Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Venez parler de tout le reste...
par junofresh
#1271547
Bonjour à tous,

Ca fait longtemps que je viens sur le forum et je viens de trouver le courage d'écrire mon histoire ici.
Je suis sortie avec un jeune homme de 22 ans qui était stagiaire dans mon entreprise, comme moi.

Quand nous nous sommes parlés les premières fois, il me reprochait ma timidité et s'en moquais. C'est 4 mois plus tard que je me suis un peu lâchée à une soirée d'entreprise et qu'il a commencé à me séduire. Il m'apprends après notre premier baiser qu'il va partir durant 6 mois pour un stage aux états-unis. Je lui ai exprimé le fait que "sortir" ensembles n'était pas une bonne idée, mais finalement je me suis laissée allée.
J'ai profité de chaque instant, on est devenus très proches. A plusieurs reprises, il me serrait contre lui en répétant "je ne veux pas te laisser, je veux pas partir". Tout en faisant ses papiers de visa.

Malheureusement, je me suis rendue compte que je tombais amoureuse. C'était bon, d'aimer à nouveau. Un soir avec un coup dans le nez je lui ai avoué, mais il m'a dit qu'il voulait pas que je m'attache.

3 jours avant son départ, je lui demande si il voulait continuer après le départ. Il me répond "Je ne pourrai pas te faire de promesses que je ne pourrai pas tenir". Je suppose que ça signifie "Je vais surement coucher avec d'autres filles là bas". Super.
Il me dit aussi "Je t'aime, tu va me manquer, je t'oublierai jamais". Il m'appelait "mon coeur" et voulait passer "toutes les secondes qui restent avec moi", au point d'annuler de voir des amis.

La veille de noël il prend l'avion, il me promet "une lettre d'amour et d'adieu qui pourra me consoler quand j'aurai de la peine". Je ne l'ai jamais reçue. Alors je lui en ai envoyé une 2 semaines plus tard. C'est mon interdit. Je le remercie de nos moments, je lui dit que je l'ai aimé, que j'ai compris que ce n'était pas reciproque et lui souhaite une heureuse vie.
Rien ne m'avais dit qu'on allait jamais se parler, il m'avait dit que j'aurai des nouvelles, on est pas partis fâchés. On a pleurés ensembles lorsqu'il est parti.

Il m'a envoyés un petit message bourré de fautes de frappe (2 lignes) juste pour me remercier de ma lettre en me disant que je pourrai compter sur lui.

3 semaines ont passées, je n'arrive pas à l'oublier et je doute de le revoir un jour. Quand il reviendra en France dans 5 mois, j'espère que j'aurai des nouvelles, mais je me fait peu d'illusion.
Il m'a fait croire qu'il m'aimait mais surement par pitié de moi.

Bref, j'essaie de voir si d'autres personnes ont eu une expérience similaire (rupture pour cause de départ avec SR) mais je ne trouve pas.

Merci de me remonter le moral... et de m'avoir lue.
par junofresh
#1271630
Merci de ta réponse Pierrot :)

Oui je pense qu'il m'aurait contactée en effet. Ou appelée même. Il me faisait croire que ce serai plus simple de ne pas se parler un moment. Mais je pense que c'était un mensonge pour pouvoir jouer un rôle pendant le mois ou nous sommes restés ensembles. Ensuite pouvoir se dégager de la situation.
Malgré le fait qu'il me disait qu'il m'aimait et pensait à moi tout le temps, je pense que ce n'était pas la vérité maintenant.

Je suis en SR depuis 3 semaines, mais de son côté il n'est pas perturbé... Je ne pense pas qu'il me recontactera un jour, même quand il reviendra.

Je suis bien plus investie certes, je pense que c'est la situation qui a fait accélérer mes sentiments. Le fait qu'il parte m'a obligée à profiter de chaque instant, je me suis attachée très vite.
Mais je pense que de sa part (puisqu'il savait qu'il allait partir et m'a draguée intensivement quand même) c'était une manière de s'amuser un peu.
Avatar du membre
par Paige
#1271633
Bonjour Junofresh

Tout d'abord, je suis désolée par ton chagrin, qu'on sent bien réel...

Je crois, que peut-être, ce qui te "mine" c'est la sincérité d'alors de ce garçon, je me trompe?

