Aide et conseils pour récupérer ton ex !

C'est interdit ? Mais pourtant ...
#1302701
Bonjour à toutes et tous,
C'est la toute première fois de ma vie que je poste sur un forum. Je vais essayer de synthétiser.

Le contexte :
J'ai 38 ans, en couple depuis 18 ans, mariée depuis 15 ans, 2 enfants adorables, avec un mari doux, attentionné, une vie de couple rêvée : une entente parfaite, les mêmes envies, des passions communes partagées, jamais une seule dispute, bref une vie de couple paisible...seule ombre au tableau, le désir s'est éteint depuis longtemps même si j'ai eu beaucoup de mal à l'admettre...et compris cela trop tardivement sans doute...

Un coup de foudre qui me bouleverse :
Et puis un beau jour, au début de l'été dernier, fin juin 2018, je croise le regard d'un jeune homme, que je vais appeler M., célibataire de 31 ans. C'est le coup de foudre. Une attirance physique, une passion que je ne peux réprimer...nous n'avons absolument rien à voir l'un avec l'autre, deux mondes totalement opposés, mais c'est justement cela qui nous attire. Il a une fille de 6 ans mais n'a jamais été en couple avec la mère. Il me révèle avoir enchaîné (avant sa fille) les déceptions amoureuses, se lassant rapidement de ses conquêtes...mais avec moi, ce n'est pas pareil...Je suis l'amour de sa vie. J'ai rencontré mon âme sœur, je suis inspirée, je revis, je lui écris de nombreux poèmes. Notre entente sexuelle est une osmose parfaite. Une révélation pour l'un comme pour l'autre. Nous échangeons beaucoup sur nous et sur la vie...Nous nous découvrons...C'est magique !
Nous nous voyons en cachette comme cela pendant 3 mois et demi et puis mes sentiments étant trop forts, je révèle enfin mon infidélité à mon mari. Il est anéanti, je décide donc de n'avoir plus aucun contact avec M. le temps de réfléchir à ce que je dois faire. Un mois plus tard, début décembre, complètement éteinte, je recontacte M. et décide de quitter mon mari, de prendre un appartement pour vivre librement mon amour avec M.

La liberté :
Je cohabite avec mon mari le temps de régler les détails pratiques...tout en voyant M. des que je le pouvais. A la mi janvier, je m'installe dans mon appartement. Nous sommes heureux, enfin libres de vivre notre histoire d'amour au grand jour...M. continue ses déclarations enflammées :
"Je n'arrête pas de penser à toi mon rayon de soleil, tu es la plus belle rencontre de ma vie, tu es celle que j'attendais au fond de mon cœur éteint, tu es celle qu'il l'a rallumer.. tu me fais revivre, j'ai repris goût a la vie, je suis le plus heureux et le plus comblé des hommes, grâce à toi, a ce que tu es, a ce que tu me dis, a ta façon de m'aimer, a ta façon de me le montrer, grâce à tout ces moments passé avec toi...
Je veux : vivre avec toi, faire ma vie à tes côtés, être là dans les bons moments comme dans les mauvais, prendre soin de toi, pouvoir te réconforter quand tu en as besoin, te faire sourire quand tu n'as pas le moral, te dire je t'aime a chaque fois que j'en ai envie, te dire tout les jours que tu es la plus belle, te serrer contre moi, t'enlacer, t'embrasser, te combler. Je t'aime comme jamais je n'ai aimé...Tu me manques comme jamais on ne m'avait manqué..."
J'y crois dur comme fer, mon amour pour lui se transforme plus profondément et me transporte littéralement, j'ai le désir de tout partager avec lui malgré nos évidentes différences que je suis prête à surpasser. L'amour peut tout. Je rencontre sa famille...Nous passons un formidable premier week-end avec notre famille recomposée...qu'il qualifie d'aussi "parfait" que moi...Rien que cela...

Le début de la fin :
Et puis petit à petit, depuis que je suis "disponible" pour notre relation, je sens que M. devient plus détaché, les occasions pour nous voir sont souvent à mon initiative, je sens de plus en plus de distance émotionnelle, moins de déclarations...Je m'adapte à son comportement souvent contradictoire, entre les mots (ses belles paroles pleine de promesses) et ses actes systématiquement en décalage (pas d'envie de s'impliquer, annulation de rendez-vous au dernier moment)...malgré tout, ses gestes envers moi sont toujours tendres et affectueux...et nos moments d'intimité toujours aussi formidables.
Le week-end de Pâques, nous traversons la France tous les 5 afin qu'il rencontre mes parents et mes frères...Il m'a dit avoir passé un super week-end et l'ai senti sincèrement bien.

La rupture :
Deux semaines après, M. laisse l'une de mes déclarations pour les 10 mois de notre rencontre sans réponse, aucune réaction, pas même un merci. Je suis profondément blessée et je commence à ouvrir sérieusement les yeux sur cette distance que je décelais mais n'arrivais pas à admettre, mes sentiments grandissants le mettaient visiblement mal à l'aise...Je me pliais en 4 pour pallier ses humeurs et retrouver mon M. amoureux comme avant que je sois complètement libre...
Un soir, alors qu'il me plante de nouveau, je lui raccroche au nez. Il me rappelle une semaine après seulement. Lors de cette conversation téléphonique, au bout du rouleau, ma patience étant mise à rude épreuve, je le quitte, il semble soulagé et me dit qu'il n'arrivait pas à arrêter notre relation car j'ai tout quitté pour lui...Mon intuition était donc bonne...

