Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

#1330151
Je me doutais que ca allait être long mais je n'ai pas réussi sur le coup à synthétiser. Je trouvais que le cheminement et la façon dont la relation est particulière était important.

En gros, je suis tombé amoureux d'une fille que j'ai rencontré y'a plus de deux ans. On était en "pré-couple" sauf que ca a pas fonctionné sur le coup. C'est une fille avec une personnalité complexe (timide/introvertie/renfermée peut-être même évitante). C'est vraiment dans sa personnalité et je le détail bien dans les parties. On s'est oublié pendant 1 an et quelques mois sauf que de mon côté je me suis reconstruit (sport, style vestimentaire). J'ai eu quelques flirts pendant ce temps et j'ai eu une relation courte (un peu moins de 6 mois) que j'ai arrêté car je n'étais pas amoureux.
Cette fille est revenue vers moi après 1 ans et demie d'elle-même et elle m'a avoué ses sentiments malgré sa personnalité. J'ai reproduis des schémas dysfonctionnels que j'ai sur les relations de couple et je l'ai quitté après beaucoup de péripéties.

Je lui ai adressé une lettre depuis 1 semaine et je n'ai pas de réponse.
#1330158
Bonjour,

J'avoue que j'ai pris le temps de tout lire (avec un doliprane ^^) et que pour résumer, mon ressenti à la lecture est le suivant ...

Je ne sais pas quels âges vous avez, mais pour la première partie, la première question qui s'est posée à moi c'est "bon, alors, il(s) se lance(nt) quand?", parce que je comprends bien que tu "sortais" d'une rupture mal guérie, mais bon quand même...
Les nombreux "allers-retours" sont préjudiciables dans ce genre de situation...
Et pour être totalement honnête, les réactions telles que "je fais celui qui l'ignore, je l'évite, etc..." me font penser à un drama de Noyel (sauf que ça, c'est dans les films qu'à la fin tout se fini bien).
Faisant des études de psychologie (inversée?) je suis étonné que tu n'ais pas eu plus de pragmatisme... mais bon ce n'est que ma vision des choses.
D'ailleurs combien de temps a passé entre votre première rencontre et la "concrétisation" ?

IL faudra quand même aussi que tu te poses les bonnes questions , à savoir pourquoi toujours les " je fais comme si elle n'existait pas, je ne lui parle pas. " (parce que ça devient un peu récurrent dans ton histoire.

Pour la deuxième partie, j'y vois (et c n'est pas méchant) beaucoup d'immaturité de part et d'autre et j'avoue que j'apprécie moyennement la lecture de certains passages (mais c'est peut-être mon état d'esprit du jour qui veut ça) car j'ai l'impression que tu lui rejette 100% de la faute sur les épaules ou plutôt que ton égo a du mal à encaisser le fait que les choses n'aillent pas dans ton sens (mais bon ce n'est qu'une impression).
Sauf qu'un couple ce sont deux personnes (à minima ^^) et que tout est une question d'équilibre et à lire ton histoire, je n'en vois vraiment pas beaucoup ...

Ensuite, je trouve bien que tu sois suivi par un vrai pro , ça aide toujours à comprendre certains mécanismes...
Par contre, pour moi (avis perso) la lettre est une belle erreur car pour moi c'est un réel "aveu d'impuissance" et c'est tellement facile d'écrire des belles paroles (sans avoir de garanti de les tenir ensuite) plutôt que de les dire en face (ce qui aurait du être fait depuis le début)

De toutes façons, tu n'as rien de plus à faire , si elle veut te recontacter, elle le fera quand elle le souhaitera...

Mais continues d'abord ta thérapie et bosses sur tes failles, cela ne pourra être que bénéfique pour toi, et rappelles toi que les choses prennent du temps, beaucoup de temps (et dans ce monde où l'on veut tout et tout de suite, ce n'est pas facile à gérer.

