Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1306912
Bonjour à toutes et à tous.

J'ai envie de raconter mon histoire et d'avoir un peu d'aide.
J'ai 35 ans, je vais bientot divorcer après 10 ans de vie commune et 3 ans de mariage, et j'ai blessé beaucoup ma femme.

Nous avons vécu une belle relation très fusionnelle, avec beaucoup de beaux moment, et rien ne semblait ternir nos flammes.

Mais voilà, au fil des années, et pour des raisons personelles, j'ai perdu confiance en moi. J'ai cessé d'avoir des activités pour moi, et je me suis un peu "avachie" dans ma vie. Ca ne me posait pas de problème, mais l'année dernière, j'ai commencé à avoir une espèce de "colère" au fond de moi pour elle. Un rien m'exaspérait et on se disputait beaucoup.

PEndant cette année là, j'ai commencé à sortir de mon coté, sans elle, avec des gens. Parmis ces gens, une femme , une de ses nouvelles collègues, qui me manifestait de l'intêret. C'est ce dont j'avais besoin à ce moment là, pour mon égo...et j'ai dérapé avec elle. Suite à ce dérapage, je suis partie pendant 3 mois en roue libre, perdu, ne sachant pas que faire. J'ai voulu dès le début tout dire à ma femme mais sa collègue, m'a directement dit "qu'elle se foutrait en l'air" si je le faisais. Et non seulement, je ne lui ai pas dit, mais j'ai entretenu cette relation pendant 3 mois, pendant lesquels ma femme a commencé se douter de certaines choses, être jalouse, me le dire...
....et moi, comme un idiot pris le main dans le pot de confiture , je me braquais, lui disant qu'elle ne risquait rien, qu'elle devait me faire confiance. Pour ne rien arranger, cette collègue venait nous voir chez nous, faisait des fêtes avec nous ...bref. Je n'en suis pas fier.

Après ces 3 mois, épuisé par cette "double vie", déboussolé, un évenement a fait que j'ai commencé à voir une psy pour me "reconstruire" et arrêter ça.
Ca a porté ses fruits, j'ai arrêté mon autre relation, j'ai commencé à être plus zen, et on a commencé à reconstruire une relation plus "zen" avec ma femme. Ca m'a pris un peu de temps. Je ne savais pas quand lui annoncer ce que j'avais fait, et je voulais vraiment couper les ponts totallement avec l'autre fille, mais je m'inquiétais qu'elle revienne foutre en l'air ma relation, j'ai donc juste continuer à prendre des nouvelles de temps en temps.
Au début de cette reconstuction, ma femme m'a demandé si il s'était passé quelque chose, et j'ai répondu "non" en la regardant dans les yeux. Je n'étais pas prêt.

Fin avril, elle a fouillé mon téléphone, et a vu d'ancien message. Elle a compris pour ma relation. ça l'a détruite. On en a parlé, mais elle ne savait pas si elle pouvait me pardonner.

S'en est suivi une cohabitation de 3 mois, ou elle ne voulait plus rien faire avec moi, mais dans lequel on passait quand même de bons moments. Les moments ensembles, même si je faisais office de bouche trou, était vraiment complices. Elle a commencé à aller voir ailleurs aussi, j'ai eu vent de 3 aventure de son coté. J'accpetais tout par culpabilité, en me disant qu'elle en avait besoin.
Après 3 mois, elle m'a demandé un break , toute seule, pour savoir ce qu'elle voulait faire. on devait faire un mois de break mais au bout de 2 semaines, elle m'a annoncé vouloir se séparer.

J'était interloqué, et je lui ai dit que je mettrais les voiles directement. Mais elle ne voulait pas me perdre, alors on a discuté, passé la nuit ensemble (couché ensemble aussi), au petit matin, elle n'était plus sure. Je lui ai dit qu'on pouvait passer un vrais rendez vous ensemble, ça lui éclaircirait peut-être les idées...et c'est ce qu'on a fait, une semaine plus tard.
Le rendez vous a été super, romantique, on a passé de bon moment. Elle me l'a dit au petit matin. Mais elle ne voulait pas continuer, toujours blessé.

Dans les 2 premières semaines de notre séparations, on s'est vu 3 fois, à chaque fois on a couché ensemble, mais je me suis dit qu'il fallait que je prenne des distances, que ça lui ferait du bien.
J'ai donc commencé à prendre mes distances, en répondant quand même à ses SMS qu'elle m'envoyait et elle a finis par me proposer de se revoir en vrais....
On s'est vu, et on a passé un agréable moment, et j'espérais la revoir ...mais elle m'a dit que c'était trop tot pour elle, qu'elle était blessé et que la distance lui montrait que ce que j'avais fait étant encore plus "violent" que ce qu'elle pensait. J'ai donc mis plus de distance.

