Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1283808
Bonjour à tous, j'ai beaucoup hésité à partager mon histoire, cela fait depuis ma rupture que je parcours les différents articles et témoignages de ce site (que je ne connaissais pas avant, mais que j'aurais sans doute mieux fait de connaître), d'ailleurs je ne sais pas si je poste au bon endroit dur le forum, j'ai l'impression que ça rentre dans trop de catégories à la fois. Mettre à l'écrit tout ce que je garde à l’intérieur devrait me faire du bien, et au mieux, les avis objectifs et autres des personnes ayant le courage de lire mon pavé ne pourront que m'aider d'avantage, alors je me lance...

Bon déjà pour le contexte, mon ex (21 ans) et moi (23 ans) étions en couple depuis un peu plus de 2 ans et ça a été ma première relation sérieuse. On s'est rencontrés via une application de rencontre (donc aucun ami commun), à l'époque je n'avais aucune attente particulière. Finalement, on a beaucoup échangés par messages, on s'est vus, revus, et nous sommes tombés amoureux l'un de l'autre. J'ai été tout ce temps sur un petit nuage, on s'est aimé aussi fort que possible avec une très forte complicité, on a passé deux merveilleuses années ensemble, avec voyage à l'étranger, rencontre des familles respectives. On ne se faisait pas de plans pour l'avenir et on se contentait de profiter du moment présent. Aucun interdit, aucune dispute, aucune embrouille...

Bref, jusqu'au moment où nous nous sommes tout les deux retrouvés dans une période de mou : perte de nos boulots respectifs, de mon coté là plupart de mes potes sont partis sur d'autres villes et je les voyait donc moins souvent. On commençait alors à se voir pour combler l'ennui plus que pour pour profiter l'un de l'autre, dans un petit appartement assez étouffant, la routine commençait à se faire sentir, et c'est là le début des problèmes à mon avis. Etant de nature plutôt casanière, la routine ne m'as pas affecté plus que ça, j'étais toujours aussi heureux de sa présence avec moi, sur le moment ça m'avait l'air normal : je me disais que c’était juste une mauvais période, j'étais activement en recherche d'emploi
et j'était persuadé que le fait de reprendre un boulot allait arranger les choses, que ce n'était qu'une question de temps.

Mais quelques semaines avant la rupture elle a commencée à se faire distante, moins câline, moins tactile. Elle m'as fais un reproche "sérieux" (pour la première fois), me disant que j’étais trop collant, trop sur son dos, et en effet ça a été comme un cercle vicieux : la voyant devenir distante je devenais plus collant, ce qui l'a rendait plus distante, ce qui me rendait plus collant etc. Situation qui à l'époque m'a rendu un peu malheureux, mais j'ai pris sur moi et fais des efforts pour être moins collant. A ce moment j'étais toujours sur mon petit nuage, mais je sentais une certaine insécurité dans notre couple qui commençait à me guetter. Je ne lui en ai pas parlé... Je me suis convaincu que tout allait bien, et j'ai gardé ça pour moi (une tendance que j'ai semblerait-il).

Puis le pire jour de ma vie, un soir où elle me rejoint chez moi, l'air préoccupée, pas de sourire, une atmosphère lourde dans la pièce, puis elle m'avoue être perdue et ne plus être sûre de ses sentiments. Et là je suis tombé de tellement haut, ça a été un énorme choc, je ne voulais pas y croire. Je n'ai pas su quoi dire, ni comment réagir, j'était effondré, elle a essayer de me réconforter mais elle aussi avait l'air très mal de devoir me faire subir ça, elle savait que de mon coté mes sentiments étaient presque toujours aussi forts. Elle est partie en suivant... On en a beaucoup parlé par message suite à ça, elle a fait de son mieux et à prit le temps de m'expliquer du mieux qu'elle pouvait ce qu'elle ressentait, mais elle aussi était perdue et ne savais pas quelle était la cause de sa perte de sentiments, son amour pour moi s'était juste effrité au fil du temps, puis a finit par s'envoler. Suite à ça, on a fait un break pendant une semaine, puis on en a discuté et on a réessayer de se revoir, deux fois en ville, et un petit séjour chez elle un peu plus tard, pour voir ce que ça donnait. Encore une fois, de mon coté je pensais que tout s'était bien passé, mais du sien elle se sentait bien par moment, puis lassée le moment d'après. Le problème est que ce break de une semaine n'as eu aucun effet sur mon sentiment d'insécurité qui influait beaucoup sur ma confiance en moi, et que par dessus cela venait se rajouter le fait de ne pas savoir si je devais continuer à espérer ou non, de ne pas savoir où elle en était dans ses sentiments, j'ai passé mon séjour chez elle avec l’épée de Damoclès au dessus de ma tête, ce qui m'as sans doute empêcher de donner le meilleur de moi même malgré tout mes efforts ...

Elle me disait ne plus vraiment ressentir d'amour pour moi, mais surtout beaucoup d'affection et d'attachement. Elle m'as alors dit qu'il valait mieux qu'on arrête notre relation pour arrêter de me laisser espérer, ce que j'ai accepté, par respect pour sa décision, parce qu'une relation se construit à deux, qu'on ne peut pas la porter seul, et parce que cette situation était vraiment invivable... Je me suis battu de tout mon cœur pour sauver notre couple mais j'ai lâché prise par bon sens.

