Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Piou Piou
#1313191
sandstorm a écrit : 02 mars 2020, 11:15 la question n'est pas si'l y a des moments durs, la question c'est pourquoi tu persistes à aller vers ton ex pour APAISER ta douleur.
Et bien bonne question ! La première solution qui arrive c’est parce que je me sens seule. De près ou de loin, je n’ai qu’une seule véritable amie et elle représente tout pour moi. Je sais que durant ce dernier mois elle a été d’un soutien incroyable mais que ça la blase de plus en plus et c’est normal !

Concernant mon ex, c’était mon tout, il représentait mon meilleur ami, mon confident, mon amant, tout. Du coup, j’accepte qu’il ne le soit plus mais j’ai tendance à penser fortement à lui pour m’apaiser justement

Alors finalement en réfléchissant, je me demande si c’est réellement la bonne réponse.
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

par Lili9
#1313194
« Je sais bien que je suis encore fragile, mais la raison prend le dessus sur le cœur, je suis déterminée à m’en sortir. Je ne sais pas si je suis dégoûtée de l’amour ou non, juste que je veux sortir de cette spirale infernale. Je veux me retrouver à 100%. »

Bonjour Piou Piou,

Tu veux sortir de cette spirale infernale, mais si tu restes cramponnée à ton ex tu ne vas pas y arriver. Il t’a quittée, vouloir encore compter sur lui c’est pas possible et pas cohérent avec ta volonté de t’en sortir. Bien sûr c est difficile mais c’est essentiel d’en prendre réellement conscience.

« Concernant mon ex, c’était mon tout, il représentait mon meilleur ami, mon confident, mon amant, tout. Du coup, j’accepte qu’il ne le soit plus mais j’ai tendance à penser fortement à lui pour m’apaiser justement »

« Penser à lui pour m’apaiser... » c’est du déni et un moyen de faire perdurer cette relation de façon inconsciente.
Votre histoire est terminée, c’est dur mais c’est comme ça.
Il faut de la discipline pour s’en sortir, repense à ce que tu as écris tu veux t’en sortir et tu vas y arriver. Mais sans compter sur son « aide » à lui. Tu peux t’en convaincre, c’est la bonne décision.

Bon courage.
par Piou Piou
#1313201
Lili9 a écrit : 02 mars 2020, 13:24 « Je sais bien que je suis encore fragile, mais la raison prend le dessus sur le cœur, je suis déterminée à m’en sortir. Je ne sais pas si je suis dégoûtée de l’amour ou non, juste que je veux sortir de cette spirale infernale. Je veux me retrouver à 100%. »

Bonjour Piou Piou,

Tu veux sortir de cette spirale infernale, mais si tu restes cramponnée à ton ex tu ne vas pas y arriver. Il t’a quittée, vouloir encore compter sur lui c’est pas possible et pas cohérent avec ta volonté de t’en sortir. Bien sûr c est difficile mais c’est essentiel d’en prendre réellement conscience.

« Concernant mon ex, c’était mon tout, il représentait mon meilleur ami, mon confident, mon amant, tout. Du coup, j’accepte qu’il ne le soit plus mais j’ai tendance à penser fortement à lui pour m’apaiser justement »

« Penser à lui pour m’apaiser... » c’est du déni et un moyen de faire perdurer cette relation de façon inconsciente.
Votre histoire est terminée, c’est dur mais c’est comme ça.
Il faut de la discipline pour s’en sortir, repense à ce que tu as écris tu veux t’en sortir et tu vas y arriver. Mais sans compter sur son « aide » à lui. Tu peux t’en convaincre, c’est la bonne décision.

Bon courage.
Merci beaucoup de ta réponse, ça me va droit au cœur ! Je vais travailler là dessus, et sérieusement car merci mais ça me fatigue de cogiter sans cesse et de ruminer ! 😩
par etpourtant
#1313206
ça me fatigue de cogiter sans cesse et de ruminer !
Bonjour, oui ça se lit dans tes posts que ça cogite dans tous les sens. Que pourrais-tu faire concrètement pour calmer tout ça ?
par Piou Piou
#1313207
etpourtant a écrit : 02 mars 2020, 17:00
ça me fatigue de cogiter sans cesse et de ruminer !
Bonjour, oui ça se lit dans tes posts que ça cogite dans tous les sens. Que pourrais-tu faire concrètement pour calmer tout ça ?
Sincèrement Etpourtant, je n’en n’ai aucune idée.

