Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1321104
Coucou Numéro 7 merci de ton intervention.

Non c'est vrai. Je ne connais pas leurs vies en détail. Je constate juste que mon premier ex vient de devenir papa et que le second (celui qui m'a amené à écrire ici) est en train de faire construire une maison avec sa copine. Je peux juste voir qu'aucun des trois n'a quitté leur next comme ils ont fait avec moi.

Je pense que si je ne pose pas de limites c'est du à mon manque de confiance en moi, je n'ose pas m'affirmer. Je n'aime pas la confrontation. C'etait valable au travail et aussi dans ma vie amoureuse mais pas avec mes amis ou ma famille.

Principalement lorsque mes ex me manquaient de respect (par exemple en ne répondant pas à mes messages, en me posant un lapin (le tout premier), quand ils ne me souhaitaient pas mon anniversaire, Quand le second me rabaissait, quand ils flirtaient avec d'autres filles, les tromperies). Je n'ose pas leur dire que ça me fait du mal pour pas les embêter pour des choses que je considère pas grave.. Alors qu'au fond ce n'est pas pas grave parce que je me sens blessée et ça m'attriste.

@Louise75 : Oui tu as raison là encore j'idéalise leur relation. Je me dis bêtement que si leur couple dure c'est bien qu'ils n'ont pas trompé leur next et qu'ils s'aiment. C'est peut-être ce qui m'attriste parce que ils m'ont trompée mais elles pas... Ça c'est dans ma tête dans la réalité, les faits, Je n'ai aucune certitude qu'ils n'ont pas trompé leur copine. Donc je n'arrive pas à me dire qui a trompé trompera.. Je me dis juste qu'ils ont trompé que moi d'où le fait que je ne suis pas aimable. Je dois lâcher prise sur ça c'est vrai vu que j'ai aucune idée de la réalité.

Oui t'as totalement raison.. Clairement c'est une de mes nombreuses erreurs de ne pas poser de limites... C'est juste comme je le disais auparavant que je n'ai pas envie d'enquiquiner l'autre.. Et je trouve que je n'ai pas à poser des limites je ne suis pas ses parents, Ça devrait couler de source que quand t'aimes quelqu'un tu le respectes. J'ai l'impression que quand je pose des limites je force l'autre à me respecter et j'aimerais pas que ce soit une contrainte j'aimerais juste que ce soit naturel, que l'autre choisisse De me respecter mais pas qu'il y soit obligé...

Encore merci de votre précieuse aide et patience à me faire ouvrir les yeux.


Belle soirée :bisou: :bisou:

S.
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

#1321105
Non c'est vrai. Je ne connais pas leurs vies en détail. Je constate juste que mon premier ex vient de devenir papa et que le second (celui qui m'a amené à écrire ici) est en train de faire construire une maison avec sa copine. Je peux juste voir qu'aucun des trois n'a quitté leur next comme ils ont fait avec moi.
et où veut tu en venir Sophana? qu'ils ont préféré une autre à toi? et alors?
Et je trouve que je n'ai pas à poser des limites je ne suis pas ses parents, Ça devrait couler de source que quand t'aimes quelqu'un tu le respectes. J'ai l'impression que quand je pose des limites je force l'autre à me respecter et j'aimerais pas que ce soit une contrainte j'aimerais juste que ce soit naturel, que l'autre choisisse De me respecter mais pas qu'il y soit obligé...
soit. mais tes exs t'ont manqué de respect (tu le dis toi même). que fais tu quand quelqu'un te manque de respect?
#1321116
Coucou Sandstorm & Numéro 7 :)

Je pense que ça va plus loin que juste ils ont préféré une autre que moi. Je les ai aimés de tout mon coeur parfois en me niant volontairement pour leur plaire et la dernière j'ai essayé d'être moi-même et malgré le fait qu'ils ont toujours exprimé qu'ils étaient bien avec moi ils m'ont trahie et quittée. et je retourne en boucle dans ma tête... S'ils ne m'ont pas respecté et sans me dire ce qui n'allait pas c'est que je ne vaux pas grand chose et que je suffirai jamais à un homme.

Oui ils m'ont manqué de respect et en théorie je devrai fuir ces gens. Mais en amour, je leur passe tout. On oublie mon anniversaire ?! Ha pas grave, il a pas voulu mal faire, il pouvait pas savoir, c'est pas la fin du monde tout le monde à le droit d'oublier,... et j'occulte le fait que ça me blesse pour ne pas embarrasser l'autre. Pis comme je pars de la supposition que ce n'était pas volontairement pour me faire du mal ce manque de respect, je ne le considère pas réellement comme un manque de respect.

Avant que j'aie mon premier copain, je me disais mais si un jour un pauvre gars ose me tromper je le quitte sur le champ,... et maintenant lorsque ça m'arrive je justifie et je serai prête à pardonner si tel était le souhait de mon ex... Je me dévalorise à cause de ce manque de respect alors que je devrais juste prendre les jambes à mon cou et sans regrets...

@Numéro7 : j'ai eu 3 relations sérieuses et les 3 se sont terminées de la même manière, trompée sans qu'ils me disent ce qui n'allait pas dans la relation, et donc quittée les 3 fois. Je n'ai jamais quitté un homme.