Mais je pense moi qu'il était sincère. J'ai coutume de dire que les gens se mentent à eux surtout, bien plus que ce qu'ils mentent aux autres

et là je ne crois pas qu'il ait menti, ni à toi ni à lui-même

oui je crois qu'il a beaucoup aimé être avec toi, qu'à sa façon, dans cet intervalle de temps, il t'a aimée. Mais il avait déjà un pied aux EU, ce qui ne met nullement en doute la sincérité des moments passés...

je ne trouve pas que ta lettre soit un "interdit", comme là aussi j'ai coutume de dire, dire à quelqu'un "je t'aime" n'est pas un interdit, c'est lui dire "aime-moi!!!" qui l'est. Parce que c'est humiliant, pour soi. Mais aimer quelqu'un et le lui dire, n'a rien d'humiliant.

Sa réponse ne l'est pas non plus d'ailleurs (humiliante), mais sa sobriété (euphémisme) est la réponse à la question implicite que tu lui as posé par ta lettre: non, il ne souhaite pas poursuivre une relation amoureuse à distance avec toi.

Ce qui, je le répète, ne met nullement en doute la sincérité de ce que vous avez vécu alors...

je pense que peut-être pour l'avenir, tu dois essayer de te rappeler que tu n'es pas de "nature" à supporter ce genre d'histoire (certaine de finir je veux dire) et donc la prochaine fois, n'y va pas ;)

il ne faut se priver d'aucun bonheur à condition que le malheur qui suit ne soit pas plus fort que le bonheur vécu (tu me suis?^^)

certains (comme ce jeune homme) arrivent à "profiter" et à ne pas se rendre malade ensuite, d'autres pas. C'est comme ça. Certains sont allergiques au poisson, d'autres pas. Il faut juste le savoir, se connaître, et se comporter en conséquence...

Courage à toi!
par junofresh
#1271636
Merci infiniment pour ta réponse Paige ! Tes mots me font beaucoup de bien.

Oui tu as raison, je doute de sa sincérité car je crains d’avoir été un jeu comme au théâtre. La pièce est dramatique, passionnée et lorsque le rideau tombe plus rien de subsiste.
Ce pied au US lui occupe la tête. Lorsqu’il change de vie, moi je reste ici, avec tous les souvenirs, même le boulot me rappelle son absence. On passait nos journées assis à côtés, à rire, il passait discrètement une main dans le dos. Il me disait que c’était difficile de passer la journée en s’empêchant de me regarder. Il laisse une place affreusement vide.

Je doute, je sais qu’il a un fort ego. Je suis étonnée souvent de la vision que ses collègues avaient de lui. Je ne le reconnais pas dans leurs dires.
C’est pour cela que je pense qu’il jouait un rôle. Peut être même qu’il savais qu’il ne pourrai pas le jouer longtemps, d’ou son silence.
Mais parfois, comme tu le dis, je pense qu’il était sincère, mais quand ? Sur quel mots ? Je suis bloquée.

Ma lettre était très romanesque, j’ai mis 4jours à l’écrire pour pondre 1 page que je voulais parfaite. J’avais vraiment besoin de tout lui dire. Ce que je n’osais pas faire en face de peur de l’effrayer par cette « passion ».
Je l’ai remercié de m’avoir redonné goût à l’amour et que j’espérais qu’un jour lui aussi allait le rencontrer. Au bout de 6 mois il m’aura oubliée, je pensais que c’était le bon moment.

Dans sa réponse il me dit qu’il me remerciait aussi d’avoir été avec lui, qu’il ne m’oublierai jamais en tant qu’amante et amie (ça m’a fait mal ça) et que je pourrai compter sur lui.
Ca me semble être clair, mais je me sent blessée d’avoir pris les devant sur une lettre d’amour, qu’il m’avait promise, qu’il n’a pas écrite et d’avoir cette réponse.

Je ne supporterai pas d’avoir une autre histoire comme celle-ci, je souffre beaucoup. C’était aussi un très bon ami, je ne sais même pas si il est parti aux US, si il va bien, si il a trouvé un logement là bas… Je ne l’entends plus rire… enfin… bref. On est pas fâchés, mais je ne peux pas intervenir dans sa vie ou je ne suis pas la bienvenue.
Ca me fait de la peine d’imaginer qu’il pourra rencontrer quelqu’un là-bas, que je n’aurai plus de nouvelles de lui, même à son retour…

Merci encore pour tes encouragements.
Avatar du membre
par Paige
#1271643
junofresh a écrit :
24 janv. 2018, 11:35
Il laisse une place affreusement vide.