Les questionnements :
Depuis ce coup de fil, il y a deux semaines, je suis en strict SR. Je l'ai quitté oui, mais uniquement car il n'a pas eu le courage de le faire lui-même...Je l'ai quitté car je l'aime et que son bonheur semble désormais sans moi.
Je vais très mal, je suis sincèrement amoureuse de lui et, de mon côté, la passion n'est absolument pas retombée...Mon amour grandissait à mesure que je le découvrais...mais je ressens aussi, je dois l'admettre, une grande dépendance affective vis à vis de lui...
Il est probable que M. soit un phobique de l'engagement, que ses peurs aient été plus fortes que son amour pour moi...Malgré tout, je reste dans l'incompréhension...Comment des sentiments si forts peuvent-ils s'évanouir si rapidement ?
Je n'aime pas la façon dont cela s'est terminé entre nous, sans discussion de fond...Comme si cela n’était pas totalement clôturé...
J'espère au fond de moi, à terme, une prise de conscience de sa part, même si je sais que je ne dois pas me faire trop d'illusions...
Je précise que je ne regrette rien de ma séparation avec mon mari, et si c'était à refaire, je recommencerais...car je voulais vivre cet amour avec lui...jusqu'au bout...vaille que vaille...

Que penser de tout cela ? Je suis complètement perdue...
Modifié en dernier par Rayondesoleil le 31 mai 2019, 22:39, modifié 2 fois.
#1302703
Bonjour

Et désolés nous sommes de t’accueillir ici.

Bon si on résume le tout, ce n'est qu'une histoire relativement classique"malheureusement

Tu t'enflammes comme une torche dans cette relation qui te permet de trouver un autre sens à ta vie qui devenait "routinière" (même si tu ne sembles pas avoir fait grand chose pour que ça évolue)... avec une personne qui apparement n'est pas très compatible sur le fond avec toi mais avauegles que nous sommes dans ces cas là, on fonce quand même puisqu'on est irrésistiblement persuadé que "nous sommes l'exception qui confirme la règle" et que on est certains de passer au delà de ce genre de barrières...

Bah non ... :(

" Il me révèle avoir enchaîné (avant sa fille) les déceptions amoureuses, se lassant rapidement de ses conquêtes...mais avec moi, avec ce n'est pas pareil...Je suis l'amour de sa vie. " <== classique de série B ... bien entendu que ce n'est pas pareil avec toi, sinon ça sonnerait beaucoup moins bien non ?

" J'ai rencontré mon âme sœur" <== no comment :) ce "concept" ne peut se juger ( à partir du moment où l'on y crois) avec que quelques mois de relation dans les pattes, si ? :)


" je révèle enfin mon infidélité à mon mari." <== là je dis respect car bon nombre auraient attendus bien plus longtemps avant de passer par là.


"Je n'arrête pas de penser à toi mon rayon de soleil, tu es la plus belle rencontre de ma vie, tu es celle que j'attendais au fond de mon cœur éteint, tu es celle qu'il l'a rallumer.. tu me fais revivre, j'ai repris goût a la vie, je suis le plus heureux et le plus comblé des hommes, grâce à toi, a ce que tu es, a ce que tu me dis, a ta façon de m'aimer,i... " <== je te dirais juste de te méfier des beaux parleurs mais cela ne ferait pas avancer le sujet d'un poil.... et pourtant!
De telles déclarations enflammées sont souvent le couvercle cachant quelque chose de plus "grave" et de plus déstabilisant. (qui trop embrasse mal étreint, hein!) beaucoup de blabla qu'il devait penser sur le moment, certainement!
Souvent (et l'on en fait que trop peu de cas) le bonheur d'un couple est inversement proportionnel aux échanges verbaux...
Là , à te lire, j'ai l'impression (de part le nombre et les mots employés) qu'il essayait de ce persuader de quelque chose... mais de quoi ? j 'en sais rien.

" j'ai le désir de tout partager avec lui malgré nos évidentes différences que je suis prête à surpasser." <== bon tu vois, c'est là que je tique un peu ...

" L'amour peut tout. " <== ah ben non, sûrement pas... on n'est pas chez Disney :)


"Et puis petit à petit, depuis que je suis "disponible" pour notre relation, je sens que M. devient plus détaché," <== ceci explique peut être cela...

"Je m'adapte à son comportement souvent contradictoire, entre les mots (ses belles paroles pleine de promesses) et ses actes systématiquement en décalage (pas d'envie de s'impliquer, annulation de rendez-vous au dernier moment)..." <== et comme on le répète à l'envie : les actes sont bien plus significatifs que les paroles...

il ne te reste plus qu'à laisser les choses se tasser un peu, et de prendre du recul sur les choses...
Il me semble que tu l'avais installé sur un piédestal et qu'il va falloir le déboulonner un peu...
Cela risque de prendre du temps, certes mais tu en sortiras grandie intérieurement.