Toute belle journée à vous :bisou: :bisou:

S.
#1321117
Coucou Sophana,
Sophana a écrit :Et toi Janysse comment ça se passe pour toi ? Avec Mr. Tendre ? Des nouvelles ?
C'est de l'histoire ancienne, je n'ai pas de nouvelles et je n'en aurai pas. J'ai toujours mal, parfois. Tu vois après avoir lu ton message, j'ai rêvé de lui cette nuit. Il me payait le cinéma et me prenait la main et me demandait quand je revenais à Paris. Il disait aussi qu'il couchait avec quelqu'un d'autre, en attendant. Mais qu'il pensait à moi. Je me suis réveillée en pleine nuit avec l'idée de lui écrire un message pour lui dire que je voulais être avec lui, qu'il fallait faire un choix, blablabla. Alors que ce n'est pas du tout mon intention ! Mais ça me renseigne sur le fait que mon inconscient s'accroche. Il s'accroche clairement à une idée, parce que ce garçon je ne le connais pas, et il ne me connaît pas. Je ne sais pas qui il est, et je l'idéalise beaucoup. J'essaie d'en avoir conscience plutôt que de me rouler dans la nostalgie. Voilà.

Pour ce qui est des psy, peut-être peux-tu demander à La main tendue où tu pourrais aller pour te faire soigner à moindre coût, voire gratuitement ? Il doit bien y avoir des solutions, et les rechercher c'est déjà avancer.

Même réponse que Louise et Numéro7, comment peux-tu savoir ce qui se passe dans leurs nouveaux couples ? Qui te dit qu'ils ne trompent pas leurs compagnes aussi ? Qu'ils sont ensemble mais malheureux ? Je crois aussi que tu projettes beaucoup de choses, or en l'absence de savoir certain, mieux vaut s'abstenir de se questionner.
louise75 a écrit :Sinon, pour répondre sur un plan général, je ne pense pas pour ma part que les gens soient bons ou mauvais, tout d’une pièce, mais ils sont selon moi capables du pire comme du meilleur. Pourquoi certains « tombent » dans le pire, eh bien ça dépend de tout un tas de choses qui les concernent. Chacun ayant la responsabilité de son propre bonheur, la seule chose qu’on puisse faire est de se protéger du mal qui peut nous en advenir... par exemple en posant tôt ses limites.
Complètement d'accord avec ça. Les gens font ce qu'ils peuvent avec ce qu'ils ont, en suivant des rationalités différentes, en fonction d'intérêts, d'idéaux et de valeurs différents, ça n'en fait pas des êtres bons ou mauvais. Tout le monde peut se comporter bien ou mal.
Sophana a écrit :S'ils ne m'ont pas respecté et sans me dire ce qui n'allait pas c'est que je ne vaux pas grand chose et que je suffirai jamais à un homme.
Essayons de voir les choses sous un autre angle. Tu es convaincue de ne pas valoir grand chose et de ne jamais suffire à un homme. Donc tu t'orientes vers des hommes qui vont renforcer cette croyance que tu ne vaux rien et que tu mérites d'être trompée. Résultat des courses, ils te trompent et te quittent. Mais ça ne veut pas dire que tu ne vaux rien, ça veut dire qu'à la base tu as fait des mauvais choix de partenaires, en étant guidée par cette croyance que "tu ne vaux rien". C'est une croyance, est-ce que tu le comprends ? Ce n'est pas la vérité, c'est ce dont tu t'es convaincue, mais sans rapport avec ce qui est vraiment. Sauf que quand on ne s'aime pas, on ne peut pas aimer les autres, et on s'entoure de gens qui ne peuvent pas nous aimer non plus. D'où les goujats que tu enchaînes dans ta vie amoureuse.

Donc certes, il y a quelque chose chez toi qui ne "tourne pas rond", mais ç'a plus à voir avec tes croyances erronées, sur lesquelles tu peux travailler avec un·e spécialiste, qu'avec une quelconque absence de valeur qui serait absolue et vaudrait tout le temps et partout. C'est plus simple de se dire qu'on est terrassé par un destin tragique plutôt que de contempler, puis entamer, tout le travail à faire. Et surtout, n'oublie pas que vous êtes deux dans une relation. Donc ton manque d'estime de toi t'a fait rencontrer et attirer des gros connards, mais ces mecs-là t'ont trompée de leur plein gré, personne ne leur a mis le couteau sous la gorge pour sauter dans le lit d'une autre, donc niveau humanité, empathie et décence, ils peuvent repasser !

Vois-tu où je veux en venir ?

Je t'invite à jeter un oeil à ce tableau qui regroupe les principaux biais cognitifs qui agissent comme des filtres dans ta perception de la réalité, et contribuent à construire une vision du monde très sombre et négative : https://tcc.apprendre-la-psychologie.fr ... itifs.html

Tu t'y reconnaîtras peut-être ; quand ma psy m'a fait découvrir ça il y a presque deux ans, je cochais toutes les cases...

