Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Psychologie, séduction, couple et sexualité...
par guid
#1301831
Bonjour à tous,

Et bien la dernière fois que j'ai posté cela devait être il y a 4 ans de ça ... Mon Dieu, toujours là !
Je viens vers vous aujourd’hui car je me trouve dans une situation douloureuse à vivre. J’ai en réalité plusieurs problèmes, je vais essayer de les exposer clairement.

J’ai 28 ans, oui je sais bien que c’est jeune, et je n’ai eu que deux relations de courte durée avec des hommes. Les deux ont été compliquées et se sont très mal terminées. J’ai mis 3 ans à oublier le premier et cela fait un an que c’est fini avec le deuxième et je ne parviens pas du tout à tourner la page. Pire je me fais du mal moi-même en allant regarder ce qu’il fait avec sa nouvelle copine (trouvée 4 moi après notre séparation.)

Le premier n’était pas amoureux de moi. Nous sommes restés amis et plus durant presque 3 ans. Aujourd’hui nous ne nous parlons plus. Il ne veut plus entendre parler de moi car je garde trop de souvenirs de notre relation passée (souvenirs et attachement dont il a bien profité soit dit en passant). Durant ces trois ans, j’essaie de me remettre, je rencontre des hommes par différents canaux mais à chaque fois c’est un échec cuisant. Le deuxième était amoureux et moi aussi, cependant sa situation personnelle est compliquée (très très très compliquée) et douloureuse pour lui, de plus nous vivons à 2000km. Bref je le quitte, il m’a poussée à le faire pour faire ma vie car il ne pourrait jamais m’offrir une vie de couple, on ne se marierait pas et on n’aurait pas d’enfants. Je le quitte la mort dans l’âme, je le regrette immédiatement et essaie de me remettre et malgré ses messages d’amour il ne veut pas. Il ne veut plus retomber amoureux de quelqu’un. Il me certifie qu’il ne veut plus que ça arrive et qu’il ne se trouvera pas une autre nana

Je le quitte en mai, en septembre il est avec une autre fille…

S’en suivent des mois et des mois de presque harcèlement de mon côté, je me sens trahie et triste car je l’aime toujours. Il me dit ne pas en être amoureux. Mais il est toujours avec elle à ce jour, il voyage avec elle (ce que j’ai eu énormément de mal à lui faire faire), visiblement il est heureux et il est bien avec … Bref je ne devrais même pas voir tout ça mais je n’arrive pas à m’empêcher. Du coup je me sens triste, vide mais en plus j’ai l’impression d’être une grande malade ! Je me sens dingue et je passe mon temps à me comparer à elle

Il y a quelques semaines de ça, je rencontre un homme avec qui j’échange beaucoup par texto. Nous flirtons, clairement et je finis après beaucoup d’hésitations par lui proposer de se voir juste nous deux et depuis plus aucune réponse. C’est con mais c’est un peu la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

Je suis quelqu’un de fragile, j’ai un trouble anxieux généralisé et je suis dépressive depuis 6 ans. Ma vie amoureuse est une vraie cata et j’avoue perdre totalement confiance en moi (enfin j’avais déjà pas très confiance). Tout le monde me dit « aime toi », « aie confiance en toi » … Mais comment faire quand visiblement on ne compte pas ? Est-ce que toutes les personnes non célibataires s’aiment elles-mêmes, je ne pense pas !

Je suis dans un âge où mes amis commencent à se marier, à faire des projets à deux et je reste pourtant celle toujours en face de qui il n’y a personne au restaurant ou celle qui part seule en vacances.

Pourtant je fais des efforts, mon taf ne me convient pas j’ai donc fait un stage de reconversion pro et je cherche activement ailleurs. Je me suis fait pas mal de nouveaux amis en faisant des sorties avec des inconnus, je fais de la danse … Mais j’avoue que le dimanche je reste terrée dans mon lit jusqu’à 15 heures à pleurer sans pouvoir me lever car je n’en vois pas l’intérêt.

