Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Maxime93
#1306818
Bonjour à tous,

Cela faisait un petit moment que cela me trottait dans la tête de poster mon histoire, mais mon anxiété du moment me pousse à vous écrire. Pour extérioriser, mais aussi pour recueillir vos avis qui me permettront d’y voir plus clair.

Je vais essayer d’être le plus synthétique possible, tout en essayant d’être assez exhaustif pour que vous aillez toutes les données du problème.

Je connais une fille depuis plus de trois ans. Je sais qu’elle a toujours eu de l’attirance pour moi mais nous nous sommes mis en couple il y a un an et demi. Après une relation longue de cette durée, elle m’a quitté il y a bientôt un mois.

Notre relation :
Notre relation a été forte, pleine d’amour et de confiance.
De par mes études j’ai été amené à me déplacer (à l’étranger) et donc nous avons vécu nos six premiers mois à distance. Nous maintenions néanmoins une communication forte pendant cette période et la force de la passion nous a fait passer cette étape correctement (je suis rentré plusieurs fois la voir et elle aussi).

Globalement, nous nous sommes disputés assez rarement. Et avant de détailler ce qui n’allait pas, je tiens à preciser que jusqu’à la fin on était fou amoureux et qu’on passait de très bons moments ensemble (peut-être moins sur la fin du coup). On rigolait beaucoup. Ses parents, ses frères et soeurs me connaissent et m’apprécient beaucoup. Ses parents me considéraient comme un deuxième fils.

Pendant deux ans (depuis un peu avant notre début d’histoire), elle s’est mise à travailler un concours pour intégrer une grande école. Elle a beaucoup travaillé, et nous sommes passés par toutes les émotions. De son premier échec il y a un an à sa réussite en mai dernier, nous avons toujours été très soudés et j’ai personnellement été impliqué dans sa préparation étant aussi passé par là (écrits et oraux).

En ce qui me concerne, je suis désormais un Master en apprentissage depuis moins de six mois. Mon statut particulier et mon arrivée récente dans la boite imposent plus de contraintes que le statut d’étudiant (pas de vacances la premiere année par ex)

Passons aux choses plus délicates maintenant :

Depuis cet été, nous arrivions de moins en moins à nous voir.
Ses parents m’avaient invité à passer les vacances avec eux (et elle) dans le Sud, mais comme énoncé plus haut, du fait de contraintes pro, je n’ai malheureusement pas pu prendre de vacances à mon grand regret.
Néanmoins, je devais faire trois semaines de cours à Bruxelles en été, et elle est venue me voir pendant bien une semaine. Cela se passait très bien (comme toujours).
Mais cet été nous nous sommes pas beaucoup vu. Cela a généré de la frustration, et pire, entrainé de la tension lorsque nous réussissions à nous voir !

En parallèle, elle me reprochait des choses de temps en temps au cours de notre relation. Comme par ex, que je m’énervais pour peut-être pas grand chose car je prenais les choses trop à coeur. On a déjà eu des disputes à ce sujet car je m’étais énervé par exemple sur des choses extérieures à elle. C’est vrai qu’elle n’a pas le meme caractère et qu’elle a tendance à beaucoup prendre sur elle/ignorer intelligemment là ou je m’énerverais.
Ma façon de toujours critiquer/remarquer les choses autour de moi (par exigence) la contrariait beaucoup aussi. En fait, elle habitait toujours chez ses parents (jusqu’à ce mois de septembre). Son père est malade et il est vrai que l’ambiance chez elle était de ce fait assez anxiogène pour elle. Du coup, lorsqu’elle me voyait et que j’agissait de la sorte, elle me disait qu’elle avait besoin de positif (et elle avait complètement raison). Pourtant ces remarques/critiques (qui ne la concernaient jamais) étaient épisodiques puisque la plupart du temps tout allait bien. Je lui ait dit que j’allais faire des efforts mais qu’il était dur pour moi de vraiment me mettre à sa place et ressentir tout ce qu’elle ressentais pour vraiment filtrer ce que je disais (que j’ai été bête avec le recul).

On avait également des personnalités assez différentes : timides et réservée pour elle, caractériel et pas du tout timide pour moi.

