Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1290979
Kakahuet a écrit :
12 sept. 2018, 13:33
Bonjour

Tu sais, je ne sais pas pourquoi, mais ton comportement me fait un peu penser à l'histoire du gars qui mettait des chaussures une pointure trop petite et qui souffrait toute la journée.
Quand on lui demandait pourquoi il faisait cela, il répondait "et bien ça fait tellement de bien quand je les enlève le soir!!".

Je pense que quelque part, tu trouves une certaine zone de confort dans la situation telle qu'elle est, c'est juste une constatation et je pense même que c'est inconsciemment que cela se passe.
Souffrir permet de focaliser son esprit sur des points précis et empêche surtout de se projeter différemment... on a mal mais on aime ça puisqu'on est "habitué" à cette "douleur" et que l'inconnu/l'avenir fait encore plus flipper....
Bah oui... certainement que la situation actuelle à un côté confortable, j'imagine, sinon je m'en serais éloignée avant. Bien sûr que l'inconnu me fait peur, qu'envisager une vie sans lui à mes côtés me fait peur, c'est une évidence. Après 12 ans de relation (amicale puis amoureuse) et de dépendance affective, je pense que c'est assez normal... ce qui ne veut pas dire que je ne vais pas réussir à passer à autre chose.
Bref... il n'y a que toi pour mettre en place les choses pour qu'au final, il y ait une avancée significative.
J'essaie. Le problème est que comme je n'ai pas choisi la rupture (comme la plupart des gens sur ce forum, ok), c'est difficile pour moi de mettre en place les choses pour qu'il y ait une avancée significative... puisque je ne voulais pas de cette situation au départ. Au fait je veux mettre en place ces choses pour aller mieux, vivre pour moi, etc. (d'ailleurs ça va hein, on ne dirait peut-être pas sur ce forum mais je gère bien ma vie quotidienne sans lui, je dors bien, etc., même si je ressasse beaucoup) mais ces mêmes choses que je dois mettre en place pour moi, elles impliquent de renoncer à lui dans ma vie. Et ça ça reste compliqué.
Quant au SR, c'est un moyen et non une fin en soi... donc il n'est guère productif de se dire que c'est une réussite ou non ... c'est après que cela se joue.
Oui, oui, je disais ça comme ça. Je sais bien qu'on ne peut pas faire de bilan après 3 jours.
"Je me demande s'il va (re) courir dans les bras de sa next vu mon silence et mon absence ou s'il va vraiment se contenter d'être seul " <== moi je reste persuadé qu'il ne s'en est jamais réellement éloigné d'elle.
Je pense que tu te trompes. Enfin, effectivement, je crois qu'il n'a jamais mis clairement un terme à leur histoire, ça c'est sûr, mais ce que je sais c'est qu'il la voit extrêmement peu (alors qu'il pourrait, mais il passe ses soirées à s'occuper de faire du tri dans notre ancien appart', seul, alors qu'il pourrait être avec elle et qu'elle est en demande +++) et je crois vraiment qu'ils ne sont pas sur la même longueur d'ondes (lui a pensé qu'elle était le genre de fille à ne pas lui en demander trop et à accepter une sorte de relation libre, mais évidemment que non et qu'elle attend beaucoup plus que ce qu'il imaginait). Après, je vois bien qu'il n'a pas non plus envie de renoncer totalement à elle, sinon il le ferait. Son dernier e-mail laisse penser que c'est ce qu'il essaie de faire, mais il me semble peu convaincu. Et puis de toute façon, que son histoire avec sa next fonctionne ou pas, ça ne veut rien dire me concernant. Je ne veux bien sûr pas qu'il revienne me voir parce que sa next n'est finalement pas celle qu'il espérait. Mais je n'arrive pas à m'empêcher de vouloir que leur relation foire et je sais que si ça se met à fonctionner vraiment entre eux, je vais en souffrir... probablement une question d'ego, de jalousie,...
"Je n'arrive pas à m'imaginer le perdre pour de vrai, définitivement" <== tu l'as déjà perdu et ce qui reste de "lui" ne vaut vraiment pas la peine qu'on s'y intéresse...perso, les épluchures c'est à la poubelle que je les mets.
"J'ai peur que la distance que j'instaure le fasse s'éloigner et lui soit bénéfique en ce sens-là" <== s'éloigner ? O_o ! mais il est déjà parti hein !! réveil :!! allô !
Oui, ok, je l'ai perdu et il est parti... mais pas vraiment quoi... un mec qui te contacte tout les jours et qui te dit sans cesse qu'il est perdu, pour moi il est pas complètement parti. Et c'est bien ça le problème. Mais je vois bien ce que tu veux dire. Non, je ne veux pas les miettes ni être l'ombre de son chien. Non, non, non, mais je dois faire de l'auto-persuasion à mort, par moment.
Tu en fais ce que tu veux... tu auras bien des hauts et quelques bas pendant un moment, mais il n'y a que toi qui peut décider de t'en sortir (éventuellement en consultant un pro, ça peut aider).
Parce que dis toi que la situation peut durer ad vitam aeternam si tu laisse les choses couler...

