaque coup de stress, je te conseillerai pour ma part de traiter cela, en étant accompagnée bien sur
Elieza, Kakahuet ont aimé ça
par Katarina83
#1298463
Bonsoir à tous.
Plus j'écris ici et plus j'ai honte parce que quand je vous lis, jamais je me dis "ils exagèrent" ou "c'est n'importe quoi...". A chaque fois, je me prends plutôt un coup de chaud parce que vous ne faites que révéler (au monde, à moi ^^) la réalité de mon comportement et surtout, de mon fonctionnement.
Et ça me permet donc de voir que j'ai encore beaucoup de travail à faire sur moi.
C'est un peu désolant mais en même temps, je me dis que malgré tout, par rapport à novembre, j'ai pas mal évolué. Parce que oui je suis suivie psychologiquement, une fois par semaine environ ET non, je vous rassure, je ne lui fais pas subir tout ce qui passe dans et par ma tête! Je vous en parle à vous ici et parfois à mes proches mais à lui, je ne dis rien ou bien quelques toutes petites choses. Donc, ne vous inquiétez pas, je ne l'étouffe pas puisque ne lui fais pas subir les méandres de mon esprit...
Et le message d'hier n'était pas "odieux" ! J'ai juste été sarcastique mais c'est aussi dans notre fonctionnement, on aime bien se charrier, se piquer donc je sais que pour lui, ça n'allait pas être si violent...
D'ailleurs, il m'a répondu de manière très positive, il l'a bien pris, ça l'a fait rire que je puisse penser ça car ce n'était pas ce qu'il voulait dire et il m'a même précisé qu'il aurait aimé partager ça avec moi donc ça m'a fait plaisir. Ce qui n'enlève rien au fait que vous avez raison, que je dois encore et encore travailler sur moi...
Je crois qu'en fait, j'ai vraiment du mal à être 100% moi-même tout simplement parce que j'ai peur de me casser la figure... Et en fait, ça c'est parce que je crois qu'il me plaît vraiment beaucoup... Il m'a manqué pendant ces quelques jours je l'ai ressenti et surtout, je me suis faite "draguer" aujourd'hui, et la seule personne à qui je pensais c'était lui. Ca ne m'intéresse absolument pas de me faire aborder ou de parler à un autre homme... Bref, tout ça pour dire que bon... C'est pas bon signe parce que mon nouveau lui me plaît vraiment... Je commence à m'attacher et oui, je dis que c'est pas bon signe parce que je me sens vulnérable du coup et pas protégée du tout pour ce genre de truc.
J'ai peur de souffrir encore et je me rends compte que je ne donne vraiment pas tout dans cette relation.
Je crois qu'en plus, on est très similaires et comme personne ne bouge vraiment, dans le sens de se mouiller et de prendre des risques, ben c'est pour ça que ça stagne. Puis lui était un célibataire endurci, ça faisait deux ans qu'il était seul, par choix donc -et il le dit lui-même-, il a des petites habitudes de célibataire qui sont à modifier et il a surtout beaucoup de mal à accorder sa confiance donc, sachant que moi déjà, j'ai une problématique importante aussi à ce niveau-là, ben c'est pas évident.
Le côté positif là dedans quand même, c'est que du coup, moi ça me pousse à redoubler d'efforts car je n'ai pas le choix si je veux que ça fonctionne.
Donc au delà du fait de ne plus prendre la tête pour des broutilles, il y a le fait de ne plus avoir peur d'être moi et de prendre des risques en proposant des choses etc car lui est assez bloqué et j'ai remarqué qu'à chaque fois que je prends un petit risque, lui en prend encore plus et ainsi de suite... Bref, je sais qu'il a besoin de moi par rapport à ça donc je me dis que c'est aussi un bon moyen d'évoluer, enfin une bonne raison plutôt.

Par contre, je ne fais que penser à mon projet pro. Je n'arrive pas du tout à avancer et ça commence à me poser question parce que je sais à mille % que c'est ça qui fait que je me prends autant la tête pour des bêtises. J'ai besoin de canaliser mon esprit et là, c'est pas le cas du tout. Je pense à ce projet tous les jours, j'en rêve même la nuit... Mais pour autant, je n'arrive pas à faire une seule démarche, je me sens complètement bloquée et j'ai le sentiment que je vais restée dans cette situation éternellement! C'est très étouffant en fait!
D'autant que dès que je suis en contact avec des professionnels, de n'importe quel domaine, tout de suite, ça me remet dans la réalité et je sens que ça me booste, que j'ai envie d'y aller quoi , de me bouger et d'avancer!
Mais je ne fais toujours rien et je n'ai aucune idée du pourquoi! C'est comme si j'étais clouée au sol par les pieds...
C'est très bizarre comme sensation, d'autant que je sais pertinemment que c'est ça qui me manque pour aller bien !
par Janysse
#1298464
Salut Katarina,

Je passe un peu plus longuement ce matin !

