Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Psychologie, séduction, couple et sexualité...
#1288170
Bonjour à tous,

J'ai posté ici il y a quelques semaines et je réalise aujourd'hui que ma peur de l'abandon est un gros obstacle dans mes relations amoureuses.

J'étais célibataire depuis 4 ans avant de rencontrer l'homme avec qui je suis actuellement depuis 3 mois (Tom).

Durant ces 4 années, j'ai beaucoup grandi et évolué, j'ai consulté une psy (que je vois toujours), et ma vie n'a absolument rien à voir avec celle que j'avais plus jeune.
Avant de rencontrer Tom, j'étais vraiment persuadée que j'étais prête et assez mure pour une relation, mais je me rends compte que cette peur de l'abandon me rattrape et inhibe beaucoup ma relation...

J'ai beaucoup de mal à comprendre mes réactions.
Lorsque je suis célibataire, je suis extrêmement indépendante. Je m'attache peu aux gens, je ne me repose jamais sur personne, je fais ma vie de manière assez carrée et logique, j'ai confiance en moi, j'ai envie de faire plein d'activités. C'est d'ailleurs ce qui a séduit Tom...

Mais dès que je suis en couple, je perds toute mon indépendance. Je panique. J'interprète le moindre détail comme un signe de rejet (qui n'en est souvent pas un!!!) et je me renferme sur moi même, deviens distante, sèche, désagréable, boudeuse.
Il m'arrive même parfois d'agir ainsi sans raison apparente, la présence même de la personne me remplie d'énergie négative dans certaines situations qui pourtant n'ont rien d'anormales ou blessantes.
J'ai beau essayer de prendre sur moi et faire ma vie normalement, je pense à l'autre tout le temps, être en couple m'angoisse, l'emprise que l'autre peut avoir sur moi m'angoisse. Je suranalyse tout, bref, c'est la cata. Je me perds complètement, je deviens une version régressé de moi-même.

Je passe parfois des heures toute seule chez moi à angoisser sans raison, à avoir la boule au ventre. Alors que je vois Tom 4 ou 5 fois par semaine et qu'il se comporte très bien avec moi.
Pour l'instant, il n'imagine pas l'ampleur de tout cela de mon côté, même s'il doit se douter de certaines choses évidemment. Je demande de l'attention mais je n'ai pas dévoilé le côté complètement timbrée que je décris ici, heureusement.

Après reflexion et me connaissant, je pense que cela vient d'une peur d'abandon que j'ai depuis toute petite. Je sais d'où cela vient, je vois d'ailleurs toujours ma psy, et j'ai conscience que j'ai un gros travail à faire sur moi la-dessus. Mais malgré tous mes efforts, je n'arrive pas à passer outre. Je n'arrive pas à me rassurer.

Admettre cela est très difficile pour moi étant donné que j'ai fait un énorme travail sur moi ces 4 dernières années et pensait vraiment être devenu très forte et indépendante.
Le fait est que je le suis, mais quand je suis seule.
En fait, quand je suis seule je suis tout simplement détachée et je m'en foutiste, chose qui n'est évidemment pas trop possible en couple si on veut avancer.

J'écris ici car je sais que je vais gâcher ma relation.
Je sais qu'agir ainsi ne fera que déclencher ma peur (celle d'être abandonnée), je sais que j'exagère, mais dans ces moments là je suis complètement controlée par mes sentiments. La plupart du temps j'essaye de cacher ma contrariété, mais elle se voit et il le comprend, du coup il insiste pour que je lui en parle. Mais comme je suis contrariée pour des trucs ridicules, ca n'aide pas vraiment.

Je ne supporte pas de tomber amoureuse. Ca peut paraître bizarre, mais c'est un supplice pour moi. C'est la porte ouverte à la souffrance, j'ai l'impression que l'autre à tout le pouvoir qu'il veut sur moi.

Parfois, j'essaye de me dire que je suis tombée sur quelqu'un de bien, qu'il faut que j'arrête de paniquer et d'être sur la défensive en permanence.
Mais je n'y arrive pas. Le seul moyen pour moi d'y arriver est de me détacher émotionnellement de l'autre, mais cela se traduit encore une fois par de la distance et de la froideur ce qui est loin d'être source de progrès pour la relation.
C'est tout ou rien dans ma tête. Je ne trouve pas de juste milieu.

Au bout de trois mois, je devrais me dire qu'on avance tranquillement, que c'est encore tôt, qu'on apprend à se découvrir et on verra. Mais non. J'ai déjà envie que l'autre imagine sa vie avec moi, même si j'ai bien conscience que c'est bête et que de mon côté je n'ai aucune certitude non plus (et je pense que ça me ferait flipper si l'autre me disait ça après 3 mois..).
La peur de m'attacher me fait avoir des attentes stupides qui ne correspondent même pas à mes véritables envies après trois mois. C'est comme une boulimie.

Je sais que c'est malsain, ce n'est pas du tout ce que j'attends d'une relation d'ailleurs à la base. Mais quand la peur me rattrape c'est comme si un gros bébé s'emparait de moi et me faisait perdre 15 ans d'âge.

Bref. Je voulais simplement en parler, avoir des avis, des conseils. Je vois toujours ma psy mais elle n'est pas là en ce moment et le problème vient seulement de resurgir. Puis il est toujours agréable de recevoir d'autres conseils.
Je sais qu'il faut que je change. Mais comment?

Merci par avance

nous sommes 2 responsables: il a fui sans rien me […]

Hello AgatheYzac, Et merci beaucoup pour ta r&eac[…]

Merci de vos réponses, dur d'avoir du recul[…]

Au fond du gouffre

Merci à vous tous, Je vais bien, j’[…]