Bon courage à toi !
Je vois un psy. ;) on essaie de travailler là-dessus.

Merci!
#1290986
Selmasultane a écrit :
12 sept. 2018, 08:59
Courage à toi, les réveils difficiles on sait tous ce que c'est , je crois.
3 mois après la rupture, je mentirais si je dis que je n'y pense plus .
N'empêche que tu te fais beaucoup de mal en participant à son petit jeu là. ( si je dois reconnaitre qque chose à mon ex, c'est qu'il ne m'a jamais fait danser d'un pied sur l'autre, tout juste s'est il contenté d'un "je veux me reconstruire - à croire qu'il lit JRME :lol: - je ne peux pas dire qu'il n'y aura jamais plus rien entre nous mais s'accrocher à ça c'est s'empêcher d'avancer " / et au moins depuis 3 mois je progresse +++ même si j'ai fait des interdits la premiere quinzaine ) . Enfin bref, tu crains que si tu t'éloignes, il se précipite vers Next. Mais honnêtement est ce type de gars que tu veux dans ta vie ? Un qui prend l'une ou l'autre pour combler un vide ?
Tu vas te détruire à participer à ses atermoiements . Ta plaie reste ouverte et à chaque échange , elle s'ouvre à nouveau ( pour faire dans la métaphore mélodramatique )
Courage à toi
Merci pour tes messages !

Pour répondre à tes questions : non, celui que je vois actuellement n'est pas l'homme que je veux dans ma vie. Mais comme on se connaît depuis 12 ans et que l'homme qu'il était jusqu'à l'année dernière, je le voulais dans ma vie, et bien c'est difficile... J'ai encore et toujours cette sensation qu'il traverse une période de crise mais qu'il va redevenir l'homme que j'ai connu et aimé. Le truc c'est que nous nous sommes connus à 19 ans, et jusqu'à 25 ans environ nous avons eu une vie d'adolescents, de jeunes, de fêtards, insouciants, nous avions des jobs à côté de nos études mais rien de bien méchant, nous vivions chez nos parents, etc. Et puis... la 'vraie' vie a commencé: travail fixe d'abord, emménagement ensemble ensuite, et quelques années plus tard un enfant. Et tout ça, ça a changé mon homme petit à petit, jusqu'à la vraie crise qu'il vit depuis une année. Moi j'ai bien accepté ses changements, dans le fond (avant que ça vire en mensonges, tromperies, etc.), mais c'est lui qui ne les accepte pas et qui aurait voulu rester jeune et insouciant. Oui, c'est un peu (beaucoup) un gamin. Bref... tout ça pour dire que s'il avait réussi à accepter ce passage à l'âge adulte et au statut de père un peu plus sereinement, je pense qu'on n'en serait pas là. Nous avions certes des soucis de couple, mais je ne crois pas que ce sont eux qui ont entraîné la chute de notre relation. Du coup, je ne sais pas pourquoi, j'ai toujours ce petit espoir qu'il arrive à une acceptation, à être en paix avec la vie qu'il avait choisie (tout autant que moi) et qu'il regrette d'être parti. Mais bon... c'est vrai que le plus vraisemblable c'est soit qu'il va rester dans son délire de post-adolescent pendant quelques années avant de se recaser sérieusement (ou pas) quand il aura mûri (ou pas), soit qu'il va vraiment faire un travail sur lui pour aller mieux mais que cela va pendre beaucoup de temps, genre des années... donc... avanti... :roll:
#1290987
Carmélita, comme je dis souvent, regarde comment quelqu'un traite les autres, tu auras une bonne idée de comment il te traitera à un moment donné.
Ceci pour dire que comme KKHT, je pense que tu n'as pas vraiment idée de ce qu'il se passe réellement dans son couple, et qu'à mon avis, il la brosse bien dans le sens du poil comme il le fait avec toi, et probablement même qu'il lui sort aussi les mêmes salades (elle s'accroche, je suis distant avec elle).
Commence déja par ne plus te préoccuper de sa situation sentimentale, tu auras fait un grand pas.
Rosewater ont aimé ça
#1290993
À part ça, bonne nouvelle :) j'ai des rencards (2) ces deux prochaines semaines...