Bon courage à toi !
lyreca, miu ont aimé ça
#1302704
Bonjour,

Je plussoie KKHT, et j'ajouterais qu'il a été ton catalyseur pour te sortir d'une relation qui ne te convenait plus, malheureusement je peux comprendre qu'il se soit senti pris au piège a un moment. En effet, être "LA personne" pour qui l'autre a tout quitté, a foutu en l'air sa famille, etc...c'est une bien grande responsabilité surtout pour une "jeune" relation comme la vôtre.
lyreca ont aimé ça
#1302709
Bonjour,

Oh purée :shock: , j'ai cru lire ce que ma meilleure amie vit en ce moment (à deux - trois détails qui me font dire que tu n'es pas elle) ou en tout cas ce qu'elle vivra dans pas longtemps car elle aussi a quitté son mari pour une passion (je pense qu'elle confond amour et désir, mais soit) et je me dis que dans deux-trois mois, elle se cassera la gueule comme toi (ce que je ne lui souhaite évidemment pas, ce que je regrette bien entendu pour toi)...


Déjà moi aussi je te dis chapeau d'avoir rapidement parlé à ton conjoint, beaucoup ne l'auraient pas fait.
Rayondesoleil a écrit : Il me révèle avoir enchaîné (avant sa fille) les déceptions amoureuses, se lassant rapidement de ses conquêtes...mais avec moi, avec ce n'est pas pareil...Je suis l'amour de sa vie.
Je vais répéter ce qui a déjà été dit mais toujours regarder comment quelqu'un traite les autres pour savoir comment il te traitera un jour.

Pourquoi aurait-il changé avec toi? C'est ce que tu as voulu croire (et lui aussi, certainement) car on veut toutes et tous être l'Unique, celui/celle pour qui change l'autre.

Il n'y a que dans les films que la Bête se transforme en prince charmant.

Tu représentais sans nulle doute un challenge et pour le coût son ego a été bien reboosté: tu as quitté ton mari pour lui.

Rayondesoleil a écrit :Notre entente sexuelle est une osmose parfaite. Une révélation pour l'un comme pour l'autre.
Ce qui n'est absolument pas rare dans le cadre de relations adultérines/clandestines.

J'ai été, il y a bien longtemps, la "maîtresse" d'un homme. Nos corps à corps étaient parfaits. Pourtant nous n'étions pas amoureux. L'attrait de l'interdit, de l'éphémère...
Rayondesoleil a écrit :Et puis petit à petit, depuis que je suis "disponible" pour notre relation, je sens que M. devient plus détaché, les occasions pour nous voir sont souvent à mon initiative, je sens de plus en plus de distance émotionnelle, moins de déclarations...
De un, le soufflé des débuts commence à retomber de son côté.
De deux, votre relation avait peut-être uniquement de l'intérêt pour lui lorsque tu étais en couple. Alors, bien sûr, c'est inconscient chez lui mais je pense qu'il y a de ça.

Au départ, croyant qu'il t'aime, c'est mode "pump it up" chez lui. Puis, étant un homme inconstant, ben, finalement, non, ça va pas le faire. Le couple, la vie plus "plan-plan" (qui arrivera un jour ou l'autre), ce n'est pas ce qu'il veut.

Rayondesoleil a écrit :ma patience étant mise à rude épreuve, je le quitte, il semble soulagé et me dit qu'il n'arrivait pas à arrêter notre relation car j'ai tout quitté pour lui...Mon intuition était donc bonne...
En plus, la lâcheté jusqu'au bout, il te laisse, toi, le quitter. Tu lui as ôté une sacrée épine du pied là.

Rayondesoleil a écrit :Mon amour grandissait à mesure que je le découvrais...mais je ressens aussi, je dois l'admettre, une grande dépendance affective vis à vis de lui...
Je vais te parler comme je l'ai fait avec mon amie, comme je le fais encore aujourd'hui, comme je le le ferai à l'avenir si besoin.

Je pense que tu confond amour et désir, amour et passion, amour et dépendance.
Cet homme a tout fait pour que tu tombes amoureuse de lui. Il a réussi. Mais il n'est pas à la hauteur, finalement.

Pour anecdote, mon amie était très contente de me dire que pour la saint Valentin, son amant lui avait offert un bouquet de fleurs. Tu te rends comptes, des fleurs, whaouh, cela faisait belle lurette que son mari ne lui en avait pas offert.
Alors, j'adore les fleurs et j'aime quand mon homme m'en offre, mais bon, ce n'est pas non plus LE geste qui te fait dire que ce mec est ultra génial. Ce que je lui ai dit, "ouais, c'est facile d'offrir un bouquet à 50 balles. Par contre, qui t'a tenu la main pendant tes accouchements? Qui a fait en sorte de se rapprocher de tes parents parce qu'ils te manquaient trop, au détriment de sa propre famille? Quelle est l'épaule sur laquelle tu peux t'appuyer depuis de nombreuses années?, etc..."

Ce qui est fait est fait. Si tu n'aimais plus ton mari, tu as eu raison de le quitter, je suppose que tu ne l'as pas fait de gaité de coeur, mais cet homme fut surtout le déclencheur d'une prise de conscience chez toi.
Pour le moment, je te pense aveuglée, tu verras dans quelques temps si tu penses toujours la même chose.

Rayondesoleil a écrit :Il est probable que M. soit un phobique de l'engagement, que ses peurs aient été plus fortes que son amour pour moi...
Je ne crois pas, non.

Je ne pense pas qu'il ait peur de s'engager; je crois qu'il ne le veut tout simplement pas.

Et je crois qu'il n'a pas non plus une capacité d'aimer aussi importante que la tienne.

