Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Aryastark
#1301355
Bonsoir bonsoir,

Après une longue hésitation, je me lance.

Autant mettre les pieds dans le plat directement... je suis une dépendante affective (qui se soigne) doublée d'une hypersensible, le duo gagnant.
Je connais la source de mon problème de dépendance. J'ai suivi une psychothérapie qui m'a beaucoup aidée, même si tout n'est pas réglé hein, on ne se refait pas en un jour malheureusement...

Ce qui m'amène aujourd'hui c'est la cata que ce cocktail explosif provoque dans mes relations amoureuses.

Malgré la thérapie, il y a 2 ans j'ai eu histoire avec un pervers narcissique. À l'époque je ne savais même rien là dessus. J'avais plutôt tendance à croire que tout le monde il est beau tout le monde il est gentil. Aujourd'hui je sais que quand c'est trop beau pour être vrai, bah c'est trop beau pour être vrai... et je me rends compte que j'ai la fâcheuse tendance à attirer ou à choisir, va savoir, des manipulateurs ou autres malotrus, c'était pas la 1ere fois hein, sinon c'est pas drôle.
Suite à cette relation et la descente aux enfers qui en a découlé, j'ai fait un nouveau gros travail sur moi et mes failles, lu un tas de trucs sur le pourquoi des relations toxiques et le developpement personnel et même testé plusieurs formes de magnétismes, Reiki.... et j'ai bien retenu la leçon d'une magnetiseuse "il ne faut pas laisser entrer n'importe qui dans votre vie" ! Ah ok ben merci madame, et comment je fais avec mon coeur en guimauve au fait ?

Et me voilà 2 ans plus tard, en mode warrior, sûre de moi ! Je n'ai pas oublié mais ça va beaucoup mieux. Mes radars sont en état de marche. De toutes façons ça ne peut pas encore m'arriver, impossible statistiquement ! Je me sens prête.
Et en ce début d'année. Badaboum ! Mon coeur se remet en marche enfiiiin ! En plus c'est réciproque. On se fréquente MAIS je le sens distant, il souffle même un peu le chaud et le froid. Certaines de ses paroles résonnent en moi et Il me maintient dans une espèce d'attente. Pour se justifier il m'explique sortir d'une relation longue et n'est pas sur de vouloir remettre le couvert de suite. Il n'en fallait pas plus pour que mes démons se reveillent. Je préfère rompre, ma petite voix me le suggère fortement. Mais c'est dur.

Aujourd'hui j'en suis là. J'en bave un peu. Je sais que j'ai pris la bonne décision car la relation ne me convenait pas mais j'ai du mal à décrocher et je crains la prochaine rencontre, pas sûre d'avoir envie en fait.
J'étais pleine de confiance ces derniers mois et me voilà presque revenue à la case départ snif :|

Donc voilà si quelqu'un a un petit conseil à me donner pour me dépêtrer de toute cette crotte, je suis preneuse !

Merci d'avance !
Avatar du membre
par Numéro 7
#1301356
Je ne vois aucun retour à la case départ - au contraire - ce qui plaît chez toi et ce qui t’attire chez quelqu’un peut complètement t’échapper mais avoir su - envie - d’écouter « ta petite voix » et rompre démontre bien que ton travail psy est plus que productif - étais tu, toi, réellement prête pour une relation - ce serait intéressant de répondre sincèrement - parce qu’en lisant ce «  enfin » j’ai eu le sentiment qu’il y avait une certaine hâte mêlée de frustration et peut-être une certaine précipitation à vouloir une « bonne » histoire, cette fois... Et c’est peut-être ce conseil que je te donnerai : sois patiente et attentive à tes ressentis... doucement quand tu débuteras une nouvelle relation... voire, sors en tout bien tout honneur avant de concrétiser afin de bien comprendre qui tu as face à toi...
par SarahBrns
#1301357
Bonsoir Arya !