Récemment, j’ai recontacte des amis que j’avais perdu de vue, mais c’est limite si j’ai envie de me bouger pour aller les voir.
J’essaye de voir le positif des choses, de me dire que je suis une bonne personne et que je mérite bien plus qu’un mec qui m’a déjà trompé, m’a manipulé, m’a dit des conneries pour coucher.
Il est bloqué de partout, et je ne ressens même pas le besoin de le débloquer. Juste parfois, l’envie de l’espionner mais rien de plus.
Je lis beaucoup les autres postes pour essayer d’appliquer également des conseils mais je crois que j’en cogite et je suis fatiguée : faire un travail personnel sur moi. J’aimerai, mais j’aimerai mais comment faire ?

La question qui me vient à l’esprit, c’est : POURQUOI tout me ramène à lui? Alors que dans le passé, j’ai su faire des choses seules et sans lui. Mais je n’arrive pas à trouver la réponse à la question.
Ça fait maintenant 2 jours qu’officiellement le contact est rompu définitivement et que j’ai réellement envie de ne plus lui parler (oui je me voilais la face avant). Mais ça fait également 2 jours, qu’en rentrant le soir chez moi, je fonds en larmes, et je ne sais même pas pourquoi.

Enfaite, je suis déçu de lui, mais encore plus de moi de ne pas réussir à ouvrir les yeux à 100% alors que toutes les preuves sont sous mon nez.

J’hésite sincèrement à aller voir une psy mais pour quoi faire ? Fondre en larmes devant elle ?
par etpourtant
#1313208
J’hésite sincèrement à aller voir une psy mais pour quoi faire ? Fondre en larmes devant elle ?
Ben oui ! fondre en larmes encore et encore, oui oui et oui !
Je crois que toutes les questions que tu te poses, tout ce qui tourne en boucle et te ramène à lui, c'est pour ne pas te ramener à ... toi. Tu vois ce que je veux dire ? Et là à mon sens il y a à creuser avec un pro.
Qu'en penses-tu ?
par Lili9
#1313209
Coucou Piou Piou,

Moi perso ça m’a fait énormément de bien d’aller voir une psychologue après la rupture ça me donnait une échéance (une fois par semaine au début puis on a espacé les rdv) où je savais que j’allais parler de tout ça à un moment où je tournais vraiment en rond avec ces pensées qui revenaient sans cesse. C’était l’occasion de vider mon sac et avec l’aide d’un pro (le plus difficile est peut-être de trouver qqun qui te convienne vraiment) cela me permettait de réfléchir différemment, de me recentrer sur moi-même d’apprendre à connaître mes mécanismes et pourquoi il m’était si difficile d’accepter cette rupture.
De pleurer, vider cette charge émotionnelle je crois que c’est sain aussi.
C’est très difficile à vivre tout ça mais là bonne nouvelle c’est qu’en s’en donnant les moyens on s’en sort, avec un peu de discipline, beaucoup de bienveillance envers sois-même et d’accepter que cela prenne du temps.
Tu vas évoluer et tu apprendras tellement sur toi même, et tu vas t’en sortir plus forte!
Bon courage.
par Lili9
#1313210
Et aussi, ce qui m’a profondément aidé sont les avis, les conseils, les coups de pied au cul (bienveillants) que les intervenants de ce forum m’ont donnés. N’hésite pas à venir ici raconter ton évolution ce forum est d’une aide inestimable.
par sandstorm
#1313211
Piou Piou a écrit : 02 mars 2020, 17:22 de me dire que je suis une bonne personne et que je mérite bien plus qu’un mec qui m’a déjà trompé, m’a manipulé, m’a dit des conneries pour coucher.
cette rupture a mis un coup à ta confiance en toi.
juste une piste à creuser
et d'ailleurs si tu ne cesse de le relancer c'est parce qu'au fond tu espères qu'il "fixe'' cette image de toi abimée. Or justement on ne retourne pas là on a été blessés pour être consoler et se faire panser les plaies.
par Piou Piou
#1313212
Merci beaucoup pour vos messages !

J’hésite énormément pour la psy encore... Je sais que ce n’est pas une honte, mais ça m’embêterait d’aller voir une psy pour un mec qui m’a fait tant de mal et qui ne mérite pas que je dépense 1 centime que ça ait de proche ou de loin un rapport avec lui.

