Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1296480
Bonjour Haileyb,

Pas besoin de l'acheter pour le lire ;)

Coucou Elieza,
Je ne sais plus si on en a parlé ici mais oui, je fais du yoga, une à deux fois par semaine en ce moment (je ne peux pas faire plus pour des raisons financières). Les pilates m'attiraient, mais je n'ai malheureusement pas le budget pour m'y mettre. En revanche, j'ai décidé d'aller à la piscine ! Je n'y suis pas encore allée, je n'arrive pas à retrouver mes lunettes de piscine, je cours partout etc etc, bref je me raconte des excuses depuis 1 semaine et je ne m'y suis pas encore collée. Mais c'est dans mes plans :) (et financièrement bien plus accessible, je suis boursière et à Paris l'abonnement 3 mois coûte une vingtaine d'euros pour les boursiers !)

J'ai un petit souci. Enfin. Ma petite soeur a dit à ma mère que je l'avais invitée à passer le weekend chez moi, et cette dernière a eu la brillante idée de proposer de monter également. On serait donc toutes les trois. Peut-être l'idéal pour avoir une bonne grosse discussion à trois. Mais j'aurais préféré n'être qu'avec ma petite soeur. Je ne veux pas peiner ma maman (ma soeur dit qu'elle est triste de la voir repartir plus tôt - elle est encore dans notre ville natale jusqu'à la fin du mois), ni ma soeur, mais ça ne me réjouit pas tant que ça. J'ai peur de ne pas arriver à leur parler. En même temps, il faut que j'apprenne à gérer mes frustrations, et je ne veux pas les peiner.

Voilà, je ne sais pas si vous pourrez m'aider sur ce coup-là, mais je ne sais pas quoi faire et nous devons décider rapidement, il s'agit du weekend prochain (pas celui-ci, celui d'après !).

Belle journée à toustes :)
#1296483
Bonjour Janysse,

Si tu avais des rapports "normaux" - je veux dire pas là sans prises de tête ou d'incompréhensions inutiles - avec ta famille, je t'aurais dit d'appeler ta maman et de lui dire que tu aimerais passer du temps avec ta petite soeur pour faire des choses de soeurs, justement. Penses-tu que ta maman comprendrait?

Il ne s'agit pas ici de savoir gérer ta frustration mais de savoir te positionner. Tu as invité ta soeur, et non ta soeur ET ta mère. Ta mère s'impose en quelque sorte. N'oublie pas que tu as un objectif: pouvoir parler à ta soeur. Te sens-tu capable de mettre un refus à ta mère?
#1296486
Bonjour,

Petit retournement de situation. J'ai vu ma psychiatre, on baisse la dose.

J'étais sur le chemin de la bibliothèque, prête à attaquer et... sms de mon ex. Pour me dire qu'il ne "souhaite pas poursuivre la relation". Qu'il y a réfléchi, que c'est la meilleure chose à faire. Que c'était injuste de me faire miroiter la pause alors que c'était une rupture. Il dit qu'il veut être honnête avec lui-même. Qu'il préfère envoyer un sms afin d'éviter une discussion pénible à chaud, et que l'essentiel a déjà été dit. Qu'il a passé de superbes moments avec moi, que rien n'effacera. Qu'il est disponible pour discuter si nécessaire. Qu'il ne souhaite pas couper les ponts définitivement avec moi, mais qu'il respectera ma décision.

50% je m'y attendais et même je l'attendais, 50% j'avais de l'espoir. Je me sens meurtrie, blessée. Je suis en colère. Effectivement c'était complètement injuste le coup de la pause. Et son sms est vraiment lâche. "Eviter une discussion à chaud pénible" = je veux m'épargner ta souffrance et ta douleur, parce qu'il sait qu'il a merdé. Nous sommes tous deux responsables du désastre, mais la souffrance des dernières semaines, il est entièrement responsable et il n'est pas capable d'affronter ça. Vous allez me dire que ça venait gros comme une maison, je sais. Je le savais moi-même. Mais tant que la porte n'était pas complètement fermée... Putain je voudrais le tuer.

J'ai appelé ma maman, je lui ai demandé de venir avec ma petite soeur. Dans ces circonstances, j'ai besoin de leur soutien à toutes les deux. Ma mère m'a dit qu'elle fera en sorte de me laisser un moment pour discuter avec ma petite soeur.