Bon courage à toi !

nb: oui ton texte est beaucoup trop long et manque de synthèse ^^
GingembreDoré ont aimé ça
#1330175
Merci de ta réponse et d’avoir pris le temps de lire tout 😉

Même si ça fait mal de se l’admettre, je dois bien avouer que je manque effectivement de maturité concernant ce genre de relation. Et je m’en rends bien compte. Quand elle est revenue vers moi j’ai eu peur qu’elle se tire si je lui explique que j’ai besoin de temps. Car les 3/4 du temps c’est une excuse qu’on donne pour signifier que ça intéresse pas. Alors du coup je pense que j’ai été trop vite.

Concernant le délai entre la séduction et la concrétisation ça s’est chiffré en 2/3 mois. Je savais qu’en étant trop long elle risquerai de me percevoir comme un ami. Et honnêtement, je suis vraiment pas doué en séduction. Car dans toutes mes précédentes relations ça me tombait un peu cuit dans le bec…….

Le « fuis-moi je te suis », c’est elle qui a commencé à l’instaurer….comme j’étais vraiment pas à l’aise avec ça j’ai essayé de me documenter et j’ai vu que dans ces cas il fallait pas être « trop acquis ». Me concernant, je ne sais pas laisser quelqu’un rentrer dans ma vie en faisant semblant de rien.
:roll:
Ensuite, je sais bien que j’ai des tords, et j’ai essayé de les mettre en avant surtout dans la dernière partie.
#1330209
Bonjour Gingembre,

Pour être honnête j’ai lu en diagonal ton histoire. Cette profusion de détails, comme si le nombre de fois ou vous vous êtes embrassés, ou le détail complet de toutes vos journées ensemble, allait changer fondamentalement les réponses. D’autant qu’en tant qu’étudiant en psychologie, tu dois le savoir, que ton récit est biaisé par l’approximation de tes souvenirs, et le fait que tu cherches à enjoliver certains aspect pour orienter notre réponse vers ce que tu souhaites entendre.

Maintenant parlons de ces « petits jeux de manipulation », du genre « fuit moi, je te suis », et autres techniques d’ignorance pour ne pas se montrer acquis.
Evidemment, nous jouons tous plus ou moins a des petits jeux de manipulation (cela fait partie de l’humain, et le mensonge est nécessaire à la vie en société), mais internet donne aujourd’hui une grande ampleur à ces techniques, comme si sans elles on ne pouvait avoir de relations épanouies, ou que l’amour nécessite un jeu de manipulation au départ…

Ton manque de maturité (ou d’expérience) est ici. L’amour c’est sincère, et pour être pérenne ça demande de la communication. Communication de ses sentiments, de ses émotions.
Parler. Parler au lieu de déduire de ce que l’autre fait ce qu’il pense. Parler au lieu d’agir en fonction de ces déductions. Parler au lieu de faire « semblant que… », au lieu de « faire croire que… ».
Bref sans communication, pas d’amour sincère possible, juste un petit jeu d’égo à qui cédera le premier. Montrer ses sentiments à celui ou celle qu’on aime, ne devrait jamais être considéré comme un aveu de faiblesse, ou faire de nous un « needy » bien au contraire.


GingembreDoré a écrit : 27 nov. 2021, 13:46 Quand elle est revenue vers moi j’ai eu peur qu’elle se tire si je lui explique que j’ai besoin de temps. Car les 3/4 du temps c’est une excuse qu’on donne pour signifier que ça intéresse pas. Alors du coup je pense que j’ai été trop vite
Tu vois là par exemple, tu as présumé de ce qu’elle allait penser, au lieu d’être sincère avec elle.
Crois moi, si elle avait eu des sentiments, elle ne se serait pas « tirée » simplement parce que tu exprime un besoin légitime. C’est comme ça que ça marche. Quand quelqu’un t’intéresse pour autre chose qu’une partie de jambes en l’air, tu es capable d’entendre ses besoins, et de les accepter. Si la personne ne le fait pas, c’est que finalement vous n’aviez pas grand-chose à faire ensemble…
De la même façon, si tu l’avais réellement intéressée, le fait que tu « as été trop vite », n’aurait pas du poser de problème non plus. Car il n’y pas de vitesse idéale dans une relation (on peut se sauter dessus en 3 minutes, ou passer un an à flirter que ça n’aura pas de conséquence sur la longévité ou la sincérité de l’amour que l’on porte), il y a surtout la vitesse à laquelle on se sent d’aller. Si l’on n’arrive pas à prendre sur soi pour tolérer la vitesse de l’autre (l’un trouve que l’autre va trop vite ou trop lentement et cela lui est insupportable) c’est que l’on pas grand-chose à faire ensemble…
Bref si chacun était sincère, on y gagnerai.