Comme vous le voyez sur mon fil, j'ai pas vraiment la tête à ça :lol: mais peut-être que ça va m'aider justement à penser à autre chose et, qui sait, à reprendre confiance en moi, me faire du bien à l'ego,... pourquoi pas, hein ?

Et non je ne ferai rien pour que mon ex le sache :lol: même si j'en ai un peu envie !
#1290994
Carmelita a écrit :
12 sept. 2018, 14:15
Bah oui... certainement que la situation actuelle à un côté confortable, j'imagine, sinon je m'en serais éloignée avant. Bien sûr que l'inconnu me fait peur, qu'envisager une vie sans lui à mes côtés me fait peur, c'est une évidence. Après 12 ans de relation (amicale puis amoureuse) et de dépendance affective, je pense que c'est assez normal... ce qui ne veut pas dire que je ne vais pas réussir à passer à autre chose.
Tu sais, pour toi c'est une évidence la "peur", mais ce n'est pas le cas de tout le monde.
Bien sûr que tu arriveras à passer à autre chose, le jour où tu l'auras décidé .
Je n'ai aucun doute sur le fait que tu arriveras à vivre pour toi et non pour un éventuel "lui" (désignant un homme en général pas nécessairement ton ex).
Carmelita a écrit :
12 sept. 2018, 14:15
J'essaie. Le problème est que comme je n'ai pas choisi la rupture (comme la plupart des gens sur ce forum, ok), c'est difficile pour moi de mettre en place les choses pour qu'il y ait une avancée significative... puisque je ne voulais pas de cette situation au départ. Au fait je veux mettre en place ces choses pour aller mieux, vivre pour moi, etc. (d'ailleurs ça va hein, on ne dirait peut-être pas sur ce forum mais je gère bien ma vie quotidienne sans lui, je dors bien, etc., même si je ressasse beaucoup) mais ces mêmes choses que je dois mettre en place pour moi, elles impliquent de renoncer à lui dans ma vie. Et ça ça reste compliqué.
Et bien justement je trouve que c'est un faux problème le "j'ai pas choisi, donc c'est difficile de..." on procrastine un peu, nan ? ^^
Alors certes, cela vaut pour un temps... mais qui ne doit durer qu'un certain temps.
Il y a tellement de choses qu'on subit que si on devait baisser les bras à chaque fois, on ne s'en sortirait jamais.
Imagine si tu avais en plus une maladie assez grave à gérer?
Carmelita a écrit :
12 sept. 2018, 14:15
Et puis de toute façon, que son histoire avec sa next fonctionne ou pas, ça ne veut rien dire me concernant.
Exactement ! c'est de loin la première des choses que je te vois écrire qui justement peut te pousser de l'avant...
Carmelita a écrit :
12 sept. 2018, 14:15
Je ne veux bien sûr pas qu'il revienne me voir parce que sa next n'est finalement pas celle qu'il espérait. Mais je n'arrive pas à m'empêcher de vouloir que leur relation foire et je sais que si ça se met à fonctionner vraiment entre eux, je vais en souffrir... probablement une question d'ego, de jalousie,...
C'est juste humain comme réaction ...
l'intérêt sera de voir comment tu réagiras dans le cas où il trouve une autre personne avec qui les choses se passent encore mieux (parce qu'il y a un fort pourcentage de chance que cela arrive).
Carmelita a écrit :
12 sept. 2018, 14:15
Oui, ok, je l'ai perdu et il est parti... mais pas vraiment quoi... un mec qui te contacte tout les jours et qui te dit sans cesse qu'il est perdu, pour moi il est pas complètement parti. Et c'est bien ça le problème. Mais je vois bien ce que tu veux dire. Non, je ne veux pas les miettes ni être l'ombre de son chien. Non, non, non, mais je dois faire de l'auto-persuasion à mort, par moment.
Ben si, c'est juste une question de culpabilité ressentie la plupart du temps.
l'adage rendu populaire par Michel F. disant : "je ne sais pas, je ne sais plus, je suis perdu", mis à part de faire comme l'oiseau c'est du bullshit, promis !

