Aide et conseilspour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
Coucou, c'est Antoine ! Mon équipe et moi-même avons créé un test qui te permet de déterminer avec précision tes chances de reconquérir ton ex. Fais le test en cliquant sur le bouton ci-dessous !

J'accède au test

#1312274
etpourtant a écrit : 13 févr. 2020, 16:15
La actuellement, j'attend de voir ce qu'elle décide et je jugerai/agirais en fonction après çà.
Pardon ?

Tu peux préciser parce que c'est confus.
On veut tous les deux (moi le premier) faire acter officiellement les décisions chez le notaire par rapport aux enfants (garde alternée, qui prend en charges, fiscalement / compensation financières, ...) et la maison (si on la vend ou si je la garde et la part qu'elle va réclamer).
On était d'accord au début mais seulement oralement, entre nous.
Maintenant qu'on doit l'officialiser devant le notaire et l'écrire noir sur blanc (et donc ne plus pouvoir revenir dessus), elle semble changer d'avis sur plusieurs points, en voulant le maximum pour elle (et + encore...).
Mais je ne sais pas ce qu'elle va décider et jusqu'où elle va vouloir aller pour avoir ce qu'elle veut. Elle réfléchie et reviendra me dire çà dans quelques jours...
#1312310
etpourtant a écrit : 14 févr. 2020, 08:58 Ah pardon, on est dans le matériel, j'avais pas compris...

Donc si j'ai bien compris madame change d'avis comme de p'tite culotte, et toi, pour ne pas faire le méchant, tu attends sagement de savoir à quelle sauce elle va te manger, c'est bien ça ?
Elle change d'avis, elle évalue toutes ses possibilitées,.. En soit c'est normal, J'ai fait pareil.
Mais je suis rester dans l équitable, dans le 50/50, chacun sa part, on est bon (gentil) jusqu'au bout...
Oui j attend sagement car je ne peux rien faire d'autre.. Je suis préparer à toutes (enfin j'espère) éventualités.
J'ai envie d'éviter la guerre et qu'on ne se déchirent pas (plus).. Maintenant si c'est ce qu'elle veut, je verrai une autre personne en face de moi et ça sera différent (ce qui me donnera peut-être le "courage" d'aller me battre et lui faire mal).
J ose encore croire que c'est une bonne personne et je n'ai pas moi envie de devenir "une mauvaise personne".
Je fais rarement de mal consciemment, j'aime pas ça, c'est pas moi, j'y arrive pas. Je ne crois pas que ça soit être faible, nul, lâche ou stupide.. Si ? Trop bon, trop con.. 😔😥
#1312373
Speud a écrit : 14 févr. 2020, 20:54 Je fais rarement de mal consciemment, j'aime pas ça, c'est pas moi, j'y arrive pas. Je ne crois pas que ça soit être faible, nul, lâche ou stupide.. Si ? Trop bon, trop con.. 😔😥
Sauf que être gentil juste pour que ton ex revienne, ce n'est pas être gentil en fait...
C'est marchander ta gentillesse, donc oui tu es capable d'être méchant, puisque tu sais parfaitement que le jour ou elle aura quelqu'un, tu laissera tomber ce faux semblant de gentillesse pour enfin montrer ton véritable visage...
Kylian ont aimé ça
#1312375
Allys a écrit : 16 févr. 2020, 14:03
Speud a écrit : 14 févr. 2020, 20:54 Je fais rarement de mal consciemment, j'aime pas ça, c'est pas moi, j'y arrive pas. Je ne crois pas que ça soit être faible, nul, lâche ou stupide.. Si ? Trop bon, trop con.. 😔😥
Sauf que être gentil juste pour que ton ex revienne, ce n'est pas être gentil en fait...
C'est marchander ta gentillesse, donc oui tu es capable d'être méchant, puisque tu sais parfaitement que le jour ou elle aura quelqu'un, tu laissera tomber ce faux semblant de gentillesse pour enfin montrer ton véritable visage...
Je suis de nature gentil, avec tous le monde.
Mais oui plus particulièrement avec elle de par notre vécu ensemble et de la personne qu'elle est (était ?). Actuellement même si elle me fait souffrir par sa décision de rompre, je ne me sens pas capable de faire du mal. Le jour où elle rencontrera quelqu'un oui probablement que ça changera (peut être pas..).
J'ai envie de la faire souffrir, d'essayer qu'elle ressente un peu ce que ça fait (même si c'est différent) mais je me dit que j anéanti toutes chances (même si il y a très très très peu de chance que ça se refasse un jour, je préfère ça à aucune).. Puis il n'y a aucune façon qu'elle ressente la "même" douleur, et à quoi ça m avancerait de le faire..