Arrive donc ce que je savais depuis le début. 6 semaines de lente agonie, pour revivre comme une deuxième rupture. Même si déjà les souvenirs s'estompaient, et ma relation appartenaient au passé. C'est l'espoir qui meurt maintenant. Quelque part, je ne peux pas nier que je suis un peu soulagée. Que l'incertitude était pire que la perte. Malgré les "tu me manques" et les "sentiments forts" qu'il m'avait expliqués, je ne pouvais pas ne pas entendre les "nous ne sommes pas sur la même trajectoire", "je me sens plus libre" et "je n'ai rien à t'offrir" qui venaient avec. C'est fou comme on peut s'aveugler de peu de choses. C'était pourtant évident. Mais j'ai voulu y croire, j'étais amoureuse. Est-ce que je suis encore amoureuse ? Je crois que ça n'a aucun sens vu la situation. Je suis intoxiquée peut-être, et je vais devoir me défaire de ça. Il me manque, le voir avec quelqu'un d'autre me déchirerait.

Je suis repartie pour des montagnes russes, encore, encore, encore. Je suis repartie pour pleurer, encore, encore, encore. Pour hurler de tristesse. Pour espérer son retour, un jour (je ne veux PAS le récupérer, mais je sais d'expérience que ce petit espoir existera encore un moment). Je voulais seulement retrouver une stabilité émotionnelle. Je n'en peux plus de traverser tout ça et plus encore. J'aurais voulu qu'il m'épargne ce retour de bâton. J'aurais voulu m'épargner ce retour de bâton.

Le positif : je vais pouvoir avancer sur du neuf, pour de vrai. Pour de vrai, faire toutes les choses que je fais pour moi seule, et pas "pour moi dans l'espoir que ça joue en ma faveur" ou "pour moi parce que c'est au fond ce qu'il attend de moi".

Tout est clair maintenant, plus de buée, plus de brouillard.

Je ne sais pas quoi lui répondre. J'ai envie de pointer quand même qu'il a été injuste et lâche du début à la fin. Que son sms n'épargne personne d'autre que lui-même. Qu'il pourra passer lundi après-midi ou mercredi après-midi récupérer ses affaires, déposer les miennes et laisser la clé.

J'écris j'écris j'écris. Je me sens immensément triste.
#1296489
Et si tu ne lui répondais simplement pas, Janysse?

Je trouve, pour ma part, que son texto ne vaut aucun retour de ta part. Et ça pourrait être une petite "victoire" pour toi.
Ou alors, réponds-lui juste pour ses affaires, sans en rajouter, un message du genre "Je te propose de passer lundi après-midi ou mercredi après-midi pour récupérer tes affaires, déposer les miennes et laisser la clé".

Si tu lui dis qu'il s'est montré "injuste" et "lâche", ce serait comme remettre deux sous dans la machine. Cela te soulagera, quoi, 2 minutes 30, et après? Et lui, crois-tu que ça le fera se remettre en question? Au mieux, il te répondra "oui, tu a sraison", sans pour autant le penser vraiment.
Albane06 ont aimé ça
#1296492
Tu as raison. Si j'ai envie de lui écrire c'est sous le coup de la colère. Mais au fond, il ne mérite aucune réponse. Je vais lui répondre pour mes affaires, je vais même le faire tout de suite, je voudrais récupérer mes affaires au plus vite, pour en finir et passer à autre chose.
#1296494
Vouloir cracher sa valda ou ce que l'on a sur le coeur me semble une chose tout à fait naturelle. Mais là ça te fera peut-être du bien sur le moment, ça te soulagera, mais après tu risques fort de te sentir "bête". Réagir à chaud n'est généralement pas une bonne chose (pour soi en priorité).
Albane06 ont aimé ça
#1296496
Oui tu as absolument raison !!
Aussi lui ai-je simplement répondu "Bonjour, Je te propose de passer chez moi lundi après-midi ou mercredi après-midi pour récupérer tes affaires, déposer les miennes et laisser la clé (tu pourras claquer la porte en partant)".

C'est étrange, je me sens infiniment triste et peinée, mais soulagée, sincèrement soulagée. Comme si un poids s'était envolé de ma poitrine (elle est loin d'être légère hein, mais c'est déjà ça de pris !!)
#1296497
Parfait ton message!

Et ce que tu ressens est tout à fait naturel, Janysse, cette ambivalence de ressentis entre "je suis triste" - il s'agit d'une rupture, et pas très classe, tout de même (mis à part le post-it, je ne vois pas ce qui peut être pire que le texto, surtout tourné comme il l'a fait), et le "je suis soulagée" - car il a enfin mis en action ce qu'était cette "pause".
Albane06 ont aimé ça
#1296500
Ok, on est d'accord, c'est vraiment pas cool ni classe le texte. Ce qui me troue le cul (vous me passerez l'expression ^^), c'est qu'il veut "éviter d'avoir une discussion à chaud pénible". C'est ridicule. Grandis ! Si tu veux rompre, fais le comme un adulte ! Rupture = discussion à chaud pénible. Il n'épargne rien du tout à personne, c'est juste super lâche (et hyper décevant de sa part).