Mon texte est très décousu mais en gros voici mes points :
- Je ne parviens pas à oublier mon ex, je suis bloquée et le psy ne m’aide clairement pas (j’en cherche un autre). Pire je me fais carrément du mal à le stalker
- J’ai de grosses difficultés avec les hommes et même si je ne supporte plus la solitude j’ai horriblement peur. Puis trouver qqn qui me plaise et à qui je plais n’a jamais été simple pour moi
- J’ai du mal à vivre ma solitude, j’ai bien conscience d’avoir une vie enviable pour beaucoup de gens mais je ne la supporte plus du tout. Je me demande ce qui cloche chez moi et je me torture avec ca
- Je voudrais apprendre à m’aimer, à m’accepter et à être bien seule mais je n’u arrive pas
Désolée pour le pavé mais j’avais besoin de le sortir et je ne trouve plus d’oreille ici
par guid
#1302113
Je me réponds à moi-même mais ça a le mérite de me soulager.
Nous avons eu des échanges ce jour et j'en suis véritablement malade. Je le vois amoureux d'une autre faire des tas de voyages avec cette autre et je suis véritablement à bout de force.
Ma première rupture ne m'a pas fait autant de mal

Je pleure à mon bureau comme une collegienne
par guid
#1302118
Nul part !
Trouver un psy qui consulte le soir est un vrai défi à Paris
Je regarde pour des consultations en ligne
J'ai littéralement la sensation que je vais mourir quoi (ça c'est le trouble anxieux qui fait ça). Je vais sinon me résoudre à voir celui je voyais mais il s'est franchement moqué de moi a plusieurs reprises ... Je suis un peu paumée
par Elieza
#1302120
Rha zut...oui l'anxiété peut rendre vraiment mal (je parle en connaissance de cause :( )
Peux tu éventuellement demander à ton médecin traitant d'interférer en ta faveur chez un praticien qu'il connaitrait pour accélérer le truc? Une amie a fait comme ça, et elle a eu un rendez vous finalement assez rapidement...

Essaie de te relaxer, je sais que c'est facile à dire. Qu'est ce qui te ferait plaisir, là, maintenant? ("mon ex" n'étant pas la bonne réponse ;) )
par guid
#1302121
J'ai déjà essayé !
Le souci c'est vraiment leurs horaires ... Après je pense que c'est un psychologue que je dois voir mais j'en n'a pas trouvé un avec qui je sente que je travaille
Franchement je mouline depuis 6 ans et là je touche le fond, enfin je creuse

Je me suis un peu calmée, mais j'ai pas vraiment d'envie là
Enfin si peut être qu'ils meurent tous les deux ... Blague à part, je me sens vide et j'ai pas de but. Je suis excessivement défaitiste ce soir.
Avatar du membre
par clover
#1302122
guid a écrit :
16 mai 2019, 16:33
Je me réponds à moi-même mais ça a le mérite de me soulager.
Nous avons eu des échanges ce jour et j'en suis véritablement malade. Je le vois amoureux d'une autre faire des tas de voyages avec cette autre et je suis véritablement à bout de force.
Ma première rupture ne m'a pas fait autant de mal

Je pleure à mon bureau comme une collegienne
Salut guid.

Être quittée ça fait mal. Être quittée pour quelqu'un d'autre je crois qu'il n'y a rien de pire.

Je sais très bien comment on se sent dans ces moments là, on a envie de hurler et on en veut à la Terre entière. On chiale n'importe où, n'importe quand. On se sent minable et la douleur dans la poitrine est juste abominable.

Pourquoi tu continues de communiquer avec lui ? Pourquoi tu t'infliges ça ?

Je te conseille de couper tous les liens le plus rapidement possible, c'est la seule solution pour qu'à terme tu te sentes mieux. La plus compliquée mais la seule. Il ne faut plus que tu saches ce qu'il fait, avec qui, où, quand, comment. C'est de la pure torture.

Courage !
par guid
#1302123
On peut pas dire qu'on communique régulièrement.
En fait ça va faire un an qu'on n'est plus ensemble (et oui j'ai pas avancé d'un iota) et on a continué de discuter et de s'aimer pendant plusieurs mois. Puis on a alterné entre on se parle, on se bloque ...
Et là ça faisait un mois que j'étais bloquée et il m'a débloquée, puis rebloquee puis débloquée et je lui ai demandé à quoi il jouait.

J'ai du mal à moi le bloquer, a ne pas avoir de nouvelles car il me manque et sans doute car j'ai un côté maso.
Je ne sais pas trop pourquoi j'arrive pas à me retenir. J'étais pas allée voir son insta depuis deux semaines et du coup j'y suis allée ajd et c'est le coup dur.