.
GingembreDoré a écrit : 27 nov. 2021, 13:46 Je savais qu’en étant trop long elle risquerai de me percevoir comme un ami. Et honnêtement, je suis vraiment pas doué en séduction. Car dans toutes mes précédentes relations ça me tombait un peu cuit dans le bec… (…) comme j’étais vraiment pas à l’aise avec ça j’ai essayé de me documenter et j’ai vu que dans ces cas il fallait pas être « trop acquis »
A nouveau… « Si je fais ça elle va faire ça, penser ça, agir comme ça, et si je fais ci, elle va penser ci et agir comme ci ». Faire tout en fonction de l’autre, c’est s’abstenir d’être soi même. Et l’on ne peut être aimé pour soi, si l’on est pas soi.
Etre trop acquis ça ne veut rien dire. Heureusement que lorsque l’on aime quelqu’un, on ne craint pas chaque minute qu’il se tire… sinon ce serait invivable. On est jamais trop acquis quand on est aimé, et on ne trouve jamais l’autre trop acquis quand on l’aime… Toute la réponse est là.

Courage à toi
Numéro 7 ont aimé ça
#1330211
Vraiment merci de toutes vos réponses.

Je vais répondre en globalité.

Clairement, mon problème vient de la, j’ai du mal à lâcher prise sur cette relation sûrement car je suis clairement amoureux de cette fille. Et quand on est amoureux on essaye que tout soit parfait …. Et je pense que ça fait que je calcule trop.

Ce que je trouve dommage, c’est que malheureusement la manipulation fait partie de la séduction. Les seules fois où j’ai été moi-même avec une fille (plus sensible) ça m’a valu d’énormes déceptions. Le moment où je me suis reconstruit la première fois et que je me suis mis sur des applis de rencontres j’ai clairement joué un rôle. J’ai adopté les « codes » de la séduction moderne que je trouve affreux d’ailleurs. Et j’ai eu aucune difficulté à avoir des rencards. On pourrait avoir un débat sur ça mais c’est pas l’endroit je pense.

Clairement je manque de maturité et au fur et à mesure je me rends compte qu’il y a quelque chose qui me suit depuis la première relation. Le seul souci avec cette fille, c’est que je sais que c’est de l’amour et rien d’autre. Si j’ai évoqué toute l’histoire en détail c’était pour montrer à quel point c’est complexe dans ma tête aussi.
#1330212
Bonjour,

j'ai tout lu (où est ma médaille ? :mrgreen: )

Ton pavé je le résumerais ainsi : quand ça veut pas, ben ça veut pas.

Tu peux bien te torturer l'esprit et plaquer des grilles d’interprétation et ressasser pendant des plombes sur des cheveux coupés en quatre : la vérité c'est qu'elle n'était pas motivée pour être en relation avec toi ( on peut aussi appeler ça "ne pas être faits l'un pour l'autre " ). Quand la volonté d'être ensemble et partagée , c'est très simple ne fait ( du moins au début ).

Donc tu peux laisser tomber l'analyse psychologique de cette fille et les techniques de "manipulation" que tu sembles trouver indispensables . Et te direque ce n'étaient pas les bonnes personnes, tout simplement.
En revanche toute cette énergie, tu peux la rediriger vers toi , et te demander pourquoi tu as tant de difficulté à lâcher prise sur cette histoire qui n'en a jamais tété une ( à part dans ta tête)

bon courage
#1330213
Selmasultane a écrit : 29 nov. 2021, 13:34 Tu peux bien te torturer l'esprit et plaquer des grilles d’interprétation et ressasser pendant des plombes sur des cheveux coupés en quatre : la vérité c'est qu'elle n'était pas motivée pour être en relation avec toi ( on peut aussi appeler ça "ne pas être faits l'un pour l'autre " ). Quand la volonté d'être ensemble et partagée , c'est très simple ne fait ( du moins au début ).
Je vais devoir distribuer trop de médailles, ca va me mettre sur la paille cette histoire :lol:

Plus sérieusement, merci de ton message.