Rayondesoleil a écrit :Comment des sentiments si forts peuvent-ils s'évanouir si rapidement ?
Parce qu'il ne s'agissait pas de vrais sentiments. En 10 mois, il a eu le temps de faire le tour de la relation et de se dire "ouais, ben non en fait".

Il a certainement cru être super amoureux de toi, ne doute pas de ça. Mais en fait je crois qu'il se leurrait lui-même et que c'est davantage la situation qui lui plaisait que le reste.

Peut-être, dans quelques temps, aura-t-il envie de se caser et là, comme par miracle, il rencontrera une femme avec qui ça marchera. Mais je ne crois pas que ce sera toi.

Rayondesoleil a écrit :Je n'aime pas la façon dont cela s'est terminé entre nous, sans discussion de fond...Comme si cela n’était pas totalement clôturé...
En fait, il n'y a jamais de "dernière" conversation.

Et je te déconseille de le contacter pour en avoir une. Perso, il y a des années, je l'ai fait, j'aurais mieux fait de m'abstenir.

Qu'en penses-tu?
lyreca ont aimé ça
#1302714
​Un grand merci pour vos réponses, qui ne font que confirmer ce que je pense au fond de moi mais que je me refuse à voir et à entendre...

Au sujet des déclarations d'amour, non je n'étais pas méfiante car nous correspondions par mail, mes déclarations étaient tout aussi ​enflammées et passionnées (et bien plus nombreuses que les siennes)...Elles n'en étaient pas moins sincères...Alors après, je dois admettre qu'il a peut-être voulu se mettre au diapason sans se rendre compte qu'il se mentait à lui-même, juste pour faire fonctionner notre belle passion...Oui, il essayait probablement de se prouver qu'il m'aimait autant que moi je l'aimais...D'autant qu'il n'aurait jamais pu imaginer une relation avec une fille "comme moi", une "intellectuelle" qui a fait des études alors que lui est un manuel. Il m'a d’ailleurs souvent dit que je méritais mieux, qu'un jour j'allais ouvrir les yeux, et qu'il avait peur de ne pas être à la hauteur. Comme si j'étais trop bien pour lui (dans ce sens, oui j’étais un challenge)...Mais moi je m'en foutais, c'est avec lui que je voulais être ! Je précise que c’est moi qui suis allée vers lui, et que même si il a un coté séducteur, il ne m'a pas dragué car il me savais mariée...

Oui, j'étais prête à surmonter nos différences, mais pour cela il faut être deux, si l'un des deux n'y croit pas c'est mort...Au final, j'étais la seule à croire en nous...ou du moins, il n'y a vite plus cru du tout...
Il ne m'a jamais demandé de quitter mari, j'ai pris moi seule cette décision...Cela a été très difficile pour moi, beaucoup de culpabilité, d'autant que je n'avais rien à lui reprocher...J'ai donc aussi bien conscience que cette histoire d'amour n'avait peut être finalement d'autre rôle que de me donner le courage de quitter mon mari...qui est d'ailleurs toujours aussi amoureux de moi et qui m'a envoyé une déclaration d"amour lorsqu'il a su que c'était fini avec M.

Bien sur que l'on veut toute croire que l'on sera elle qui va changer le destin de l'autre ! Que la force de notre amour va le révéler à lui-même, que l'on va donner enfin un vrai sens à sa vie... Dans mon cas, M. était un jeune homme très instable, très passif, qui ne vis pas...J'aurai aimé qu'il apprenne à "vivre" et être heureux à mes côtés...lui apporter de la stabilité, qu'il construise enfin quelque chose...mais ce n'est pas à moi de décider pour lui...Il n'était pas prêt pour cela et il n'en a d’ailleurs certainement pas envie...Seulement il m'a tout de même avouer qu'il ne "vivait" pas avant de me connaître...Ce que je confirme en ayant appris à le connaitre. Mais oui, "la vie plus "plan-plan" ce n'est pas ce qu'il veut...Contrairement à moi, qui suis une femme indépendante, avec un métier passion, et qui sait ce que je veux...De l'harmonie et de l'équilibre !
"Peut-être, dans quelques temps, aura-t-il envie de se caser et là, comme par miracle, il rencontrera une femme avec qui ça marchera. Mais je ne crois pas que ce sera toi." Et oui, j'aurai tellement voulu que cette personne, ce soit MOI justement ! Et je n'y ai que trop cru...Bien mal m'en a pris...

"Je pense que tu confonds amour et désir, amour et passion, amour et dépendance."
Oui, très certainement, mais attendant mes sentiments pour lui vivent intensément à l'intérieur de moi...
MDR ! Le coup des fleurs à la Saint Valentin ! Idem pour moi, c'est la première que l'on en m'offrait, cela m'a fait fondre littéralement...La déconvenue était pour plus tard...