Lors des discutions qu'on a eu à ce moment, elle a vraiment insister sur le fait que c’était pas de ma faute, qu'elle pensait me trouver trop étouffant à cause de sa perte de sentiments, que le fait que je fasse tout mon possible pour lui faire plaisir commençait à l’énerver car elle ne voulait pas que j'en fasse autant alors que de son coté elle commençait à ne plus savoir où elle en était. Mais je n'arrive toujours pas à admettre que ses sentiments ont juste pus disparaître comme ça avec le temps... J'ai besoin d'en comprendre la cause pour pouvoir aller mieux, et j'ai besoin de pouvoir en tirer des leçons pour pouvoir avancer, ce que je ne peux toujours pas faire car je n'arrive toujours pas à m'expliquer cette rupture.

Cela fait un peu plus d'un mois que la rupture à eu lieu et que je suis en silence radio. La première semaine à vraiment été très dure, à n'avoir plus rien envie de faire, ne plus trouver aucun but ni aucune motivation dans ma vie, ne plus du tout avoir d’appétit, la boule au ventre et la gorge nouée etc. Je cherchais à tout prix à mettre la faute sur moi, chercher ce que j'avais bien pu faire pour en arriver là. En quelque sorte j'ai fais une remise en question de ma vie, et j'en ai déduit être peut être atteint de dépendance affective, du moins depuis que je la connais car avant de la rencontrer ça n'étais pas le cas. J'en ai surtout déduit avoir une vision totalement erronée de l'amour et du couple : Je pensais bêtement l'amour comme acquis, et comme en sécurité du moment que je ne commettais aucun interdit, et que je mettais toute ma bonne volonté à faire fonctionner notre relation. Je pensais que les rupture n'arrivaient que pour de bonnes raison (infidélité ou autre). Je pensais qu'il était facile de continuer à aimer lorsque la passion des débuts amoureux commençait à disparaître. Visiblement c'est bien plus compliqué que ça, et les films à l'eau de rose m'ont bien induits en erreur (Je rappelle que c'était ma première relation sérieuse avec une fille). Autre déduction de cette remise en question : Je pense avoir fait la grosse erreur de TROP m'investir dans ma relation, à tel point qu'elle est devenue le centre de ma vie, ayant mis tout le reste de coté, que ça soit mes potes, mes projets perso, mes passions, rien d'autre qu'elle n'avait d'importance pour moi. Cela à d'ailleurs rendu la rupture encore plus difficile à vivre, c'est toute ma vie qui s'est écroulée à ce moment là, je n'avait plus d'accroche à quoi que ce soit d'autre, et je peut assurer sans exagération que c'est la chose la plus dure que j'ai eu à traverser de toute ma vie.

Après cette première semaine difficile, j'ai commencé à retrouver la volonté d'aller mieux et de me reconstruire, je me suis forcé à faire des choses pour m'occuper l'esprit et penser à autre chose, je me suis lancé dans de nouveaux projets perso, je suis aller voir mes potes ailleurs en France et j'ai repris contact avec d'anciens potes que je commençais à perdre de vue, mais tout ça sonnait faux : je l'avais en permanence en tête, ressentait un très fort manque, ce qui m'empêcher de profiter pleinement de ce que je faisait, je me suis forcé à paraître heureux alors que dans le fond j'était totalement détruit, comme d'habitude j'ai continué à garder tout ça pour moi ne trouvant pas la force de me confier à qui que ça soit, alors que ça m'aurait sans doute fait du bien. En déplacement chez un pote, j'ai (bêtement?) brisé le silence radio, suite à un anodin "ça va?" de sa part, on a échangés quelques messages rapides et simples de banalités (contrairement aux pavés qu'on s'est envoyés juste avant, pendant, et juste après la rupture), puis plus aucun autre message depuis ce jour.

Ces derniers temps ça va mieux, je sors un peu la tête de l'eau, par moment je retrouve le sourire et je pense moins à elle, alors j'essaie de combler le vide comme je peux, j'ai télécharger des tonnes d'applis de rencontre, je parle à de nombreuses filles en même temps (car je sens que ça m'aide), mais je ne m'imagine pas faire le pas suivant, ni conclure avec l'une d'entre elle pour le moment, j'ai comme un blocage, j'ai l'impression de m'interdire d'être heureux et de me mettre tout seul des bâtons dans les roues. Puis parfois c'est la rechute, ma tête se remet à travailler à plein régime. La moindre musique, le moindre film qu'on ai pu voir ensemble, la moindre chose me la remet en tête, et c'est reparti pour plusieurs jours. Je me met à scruter les réseaux sociaux toutes les 5 minutes tel un espion, à la recherche de la moindre activité de sa part (à un point où je m'insupporte moi-même de faire cela) sachant très bien que je me fais du mal... mais elle a vraiment toujours une place importante pour moi, et j'ai envie de savoir ce qu'elle fait, comment elle va etc.
Voila, en ce moment j’alterne entre aller mieux et des rechutes. Je ne peut pas me résoudre à la bloquer sur les réseaux sociaux, je trouve ça trop dur, et encore moins de supprimer nos photos souvenir (je les regarde de temps en temps) que je tiens absolument à conserver, car ça a été vraiment les meilleurs moments que j'ai pu passer. ça me rend nostalgique comme pas possible...