C'est vraiment dur.. Je suis complètement perdu.

Hier j'ai vu son status Facebook en célibataire en public (alors qu'elle n affichait pas notre situation avant), ça m'a fait "Peter un cable", j'étais déprimé.. Même si tout ça est normal et que ça sera jamais le bon moment pour le moment pour moi, ça sera tjr trop tot'... Qu'elle ne m appartient pas et qu'elle a le droit de faire /dire ce qu'elle veut, de vivre sa vie comme elle l'entend..
Pendant qu'elle passe à autre chose et vit sa vie sans se soucier de personne, moi je souffre et je la prend tjr en considération (pensée,..) .

Je sais pas quoi faire 😥
#1312383
Salut,
Pour le côté affectif avec des enfants c’est pas facile, j’en conviens. J’te donne mon expérience.

Nous on a limité nos contacts assez vite à simplement le côté pratique, infos liés au gamin, point. Et on se croise très peu (l’échange se fait à l’école en fait, ou chez la nounou. On ne se croise que pendant les vacances).

Alors très franchement la première année a été vraiment hardcore, surtout pour moi parce qu’il me haïssait et ne me donnait que très très peu d’infos sur où était mon fils, avec qui, etc. Il s’est recasé avec une tarée au début, qui l’avait monté contre moi, et il m’a même menacé de se barrer (loin) avec mon gamin. Ça n’a vraiment pas été facile, affectivement y compris. Mais on a trouvé un équilibre... garde alternée 50/50, on se croise toujours très très peu mais on échange des infos par messages généralement en fin de semaine (ou si notre fils veut contacter l’autre parent). Maintenant c’est devenu cordial. On n’est pas potes, mais on se parle poliment. Genre même des fois on se donne des nouvelles de nos familles (inimaginable au début). Alors c’est pas pareil pour tout le monde, moi j’ai pas eu de pot parce qu’il m’a vraiment TOUT fait. J’en connais pour qui ça se passe mieux, mais c’est simple pour personne. Le tout étant de faire passer les intérêts de l’enfant avant les siens, quoiqu’il arrive. Honnêtement moi y’a que comme ça que j’ai tenu sans le cramer.

Cela dit, aucun de nous n’espérait se remettre avec l’autre. Mais quand même, même si c’est très différent, je veux surtout dire que c’est possible de se protéger affectivement même si t’es obligé de garder le lien. Faut trouver des astuces pour la voir le moins possible, n’échanger que sur du pratique, déjà ça permet d’éviter de s’angoisser au moindre message. Et petit à petit ça se « normalise ». Tu dissocies ton rôle de parent de celui de conjoint en fait, même si c’est pas « naturel » ni vraiment un way of life.

Plein de courage !
#1312393
Lea90 a écrit : 17 févr. 2020, 00:46 Salut,
Pour le côté affectif avec des enfants c’est pas facile, j’en conviens. J’te donne mon expérience.

Nous on a limité nos contacts assez vite à simplement le côté pratique, infos liés au gamin, point. Et on se croise très peu (l’échange se fait à l’école en fait, ou chez la nounou. On ne se croise que pendant les vacances).