Je viens d’avoir une amie au téléphone et elle a réussi à m’apaiser d’un seul coup: de toute façon, « tu ne peux plus rien faire et ne veux rien faire, ce mec t’as trompé, t’as traité sans respect, t’as manipulé, t’imagines un futur avec ça ? T’es bien plus forte que ça ». Ça m’a requinqué d’un coup de l’entendre! J’espère juste que ça ne va pas être temporaire. Et quitte à pleurer et me le répéter tous les jours, je suis prête. Peut être est ce la solution?
par Elieza
#1313213
C est un peu le principe du psy en fait, de dénouer des situations et des traumas, donc potentiellement vus à vis de gens qui nous ont fait du mal. Une victime de viol par exemple, tu imagines si elle avait ton raisonnement? «  je ne vais pas voir un psy parce que mon violeur ne mérite pas que je fasse ça parce que c est un sale type »?
Les copines c est super mais l intérêt c est de parler a quelqu’un d extérieur et de neutre...
par sandstorm
#1313214
en fait dire "ne pas vouloir dépenser un centime d'euro pour lui" c'est fonctionner en image inverse (càd lui donner peu de valeur car tu t'es sentie toi même dévalorisée). L'enjeu n'est pas d'aller voir un psy pour LUI mais pour TOI pour avoir une meilleure conception du POURQUOI tu as ressenti ce que tu as ressenti et l'ACCEPTER plutôt que le nier et/ou essayer de "l'enterrer".
Comme dit plus haut cette relation a mis, d'une façon ou d'une autre (que tu pourras creuser avec un psy) des insécurités, des "failles" en avant.
Je rejoins Elieza l'intérêt c'est de parler à quelqu'un d'extérieur et de neutre (qui d'ailleurs si tu fonds en larmes ne pensera rien de mal de toi ,ils ont l'habitude les psys…) et quelqu'un qui a les OUTILS pour t'aider à y voir plus clair.
par Piou Piou
#1313218
Je vais y réfléchir sérieusement mais j’ai encore ce petit blocage vis à vis du psy.

N’empêche que ce soir ça va. Du coup, je vais enfin m’accorder une soirée sans me poser 1000 questions à tout va, mon cerveau et mon corps vont me remercier au moins pour ce soir 😂
par Piou Piou
#1313232
Bonjour, vous allez bien ? :)

Autant j’ai laissé mon cerveau respirer tranquillement hier soir, qu’il a su me prendre au tournant ce matin, comment ? En introduisant mon ex dans un rêve complètement loufoque.

J’en suis arrivée à un stade, où j’essaye de faire un travail personnel sur moi énorme en me posant des questionsmais mon cerveau me dit stop, c’est une horreur. Finalement, ne serait-ce pas mieux d’arrêter de se poser toutes ces questions et de souffler sans penser à rien? Je ne dis pas que je veux nier les moments de souffrance qui peuvent arriver, mais les subir, souffler un bon coup et continuer ? Je ne sais pas... Mais visiblement la technique de se poser les bonnes questions ne marchent pas si bien que ça, puisque j’en arrive toujours à la même conclusion : repenser à mon ex. Et en plus, j’arrive à me procurer des maux de tète horribles !

Je vais essayer la technique du laisser aller, et si vraiment je n’avance pas d’un clou, alors je m’engage à consulter une psy. Je l’ai dit, je ne veux plus me fixer des objectifs à atteindre, je veux juste sortir de cet état. Et j’avoue, que respirer me fait du bien. Je sais que je ne suis pas au top de ma forme et je pense que c’est normal, mais je me sens RELAX, et je crois bien que c’est l’une des rares fois depuis un certain temps.

Après, je ne considère pas ça comme un retour à 0, au contraire. Pendant 1 mois entier j’ai cru appliquer un SR, et pas du tout : des messages tous les 3/4 jours, de l’espionnage sur les réseaux. A la différence que aujourd’hui, je suis certaine de vouloir ce SR pour MOI et non pour provoquer une réaction chez mon ex. Alors puisque j’ai grillé des étapes, reprenons dès le début.

Qu’en pensez vous ? Surtout, si vous trouvez que je tourne en rond pour la enieme fois, dites le moi, je ne suis qu’en besoin de conseils et d’astuces :)
Modifié en dernier par Piou Piou le 03 mars 2020, 12:02, modifié 1 fois.
par Kakahuet
#1313236
"Qu’en pensez vous ?"
Ben que tu devrais vraiment consulter mais bon, tant que cela ne vient pas de toi, ça ne sert à rien...

Petite note: le "travail personnel" n'implique pas forcément le fait de se poser cent mille questions à la seconde, mais vraiment pas !
C'est AUSSI ce à quoi sert un pro...

Tant que tu focaliseras sur cet état, tu ne pourras en sortir , CQFD

Et je crois que si personne te tiens la main pour te faire avancer, tu risques avoir du mal à le faire...
Mais cela ne concerne que toi et peut-être qu'à un moment, tu considéreras que les bonnes questions ne sont pas difficiles en soi...

Bon courage à toi, vraiment!
par Piou Piou
#1313239
Tu sais Kakahuet, je sais que ce n’est pas une honte d’aller voir un professionnel, mais étant très indépendante, j’ai tellement envie de m’en sortir par moi même... Je vois que me trifouiller l’esprit à me poser 38474 questions, n’est pas du tout une bonne solution, mon corps et mon mental en pâtissent.
La, je vois une autre solution dont je suis certaine d’être capable de bien mener. Si je vois qu’au bout de 1 semaine, j’en reste au même stade du 0 pointé, alors je m’engage à prendre rdv auprès d’un pro et on trouvera une solution ensemble.