Elle me reprochait aussi toutes ces contraintes que j’ « imposais » (comme voir ma famille une bonne partie du week-end ou voir un match de mon équipe de foot préférée des jours de week-end de temps en temps) alors qu’elle de son côté elle n’en imposait pas (du moins avant d’entrer en école).
Il lui est arrivée de dire à ses amies que je l’ « abandonnais » lorsque ces fois arrivaient. Forcement ses amies, bien qu’elles m’appréciaient aussi, ont du engrainer…

Enfin, j’ai des rapports difficiles avec mes parents sur certains sujets. Ils souhaitent notamment ne pas avoir à faire à tout ce qui tourne autour de ma vie privée et n’ont jamais voulu rencontrer mes copines (ca a toujours été comme ca, principalement pour des raisons culturelles un peu à l’ancienne). Face à ca (dont je suis aussi victime), mon ex sentait le décalage avec ses parents (qui eux sont très cools sur ca, mais comme on dit, on ne choisit pas ses parents…)

Puis est venue la rentrée, son déménagement sur son nouveau campus et sa semaine d’intégration (assez hard dans ces écoles).
De base, ce n’est pas une grande fêtarde mais elle a du bien profiter, ne serait-ce que pour décompresser de ces deux années de dur travail (je suis passé par là mais j’avoue ne pas goûter personnellement à cette ambiance d’être bourré tous les jours dès 4h du matin).
J’ai eu très peu de nouvelles pendant cette semaine. Je m’inquiétais et peut-être j’ai laissé parler ma frustration de ne pas avoir de nouvelles (au moins un sms par jour pour me dire que tout allait bien pour elle pour que je sois rassuré). On s’était eu 5mn au tel en debut de semaine et c’est tout.

Le week-end de cette semaine-là, je fêtais mon anniversaire dans un lieu privatisé pour l’occasion. Je voulais que tout soit parfait et donc j’étais un peu stressé entre la salle, les invités, la logistique, etc. Elle arrive un peu en retard et se dit fatiguée, et (vraiment avec le recul je m’en veux terriblement) je le lui reproche (en lui disant que je ne devais pas pâtir de sa semaine d’inté et que ca me vexait), et la soirée est un peu tendue entre nous à cause de ca.
Elle m’a fait un gateau chez elle, mais à titre symbolique, je n’ai pas eu de cadeau de sa part, et elle ne s’est pas dévouée comme à l’accoutumée pour monter le cadeau commun. En soi je ne suis pas matérialiste (et je ne le savais pas encore à ce moment-là), mais j’avais déjà l’impression d’avoir moins d’importance à ses yeux…
Elle me disait que j’étais trop dur avec elle et qu’elle ne se sentais jamais à la hauteur avec moi.

Le lendemain, on se téléphone, on se fait encore des reproches (plus j’écris en plus je m’en rappelle, et plus je m’en veux). La communication devient complètement inaudible.
L’aimant par-dessus tout, je lui propose au’on prenne du recul quelques jours histoire de mieux avancer ensemble.
Elle avait très peur de ça au debut. Elle ne voulait pas arrêter ou en tout cas semblée apeurée de cette idée-là.
Une semaine plus tard je la rappelle. Pendant cette semaine, je me suis rendu compte de toutes mes erreurs pour lesquelles je m’en voulais tellement. Son absence a mis encore plus en relief tout l’amour que j’ai pour elle et tout le vide qu’elle laisse.
Au téléphone, je lui explique tout ceci. Je lui explique que j’ai pris conscience de bcp de choses et que je ne referai pas ces erreurs, et que je l’aime éperdument. En pleurs, elle m’annonce : « c’est beau, si seulement si tu avais reconnu ca plus tot »
Elle me fait comprendre que sa prise de recul l’a amené à prendre la décision d’arrêter. Qu’elle a un nouvel environnement et équilibre avec son école, et que désormais elle se voit bien plus sur le campus (en plus des raisons évoquées un peu plus haut).

Je suis effondré. On doit se voir le lendemain pour en discuter. Elle me réexplique ca. Je ne peux m’empêcher de retenir mes larmes. Je lui dit que je respecte sa décision, mais que je regretterai qu’on ne se soit pas donné une chance de s’adapter à ce nouvel environnement.
Elle me demande si je souhaites continuer de communiquer avec elle étant donné la situation. Je refuse et je suis en S.R depuis (bientôt un mois donc).