Je n'ai aucune intention de le recontacter même si parfois je voudrais lui redire à quel point je l'aime, que je crois en nous et notre avenir...L'amour rend décidément aveugle...
Modifié en dernier par Rayondesoleil le 02 juin 2019, 17:19, modifié 1 fois.
#1302737
Bonsoir,
J'essaye de prendre de la hauteur grâce à vos interventions et comprends que j'ai porté cette histoire d'amour toute seule car TOUT, absolument TOUT est venu de moi finalement...
J'ai eu le coup de foudre, je suis allée le chercher, j'ai quitté mon mari, je provoquais les rencontres...
J'ai débarqué dans sa vie comme cela, comme un boulet de canon, sans préavis...et son caractère fait que :
- d'une part, au début il s'est laissé porté par ma fougue mais, au fond, il n'a jamais vraiment partagé mon enthousiasme...Il fonctionnait par cycle, dès qu'il donnait trop, il avait systématiquement besoin d'une période de "récupération"...
- d'autre part, après 6 ans de célibat, il n'était pas préparé psychologiquement à s'investir dans une relation sur du long terme...Il s'en est seulement cru capable...

Je regrette tellement d'être allée si vite mais encore une fois, j'ai écouté mes sentiments et mon cœur sans me rendre compte que, aveuglée, je courrai vers la catastrophe...
Même la séparation entre nous, c'est moi qui l'ai décidée...! Pour la simple et bonne raison que c'est un homme qui se laisse vivre et que sa vie n'est qu'une accumulation de non-choix...ou plutôt de choix émanant des autres (sa fille il n'en voulait pas non plus...il n'a pas eu le choix...), qu'il est incapable de décider pour sa propre vie...je parle de choix de vie, pas de la couleur du papier peint, on est bien d'accord...
Je me rends compte que cela a commencé à merder à partir du moment, moi, disponible, il devait commencer à faire des choix...des choix significatifs. Or, même pour rencontrer sa propre famille, son père notamment, c'est moi qui ai initié les choses...

Mon analyse sur le fait qu'il serait un phobique de l'engagement me semble cependant pertinente...
J'ai lu le lire "Ces hommes qui ont peur d'aimer" et notre histoire est le déroulé exact de ce qui est décrit dans le livre. Ensuite, la problématique du non-engagement se révèle à de nombreux niveaux de sa vie :
- Aucune relations sociales, encore moins d'ami intime, donc pas d'engagement humain
- Enchaînement des missions intérim, jamais aucun CDI signé
- Maison en location, aucun achat de meuble, le strict minimum, il ne se projette pas...
- Pas d'engagement amoureux, enchaînement des conquêtes féminines.
Bon j'arrête là parce que je vais passer pour une psychopathe...
Enfin, voilà, tout cela pour dire que je ne vois pas comment j'aurai pu échapper à la règle...

Mon silence radio n'aura aucun effet sur lui car :
- d'une part, comme c'est moi qui l'ai quitté, il peut se positionner comme la victime...(il reste donc englué dans ce schéma immuable de celui qui subit sa propre vie...)
- d'autre part, pour revenir vers moi, il faudrait qu'il prenne une décision dans sa vie et il en est tout simplement incapable...

Et puis, depuis quand c'est celui qui quitte qui fait un silence radio ?
C'est le monde à l'envers...! :D

Il ne me reste plus qu'à l'oublier...Dur, dur...
N'hésitez pas à me faire part de votre ressenti...Merci infiniment.
#1302739
Bonjour rayondesoleil,

J'ai vécu une histoire qui a quelques points communs avec la tienne.
Avec bientôt un an de recul post rupture , je peux te dire que ce qui serait vraiment intéressant ce n'est pas d'analyser ton ex à longueur de post ( je ne te jette pas la pierre, je l'ai fait aussi pendant des mois ).
Le seul intérêt de cette histoire , et surtout ce qui te permettra de trouver l'équilibre et l'apaisement, c'est de savoir ce que tu veux toi, et ce qui t'a poussée à t'enflammer ainsi .

L'illusion amoureuse remplit tout et après plus d'une décennie de vie de couple un peu planplan, c'est vraiment tentant de se jeter corps et âme dans cette illusion . Il t'a donné après tout ce que tu attendais, cette illusion d'âme soeur .'Mais les illusions, c'est rarement durable.
Tu es d'ailleurs très lucide sur certains points.

Bon et si on arrête de parler de lui ;) es tu capable de vivre seule avec tes enfants ? Quel type de garde as tu ?tu travailles, tu as des amis ? Que fais tu de tes loisirs quand tu n'as pas tes enfants ? Et avec eux ?
#1302743
Merci Selmasultane.

Je ne m'inquiète pas plus que cela pour moi, je suis quelqu'un de fort, qui a confiance en moi et en la vie. Je fais un boulot passionnant auquel je me rends avec plaisir chaque jour, la garde des enfants se passe très bien, j'ai de nombreuses relations sociales, et de vrais amis sur qui compter, avec mes enfants je sors, ils sont très curieux et ouverts...Ma vie est très remplie...
Mais voilà, comme on dit, un seul être vous manque et tout est dépeuplé...je suis quelqu'un de passionné (avec un côté obsessionnel et dans le contrôle...) et seul le temps me dira si ma passion pour cet homme était ou pas une illusion...j'ai du mal à admettre que c'est fini et que je ne le reverrai peut-être jamais...
Ce que je comprends à travers cette histoire, c'est que, comme beaucoup ici, j'ai des manques à combler...
Alors je vais juste continuer de vivre, laisser faire, lâcher prise et travailler sur moi...