Elle m'a l'air de facilement pouvoir tourner la page contrairement à moi (ce qui semble logique finalement), elle voit ses potes, participe à des événements. Après je n'ai quand même pas la certitude qu'elle aille bien malgré tout ça, et je commence à sérieusement avoir envie de lui envoyer un message pour prendre de ses nouvelles, et savoir où elle en est dans sa vie. Au final, je me sens toujours aussi perdu, je ne sais plus vers où je me dirige dans le futur, tout est devenu flou. Je ne sais même plus ce que je voudrais pour nous au final, je sais que je l'aime toujours profondément même en commençant à l'oublier et à tourner la page, je rêverai que tout redevienne comme avant et qu'elle soit à nouveau sûre de ses sentiments, mais ça m'as l'air tout sauf possible actuellement. Je sais que si on en revient à se reparler, je ne pourrais pas me contenter d'une simple amitié, même si on avait tout pour, que ça soit notre complicité, notre affection l'un pour l'autre, nos délires communs etc.
Je sais aussi que à ce moment je ne me sens vraiment pas prêt pour une reconquête amoureuse étant donné la fragilité dans laquelle je suis encore, il faudrait que j'en arrive à l'oublier complètement et à me reconstruire totalement, soit pour passer à autre chose, soit pour mieux revenir vers elle un jour, mais j'ai une peur bleue qu'elle m'oublie définitivement, ou trouve quelqu'un d'autre avec qui elle resterait longtemps voire pour toujours.

Bref ma confiance en moi s'est fait la malle, je sens que je ne veux plus d'aucune relation avec elle ou qui que ça soit, de peur que le schéma se reproduise. Mais en même temps je veux la retrouver, qu'elle garde une place dans ma vie, et garder une place dans la sienne. Mon cerveau me dit tout et son contraire, c'est un sacré bordel là-dedans...

Pour résumé, j'aurais besoin de vos avis ou de vos conseils, si vous avez une idée de ce qui cloche chez moi, dans ma façon de raisonner et de voir les relations amoureuses, une idée de qu'est ce que je devrais faire maintenant vis-à-vis d'elle (sachant que je ne sais même plus vraiment ce que je veux, ça risque d'être compliqué), des conseils pour éviter les "rechutes" et aller mieux. Surtout peut être m'aider à comprendre comment l'amour peut-il disparaître comme ça, à quel moment ça a pu foirer, quelles leçons devrais-je en tirer... N’hésitez pas à être objectif et à dire ce qui fait mal a entendre.

Excusez les fautes d'orthographe que j'ai pu oublier à ma relecture, et merci de m'avoir lu.
Kael ont aimé ça
#1283884
Elieza a écrit :Ben disons qu'entre les gens qui disent "voila on a rompu y'a une semaine je vais mal" et toi qui donne beaucoup (trop) de détails, il faut arriver à trouver le juste milieu...quitte à préciser certaines choses après...
Oui, tu as raison, je me suis lâché sur mon clavier et je me suis rendu compte du fait que ça soit trop long une fois publié.

Aussi, c'est mon tout permier post sur un forum (en tout genre) je sais pas bien m'y prendre, j'ai voulu anticiper les questions et mettre un max d'infos... mauvais démarche, je le saurais pour mes futurs posts ;)

Pour synthétiser:

> Deux ans de relation qui nous a rendu heureux et épanouis, sans aucun faux pas

> Perte de sentiments de son côté sur la fin de la relation, de façon inexpliquée ("le coeur a ses raisons que la raison ignore")

> Elle etait tout pour moi, c'était le centre de ma vie, je l'ai idolâtrer et j'ai toujours des sentiments pour elle.

> On s'est séparé dans de bon termes, elle m'as quitté de façon respectable et j'ai été comprehensif.

> 1 mois plus tard : Je pense à elle quasi tout les jours, je meurt d'envie de la recontacter mais je me sens encore bien trop fragile pour une reconquête, en même temps j'ai peur qu'elle m'oublie définitivement.

> Je ne sais plus ce que je veux, ni quoi faire.
#1283885
C est plus efficace effectivement ;)

Alors, et meme si ca ne fait jamais plaisir a entendre, elle ne t aime plus, en tous cas plus comme tu le souhaiterais...partant de la, la recontacter pourquoi faire? Tu le dis toi meme, tu es fragile...

Laisse le temps au temps, un mois e n est rien meme si je sais que pour toi c est deja une eternite...(pardon pour les accents je suis sur mon gsm).

Courage!
#1283886
En fait, je pensais la recontacter pour mieux l'oublier, ça à l'air tordu dis comme ça...

Mais en ce moment ça en deviens maladif (le côté espion et tout ça), j'en suis à un point ou j'ouvre snapchat plusieurs fois par jour pour vérifier si elle partage sa géolocalisation, a défiler mon fil d'actu facebook pour essayer de voir ce qu'elle fait et à qui elle parles. D'un côté je me dit que si je la recontacte pour avoir des nouvelles et qu'elle me dit qu'elle a rencontré d'autres personnes et qu'elle est heureuse, je me sentirai très mal sur le moment mais je pense qu'après ça j'arrêterai enfin de penser à elle en permanence (et en même temps je serais content pour elle).

Qu'en penses-tu ?
#1283887
Et bien je ne sais pas. Est ce que le fait de la savoir heureuse et epanouie ne va pas t enfoncer? Perso, je suis partisane du "moins j en sais mieux je me porte" mais chacun reagit differemment.
Si a l inverse elle ne te parait pas si bien, ne vas tu pas interpreter ca comme un espoir pour votre relation?...
#1283890
Salut et désolé de ce qui t'arrive .

Je tiens déjà à te rassurer , ce que tu vis en ce moment est tout à fait normal .

Je me retrouve , mais je suppose comme d'autres aussi dans la plupart de tes propos .

Le plus dur au début c'est d'accepter ce qui nous arrive et ce n'est pas la chose la plus aisée .

Effectivement tout ce que l'on fait au début sonne faux ....faire semblant d'aller bien , allez sur des sites de rencontre , faire un max d'activités , mais ça c'est se masquer la vérité .