Bref , je vais être en boucle un moment encore mais wouah. Ceci dit ça m'évite à moi aussi de revivre une rencontre difficile et émouvante, mais quand même, j'estime que je méritais (que tout le monde mérite !), qu'il me le dise en face.

Concernant la "pause", voilà ce qu'il écrit : "Je crois qu'il était injuste de ma part de faire miroiter l'idée de pause, qui, comme je l'avais dit la dernière fois, correspondait peu ou prou à une rupture." Sauf qu'en fait il n'avait rien dit du tout ! Tout son sms est une tentative de justification.
#1296502
Janysse a écrit :
10 janv. 2019, 12:02
Si tu veux rompre, fais le comme un adulte ! Rupture = discussion à chaud pénible.
Je suis bien d'accord.

A ce sujet, un pote me disait que lui aussi essayait de rompre le plus rapidement possible, sans grande discussion non plus. "A quoi ça sert de l'écouter palabrer pendant des heures alors que je ne coucherai même pas avec à la fin!", alors il acquiesçait à tout pour s'en débarrasser.

Ce pote est vraiment un ami sur lequel on peut compter. Par contre j'ai toujours plaint ses copines :) !
#1296507
Carrie007 a écrit :
10 janv. 2019, 12:12
Janysse a écrit :
10 janv. 2019, 12:02
Si tu veux rompre, fais le comme un adulte ! Rupture = discussion à chaud pénible.
Je suis bien d'accord.

A ce sujet, un pote me disait que lui aussi essayait de rompre le plus rapidement possible, sans grande discussion non plus. "A quoi ça sert de l'écouter palabrer pendant des heures alors que je ne coucherai même pas avec à la fin!", alors il acquiesçait à tout pour s'en débarrasser.

Ce pote est vraiment un ami sur lequel on peut compter. Par contre j'ai toujours plaint ses copines :) !
Tu veux rire, pas plus tard que la semaine dernière, un copain me disait "Ouais, j'ai eu quelques galères avec ma meuf dernièrement. Rien de grave. J'ai couché avec sa meilleure amie mais ça va mieux maintenant." MON DIEU, c'est un garçon adorable mais je suis contente de ne pas être sa copine (j'ai dû lui dire d'ailleurs :lol: )!!
#1296524
Vous voulez rire ?

Je sors du yoga, à peu près détendue et là, un message de lui : "J'avais oublié les affaires, le mieux serait peut-être de se voir pour se les rendre ?"

#J'aiFaitUneMegaBourde

Je n'ai pas envie de le voir. Mais j'ai un peu peur de regretter. Regretter quoi vous allez me dire ? Je ne sais pas.
Tout ce que je sais, c'est que je ne veux plus souffrir, et le revoir me fera souffrir très clairement. Et je n'ai pas envie d'être en mode je rapplique parce que finalement il a changé d'avis. Il est paumé ce garçon hein, complet. Je voudrais rester sur ma "victoire" d'être restée digne. Mais je ne veux pas non plus être mesquine.

Bref je penche pour le non mais j'hésite..
#1296527
Coucou Janysse, je ne peux que te conseiller d'écouter ta petite voix, celle qui penche pour le non.
Après tout, tu ne lui dois rien, et vu son comportement, il n'a rien a exiger non plus.

Fais toi confiance.
#1296534
Janysse a écrit :
10 janv. 2019, 20:37
Vous voulez rire ?

Je sors du yoga, à peu près détendue et là, un message de lui : "J'avais oublié les affaires, le mieux serait peut-être de se voir pour se les rendre ?"

#J'aiFaitUneMegaBourde

Je n'ai pas envie de le voir. Mais j'ai un peu peur de regretter. Regretter quoi vous allez me dire ? Je ne sais pas.
Tout ce que je sais, c'est que je ne veux plus souffrir, et le revoir me fera souffrir très clairement. Et je n'ai pas envie d'être en mode je rapplique parce que finalement il a changé d'avis. Il est paumé ce garçon hein, complet. Je voudrais rester sur ma "victoire" d'être restée digne. Mais je ne veux pas non plus être mesquine.

Bref je penche pour le non mais j'hésite..
Tu as raison de vouloir rester sur une victoire ( si si , ç'en est une ) et la dignité. ( même si évidemment, à court terme, une réplique ironique bien sentie sur les discussions à chaud pénibles - sans dèc, la grande classe qu'il a eue quoi - brûle les lèvres ) .