Je suis sans doute méchante mais j'aimerais qu'il souffre aussi, j'aimerais lui manquer
par guid
#1302124
Et le pire c'est que je sais bien que tout ça ne veut strictement rien dire ! Sur mon insta y q que des photos de voyages ou de Paris sous le soleil et ma vie à l'air beaucoup trop géniale !
Et je réalise bien que je suis super stupide de m'infliger ça et d'agir comme si j'avais 15 ans
Avatar du membre
par clover
#1302127
Personne n'a dit que tu étais stupide. Tu es juste humaine. Mais avoue que ça te fait plus de mal que de bien tout ça. Parfois il faut se forcer. C'est très dur. Mais tu sais bien au fond de toi que la seule façon d'aller mieux c'est de couper les ponts.

Tiens bon.
par guid
#1302132
Je lui ai demandé de me bloquer et de laisser comme ça
Et je vais devoir me retenir d'aller voir ses pages

Stupide, c'est le jugement que je porte sur moi-même car j'ai une capacité à me faire du mal qui semble inépuisable. Ce qui me fait peur c'est que j'y pense, à lui et elle et impossible de diriger mes pensées sur autre chose

Je pensais un peu naïvement qu'on s'habituait, du moins qu'on apprenait à gérer ce type de situation avec le temps. Et ben non en fait
J'ai la tête dans un étau, la sensation de me réveiller avec une mauvaise gueule de bois. Mais le cauchemar est bien réel.

J'assume mal mon célibat de longue durée, mes deux pauvres histoires vraiment pourries (si quand on a le détail, c'est pourri). Ça commence à tirer, un peu comme une course d'endurance et que le corps est à la limite de la rupture
par guid
#1302148
Bon good news je vois une psy demain
J'ai encore l'impression que la situation va me tuer (non c'est pas une façon de parler) donc là c'est urgent

Je pars à Lisbonne seule dans un peu plus d'une semaine et j'ai un peu peur de paniquer là bas
Elieza ont aimé ça
par guid
#1302160
Nouvelle psy : check
Très chouette, ça fait du bien de parler

Mais pour ceux qui en voient, est-ce que juste parler vous aide ? Je parle aux psy depuis longtemps mais j'ai le sentiment de stagner. De ne pas évoluer
Avatar du membre
par Numéro 7
#1302162
Si tu ne fais que «  Juste parler » chez les psys, ce ne sont pas les psys à mettre en cause si rien ne se passe, si tu stagnes, mais bien toi...

Parler sert à verbaliser les « problèmes » que tu as - donc faut il encore parler d’eux, et surtout à entendre, écouter ce que toi tu dis, la façon dont tu le dit - un peu comme on raconte un rêve n’est pas anodin - un psy te renvoie la balle lorsqu’il pense que tu as touché un point sensible, mais tu peux également poser des questions...

De mon point de vue - en te lisant - ce que je perçois est une jeune femme qui se dit maso et qui s'est glissée dans une situation qui la fait souffrir... qui dit souffrir et vouloir sortir de tout ça mais... qui se dit maso...

Je note que tu as su ne plus regarder son Insta durant 15 jours...
Comment t’es tu sentie durant ces 15 jours ?

Qu’as tu évoqué lors de ton RDV ?
par guid
#1302163
Numéro 7 a écrit :
18 mai 2019, 17:55
Si tu ne fais que «  Juste parler » chez les psys, ce ne sont pas les psys à mettre en cause si rien ne se passe, si tu stagnes, mais bien toi...