Je ne sais pas si je suis la mieux placée pour te donner un conseil mais je tenais à te féliciter pour avoir écouté ton intuition au lieu de la faire taire et foncer dans une histoire qui n'aurais sûrement mené qu'à de la souffrance et de l'attente ! T'être tournée vers quelqu'un d'émotionnellement indisponible veut peut-être dire que tu as encore peur de te relancer dans quelque chose de sérieux/qui entraîne un engagement. Ce qui peut se comprendre. Je ne sais pas combien de temps tu es restée dans ta relation toxique mais je sais que s'en remettre prend du temps...

Tu sais ce que tu veux, c'est le principal.
par Daenyan
#1301358
Coucou Arya,

C'est bien de vouloir avancer donc bravo !

Quand je te lis, j'ai l'impression que ton problème principal, c'est tout l'enjeu que tu mets dans la rencontre, comme si chaque rencontre devait aboutir forcément à une relation parce que la personne te plaît.

Par exemple, ici, cet homme, tu ne le connais pas, mais il te plaît. C'est déjà un bon début, surtout que c'est réciproque. Un peu de temps passe qui vous permet d'apprendre à un peu mieux vous connaître et là tu apprends qu'il sort d'une relation et n'est pas prêt. Voilà, normalement, tu devrais simplement digérer la déception quelques jours et passer à autre chose. Non, toi ça te touche particulièrement, tu en baves, et ça te fait peur pour la suite.

Parce que tu ne prends pas ce moment de découverte pour ce qu'il est : un moment de découverte de l'autre. Si cet homme ne t'avait pas plu, tu n'y penserais même plus et tu n'aurais pas une pensée pour lui d'ailleurs, donc, pourquoi, juste parce qu'il te plaisait (et que tu ne le connais pas ce monsieur soyons claires ;) ), y mets-tu plus que ce qu'il y avait ? Vous avez fait connaissance, vous n'avez pas matché réciproquement dans vos attentes, point final.

Investir autant (même si tu n'en as pas l'impression) c'est te mettre une pression énorme à chaque rencontre (et met aussi la pression à l'autre d'une certaine manière), et chaque rencontre qui n'aboutit pas devient comme un petit échec personnel, que tu vas traîner à ta prochaine rencontre, où tu garderas en tête que tu as déjà échoué auparavant. Alors que c'est complètement faux, tu n'as échoué en rien, vous ne vouliez simplement pas la même chose.

Il te faut donc apprendre à prendre le temps de la rencontre, les premières semaines, les premiers mois, et accepter sans amertume la réalité de ce qu'est l'autre (avec ses casseroles, ses ex) et ne pas prendre pour soi le fait que ce que vous êtes, vos personnalités et vos attentes finalement ne fonctionnent pas ensemble. Ainsi, en dissociant la rencontre de l'enjeu du couple (qui est ton envie finale je pense), ça te permet de savoir ce que tu veux (une relation stable en couple) et de laisser partir sans regret ceux qui ne peuvent te l'apporter (chose que tu découvres durant la phase du début).

Au début, le couple n'existe pas, ce sont deux personnes qui rentrent en relation, le couple se fera (ou pas) au fil du temps.