Bref , une simple réponse du type "bonsoir, je ne serai pas disponible, merci de procéder comme indiqué précédemment" t'apportera plus de satisfaction sur le long terme.

Courage Janysse .
#1296539
Hello Janysse,

Alors tu as pris ta décision?
Je suis d'accord avec @selmasultane!
Quand j'ai revu mon ex pour lui rendre ses affaires j'ai pleuré toute la soirée, donc si ça peut t'éviter ce genre de sentiment négatif mieux vaut refuser.
#1296541
Coucou,

Après une nuit de sommeil pleine de rêves (lesquels ? je n'en sais rien) j'ai pris ma décision : ne pas le voir en personne. Je ne peux pas me faire ça. Il faut que j'avance.

Je voudrais dire une dernière, une toute dernière fois, que je l'ai aimé vraiment très fort, et que je l'aime toujours, bien malgré moi. Que j'aime toujours l'homme que j'ai rencontré il y a plus d'un an et avec qui j'ai vécu de très belles choses, celui qui m'a soutenue pendant ma dépression, qui m'a fait rire, qui m'a ouvert les yeux sur des parties de moi que je ne voulais pas voir, celui qui m'a fait découvrir de beaux livres, de beaux films, celui qui me prenait dans ses bras le soir et me disait qu'il m'aimait comme il n'avait jamais aimé. Je ne peux raisonnablement pas me dire amoureuse de ce petit garçon perdu aux yeux éteints qu'il est aujourd'hui, qui me quitte par sms, qui me quitte tout court, qui ne sait pas ce qu'il veut, où il va, et qui refuse d'admettre qu'il est comme moi, malade du passé. En fait j'ai de la peine pour lui, j'ai sincèrement de la peine face à sa douleur. Je ne lui en veux pas, je suis juste désolée de tout ce bazar. Et je suis convaincue, et personne ne me persuadera du contraire, qu'il regrettera un jour de m'avoir quittée comme ça, et qu'il regrettera même de ne pas m'avoir comme partenaire. Je ne mise pas là-dessus bien sûr. Je n'ai aucun espoir quelconque, si ce n'est celui d'aller mieux. Il y a beaucoup trop de douleur de chaque côté pour envisager quoique ce soit. Je n'y compte plus. Voilà, ça n'était vraiment pas le bon moment pour nous, et je me rendrai peut-être compte plus tard que nous n'étions vraiment pas les bonnes personnes non plus.

Aujourd'hui je dois avancer. Quels que soient mes sentiments pour lui, et quels que soient ses sentiments pour moi, car il y en a bien sûr, je dois avancer. Et maintenant que c'est enfin fini (oui, enfin fini), je le peux.

Hier soir j'ai relu pendant une heure les débuts de mon posts. Pas les passages où je pleure mon ex en expliquant à tout le monde à quel point il est formidable (alors que trop pas, c'était, comme tous les garçons de 20 ans, un crétin un peu maladroit, doté de l'arrogance superbe de celui qui ne doute de rien, surtout pas de lui). Mais ceux d'après, les deux-trois mois, entre mars et mai 2015 où je me remets jour après jour de ce grand choc. J'ai été émerveillée par ma joie de vivre, par la force que j'ai trouvée à cette époque pour chaque jour, chaque matin, attaquer la journée avec optimisme et enthousiasme, et même si elle finissait en larmes le soir devant mon écran, chaque jour, chaque matin on repartait. Bien sûr, cette joie, cette force, c'était la candeur du déni. Car je répétais en boucle que j'aimais mon ex, que je voulais qu'il revienne, que j'étais sûre qu'en faisant si et ça etc il reviendrait (il n'est jamais revenu, bien sûr).

Ce qui ressort de ces écrits, c'est une excitation permanente, une curiosité complète envers la vie. Je me suis sentie depuis complètement désillusionnée et aigrie, parce que la vie est dure, la vie est une chienne, la vie ne fait de cadeau à personne, elle éprouve, elle malmène, elle violente les individus, leurs corps et leurs êtres ; elle les tue. Il y a ceux qui résistent et ceux qui se laissent faire. Au final elle les tue tous, mais ceux qui ont résisté ont vécu.

Je voudrais retrouver cette excitation, cette curiosité naïve et sincère - voilà mon cap. La joie.

Un long laïus, parce que ça me fait du bien, parce que ça ne fait de mal à personne et lira qui voudra (Janysse dans 5 ans ?). Un long laïus pour dire que j'abdique, que je dis adieu à mon ex, que je me tourne vers le futur, que j'abandonne tout espoir de retrouvailles avec lui - c'est tout bonnement impossible.