Ceux qui sont "perdus" ont malgré tout un GPS interne qui fonctionne très bien, tu t'ne rendras compte dans certaines circonstances.
Je suis perdu = Je ne veux pas mais j'ai pas envie de me prendre la tête avec ça
De plus, tu sais pertinemment que les actes priment sur les paroles.... tu en tire les conclusions qui s'imposent.

NB : cool pour le psy (chiatre?) :)
#1290995
Carmelita a écrit :
12 sept. 2018, 14:57
À j'ai des rencards (2) ces deux prochaines semaines... j'ai pas vraiment la tête à ça mais peut-être que ça va m'aider justement à penser à autre chose et, qui sait, à reprendre confiance en moi, me faire du bien à l'ego,... pourquoi pas, hein ?
Si cela te permet d'évacuer un peu la pression, alors just do it... mais ne soit pas étonnée si tu as un sentiment négatif ensuite, c'est normal, ça arrive souvent....
Mais au moins, tu sauras pour les prochaines fois.

Et puis c'est pas la tête le principal intéressé dans ce genre de situation hein :)
#1290997
Kakahuet... Mais quelqu'un qui ne veut pas et n'a pas envie de se prendre la tête avec ça, pourquoi il vient se prendre la tête sans arrêt avec ça justement ? Ça n'a rien de cohérent.

Et puis j'ai pas compris le truc du GPS interne :lol:

Enfin bon, là où je te rejoins c'est qu'il est probable qu'il rencontre une troisième personne et que ça se passe bien cette fois-ci. Si ça arrive, ça va être dur, comme une nouvelle claque je pense.

Je comprends donc que pour éviter cette nouvelle claque je ne dois plus être dans l'attente et faire mon petit bonhomme de chemin. Ainsi, quand il trouvera une personne avec qui ça ''match'', moi j'aurai fait mon deuil et ça ne me fera rien de plus qu'un petit pincement au cœur. Ça c'est dans un monde idéal. Maintenant, dans mon monde réel, le problème principal reste le suivant: je n'arrive pas à croire, réellement, qu'il n'y a plus aucun espoir que quelque chose re-fonctionne entre nous. Je suis d'accord qu'il y a eu beaucoup de dégâts, qu'il n'a aucunement fait mine de vraiment revenir, etc., mais malgré ça, je vois toujours de l'espoir (qu'on entretient tous les deux). Et j'ai l'impression que pour pouvoir vraiment avancer pour moi, il faut que je tue cet espoir (ce qui me permettra notamment de ne pas tomber de haut s'il s'investit tout à coup pour de vrai avec quelqu'un d'autre). Ma question est: comment tuer l'espoir alors qu'il est bel et bien là ? Ça va venir tout seul avec le temps (et la distance bien sûr) , d'après vous ? J'essaie des techniques hein: lister ses défauts, réfléchir à tout ce qu'il a fait de négatif, etc.
#1290999
Psychiatre ouais ! Je le vois depuis longtemps, mais par période. Ça m'aide beaucoup. Selon lui j'aurais clairement beaucoup plus violemment décompensé suite à cette rupture si on n'avait pas déjà fait un bon boulot avant (identifier la dépendance affective notamment). Maintenant le but est d'utiliser cette rupture et cette période de crise pour travailler vraiment sur cette dépendance affective (qui était 'contenue' ou 'assouvie' si on peut dire) tant que j'étais en couple. Tout un programme donc...
#1291000
Carmelita a écrit : Mais quelqu'un qui ne veut pas et n'a pas envie de se prendre la tête avec ça, pourquoi il vient se prendre la tête sans arrêt avec ça justement ? Ça n'a rien de cohérent.
C'est ce que l'on te disait l'autre fois: il joue sa partie. A toi de jouer la tienne (qui est forcément différente de la sienne).