Je rebondis sur quelques points
Parce que oui je suis suivie psychologiquement, une fois par semaine environ ET non, je vous rassure, je ne lui fais pas subir tout ce qui passe dans et par ma tête! Je vous en parle à vous ici et parfois à mes proches mais à lui, je ne dis rien ou bien quelques toutes petites choses. Donc, ne vous inquiétez pas, je ne l'étouffe pas puisque ne lui fais pas subir les méandres de mon esprit...
Tu parles de ton mec ou de ton psy ? Parce que ton psy, c'est son métier de "subir tout ce qui passe dans et par ta tête", et s'il ne sait pas que tu te tortures les méninges, à ce point, comment veux-tu qu'il soit en capacité de t'aider correctement ?
dans le sens de se mouiller et de prendre des risques
de prendre des risques en proposant des choses
à chaque fois que je prends un petit risque
Je ne comprends pas cette affaire de "risque" ? Depuis quand proposer une sortie ciné ou resto ou au zoo ou n'importe quoi d'autre à son mec, aka la personne avec qui on est déjà officiellement en couple, est un risque ? Le fait que tu le vives comme ça indique qu'il y a quelque chose à creuse (ET à solutionner).
Mais je ne fais toujours rien et je n'ai aucune idée du pourquoi! C'est comme si j'étais clouée au sol par les pieds...
C'est très bizarre comme sensation, d'autant que je sais pertinemment que c'est ça qui me manque pour aller bien !
Pour ton équilibre personnel, ton projet pro est très important. Pour aller bien, il importe que tous les domaines de la vie d'un individu soient équilibrés : affective, professionnelle, personnelle, intime, etc. Si l'une manque cruellement d'attention ou au contraire prend toute la place, c'est le déséquilibre.

Je vais donc nuancer tes derniers propos. Ca n'est pas quand tu auras enfin réalisé ton projet pro que soudainement, comme par magie tout ira bien. En fait, le processus de travailler à sa réalisation, s'investir, rencontrer des gens etc, c'est déjà le faire vivre ce projet, et c'est déjà rééquilibrer ta vie en faveur de ce domaine là. Et... est-ce que tu vas mieux ? Un peu, oui. Mais pas vraiment en fait. Ce que tu vis comme une stagnation, comme une sensation d'être les pieds cloués, c'est ton manque de confiance en toi, ton anxiété, qui viennent déborder partout dans ta vie.

Je me permets de faire de la psy de comptoir parce que cette sensation d'être clouée au sol, d'avoir envie d'y aller mais de ne rien avancer du tout, je l'ai connue. Et c'est en m'efforçant de reprendre confiance en moi (tout petit à petit hein, je doute encore absolument tous les jours) que j'ai pu m'y remettre et avancer enfin.

Courage
par Kakahuet
#1298465
Bonjour Janysse

Je pense que Katarina parlait de son ex (enfin du moins, je l'espère ^^) mais je suis tout à fait raccord avec toi sur le fait que le terme de "risque" apparaît bien trop souvent dans ses propos... et c'est un super axe de travail sur lequel se pencher.

Pour la question de la situation pro, il est vrai que nous n'avons pas tous les éléments nécessaires pour émettre une hypothèse concrète, mais le fait de ne pas aller au bout de sa démarche est assez révélateur ...
Je suis assez d'accord avec toi sur ce que tu avances, notamment le fait que s'approprier un projet fait déjà partie du processus d'équilibre .

Je pense qu'on est tous navrés pour Katerina qui a au moins le courage de se confier ici, même si des fois on lui mettrait bien des baffes ^^ - no offense hein :) - et c'est un exercice difficile mais qui aide beaucoup au final (bon ça use les participants ceci dit ^^ mais mieux vaut nous que si elle racontait tout ça à son entourage proche) .
Il faut juste espérer qu'elle saura prendre le bon dans chaque intervention et s'en servir pour grandir dans sa vie (ce qui n'est nullement une critique négative).
par marcfitt
#1298466
e suis suivie psychologiquement, une fois par semaine environ ET non, je vous rassure, je ne lui fais pas subir tout ce qui passe dans et par ma tête! Je vous en parle à vous ici et parfois à mes proches mais à lui, je ne dis rien ou bien quelques toutes petites choses. Donc, ne vous inquiétez pas, je ne l'étouffe pas puisque ne lui fais pas subir les méandres de mon esprit...
Pour ce genre de chose, tu as beau essayer de cacher tout ce que tu veux, et malgres ta bonne volonté, tu le transpire quand meme.