Voir les choses ainsi permet, selon moi, de ne plus rester en position d'attente (tu dis qu'il te maintenait dans cette position, qu'il soufflait le chaud et le froid), mais il te maintenait parce que tu le lui permettais, en restant à attendre, plutôt que d'être proactive dans ce que tu veux (quelqu'un qui s'investisse), si tu attends (ce qui est possible si tu veux savoir ce que veux l'autre) tu ne peux pas reprocher à l'autre de te faire attendre puisque rien ne t'oblige à rester dans cette situation.
par Aryastark
#1301361
Ces deux dernières années c'est comme si j'avais été anesthésiée, je ne ressentais plus rien d'où le "enfin", j'ai cru que ça n'arriverait plus jamais..
du coup je me suis sûrement un peu précipitée, c'est vrai. Besoin de rattraper le temps perdu peut être..
Probablement un peu de frustration aussi. J'ai 35 ans, une maison à moi, un bon job, des amis mais pas d'enfant ni l'amour.. je l'ai vécu plus ou moins bien jusque là mais ce dernier échec m'a réellement fait prendre conscience du manque.. alors prête pour la grande aventure je ne sais pas, mais partager, donner et recevoir oui carrément !
Quant à mes ressentis, je m'y perds un peu parfois, car justement je ne ressens pas comme tout le monde et on m'a souvent dit que j'exagerais ! du coup j'ai appris à faire taire ma petite voix bien souvent.. quand j'ai rompu dernièrement on m'a reprochée de trop m'écouter justement, je culpabilise encore...
Avatar du membre
par Numéro 7
#1301363
Je crois qu’en amour - et dans bien d’autres domaines également - rien ne doit être comparé : personne n’a le même vécu, ne porte les mêmes névroses, les besoins diffèrent - et changent au fil du temps, de son vécu... Tu as fait ce que tu as cru, sentie le mieux pour toi et c’est faire preuve de beaucoup de maturité - ici nous n’avons avec toi aucunes relations d’affection - nous sommes donc très objectifs - objectives ce soir et tu constates que trois messages de trois personnes différentes disent quasi la même chose, donc, non, pas d’erreur de ta part, chère Arya, ton entourage ressent peut-être une déception - pour toi - et s’exprime peut-être maladroitement, mais je t’assure et te réassure que ce que tu as fait est ce qu’il te fallait faire avec qui tu es, ton passé vécu et tes craintes de le voir ressurgir... J’espere que ce cet éveil du cœur est un joli bourgeonnement et qu’il t’es promis un amour tel que tu l’attend, tel que tu en a besoin...
par Aryastark
#1301369
Merci à vous 3 pour vos retours pleins de bienveillance..

Pour répondre à Sarah, ça n'a pas duré bien longtemps mais il vivait chez moi. Je ne vais pas entrer dans les détails, mais j'étais très amoureuse, malgré les gros signaux qu'il m'envoyait, j'ai fait l'autruche.
C'est lui qui m'a quittée, car comme tu dis, je sais ce que je veux et je m'impose et me rebelle s'il le faut et ça ne lui convenait pas ahah. Mais ça a été violent pour moi. Je ne comprenais rien à son comportement completement contradictoire :? Et je lui trouvais un tas d'excuses. J'ai pleuré 2 mois non stop je crois. Aujourd'hui j'ai bien avancé mais j'ai tendance à voir de la manipulation un peu partout...

A Daenyan, oui sur le fond tu as completement raison. J'ai beaucoup misé sur cette rencontre et je me suis trop emballée. Trop envie (besoin?) d'y croire.. J'ai déjà perdu tellement de temps.. je sais bien que le lacher prise est de mise en debut de relation, mais je panique assez vite au moindre signe d'hésitation du coup dépendance affective re-bonjour ! J'ai beau le savoir, je la gère encore difficilement.. c'est pénible !

Numéro 7, merci je me sens un peu moins nulle ce matin :)
Je me dis que chaque jour qui passe me rappoche de cet amour mais purée que c'est long !
par Daenyan
#1301372
Coucou Arya

Peut-être que si tu voyais que tu es en fait déjà pleine d'amour (le tien, celui de tes proches, de tes amis, des gens qui t'apprécient), ce serait un grand pas en avant dans le fait de ne plus être dans l'attente. Ainsi, les rencontres que tu fais sont un plus pour toi, la cerise sur le gâteau (et pas le gâteau).

Souvent, la rencontre nous tombe dessus comme ça, parfois quand on s'y attend le moins, souvent quand on est bien dans sa vie, et qu'il y a ce type là, avec qui ça le fait vraiment en fait. On m'avait dit un jour sur le forum que souvent, on se réveille un matin auprès de quelqu'un et on se rend que ça fait un moment que ça dure, et que ça marche. Et en fait, c'est vrai je trouve.