Du coup en lien avec ca j'ai une question, comment on sait quand ce n'est pas une bonne personne ou juste quand c'est pas le bon moment.
Car je me rends bien compte que ca a fonctionné mais que certaines choses de mon côté n'allait pas et du coup ce que tu as écris me questionne vraiment.
Si j'écris ca, c'est que plus tôt on m'a dit qu'avec la bonne personne quand ca va trop vite c'est pas un problème. En l'occurence, de mon côté j'ai eu l'impression que ca allait trop vite et elle a suivi le rythme....le souci c'est que j'ai trop imposé mon rythme.

Ensuite, y'a un petit truc que j'ai surement pas mis assez en avant, mais c'est qu'avec mon problème à plusieurs moments j'ai mis des coups de pression dans cette relation. Je ne sais pas comment vous décrire ca, mais quand tout va trop bien avec quelqu'un je panique systématiquement Et en fait, mon problème a commencé à avoir un impact aussi sur mes relations autres que amoureuses....
Pour vous résumer le truc j'ai des moments ou je repousse les gens.....
Et en lien avec ca, j'ai pas l'impression que pour moi "la bonne personne" existe pour le moment. Car franchement, je pense que je suis trop instable. Je prends pour preuve ma relation courte de 6 mois avec quelqu'un d'adorable qui me rassurait souvent mais avec qui j'ai quand même eu ces problèmes.
#1330214
Je n'ai pas du tout la même lecture que toi.
Dans ta partie 1, elle ne te répond pas , etc..etc.. : bref, elle n'a pas l'air intéressée.
Dans la partie 2 , dont je ne sais combien elle a duré, je ne vois pas de changement concret à vrai dire, des intonations ou 2-3 phrases ( mais bon , pas le courage de relire tout le pavé )

On n'a pas le même âge , mais clairement moi je ne vois pas de relation concrète .

Si tu avais l'impression que ça n'allait pas assez vite, c'est peut être juste qu'elle n'avait pas trop envie d'être en couple , d'où la frustration chez toi

Donc la bonne personne, ce serait déjà quelqu'un qui a autant envie d'être en couple avec toi que toi avec elle . Et si ce n'est pas le cas , il faut être en capacité de l'entendre et de lâcher prise.

Maintenant si , comme tu l'identifies, tu as une difficulté relationnelle qui n'empêche d'avoir une relation équilibrée avec autrui ( c'est à dire à réclamer une réassurance constante et alternativement à fuire ) , c'est sur toi qu'il faut travailler ( et pas sur l'autre ) .
#1330215
GingembreDoré a écrit : 29 nov. 2021, 11:51 Ce que je trouve dommage, c’est que malheureusement la manipulation fait partie de la séduction (…)Le moment où je me suis reconstruit la première fois et que je me suis mis sur des applis de rencontres j’ai clairement joué un rôle. J’ai adopté les « codes » de la séduction moderne que je trouve affreux d’ailleurs. Et j’ai eu aucune difficulté à avoir des rencards. On pourrait avoir un débat sur ça mais c’est pas l’endroit je pense
Des rancards oui, mais aucune histoire pérenne… car en réalité le jeu que tu as joué, te permet d’obtenir qu’une fille tout aussi manipulatrice que toi accepte de te rencontrer et plus si affinités, mais cela ne permet pas d’avoir une relation sincère, durable et épanouissante (la base d'un couple, c'est pas la manipulation de l'autre...)

Biensûr que l’on peut en débattre ici, c’est un forum de partage d’expérience, rattaché à un site qui fait commerce de techniques de manipulation… C’est au contraire le bon endroit.