Alors très franchement la première année a été vraiment hardcore, surtout pour moi parce qu’il me haïssait et ne me donnait que très très peu d’infos sur où était mon fils, avec qui, etc. Il s’est recasé avec une tarée au début, qui l’avait monté contre moi, et il m’a même menacé de se barrer (loin) avec mon gamin. Ça n’a vraiment pas été facile, affectivement y compris. Mais on a trouvé un équilibre... garde alternée 50/50, on se croise toujours très très peu mais on échange des infos par messages généralement en fin de semaine (ou si notre fils veut contacter l’autre parent). Maintenant c’est devenu cordial. On n’est pas potes, mais on se parle poliment. Genre même des fois on se donne des nouvelles de nos familles (inimaginable au début). Alors c’est pas pareil pour tout le monde, moi j’ai pas eu de pot parce qu’il m’a vraiment TOUT fait. J’en connais pour qui ça se passe mieux, mais c’est simple pour personne. Le tout étant de faire passer les intérêts de l’enfant avant les siens, quoiqu’il arrive. Honnêtement moi y’a que comme ça que j’ai tenu sans le cramer.

Cela dit, aucun de nous n’espérait se remettre avec l’autre. Mais quand même, même si c’est très différent, je veux surtout dire que c’est possible de se protéger affectivement même si t’es obligé de garder le lien. Faut trouver des astuces pour la voir le moins possible, n’échanger que sur du pratique, déjà ça permet d’éviter de s’angoisser au moindre message. Et petit à petit ça se « normalise ». Tu dissocies ton rôle de parent de celui de conjoint en fait, même si c’est pas « naturel » ni vraiment un way of life.

Plein de courage !
Là l'entende est "bonne", on se parle bien (pas d'insultes, ...), surtout quand on parle des enfants il y a une complicité. On ne parle pas de nos vies personnelles (elle sait rien de ma vie, et elle, elle m'a dit 2-3 trucs sur la sienne).
Elle, elle continuera dans ce sens (relation amicale très bonne), moi c'est une autre histoire (savoir comment je réagirai quand elle aura rencontré quelqu'un, je vais pas foutre la merde mais je ne voudrai plus de contact).
Elle s'imagine qu'on va devenir super ami dans le futur (pas tout de suite mais dans quelques mois, quand tout sera derrière nous, quand j'aurai vraiment tourner la page et accepter réellement), moi j'y crois pas du tout (j'en ai surtout pas envie, elle a rompu c'est pour me perdre et pas me garder en ami).

Je lui avais émi l'idée d'échanger les enfants à l'école, ainsi çà éviterai de se voir.. on verra comment çà se passe pour moi si on l'applique ou pas..
D'un autre coté, j'ai envie de la voir, de passer du temps avec, ... mais çà c'est parce que j'ai toujours cet espoir (de merde) au fond de moi.. :( Et je pense que c'est pareil aussi de son coté (de se voir / parler mais amicalement), on se respect énormément et on sait/garde cet aspect que l'autre est important de notre vie (car maman et papa des enfants), si un de nous à un problème, l'autre sera là en premier.

Je la haïe aussi (sans le montrer) mais j'arrive (comme un con) à lui envoyer des photos et lui donner des nouvelles des enfants. Je sais que je dois arrêter tout çà mais on souffre tellement de pas avoir / voir nos enfants comme avant.

Pff c'est compliqué :(
#1312394
Bonjour Speud,

En te lisant, je ressens un malaise, vraiment. Je sens que tout se mélange dans ton esprit et que tu es vraiment paumé.
Tu écris
Là l'entende est "bonne", on se parle bien (pas d'insultes, ...), surtout quand on parle des enfants il y a une complicité
et
Je la haïe aussi (sans le montrer)
Te protéger affectivement, c'est mettre en place des actions pour sortir de ces cercles qui t'occupent l'esprit en permanence, et qui consistent par exemple à faire semblant d'être complices, ressentir de la haine, imaginer ce qu'elle peut bien imaginer, envie de la voir, ne pas admettre qu'un jour elle rencontrera quelqu'un d'autre que toi etc... c'est vraiment contre ça à mon sens qu'il faut que tu te protèges.