Bisous :bisou:
sandstorm ont aimé ça
#1321118
Sophana, j'aimerais que tu saches - parce que ça me semble important - que toujours, lorsque l'on évoque pas les " problèmes " pour les résoudre, c'est que l'on ne souhaite pas les résoudre... et qu'il arrive très souvent que tromper son, sa partenaire, est souvent une étape " obligé " pour parvenir à le, la quitter... Je te propose une autre perspective... je pense que ce serait bien que tu te détache de ta façon de voir les choses qui te fait énormément de mal...

Je trouve également "intéressant" que tu n'aies jamais quitté un homme qui selon tes ressentis te " maltraitait " - et je me permet de faire le rapprochement avec la relation de travail - tu disais que tu sais t'affirmer au sein du cercle familial et amical, mais pas dans celui du travail et de la relation amoureuse... au travail, il vaut mieux " tout donner " et pas trop broncher pour éviter de se faire mal voir, virer... je te propose de faire le parallèle avec ta façon de vivre les relations amoureuses...

" Pis comme je pars de la supposition que ce n'était pas volontairement pour me faire du mal ce manque de respect, je ne le considère pas réellement comme un manque de respect. "

C'est justement le sujet que je souhaitais aborder... le fait que les gens, rarement, nous font quelque chose pour nous manquer de respect. C'est à dire qu'il n'y a pas la volonté de manquer de respect, les personnes ne se disent pas, " tiens, je vais faire cela à Sophana pour lui manquer de respect. Ils vivent. Comme ils veulent. Si on exprime au gens qu'on aime pas qu'ils arrivent en retard, en général ils cessent. Ou pas. Parce que parfois les gens, sur certains points, ne peuvent, ne veulent pas modifier leur comportement. Ou le font un temps - les efforts - puis cessent, parce qu'un effort se fait dans un temps déterminé... Ensuite on se repose de l'effort, et on se relâche, le naturel revient. C'est humain.
Concernant cette notion de manque de respect, ce que je constate de tes écris, est que tu es une personne qui te manque de respect, Sophana... on ne met pas ses besoins, ses envies, sous le tapis, pour garder quelqu'un. Ce n'est pas s'aimer... et je ne sais même pas si c'est réellement aimer l'autre... je crois que tu as peur de perdre " n'importe lequel des hommes " qui veut bien de toi comme on craint perdre son boulot - et ton comportement le traduit... il y a une différence entre besoin et envie... sans doute que les hommes sentent que finalement, eux, un autre, peu importe, tu acceptes tout une fois en relation pour ne pas qu'elle se termine... Sophana, on ne peut pas aimer quelqu'un, si on ne s'aime pas. Lorsque l'on ne s'aime pas, on est en demande d'amour. Pas dans le don d'amour. Et ce qui est " donné " est fait sous condition. Lorsque l'on ne se respecte pas, les gens ne nous respectent pas...

Sophana, il te faut réellement revoir tes finances, épargner là où tu peux, quitte à te priver sur certaines choses, pour entamer une thérapie.
Janysse, sandstorm ont aimé ça
#1321119
je rejoins les filles

juste un truc qui m'a fait tilt en te lisant. tu dis : "Je les ai aimés de tout mon coeur parfois en me niant volontairement pour leur plaire et la dernière j'ai essayé d'être moi-même et malgré le fait qu'ils ont toujours exprimé qu'ils étaient bien avec moi ils m'ont trahie et quittée. et je retourne en boucle dans ma tête... S'ils ne m'ont pas respecté et sans me dire ce qui n'allait pas c'est que je ne vaux pas grand chose et que je suffirai jamais à un homme."
il y a un truc dans ce schéma qui est problématique et qui te rend malheureuse et pourtant tu persistes à y croire à ton truc et on te le dis et on te le répète et tu persistes. et ça c'est qu'il y a un truc à creuser dedans.

"se nier pour leur plaire"..
donc il faut que tu t'adaptes à ce que tu penses que l'autre veut? donc tu n'es pas toi même, comment veut tu etre heureuse dans une relation où tu n'es pas toi même? comment veut tu que l'autre t'aime si tu n'es pas toi même?
on dirait aussi qu'au fond tu penses que si tu te montres comme tu es l'autre ne t'aimera pas. que tu n'es pas "par nature" aimable.
#1321120
Merci infiniment à vous toutes !!

Vos messages me remuent, m'attristent aussi. Il faut que je prenne le temps de les digérer.

@Janysse :
Je suis désolée si j'ai déclenché ce rêve. J'espère que tu trouveras la solution pour t'en détacher. Tu es vraiment forte de ne pas tomber dans la nostalgie.

J'ai la chance d'avoir un ancien ami de lycée qui est devenu psychologue et je lui ai demandé s'il était possible de le voir en 'ami' et que je le paierai comme je pourrai. Il a accepté. Je me réjouis de le voir la semaine prochaine. Parce qu'au chômage je ne gagne rien du tout, je ne fais plus rien et je ne peux pas économiser encore plus.