GingembreDoré a écrit : 29 nov. 2021, 11:51 Les seules fois où j’ai été moi-même avec une fille (plus sensible) ça m’a valu d’énormes déceptions...
Corrélation n’étant pas causalité, ce n’est peut être pas pour ce que tu crois que tu as eu d’énormes déceptions. Si tu es toi-même avec une fille qui n’aime pas ce que tu es, cela ne veut juste dire que vous n’étiez pas compatibles, pas que tu dois jouer une rôle pour le restant de tes jours, pour que quelqu’un t’aime.
Et puis malheureusement les déceptions font parties de la vie, tu n'y échapperas pas. On apprend de ses erreurs, c'est ce qui nous fait grandir.

GingembreDoré a écrit : 29 nov. 2021, 11:51 Le seul souci avec cette fille, c’est que je sais que c’est de l’amour et rien d’autre..
Et bien je ne serais pas si catégorique que toi[/quote]
Je vois beaucoup plus de peur, beaucoup plus d’égo abîmé, beaucoup plus de préjugés et d’interprétation que de l’amour pur.
L’amour pur c’est vouloir le bonheur de l’autre même si c’est sans nous… Et toi au contraire tu t’accroche à quelqu’un qui semble ne pas t’aimer.

GingembreDoré a écrit : 29 nov. 2021, 14:54 Du coup en lien avec ca j'ai une question, comment on sait quand ce n'est pas une bonne personne ou juste quand c'est pas le bon moment
Parce qu’à mon avis il n’y a pas de « bonne personne » de façon mystique (le coup de la moitié d’orange, ou de l’âme sœur, ça me fait sourire). En revanche, il y a je pense des rencontres qui donnent envie de construire ensemble, parce que c’est le bon moment pour le faire à ce moment là, pour les deux. C’est une envie commune.

GingembreDoré a écrit : 29 nov. 2021, 14:54 En l'occurence, de mon côté j'ai eu l'impression que ca allait trop vite et elle a suivi le rythme....le souci c'est que j'ai trop imposé mon rythme.
Tu lui as mis un couteau sous la gorge ? Tu l’a menacé pour qu’elle suive ton rythme ? Tu l’a violenté physiquement, ou moralement ? Tu l’a manipulée pour qu’elle accepte de suivre ton rythme ?
Si la réponse est non, c’est donc qu'elle l’a fait parce qu’elle le voulait, elle l’a choisi. Peut-être pour de mauvaises raisons, mais c’est elle qui l’a choisi.
Pardon, de te dire ça, mais sa vie ne tournait pas autour de toi, toutes les décisions qu’elle prenait, elle ne faisait pas en fonction de toi, elle avait (et a encore donc) son libre arbitre, et donc tu n’influençais sans doute pas sa vie autant que tu le croyais

GingembreDoré a écrit : 29 nov. 2021, 11:51 Pour vous résumer le truc j'ai des moments ou je repousse les gens...
Et en lien avec ca, j'ai pas l'impression que pour moi "la bonne personne" existe pour le moment. Car franchement, je pense que je suis trop instable. Je prends pour preuve ma relation courte de 6 mois avec quelqu'un d'adorable qui me rassurait souvent mais avec qui j'ai quand même eu ces problèmes.
[/quote]
Quand tu aura travaillé sur toi, pris de la maturité, acquis de l’expérience, ton problème (qui existera à mon avis toute ta vie, mais tu apprendra à gérer), ne t’empêchera plus de construire une relation.

Si j’ai un conseil à te donner, c’est de continuer ta psychothérapie, si tu veux être un bon praticien c’est à mon avis nécessaire(Ah ces étudiants en psycho, torturés et pétris de problèmes psy), lâcher les sites de rencontre, et apprendre à vivre seul.
#1330221
J'ai lu toutes vos réponses.

Pour en revenir à la manipulation, je plaide coupable je me suis renseigné via internet sur les techniques de séduction. Et honnêtement, créer de l'attirance chez quelqu'un ca revient à être capable de lui vendre le stylo qui va avec la feuille (petite référence). Et avec cette fille, je plaide une deuxième fois coupable j'ai appliqué ces méthodes.