Réduire les contacts au strict minimum pour la gestion des enfants oui, pour limiter au maximum les potentiels moulinages de ton cerveau. Mais pour toi, pour ton avenir, il faut que tu sortes de tout ce qui tourne dans ton esprit, et pour ça, est-ce que tu vois un professionnel ? Je pense que ça te ferait beaucoup de bien pour comprendre, et avancer.

Qu'en penses-tu ?
#1312397
etpourtant a écrit : 17 févr. 2020, 11:01 Bonjour Speud,

En te lisant, je ressens un malaise, vraiment. Je sens que tout se mélange dans ton esprit et que tu es vraiment paumé.
Tu écris
Là l'entende est "bonne", on se parle bien (pas d'insultes, ...), surtout quand on parle des enfants il y a une complicité
et
Je la haïe aussi (sans le montrer)
Te protéger affectivement, c'est mettre en place des actions pour sortir de ces cercles qui t'occupent l'esprit en permanence, et qui consistent par exemple à faire semblant d'être complices, ressentir de la haine, imaginer ce qu'elle peut bien imaginer, envie de la voir, ne pas admettre qu'un jour elle rencontrera quelqu'un d'autre que toi etc... c'est vraiment contre ça à mon sens qu'il faut que tu te protèges.

Réduire les contacts au strict minimum pour la gestion des enfants oui, pour limiter au maximum les potentiels moulinages de ton cerveau. Mais pour toi, pour ton avenir, il faut que tu sortes de tout ce qui tourne dans ton esprit, et pour ça, est-ce que tu vois un professionnel ? Je pense que ça te ferait beaucoup de bien pour comprendre, et avancer.

Qu'en penses-tu ?
Je suis tout à fait d'accord avec toi, je suis paumé, tout se mélange.

Quand on parle (des enfants), "j'oublie tout" et du coup on se parle (comme avant) avec complicité. Je pense pas faire semblant là dessus, et même de manière générale, c'est juste que je suis pris dans la conversation agréable..
Quand je vois son status "célibataire" sur facebook, je pète un plomb émotionnellement.
Et des jours, je n'y pense pas, "tout va bien" (quand je suis avec les enfants par exemple).

Chaque jour/heure/minute çà change par rapport à ce qui se passe... encore hier, elle m'a écrit par rapport à notre fils, j'ai pas pu m’empêcher de lui envoyer une photo de lui à la piscine alors que 48h avant j'était en pleine déprime/colère d'avoir vu son status facebook.

Je compte bien aller voir un professionnel parce que je vois bien que je tourne en rond et que çà n'ira jamais (en continuant comme çà).
Je lis beaucoup de trucs et sur le coup çà fait du bien, mais quand j'ai l'impression d'avancer, je recule quelques jours plus tard...
Mais c'est normal aussi, je peux pas tourner la page en 1mois (3mois officiellement), c'est impossible, je vois pas comment ça pourrait l être. Je sais qui a des gens qui y arrivent mieux d autre. Elle elle a tourné la page mais c'est aussi sa décision et même si elle y pense depuis longtemps, je sais pas comment c'est possible.. Après 9ans, 2enfants.. 😢😥
#1312418
Envoyer des photos des gamins c’est plutôt normal... Nous ça on le fait hyper souvent. Mais c’est l’intention qui est derrière, peut-être, qui est différente. Moi j’envoie des photos soit parce que mon fils demande, soit parce que je me dis que c’est quand même cool que son père sache ce qu’il fait. Et j’avoue que lorsque j’en reçois... bin je suis juste contente en fait d’avoir des nouvelles de mon fils. C’est vraiment totalement déconnecté du père et c’est plutôt sain comme habitude ! C’est la continuité de l’éducation qui prime. Après c’est très récent pour toi, c’est normal que ce soit compliqué. C’est une bonne idée de voir quelqu’un, pour t’aider à penser.
#1312429
Je lis beaucoup de trucs et sur le coup çà fait du bien, mais quand j'ai l'impression d'avancer, je recule quelques jours plus tard...
Mais c'est normal aussi, je peux pas tourner la page en 1mois (3mois officiellement), c'est impossible, je vois pas comment ça pourrait l être. Je sais qui a des gens qui y arrivent mieux d autre. Elle elle a tourné la page mais c'est aussi sa décision et même si elle y pense depuis longtemps, je sais pas comment c'est possible.. Après 9ans, 2enfants.. 😢😥
Salut grand !