Il faut accepté la souffrance que tu endures elle est normale . Tu viens de perdre la personne que tu aimais , que tu aimes encore .

Un conseil , continue ton silence radio , même pas un petit sms " ça va ? " . Elle te trouvait étouffant sur la fin , donc laisse la respirer . Comme on dit souvent ici , si il y en a un qui doit faire le premier pas , c'est l'autre pas toi .
Si elle te réponds , c'est certainement par politesse et qu'elle a encore de l'affection pour toi , mais ce n'est plus de l'amour désolé .

Facebook et la géolocalisation , c'est pareil , faut arrêter ça tu va te faire beaucoup de mal pour rien . Tout va être sujet à interprétation et tu va te faire un max de films , ce qui ne va pas te faire avancer crois moi .

Tiens toi prêt à en chier quelques temps , tu connais déjà les '' montagnes russes '' , tu en auras d'autre .

Vous avez du vivre une relation passionnelle , ce qui explique que tu as tout misé sur elle et votre couple. Maintenant qu'elle n'est plus là , tu as perdu tout tes repères et il va falloir que tu les retrouve et/ou que tu t'en crées d'autres . Pour la dépendance affective je suis d'accord avec toi , peut être aller consulter pour essayer de corriger ça .

Malheureusement tu ne peux rien y faire c'est comme ça et il va te falloir vivre avec . Tu n'as le contrôle que sur ta vie , prends en soin tu es encore jeune et vivras certainement d'autres relations , même si pour l'instant tu ne veux pas en entendre parler .

C'est une expérience de vie , certes douloureuse mais qui va te faire grandir et t'en apprendre beaucoup sur toi .

Courage à toi , je sais ce que tu endures .
#1283891
Elieza a écrit :
01 juin 2018, 18:07
Et bien je ne sais pas. Est ce que le fait de la savoir heureuse et epanouie ne va pas t enfoncer? Perso, je suis partisane du "moins j en sais mieux je me porte" mais chacun reagit differemment.
Si a l inverse elle ne te parait pas si bien, ne vas tu pas interpreter ca comme un espoir pour votre relation?...
(Mince j'ai répondu mais le message n’apparaît pas, je recommence rapidement. )

J'ai toujours voulu qu'elle soit heureuse et épanouie, ce qui m'as beaucoup attrister quand j'ai vu que ça n’était plus le cas en étant avec moi, mais ça m'a aider à accepter sa décision sans insister, sans la supplier ni l'harceler, ce qui aurait été égoïste de ma part.
Donc si maintenant elle l'est, c'est tout ce que je peux lui souhaiter et je pense que ça pourrait m'aider à passer à autre chose (je crois).
( Par contre ce que je ressens de l'avoir perdue c'est une autre histoire ^^)

Si elle n'est pas bien en revanche, je pourrais prendre ça comme un espoir (ou me faire des films), oui : La semaine avant la rupture, elle ne savais plus du tout si elle m'aimait ou pas, et le jour de la rupture elle m'as dit qu'elle ne m'aimait plus. Mais il y a peut être une différence entre ce qui est dit et ce qui se passe dans sa tête, la connaissant elle aurait préférer rompre que de me laisser dans l'espoir et dans l'attente.

Dans tout les cas même avec cet espoir je ne veux pas retenter quoi que ça soit niveau reconquête amoureuse pour le moment, préférant l'oublier pour peut être retenter un jour (dans des mois, des années) où je la recroiserai par hasard, ayant changé d'ici là et m'étant totalement reconstruit (je l'espère). Mais les chances qu'on se recroise par hasard un jour restent minimes (rencontre via appli, pas d'amis communs, plus dans la même ville.)
#1283894
Wilson63 a écrit :
01 juin 2018, 18:51
Salut et désolé de ce qui t'arrive .

Je tiens déjà à te rassurer , ce que tu vis en ce moment est tout à fait normal .

Je me retrouve , mais je suppose comme d'autres aussi dans la plupart de tes propos .
Salut Wilson, oui au final j'ai l'impression aussi que beaucoup d'histoires se ressemblent entre elles, c'est "rassurant" en quelque sorte, on se sent de suite moins seul à traverser ça.

Je pense avoir accepter le fait que mon ex ne m'aime plus même si j'ai eu du mal à le digérer. Ce que j'ai plus de mal a accepter, c'est pourquoi ne m'aime t-elle plus, à cause de quoi, enfin comment est-ce possible que ça arrive comme ça au bout d'un certain temps...

En tout cas tu as l'air de bien avoir cerné ce que je peux ressentir ^_^ et je vais essayer de suivre ton conseil à propos du silence radio, j'étais à deux doigts de craquer hier... Par contre juste avant le début du SR, elle m'as dit par message qu'elle avait eu envie de m'en envoyer un message pour prendre de mes nouvelles, mais qu'a l'avenir elle attendra que ça soit moi qui vienne vers elle pour ne pas me faire du mal et me laisser faire mon deuil. Donc je ne sais pas si elle refera le premier pas. (Elle m'as aussi dit de ne pas hésiter et qu'elle serait là pour moi si j'ai besoin, mais je n'ai pas craqué pour le moment).