L'autre ressent ce manque qui est en toi, ces peurs que tu dissimules.

Tu t'en rendra compte le jour ou tu auras vraiment avancé et que tu penseras a ton comportement.

J'ai mis du temps a comprendre et accepter le terme dépendance affective. et il m'en a fallu aussi pour commencer a m'en détacher.
par Carrie007
#1298480
Katarina83 a écrit :
18 févr. 2019, 23:39
Parce que oui je suis suivie psychologiquement, une fois par semaine environ
Et que travailles-tu avec ton/ta psy?

Katarina83 a écrit : je vous rassure, je ne lui fais pas subir tout ce qui passe dans et par ma tête! Je vous en parle à vous ici et parfois à mes proches mais à lui, je ne dis rien ou bien quelques toutes petites choses. Donc, ne vous inquiétez pas, je ne l'étouffe pas puisque ne lui fais pas subir les méandres de mon esprit...
Certes mais n'empêche que tu n'en penses pas moins!

De plus, comme l'a souligné justement marcfitt, tu as beau tenté de le cacher, ça transpire. Une nana bien dans ses baskets ça se voit, alors une nana qui ne l'est pas, ça se voit aussi.

Ou alors, un jour, à force de mettre les choses sous le tapis pour passer pour la fille "super cool", tu finiras par exploser d'un coup sur un détail minime. Et lui, à raison, il ne comprendra pas ce qui se passe.

Je ne dis pas de parler de tous tes questionnements à ton copain, au risque de passer pour une psychopathe :) , mais de lui parler de ce qui te chiffonne. C'est ça, aussi, un couple.

Katarina83 a écrit : Et le message d'hier n'était pas "odieux" ! J'ai juste été sarcastique mais c'est aussi dans notre fonctionnement, on aime bien se charrier, se piquer donc je sais que pour lui, ça n'allait pas être si violent...
Certes mais lorsqu'on ne communique que comme ça, ça sous-entend aussi des difficultés à communiquer.

Et j'irai même plus loin: sous couvert de sarcasme ou d'humour, toi, tu n'es pas loin de penser VRAIMENT ce que tu lui as dit dans ton sms, me trompe-je?

Katarina83 a écrit : D'ailleurs, il m'a répondu de manière très positive, il l'a bien pris, ça l'a fait rire que je puisse penser ça car ce n'était pas ce qu'il voulait dire et il m'a même précisé qu'il aurait aimé partager ça avec moi donc ça m'a fait plaisir.
Il a quand même pris le temps de se justifier... Je pense qu'il a comnencé à comprendre comment tu fonctionnes.

Katarina83 a écrit :Puis lui était un célibataire endurci, ça faisait deux ans qu'il était seul, par choix donc -et il le dit lui-même-, il a des petites habitudes de célibataire qui sont à modifier et il a surtout beaucoup de mal à accorder sa confiance donc, sachant que moi déjà, j'ai une problématique importante aussi à ce niveau-là, ben c'est pas évident.
Et n'est-ce pas plus flatteur d'être avec quelqu'un qui est avec toi par envie plutôt que par besoin ou peur d'être seul?

Katarina83 a écrit : Mais pour autant, je n'arrive pas à faire une seule démarche, je me sens complètement bloquée et j'ai le sentiment que je vais restée dans cette situation éternellement! C'est très étouffant en fait!
Et pourquoi n'y arrives-tu pas? Qu'est-ce qui te bloques? Es-tu du genre à procrastiner?

J'ai l'impression, à te lire depuis plusieurs pages, que tu as tendance à t'imaginer/rêver ta vie (dans pas mal de domaines) plutôt que de la vivre.
par Selmasultane
#1298482
hello Katarina ,

j'espère que tu vas bien aujourd'hui.