Oui je comprends que j'ai la croyance de ne pas valoir grand chose. Je ne souhaitais plus me remettre en couple. Mais les années qui ont suivi la rupture qui m'a amenée ici, j'avais enfin repris confiance en moi, j'avais le travail de mes rêves et je me sentais enfin en harmonie avec moi-même. Puis j'ai rencontré le dernier et l'histoire se répète alors que je sais que j'ai essayé de ne pas commettre les mêmes erreurs.. la fin reste identique malgré tout :/ Et je trouve que je suis la goujat puisqu'ils arrivent à construire des relations et moi pas. C'est le goujat qu'on jette normalement... Je pense qu'avec le dernier je lui ai montré que j'étais apaisée par rapport à moi, ma maladie. vous pensez qu'il a pu ressentir l'inverse ? A quoi reconnait-on si la personne s'aime ou non ?

Totalement, je me reconnais dans certains de ces biais, le fait que je généralise, c'est tout blanc ou tout noir, et d'autres encore... Merci je vais y réfléchir plus longuement sur mes visions biaisées.


@Numéro 7 :
Merci effectivement si on parle pas des problèmes avec son partenaire c'est qu'on ne souhaite pas les résoudre. Mais j'aurais voulu savoir qu'est-ce que je leur ai fait pour en arriver là. Parce qu'on peut au moins discuter une seule fois en disant écoute j'avais des doutes je t'aime pas je te quitte, sans me laisser une possibilité d'améliorer les choses. Mais j'ai jamais eu ne serait-ce qu'une explication. c'est toujours plus dur d'avancer sans avoir de réponse.

Pour être plus exacte, le fait qu'ils me maltraitaient je le réalisais post rupture. Sur le moment je savais qu'on me faisait du mal, mais une parole gentille et j'oubliais ce manque de respect. Totalement d'accord avec le parallèle travail et vie amoureuse.

Je suis d'accord avec toi je pense pas que mes ex m'ont trompée juste pour dire ha yes j'ai manqué de respect à Sophana. Ils ont vécu leurs envies mais j'aurais préféré qu'ils assument et me quittent avant car on sait qu'une tromperie ça blesse la personne trompée. J'aurais jamais empêché leur relation j'aurais juste aimé qu'il fasse les choses dans l'ordre parce que ces tromperies m'ont détruites. A chaque fois je suis tombée des nues quand j'ai appris les tromperies parce que de mon côté je les aimais vraiment fortement et eux me disaient que c'était aussi réciproque. Mais en réalité ça n'était pas vrai de leur côté... Comment peut-on déceler s'ils disent la vérité ou pas quand à priori il n'y a pas d'incompatibilité qui remettrait en doute leurs dires ?? Honnêtement les drapeaux rouges n'étaient pas si gros pour mener à une tromperie ou rupture selon mon ressenti.

Effectivement on ne met pas ses besoins et envies sous le tapis pour garder un homme. C'est une des premières chose qu'on m'avait fait remarqué il me semble lors de la rupture qui m'a amenée ici. Sincèrement avec le dernier je pense m'être affirmée mais peut-être pas assez encore.

La ou je suis moins d'accord c'est sur le fait que j'ai peur de perdre n'importe quel homme. J'ai pas eu beaucoup de relations parce que je suis beaucoup trop sélective. En fait je ne laisse aucun homme m'approcher normalement. je les recale direct quand ils ne me 'plaisent' pas et que je ne ressens rien. (c'est pas très correct de le dire comme ça mais je sais pas comment le dire aussi cash). Mais c'est vrai que j'ai tendance à accepter tout de l'autre une fois en relation. Sauf avec le dernier je n'ai pas tout accepté. J'ai mis des limites, mais sans doute pas assez encore. Et comme on en avait aussi débattu j'ai l'impression d'avoir donné inconditionnellement, surtout au dernier. Je voudrais qu'on me respecte sans que j'ai à fixer les limites du respect.


@Sandstorm :
Totalement d'accord je sais que je tourne en boucle. que vous tentez de me faire ouvrir les yeux... Merci infiniment c'est pas de la mauvaise volonté mais j'arrive pas à le faire. Que ça arrive lors d'une de mes relations ok, dans 2 bon mais que toutes se terminent de la même façon... effectivement il y a bien quelque chose à creuser.

Oui encore j'ai bien compris que si je me nie l'autre ne peut pas m'aimer pour ce que je suis. Avec le dernier j'ai l'impression d'avoir été moi-même et c'est le plus dur parce que la fin est identique mais j'ai été moi. Donc la douleur est plus intense puisque c'est ma personnalité qu'il n'aime pas. donc ouais cette dernière relation je la considère comme une preuve que qui que je sois (moi-même ou non) je ne suis pas aimable.


Rien à voir mais je suis tombée sur un article traitant des flammes jumelles... et j'ai l'impression que c'est la mienne. Encore une illusion de plus qui me bloque :/


Merci pour vos pistes. Je tenais à vous répondre mais je vais y réfléchir plus posément lorsque tout ça me piquera moins.