Quel serait son intérêt de ne pas maintenir un trouble?
Mais, de ton côté, quel est ton intérêt à poursuivre cette non-relation? (hormis pour votre fils)

En fait, il n'y a rien à comprendre ni de cohérence à trouver. Il a un autre angle de vision que toi.

Après, ta rupture est somme toute récente, particulièrement après 12 ans de relation, laisse-toi un peu de temps pour digérer et passer à autre chose. Un jour, ça passe, sans avoir nécessairement besoin de pourrir l'autre ou de lister ses défauts. Chacun fait comme il peut.
Un jour, tu reliras ce fil - et ses messages/mails à lui - et tu te diras "et ben, Carmelita, t'avais pas les yeux bien en face des trous à cette époque" et tu en riras.
#1291001
C'est ce que l'on te disait l'autre fois: il joue sa partie. A toi de jouer la tienne (qui est forcément différente de la sienne).
Quel serait son intérêt de ne pas maintenir un trouble ?
OK... Je n'avais pas vu ça sous l'angle 'pourquoi ne maintiendrait-il pas un trouble'. Bon, il pourrait ne pas maintenir un trouble pour être un peu tranquille, arrêter de se prendre la tête, etc. Mais je vois l'idée !
#1291002
Carmelita a écrit :
12 sept. 2018, 15:18
Kakahuet... Mais quelqu'un qui ne veut pas et n'a pas envie de se prendre la tête avec ça, pourquoi il vient se prendre la tête sans arrêt avec ça justement ? Ça n'a rien de cohérent.
Oh que si, c'est cohérent, mais tu ne pourras t'en rendre compte que si tu prend de la hauteur sur le sujet...
La réponse peut varier sur plein de choses, entre juste rebooster l'égo jusqu'à garder sous le coude "au cas où" pour les jours de disette, en passant par plein d'autres choses.
Ce qui est plus problématique c'est que toi, tu boucles là dessus .... :(
Carmelita a écrit :
12 sept. 2018, 15:18
Et puis j'ai pas compris le truc du GPS interne :lol:.
Pas grave, t'inquiètes pas...
Carmelita a écrit :
12 sept. 2018, 15:18
Enfin bon, là où je te rejoins c'est qu'il est probable qu'il rencontre une troisième personne et que ça se passe bien cette fois-ci. Si ça arrive, ça va être dur, comme une nouvelle claque je pense.:.
Et ce serait limite salutaire pour toi .
Carmelita a écrit :
12 sept. 2018, 15:18
Je comprends donc que pour éviter cette nouvelle claque je ne dois plus être dans l'attente et faire mon petit bonhomme de chemin. Ainsi, quand il trouvera une personne avec qui ça ''match'', moi j'aurai fait mon deuil et ça ne me fera rien de plus qu'un petit pincement au cœur. Ça c'est dans un monde idéal..:.
C'est là où tu te trompes, d'après moi...c'est ce qui arrivera si tu prends en main les rênes de ta vie.... après, si tu ne le fais pas, forcément....
Carmelita a écrit :
12 sept. 2018, 15:18
je n'arrive pas à croire, réellement, qu'il n'y a plus aucun espoir que quelque chose re-fonctionne entre nous. Je suis d'accord qu'il y a eu beaucoup de dégâts, qu'il n'a aucunement fait mine de vraiment revenir, etc., mais malgré ça, je vois toujours de l'espoir (qu'on entretient tous les deux). ..:.
Ne pas confondre espoir et illusion est une notion primordiale.
Et si jamais quelque chose "re-fonctionne" entre vous, je pense que ce sera une catastrophe pour tous les deux... sauf à perdre une belle partie d'amour propre et de respect de toi.
(mais ce n'est que mon avis)
Carmelita a écrit :
12 sept. 2018, 15:18
Ma question est: comment tuer l'espoir alors qu'il est bel et bien là ? Ça va venir tout seul avec le temps (et la distance bien sûr) , d'après vous ? J'essaie des techniques hein: lister ses défauts, réfléchir à tout ce qu'il a fait de négatif, etc.
Il faut du temps et l'envie REELLE d'avancer pour soi .
C'est un processus long et douloureux, mais ça fonctionne très bien.
Il faut se mettre au centre de sa propre vie, se donner des objectifs simples à atteindre et s'occuper de soi ...
Aller consulter est très bien, tu peux aussi envisager de la méditation, sophro ou yoga, hypnose, acupuncture etc...ça peut aider
Mais l'important est que tu sois décidée à avancer et donc il ne faut pas te mentir à toi même (et je pense, pour l'avoir vécu comme bon nombre de personnes, que c'ets le plus difficile exercice à faire).
#1291003
Ne pas confondre espoir et illusion est une notion primordiale.
Et si jamais quelque chose "re-fonctionne" entre vous, je pense que ce sera une catastrophe pour tous les deux... sauf à perdre une belle partie d'amour propre et de respect de toi.
(mais ce n'est que mon avis)
Mh... Mais y a des gens pour qui ça fonctionne malgré tout, la remise en couple, non ? Ou tu n'y crois pas de manière générale ? On voit quand même quelques ex qui font machine arrière et reviennent plein de bons sentiments et de bonnes résolutions sur ce forum... pas la majorité, mais quelques-uns.