Et toi, Selmasultane , où en es tu aujourd'hui suite à ton histoire similaire ?
#1302744
Je crois pouvoir dire que je me suis remise de cette histoire.
J'ai compris que la vie doit être équilibrée , faite de dizaines de petites choses , de plaisirs avec ma fille, mes amis , mes loisirs et non d'une seule relation à travers laquelle on voit tout le reste. .
J'ai appris à vivre seule aussi ( parce que quoi qu'on en dise, c'est un apprentissage à refaire après 15 ans en couple(s )). Compris que je m'étais aussi raccrochée à cette relation comme à une béquille .
Et surtout, commencé à apprécier ++++ cette liberté, cette absence de compromis à faire, de mini tensions au quotidien. Je crois que je suis vraiment moi même pour la première fois depuis longtemps. Ma fille et moi on s'amuse beaucoup.

J'ai enfin fait le deuil de cette relation.J'ai fait en sorte qu'il ne puisse plus me contacter . Arrêté d'attendre une réparation de lui ( car il a eu des mots très virulents à la rupture ). J'ai compris que la réparation, moi seule pouvais me l'offrir en ne restant pas en contact avec quelqu'un qui m'a fait tant de mal, tant il est auto centré et incapable de la moindre empathie. Compris qu'il m'avait plu aussi parce qu'il était très passif. Qu'on avait certes une entente parfaite sur de nombreux points, mais que sa personnalité très passive, son absence de loisirs, d'amis , son côté victime dépressive ne m'auraient pas convenu à terme ( et ne me convenaient déjà plus à la fin de notre relation ).

Bref, je te fais un roman :mrgreen: tout ça pour te dire qu'il y a toujours à apprendre sur soi d'une situation douloureuse, et sur les raisons pour lesquelles on laisse ces relations passionnelles prendre autant de place . Et tu as déjà je pense des débuts de pistes.

Mais il y a aussi des avantages à en tirer ( c'est assez dingue mais parfois je compare de façon fugace la fin de notre relation l'année dernière avec ce que je fais cette année pour les vacances, pour les ponts, et à chaque fois, et je passe de meilleurs moments en fait :shock: , des moments très joyeux, détendus , avec ma fille, mes amis, nouveaux et anciens . Alors que l'été dernier après la rupture, j'étais perdue, au fond du trou , incapable d'imaginer que je pourrais à nouveau être heureuse . Comme quoi...)

Bon courage à toi
#1302745
J'ai fais ma petite curieuse et suis allée parcourir ton histoire Selmasultane.
En effet de nombreux points communs dans nos parcours de vie et notamment dans nos personnalités et celles de nos coups de cœurs...! Incroyable !
Moi aussi, il n'exprimait pas clairement son point de vue, du coup, au lieu de me dire clairement les choses, il s’enlisait systématiquement dans des excuses bidons (le tien à fait fort !), mais ils faisaient ça car ils craignaient nos réactions...On sait ce qu'on veut...mais pas eux !

Pour ma part, je ne suis pas au fond du trou, j'ai conscience de mes ressources et compte bien en faire bon usage...
Maintenant, je dois admettre que je n'attends qu'une seule chose, il réalise que je lui manque, qu'il m'aime, remettre les choses à plat, et repartir avec lui sur de nouvelles bases...Je vais continuer le SR sur une longue période car je le connais, s'il doit réagir, il sera long à la détente ! Et je me dis aussi que si cela se trouve, durant ce laps de temps, je vais pouvoir aussi passer à autre chose...
Car tout comme toi, sur le long terme je sais au fond de moi que notre histoire n’est pas viable, que nous avons des caractères trop opposés, aucun centre d’intérêts en commun (ou presque), son côté dépressif qui s'ignore aurait fini par me bouffer et je commençais déjà à m'éteindre...notamment à cause de ses doutes que je percevais...Je n'arrivais plus à être naturelle et spontanée, et lui non plus je pense...
En revanche, lors de notre séparation (par téléphone), que j'ai provoqué à contre cœur, il est resté calme et m'a précisé qu'il n'avait rien à me reprocher...Du coup, je culpabilise bien moins que toi...
Le temps passant, je me rends compte malgré tout, que j'ai une grande part de responsabilité dans notre échec...J'ai sans doute voulu trop le façonner à ma manière...Si je dois briser un jour le SR, je le reconnaîtrais volontiers et m'en excuserais...Pour l'heure...Zéro contact !
Si l'on doit se retrouver un jour, on se retrouvera...C'est une certitude.
#1302749
Honnêtement , je te trouve assez contradictoire .
Tu indiques dans ton post d'origine que tu vas très mal, puis ne pas être au fond du trou.
Tu affirmes que votre histoire n'était de toutes façons pas viable sur le long terme, mais n'attendre qu'une chose, c'est qu'il réalise certaines choses etrepartir sur de bonnes bases.