Oui c'est normal, en quelques mois on fait ce que l'on peut, et tu as déjà fait beaucoup, tu es dans l'organisation de cette nouvelle vie qui s'ouvre à toi. Il y a des hauts et des bas, et non on ne peut pas tourner la page en si peu de temps, surtout quand on a été largué.
Elle, elle tourne la page ou elle l'a déjà tournée, c'est son problème à elle désormais, ce n'est plus le tien. Comment est-ce possible ? on n'en sait rien et on ne le saura probablement jamais. Mais finalement ce n'est pas cela qui est important aujourd'hui. Ce qui est importent c'est de te retrouver toi, de retrouver une stabilité, un équilibre, qui ne sont pas là en ce moment. Mais tu en es conscient et c'est déjà énorme, tu sais.

Aujourd’hui, le temps est à l'apaisement en toi, doucement, à ton rythme, et un pro pourra t'y aider, c'est une bonne chose d'aller consulter, et c'est bien que tu fasses cette démarche, c'est un véritable cadeau que tu te fais à toi. Te donner les moyens d'aller mieux, de retrouver la vue et la vie !

Pour ce qui est des réseaux sociaux, je pense qu'il serait plus sage de tout couper, de ne pas chercher à voir. Tu vois bien l'effet que ça te fait quand elle change un truc sur son profil. Protège toi du mieux que tu le peux.

Et garde ton énergie pour toi et tes enfants quand tu les as.

A chaque fois que tu envoies une photo, on dirait que dans l'instant qui suit tu te dis "ah putain j'ai pas pu m'empêcher" et tu en souffres. Alors essaie de regarder de près tout ce qui te fait souffrir, et sur la liste tout ce sur quoi tu peux agir simplement pour diminuer cette souffrance. Exemple les photos. Bon, ben pendant un certain temps, je ne vais plus en envoyer. Ce que font les enfants quand ils sont avec moi, c'est ma vie avec eux, et je la garde pour moi.

Quand je parle avec elle des enfants, je sens comme une complicité. Mhmmm je n'en suis pas certain... Je pense plutôt que tu ressens une sorte de soulagement de lui parler, comme si de rien n'était. Ton cerveau se prend un bon coup de came qui coule avec délice dans tes veines, mais qui va te faire souffrir à la redescente.... Tu fais revivre inconsciemment des moments de relation .
Comment faire ? ne plus lui parler. Échanger sur le strict nécessaire "Polo a été malade, je lui ai filé deux dolichose et ça va mieux", ou bien "Dudule a un papier à faire signer piur la cantine", et basta. Si elle te pose des questions sur ce mode de communication, eh bien dis tes besoins, exprime tes limites: "Solange, j'ai mis en place ce mode de communication car j'ai besoin de prendre de la distance pour faire ma route."

Donc oui, fais cette liste de tout ce qui te fait souffrir, de tout ce qui te met mal à l'aise, et mets en place des actions. Je la bloque sur fesse bouc. Et là écoute ton cerveau, il va te dire une chose, et ça commence toujours par les mêmes mots "oui mais"... "oui mais si je la bloque, elle va penser que... et je n'ai pas envie d’entamer une guerre avec elle".
Oui, ton cerveau va te trouver mille bonnes raisons de ne pas avancer, parce qu'il a besoin de sa dose de came... Alors dis gentiment à ton petit cerveau que tu as besoin d'avancer, et que sur le coup de fesse bouc ce ne sera pas "oui mais", mais "oui et"... Et tu la bloques, et tu ressens cette fierté d'avoir fait un pas, un petit pas mais un grand pas. Et tu verras que suite à cette action, il ne se passera probablement rien de ce que tu pouvais imaginer dans un moment de détresse.
Et tu fais pareil pour tout le reste.