Effectivement, comme tu dis, s'il se mettait en couple avec quelqu'un et que cela fonctionnait, ça m'aiderait sans doute à tourner la page. J'ai qu'à m'auto-persuader que c'est le cas...... :lol:
Il faut du temps et l'envie REELLE d'avancer pour soi .
C'est un processus long et douloureux, mais ça fonctionne très bien.
Il faut se mettre au centre de sa propre vie, se donner des objectifs simples à atteindre et s'occuper de soi ...
Aller consulter est très bien, tu peux aussi envisager de la méditation, sophro ou yoga, hypnose, acupuncture etc...ça peut aider
Mais l'important est que tu sois décidée à avancer et donc il ne faut pas te mentir à toi même (et je pense, pour l'avoir vécu comme bon nombre de personnes, que c'ets le plus difficile exercice à faire).
Je te remercie pour tes conseils. Je me mens encore un peu... enfin à moitié. J'ai envie de ne plus subir la situation et que mon état interne de dépende plus de M., ça c'est sûr que j'en ai envie. Mais pour le reste (lâcher prise), ça reste très compliqué de se persuader que c'est la bonne solution alors que ça implique de SOI, décider de quitter l'autre, c'est-à-dire devenir actif et décideur dans la séparation. C'est pour aller mieux, d'accord, mais malgré tout ça passe par quitter l'autre (en son for intérieur). Je crois qu'il faut avant tout que je me mette moins de pression et que je laisse le temps au temps, tout en maintenant mon ex à distance.
#1291006
Carmelita a écrit :
12 sept. 2018, 15:56
Mh... Mais y a des gens pour qui ça fonctionne malgré tout, la remise en couple, non ? Ou tu n'y crois pas de manière générale ? On voit quand même quelques ex qui font machine arrière et reviennent plein de bons sentiments et de bonnes résolutions sur ce forum... pas la majorité, mais quelques-uns.
Bien entendu que cela arrive, mais c'est quand même à la marge, la plupart du temps c'est souvent des relations courtes et des personnes jeunes qui sont impactées... reste après 0.05% des cas ou effectivement, cela arrive.
Ce n'est pas que j'y crois pas, mais ma petite expérience me fait pencher du côté où ça tombe ^^ ...
On a souvent comparé le retour d'un ex au fait de ravaler son vomi ... c'est un peu ça quand même ^^
Mais trêve de plaisanterie, je pense que cela ne peut pas fonctionner par rapport à ce que tu nous décris et vos réactions respectives...
Je ne dis pas qu'il y a 100% d'incompatibilité mais qu'il faudra beaucoup, beaucoup de temps si tu souhaites équilibrer tout ça (car une relation repose sur l'équilibre) et je ne suis pas certain que tu y trouves ton compte.
Carmelita a écrit :
12 sept. 2018, 15:56
Je me mens encore un peu... enfin à moitié. J'ai envie de ne plus subir la situation et que mon état interne de dépende plus de M., ça c'est sûr que j'en ai envie. Mais pour le reste (lâcher prise), ça reste très compliqué de se persuader que c'est la bonne solution alors que ça implique de SOI, décider de quitter l'autre, c'est-à-dire devenir actif et décideur dans la séparation. C'est pour aller mieux, d'accord, mais malgré tout ça passe par quitter l'autre (en son for intérieur). Je crois qu'il faut avant tout que je me mette moins de pression et que je laisse le temps au temps, tout en maintenant mon ex à distance.
Exactement... ! à toi de jouer maintenant ! joue ta partie à TOI !
#1291008
Carmelita a écrit :
12 sept. 2018, 15:56