Profitez de votre journée !! :bisou: :bisou: :bisou:
#1321121
Oui encore j'ai bien compris que si je me nie l'autre ne peut pas m'aimer pour ce que je suis. Avec le dernier j'ai l'impression d'avoir été moi-même et c'est le plus dur parce que la fin est identique mais j'ai été moi. Donc la douleur est plus intense puisque c'est ma personnalité qu'il n'aime pas. donc ouais cette dernière relation je la considère comme une preuve que qui que je sois (moi-même ou non) je ne suis pas aimable.
il suffit de regarder ton fils, tu disais que tu n'as pas été toi même avec le dernier non plus.
mais te dire que tu as été toi même te permet de penser qu'au final c'est peine perdu et que tu sois toi même ou pas ça revient au même (c'est les schémas cognitifs dont parlé Janysse plus haut).
on dirait que tu as envie de te persuader que personne ne veut de toi, et que oui comme tu le dis tu n'es pas aimable.
#1321125
" Merci effectivement si on parle pas des problèmes avec son partenaire c'est qu'on ne souhaite pas les résoudre. "

Cette phrase valait - vaut - également pour toi, Sophana... toi non plus, tu n'as jamais verbalisé le fait que leurs comportements te posait problèmes... " Principalement lorsque mes ex me manquaient de respect (par exemple en ne répondant pas à mes messages, en me posant un lapin (le tout premier), quand ils ne me souhaitaient pas mon anniversaire, Quand le second me rabaissait, quand ils flirtaient avec d'autres filles, les tromperies) "

Ce que tu reproches à ces hommes est identique à ce que tu as fait... ne pas verbaliser les problèmes...

" Ils ont vécu leurs envies mais j'aurais préféré qu'ils assument... "

Tu reproches à l'autre de ne pas faire ce que tu ne faisais pas.... toi, tu n'assumais pas tes envies non plus... tu les planquais sous le tapis...

" Honnêtement les drapeaux rouges n'étaient pas si gros pour mener à une tromperie ou rupture selon mon ressenti. "

Il y a une différence à faire entre toi et l'autre, et entre ce que tu ressens et ce que ressent l'autre... et ça passe par verbaliser ses envies et besoins à l'autre en les assumant, Sophana.

" La ou je suis moins d'accord c'est sur le fait que j'ai peur de perdre n'importe quel homme. "

Ce n'est pas ce que j'ai écris et surement pas ce que j'ai voulu dire même si je constate après relecture que la tournure de ma phrase prête à confusion et du coup je vais éclairci ma pensée ... j'ai écris " je crois que tu as peur de perdre " n'importe lequel des hommes " qui veut bien de toi " par " lequel " j'entendais parmi ces 3 hommes

" J'ai pas eu beaucoup de relations parce que je suis beaucoup trop sélective. En fait je ne laisse aucun homme m'approcher normalement. je les recale direct quand ils ne me 'plaisent' pas et que je ne ressens rien. (c'est pas très correct de le dire comme ça mais je sais pas comment le dire aussi cash). "

Pourquoi n'est-ce pas correcte de le formuler ainsi ?

" Mais c'est vrai que j'ai tendance à accepter tout de l'autre une fois en relation. Sauf avec le dernier je n'ai pas tout accepté. J'ai mis des limites, mais sans doute pas assez encore. "

... on peut ne pas tout accepter, poser des limites, et se faire quitter également. Peut-être que ces trois hommes sont dans l'incapacité d'être seul - et se trouve toujours une autre copine avant de quitter l'ancienne...

" Je voudrais qu'on me respecte sans que j'ai à fixer les limites du respect. "

J'ai l'impression que tu ne veux ou ne peux rien entendre à ce sujet... comme déjà dit par moi, par d'autre, ici, ou sur d'autres fils, ce que tu perçois toi, ce que tu ressens toi, comme du manque du respect, n'en est pas pour les gens qui agissent pour eux sans penser à mal. Les gens ne sont pas toi et ne voient tous pas les choses de la même façon que la tienne. Tu as tes limites. Ils ont les leurs. Ce que tu n'acceptes pas peut être accepté par d'autre et inversement. Pour moi, par exemple, contrairement à toi, ne pas répondre à un message, n'est pas un manque de respect... Imagine qu'on te disent, toutes, là, " nous on te répète les mêmes choses, Sophana, mais tu n'en démords pas, tu restes accrochée à ta vison des choses, ça sert à rien qu'on t'écrives, tu nous écoutes pas, tu nous manques de respect ! " Est-ce que selon toi, en agissant comme tu le fait - tourner en boucle - est un manque de respect à notre encontre ? bien sûr que non... tu es juste en incapacité de ne pas tourner en boucle, peut-être en manque de volonté aussi... Si tu estimes que tu n'as rien à dire aux gens sur leurs comportements qui te touchent, te déplaisent, tu te nie dans ton individualité, ta personnalité, si tu estimes que les gens doivent penser la même chose que toi de ce qui est respectueux ou non et agir en conséquences, et bien tu nies les autres dans leurs individualités, leurs personnalités... et surtout si tu estimes que tu n'as rien à dire rien à faire lorsque quelqu'un fait quelque chose qui te gêne, te déplait, tu ne prends pas le temps de t'écouter, ni tenter d'arranger les choses, certes, mais surtout tu ne prends pas le temps d'écouter l'autre et de lui donner sa chance de maintenir la relation en essayant d'arranger les choses qui ne te conviennent pas...
#1321158
Merci de vos messages :

@Sandstorm:
Je me mens peut-être à moi-même et ça doit être vrai que je fais tout pour me sentir pas aimable... je vais y réfléchir. Ce qui est sûr c'est que je n'ai pas de regrets dans la dernière relation et je n'aurais pas agi autrement... Mais encore une fois je me mens à moi-même peut-être. Je m'en veux plus de ne pas avoir su détecter le fait qu'il n'était pas heureux avec moi.