Il ne faut pas se mettre la pression en se disant j'ai tel âge (j'ai quasiment ton âge donc je connais ce genre d'interrogation), pas de mari, pas d'enfant, tout le monde autour de moi est casé. Chacun sa vie, son rythme, sur d'autres sujets, tu es bien plus avancée que d'autres (bon job stable dans une carrière qui te plaît, ton chez toi, une vie équilibrée).

Pour avoir fait ce choix, je pense qu'il faut profiter au maximum de sa vie de célibataire, aller découvrir de nouvelles expériences (voyager, même seule), de nouvelles activités (du sport, de la poterie, etc.), s'enrichir mentalement, et en fait, naturellement, les horizons s'élargissent, le cercle social aussi, on fait beaucoup plus de rencontres et on est si bien soi-même qu'on en devient tellement plus attirante.

Je ne sais pas ce que tu fais déjà, mais je pense que peut-être, tu restes un peu trop dans ta zone de confort et ça te limite un peu dans tes possibilités d'épanouissement, de confiance en soi et également de rencontre. Perso, la première fois que j'ai voyagé seule, c'était après une rupture, je suis partie une semaine dans un pays dont je ne parlais pas la langue et on n'y parlait pas anglais, pourtant, je me suis fait des copines d'une semaine à l'hôtel (c'était une auberge de jeunesse) et j'ai bien profité, moi qui était plutôt introvertie je me suis surprise moi-même.

Je pense que les hommes ne sont pas dupes non plus lors de la rencontre, qu'ils se doutent bien que tu aimerais le package couple + enfant (surtout à notre âge), ils sont rarement contre en fait, mais il faut leur laisser le temps de découvrir et de montrer ce que eux veulent avec toi. Souvent, la précipitation fait peur (ça donne l'image d'une femme prête à tout pour se caser).

Tu as vraiment bien fait de prendre cette décision. Déjà, parce qu'il n'était pas dans le même état d'esprit que toi (lui pensait encore à son ex donc impossible de construire quoi que ce soit).

Ensuite, est-ce que tu pourrais expliquer un peu pourquoi vous avez vécu ensemble aussi vite ? Parce que je pense que cette précipitation joue aussi sur ton ressenti aujourd'hui (tu y as beaucoup cru, et surtout, très vite).
par Aryastark
#1301378
Coucou Daenyan !

Alors déjà je dois te dire que tu es très perspicace ! Ce que tu dis est tellement juste...

Mais je pensais avoir trouvé cet équilibre ces derniers mois. Je me sentais plutot bien dans mes pompes. Dans l'ensemble j'avais appris à apprécier cette solitude, je la recherchais même.
Je m'en sors plutot bien oui et que je gère bien ma petite vie de femme indépendante ahah.

Là où tu tapes dans le mille c'est que je ne prends aucun risque et que je reste trop dans ma zone de confort. Car comme toi je suis plutot introvertie et vais difficilement de moi même vers les autres.. encore pire depuis 2 ans et ce zigoto ! Je me suis beaucoup isolée. Les premiers mois après la rupture je ne sortais de chez moi que par nécessité (job, courses,..) j'avais très peur de le croiser (on est dans une toute petite ville). Aujourd'hui je ne le crains plus mais du coup les occasions de sorties se font rares, et l'inconnu m'effraie..

On a vécu ensemble aussi vite car lui n'avait pas de logement, il squattait un appart que des potes lui prêtaient, son ex l'ayant fichu à la porte quelques mois plus tôt.. il s'est imposé dans ma vie rapidement, il me vendait du rêve et je l'ai laissé faire.. je venais d'acheter ma maison et c'était rassurant d'avoir qqun pour m'epauler je l'avoue. Et donc j'ai fermé les yeux sur ce qui me gênait car c'était trop bon tout cet amour..