Pour les réseaux sociaux, je vois bien qu'il faut que j'arrête et que je me fais du mal, ça en deviens presque un réflexe quand j'attrape mon portable (ou alors je suis masochiste lol).
ça arrive en général au moindre moment d'ennui, je n'arrive pas a m'occuper l'esprit H24. Cet été j'ai quelques festivals prévus, ainsi qu'un voyage à l'étranger avec des potes, j'espère que ça suffira à bien penser à autre chose.
Wilson63 a écrit :
01 juin 2018, 18:51
Vous avez du vivre une relation passionnelle , ce qui explique que tu as tout misé sur elle et votre couple. Maintenant qu'elle n'est plus là , tu as perdu tout tes repères et il va falloir que tu les retrouve et/ou que tu t'en crées d'autres . Pour la dépendance affective je suis d'accord avec toi , peut être aller consulter pour essayer de corriger ça .
J'ai bien l'impression que ça a été un amour passionnel (au moins la première année) mais je ne suis pas vraiment un expert de l'amour, je ne vois pas trop ce que ça implique, ni ce qu'il aurait fallu faire pour passer le cap (à deux)...

En tout cas merci de vos réponses, ça soulage énormément <3
#1283895
J'ai "bien cerné " car je vis ce que tu vis mais avec quelques mois d'avance .

Ça ne sert à rien de se demander ce que tu aurais pu faire où ne pas faire , ce qui est fait est fait et cela tu ne pourras pas le changer .

Le seul pouvoir que tu as maintenant , c'est de savoir ce que tu va faire de ta vie maintenant .

Pour l'instant tu viens de te séparer et il faut que tu fasses ton deuil de cette relation .

Le silence radio est la meilleure option crois moi , car chaque info ou message te fera reculer de dix pas quand tu auras avancer de deux .

Vous vous êtes apparemment quitté en bons termes , rien ne t'empeches un jour de reprendre de ses nouvelles où éventuellement tenter une reconquête mais il faudra alors qu'à ce moment là tu sois suffisamment détaché pour que cela ne t'affecte pas , sans que cela te blesse quoi .

Tu as pas mal de projets cet été , c'est bien pour toi et te changer les idées .
Elieza ont aimé ça
#1283908
Je trouve d'ailleurs ton image de "montagnes russes" très bien utilisée, comme quoi la pente met du temps à remonter, puis on redescend tout en bas en un instant. Et le tour de manège est loin d'être terminé visiblement... :/

Je suis allé jeter un coup d’œil à ton histoire, qui à l'air de s'être terminée de façon plutôt tumultueuse. ça a du être dur pour toi, courage à toi aussi pour la suite.
D'ailleurs je ressent le silence radio un peu de la même façon que toi, comme nécessaire et non pas stratégique (même s'il reste dur à appliquer et à tenir).

Je vois aussi que tu parles du souhait de son anniversaire, et pour le coup la question me travaille aussi, l'anniversaire de mon ex étant dans une vingtaine de jours, je me sentirai mal de ne pas lui souhaiter, et j’hésite fortement à lui envoyer un petit sms tout simple ce jour là, sans arrière pensées, peu importe même si elle y répond ou pas, puis repasser à autre chose en suivant.
#1283909
Pour l'anniversaire c'est à toi de voir .....

J'ai pensé à l'époque que ce serait irrespectueux de ma part de ne pas lui souhaité et ça m'a beaucoup travaillé . Aujourd'hui je ne regrette pas mon choix .

Après à chacun son histoire , certains utilisent le prétexte de l'anniversaire pour reprendre contact , prendre la température .....d'autres parce qu'ils sont restés en bon termes ....d'autres vont interprété la réponse où la non réponse de l'ex . Si tu n'attends rien en retour tu peux le lui souhaité .

Mais si tu es en SR , normalement c'est zéro contact . De plus tu risque de tomber comme un cheveu sur la soupe tu vois . Que tu lui souhaite ou non , ça ne changera rien à la donne .

Moi par principe je ne souhaite pas un joyeux anniversaire à quelqu'un qui ne veut plus entendre parler de moi , j'aurai l'impression de me rabaisser et j'ai ma fierté .

Pour les montagne russes je n'ai rien inventé , c'est un terme très souvent utilisé dans ces périodes là car très représentatif de nos fluctuations d'humeur .

Je ne vois pas en quoi un SR est difficile ? C'est simple il suffit .....de ne rien faire .

Ce qu'il y a de dur dans le SR , c'est la perte de contact avec l'ex , le manque des petits messages d'affection , la sensation que l'on vient de perdre une part de nous même ....mais même ça on s'y habitue ;)
#1286270
Bonsoir, je voulais juste faire un petit update un mois plus tard sur mon histoire :)

Depuis un mois je pense que j'arrive enfin à tirer un trait sur notre ancienne relation:
Je ne nous imagine plus en couple, je ne m'imagine d'ailleurs plus du tout en couple avec qui que ça soit, je fais de moins en moins attention à ses signes de vie sur les réseaux sociaux, et j'essaie de retrouver ma vie d'avant, de renouer avec le "mode célibataire". J'ai comme réussi à démonter pièce par pièce tout ce qui s'est passé ces deux dernières années, ce qui m'a d'ailleurs permis de cibler des choses que je dois changer dans ma vie, choses qu'avant ça je ne voyais pas...

Par contre, je continue à repenser à elle par moment, le moindre petit rappel et la machine à nostalgie est relancée. Il semblerait que ça m'affecte encore beaucoup, j'esquive le sujet dès que possible, ou bien j'ai beaucoup de mal à en parler. Je n'ai pas vraiment apprécié un seul moment ces deux derniers mois, même les moments qui en temps normal m'aurait forcement fait du bien (soirée avec mes potes, Evénements etc.). En fait cette impression de "il me manque quelque-chose" est toujours plus ou moins présente.
J'ai même comme un blocage à l'idée de voir d'autres filles, comme si inconsciemment je trouvais ça mal vis à vis d'elle, comme si je m'interdisais de connaitre une nouvelle histoire.