D'après mon expérience, il n'est juste pas possible de suivre 2 objectifs opposés : faire un SR pour qu'il revienne et faire le deuil . Avancer , tourner la page, résulte vraiment d'une action volontaire , c'est pas un truc qui vous tombe dessus au cas où l'ex ne revient pas.
lyreca ont aimé ça
#1302758
Mais l'être humain est contradictoire de nature, la passion en elle-même est déjà une contradiction puisqu'elle te fait vivre et mourir en même temps.
Alors oui, je pleure beaucoup, je souffre mais pas au point d'être un zombie et de ne rien faire de mes journées...Dans un sens, je me prends en main...
En fait, je suis déchirée entre le cœur et la raison : mon cœur qui l'aime et qui n'attend que lui, et ma raison qui a compris que nos différences seront difficilement surmontables sur le long terme. Mon cœur veut dépasser cela, il croit en nous, il a envie...mais ma raison me dit "vois la réalité en face" : nous sommes aujourd’hui séparés parce que lui n'y croit pas...Or, pour construire quelque chose, il faut être deux...
Je n'ai pas dis que je faisais un SR pour faire le deuil, mais que si le deuil s'offrait un jour à moi je l’accueillerai à bras ouverts...Je ne ferme ainsi aucune porte.
#1302777
M. vient de passer en voiture devant mon travail à deux reprises, fenêtre grande ouverte, à un horaire où il sait que je travaille, c'est volontaire c'est certain.
Ce n'est rien qu'un tout petit signe...Mais je suis toute chamboulée car je ne m'y attendais pas du tout.
Je continue le SR...la suite au prochain épisode !
#1302816
Bonjour Rayondesoleil.
Rayondesoleil a écrit :M. vient de passer en voiture devant mon travail à deux reprises, fenêtre grande ouverte, à un horaire où il sait que je travaille, c'est volontaire c'est certain.
Ce n'est rien qu'un tout petit signe...Mais je suis toute chamboulée car je ne m'y attendais pas du tout.
Je continue le SR...la suite au prochain épisode !
Ou peut-être qu'il avait quelque chose d'un peu différent à faire dans ce secteur pour une fois et que sa fenêtre était ouverte simplement parce qu'il fait chaud. Après, s'il est humain et pas un robot, à ce stade-là de votre séparation, c'est bien normal qu'il ait scruté l'environnement te sachant à proximité.

Tout ça pour dire que l'on peut voir un petit signe, là où à l'extérieur de la situation, un autre peut juste ne rien voir. Ou tout simplement une personne qui a été amenée à passer près de ton travail en faisant sa vie.

Allez, courage, et n'oublie pas les raisons qui t'ont conduit à rompre avec cet homme au départ. Il est beau de rêver, mais veille à garder les yeux ouverts également.
Elieza ont aimé ça
#1302830
Merci pour tes conseils Patachou,
Je ne vais pas détailler tous les aspects techniques de sa vie et de la mienne sur le forum, mais oui c'est volontaire, aucun doute n'est possible...
Sa mère m'a envoyé ce soir un SMS pour prendre des nouvelles...Je ne répondrai pas.
#1302833
Si tu es certaine de cela, soit. Ceci étant, je ne crois pas que cela change malheureusement de façon quelconque la donne, ni pour l'un ni pour l'autre, et cela ne semble pas être un acte particulièrement significatif.

Personnellement, je répondrais à sa mère, ne serait-ce que par politesse, quitte à rester très évasive. J'ai toujours eu beaucoup de respect pour les mamans de mes exs et trouvé que d'ignorer leurs rares relances post-rupture était rajouté de la douleur et de la peine inutilement, s'agissant de femmes qui ont fait partie de ma vie aussi. Fais-le comme tu le sens ceci étant, pourvu que ce ne soit pas dans l'esprit d'un SR "borné et sans distinction à tout prix".

Passe une douce nuit.
#1302839
Bien sur, ce n'est pas un acte suffisamment significatif...Il a sans doute juste voulu s'assurer de ma présence ou me rappeler la sienne. Mais le connaissant, il s'agissait d'un réel "effort" car cela en est un (faire 50 kilomètres pour un retrait au distributeur sur le seul créneau horaire de la semaine où il peut m'apercevoir...) et il sait que je vais l'interpréter comme tel... De là, à avoir eu une réelle prise conscience de son amour pour moi...Mais l'espoir fait vivre...
Oui, tu as raison, je vais répondre à sa mère par politesse mais sans fioriture car, en effet, j'étais bien dans l'esprit un SR borné, tu m'as bien cernée !
Merci d’être là.
#1303482
Bonjour à toutes et tous,
Je viens donner quelques nouvelles,
C'est encore très difficile pour moi, je n'arrive pas à tourner la page...j'ai compris malgré tout beaucoup de choses. J'ai compris oui, mais, comprendre ce n'est pas admettre et clairement je n'admets pas et attends encore son retour...

C'est finalement lui qui a brisé le SR, après quasi 5 semaines de silence radio, pour me souhaiter mon anniversaire à 23h56 ! Un message tout simple. Comme j'avais l'intention de lui écrire prochainement, comme une dernière main tendue pour renouer le contact, je lui ai répondu le lendemain pour le remercier. Un message plutôt neutre à la tonalité amicale où je ne suis surtout pas en demande et où je lui demande de ses nouvelles avec des questions ouvertes. Cela fera deux semaines demain et bien entendu...Aucune réponse. Mais vous savez comme c'est on se raccroche aux miettes...on interprète selon son prisme et ses sentiments...Lui, il voulait certainement juste être poli et ne pas forcement reprendre contact avec moi...

J'ai compris que c'est ma dépendance affective qui a tout fait foiré...Il m'a sentie trop acquise...et s'est détourné de moi petit à petit...Pourtant, je ne lui demandais jamais de me rendre des comptes et le laissait libre, aucune crise de jalousie, non ce n'est pas cela...mais il n'a pas su porter la responsabilité de mon amour...La force de mes sentiments a dû l'effrayer et comme vous le dites justement, il a dû se sentir pris au piège par cette situation où j'ai tout plaqué tout pour lui...Et il a fuit...
J'ai tout de même fait du chemin, car je reconnais enfin ma part de responsabilité dans cet échec...alors qu'au début je mettais en cause son manque engagement, j'ai enfin compris que mon comportement en était la principale source...