La semaine dernière, après ne pas avoir répondu pendant 1 mois à ses SMS, j'ai renoué contact , après lui avoir envoyé une lettre manuscrite dans laquelle je m'excusais pour tout le mal que je lui avais causé. Là encore, elle m'a dit qu'elle ne savait pas si elle voulait qu'on se voit, que ça serait "bizarre". Elle me l'a expliqué dans une lettre que j'ai reçu la semaine dernière :

Elle est blessé, toujours autant. Ses mots sont :
"j’ai pris conscience que ma blessure est bien plus profonde que je ne l’aurai cru. Je pense qu’il me faudra vraiment du temps, beaucoup de temps pour accepter ton geste et peut-être arriver à te pardonner. C'est encore trop frais pour moi"
Elle ne veut pas me perdre non plus. Elle continue à être gentille, être "désolé de me faire souffrir" ( Je sais qu'elle continue à avoir des aventures, peut être même a-t-elle un next, je ne le sais pas, elle ne me le dit pas). On a dinner ensemble en début de semaine. Elle m'a demandé officiellement le divorce.

Elle reconnait que j'ai changé et que je n'ai plus rien à voir avec la personne qui l'a fait souffrir, mais elle veut totalement tourner la page. J'ai l'impression qu'elle me demande de ne pas "partir trop vite" juste pour avoir le temps de se détacher.

Je vous avoue que je l'aime toujours, et que j'ai envie qu'elle aille mieux. J'aimerais qu'elle me pardonne, j'aimerais juste passer des bons moments avec elle. Je ne suis pas très jaloux. Mais je ne sais pas quoi faire
#1306920
Bonjour Callico,

Tout d’abord je souhaite te dire que tu es au bon endroit, pour recevoir de l’aide. Il y aura toujours quelqu’un pour t’écouter et te conseiller.

J’ai deux questions pour commencer. De quand date la rupture avec ta femme exactement ? Si j’ai bien suivi plus d’un mois en tout cas, et de quand date l’aventure avec cette autre femme ?

Ensuite, la première chose qui m’interpelle dans ton histoire c’est cela :
Mais voilà, au fil des années, et pour des raisons personnelles, j'ai perdu confiance en moi (…) j'ai commencé à avoir une espèce de "colère" au fond de moi pour elle
Il va falloir que tu t’interroges sérieusement (si ce n’est pas déjà fait avec ta psy), sur ces fameuses « raisons personnelles », qui ont fait que tu as perdu confiance en toi, et d’où est venu la colère que tu as éprouvé à ce moment là.
Étais-ce réellement contre ta femme que tu étais en colère, ou bien contre toi-même, ou bien contre la terre entière ?
La colère est le signe d’un besoin non satisfait, quel besoin non satisfait se cachait derrière cette colère ?
Si tu n’identifies pas les raisons qui ont fait que tu t’es "avachie" dans ta vie, potentiellement avec elle ou sans elle cela pourrait se reproduire (les même causes ont les même effets)

Même si ta femme t’a parlé de divorce, elle semble entretenir une ambigüité, ambigüité que tu as vu, et que tu as même parfaitement analysé.
J'ai l'impression qu'elle me demande de ne pas "partir trop vite" juste pour avoir le temps de se détacher.
Oui, elle souffre, elle a probablement encore des sentiments pour toi, mais la blessure de trahison est très forte, pourtant ce n’est pas ton problème à toi, c’est son problème à elle.
Je sais que tu ressens beaucoup de culpabilité face à la façon dont tu t’es comporté. Mais la culpabilité n’a jamais fait revenir quelqu’un dans une relation saine, au pire elle reviendrait par pitié et non par amour.

Tu as fait des erreurs, vous avez discuté, tu lui as fait une lettre ou tu expliques tes torts, tu lui as laissé du temps et de l’espace. Et, étant donné que tu ne peux pas revenir en arrière pour changer le passé, tu as fait le maximum que tu pouvais faire. Si elle ne souhaite jamais te pardonner, tu ne peux rien changer, c’est une affaire entre elle et elle. Son histoire, ses besoins, ses blessures. Tu n'es pas responsable de la façon elle gère ça.

Du coup, malgré la culpabilité, il va falloir que tu te protèges toi, et pas que tu la protèges elle.
Si elle ne souhaite pas te pardonner, et divorcer, c’est SA décision, tu n’es pas responsable de SA décision, elle est adulte elle prend ses décisions toute seule, avec son libre arbitre. Elle aurait pu choisir de passer l’éponge, de te pardonner (certaines personnes le font), mais elle a choisi de se séparer de toi.
Tu as agis d’une certaine façon, cela a engendré un choix de sa part, son choix doit entrainer un positionnement clair de ta part.