Mh... Mais y a des gens pour qui ça fonctionne malgré tout, la remise en couple, non ? Ou tu n'y crois pas de manière générale ? On voit quand même quelques ex qui font machine arrière et reviennent plein de bons sentiments et de bonnes résolutions sur ce forum... pas la majorité, mais quelques-uns.
Ca fonctionne parfois, mais souvent, à mêmes causes, mêmes effets après un certain temps. C'est à dire que le largué se remet en question (parfois alors qu'il n'a rien a se reprocher de fondamental), mais pas le largueur...qui revient la bouche en coeur, ca repart comme en 40, sauf que...les problèmes profonds, ben ils sont toujours là, et fatalement, ca repart en kkht ( ;) ) a plus ou moins long terme (c'est du vécu, et on a 1000 exemples sur le forum).
Kakahuet ont aimé ça
#1291015
Elieza a écrit :
12 sept. 2018, 16:13
Carmelita a écrit :
12 sept. 2018, 15:56


Mh... Mais y a des gens pour qui ça fonctionne malgré tout, la remise en couple, non ? Ou tu n'y crois pas de manière générale ? On voit quand même quelques ex qui font machine arrière et reviennent plein de bons sentiments et de bonnes résolutions sur ce forum... pas la majorité, mais quelques-uns.
Ca fonctionne parfois, mais souvent, à mêmes causes, mêmes effets après un certain temps. C'est à dire que le largué se remet en question (parfois alors qu'il n'a rien a se reprocher de fondamental), mais pas le largueur...qui revient la bouche en coeur, ca repart comme en 40, sauf que...les problèmes profonds, ben ils sont toujours là, et fatalement, ca repart en kkht ( ;) ) a plus ou moins long terme (c'est du vécu, et on a 1000 exemples sur le forum).
Elieza, oui, j'ai pu constater ça...

C'est vrai qu'autant repartir dans une toute nouvelle histoire avec un autre. Honnêtement ça me fait quand même envie hein ! Du beau, du neuf, sans tout ce poids à porter et toute cette m*** à réparer... Mais bon, priorité à moi (on va essayer).

D'autant plus que pour que le largueur se remette vraiment en question et agisse en conséquence, j'imagine qu'il lui faut une bonne dose de recul, de maturité, de courage, de travail sur soi, d'envie...... Ça ressemble pas trop à mon ex tout ça, ouais :)
#1291024
Carmelita a écrit :
12 sept. 2018, 14:31
Selmasultane a écrit :
12 sept. 2018, 08:59
Courage à toi, les réveils difficiles on sait tous ce que c'est , je crois.
3 mois après la rupture, je mentirais si je dis que je n'y pense plus .
N'empêche que tu te fais beaucoup de mal en participant à son petit jeu là. ( si je dois reconnaitre qque chose à mon ex, c'est qu'il ne m'a jamais fait danser d'un pied sur l'autre, tout juste s'est il contenté d'un "je veux me reconstruire - à croire qu'il lit JRME :lol: - je ne peux pas dire qu'il n'y aura jamais plus rien entre nous mais s'accrocher à ça c'est s'empêcher d'avancer " / et au moins depuis 3 mois je progresse +++ même si j'ai fait des interdits la premiere quinzaine ) . Enfin bref, tu crains que si tu t'éloignes, il se précipite vers Next. Mais honnêtement est ce type de gars que tu veux dans ta vie ? Un qui prend l'une ou l'autre pour combler un vide ?
Tu vas te détruire à participer à ses atermoiements . Ta plaie reste ouverte et à chaque échange , elle s'ouvre à nouveau ( pour faire dans la métaphore mélodramatique )
Courage à toi
Merci pour tes messages !