L'anniversaire de mon ex est arrivé il y a quelques jours, je me suis torturé toute la journée à savoir si j'allais lui souhaiter ou non, finalement j'ai vraiment tenu à le faire car on s'est séparés en bon termes. Je lui ai envoyé un message tout simple, tout sobre, du style "bon anniversaire j'espère que tout va bien, bonne journée etc.".
Elle m'as répondu peu de temps après me remerciant et me demandant si j'allais bien aussi, de façon tout aussi simple et sobre, mais rien qu'en lisant sa réponse j'était comme effondré.

Bref, visiblement j'ai encore besoin de pas mal de temps, je ne sais même pas vraiment où j'en suis de ma reconstruction. J'ai toujours dans le fond quelque part, un espoir de la revoir, je n'ai plus forcement envie d'être en couple avec elle, encore moins envie d'être un ami ex, mais je sais que j'ai juste envie de passer des moments avec elle, (à la fois amicaux et intimes? sans engagements?) je ne sais pas si ça se fait, ni comment en arriver à là, je ne sais pas trop quoi en penser :?
#1286274
Bonjour toenaw,
Je me reconnais points par points dans ton histoire , rencontre sur le net ( donc pas d'amis commun , pas de la même région, même si il travailles dans ma région ) aucune chance de se recroisé par pur hasard ( sauf si il bosse dans l'hôpital à côter de chez moi et que je sois hospitalisée ^^mais non j'irai pas me casser une jambe pour voir si il fait des gardes là-bas^^).
Lui n'est pas partie pour les mêmes raisons en revanche " il dit m'aimer et la dit à sa famille chez laquelle, il s'était réfugié le soir où il m'a annoncer prendre ses distances " , il était d'après ses parents que j'avais revu le lendemain pour apporter le reste des affaires de mon ex ( en lui demandant de ne pas être dans les parages , car c'était trop dur ) donc il n'était pas là, mais quand je me suis effondrée dans les bras de ses parents, qui m'ont confier que leur fils était là veille dans le même état , je ne sais pas comment interpreter celà.
Mais nos histoires se retrouvent sur de nombreux points, je l'ai étouffer, toujours en étant acquise et à lui montrer toute mon affection.
Aujourd'hui je suis dans le même tourbillon émotionnel, entre l'envi de fuir le plus loin possible de lui , entre l'envi irrésistible que tout redevienne comme avant, entre l'envi qu'il revienne , la peur qu'il revienne , l'envi de le recontacter, l'envi de le revoir un jour , mais comme toi, trop fragile pour l'envisager maintenant.
Il m'a bloqué le jour de sa décision sur les réseaux sociaux, donc zéro contact , j'ai supprimé son numéro de téléphone et je ne sais pas si il m'a bloquée depuis nos tout derniers échanges par sms au niveau du numéro.
Je sais que si je voulais le recontacter, ce ne sera pas difficile d'y arriver, mais si il doit se passer quelque chose, rien que de se revoir, c'est à lui d en faire la demande .

Comme sa fait du bien de lire qu'on est pas tout seul à vivre toutes ses émotions.
Kael ont aimé ça
#1286316
Mimie91 a écrit :
02 juil. 2018, 23:33
Je me reconnais points par points dans ton histoire , rencontre sur le net ( donc pas d'amis commun , pas de la même région, même si il travailles dans ma région ) aucune chance de se recroisé par pur hasard
Exactement ça oui, pareil on était sur la même ville pour les études, puis pour l'été on est chacun dans un coin différent, et j'ai aucun intérêt ni prétexte pour aller vers chez elle, et vice-versa.

Et du coup, dans l'optique d'une reconquête, on se dit... "Bah comment je fais pour qu'elle se rende compte qu'il y ai eu du changement chez moi depuis?"
surtout si, comme dans ton cas, les deux personnes se sont bloqués sur les reseaux et au téléphone. Moi perso je suis incapable de supprimer son numéro ni de la bloquer sur les reseaux, ni de jetter nos vieilles photos (Je les garde mais cachées pour ne pas les voir... :roll: ) en fait le seul truc que j'ai fais c'est changer le fond d'écran de mon portable parce que bon ça on y tombe dessus 500x par jour.
Mimie91 a écrit :
02 juil. 2018, 23:33
Mais nos histoires se retrouvent sur de nombreux points, je l'ai étouffer, toujours en étant acquise et à lui montrer toute mon affection.
Oui voila, et au final c'est qu'une fois trop tard qu'on s'en rend compte...
J'espère que c'est pas trop galère de changer son comportement à ce niveau pour de futures relations, et trouver le juste milieu entre cet étouffement et trop délaisser cette personne ^^
Je ne sais pas pour toi si tu le ressens pareil, mais j'ai l'impression que au fond de moi j'avais une sorte de peur de la perdre qui s’était installée sur les derniers mois de notre relation, sans même avoir consciemment remarqué des signes avant coureurs. Et ça a justement fait bien empirer la situation en me rendant encore plus en demande et étouffant :/
Mimie91 a écrit :
02 juil. 2018, 23:33
entre l'envi qu'il revienne , la peur qu'il revienne , l'envi de le recontacter, l'envi de le revoir un jour , mais comme toi, trop fragile pour l'envisager maintenant.
ça résume plutôt bien, aussi l'envie de le/la recontacter mais la peur qu'il/elle réponde.
D'ailleurs petite précision, je me cite de mon message précedent:

" Elle m'as répondu peu de temps après me remerciant et me demandant si j'allais bien aussi, de façon tout aussi simple et sobre, mais rien qu'en lisant sa réponse j'était comme effondré. "

Je n'ai pas répondu à ce message, je ne sais pas si c'est par peur de lui reparler, mais j'ai senti que c'était trop dur à faire sur le moment, et je repars donc en :arrow: SR

On verra bien.
En tout cas courage à toi aussi Mimie.
#1286323
Exactement la même peur qui ma poussée à être étouffante.