Il est évident que je me voilais la face pendant ces 3 dernières semaines, très clairement. Et pardonnez moi, et je me demande pardon à moi même de ne pas avoir été 100% honnête. Et croyez moi, cette fois ci, j’y crois réellement.
par Kakahuet
#1313240
Si tu le dis, alors tant mieux et si tu le fais, encore mieux...

Même si cela m'étonne de lire que tu es "très indépendante", soit tes écrits ne reflètent pas vraiment ta personnalité, soit je suis total à côté de la plaque...
Mais j'espère pour toi que tout ça va aller de mieux en mieux.
par Piou Piou
#1313244
Kakahuet a écrit : 03 mars 2020, 13:13 Si tu le dis, alors tant mieux et si tu le fais, encore mieux...

Même si cela m'étonne de lire que tu es "très indépendante", soit tes écrits ne reflètent pas vraiment ta personnalité, soit je suis total à côté de la plaque...
Mais j'espère pour toi que tout ça va aller de mieux en mieux.
Peut être que le mot indépendante n’est pas très adapté avec ce que je voulais dire, je vais trouver les mots.

Je suis le genre de personne qui en général, n’a pas besoin de l’avis des autres pour faire ce qu’elle veut. Or en amour, je vois que je contrôle rien et ça me déstabilise (après c’est normal vous allez me dire). Je hais ne pas avoir le contrôle sur la situation et de ne pas pouvoir faire les choses à ma manière. Mais la, je dois avouer que je n’ai pas le choix, et je dois m’avouer « vaincu » par rapport à mon ex. La preuve, je suis encore sur ce forum à vous demander des conseils, et à songer à faire appel à un pro.
Or, je sais que le reste et mon futur dépend de moi uniquement et que j’ai toutes les clés et la volonté de réussir. Mais pour cela, je souhaite me donner les moyens seule, avant de solliciter un professionnel.
par etpourtant
#1313250
Mais pour cela, je souhaite me donner les moyens seule, avant de solliciter un professionnel.
Bonjour, je comprends ce que tu veux dire, sauf que... Notre petit cerveau est tellement bien fait qu'il y a des choses qu'il ne peut pas faire seul, car tout simplement il nous en empêche. Et c'est là justement que le pro va aider.
Tu vois, la meilleure preuve de ce que j'avance c'est que quand on parle de se faire aider par un pro, la première chose qui vient à l'esprit c'est "oh non, pas besoin" ou "oula, parler de moi à un autre ? "ou encore "ah non, déballer la vase, ça jamais".
Et voilà, notre inconscient se défend contre ça, il préfère rester là à lutter, à cogiter, à tourner dans tous les sens, en jouant le gardien, le défenseur. ... Alors on ne fait rien, et on a beau tout essayer par soi-même, on n'arrive pas à avancer, parce qu'on se ment à nous-mêmes: "nan mais c'est une mauvaise passe, ça va aller"... Et du coup, on ne va pas taper dans la butte des schémas profonds qui nous font souffrir...
Alors, oui, donne toi seule les moyens d'aller consulter un pro, parce que tu vois à peu près clairement que depuis, ça tourne toujours en boucle.

Indépendance ça ne veut pas dire je fais ce que je veux, je gère ma vie, je n’ai besoin de personne et e n'ai pas de comptes à rendre. Indépendance c'est dans le sens affectif. Et c'est là que le bât blesse, en tous cas de ce que je lis: "m’avouer vaincue par rapport à mon ex". ou encore "en amour je ne contrôle rien", qui est pour moi la plus belle preuve de dépendance affective. S'il n'y avait pas cette dépendance, tu ne ressentirais pas ce besoin de contrôler, tu n'aurais pas besoin de reprendre le contrôle parce que ta vie ne dépendrait pas de l'autre...
Peut-être que tu comprendras ce que ça veut dire, en tous cas je te le souhaite vraiment. Et n'hésite pas à franchir le pas d'aller voir un pro.
Bonne continuation à toi !
par Kakahuet
#1313251
Je rajouterai qu'en amour, le contrôle est quelque chose que je ne comprends pas, car justement c'est ce qui fait le sel de la relation, aucun ne diot la contrôler mais c'est plutôt de la gestion à deux.
Bah sinon, forcément tu vas te mettre la pression et la mettre sur l'autre jusqu'à ce que ça pète...

C'est un axe de travail que tu devrais aborder aussi
  • 1
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 14