Pour répondre à tes questions : non, celui que je vois actuellement n'est pas l'homme que je veux dans ma vie. Mais comme on se connaît depuis 12 ans et que l'homme qu'il était jusqu'à l'année dernière, je le voulais dans ma vie, et bien c'est difficile... J'ai encore et toujours cette sensation qu'il traverse une période de crise mais qu'il va redevenir l'homme que j'ai connu et aimé. Le truc c'est que nous nous sommes connus à 19 ans, et jusqu'à 25 ans environ nous avons eu une vie d'adolescents, de jeunes, de fêtards, insouciants, nous avions des jobs à côté de nos études mais rien de bien méchant, nous vivions chez nos parents, etc. Et puis... la 'vraie' vie a commencé: travail fixe d'abord, emménagement ensemble ensuite, et quelques années plus tard un enfant. Et tout ça, ça a changé mon homme petit à petit, jusqu'à la vraie crise qu'il vit depuis une année. Moi j'ai bien accepté ses changements, dans le fond (avant que ça vire en mensonges, tromperies, etc.), mais c'est lui qui ne les accepte pas et qui aurait voulu rester jeune et insouciant. Oui, c'est un peu (beaucoup) un gamin. Bref... tout ça pour dire que s'il avait réussi à accepter ce passage à l'âge adulte et au statut de père un peu plus sereinement, je pense qu'on n'en serait pas là. Nous avions certes des soucis de couple, mais je ne crois pas que ce sont eux qui ont entraîné la chute de notre relation. Du coup, je ne sais pas pourquoi, j'ai toujours ce petit espoir qu'il arrive à une acceptation, à être en paix avec la vie qu'il avait choisie (tout autant que moi) et qu'il regrette d'être parti. Mais bon... c'est vrai que le plus vraisemblable c'est soit qu'il va rester dans son délire de post-adolescent pendant quelques années avant de se recaser sérieusement (ou pas) quand il aura mûri (ou pas), soit qu'il va vraiment faire un travail sur lui pour aller mieux mais que cela va pendre beaucoup de temps, genre des années... donc... avanti... :roll:
C'est ce que je me disais moi aussi et que je disais à tous mes amis , à mon psy , et à qui voulait l'entendre : " oui mais avant ce mois de disputes où il a été horrible, il a été merveilleux pendant 18 mois " . Bah oui peut être , mais à l'heure actuelle, mon ex est , au mieux, cet homme cordial mais distant, au pire, quelqu'un qui se plaint en permanence de sa vie et qui ramène tout à lui. Et tel qu'il est , sa compagnie ne me ferait pas de bien aujourd'hui.

Tu ne sais pas comment ton ex va évoluer, et ça ne devrait pas être le centre de tes préoccupations. Le centre de tes préoccupations, ça doit être toi et l'évolution sur laquelle il faut concentrer tes efforts et travailler, c'est la tienne .
  • 1
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 26
Plus personne ne m'attire

Hello Janysse, merci pour ta réponse tr&egr[…]

Encore un grand merci Myz pour ton message, je t'a[…]

Coucou Miu, merci pour ton message et ta douceur[…]

Mon histoire.

Ce soir je suis triste, mais je sens que j’a[…]

dans la souffrance

Bonsoir olice, J'en pense, que si tu pouvais l'ai[…]

Comment l'oublier ?

Merci Agathe, je sais que tu as raison ! Parfois […]

merci de rester sur ton sujet initial, puisque c'e[…]

Merci pour tes conseils. Je vais essayer de les ap[…]