Qu'en penses-tu ?

Plein de courage à toi !
#1312433
Lea90 a écrit : 18 févr. 2020, 01:38 Envoyer des photos des gamins c’est plutôt normal... Nous ça on le fait hyper souvent. Mais c’est l’intention qui est derrière, peut-être, qui est différente. Moi j’envoie des photos soit parce que mon fils demande, soit parce que je me dis que c’est quand même cool que son père sache ce qu’il fait. Et j’avoue que lorsque j’en reçois... bin je suis juste contente en fait d’avoir des nouvelles de mon fils. C’est vraiment totalement déconnecté du père et c’est plutôt sain comme habitude ! C’est la continuité de l’éducation qui prime. Après c’est très récent pour toi, c’est normal que ce soit compliqué. C’est une bonne idée de voir quelqu’un, pour t’aider à penser.
Moi je lui envoie des photos de temps en temps (sans qu'elle demande), elle jamais.. Je demanderai elle m'en enverrai mais sinon non..
Mon intention, c'est d'une part parce que je sais que ses enfants lui manquent et que çà fait toujours plaisir de recevoir des photos, d'autre part, parce que je veux me comporter en bien envers elle..
#1312435
etpourtant a écrit : 18 févr. 2020, 09:36 Oui c'est normal, en quelques mois on fait ce que l'on peut, et tu as déjà fait beaucoup, tu es dans l'organisation de cette nouvelle vie qui s'ouvre à toi. Il y a des hauts et des bas, et non on ne peut pas tourner la page en si peu de temps, surtout quand on a été largué.
Elle, elle tourne la page ou elle l'a déjà tournée, c'est son problème à elle désormais, ce n'est plus le tien. Comment est-ce possible ? on n'en sait rien et on ne le saura probablement jamais. Mais finalement ce n'est pas cela qui est important aujourd'hui. Ce qui est importent c'est de te retrouver toi, de retrouver une stabilité, un équilibre, qui ne sont pas là en ce moment. Mais tu en es conscient et c'est déjà énorme, tu sais.

Aujourd’hui, le temps est à l'apaisement en toi, doucement, à ton rythme, et un pro pourra t'y aider, c'est une bonne chose d'aller consulter, et c'est bien que tu fasses cette démarche, c'est un véritable cadeau que tu te fais à toi. Te donner les moyens d'aller mieux, de retrouver la vue et la vie !
Le gros fond du problème c'est que j'ai pas l'impression d'avoir envie à 30000% de me décrocher, de lâcher, d'abandonner, de tirer un trait, ... et j'ai l'impression de devoir, me donner tous les moyens pour recoller/réparer ce qui s'est cassé. C'est plus fort que moi (pour le moment).
Et je sais que çà me fera aucun bien sur l'avenir mais je crois toujours en nous. Je sais très bien que c'est du sens unique, que c'est pas bon pour moi et que çà ne marchera jamais comme çà.

"l'espoir fait vivre" ("quand on veut on peut")

J'essaie de vivre ma vie (je ne déprime pas H24), je me bouge, je vois des gens, je ré-apprend à me connaître (ce que j'aime vraiment, faire mes propres choix,...); Je suis bien organisé avec les enfants, je me débrouille très bien même.