Pour la question de montrer des changements vu la distance, je suis dans le même questionnement.

Pour les photos , j'ai tout supprimé de mon téléphone, même son numéro, mais j'ai toujours moyens de retrouver tout sa sur mon ordinateur. C'est juste caché .

Pour ce qui est de trouver un juste milieu , c'est exactement ce que je n'ai pas su faire ( entre un autre ex à qui je ne montrais pas beaucoup d'attention et celui là que j'ai étouffé ).
Pour avancer dans ma reconstruction personnelle, j'ai décidé de voir un psy , pour trouver certaines failles dans mon comportement , et comment remédier à cela.
Je pense que beaucoup de choses peuvent venir d'une blessure d'enfance et du passif de chacun, donc être aidée par un pro , peut parfois nous faire avancer plus facilement.
Il faut que je retrouve confiance en moi et que j'apprenne à m'aimer ( car c'est sa qui m'a rendue étouffante ).
#1286325
Tout d'abord, je voulais te dire que ton message m'a touchée car je te trouve très mature émotionnellement pour ton âge, avec un recul et une lucidité touchante.

Comme tu le dis si bien, tu as fait "l'erreur" d'aimer trop, et d'oublier de t'aimer toi, pour toi.
Tu as arrêté de vivre pour toi, et seulement à travers elle.
C'est étouffant, et terriblement angoissant pour l'autre d'avoir la responsabilité de celui qui partage notre vie.
L'amour, c'est d'abord deux personnes heureuses qui ont envie de le partager avec l'autre.
Mais l'autre ne doit pas être le bonheur, c'est trop. Trop tout. Trop étouffant, trop angoissant, trop sérieux, trop risqué, trop malsain, trop triste.

Néanmoins, tu n'as rien à te reprocher : tu as été toi-même, investit et amoureux.
A l'avenir, tu devras juste te rappeler de ne pas t'oublier dans l'histoire.
Un couple, ce n'est pas 1+1 = 2 mais 1+1 = 3.

Pour l'instant, tu es trop fragile pour prendre de bonnes décisions vis-à-vis d'elle ou de vous, et de toute façon si tu tentais la moindre reconquête, tu serais trop dépendant pour te rendre séduisant.

Tu dois maintenir le silence radio pour te concentrer sur toi, reprendre une vie pour toi et si dans quelques semaines / mois tu te sens détaché, que tu as accepté la rupture, que tu ne la mets sur un piedestal alors tu penseras à ce que tu veux vraiment : elle, vous deux ou plus rien. Avec le temps, tu vas te rendre compte aussi qu'une rupture est du fait des deux personnes et qu'elle a aussi ses torts. Ta dépendance n'est pas le seul problème. Peut être que tu étais aveugle car trop amoureux, mais il y avait forcément des choses (la routine ?) qui ont fragilisé ses sentiments.

Sois courageux, et ne t'oublie pas surtout.
Mimie91 ont aimé ça
#1286346
Stéphanie Vague a écrit :
03 juil. 2018, 16:20
Comme tu le dis si bien, tu as fait "l'erreur" d'aimer trop, et d'oublier de t'aimer toi, pour toi.
Tu as arrêté de vivre pour toi, et seulement à travers elle.
C'est étouffant, et terriblement angoissant pour l'autre d'avoir la responsabilité de celui qui partage notre vie.
L'amour, c'est d'abord deux personnes heureuses qui ont envie de le partager avec l'autre.
Mais l'autre ne doit pas être le bonheur, c'est trop. Trop tout. Trop étouffant, trop angoissant, trop sérieux, trop risqué, trop malsain, trop triste.

Néanmoins, tu n'as rien à te reprocher : tu as été toi-même, investit et amoureux.
A l'avenir, tu devras juste te rappeler de ne pas t'oublier dans l'histoire.
Un couple, ce n'est pas 1+1 = 2 mais 1+1 = 3.
Je voudrais encadrer ce passage et l'afficher pour le lire tout les matins au réveil tellement c'est exactement les problèmes que j'aimerai régler chez moi... :D
(ça et m'affirmer d'avantage)

1+1=3, on nous aurait donc menti tout ce temps à l'école primaire ! c'est un scandale !
Plus sérieusement, je ne connaissais pas du tout l'expression, donc par curiosité j'ai jeter un coup d’œil sur google pour voir ça, et en effet y a tout un concept ou toute une philosophie là dessous, ça à l'air intéressant et plus ou moins mon cas, donc j'ai un peu de lecture devant moi !
Stéphanie Vague a écrit :
03 juil. 2018, 16:20
Avec le temps, tu vas te rendre compte aussi qu'une rupture est du fait des deux personnes et qu'elle a aussi ses torts. Ta dépendance n'est pas le seul problème. Peut être que tu étais aveugle car trop amoureux, mais il y avait forcément des choses (la routine ?) qui ont fragilisé ses sentiments.
J'étais totalement aveuglé je pense oui, les moments passés ensemble pouvaient me sembler vraiment top, alors qu'en même temps de son coté elle était parfois "blasée" mais je ne le remarquais pas.
Les dernières semaine je n'avais pas idée de ce qui pouvait se passer dans sa tête à ce moment là, lorsqu’elle commençait à avoir des doutes sur ces sentiments.
Je n'ai senti que la tension dans mon appart quant elle est arrivée jusqu'à ce qu'elle m'annonce sa perte de sentiments.