Concernant l'amour, étant un sentiment très personnel et complexe, j'ai du mal à statuer la dessus. Il y a toujours de l'égo dans ces situations car indirectement on attend à être accepté par l'autre et le rejet fait mal. Cependant, je trouve qu'il y a une certaine hypocrisie chez les gens qui te disent que "l'amour véritable c'est ca" et qui eux-même craquent pour ces techniques de manipulations (biais de désirabilité sociale quand tu nous tiens). C'est un peu comme ces filles qui te disent qu'elles veulent un gars "gentil avec de l'humour" mais qui craquent pour un type qui se fiche royalement d'elles.

Pour la corrélation, je sais bien qu'il ne s'agit pas d'un lien de causalité et que d'autres paramètres peuvent avoir une incidence sur ce lien. Je sais juste que je grandis dans une époque ou les relations sont consommables et qu'on peut en engager rapidement. Ca aide surement pas.

Je dois dire que je ne suis pas d'accord avec tout, mais bon c'est surement biaisé.
Cette relation est complexe pour moi car généralement quand je pars (ca arrive souvent), je ne regrette pas aussi longtemps. Je n'ai pas ce sentiment d'inachevés que je peux avoir. Je suis conscient qu'elle n'était surement pas autant amoureuse que j'aurais aimé, peut-être qu'elle ne l'était même pas. Mais je me dis que quelqu'un comme elle qui revient après 1 an, qui me dit sans interprétation qu'elle a des sentiments, à qui je demande plusieurs fois si elle en a et qu'elle me dit oui, c'est qu'il y avait un truc. D'ailleurs la dedans on retrouve mon problème qui fait que j'ai constamment besoin d'être sure des sentiments de l'autre. Ca me rends je pense assez vite étouffant...
Je pense vraiment que mon énorme pavé n'a pas assez mis en avant mon problème, ce truc qui me rend tout sauf attirant en relation dès que ca devient sérieux. C'est pas pour rien que je n'ai pas de difficultés à séduire mais que c'est après que ca bloque.