Parler sert à verbaliser les « problèmes » que tu as - donc faut il encore parler d’eux, et surtout à entendre, écouter ce que toi tu dis, la façon dont tu le dit - un peu comme on raconte un rêve n’est pas anodin - un psy te renvoie la balle lorsqu’il pense que tu as touché un point sensible, mais tu peux également poser des questions...
Bien sur que j'echange, je ne fais pas un monologue pendant une heure ! j'essaie de prendre des conseils. Mais j'ai vraiment besoin de concret en fait
On me répète souvent les mêmes choses mais ça reste tellement abstrait que je ne sais pas quoi en faire.
Après j'ai déjà vu un psy donc je connais pas mal de mes mécanismes et même la cause de certains mais je ne sais pas comment régler les problèmes
Numéro 7 a écrit :
18 mai 2019, 17:55
De mon point de vue - en te lisant - ce que je perçois est une jeune femme qui se dit maso et qui s'est glissée dans une situation qui la fait souffrir... qui dit souffrir et vouloir sortir de tout ça mais... qui se dit maso...
J'avoue que j'ai du mal à comprendre ce que tu veux dire
Numéro 7 a écrit :
18 mai 2019, 17:55
Je note que tu as su ne plus regarder son Insta durant 15 jours...
Comment t’es tu sentie durant ces 15 jours ?
Frustrée, après j'étais moi même dans de meilleures dispositions. Mais il me manque vraiment bcp
Au final je me fais énormément de film même quand je ne regarde pas, j'imagine avec elle ... Mais je suis quand même plus sereine, c'est certain
Numéro 7 a écrit :
18 mai 2019, 17:55
Qu’as tu évoqué lors de ton RDV ?
Ben on a parlé de mes difficultés avec les hommes, de mes deux exs, de leurs situations, de ma famille, de certaines choses de mon enfance
Avatar du membre
par Numéro 7
#1302164
Besoin de concret ? Comment définis tu ce concret ? Parce que le seul concret qu’il puisse y avoir selon moi sont tes questionnements : pourquoi je fais ça ? ( pourquoi je regarde son Insta ? Pourquoi je ne chasse pas les pensées douloureuses de mon esprit ? ) et tes agissements... tu as su, pendant 15 jours ne plus regarder son Insta... ça ç’était concret, guid... et ce que je dis est que tu dis être une personne maso... les personnes maso aiment souffrir... et en même temps tu veux cesser souffrir... c’est assez « compliqué » de se priver de quelque chose que l’on aime...

Tu es plus sereine en regardant ou en ne regardant pas son Insta ?

Et ton angoisse tu t’en occupe concrètement ? Sophro, yoga, relaxation, activités artistiques, sportives, caritatives... ?

Qu’es t’il ressorti de ce premier RDV ? Tu as pu faire des liens entre ces deux hommes ? Ces deux relations ? Tes comportements avec eux en rapport avec ton enfance ?

Et qu’appelles tu « tes difficultés avec les hommes » ?
par guid
#1302165
Numéro 7 a écrit :
18 mai 2019, 18:55
Besoin de concret ? Comment définis tu ce concret ? Parce que le seul concret qu’il puisse y avoir selon moi sont tes questionnements : pourquoi je fais ça ? ( pourquoi je regarde son Insta ? Pourquoi je ne chasse pas les pensées douloureuses de mon esprit ? ) et tes agissements... tu as su, pendant 15 jours ne plus regarder son Insta... ça ç’était concret, guid...
Comment dire ... J'ai besoin de pratique. On me dit sans cesse de prendre confiance, de m'accepter. Mais concrètement, comment je fais ? Comment je contrôle mes pensées ? Comment je m'empêche de divaguer ? Comment faire pour arriver à ne pas me voir comme une espèce de grosse looseuse de l'amour ? La théorie, je l'ai (même si selon moi elle n'est vraiment pas représentative de la réalité) : aime toi avant d'aimer qqn. Ok mais comment on s'aime ?
Numéro 7 a écrit :
18 mai 2019, 18:55
et ce que je dis est que tu dis être une personne maso... les personnes maso aiment souffrir... et en même temps tu veux cesser souffrir... c’est assez « compliqué » de se priver de quelque chose que l’on aime...
Ben en fait, je ne veux plus souffrir mais our avoir des comportements aussi "destructeurs", je me dis que j'y trouve forcément mon compte quelque part. Parfois je me dis que je préfère ressentir ça que rien du tout.
Numéro 7 a écrit :
18 mai 2019, 18:55
Tu es plus sereine en regardant ou en ne regardant pas son Insta ?
La deuxième option bien entendu. Même si je me fais des films. A force de me faire des films, j'ai un abcès qui gonfle en moi, ça me sert et regarder ça me permet de le crever. Evidemment à chaque fois je ne vois pas ce que je veux voir et non seulement ça crève cet abcès mais mon cœur avec
Numéro 7 a écrit :
18 mai 2019, 18:55
Et ton angoisse tu t’en occupe concrètement ? Sophro, yoga, relaxation, activités artistiques, sportives, caritatives... ?
Je fais du sport : danse et course. Je marche bcp, je fais bcp de loisirs créa, pas mal de sorties avec mes nouveaux amis (beaucoup de pub quiz). Le Yoga, je n'arrive pas à me concentrer, ni a relaxation je dois avoir un léger pb d'hyperactivité parce que mon cerveau ne s'arrête jamais et je suis toujours en train de faire plein de choses à la fois (d'où mes insomnies)
Je suis sous traitement aussi
Numéro 7 a écrit :
18 mai 2019, 18:55
Qu’es t’il ressorti de ce premier RDV ? Tu as pu faire des liens entre ces deux hommes ? Ces deux relations ? Tes comportements avec eux en rapport avec ton enfance ?
Bien j'avais vu une psy pendant plusieurs mois quand je vivais à Bxl. On avait vu pas mal de choses toutes les deux (je suis assez consciente moi-même de ce que ej fais) : je "choisis" des hommes compliqués, parfois même brisés (mais involontairement, les deux avec qui je suis sortie ca a été un coup de foudre avant de savoir ça, mais je dois avoir un sixième sens). Je reproduis certains schémas hérités de l'école primaire (mes "copine" m'excluaient souvent pour me reprendre et me jeter à nouveau et j'ai tendance à m'accrocher)
Numéro 7 a écrit :
18 mai 2019, 18:55
Et qu’appelles tu « tes difficultés avec les hommes » ?
Ben ma vie amoureuse est une cata ! Visiblement je n'intéresse pas les hommes. C'est chaotique
par Elieza
#1302166
Essaye le Pilates, ou mieux, le Yogilates: c'est un bon mix entre Yoga et Pilates, physique mais aussi centré beaucoup sur la respiration. Perso le yoga je ne peux pas non plus, c'est trop "mou", je n'arrive pas a me centrer (me concentrer), alors qu'avec le Pilates, vu qu'il y a quand même pas mal d'efforts physiques a fournir, ca permet je trouve justement de mixer bien les deux.
par guid
#1302167
Elieza a écrit :
18 mai 2019, 20:01
Essaye le Pilates, ou mieux, le Yogilates: c'est un bon mix entre Yoga et Pilates, physique mais aussi centré beaucoup sur la respiration. Perso le yoga je ne peux pas non plus, c'est trop "mou", je n'arrive pas a me centrer (me concentrer), alors qu'avec le Pilates, vu qu'il y a quand même pas mal d'efforts physiques a fournir, ca permet je trouve justement de mixer bien les deux.
Bonne idée
D'autant plus que mon ostéopathe m'a dit que je ne savais pas respirer ! Je fais de l'apnée comme ça on sait pas pourquoi haha
Avatar du membre
par Numéro 7
#1302168
« Comment dire ... J'ai besoin de pratique. On me dit sans cesse de prendre confiance, de m'accepter. Mais concrètement, comment je fais ? »