Oui tu as merdé, non cela ne veut pas dire que tu dois tout accepter pour ce prétexte, et surement pas lui permettre de se remettre à ton détriment.
Donc, il va falloir qu'elle se retrouve devant les conséquences de son choix.
Non tu ne seras pas son doudou, pour lui faciliter la tache, sinon elle va se détacher tranquillement de toi, pendant que toi tu vas entretenir l’espoir d’un retour dans la souffrance et tu ne pourras pas te reconstruire.
Non tu ne vas pas continuer à coucher avec elle, pour qu’elle se sente belle et désirable, tu n’es pas là pour réparer son égo blessé, malgré tes torts, tu n'est pas un objet transitionnel, tu es un être humain. Sinon elle ira bien, mais toi tu vas souffrir.

Alors mon conseil, est d’être clair avec elle, de lui dire que puisqu’elle veut divorcer, c’est que sa décision pour votre couple est prise, et donc qu’il vaut mieux que vous ne vous voyez que pour régler vos affaires communes (enfants s’il y en a, logement, papier, procédure…), et de cesser cette ambigüité.

Ne t’inquiète pas, ça ne changera rien à sa décision, qu’elle ai envie de revenir ou pas, ce que ça changera fondamentalement, c’est que TOI tu te sentiras mieux.

Courage.
#1306942
Bonjour Allys, et merci pour ta réponse. Vraiment.

Allys a écrit : J’ai deux questions pour commencer. De quand date la rupture avec ta femme exactement ? Si j’ai bien suivi plus d’un mois en tout cas, et de quand date l’aventure avec cette autre femme ?
Mon aventure s'est terminé fin décembre de l'année dernière . Notre rupture date de début aout. On a vécu de manière un peu compliqué entre fin avril et début aout

Allys a écrit :
Il va falloir que tu t’interroges sérieusement (si ce n’est pas déjà fait avec ta psy), sur ces fameuses « raisons personnelles », qui ont fait que tu as perdu confiance en toi, et d’où est venu la colère que tu as éprouvé à ce moment là.
Étais-ce réellement contre ta femme que tu étais en colère, ou bien contre toi-même, ou bien contre la terre entière ?
La colère est le signe d’un besoin non satisfait, quel besoin non satisfait se cachait derrière cette colère ?
Si tu n’identifies pas les raisons qui ont fait que tu t’es "avachie" dans ta vie, potentiellement avec elle ou sans elle cela pourrait se reproduire (les même causes ont les même effets)
A l'époque ,a colère était dirigé contre la terre entière en effet, mais tout particulièrement contre ma femme. Ce n'était pas "violent", c'était de l'exaspération permanante et une propension à tout voir de manière très noire.

Mais c'était une mauvaise "direction" de ma colère. En fait, je m'en voulais, de ne pas avancer dans mes projets de vie, et ne pas arriver à m'y mettre. J'ai beaucoup travaillé sur cet aspect là en début d'année. C'est d'ailleurs pour ça qu'avant que ma femme ne découvre la vérité, ça allait beaucoup mieux entre nous
Allys a écrit :
Non tu ne vas pas continuer à coucher avec elle, pour qu’elle se sente belle et désirable, tu n’es pas là pour réparer son égo blessé, malgré tes torts, tu n'est pas un objet transitionnel, tu es un être humain. Sinon elle ira bien, mais toi tu vas souffrir.
On ne couche plus ensemble. Et elle veut quand même garder de la distance. Son message était gentil, et m'a fait de la peine pour elle.
C'est vrais que je me sens coupable de l'avoir rendu comme ça. C'est vrais que j'aimerais pouvoir l'aider, mais je me rend compte que je ne peux pas. J'aimerais qu'il y ait un déclic chez elle...j'essaie de lui montrer que les rares moments qu'on passe ensemble sont de beaux moments. Mais plus je met de l'éloignement, plus elle me dit qu'elle se sent "plus blessé qu'elle ne le pensait"
Quand on communiquait au début après la séparation, il y avait encore beaucoup de complicité. Moins on communique, moins il y a de la complicité quand on recommunique ensemble.

Je ne sais pas si je dois juste ne plus lui parler, sans la prévenir, ou au contraire mettre les choses au point dans un message....ou même essayer de m'en foutre et profiter des rares échanges qu'on a....
Rupture très douloureuse

Heu...faudrait peut être redescendre un peu […]

Répondre ou pas

Oui ben elle en sortira pas grandie hein, et toi t[…]

Bonjour, Et désolée. Plusieurs quest[…]

dans la souffrance

Bonsoir Odelice, Je t'avais envoyé un mess[…]

Plus personne ne m'attire

« Ensuite j'ai peu confiance en moi, c'[…]

Mon histoire

Ce soir je vais pas trop bien et je pense êt[…]

Encore un grand merci Myz pour ton message, je t'a[…]

Coucou Miu, merci pour ton message et ta douceur[…]