Pour ma pratique, figure toi que malgré mon côté "torturé" comme tu le dis, je n'ai aucun problème dedans. Il n'y a vraiment que dans les relations amoureuses que ca coince. Je sais prendre de la distance avec mes suivis et ne pas me laisser aller au contre-transfert (les plus Freudiens comprendront). Bien sur que certaines histoires font écho, mais je ne l'exprime pas devant mes suivis, ca reste mon ressenti. En plus, sans vouloir en dire trop je travaille en milieu médico-légal donc bon la plupart du temps les soucis de mes patients ne concerne pas des histoires d'amour mdr
#1330222
GingembreDoré a écrit : 30 nov. 2021, 13:45 Pour en revenir à la manipulation, je plaide coupable je me suis renseigné via internet sur les techniques de séduction. Et honnêtement, créer de l'attirance chez quelqu'un ca revient à être capable de lui vendre le stylo qui va avec la feuille (petite référence). Et avec cette fille, je plaide une deuxième fois coupable j'ai appliqué ces méthodes.
y a pas à plaider coupable , ceci n'est pas un tribunal, mais franchement arrête avec les techniques de séduction qui se voient à des kilomètres et qui sont un vrai tue l'amour
GingembreDoré a écrit : 30 nov. 2021, 13:45 Concernant l'amour, étant un sentiment très personnel et complexe, j'ai du mal à statuer la dessus. Il y a toujours de l'égo dans ces situations car indirectement on attend à être accepté par l'autre et le rejet fait mal. Cependant, je trouve qu'il y a une certaine hypocrisie chez les gens qui te disent que "l'amour véritable c'est ca" et qui eux-même craquent pour ces techniques de manipulations (biais de désirabilité sociale quand tu nous tiens). C'est un peu comme ces filles qui te disent qu'elles veulent un gars "gentil avec de l'humour" mais qui craquent pour un type qui se fiche royalement d'elles.
assez d'accord avec toi sur le fait que distinguer l'ego de l'amour du besoin de sécurité , c'est complexe
en revanche qu'est ce qu'on s'en fout des "gens qui " et "des filles qui" . Le sujet de ce post c'ets toi ( toi et ton incapacité à admettre qu'il faut lâcher l'affaire en l'occurrence)
GingembreDoré a écrit : 30 nov. 2021, 13:45 Je sais juste que je grandis dans une époque ou les relations sont consommables et qu'on peut en engager rapidement. Ca aide surement pas.
ouaih bof, c'est sûr que dans les années 50 , quand la femme ne travaillait pas , ça engendrai une certaine stabilité :roll: . Perso je n'ai pas de nostalgie pour cette époque
GingembreDoré a écrit : 30 nov. 2021, 13:45 Cette relation est complexe pour moi car généralement quand je pars (ca arrive souvent), je ne regrette pas aussi longtemps. Je n'ai pas ce sentiment d'inachevés que je peux avoir.
le fameux sentiment d'inachevé , on l'a tous eu en débarquant ici . C'est un truc très personnel, et ce ne doit pas empêcher de voir que l'ex n'est pas du tout sur la même longueur d'onde . C'est à toi de te débrouiller avec ton"sentiment d'inachevé" , ça ne t'autorise pas à forcer ou manipuler l'autre
GingembreDoré a écrit : 30 nov. 2021, 13:45 Je suis conscient qu'elle n'était surement pas autant amoureuse que j'aurais aimé, peut-être qu'elle ne l'était même pas. Mais je me dis que quelqu'un comme elle qui revient après 1 an, qui me dit sans interprétation qu'elle a des sentiments, à qui je demande plusieurs fois si elle en a et qu'elle me dit oui, c'est qu'il y avait un truc.
il y avait peut être un truc , mais là il n'y a plus de truc ( lapalissade : avant de rompre on est en couple)

GingembreDoré a écrit : 30 nov. 2021, 13:45 D'ailleurs la dedans on retrouve mon problème qui fait que j'ai constamment besoin d'être sure des sentiments de l'autre. Ca me rends je pense assez vite étouffant...
effectivement , travaille là dessus
GingembreDoré a écrit : 30 nov. 2021, 13:45 Je pense vraiment que mon énorme pavé n'a pas assez mis en avant mon problème, ce truc qui me rend tout sauf attirant en relation dès que ca devient sérieux. C'est pas pour rien que je n'ai pas de difficultés à séduire mais que c'est après que ca bloque.
la façon dont on choisit d'écrire son premier post ici ( le fond, la forme , et même le pseudo qu'on se choisit parfois ) tout est révélateur ; et toi tu as choisi de nous noyer de détails.
GingembreDoré a écrit : 30 nov. 2021, 13:45 Il n'y a vraiment que dans les relations amoureuses que ca coince.
ah bon ? il y a qqs jours tu écrivais pourtant
GingembreDoré a écrit : 30 nov. 2021, 13:45 Et en fait, mon problème a commencé à avoir un impact aussi sur mes relations autres que amoureuses....
Pour vous résumer le truc j'ai des moments ou je repousse les gens.....
#1330225
Bonjour gingembre,

Oui l'amour est un sentiment complexe, mais ce n'est pas moi qui a la certitude que ce que tu ressens pour elle n'est " de l’amour et rien d’autre". c'est toi a écris cela, je n'ai donc que mis un bémol sur tes certitudes et la tu viens me faire la leçon sur ce que c'est que l'amour en me disant que tu trouve hypocrite les personnes qui craque pour les méthodes de manipulation. Ce n'est pas mon cas. Désolée. Ne fait pas de ton besoin de contrôle une généralité du comportement humain...
Quand aux filles qui se trompent sur le gars qu'elles veulent, peut-être qu'elles disent cela parce que c'est socialement correct pour une femme de vouloir un homme gentil et que si elle disait "j'adore les connard", on la traiterait de salope...
Tu as encore beaucoup de chose à apprendre, tu es jeune et inexpérimenté (désolée pour le coté paternaliste) et comme tu as fait des études de psy tu crois tout savoir sur le genre humain.