Tout çà, çà me (re)donne confiance (mais une confiance basé sur moi et non plus grâce à elle), et je suis convaincu que je peux être bien meilleur que ce que je ne l'ai été avec elle (il me faut du temps encore).
On me dit que je pourrai en faire profiter une autre, que ce n'est pas grave.. mais ce goût de inachevé, de ne pas avoir été à la hauteur (égo?..) et surtout de pouvoir faire mieux :/

Je me rend compte que je n'ai pas/plus BESOIN d'elle (elle s'occupait de tout), c'est plutôt une ENVIE, partage, profiter, ... tout serait différent (et peut-être que çà ne suffirait pas mais au moins j'aurai l'impression d'avoir été au bout des choses).


etpourtant a écrit : 18 févr. 2020, 09:36 A chaque fois que tu envoies une photo, on dirait que dans l'instant qui suit tu te dis "ah putain j'ai pas pu m'empêcher" et tu en souffres. Alors essaie de regarder de près tout ce qui te fait souffrir, et sur la liste tout ce sur quoi tu peux agir simplement pour diminuer cette souffrance. Exemple les photos. Bon, ben pendant un certain temps, je ne vais plus en envoyer. Ce que font les enfants quand ils sont avec moi, c'est ma vie avec eux, et je la garde pour moi.
Pour les photos, je "regrette" uniquement quand mon état change (par rapport à son status facebook par exemple) que je me dis "tin t'es trop con de lui faire plaisir alors qu'elle veut plus de toi et te le prouve par ses actions, pourquoi être gentil alors qu'elle ne l'est pas..".
Et de plus, c'est en sens unique depuis le début (elle ne m'en envoie jamais).
Mais sur le coup, je suis content parce que j'ai fait une bonne action, que çà lui a fait plaisir, ...

Je ne lui envoie qu'un très petit échantillon. En me disant, comme tu dis, c'est ma vie avec eux (et plus avec toi/nous) donc tu n'y a pas droit...

Donc pour çà, oui je vais (essayer) de stopper totalement.
etpourtant a écrit : 18 févr. 2020, 09:36 Quand je parle avec elle des enfants, je sens comme une complicité. Mhmmm je n'en suis pas certain... Je pense plutôt que tu ressens une sorte de soulagement de lui parler, comme si de rien n'était. Ton cerveau se prend un bon coup de came qui coule avec délice dans tes veines, mais qui va te faire souffrir à la redescente.... Tu fais revivre inconsciemment des moments de relation .
Pour la complicité quand on parle des enfants, oui c'est probablement ce soulagement, cette drogue... et peut-être que je me fais des films, mais il y a quelque chose de spécial (après c'est peut-être normal car ce sont nos enfants à nous et ces discussions on ne les aura avec personnes d'autres).

Je veux absolument pas me servir des enfants, mais elle me disait que si çà pourrait/devait se refaire, çà passerait par les enfants (quelques jours avant la rupture)... et peut-être que çà me reste dans le coin de la tête et que mon intention n'est pas 100% sain (son intention à elle est totalement différente en comparaison).
Mais j'aime nos discussions autour d'eux et je ne le vois pas comme une méthode de reconquête.
Je veux juste être le meilleur papa du monde pour eux.

etpourtant a écrit : 18 févr. 2020, 09:36 Donc oui, fais cette liste de tout ce qui te fait souffrir, de tout ce qui te met mal à l'aise, et mets en place des actions. Je la bloque sur fesse bouc. Et là écoute ton cerveau, il va te dire une chose, et ça commence toujours par les mêmes mots "oui mais"... "oui mais si je la bloque, elle va penser que... et je n'ai pas envie d’entamer une guerre avec elle".
Oui, ton cerveau va te trouver mille bonnes raisons de ne pas avancer, parce qu'il a besoin de sa dose de came... Alors dis gentiment à ton petit cerveau que tu as besoin d'avancer, et que sur le coup de fesse bouc ce ne sera pas "oui mais", mais "oui et"... Et tu la bloques, et tu ressens cette fierté d'avoir fait un pas, un petit pas mais un grand pas. Et tu verras que suite à cette action, il ne se passera probablement rien de ce que tu pouvais imaginer dans un moment de détresse.
Et tu fais pareil pour tout le reste.
Je vais essayer (réellement) de "couper" les ponts affectivement / faire la liste et voir ce que çà donne..


Merci pour tes conseils !
#1312436
elle me disait que si çà pourrait/devait se refaire, çà passerait par les enfants
Tu vois ce genre de phrase ? c'est juste n'importe quoi. C'est grave de dire des trucs pareils... Vraiment !