Ecrire ici ce journal me fait du bien. Parce qu'écrire soulage et que revenir sur ses mots est toujours bénéfique. J'ai été heureuse hier soir de retrouver Janysse à 21 ans, et de me rappeler à quel point elle était vive et pétillante.

En passant, ma petite soeur ne peut finalement pas venir me voir. Ma maman vient par contre, ça me fera plaisir. J'attendrai qu'elle soit là pour avoir une discussion.

Voilà. Je m'en vais écrire à mon ex, et je vous embrasse bien fort :bisou:
Domi06 ont aimé ça
#1296545
Il m'a répondu.

"Ecoute, quand tu seras disponible/prête, on s'échangera ces affaires"

C'est injuste. Je veux juste récupérer mes affaires (ma clé accessoirement, ça m'emmerderait de rester coincée dehors, même si ça ne m'est jamais arrivé, et de devoir l'appeler), tourner la page et ne pas le voir :'(
#1296546
Salut Janysse.
Oui effectivement c'est injuste car lui se met dans la position du gars compréhensif et qui ne souhaite pas de conflit, sous entendu que toi tu n'est pas dispo ni calme.
Or au final tout ça c'est du bullshit et la seule chose que ça apporte c'est faire trainer la chose en longueur et lui laisser une "place" chez toi, dans ton intimité.

Pour l'avoir expérimenté je peux te dire que c'est pénible a supporter.

Si je peux me permettre je te conseillerais de répondre en disant qu'il n'y a rien à dire de plus, qu'il peut passer tel jour à telle heure et que de toute façon tu ne seras pas là(à quoi bon, tu n'auras pas de réponses satisfaisantes oû qui appaiseront ta peine).
Tu ne lui doit rien et compte tenu de son attitude tu n'as absolument pas à prendre de gants avec.

Courage
Elieza ont aimé ça
#1296547
Merci Seb pour ta réponse.

C'est tout à fait ça, et tant qu'il a mes affaires (en soi rien d'important, deux-trois fringues, peut-être des bouquins je ne sais plus, mais surtout ma clé !!), il a le contrôle, et ça ne me plaît pas du tout. C'est moche.

Je serais tentée de ne pas lui répondre du tout et d'attendre que ma meilleure amie (qui est aussi sa coloc, mais qui est partie faire un stage à l'étranger 6 mois) revienne en weekend d'ici un mois pour qu'elle me les récupère. En fait je voulais lui donner les affaires de mon ex il y a un mois déjà avant son départ mais nous avons toutes les deux oublié.

Ou alors de lui répondre ce que tu me conseilles, et au pire d'attendre que mon amie revienne. Je n'ai pas envie de la mettre dans cette position, mais c'est elle qui m'avait proposé donc bon...
#1296549
Janysse a écrit :
11 janv. 2019, 11:45
Il m'a répondu.

"Ecoute, quand tu seras disponible/prête, on s'échangera ces affaires"

C'est injuste. Je veux juste récupérer mes affaires (ma clé accessoirement, ça m'emmerderait de rester coincée dehors, même si ça ne m'est jamais arrivé, et de devoir l'appeler), tourner la page et ne pas le voir :'(
argh ton ex m'énerve à se la jouer grand seigneur :roll: :roll:
Un jour il veut éviter les discussion pénibles à chaud, et l'autre il tient absolument à ce que l'échange d'affaires se fasse en mains propres. WTF ?

(dans la même série, c'est moi qui ai dû initier / organiser tout ce genre de trucs et avertir nos amis communs qui vivent à distance, avec mon ex qui me répondait mollement "si tu veux" , "c'est pas urgent" ou faisait comme si de rien n'était , alors que c'est lui qui a décidé de mettre fin à la relation )

Bref

le mieux c'est sans doute que tu coupes les échanges pour le moment, mais oui c'est chiant parce que ça fait trainer et encombre ton esprit.

Courage Janysse
  • 1
  • 36
  • 37
  • 38
  • 39
  • 40
  • 46
Le temps qui passe

Bah c’est vrai que, sandstorm, je ne sais pl[…]

"Ressortir des photos souvenirs à 2 su[…]

Bonsoir Manonn, Je suis désolée pou[…]

Bonjour Emma, Tu auras beau retourner ca dans tou[…]

Mon histoire.

Ah et c’est bien évidemment CE SOIR q[…]

Que faire maintenant ?

J’en pense que c’est triste... pour to[…]

Répondre ou pas

Ah ben si les comptes différents sont pr&ea[…]

Dans ton post précédent tu nous dit […]