Et depuis, j’alterne.
J’alterne entre les moments où je vais de l’avant et ceux ou je ressasse mes erreurs passées pour lesquelles je culpabilise (j’imagine que cela doit suffisamment se ressentir dans mon texte).
Je travaille mon développement personnel, je me suis remis intensivement au sport (et je m’énerve plus ou extrêmement rarement c’est fou comme ça fait du bien !!!). Je sors et vois des amis, je travaille sur des projets perso, etc.
J’avance mais je ne peux m’empêcher d’avoir ce sentiment de gâchis et de responsabilité au fond de moi.

Bien que je sois en SR, je ne l’ai pas (elle aussi) à proprement bloqué/supprimé des réseaux (car je suis dans une optique de reconquête). Néanmoins, elle m’a mis en sourdine sur Instagram. Ce qui fait que je ne peux plus voir sa Story (et qu’elle fera en sorte que je n’apparaisse plus sur son fil d’actualité pour ne plus rien voir de moi).

Elle a l’air de vivre sa meilleure vie, avec toutes les soirees étudiantes et la promo soudée qu’elle a sur son campus. Elle a même posté plusieurs photos de ces soirées sur Instagram. Et chose surprenante dont je n’ai toujours pas d’explication, sa premiere photo (d’une série de plusieurs en mode galerie) était celle avec un mec… Je ne sais pas comment l’interpreter…
Je sais que souvent ces euphories de debut d’année laissent place à la lassitude au bout de quelques mois (surtout qu’elle n’avait jamais vécu rien de tel), mais je ne suis plus sûr de rien…

Hier je lui ai envoyé un lettre manuscrite pour rompre le SR (j’ai peur qu’elle m’oublie avec sa nouvelle vie…)
J’ai parle avec franchise et à coeur ouvert. Je pense avoir bien écrit la lettre et cela lui fera un effet (mais lequel?).
J’y ai rappelé certains de nos beaux moments. Ce n’était pas une lettre d’amour (je sais que c’est un interdit), mais en une phrase je lui ai dit que mes sentiments étaient forts et intacts et que si elle était dans l’optique de cette nouvelle dynamique, que je serais comblé d’écrire une nouvelle page à ses côtés. Cette lettre me sert aussi pour expurger tout ces non-dits, tous ces regrets, materialiser tout ceci pour me donner une dernière chance. Même si cela ne porte pas ses fruits je me dis que j’aurais au moins tout tenté.

Je sais qu’elle ne pourra lire la lettre que lundi prochain. En attendant, je suis dans l’attente. J’essaie de penser à autre chose/faire autre chose, j’ai tellement peur que tout soit fini que j’ai du mal à m’y faire.

J’ai besoin d’avoir votre avis sur la situation.
M’aider à passer à autre chose et meme à me préparer pour la suite des événements (dans le le cas où elle a totalement tourné la page notamment et où la lettre ne lui fait pas grand chose). J’ai l’impression que ce nouvel environnement, cette nouvelle école, ces nouveaux amis, vont lui permettre de tout oublier et de vite tourner la page.

J’ai besoin de vos conseils
Merci de m’avoir lu.

Max
#1306862
Hello Max,
Je ne sais pas si je serai d'une grande aide, mais déjà je tiens à t'apporter tout mon soutien dans cette épreuve.

Je pense qu'elle vient d'intégrer une grande école après une prépa (mais tu es déjà passé par là aussi non?). Je dois avouer que l'histoire ne m'étonne pas beaucoup, c'est pour moi le meilleur souvenir de ma vie même si cela remonte à déjà 4 ans. Je pense que si elle se sentait déjà mal dans votre relation, elle a vu dans cette nouvelle vie un échappatoire, une façon pour elle de se remettre facilement d'une potentielle douleur qu'aurait engendrée la rupture.

Je ne veux pas te donner de faux espoirs et après tout, je n'en sais rien et je ne la connais pas. Je suis un peu dans la même situation que toi, mon copain a repris les études et j'ai très peur qu'il me zappe complètement (rupture d'une semaine), que je ne lui manque pas du tout, tout ça.

Je te souhaite beaucoup de courage, promène toi sur le forum, les gens ici sont adorables bien que durs parfois, et fais un SR pour toi, rien que pour toi.

A bientot :)
#1306867
Hello AgatheYzac,

Et merci beaucoup pour ta réponse.

Je pense que tu as bien cerné le problème, comme elle me l’a dit, son nouvel environnement dans cette école qui l’occupe h24 lui permet de tourner la page rapidement.