J'espère que tu te rends compte du niveau d'irrespect que ça représente vis à vis d'eux ! Et vis à vis de toi... juste parce que je n'assume pas de t'avoir quitté, je n'assume pas que c'est dur pour eux. alors je ne t'aime plus mais je retrouve mon petit confort, mon petit mec gentil qui, comme il est amoureux de moi, me fera le ménage sur un claquement de doigts, ou me soulagera quand j'aurai envie d'un coup de b... Et tout ça gratos, quand je veux... Elle est pas belle la vie ?

Et puis toi, ben évidemment, du coup tu moulines... et vas-y Jeannot, grattes-z-y l'dos...
Agatheyzac ont aimé ça
#1312437
etpourtant a écrit : 18 févr. 2020, 11:40
elle me disait que si çà pourrait/devait se refaire, çà passerait par les enfants
Tu vois ce genre de phrase ? c'est juste n'importe quoi. C'est grave de dire des trucs pareils... Vraiment !

J'espère que tu te rends compte du niveau d'irrespect que ça représente vis à vis d'eux ! Et vis à vis de toi... juste parce que je n'assume pas de t'avoir quitté, je n'assume pas que c'est dur pour eux. alors je ne t'aime plus mais je retrouve mon petit confort, mon petit mec gentil qui, comme il est amoureux de moi, me fera le ménage sur un claquement de doigts, ou me soulagera quand j'aurai envie d'un coup de b... Et tout ça gratos, quand je veux... Elle est pas belle la vie ?

Et puis toi, ben évidemment, du coup tu moulines... et vas-y Jeannot, grattes-z-y l'dos...
Oui je m'en rend compte, c'est pour çà que je ne veux pas m'en servir comme méthode ou comme d'un avantage.

Pour justifier un peu :
Je (et elle aussi), le voyait plus dans le sens : je m'occupe bien des enfants (meilleur papa du monde, famille + que parfaite), on passe de très très bons moments, ect.. elle voit que j'ai changé et çà lui plait... "et peut-être "revoir" sa décision..."

Moi là je suis + dans l'optique que si çà doit se refaire, c'est entre elle et moi (et sans les enfants). Des rendez-vous à deux, des discussions de nos vies personnelles, de nos projets, ...
Je ne veux pas qu'elle revienne pour/grâce/à cause des enfants (ou du confort maison,..) mais pour moi, parce que ses sentiments sont bien là et qu'elle a envie de moi.

Et pour ma part, même si elle devrait changer d'avis, je pense pas que çà serait aussi simple pour elle. Mais on en est loin, très loin et je ne veux même pas y penser pour le moment...

Son rêve reste quand même d'avoir une famille (ce qu'elle avait) et çà n'a pas changé. Elle ne me reproche rien (en disant que nos visions ne sont plus les mêmes... soit-disant), que je n'ai pas à culpabiliser parce que j'ai beaucoup de qualité et qu'elle m' "apprécie" beaucoup. Le seul soucis, c'est son manque de sentiment (qu'elle est convaincu de ne plus en avoir)... si il y en avait, tout serait différent.
#1312438
Bonjour
Non seulement je trouve tout ça triste mais ça devient de plus en plus sordide :(
Et bien que je me doute du niveau de tristesse dans lequel tu es, je ne peux te dire que fais gaffe, vraiment, tu glisses sur la mauvaise pente...

Tu parles déjà de "plus tard" alors que la situation est foutue à maintenant... c'est ça, l'illusion dont il faut te méfier...
#1312439
Bonjour,
Effectivement il serait bon pour toi d éviter les projections diverses et variées.
Pour l instant c est frais et je comprends que cela soit difficile mais vraiment à te lire on a presque l impression que c est temporaire, qu elle est partie pour faire le point et que l étape suivante c est qu elle se rend compte à quel point tu es devenu génial et revienne.
Mais que va t il se passer si malgré tous tes efforts la situation reste telle qu’elle?
  • 1
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 20