Je pense surtout qu'on a des torts communs, comme le manque de communication entre nous sur ce genre de sujets sérieux et/ou sensibles.
La routine à forcement dû jouer sur la rupture (on était tout deux dans de mauvais périodes au même moment), elle ne me gênait pas de mon coté je crois, mais si ça à été le cas pour elle, il aurait clairement mieux valu qu'elle m'en parle...

Et même si comme tout le monde, elle peut avoir des défauts qui d'ailleurs ne me gênait pas non plus de mon coté, je ne lui trouve aucun torts dans la rupture, du jour de la rencontre jusqu'à l'annonce de la rupture je l'ai trouvé parfaite :/
Peut-être aussi que c'est justement parce que j'ai beaucoup de mal à comprendre cette rupture, et tout ce qu'elle à pu avoir en tête dans ces moments là, que du coup je ne comprends pas quels torts elle à pu y avoir.

Merci pour ton analyse et tes conseils Stéphanie, ça m'aide beaucoup :)
#1293120
Une éternité s'est passé depuis ma séparation, 6 mois déjà... Je reviens me défouler sur mon clavier, vider ce que j'ai en tête, et donner des nouvelles de tout ça.

J'y repense souvent de façon nostalgique, presque tout les jours.
J'abandonne le fait d'essayer de comprendre cette rupture et je me concentre maintenant sur ma vie, mes objectifs personnels, et mes futures rencontres. Mais maintenant quelque chose s'est cassé, Comme un filtre de bisounours ou la vie paraissait si facile, ou l'amour était solide, maintenant je n'arrive plus à voir ça de la même façon, j'ai aimé plus que tout, aveuglement et en étant moi même à 100%.

J'ai l'impression de ne plus avoir la force de recommencer une nouvelle relation sérieuse depuis le début, de peur d'un investissement pour que le schéma se reproduise? de peur de rebriser ma confiance en moi, une fois que cette dernière se sera remise de ma dernière rupture, ou bien de peur de ne pas être moi-même, de ne pas aimer pleinement pour éviter d'étouffer l'autre? de ne pas tout confier à l'autre pour "préserver le mystère"? je ne sais pas. L'amour vient maintenant de prendre un teint triste et grisâtre à mes yeux, je ne vois plus l’intérêt de bâtir un avenir sur un sentiment aussi fragile et incompréhensible (et éphémère?) que l'amour. je sais juste que me remettre en couple n'est pas vraiment dans mes priorités, toujours un espoir caché au fond de moi que nos vies se recroiseront un de ces jours, mais maintenant je vis, j'attend, je me laisse surprendre par ce qui suit.

Plusieures rencontres depuis, mais aucunes fois le même effet que ma première rencontre avec elle, impression de foncer tête baisser dans de nouvelles relations pour oublier la précédente, juste une envie de me changer les idées et de rencontrer de nouvelles personnes. Lors de ma rupture, mon ex m'avait aussi fait part de nous trouver trop jeune pour bâtir un futur amoureux (21 et 23ans), en soit qu'elle voulait profiter de sa vie. Je peux comprendre ça, car on a tous une seule vie, et que la principale priorité c'est qu'elle puisse la vivre comme elle l'entend. De mon coté, elle a été ma première relation sérieuse ( et ma première fois ). Et avec du recul, je l'aimais suffisamment pour me projeter à passer ma vie avec elle. Pourtant aujourd'hui je me sens comme libéré, je pense sincèrement que si ça avais été le cas, j'aurais fini par craquer ou regretter de n'avoir connu qu'elle. Je n'arrive pas à savoir si cette rupture aura plus été une bonne ou une mauvaise chose pour moi, je ne la comprend toujours pas, mais je l'accepte.

Maintenant je ne comprend toujours pas pourquoi, en n'ayant plus l'envie de me replonger dans une relation sérieuse, en commençant à ressortir la tête de l'eau et à reprofiter de la vie, et en ayant cette impression que dans tout le mal que j'ai pu ressentir suite à cette rupture, il y a aussi du bien pour moi-même... Pourquoi dans ce cas ai-je toujours autant envie de la recontacter? de prendre des nouvelles? Je ne sais même pas à quoi je veux aboutir avec tout ça mais pourtant j'ai cette envie de lui envoyer un message, de lire sa réponse, de discuter avec elle, de lui faire des blagues, (de la reséduire?) etc. Mais surtout je n'ai aucune idée de comment m'y prendre, de comment amorcer tout ça, et de quelle façon reprendre contact.

Qu'en pensez-vous? est-ce que la recontacter est une mauvaise idée? Pourquoi si ce n'est pas pour me remettre en couple avec même si ça en a tout l'air? Comment devrais-je m'y prendre?
Merci à ceux qui liront, bonne soirée à vous.
rdv dans 1 an

Heu... Vous vivez et travaillez ensemble, il te pr[…]

Mon histoire...

Tu vois j'apprends hihihi :roll: Mais oui […]

Présentation

(Je sais que le message ne m'est pas adressé[…]

Comment l'oublier ?

Ce mec ne te mérite pas. Je ne peux faire […]

Que faire maintenant ?

Je vais être cash: - tu dis avoir subi ses […]

CFP et fin brutale

Je pense malheureusement qu'il n'y aura pas de sui[…]

Salut Je suis désolé pour ta s&eacut[…]

Rebelote

Voila ce que j'ai compris : 2014 vous vous mettez[…]