Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Maragwen
#1305047
Bonjour,

Je viens de rompre avec mon copain (appelons le Patrick), et j'ai peur d'avoir fait une erreur, pourtant, j'avais bien réfléchie.

Je vais commencer par résumée notre histoire.
Nous étions ami avant de nous mettre en couple : lorsque nous nous somems rencontré j'étais en couple, et ma relation a durée encore 2 ans. Cette relation c'est salement terminé pour moi, mon ex m'ayant quitté le plus méchamment possible (et j'ai découvert ensuite,a lors qu'il me disait encore qu'il reviendrait peut être, qu'il sortait déjà avec une "amie" commune avec qui il m'avait trompée de long mois).
Durant ma période post rupture, moi et "Patrick" nous sommes beaucoup vu : plus qu'avant, on allait prendre un verre une fois dans la semaine, nous parlions plus. Bref. Il a finit par me demander de sortir avec luin ce que nous avons fait. J'étais sa première copine, moi j'étais surement encore un peu cassée, mais nous nous aimions.

J'en viens donc à notre histoire en elle même et ce qui a amener notre rupture.
Il est gentil, droit, honnête (si on ne fait pas attention a quelques petits mensonges accommodent pour garder son indépendance) et pour lui notre première année de couple a été un rêve, il dit qu'il n'a jamais été aussi heureux de sa vie.
Moi, j'ai bien évidemment apprécié les moments que nous passions ensemble, mais "ça ne me suffisait pas". Je suis très expensive, lui beaucoup moins : résultat, je dois toujours "faire le premier pas" pour avoir des signes de tendresses, et a aucun moment en 1 an et demi il n'a de gestes passionnel. Pour tout dire, nous n'avons jamais fait l'amour, parce que cela l'angoissait beaucoup. Et j'ai essayé d'en parler avec lui, de le rassurer, mais ça n'a pas fonctionné. En réalité, il ne pensait même pas vraiment à "coucher" avec moi... Du coup, à force, cela a amplifier mon sentiment de ne pas être vraiment aimée.
J'avais toujours l'impression que, si son affection pour moi était sincère, je n'étais pas un amour profond, mais juste une amitié sincère. Il a mit presque 1 an à parler de moi à sa famille, a mit un long moment a parler de moi à ces amis, ces collègues... Lors d'un week end a paris en amoureux, mais de façon général quand nous nous balladons ensemble, il marche 3 pas devant moi parce que je ne marche pas assez vite pour lui, et qu'il ne pense même pas a se mettre a mon niveau. Et si ça peut paraitre futile, je peux vous assurer qu'il n'y a rien de pire que de marcher "avec quelqu'un " en pouvant l'observer de dos sans lui parler.

Depuis janvier de cette année, j'ai commencé à faire une petite dépression, ce qu'il m'arrive régulièrement. Et du coup, je me suis renfermée, je n'arrivais plus a aller vers lui parce que, du fait de son caractère peu expenssif, je n'avais pas l'impression que mon état l'interessait. Or dans ce genre de moment, j'ai besoin qu'on me donne encore plus d'amour que d'habitude. Bref, cette situation a finit par mettre beaucoup de distance entre nous, sachant que je n'ai toujours pas réussi a aller mieux et que ça a beaucoup empiré du fait d'éléments extérieur.

Nous avons eu plusieurs discussions, que j'ai toujours du initié, au sujet de notre couple. Lui a admit avoir vu qu'il y avait un problème dans notre couple, mais ne pas avoir eu envie d'en parler parce que lui "se laisse porter" et pensait que le problème s'arrangerait tout seul. Je lui ai dis que j'avais besoin de plus d'attention, de me sentir plus aimée, il a dit qu'il ne pourrait pas m'aimer plus que ça.

J'ai fini par rompre hier, en lui disant que je voyais bienq u'on arrivait pas a dépasser cette barrière entre nous, qui nous fait plus ressembler a des amis qu'à un couple, mais que je l'aimais et que j'en étais désolée, d'autant plus que je savais que cette sitaution était du en partie a ma déprime. J'ai pleurer tout du long, et n'arrive pas à m'arrêter depuis.
Lui, ça se voyait qu'il était très triste, a dit que ce n'était pas ma faute, que lui non plus n'avait pas été parfait et que si je ne l'avais pas quitté cette semaine il l'aurait probablement fait la semaine prochaine (du fait que j'avais refusé de voir ces amis récemment, parce que je me sens trop mal en ce moment pour voir du monde). Que c'était la vie, qu'il nous faudrait un peu de temps pour digérer mais qu'on redeviendrait ami.

C'était une décision réfléchie, mais maintenant.... je ne sais plus.
Le fait d'entendre que lui aussi m'aurait quitté, m'a mis une claque. Au fond de moi je pensais qu'il me proposerait des alternatives, des actes concrets. Maintenant j'ai l'impression de ne pas en avoir fait assez.... J'ai envie de courir chez lui pour lui demander de tout effacer et que je vais essayer de faire plus.
Parce que quand on passe du temps ensemble, je suis bien. Même si ça fait 8 mois que je suis mal. Sauf que je ne suis pas vraiment heureuse. Mais peut être que je n'ai pas fais ce qu'il fallait pour l'être... Le truc c'est que j'ai peur de ne plus me rappeler combien j'étais heureuse parce que je me suis laissé parasité par le manque d'affection que je ressentais.

Que pensez vous de tout ça ?
#1305053
J’en pense que tu as bien fait de le quitter au vu de tout ce que tu ressentais... tu n’es pas bien avec lui ni sans lui... tu n’es pas bien tout court. Tu as besoin de prendre soin de toi. D’avoir autour de toi des gens qui te témoignent de l’affection... d’une façon à ce que tu le vois, l’entende, le ressente... Il y a plein de chose que je trouve violente dans son comportement : ne pas faire l'amour, marcher devant toi et... te dire qu’il t’aurait quitté parce que tu ne souhaitais pas voir ses ami.e.s... tu as assez subit, là. Stop. Pense à toi. Et accepte cette réalité que cet homme ne te convient pas et qu’il n’a pas tenu compte de tes besoins...

Mais ce qui est une certitude j'aimerai la revoi[…]

Mauvais scénario de série B

C'est pas sérieux, mais en attendant &ccedi[…]

Bonjour Kylian, Oui c'est ça. Plusieurs fo[…]

Sexfriend

Mike one, Merci de votre réponse. Oui, j'a[…]