Dans quels domaines as tu confiance en toi ?
Tu es actuellement en reconversion pro, qu’est-ce qui a motivé ce changement ? Parce que là, on a de la pratique, guid... pour un aspect « sensible » de la vie... beaucoup n’auraient pas osé... par peur...

« Comment je contrôle mes pensées ? »

En t’adressant à elles... comme si elles étaient des personnes, des témoins de jehovah qui viennent frapper à ta porte et à qui tu n’as pas de temps à consacrer... parce que tu ne crois pas à leur vision des choses... que tu n’adhère pas à leur mode de vie...

« Comment je m'empêche de divaguer ? »

A mon sens il faut interrompre direct quand tu te sens happer par le film qui commence dans ta tête - comme tu éteindrais la télé... Et lance toi dans une autre activité très prenante...

« Comment faire pour arriver à ne pas me voir comme une espèce de grosse looseuse de l'amour ? »

Déjà, pourquoi crois tu que tu es une looseuse de l’amour ? J’ai survolé un peu ton ancienne histoire - tu as une façon d’envisager les relations qui t’es propre - le besoin d’etre amoureuse - et tu sais de qui tu ne vas pas tomber amoureuse - c’est plutôt un point fort, ça, guid...

« La théorie, je l'ai (même si selon moi elle n'est vraiment pas représentative de la réalité) : aime toi avant d'aimer qqn. Ok mais comment on s'aime ? »

Dans ton échange avec Geekete tu te trouvais des « qualités »... quelles sont celles que tu as aujourd’hui ? Et aimes tu tes « qualités » chez les autres ?
Répondre ou pas

Je suis dégouté j'avais tenu 3 mois […]

Bonjour Si je n'avais qu'un mot à dire, je […]

Présentation

Bonjour, Désolé pour la péri[…]

Sexfriend

Bonjour I.Had.a.Dream, Ah, et c'était quoi[…]

Bonsoir Raspoutin Pour quand tu reviendras, puisq[…]

Bonsoir Tu sais, vouloir trouver de la logique ou[…]

Ok et maintenant?

Oh Albanette!!! Je suis contente de te voir par ic[…]

Oui tu a certainement raison . L’une de ces […]