Mais crois en une vieille étudiante en psy, qui en plus en a bavé dans la vie, tu te trompe à un point que tu n'imagine même pas et les méthodes de collectes d'information de Freud sont biaisés par ses propres croyances, dont il a voulu faire des généralités...

Maintenant libre a toi de rester accroché à cette histoire, mais s'il te plaît ne vient pas me dire que tu as du recul. Tu n'en as aucun (et c'est normal)
#1330227
Salut,

Visiblement il y a un gros malentendu car je fais la leçon à personne ici. J'ai plutôt l'impression que c'est l'inverse. Je suis désolé que tu l'aies pris pour toi, c'était pas le but, mais vu que tu le prends pour toi, je sais absolument pas quoi en penser. On va dire que tu étais fatigué et que tu as lu en diagonale.

Pour le reste, je n'ai jamais dit que je l'avais bien dragué, si vous me lisez (correctement) je pense que ca se voit que je n'ai pas agis adéquatement avec elle. J'ai jamais dit que mes manipulations étaient bonnes, j'ai dit que n'étant pas du tout doué la dessus j'avais utilisé ce que j'avais vu sur des sites. Et j'ai aussi précisé que c'était pas les bonnes techniques. Aussi vous m'excuserez mais j'écris parfois en langage parlé.

Concernant le jugement que JE porte sur certaines filles (j'aurais pu préciser des garçons aussi) qui n'assument pas ce qu'elles aiment et qui rendent la séduction complexe, c'est un fait. Le problème de la séduction c'est surement ca aussi, des gens qui masquent leurs envies pour x raisons (désidérabilité sociale, peur de la discrimination on va pas tous les citer). Ca rend la tache complexe pour ceux qui n'ont pas un talent inné pour les interactions sociales ou qui manquent de confiance en eux (je suis dans ce cas).

Pour Freud je m'appuie pas la dessus, je suis orienté TCC, c'est juste que la notion de transfert et de contre-transfert en psycho, peu importe ton approche c'est un peu la base de la relation clinique. C'est juste que ce que tu disais dans un commentaire plus haut ou tu me donnais un conseil pour ma pratique m'a fait penser à ca. C'était pas une attaque ou étaler une (pseudo) science sur un forum. Juste j'ai vu que parmi vous certains avaient l'air d'avoir des connaissances sur le sujet alors j'ai adopté un vocabulaire spécifique.

Finalement, pour l'histoire à laquelle je m'accroche, je n'aurais pas du en parler, car c'est beaucoup trop long et je me doutais un peu de ces réactions. Pour information la fille en question est venue prendre de mes nouvelles aujourd'hui, je ne dis pas que c'est gagné, que je l'ai récupéré, mais si je me base sur son attitude c'est encourageant car la communication n'est pas rompue. Car ca fait presque deux mois qu'on a absolument pas parlé et que notre rupture a été assez brutale.

Ce que j'ai retenu de ce que vous avez pu me dire c'est d'être sincère, ce que je ne manquerai pas avec elle quand on aura fixé un vrai rendez-vous. Pour le moment c'est juste un reprise de contact en douceur pour lui montrer que je travaille sur mon problème et que j'ai beaucoup plus confiance en moi.
#1330230
Sandstorm,
tu fais exprès c'est pas possible :lol:

A aucun moment je n'ai dit qu'elle voulait reprendre une relation avec moi, tu projettes déja tellement loin et avec un tel pessimisme.

Je mise pas tout sur un message pour reprendre des nouvelles, je mise sur du concret. J'ai précisé que c'était encourageant, je n'ai pas dit que c'était le signe qu'elle allait revenir (je l'ai même précisé). Pour récupérer quelqu'un encore faut-il pouvoir lui parler non?

Autant je veux bien admettre que parfois je m'exprime mal, que mes propos peuvent heurter, mais il y a vraiment une mauvaise foi de ta part en l'occurence.