Je pense que des remarques très juste ont été faites, et je salue comme KKH ton courage de t'exposer ici, ce n'est pas facile ; je pense que sur le fond (et en oubliant la forme parfois sarcastique) tout ce qui t'a été dit peut te donner des clefs pour avancer. (clefs autour desquelles tu tournes toi même des fois toute seule d'ailleurs)

Je trouve que l'analyse que Janysse fait de ton emploi fréquent du terme "risque" très intéressante ; et comme Marc, je trouve que ce qu'on pense bien dissimuler à son conjoint , ce qui bouillonne dans la tête et dont on croit que c'est invisible, se voit en fait ;) (or je viens d'en faire l'expérience, quelqu'un est en demande tout le temps , et qui a besoin d'être rassuré , conforté, dans le relation amoureuse, ça peut donner envie de fuir ;) )

Porte toi bien ;)
par Katarina83
#1298798
Bonsoir...
Ca fait quelques temps que je suis pas venue ici...
Sûrement parce que je ne suis pas très fière ni de la tournure des choses ni de mon propre comportement...
J'espère que vous allez bien ou mieux en tous cas les petits coeurs brisés...

Pour ma part, je ne sais plus où j'en suis ni ce que je dois faire.
Pour vous résumer la situation, nous avancions plutôt bien disons jusqu'à jeudi dernier.
Je me sentais bien, plutôt sereine et légère, en tous cas de mieux en mieux dans cette relation.
On avait réussi à se "mettre d'accord" sur le fait de se voir plus régulièrement et je le sentais de plus en plus à l'ai se et investi.
Puis, tout a dégringolé.
Vendredi, on avait rdv pour un apéro dînatoire chez des amis communs.
On avait déjà fait quelques soirées ensemble donc je n'étais pas inquiète et j'avais même hâte de cette soirée.

Mais vendredi après midi, il m'annonce qu'il va passer boire l'apéro chez un de ses amis, avec le copain de mon amie chez qui nous étions invités.
Et il m'assure qu'ils seront de retour pas tard pour notre soirée...
Déjà là, j'ai trouvé ça bizarre... Mais j'ai rien dit.
Et puis, comme il était avec notre ami, je me suis dit que de toute façon, ils n'allaient pas arriver tard.
Bref, ils ont débarqué avec plus d'une heure de retard, en ayant bu quelques verres... Ca m'a vexée et je n'ai pas trouvé cela correct vis à vis de l'invitation et de nous aussi qui les attendions.
Mais bon, il s'est excusé, il s'est montré mignon tout au long de la soirée donc c'est passé.

Sauf qu'à un moment, il avait vraiment trop bu et il a commencé à devenir un peu froid et surtout agressif vis à vis de nous trois...
Je lui en ai fait part puis il s'est adouci.

Ensuite, nous sommes rentrés dormir chez moi mais on s'est pris la tête bêtement pour des bêtises, à cause de l'alcool je le sais bien... Et en toute honnêteté, je lui ai pris la tête bêtement, à cause en réalité de mon énervement du début de soirée qui n'était pas passé... Donc, je sais que ça vient de moi cette dispute et que je n'aurais jamais dû parler alcoolisée.
Bref, on s'est finalement calmés après quelques minutes et lui a commencé à me dire deux ou trois choses...
En gros, il m'a fait comprendre qu'il avait peur, peur parce que je lui donnais l'impression de vouloir aller trop vite en voulant tout tout de suite, il m'a dit que pour le moment, il ne pouvait pas me faire confiance comme ça, m'a parlé de sa mère...
Bref, c'était bizarre. Il avait les larmes aux yeux alors je l'ai pris dans mes bras.
Puis, on s'est couchés et on a passé la nuit entière dans les bras l'un de l'autre.
Il ne m'avait jamais autant collé. Toute la nuit près de moi, blotti presque comme un enfant.

Puis, au réveil, on s'est levés, il me collait encore.

Ensuite, on s'est quittés quelques heures sans reparler du tout de la veille puis on s'est retrouvés pour manger et regarder un film.
Sauf que là, il était très froid, comme s'il s'était complètement renfermé sur lui-même.
Très froid en paroles, il parlait très peu mais plutôt câlin encore.
Il a été comme ça jusqu'au lendemain, dimanche donc.
Là, on s'est quittés dans l'après midi et je n'ai pas eu de ses nouvelles jusqu'à hier soir 20h.
  • 1
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
Sexfriend

Amandina, Pour être brève... ta rela[…]

Bonsoir Raspoutin Pour quand tu reviendras, puisq[…]

Bonsoir Tu sais, vouloir trouver de la logique ou[…]

Ok et maintenant?

Oh Albanette!!! Je suis contente de te voir par ic[…]

Oui tu a certainement raison . L’une de ces […]

Ben tu ne t es pas vraiment recentrée sur t[…]

What goes around... Always comes back around. En […]

Bonsoir Agathe merci de ta réponse :) Si […]