Avec le recul et mon SR, je me suis posé les bonnes questions et je sais que tout ceci m’a fait grandir et que je ne referai plus les mêmes erreurs. Ça a été un vrai électrochoc.

Néanmoins, je me remémore en même temps tous les moments où elle s’investissait et où j’ai mal/pas assez réagi. Ça me ronge terriblement et ça ne fait qu’alimenter ce sentiment d’inachevé et de regret. Je me dis que si seulement elle savait comment je suis changé aujourd’hui, j’aurais peut-être une chance. Mais peut-être qu’il est trop tard. Et c’est dur de l’accepter et de rester sur ce sentiment.

Bien que je respecte sa décision, je souhaite me battre coûte que coûte pour la récupérer et qu’on se donne une seconde chance. Essayer au moins.

Tu partages la même situation et tu dois donc aussi partager toutes ces peurs qui nous rongent.
Qu’en est-il de la suite ? Est-ce que son départ est irréversible ? Et ce que le SR que je tiens depuis presque un mois n’est pas un moyen supplémentaire pour elle de m’oublier complètement ?

Ressasser ces regrets est insupportable et je culpabilise beaucoup (elle ne le sait même pas...)

Comme indiqué dans mon premier message, j’ai envoyé une lettre manuscrite qu’elle lira sûrement ce week-end. A la toute fin, je lui ai quand même dit sobrement que mes sentiments étaient intacts, et que je serai heureux de m’inscrire, si elle le souhaitait aussi, dans sa nouvelle dynamique d’école.

Je ne sais pas comment elle réagira, mais j’espère qu’elle ne se brusquera pas.

Merci encore et merci à tous ceux qui aideront
Max
#1306869
Bonjour à toi et désolé de ce qu'il t'arrive. ..

Je pense (mais je me trompe sûrement) que tu essaies de mettre la charrue avant les boeufs...
Votre séparation date d'un mois et il est bien trop tôt pour dire "j'ai changé" sur le fond (la forme, je ne dis pas)

Que tu culpabilises est une réaction normale, et on a tous vécu ce genre de sensation désagréable mais il faut, à un moment, se dire que les choses sont derrière et non devant, et que par conséquent, il vaut mieux se concentrer sur ce que l'on peut faire évoluer.


"Bien que je respecte sa décision, je souhaite me battre coûte que coûte pour la récupérer et qu’on se donne une seconde chance. Essayer au moins. "
Se battre ne fait pas partie de la relation amoureuse, de mon point de vue, ce n'a jamais été un combat mais plutôt une symbiose...
Et on ne "récupère" pas quelqu'un comme on récupère ses clés, il y a quand même une personne qui a son libre arbitre en face, non ?

" Et ce que le SR que je tiens depuis presque un mois n’est pas un moyen supplémentaire pour elle de m’oublier complètement ? "
Tout dépend du niveau de sentiments quel a à ton égard... (ceci étant, on n'oublie JAMAIS quelqu'un qui a compté pour nous, si cela peut te rassurer)
De plus, si vraiment elle souhaite revenir vers toi, elle saura où te trouver donc je pense que la technique du "profil bas" est de rigueur... tant que tu es encore dans l'émotion


" je culpabilise beaucoup (elle ne le sait même pas...)" si elle te connait un tant soit peu, elle le sait, sisi .

" A la toute fin, je lui ai quand même dit sobrement que mes sentiments étaient intacts, et que je serai heureux de m’inscrire, si elle le souhaitait aussi, dans sa nouvelle dynamique d’école. "
Je pense qu'il va falloir, maintenant que tu as dit ce que tu avais à dire, éviter d'envoyer des lettres qui , si belles soient-elles, ne sont qu'un appel au secours déguisé...

Bon courage à toi et prend soin de toi
#1306892
Kakahuet a écrit : "Bien que je respecte sa décision, je souhaite me battre coûte que coûte pour la récupérer et qu’on se donne une seconde chance. Essayer au moins. "
Se battre ne fait pas partie de la relation amoureuse, de mon point de vue, ce n'a jamais été un combat mais plutôt une symbiose...
Et on ne "récupère" pas quelqu'un comme on récupère ses clés, il y a quand même une personne qui a son libre arbitre en face, non ?
Effectivement, tu as tout à fait raison. Je suis bien conscient que ce n'est pas quelque chose d'unilatéral. Pardon pour ma formulation. Je souhaitais plutôt exprimer ma "motivation" dans mon attitude pour maximiser mes chances de reconquête (si toutefois elles existent).