@Numéro 7 :
Je suis pas tout à fait d'accord. Certes je ne leur ai pas dit pour leurs comportements qui me faisaient mal au coeur, mais sur le moment de la relation je ne trouvais pas ces comportements si problématiques que ça. Je ne les aurai jamais quitté pour ces broutilles.. Là est la nuance. Eux ne se plaisaient pas dans la relation et n'en parlaient pas et m'ont quitté sans essayer de vouloir améliorer la relation alors que moi j'étais réellement heureuse. (même si par la suite j'ai conscience que c'était plus une illusion que la réalité)

Clairement avec le premier je planquais toutes mes envies tandis qu'avec le dernier j'ai essayé de verbaliser mais peut-être que ce n'est pas encore suffisant.

Pardon j'ai mal interprété. Oui effectivement j'avais peur de les perdre les 3. Mais cette peur n'était pas présente aux prémisses de la relation, elle est apparue petit à petit lorsqu'ils ne me respectaient pas quand ils avaient des comportements qui me poussaient à ne pas leur faire confiance. J'aurais du plus m'écouter. Avec les deux premiers j'ai accepté le fait qu'on était pas fait pour être ensemble. Avec le dernier j'ai toujours du mal, je ne vois pas d'incompatibilités flagrantes.

Je trouve que ma formulation est crue, ça fait je prends je jette et c'est ça qui me dérange.. C'est pas "je scanne l'autre et direct je me dis non", il faut quand même que j'apprenne un peu plus sur leur personne mais en général je coupe court très vite et je n'entre pas dans le jeu de la séduction avec ceux dont je ne suis pas attirée.

Pour le dernier en tout cas c'est très parlant oui. il a toujours vécu en couple et a enchainé les relations mais je ne crois pas que ses anciennes relations se chevauchaient.

Tu as raison Numéro 7 je ne peux rien entendre sur ce manque de respect. J'arrive pas à comprendre comment on peut tromper sans penser à mal. C'est plus fort que moi ! Je ne vois qu'un manque de respect. et oui tu as raison je tourne en rond parce que je ne sais pas comment faire autrement en ce moment. J'espère trouver la force pour faire cesser ces pensées. JE dois bien assimiler ce que vous me dites pour mon bien. Pour vous, ce n'est pas évident c'est comme de parler à un mur mais je vais prendre le temps de digérer vos paroles. Merci de votre aide. Il faut que je prenne le temps de bien décortiquer ce que vous me dites.

J'ai bien conscience de m'être niée dans mon individualité. Je pensais avoir un peu corriger le tir dans ma dernière relation mais visiblement pas encore assez. Chacun a le droit de penser le respect autrement. je veux pas tomber dans cette prétention de détenir la vérité absolue sur ce concept. Mais je vois la tromperie comme le meurtre je vois pas comment on peut le faire délibérément sans avoir conscience que ça a des conséquences négatives pour autrui. Toutes nos actions ont des conséquences et je trouve trop facile de justifier la tromperie en disant qu'ils ont écouté leurs envies sans faire de mal volontairement. Je trouve ça injuste.

Comme je disais dans ma réponse, j'aurais tout fait pour que ma dernière relation fonctionne. Evidemment que si j'avais vu ces manques de respect comme un obstacle à mon bonheur je lui en aurait parlé. Mais j'estimais ne pas assez en 'souffrir' pour lui en faire part. En soi même si il y avait un dysfonctionnemnt dans la relation j'y étais épanouie. Je te jure j'aurais tellement voulu entendre des explications de ces trois hommes et qu'on puisse améliorer la relation. Et ça m'attriste que tu me dises ça parce que justement si je m'écrase parfois c'est justement pour que l'autre ose me parler sans penser "ah mais elle est tellement chiante sophana et pas compréhensive j'ose pas parler des problèmes. De toute façon ça servirait à rien". Je souhaite vraiment éviter ça dans la relation. J'en étais même venue à me demander s'ils avaient pas eu peur de me parler des problèmes... alors que sincèrement c'est ce que je souhaite le plus je peux tout entendre. Je suis pas ce genre de personne qui se braque j'ai juste besoin de temps pour comprendre les choses un peu comme maintenant avec tous vos bons conseils.

Je vous remercie pour vos interventions. Je sens que ça me secoue différemment... Merci de me guider sur le chemin de la compréhension et de l'apaisement.