En ce qui concerne le petit dernier, la rencontre était complètement inattendue. Et comme je me sentais libre dans ma tête, je n'ai pas hésité bien longtemps. C'était la 1ere fois depuis mon ex que j'avais de nouveaux des papillons.. du coup la déception est à la hauteur de mes attentes. Mais comme l'a dit Sarah, je me suis tournée vers qqun d'indisponible émotionnellement, et j'aimerais comprendre le pourquoi du comment je fais ça...
par SarahBrns
#1301381
Bonjour Arya !

Es-tu toujours en thérapie ? Si oui, je pense que tu devrais te concentrer sur les points que nous avions soulevés. Dans tous les cas, essaye de trouver pourquoi tu n'es pas prête (du moins inconsciemment)... L'année dernière, je suis allée voir une psychologue parce que je m'étais amourachée d'un garçon qui ne voulait vraisemblablement pas de moi (et il soufflait le chaud et le froid, tu connais...). Et en en parlant vraiment, elle m'a clairement dit qu'inconsciemment, je savais que cette personne m'était indisponible mais je continuais quand même à lui courir après et la conclusion était ma peur de l'engagement (qui était inconsciente) suite à ce que j'avais vu et vécu dans ma famille.

Avec le recul et ce que j'ai vécu cette dernière année, être rejetée par ce garçon qui ne veut pas de moi et avec qui je n'ai rien construit (que j'ai pourtant vraiment aimé) m'a fait moins de mal que d'avoir été aimée par mon ex, puis quittée.

Comment décrirais-tu ta vie sentimentale, en général (depuis les premiers émois jusqu'à maintenant) ?
par Aryastark
#1301383
Hello Sarah,

Non je ne suis plus en psychothérapie. Justement elle avait pointé la même chose pour moi, la peur de l'engagement.. suite à une enfance chaotique. Classique. Je me rappelle d'une phrase "il faut vous autoriser à être heureuse, vous avez aussi le droit au bonheur".

Tu sens une évolution de ton côté ? J'ai lu ton histoire, tu as réussi à tourner la page ?

Ma vie sentimentale est un peu un champ de bataille en fait. Souvent attirée par l'inaccessible aussi et pas mal de désillusions. Malgré tout j'ai vécu 3 relations longues et stables avec des hommes bons dont une en ménage pendant 2 ans (on s'est séparé car on n'avait plus les mêmes attentes)
Et c'est ça qui est contradictoire, j'ai pas de problemes à me lancer et m'investir, sauf que je tombe souvent à côté niveau choix amoureux... y a de quoi s'arracher les cheveux !
Avatar du membre
par clover
#1301384
Hello Arya !

Je rebondis juste sur ceci :
Aryastark a écrit :
23 avr. 2019, 21:59
Autant mettre les pieds dans le plat directement... je suis une dépendante affective (qui se soigne) doublée d'une hypersensible, le duo gagnant.
En effet, pour être de la même "espèce", je compatis : c'est le combo de la mort qui tue ! :twisted:

Bon courage à toi !
par Aryastark
#1301385
Hello Clover !

Ahahah toi aussi tu chouines devant un épisode de la petite maison dans la prairie ? 😭🤣

Merci bien ! Tu le gères comment toi ?
Avatar du membre
par clover
#1301386
Aryastark a écrit :
24 avr. 2019, 13:51
Hello Clover !

Ahahah toi aussi tu chouines devant un épisode de la petite maison dans la prairie ? 😭🤣

Merci bien ! Tu le gères comment toi ?
lol !!! Question chouinage je mériterais une médaille ! Il suffit d'une petite musique de fond dans un film pour que j'éclate en sanglots (et le film je peux l'avoir vu 20 fois déjà ça changera rien :mrgreen: ). Teeeellement pénible :roll:

Comment je le gère... ben disons que je le gère ... pas ? :lol: J'ai lu pas mal de choses au sujet de l'hypersensibilité et je m'y retrouve totalement : empathique, intuitive, vulnérable (et forte à la fois), TROP gentille !!! Je culpabilise beaucoup aussi, quand quelqu'un de mon entourage va mal j'ai l'impression de devoir le sauver ! Etc, etc, etc, ......