J'ai aussi compris qu'il a été un révélateur pour moi, j'ai cherché à combler le manque ou les manques de la relation avec mon mari mais il n’empêche que mes sentiments sont là et que je l'ai dans la peau...Que ce soit pour de bonnes ou de mauvaises raisons, cela n'y change rien...

On dit que le SR sert à se reconstruire mais la reconstruction ne fait pas en 1 mois ! J’aimerai parfois reparler avec lui...mais actuellement, je ne suis pas assez forte pour cela...Il y a une semaine, je l'ai juste aperçu de loin sortant de son travail...cela m'a complètement bouleversée de le revoir. Et son silence me pèse tellement...Je garde malgré tout au fond de moi un secret espoir de retour...Je sais que vous allez me conseiller de passer à autre chose...mais cela m'est encore impossible pour le moment...Tant que ma dépendance affective ne sera pas réglée...je souffrirai du vide qu'il comblait...
#1303488
Bonjour,

L'essentiel est que tu sois consciente que le contact ne te ferait pas de bien .
après, en ce qui concerne cette fameuse dépendance affective , je serais plus mesurée ; parfois on emploie ce terme abusivement alors qu' il s'agit juste d'une relation déséquilibrée où on court après ce que l'autre n'est pas capable de vous donner .
Je ne suis pas plus certaine que tu as "tout fait foirer " . Que tu y aies vu quelquechose qui comblait ce qui te manquait dans ton mariage, certainement . Pour autant, d'après ton récit , il n'a pas l'air non plus d une stabilité folle ( parfois il faut juste ouvrir les yeux pour voir Ce qui est sous yeux, l'enchaînement de relations qu'il a connues notamment ) .
J'y vois juste une certaine part d'illusion à deux . Pour des raisons qui vous sont propres et individuelles, votre relation n'a pas passé le cap des projections et des belles paroles pour survivre à la prosaïque réalité.
Il est difficile de faire le deuil de l'intensité des promesses exaltées. Mais il faut les remettre à leur juste place : il ne s'agissait que de promesses exaltées . Aussi terne et prosaïque que cela paraisse, une relation durable ce n'est pas ça.

Le temps t'aidera . Je pense qu'il faut que tu progresses aussi sur le lâcher prise , tu sembles très exaltée ( et un peu accro à cette exaltation ) et du coup assez imperméable aux arguments développés ci dessus .

Bon courage
#1303491
Je suis dans pratiquement la même situation que toi, j ai tout plaqué pour quelqu un également, mais le résultat n en est guère mieux que le tient... Une personne qui a vécu 15 ans avec son ex mari et qui l a trompé pendant 10 ans, je pensais, j ai cru tout ce qu elle me racontait, ces belles paroles, des je serai toujours là pour toi, je t aime ect... Mi janvier elle m a annoncé qu elle me quittait car elle ne supportait plus la situation, devant la vie de rêve qu elle me réservait je n ai pas cherché à comprendre j ai tout plaqué dans les semaines qui ont suivi... Pour lui donner cette preuve, qui n aura pas était suffisante... Elle est pourtant revenue, jusqu'à il y a 3 semaines... Où elle m annoncé qu elle n a plus que de la tendresse pour moi et non plus de l amour... Et hier le choc elle est inscrite sur des sites de rencontres et à sûrement déjà consommé, elle a repris sa vie d avant après sa séparation avec son ex mari, plan Q plan Q plan Q.... Tout ça pour te dire que même si c est dur, et je sais de quoi je parle je suis en plein dedans, il faut partir de cette situation destructrice car elle n apportera rien de bon même dans le futur et même si il ou elle revenait, ce sont des personnes qui vivent dans la passion de l histoire, la passion du début et tu ne construira rien de bon sur tout ça... Je sais c est très dur à entendre... Alors le point positif a tout ça, c est que ces personnes dans la destruction qu elles provoquent, te montrent ce que tu attends ou recherche en amour, ce qu il t a manqué dans ton précédent couple, ce qui n allait pas également, et c est à toi de te servir de ça pour avancer ou revenir en arrière, et sauver la famille que tu as ou qu il a détruite mais pour ça il faut y croire, prends du temps pour toi, pour laisser reposer le soufflet mais surtout passe à autre chose, il ne reviendra pas, c est terminé, la passion, l alchimie tout est partie avec lui... Et malheureusement dans son départ il laisse un tas de ruine dont seule toi pourra reconstruire... Tu pensais qu il était la bonne personne pour toi mais tu n étais peut être pas là bonne personne sur lui... Et ça il faudra l accepter quoi qu il se passe, et encore une fois je sais parfaitement ce que tu endures et les espoirs que tu avais investi dans cette relation mais sincèrement rien de bon n en ressortira... Ça m aide à avancer, je me vide l esprit chaque jour afin d avancer... Il y a un très bon film à regarder sur le sentiment amoureux, tu verras ça aide pas mal c est 500 jours ensemble.

C’est effectivement la conclusion que j&rsqu[…]

C'est très difficile à entendre mais[…]

Du déni à la réalité

Bonsoir à tous, Cela fait 2 mois que mon c[…]

Moi je vois (c'est mon point de vue perso hein?)[…]