:bisou: :bisou:

S.
#1321227
Coucou
Sophana a écrit :@Janysse :
Je suis désolée si j'ai déclenché ce rêve. J'espère que tu trouveras la solution pour t'en détacher. Tu es vraiment forte de ne pas tomber dans la nostalgie.
Ne sois pas désolée et ce n'est pas toi toute seule, c'est quelque chose qui traîne dans un coin de ma tête, penser à ce souvenir occupe le vide, c'est mon cerveau qui aime bien se vautrer dans le passé. Mais vois-tu je n'y pense déjà pus à ce rêve. Je ne sais pas si je suis forte, c'est juste que j'ai décidé que j'ai suffisamment de choses dans ma vie qui me font souffrir, la solitude, l'instabilité mentale, la dépression, l'angoisse, je ne vais pas EN PLUS me rajouter une nostalgie douloureuse !!
Sophana a écrit :Et je trouve que je suis la goujat puisqu'ils arrivent à construire des relations et moi pas. C'est le goujat qu'on jette normalement... Je pense qu'avec le dernier je lui ai montré que j'étais apaisée par rapport à moi, ma maladie. vous pensez qu'il a pu ressentir l'inverse ? A quoi reconnait-on si la personne s'aime ou non ?
Euh non, le goujat (un terme exclusivement masculin déjà), est celui qui se comporte mal avec les femmes, de façon grossière, indélicate. Tromper sa compagne correspond tout à fait. Je ne vois pas en quoi tu serais "une goujate", ça n'a rien à voir, il faut remettre les choses à leur place là.

Je pense que justement tu es dans la démonstration, l'effort constant pour assurer à ton partenaire que tu es la perle rare, attentionnée, apaisée, forte, dévouée, etc etc. Ce faisant, tu n'es pas toi, c'est une projection idéalisée de ce que tu penses leur convenir que tu leur montres. Je fais exactement pareil. Je suis dévouée, attentionnée, je me montre néanmoins indépendante, forte, géniale, je fais des petits plats, des massages, je fais comprendre que je suis pas jalouse, pas prise de tête, apaisée, détachée mais c'est faux, et tous ces efforts que je fais pour que le mec se dise "voilà la perle, voilà la femme qu'il me faut" se retournent contre moi parce que je suinte la meuf qui veut se caser, qui veut tout faire pour plaire et être aimée. Je parle trop, je donne trop de détails, je pue le désir d'être aimée, par n'importe qui. Ça fait fuir ; on ne se projette pas avec quelqu'un comme ça. Je pense que c'est un peu pareil pour toi.

Quelqu'un qui s'aime, pas de façon démesurée mais saine, apaisée, qui se connaît bien et sait qui elle est, ce qu'elle apporte à l'équation, sans démonstration forcenée, ça se voit aussi. Ça plaît, c'est sexy.

Quelqu'un qui ne s'aime pas ne dira pas texto à une personne qu'iel rencontre, "je ne m'aime pas" (perso je le verbalise avec mes ami·es proches, avec ma psy, mais jamais avec les garçons avec qui j'entame une relation). Mais ça se sent. Il ne servirait à rien de te donner des traits de caractère ou des détails précis, que tu t'empresserais de modifier chez toi pour passer sous les radars. Ça ne fonctionne pas comme ça. Ça se sent, c'est tout. Passer les "broutilles" qui te dérangent, qui te font même "mal au coeur", faire toutes les concessions pour ne surtout pas avoir l'air chiante, ça fait paillasson.
Sophana a écrit :Je trouve que ma formulation est crue, ça fait je prends je jette et c'est ça qui me dérange.. C'est pas "je scanne l'autre et direct je me dis non", il faut quand même que j'apprenne un peu plus sur leur personne mais en général je coupe court très vite et je n'entre pas dans le jeu de la séduction avec ceux dont je ne suis pas attirée.
Ben justement non tu ne les "prends pas" vu que tu n'entames rien avec eux, et c'est parfaitement normal d'évaluer qui tu as en face, si ça peut le faire ou pas. Tout le monde fait ça, y compris de façon inconsciente, car nous avons tout un tas de filtres qui orientent notre perception des autres, et des partenaires éventuel·les. Encore heureux que tu n'entres pas dans le jeu de séduction avec tous les hommes que tu rencontres. C'est normal d'avoir des critères, des envies, des désirs, des choses rédhibitoires. En quoi ça ne serait pas correct de penser ainsi ? Pas correct de choisir, d'avoir des préférences ?
Sophana a écrit :Mais je vois la tromperie comme le meurtre je vois pas comment on peut le faire délibérément sans avoir conscience que ça a des conséquences négatives pour autrui. Toutes nos actions ont des conséquences et je trouve trop facile de justifier la tromperie en disant qu'ils ont écouté leurs envies sans faire de mal volontairement. Je trouve ça injuste.
Personne ne justifie la tromperie (ou le meurtre...) ainsi. Ce qu'il faut comprendre, c'est que les gens agissent parfois, souvent même, précisément sans avoir conscience des conséquences négatives pour autrui. Il y aurait moins d'adultère et de meurtre sinon. Après, le meurtre et l'adultère se situent sur des niveaux très différents quand même, l'un est un délit puni par la loi, l'autre une affaire personnelle qui n'est heureusement plus punie par la loi...
Sophana a écrit :Mais j'estimais ne pas assez en 'souffrir' pour lui en faire part.
On n'est pas censé souffrir dans une relation, surtout au début...
Sophana a écrit : En soi même si il y avait un dysfonctionnemnt dans la relation j'y étais épanouie.
Alors quoi, tu vas accepter une relation qui dysfonctionne ? Parce que c'est mieux que rien, et qu'en te dévouant suffisamment tu pourras "améliorer la relation", quitte à ne plus exister en tant que toi avec tes envies, tes besoins, et tes limites ?