Et surtout, SURTOUT : quand j'aime, j'aime à 3000%, je suis capable de tout donner. C'est bien là mon (notre ?) problème, pas vrai ? ;)
par SarahBrns
#1301387
Pour répondre à ta question, je ne peux pas dire que j’ai tourné la page mais j’avance. Il me manque tous les jours mais j’agis en conséquence et le mal est toujours beaucoup moins présent qu’au début. Depuis la rupture, j’ai changé de direction dans mes études (je reste dans le même domaine, j’ai juste changé mon fusil d’epaule), je l’ai bloqué littéralement de partout (moins j’en sais à son sujet, mieux je me porte) et mes journées ne tournent qu’autour de moi ahah. Par contre, je me suis renfermée sur moi et mes trajets se limitent à la fac-chez moi. Néanmoins j’avance doucement :)

Oh oui, c’est donc une mauvaise rencontre (ton ex PN) qui a chamboulé ton « toi intérieur » car tu as quand même réussi à faire un bout de chemin à trois reprises ! Peut-être que ton âge te fait « peur » aussi et que tu te poses beaucoup de questions vis-à-vis de ton entourage qui construit et a des enfants...
par Daenyan
#1301389
clover a écrit :
24 avr. 2019, 14:14
quand j'aime, j'aime à 3000%, je suis capable de tout donner. C'est bien là mon (notre ?) problème, pas vrai ? ;)
Disons que ça fait une partie du problème, parce que si tu donnes tout, il ne reste rien pour toi, hors quand l'autre t'a rencontré, tu étais un être "plein" de choses. Ces choses, certes, tu les donnes à l'autre (par amour, pour être aimée, etc.), mais en contre partie, ça te vide. Et l'autre finit par perdre son intérêt pour une personne qui s'est vidée de sa substance au profit de la relation. Alors qu'une personne équilibrée va nourrir la relation tout en continuant à se nourrir à elle-même. Ainsi, lorsque l'amour se retire, que la relation se termine, elle n'est pas vraiment plus pauvre qu'avant, ou vidée parce qu'elle aurait tout donné dans cette histoire, elle aura gardé les ressources pour aller de l'avant et rebondir et reconstruire autre chose avec quelqu'un d'autre.

En thérapie, j'ai appris qu'aimer à 3000%, ou tout donner dans la relation, ne sont qu'un moyen en réalité de dire "aime-moi".

Pour l'analogie, pensez aux instructions quand vous prenez l'avion, pour la partie sur les masques à oxygène. Pour les parents, il est expliqué qu'ils doivent mettre en priorité le leur et ensuite seulement s'occuper de leurs enfants. On pourrait penser qu'il faille s'occuper des enfants en priorité, alors que non, dans le but de pouvoir justement s'occuper d'eux, il faut d'abord s'occuper de soi ;)
Avatar du membre
par clover
#1301390
Hum ... en ce qui me concerne je ne pense pas qu'elle ait perdu son intérêt pour moi à cause de ce ... trait de caractère ? C'est en partie ce qu'elle aimait chez moi, le fait que je la porte à bout de bras en quelques sortes. Mais oui je sais ce que tu vas dire Daenyan "c'est maaaal" :twisted: :twisted: :twisted: lol Je suis au courant, je sais aussi qu'elle m'a bien vampirisée pour ensuite me jeter comme une merde. J'ai conscience de mon "problème" et on ne m'y reprendra plus. Mais personne ne s'est fait soi-même ! ;) Sinon au fait, je suis une personne équilibrée :mrgreen:

Bref je vais pas pourrir le post à Arya. D'ailleurs Arya, je plussoie les autres : tu as bien fait de mettre un terme à cette relation, c'était la meilleure décision pour toi, même si tu morfles aujourd'hui.
par Aryastark
#1301396
Clover, oui oui il est là notre problème ! Ce trop plein d'émotions tout le temps !! C'est usant pour soi (genre je me suis plantée de sacs aspirateur et c'est la crise de larmes assurée, n'importe quoi :joy: ) et pour les autres aussi à mon avis..
Films, pubs, musique, animaux mignons etc etc ahah le bon côté de cette "caractéristique" est qu'on s'emerveille aussi d'un rien et ça je ne l'échangeraits pour rien au monde :D

Daenyan, oui un couple c'est 1+1=3. En théorie ça paraît facile.. je trouve que ce qui est difficile en début de relation c'est de trouver le juste équilibre. Ne pas trop en faire pour ne pas effrayer l autre mais suffisamment pour prouver son intérêt. Et souvent c'est là que je pèche...

Sinon d'accord avec toi sur le principe du "aime-moi" et tellement représentatif de la dépendance affective. Ma psy m'avait demandée de lire "ces femmes qui aiment trop" pfffiou quelle claque ! N'empêche qu'on a beau le savoir, pas facile de modifier le seul (dys)fonctionnement que l'on connait de depuis toujours.. finalement c'est comme faire un reset..

Sarah, tu as bien fait de le bloquer, à mon sens c'est la seule manière efficace pour digérer.. néanmoins ne fait pas la même bêtise que moi, ne t'isole pas trop, ça pourrait avoir des conséquences sur ta vie sociale et ça serait dommage..

Disons que sa rencontre a été un mal pour un bien, ça m'a aussi permis de rencontrer ma magnetiseuse qui m'a beaucoup beaucoup aidée ! J'avais encore des choses à apprendre sur moi Apparemment.. sauf que ça a laissé une sacré marque !
Il parait qu'on a l'âge qu'on a dans la tête : j'ai décidé de bloquer à 30 ans ahahah ! Mais oui vieillir seule m'effraie un peu c'est vrai...
par Daenyan
#1301402
Je suis persuadée que tu ne vieilliras pas seule, parce que tu as repéré tes "faiblesses" si je peux les appeler comme ça (si ça peut te rassurer, la soeur d'une de mes amies a rencontré son conjoint a quarante ans et a fait un enfant dans la foulée et tout va bien pour les trois, ou regarde Eva Longoria ;), et j'ai une copine qui a rencontré son mari via un gars qu'elle a rencontré en voyage organisé dans un pays d'Afrique, ils étaient devenus potes et il l'a invité à un dîner avec d'autres et elle a rencontré son mari ce soir là ) et tu as choisi de travailler dessus.

Je trouve que tu pars avec pas mal de bonnes cartes en main : tu as une vie stable et équilibrée que tu aimes (notamment ton boulot), tu es en fait complètement libre de te consacrer à enrichir ta vie et tes horizons, surtout que tu ne galères peut-être pas trop financièrement donc ça te permet un peu de latitude (même si certaines ont rencontré leur conjoint au leroy merlin du coin en y allant un soir après le boulot ;) Kassdédi à la gente dame qui m'avait raconté cette anecdote). Là, ça va multiplier tes possibilités de rencontres tout en t'ouvrant à plein de belles choses.

Le champ des possibles est vaste ! Il y a des choses que tu rêvais de découvrir quand tu étais petite ? Tu aimes voyager ? La musique peut-être (découvrir la guitare ?) ? La danse (évite le classique, on y est que des filles :lol: ) ? la course à pied ?

Il m’a aimée une fois, alors pourq[…]

Break ou rupture définitive ?

Dis toi que le plus important dans l'histoire , c'[…]

Je lâche prise

Eh bah, c'est une lettre remplie d'émotion […]

Méli-mélo...

« "Mademoiselle Albertine est partie !&[…]