C'est toujours plus difficile pour celui qui est quitté, et à fortiori quand celui qui est quitté reste sur les "lieux du crime"

Pour le coup l'expression "aller de l'avant" prend tout son sens: toi, tu restes sur place. Physiquement. Quand lui "va de l'avant", physiquement aussi
C’est pour cela que je pense qu’il jouait un rôle. Peut être même qu’il savais qu’il ne pourrai pas le jouer longtemps, d’ou son silence.
Dans quel but?? pourquoi aurait-il joué un rôle? pour coucher avec toi? votre relation a duré plusieurs mois, je n'ai aucun doute de l'attraction extraordinaire de tes fesses, malgré tout, je doute qu'aucune paire de fesses fasse jouer un rôle à quelqu'un pendant des MOIS. Surtout une fois la dite paire obtenue dans son lit^^

j'ai l'impression que parfois, tu es terrorisée à l'idée qu'il ait joué un rôle (et que tu ais été le dindon de la farce) et en même temps, que tu aimerais bien qu'il ait joué un rôle car ça te donnerait une explication de son silence?

est-ce que je me trompe?

je crois qu'en fait, il est plus facile pour notre égo de se dire qu'on a été la victime d'un mauvais comédien que de se dire que tout simplement, l'affection qu'avait l'autre pour nous n'étais pas aussi "grande" que ce que nous aurions aimé

On cherche des raisons, des explications, parfois terriblement tordues, alors que la vérité, est bien souvent qu'il/elle ne nous aime pas/plus. Tout simplement. Et qu'il n'y a rien à comprendre de particulier là-dedans

on aime, et puis on n'aime plus. Tu rajoutes à ça "loin des yeux, loin du coeur" et tu as ton "explication", y'a rien de plus "tordu" à mon avis que ça à imaginer...
je pense qu’il était sincère, mais quand ? Sur quel mots ?
Tout le temps, et sur tous les mots: des "j'aime être avec toi" aux "ne t'accroche pas à moi". Tout simplement :/
Ca me semble être clair, mais je me sent blessée d’avoir pris les devant sur une lettre d’amour, qu’il m’avait promise, qu’il n’a pas écrite et d’avoir cette réponse.
Je trouve qu'il y a des raisons de te sentir triste oui, mais pas blessée. Il n'y a pas d'offense.. il t'a "promis" une lettre, oui...n'as tu pas promis à ta meilleure amie de maternelle que vous seriez amies pour la vie? bien sûr que si, ce sont les genres de promesses que passé un certain âge, on devrait ne plus faire car on sait bien qu'on ne les tient pas...

je pense que quand il te l'a promis, il était tout à fait sincère (comme toi avec ton amie de maternelle) et ensuite, la vie, sa vie, a pris une autre tournure (comme toi avec ton amie de maternelle), il n'y a rien de blessant contre toi, en revanche, j'entends très bien que ça te rende très triste

On est pas fâchés, mais je ne peux pas intervenir dans sa vie ou je ne suis pas la bienvenue.
je ne crois pas du tout que tu ne sois pas la bienvenue dans sa vie, je suis même à peu près sûre que si tu lui écrivais en mode "amie", il te répondrait pareil!! il n'a pas envie de toi en amoureuse pour autant, il ne te rejette pas en amie

mais la question est: est-ce que toi ça t'irait? est-ce que ça ne te ferait pas plus de mal que de bien d'entretenir un lien avec lui en en étant, toi, amoureuse et pas lui?
Ca me fait de la peine d’imaginer qu’il pourra rencontrer quelqu’un là-bas, que je n’aurai plus de nouvelles de lui, même à son retour…
C'est normal que ça te fasse de la peine, c'est le propre d'une rupture: une fin...

mais c'est comme ton amie de maternelle, tu as rencontré d'autres amitiés, qui n'ont jamais effacées la précédente, mais qui ont été d'autres rencontres, d'autres bonheurs, ça sera pareil ici...

Courage!
Reviendra-t-il?

Bonjour Léa, J'ai lu l'ensemble de la conv[…]

Oui merci pour les conseils ;-). Pas éviden[…]

Bonjour Fmv, On parlait de mariage, de possibili[…]

Au fond du gouffre

Bravo Lili : OUI tu peux être fière d[…]