Elle me reprochait d'être quelqu'un de très tendu et impulsif. Avec un certain ego qui m'empêchait de reconnaitre mes torts. D'où mes regrets car c'était en partie vrai mais je ne m'en rendais pas compte. Je dis "c'était" car (croyez-le ou non) cette rupture a eu l'effet d'un véritable électrochoc pour moi. J'ai compris beaucoup de choses, mais je me suis remis en question dans mon développement personnel. J'ai repris une activité physique assez intense et je vois désormais les choses différemment. Ce qui pouvait m'irriter il y a un mois (un rien) devient une futilité que j'ignore (par fatigue? :sweat_smile: ). En d'autres termes, je choisis mes combats. Et je dois avant tout dire que cela me fait beaucoup de bien. La rupture n'aura pas été vaine quelque part.
Kakahuet a écrit : " A la toute fin, je lui ai quand même dit sobrement que mes sentiments étaient intacts, et que je serai heureux de m’inscrire, si elle le souhaitait aussi, dans sa nouvelle dynamique d’école. "
Je pense qu'il va falloir, maintenant que tu as dit ce que tu avais à dire, éviter d'envoyer des lettres qui , si belles soient-elles, ne sont qu'un appel au secours déguisé...
Tu as sans doute raison. Merci pour ta franchise.
Cette lettre était pour moi un exutoire, une sorte de dernier écrit. Un examen de conscience que je voulais partager avec elle. Je me sens plus léger depuis. Au moment de m'annoncer la rupture, elle m'avait expliqué qu'elle ne souhaitait pas reprendre pour pas qu'on "retombe dans nos travers". Je pense qu'au fond de moi-même, je souhaitais lui montrer que tout ceci n'était pas figé. Mais il est vrai que je dois désormais vraiment avancer sans regarder derrière.

Par curiosité enfin, quel est ton avis sur le passage de mon message initial au sujet des réseaux sociaux (qu'elle m'ait masqué mais pas bloqué des réseaux), de sa "nouvelle meilleure vie", et du fait qu'elle ait mis la photo avec un mec en premier avant les photos de groupe?
Je ne psychote pas, mais j'aimerais juste avoir un avis extérieur. Etait-ce volontaire? Voulait-elle créer une réaction en moi? Et si oui, pour laquelle pencherais-tu? (jalousie pour revenir vers elle, ou au contraire une manière d'enterrer définitivement le truc?)
Ou bien que je focus cette fois sur quelque chose de pas significatif?

Merci encore
Maxime
#1306893
Je pense qu'elle ne te déteste pas donc pas de réelle raison pour elle de te bloquer de partour. Quand aux photos, je pense que le scénario le plus probable est que ce mec est juste un pote (sisi c'est possible ^^) et qu'elle a mis les photos comme ça. Après je la connais pas, peut etre qu'elle a peu d'amis garçons et que c'est exceptionnel pour elle. Il a commenté ?
Ce n'est qu'une photo, s'il y a d'autres endroits où pile ce même mec apparait ok et encore, mais là essaie de faire abstraction

courage
agathe
#1306897
Je pense que tu as complètement raison Agathe. Cela recoupe l'info que j'avais eue par un ami commun proche (sans toutefois l'avoir demandé il me l'a dit direct !)
Elle a quelques amis mecs, mais c'est vrai que presque aucun d'eux n'est déjà apparu dans ses photos Instagram.
Il a effectivement commenté mais plus en mode "team building de promo" (pour la série de photo, il s'agissait de plusieurs photo de son inté).

Mode abstraction : ON :smile:
Présentation

Hello, tu sais, je crois que justement le nez dans[…]

Merci a tous! Je me questionne sur le fait qu'e[…]

rdv dans 1 an

Heu... Vous vivez et travaillez ensemble, il te pr[…]

Mon histoire...

Tu vois j'apprends hihihi :roll: Mais oui […]

Comment l'oublier ?

Ce mec ne te mérite pas. Je ne peux faire […]

Que faire maintenant ?

Je vais être cash: - tu dis avoir subi ses […]

CFP et fin brutale

Je pense malheureusement qu'il n'y aura pas de sui[…]

Rebelote

Voila ce que j'ai compris : 2014 vous vous mettez[…]