Je dois te sembler un peu dure, j'en suis désolée d'avance, j'essaie juste de t'aider à prendre du recul sur certaines croyances que tu as...

Courage Sophana, et belle soirée
#1321294
Coucou Janysse,

Je te remercie pour tes mots que je ne trouve pas dur mais juste. ça me permet d'ouvrir les yeux un petit peu merci.

Et oui je t'admire toi et ta force de ne pas te rajouter des idées qui te font souffrir parce que j'ai plutôt tendance à m'en rajouter alors que c'est se faire du mal inutilement...

Encore de fausses croyances.. S'il a eu un mauvais comportement avec moi c'est par ce que je me suis mal comportée avec lui. Alors que je sais que je ne me suis pas mal comportée.

Exactement tous ces efforts je les ai faits dans mes deux précédentes relations. Avec le dernier j'ai vraiment essayé de corriger le tir.. par exemple je n'aime pas et ne sais pas bien cuisiner et bien j'ai été honnête je lui ai jamais cuisiné un truc de fou. Mais clairement que comme toi je dois puer le désir d'être aimée et ça le fait fuir. Faut que je me concentre sur ça. J'arrive pas à croire qu'on peut m'aimer avec tous les défauts que j'ai.

Sincèrement juste avant de le rencontrer j'étais certaine que je m'aimais, enfin j'étais vraiment juste bien avec moi... et du moment qu'il m'a quitté c'est un peu comme si tout a volé en éclat. Il m'a fait douter de moi et c'est le plus dur parce que j'ai l'impression d'être encore plus détruite que les deux premières fois.. comme si j'arriverai jamais à remonter et que je pourrai plus jamais ne plus penser à lui.

Et comme tu disais dans les biais cognitifs c'est comme si j'ai le choix entre être un paillasson ou être la chineuse de service... Genre il y a pas de juste milieu ... alors que c'est pas la réalité. Encore une chose de plus à travailler.

En fait ce que je trouve pas correct c'est la superficialité.. Genre dire non à quelqu'un sans s'être intéressé un minimum à lui. Et je voulais pas que vous compreniez que je choisis de rejeter un gars de façon superficielle.

Le ou tout ou rien encore une fois... je comprends pas comment on peut tromper sans avoir conscience des conséquences négatives... On a tous eu une trahison à un moment ou un autre et on sait à quel point ça fait mal. Ils ignorent juste notre souffrance par rapport à ce que ça leur rapporte de positif.

En fait je n'en souffrais pas du tout. C'est juste que c'était comme des petits nuages dans la relation. C'était vraiment chercher la petite bête... Sur le moment je ne souffrais pas. Et je pense que dans un couple on peut pas s'accorder sur tout à 10000% donc c'était les dysfonctionnements du couple que je voyais... mais pour moi c'est pas quelque chose de rédhibitoire. Donc j'ai envie de dire que oui j'accepte cette relation car c'est pas des gros dysfonctionnements ou incompatibilités. Mais c'est clair que je ne dois pas m'oublier moi... c'est ce que j'ai le plus de mal à faire.

Effectivement j'ai encore beaucoup de recul à prendre et à me concentrer plus ur moi que sur lui mais c'est pas évident encore... il y a du job


Merci pour ton message Janysse passe une belle semaine :kissing_heart:

S.
#1321420
Bonjour à tous,

6 mois aujourd'hui que j'ai reçu sa lettre de rupture. La douleur est toujours autant vive mais moins fréquente qu'au début grâce à votre soutien.

Le chemin ne fait que commencer. Mais comme disait Janysse je vais arrêter dès aujourd'hui de me faire du mal en ressassant le passé.. Je souffre suffisamment sans m'infliger cette douleur encore plus car tout me rappelle à lui. Je vais tâcher de lâcher prise pour stopper les frais qui ont déjà bien trop duré.

Dire que pour être honnête avec vous j'espère qu'il va me souhaiter mon anniversaire alors qu'il ne l'a même pas fait quand on était 'ensemble'. Ça ça a été la pensée de trop.. Je m'engage à chasser chaque pensée que j'ai pour lui par une pensée où je m'envoie de l'amour car j'en ai besoin.

Courage à tous ceux qui vivent une rupture qu'ils n'ont pas souhaitée.. Que la douleur disparaisse le plus vite possible.


Bonne fin de journée

S.
#1321429
Coucou les filles vous pouvez pas savoir comme vos messages me font plaisir !

@Sandstorm
Merci de cette précision ça m'enlève un peu de culpabilité parce que je trouve ça vraiment hyper long pour une relation où on s'est à peine vu alors qu'il vit déjà avec l'autre.


@Numéro7
C'est le 23.10


Belle soirée à vous des becs :bisou:
  • 1
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11